Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2011

Séisme en Virginie et les engins que la CIA Fabrique au Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence, en Virginie. A voir absolument !

A voir absolument et à diffuser largement !

Hier, nous vous avons mis un article en ligne suite au séisme qui a eu lieu sur la Côte Est des USA, d'une magnitude de 5.8 sur l'échelle de Richter et dont l'épicentre s'est révélé se trouver en Virginie.

 Nous nous sommes demandé très justement si les demandes que nous avions formulées auprès des Hiérarchies Angéliques dans la Déclaration de Souveraineté Humaine et de Cessation de tous les conflits terrestres n'y étaient pas pour quelque chose, dans la mesure où le Pentagone, siège du département de la Défense, Le Capitole qui abrite le Sénat et la Chambre des Représentants, ainsi que la Maison Blanche avaient dû être évacués.

 
Voir l'article par ce lien
 
Capitole et Pentagone évacués après un séisme aux Etats-Unis + les orages catastrophiques en Belgique
 
Après la diffusion de notre article, nous avons reçu un mail de Franck, l'un de nos lecteurs qui nous a mis le doigt sur ce qui existait en Virginie.
 
Rien de moins que le Centre de la CIA et du complexe scientifique de Georges BUSH au sein duquel, ils fabriquent, sous couvert de l'expérimentation scientifique, des engins de mort dirigés contre l'humanité, de construction d'armes et de vaisseaux spatiaux sûrement militaires,  qui doivent bénéficier de la technologie UFO-ET, tant il est vrai que dans leurs références il est noté qu'ils travaillent en collaboration avec la Base Secrète Souterraine dite militaire, mais en réalité ET, de l'Aréa 51 qui se trouve dans le Nevada.
 
Ils fabriquent et utilisent notamment, les technologies du Laser Hautes Energies pour le mettre à la disposition du département de la Défense d'Israël, sous le contrôle des bases souterraines de la Base Secrète ET, de l'Aréa 51.
 
Entre le LHC du CERN, le Réseau Haarp et les lasers qui utilisent la technologie des Hautes Energies, les satellites qui nous balancent leurs hautes fréquences, ne nous étonnons pas que toutes ces technologiques de mort participent au réchauffement planétaire et à la perturbation du champ magnétique terrestre, et tant il est vrai qu'ils nous créent une grille magnétique qui fait que nous sommes en train de cuire comme dans un four à micro-ondes avec toutes leurs technologies secrètes et leurs armes létales.
 
Voilà ce qu'ils fabriquent derrière notre dos, pendant qu'ils nous font leur théâtre sur la scène politique.

Pendant qu'ils font dériver notre esprit ailleurs, ils s'occupent de fabriquer des armes létales et des engins de mort pour réduire la population mondiale au profit des Illuminati-reptiliens.
 
Ensuite, ils viendront nous dire que les énergies propres et libres que la NASA nous planque depuis plus 60 ans, n'existent pas !
 

Les énergies libres et propres, issues des technologies UFO ou OVNIS,  existent depuis 60 ans, mais elles sont tenues secrètes par la NASA.

Le document à télécharger : ICI

 
Vous trouverez toutes les images des engins de mort en bas du présent article.
 
Voici la galerie des engins de mort qu'ils fabriquent dans ce centre de la CIA et d'expérimentation scientifique appartenant à Georges BUSH

Vous remarquerez les images subliminales qui sont apposées sur ces deux pages.
 
Ici, la Terre est traversée par des courants magnétiques et des éclairs
 
Ici, d'étranges étoiles rouges qui clignotent, dont on se demande ce qu'elles font sur ce genre de site et qui impressionnent les yeux.

Nous nous demandons si elles ne sont pas mises ici pour impressionner le cerveau des lecteurs.

On ressent un certain malaise en les regardant et on n'arrive pas à les compter.
 
