Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2015

De nouveaux artefacts datant de 6000 ans prouvent que les Mayas avaient eu contact avec les Annunalis ou des Aliens

New Anunnaki Artefacts (The Hidden History of the HumanRace) - Alien Artefacts 6000 years old !

 

Top Secret - Maya Artefacts 6000 years old !
New Artefacts proves alien contact with Mayas !


 

15/08/2015

Vétéran de la NASA: les OVNIs ont sauvé la Terre de la guerre nucléaire

Bombe H et impulsion électromagnétique, et inversion des pôles magnétiques terrestres.

Voilà pourquoi, une inversion des pôles magnétiques terrestres est indispensable pour purifier la Terre de toutes ces manipulations électromagnétiques et atomiques dangereuses pour l'homme et pour son environnement. Les ET veillent à cela, notamment, car cela a des répercussions sur l'ensemble de notre système solaire et bien au-delà par effet d'ondes électromagnétiques, car tout est lié dans l'Univers !

 

S'il n'y a pas de cataclysmes importants sur les centrales nucléaires, l'inversion des pôles magnétiques pourra annuler et désactiver tout cela.


* - Impulsion électromagnétique

Une impulsion électromagnétique (IEM), également connue sous le nom EMP (de l'anglais electromagnetic pulse) est une émission d'ondes électromagnétiques brève et de très forte amplitude qui peut détruire de nombreux appareils électriques et électroniques (reliés au courant et non-protégés) et brouiller les télécommunications. Les conséquences d'une telle impulsion sur une zone habitée pourraient être dévastatrices, surtout dans les pays développés.

Ce type d'impulsion a été découvert en 1945, lors d'essais nucléaires américains, en tant qu'effet secondaire d'une bombe atomique. Depuis, elle est devenue une arme à part entière.

Il existe deux types de bombes créant des IEM. La plus simple est l'UWB à bande ultra large qui tire profit d’un explosif générant un champ magnétique, généralement une bombe H, la seconde est la HPM qui utilise un générateur de micro-ondes de haute puissance. Les effets d'une IEM dépendent de nombreux facteurs notamment de l'altitude à laquelle la bombe va exploser et de sa puissance. Une bombe qui explose à haute altitude (IEM-HA ou HEMP en anglais) provoque une IEM bien plus étendue qu'une explosion près du sol.

Il existe aussi des impulsions électromagnétiques d'origine naturelle, provoquées par le Soleil ou par la foudre, qui sont assimilées aux IEM d'origine nucléaire, mais qui n'ont pas exactement les mêmes caractéristiques, ni exactement les mêmes effets.

Les applications des IEM sont surtout militaires, mais plusieurs usages industriels ont aussi été découverts.

L'IEM n'est pas une nouvelle sorte d'arme. Elle est connue depuis 1945. Les caractéristiques uniques des IEM nucléaires de haute altitude sont connues depuis 19621,2 mais la diffusion des données est restreinte, la France par exemple ne commence à prendre en compte ce phénomène dans la protection de ses systèmes d'armes qu'à la fin des années 19703.

* - Champ électromagnétique

Un champ électromagnétique est la représentation dans l'espace de la force électromagnétique qu'exercent des particules chargées. Concept important de l'électromagnétisme, ce champ représente l'ensemble des composantes de la force électromagnétique s'appliquant sur une particule chargée se déplaçant dans un référentiel galiléen.

 

 

Orientation d'un solénoïde mobile en fonction du champ magnétique terrestre

*- Les Armes à Impulsion Electromagnétique

http://www.jp-petit.org/nouv_f/EMP_bombs/EMP_bombs.htm#19_4_04

 

Vétéran de la NASA: les OVNIs ont sauvé la Terre de la guerre nucléaire

22:20 14.08.2015(mis à jour 22:33 14.08.2015)

НЛО

 

Plusieurs OVNIs ont été vus au-dessus du polygone White Sands lors du premier essai de la bombe nucléaire en 1945. Désormais, l'intelligence extraterrestre veillait sur le polygone et devenait plus active lors des confrontations entre les USA et l'URSS, affirme le vétéran de l’aérospatiale Edgar Mitchell.

L'astronaute américain affirme se référer aux donnés des officiers haut placés du ministère américain de la Défense, rapporté le NASA Mirror. D'après lui, les visites récurrentes des extraterrestres sont dues à leur mission d'avertir, les autorités des pays prenant part à la guerre froide, des opérations militaires où l'arme fatale pourrait être utilisée.

Pour justifier sa théorie, l'astronaute cite des cas d'indisponibilité du système d'arme nucléaire.