Ci-dessous la panoplie des engins qui sont fabriqués dans ce centre dont certains semblent être destinés à la Restricted Area 51 Panorama ( Muroc Flats / Groom Lake, Nevada - 1970 )

Toutes les images ci-dessous. Ensuite ils viendront nous faire croire qu'ils n'ont pas la technologie UFO qui était déjà utilisée par HITLER.
 
Vous irez voir aussi, ce vaisseau spatial qui semble appartenir au Japon
 
Au profit de qui a été construit cet énorme vaisseau spatial ?
 

Voir le fichier joint : ICI 

Uune traduction Google de l'article qui a été trouvé sur le site de Benjamin FULFORD.

La carte de l'Ile:

Plus que jamais nous remercions les Hiérarchies Angéliques de nous aider dans cette oeuvre de salubrité publique et humaine, de destruction de toutes les bases souterraines dans lesquelles, les Illuminati-reptilens complotent derrière notre dos depuis trop longtemps pour massacrer l'humanité.

 

Une autre satisfaction quand même, qui nous prouve comme le dit Cécile, l'une de nos lectrices, que le Ciel n'accepte plus les injustices.

A New York, des milliers de personnes ont aussi évacué les bâtiments, notamment dans le quartier du palais de justice de Manhattan où se dénouait l'affaire Dominique Strauss-Kahn et où la conférence de presse du procureur Cyrus Vance a dû être interrompue, le bâtiment s'étant mis à trembler.

L'ancien patron du FMI, poursuivi pour crimes sexuels, a bénéficié mardi d'un non-lieu, mais le séisme ayant entraîné la fermeture des services judiciaires, ce n'est que mercredi qu'il pourra récupérer son passeport français, selon son avocat.

http://www.tdg.ch/depeches/monde/rare-seisme-seme-pagaill...

Ci-dessous toutes les images issues du Centre de la CIA et d'expérimentation de Georges BUSH en Virginie.

 

WARNING & DISCLAIMER: EDUCATIONAL IMAGES DISPLAYED ( BELOW )  BELONG TO THEIR RESPECTIVE OWNERS.
 

Central Intelligence Agency ( CIA ) Headquarter  (aka) George Bush Center For Intelligence - Area Map

( BELOW )


Central Intelligence Agency - Headquarter - Legacy ( Pre-Modification ) Building ( Day - Mclean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence ( Night - Left Turn Sign - Mclean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( Top View - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( New Front Entrance - Panorama - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

Central Intelligence Agency (aka) George Bush Center For Intelligence - Headquarter - Current Building ( New Front Entrance - Close-Up - McLean, Virginia )

( BELOW )

 

 

 
 

DORNIER / FFA AG - Combat Aerial Vehicle ( CAV ) ( Switzerland - 1945 )

( BELOW )

 

 

AVRO ( CIA Test Flight - Bell Laboratories - Canada - 1955 )

( BELOW )

 

 

Lenticular Vehicle Presentation ( Langley, Virginia - 1959 )

( BELOW )

 

 
 

Restricted Area 51 - Panorama ( Muroc Flats / Groom Lake, Nevada - 1970 )

( BELOW )

 

 

 

 

U.S. Air Force Research Laboratory ( AFRL ) - Directed Energy Weapons ( DEW ) - High-Energy Lasers and Sonic Floculators ( U.S. AFRL Phillips Laboratory near Kirtland Air Force Base, New Mexico - 1990 )
( BELOW )
 
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) on test mount bed inside Phillips Laboratory at U.S. Air Force Research Laboratory ( New Mexico - 1992 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) in gimbal mount platform inside observatory dome 'closed' at night ( 1995 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) within gimbal mount platform inside observatory dome 'open' at night ( 1995 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) atop TRW ground-based mobile operations control center ( Area 51 - Israel Defense Force Demonstration - Day - January 2000 )
( BELOW )
 
 
Tactical High-Energy Laser ( THEL ) atop mobile field vehicles ( 1998 - 2000 )
( BELOW )
 
 
High-Directional Magneto-Cumulative Generator Accoustic Waveguide for Molecular Dissociation Sonic Flocculator Weapon ( Cut Away Diagram - 1990 )
( BELOW )
 
 
Killer Hughes ( KH-11 ) Satellite-Based Anti-Satellite Laser early model ( 1970 )
( BELOW )
 
 

Gorund-Based Super High-Energy Laser ( HEL ) Space Particle Disruptor inside dome of observatory ( 1980 )

 

 

 

Space-Based Super High-Energy Laser ( HEL ) Atmospheric and Ground Particle Disruptor Satellite ( 1980 )

 

 
 
U.S. Naval Weapons Laboratory - Flight Test Surveillance Cameras ( Trona, California - 1970 )
( BELOW )
 
 

Battlespace Warfaring Image Sensing Control Technology ( 1980 )

( BELOW )
 

 

Unmanned Aerial Combat Vehicle Operations Command Center ( Cactus Flats, Nevada - 1995 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 

 

Sikorsky Cypher - Unmanned Aerial Vehicle ( UAV - 1960 )
( BELOW )
 
Sikorsky Cypher ( UAV ) - Flight Operations inside U.S. Army Mock-Up Metro City ( Ft. Belvoir, Virginia - 1970 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 
 
Vertical Take-Off Landing ( VTOL ) low-altitude 'propeller engine' UAV - U.S. Navy vessel aft launch ( 1972 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed Global Hawk short-range 'jet engine' UAV ( foreground ) - and - Lockheed GlobalHawk short-range 'propeller engine' UCAV ( background ) both with underbelly nose remote surveillance cameras - ( 1970 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( 2 Ground Crew - Hangar - 1980 )
( BELOW )
 
- - - [ NOTE: Photo Removal Request - Now In-Compliance ] - - -
 
Lockheed GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( 5 Ground Crew - Hangar - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed - GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( Landing - U.S. Army Post - Evergreen Air Base - Arizona - 1980 )
[ NOTE: underbelly nose camera lens shutter 'open' / SUB-NOTE: Germany World War II Dornier aircraft bomber in-background ]
( BELOW )
 
 
Lockheed - GlobalHawk long-range high-altitude 'jet engine' UCAV - U.S. Air Force ( Take-Off - S-4 - Nellis Air Force Base - Nevada - 1980 )
[ NOTE: underbelly nose camera lens shutter - closed ]
( BELOW )
 
 
 
Boeing - DarkStar RQ3A Tier III - ( minus ) - 'low-altitude' ( short wing span ) 'jet engine' UAV ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Boeing - DarkStar RQ3A Tier III - ( minus ) - 'low-altitude' ( short wing span ) 'jet engine' UAV ( Charging - 1990 )
( BELOW )
 
 
Boeing - DarkStar RQ4A Tier III + ( plus ) 'high-altitude' ( long wing span ) 'jet engine' UAV - U.S. Air Force ( 1995 )
( BELOW )
 
 

 

 

Project: PEGASUS - Northop Grumman X-41A CAV - U.S. Air Force ( Rockwell, Black Building, Seal Beach, California - 1970 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northop Grumman X-47B Bomber UCAV - U.S. Air Force ( center and lower far right - 1990 ) - and - Northrop Grumman X45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( lower far left - 1990 )
[ NOTE: X-45C UCAV lower left photo ]
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( Area 51 - Nevada - 1995 )
( BELOW )
 
 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C Bomber UCAV - U.S. Navy ( 1995 )
( BELOW )

 

 
Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C UCAV ( Diego Garcia - 1995 ) so-called Trinidad UFO photo courtesy PRAVDA
( BELOW )
 
 

Project: PEGASUS - Northrop Grumman X-45C UCAV hovering over Womb Tomb ( Area 51 - Nevada - 1995 )

( BELOW )

 

 