Il affirme également avoir parlé aux officiers des forces aériennes qui auraient vu des objets non-identifiés et "à ces moments-là, les lance-missiles étaient hors service sans aucune raison". Plusieurs autres officiers auraient confié à l'explorateur de l'espace que leurs missiles auraient été neutralisés par des véhicules spatiaux étranges.

 

Depuis les années 1990, Edgar Mitchell est convaincu que notre planète est visitée par des extraterrestres et il dénonce le gouvernement américain qui, selon lui, connaît leur existence, mais cache la vérité au grand public.

 

Pourtant, Nick Pope, ex enquêteur sur les observations d'OVNIs du service américain des OVNIs bien que persuadé que M. Mitchell soit l'un des hommes les plus honnêtes dans le monde, est sceptique vis-à-vis de sa théorie, avoue-t-il dans son commentaire pour le NASA Mirror. Dans sa logique, il se réfère à d'autres gens dont on ne sait pas au juste s'ils avaient accès à une information secrète.

Nick Pope, quant à lui, propose sa version de l'apparition des OVNIs. Leurs apparitions fréquentes non loin de bases militaires seraient dues aux essais des engins aériens secrets.

 

Petite banniere 400x50

 

03:44 Publié dans Nucléaire, Ovnis et Extraterrestres, Ovnis et Politiques | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

13/08/2015

Septembre 2015 : Révélations de l'ex ministre canadien de la défense Paul Hellyer (Mai 2015) :"Nous n'avons plus que quelques mois".

Encore des avertissements en mai 2014 pour septembre 2015 !

 

Dates de 23-28 Septembre 2015 ?


Après Fabius en mai 2014, dans le même mois, des avertissements de Paul Hellyer et d'Alex Jones pour septembre 2015 ! Encore des hasards bienvenus ?

 

Conférence Climat 2015 :
réponse de Laurent Fabius à l'Assemblée nationale (14/05/2014)


Révélations de Paul Hellyer (Mai 2015) :
"Nous n'avons plus que quelques mois"

 

Dans cette vidéo, L'ex ministre canadien de la défense Paul Hellyer avertit le monde et déclare que le monde est en grand danger :"nous n'avons plus que quelques mois" affirme-t-il. Il parle de la guerre contre la Russie et de la 3ème guerre mondiale.


Ce message s'intitule à l'origine "full disclosure" c'est à dire "divulgation totale" (ou "déclassification totale"). Il parle entre autres de la récupération de corps extraterrestres à Roswell et de rétro-ingénierie à partir d'OVNIS récupérés, confirmant entre autres les propos de bob LAZAR, et présente aussi son livre "the money mafia, un monde en crise"


"Nos problèmes ne sont pas naturels, ils ont été provoqués par une très petite élite de gens riches impitoyablement avides de pouvoirs, qui ont maintenu la population dans l'ignorance la plus totale" affirme-t-il..

 

Alex Jones (mai 2015) :
"Quelque chose de majeur est sur le point de se produire"

 

REUTERS : Exclusive: Wary of natural disaster, NY Fed bulks up in Chicago
http://www.reuters.com/article/2015/04/14/us-usa-fed-disa...

Petite banniere 400x50

 

00:03 Publié dans Cataclysmes, Catastrophes, Failles, Ovnis et Extraterrestres, Septembre 2015 | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

15/01/2015

OVNIS déclassification : Les archives du projet Blue Book sont enfin intégralement disponibles

Heureusement que les Ovnis et le ET n'existent pas ! C'est bien pour cela que les dossiers concernant ces sujets, sont classés secret défense ou secret militaire !

Sûrement que ces dossiers sont VIDES !


OVNIS : Les archives du projet Blue Book sont enfin intégralement disponibles


Publié le 13/01/2015



Des décennies après que l’US Air Force ait classé leurs rapports d’enquêtes officielles sur le phénomène ovni, des fichiers viennent d’être publiés en ligne pour la première fois et dans leur intégralité.
 
Le Projet Blue Book est considéré comme la troisième commission de recherche sur les ovnis menée par l'USAF.
 
En mars 1952, le Projet Grudge devient le Projet Blue Book. Cette commission qui était sous la direction du capitaine Edward Ruppelt, avait des objectifs plus sérieux que la dernière bien qu'ils devaient continuer à ridiculiser les témoignages d'ovnis en y apportant un maximum d’explications rationnelles.


Les fichiers ont tous été déclassifiés depuis la fin du Projet Blue Book et certains sites y proposaient un accès payant.
 