Project: Pegasus - Northrop Grumman X-47A ( modified version of X-41A CAV ) UAV - U.S. Air Force ( Solar Skin Covers 'Off' - 1990 ) - and - Boeing X-45C UCAV - U.S. Air Force ( Solar Skin Covers 'On' - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Boeing X-45C UCAV - U.S. Air Force onboard U.S. Navy aircraft carrier ( Ground Crew 4 - Solar Skin Covers 'On' - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Micro-Electronic Aerial Vehicle ( MAV ) - ( MITRE - Syringe Re-Fueling - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed - U-2 S Dragon Lady 'long-range high-altitude' Stealth 'Block 20 Mission Surveillance' ( Osun Air Base, South Korea - 1990 )
 
 
Lockheed Martin Marietta D-21 ( rare color photo ) test engine flight experimental Drone for SR-71 U.S. Air Force Stealth Bomber ( 1965 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare black and white photo A-11 designated FX - 934 first 'Single-Canopy Dual-Cockpit' ) U.S. Air Force Stealth 'Mission Bomber' ( 1965 ) [ NOTE: Photo presented as 'A-12 designated FX - 934' U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Surveillance' to Press by U.S. President Lyndon Baines Johnson ]
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare black and white photo YF-12 designated FX - 934 first 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' ) U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Bomber' ( 1965 ) [ NOTE: Photo 'not presented to Press ]
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta ( rare color photo of A-11 first 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' in foreground - and - A-12 'Single-Canopy Single-Cockpit' ) U.S. Air Force Blackbird Stealth 'Mission Surveillance' ( 1968 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Martin Marietta A-12 'Single-Canopy Single-Cockpit' U.S. Air Force BlackBird Stealth 'Mission Surveillance' ( 1968 )
( BELOW )
 
 
Lockheed ( rare color photo SR-71 'Dual-Canopy Dual-Cockpit' in Hangar ) U.S. Air Force BlackBird Stealth 'Mission Bomber' ( Edwards Air Force Base, California - 1975 )
( BELOW)
 
 
 
RocketDyne AeroSpike XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engines ( Diagrams - 2 - Canoga Park, California -1960 )
( BELOW )
 
 
Boeing - RocketDyne Division - AeroSpike XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engine ( Test - Stennis Space Center, Mississippi - 1965 )
( BELOW )
 
 
Project: HAVE Blue - Lockheed F-117 Stealth Fighter ( 1965 )
( BELOW )
 
 
Project: HAVE Blue - Lockheed F-117 Stealth Fighter ( 1966 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117-E Stealth Fighter-Bomber ( 1980 )
[ NOTE: Boeing - RocketDyne Division - XRS-2200 Dual Linear Multi-Cell Thrust Vectoring Engines (2) onboard ]
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Stealth Fighter-Bomber - U.S. Air Force ( 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed F-117 Stealth Fighter-Bomber - U.S. Air Force ( Cockpit - Heads-Up Display - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Fighter-Bomber at Area 51 ( Emergency - Hangar - 1985 )
( BELOW )
 
 
Lockheed F-117 Stealth Combat Fighter-Bomber ( 1990 )
( BELOW )
 
 
 
 
Lockheed X-32 (aka) X-37 Stealth STOVL Fighter-Bomber ( Short Take-Off Vertical Landing - 1990 )
( BELOW )
 
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter - Freighter-Bomber - Surveillance Drone ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Project: TACIT Blue - Boeing Bird of Prey Stealth Fighter ( 1992 )
( below )
 
 
 
 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger A-12 Mark II (aka) B-II ( B-2 ) Bomber ( Single-Canopy Dual-Cockpit ) ( 1975 )

( BELOW )

 

 

Lockheed B-2 D Spirit Stealth Bomber - U.S. Air Force ( 1980 )
( BELOW )
 
 
 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger - Avenger A-12 Mark II (aka) B-II Bomber ( Dual-Canopy Dual-Cockpit ) smaller version of MANTA Avenger Mark III (aka) B-II ( B-2 ) Bomber ( 1975 )

( SEE BELOW )

 

 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger - Avenger Mark III (aka) B-III ( B-3 ) Bomber ( Dual-Canopy Dual-Cockpit ) [ Pre-staged deployment sites: Diego Garcia ( Indian Ocean ); Bodo, Norway; Takhli, Thailand; and, Kinitra, Morocco ] ( Indian Springs, Nevada - 1980 ).

SPECIAL NOTE: Prime contractor for the MANTA was MCDONNELL-DOUGLAS. ( This hidden "black budget" item made it a prime target for purchase by BOEING; it marked the first time in recent memory that a major "black" contract was let outside of those going to LOCKHEED famed "Skunk Works". ) Major sub-contractors included DUPONT Fibers, and the Electric Boat Division of ROCKWELL, producers of the super-cooled high-pressure vessels.

( SEE BELOW )

 

 

Project: MANTA - General Dynamics / McDonnell Douglas / Northrop Avenger A-12 Mark IV (aka) B-IV ( B-4 ) Bomber prototype ( Single-Caopy Single-Cockpit ) ( 1975 )

( SEE BELOW )

 
 
Project: MANTA - Lockheed Avenger Mark IV (aka) B-IV ( B-4 ) bomber mid-air refueling from Boeing KC-135Q tanker with two F-14 Tomcat escorts ( Ankara, Turkey enroute 17JAN91 to Baghdad, Iraq ) [ NOTE: When this photo was 'first' released, 'subsequent reports' adjudged it a 'hoax', even though the original was a 'color photo' taken by a U.S. Navy seaman in the Persian Gulf.  ]
( SEE BELOW )
 

 

Aereon dirigible lighter than air advanced SSI stealth technology, a 1990 design high-energy light transformation craft image.
( SEE BELOW )

 

 

Aereon dirigible lighter than air advanced SSI stealth technology, a 1990 design high-energy light transformation craft drawing.
( SEE BELOW )
 
 
 
Pulsed Plasma Technology ( PPT ) Lenticular Vehicle - High-Energy Diagramatics ( 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) - Light Speed Module ( Image - 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Diagramatic - 1990 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Off Platform - Dormant - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Ready - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Launch - 1995 )
( BELOW )
 
 
Pulsed Particle Technology ( PPT ) Test Vehicle ( Gimbal Platform - Flight - 1995 )
( BELOW )
 
 
 
Ground-Based Stealth - Reverse Image Projection - ( Tank Diagramatic - 1970 )
( BELOW )
 
 
Ground-Based Micro Robotic Surveillance & Biological Delivery Vehicle ( 1985 )
( BELOW )
 
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Rear, Side, and Keel Reverse Image Projection 'On' - Composite Submarine ( Centerville, California coast - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine ( San Francisco, California - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine - inside - Hughes Mining Barge ( HMB-1 ) - Non-Magnetic Floating Wet Dock - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth - Reverse Image Projection 'Off' - Composite Submarine - inside - 
Hughes Mining Barge ( HMB-1 ) - Anti-Magnetic Floating Wet Dock - Close-Up - 1980 )
( BELOW )
 
 
Lockheed Sea Shadow IX-529 Stealth Composite - Submarine ( Bridge - 1980 )
( BELOW )
 
 
 
Submersible Space Shuttle? or Jet Submarine Liner? - seen in dry dock - believed at a Japan island
( BELOW )
 
 
Legacy Combat Field Night Operations Gear: Satellite Audio & InfraRed Video Communications and Laser Sight Silenced Weapons ( circa: 1990 )
( BELOW )
 
 
 

Metro Field Operations - Concealable Wireless Surveilance Wear ( Image - 1980 )

( BELOW )

 

 
 

Metro Field Operations - Concealable Wireless Surveilance Wear ( Diagramatic - 1980 )

( BELOW )

 
 

Metro Field Day Operations Color Video Transmission Viewer Eyewear - 1990 )

 

 

 
Nuclear Map ( Pakistan )
( BELOW )
 
 
- - - -
 
In Memorium
 
The Crew
 
Columbia STS-107
Space Shuttle
Flight 117
2003
( BELOW )
 
 
In Remembrance - Cosmic Photo Intelligence ( 19JAN03 )
 
Shahid Hashemi Nejad International Airport (aka) Mashhad International Airport ( Runway - Mashhad, Khorassan, Iran - 19JAN03 )
( BELOW )
 
 
WARNING & DISCLAIMER: EDUCATIONAL IMAGES DISPLAYED ( ABOVE )  BELONG TO THEIR RESPECTIVE OWNERS.