Les fichiers ont aujourd’hui été mis en ligne par John Greenewald qui dirige un site web appelé "theblackvault", hébergeant plus d’un million de pages (au format PDF) au sujet du Projet Blue Book.
 
Greenewald a effectué plusieurs demandes auprès des autorités en invoquant le Freedom of Information Act (FOIA). Il lui a fallu deux décennies de travail pour en arriver à ce résultat.
 
Il regroupe aujourd’hui plus de 130 000 archives.

Le webmaster déclare lors d’une interview accordée à OpenMinds avoir voulu compiler l’ensemble des données dans une base facilement consultable par tout le monde et affirme que de nombreuses sources présentes sur d’autres sites en lignes sont incomplètes ou difficilement accessibles.
 
Greenewald déclare lors de cette interview : « le Projet Blue Book (avec Sign et Grudge) occupe une place particulière dans l'histoire des ovnis. Malgré le fait que les enquêtes aient été menées de manière peu orthodoxe, cela n’est pas très grave. Il s’agit d’un projet qui a duré plus de 20 ans et des enquêtes ont été menées sur des milliers de cas. La plupart du temps, ils ont trouvé une explication rationnelle mais certains des cas demeurent un mystère. Ces données recueillies à l’époque pourraient ainsi de nouveau être analysées à l’aide de nos connaissances actuelles. Durant des années, ces données sont restées cachées dans les archives nationales. Aujourd’hui, grâce à la puissance d’Internet, ils ont été mis en ligne et pourront profiter de l’exposition qu’ils méritent. .. »


Ce type d’archives représente une véritable mine d’or à analyser. Leur nombre exact reste difficilement évaluable.
 
L’USAF affirme que Blue Book inclut 12 618 rapports d’ovnis, dont seulement 701 restent "non identifiés." Cela représente environ 5,5% des dossiers.
 
Les ufologues estiment avoir pris connaissance de 14000 cas, mais 1 600 restent "inconnus".


Rappel :
 
Les conclusions du Projet Blue Book étaient les suivantes :
 
- Aucun des Ovnis signalés, enquêtés, et évalués par l'Air Force n'a jamais montré qu'il pouvait menacer notre sécurité nationale.
 
- Aucune preuve n'a été soumise à l'Air Force, ni découverte par elle, que des observations entrant dans la catégorie “non-identifiées” démontrent des capacités technologiques ou des principes qui dépasseraient nos connaissances scientifiques actuelles.
 
- Aucune preuve n'indique que les observations entrant dans la catégorie “non-identifiés” concernent des engins extraterrestres.

" Entre 1948 et 1969 l'Air Force a enquêté sur 12.618 rapports d'observations d'Ovnis. Sur ce nombre, il a été établi que 11.917 avaient pour causes des objets matériels tels que des ballons, des satellites, et des avions; des objets immatériels tels que la foudre, des reflets, et autres phénomènes naturels; des objets astronomiques tels que des étoiles, des planètes, le soleil, et la lune; des conditions météorologiques; et des canulars. Seulement 701 rapports n'avaient pu trouver d'explication. "
 
Allen Hynek reconnaîtra que " l'entrée en vigueur du Projet Grudge marqua le début du " rejet " du problème des Ovnis. Les communiqués de presse publiés à propos de ces cas précis n'offraient plus qu'une très lointaine parenté avec les faits qui avaient suscité la notification initiale ".
 
En novembre 1948, le colonel Mc Coy transmet un mémorandum secret à son directeur, révélateur de cette politique du déni : " nous pensons qu'il serait déconseillé de présenter des informations à la presse au sujet d'objets que nous ne sommes pas encore en mesure d'identifier et au sujet desquels nous n'avons aucune conclusion raisonnable. Au cas où les journalistes pourraient insister pour obtenir une déclaration, nous suggérons qu'ils soient informés du fait que bon nombre de ces objets sont en fait des ballons météo ou des phénomènes astronomiques... "
 
Tous les documents concernant les enquêtes du Blue Book ont été définitivement transférés à la " Military Reference Branch ", aux Archives nationales, ainsi qu'au "Records Administration" (8ème et Pennsylvania Avenue, Washington, DC 20408). Ils sont accessibles au public.
 
En juillet 1952, survient une énorme vague d'Ovnis qui aurait confirmé l'origine Gaïenne du phénomène. C'est à ce moment qu'ils auraient décidé d'accentuer la politique de désinformation avec l'appui de la CIA. ​​​​

​La rédaction vous conseille :
 
 

21/12/2014

Sur la Terre des Géants

 

Sur la Terre des Géants