 

30/01/2011

Les élites se préparent aux catastrophes naturelles et vous ?

Déjà leurs bases souterraines et spatiales sont prêtes, avec les vols privés de navettes ainsi que leur arche végétale qui appartient à Monsanto, Bill Gates et Rockefeller, et maintenant voici la nouvelle arche de Noé - L'ARK Hôtel.

Le coffre-fort de l'humanité - Pourquoi Bill Gates, Monsanto et Rockefeller ont-ils peur ?
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2008/05/12/le-coffre-fort-de-l-humanite-pourquoi-bill-gates-monsanto-et.html

Les révélations d'un homme politique Norvégien
http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/167266130.PDF

Pour les bases spatiales, posez-vous déjà la question de savoir ce que transportent depuis des décennies les navettes spatiales vers l'ISS ou la Station Spatiale Internationale et pourquoi faire tous ces voyages dans l'espace qu'ils nous font passer pour de la recherche scientifique ? Vous avez appris quoi de vital pour changer vos vies, depuis ?

Pour accéder à l'espace, la Nasa se tourne vers des projets privés
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/03/10/pour-acceder-a-l-espace-la-nasa-se-tourne-vers-des-projets-p.html

Inauguration du spatioport de Virgin Galactic pour les premiers vols spatiaux touristiques en 2011 par le survol de la navette spatiale Virgin Space Ship Enterprise

10nov16_virginspaceport_597x145.jpg

http://euroloyalty.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/11/16/inauguration-du-spatioport-de-virgin-galactic-pour-les-premi.html

Virgin Galactic : 1er vol touristique dans 18 mois
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/virgin-galactic-1er-vol-touristique-dans-18-mois_25396/



Ce qui veut dire en clair que seules les élites pourront bénéficier de ces moyens de survie.
Elles se mettront à l'abri le temps que surviennent les cataclysmes et ensuite elles prendront les mêmes et elles recommenceront un nouveau cycle en récupérant les survivants à l'aide des puces qu'elles auront implantées par tous moyens dans les vaccins, les médicaments, la nourriture, les chemtrails, etc...pour leur servir à nouveau d'esclaves.
 
  
Sans compter que la FEMA qui est supposée protéger des vies humaines disposent de camps de concentration pour développer ses projets obscurs.
Ne nous faisons pas d'illusions, ces camps de concentration doivent exister partout dans le monde, et il ne serait peut-être pas un pur hasard si les anciens camps de concentration ont été entretenus volontairement dans des buts bien précis et en prévision des cataclysmes à venir.

Surtout si les gouvernements vous proposent de vous sauver la vie : FUYEZ !
  
 Et vous que faites-vous pour vous préparez ?
  
19/01/11 17h08
 
 
L'Ark Hotel se présente comme une version moderne de l'arche de Noé. Selon les architectes russes, cet établissement futuriste en forme de coquille géante est capable de "résister à des séismes et des inondations, même si le niveau de la mer augmente".

En cas de catastrophe naturelle, l'hôtel pourra servir de biosphère géante pour l'humanité. Par exemple, en cas d'inondations, l'hôtel sera capable de voguer sur les océans. Des panneaux solaires fourniront l'énergie indispensable au fonctionnement des machines électriques, l'eau de pluie sera transformée en eau potable et la végétation abondante présente dans l'hôtel purifiera l'air et fournira de la nourriture.

Selon l'architecte Alexander Remizov du Studio Remi, cette arche sera capable d'accueillir jusqu'à 10.000 personnes à son bord. Mieux qu'un hôtel, l'arche devrait - selon lui - accueillir en permanence des habitants voulant se protéger des forces de la nature. (ca)
 
 

ARK HOTEL encore une ARCHE pour l'élite

http://www.dailymotion.com/video/xgrk8j_ark-hotel-encore-une-arche-pour-l-elite_news#from=embed

 

29/12/2010

Les anti-OGM augmentent la pression après des révélations de WikiLeaks


Frederik Verbeke - 20/12/2010
 
Plusieurs associations dénoncent, en se basant sur des révélations de Wikileaks publiées par le quotidien El Pais, "la stratégie conjointe en faveur des OGM des gouvernements espagnol et américain".
 
Greenpeace France OGM
Action de Greenpeace contre les OGM

Des associations d'agriculteurs, de défense pour l'environnement, de défense des consommateurs ont dénoncé l'"alliance" entre des membres du gouvernement espagnol et des multinationales concernant les organismes génétiquement modifiés (OGM) et ont réitéré leur appel à l'interdiction des OGM.

Des organisations telles qu'Amigos de la Tierra, Ecologistas en Acción, Greenpeace, COAG, Plataforma Rural et la confédération des consommateurs CECU ont signé un communiqué dans lequel ils dénoncent, en se basant sur des révélations de Wikileaks publiées ce dimanche par le quotidien espagnol El Pais, "la stratégie conjointe en faveur des OGM des gouvernements espagnol et américain".

Selon des télégrammes de la diplomatie américaine obtenus par WikiLeaks et révélés ce dimanche par El Pais, il existe une alliance très étroite entre les Etats-Unis et le gouvernement espagnol pour défendre les OGM. L'Espagne est le principal allié des Etats-Unis dans leur lutte en faveur des OGM en Europe.

De nombreux télégrammes échangés entre l'Ambassade américaine à Madrid et Washington dévoilent la complicité entre l'Espagne et les Etats-Unis contre les propositions de la France et de la Commission européenne pour limiter la culture des OGM.

Selon un des télégrammes, le secrétaire d'Etat à l'Environnement, Josep Puxeu, a demandé à l'Ambassade de "maintenir la pression" sur Bruxelles pour que la biotechnologie soit favorisée.

Dans un rapport du 19 mai 2009, au moment où l'Allemagne a décidé d'interdire également le maïs génétiquement modifié, l'Ambassade faisait écho de la conviction qui régnait alors sur l'industrie biotechnologique: "si l'Espagne tombe, le reste de l'Europe suivra". L'Espagne, qui cultive 75% du maïs transgénique, revêt donc une importance primordiale dans l'offensive pro-OGM.

D'où la contre-offensive des anti-OGM après ces révélations de WikiLeaks. Les organisations ont exigé à la ministre de l'Environnement, Rosa Aguilar, qu'"elle s'occupe tout de suite de l'affaire en exigeant des responsabilités à ceux qui, scandaleusement, ont travaillé pour favoriser les intérêts des grandes multinationales biotechnologiques au détriment des intérêts de l'ensemble de la société, de la santé publique et de l'environnement".

"Depuis plus d'une décennie, le gouvernement de l'Espagne a défendu en solitaire la culture des OGM dans l'Union Européenne," en étant le seul pays qui a permis sa culture "à grande échelle" et sans respecter les normes européennes et espagnoles de transparence, selon le communiqué.

"La première mesure" que devrait prendre Rosa Aquilar serait l'interdiction de la culture du maïs MON 810 de Monsanto, "en suivant l'exemple d'une dizaine d'autres pays européens (entre autres la France, l'Autriche ou l'Allemagne) suite aux évidences scientifiques sur leur impact environnemental, l'impossible cohabitation entre des cultures OGM avec des non-OGM, et les incertitudes concernant les effets sur la santé à long terme".


http://www.eitb.com/infos/environnement-et-science/detail...

Câbles Wikileaks et OGM : La Conspiration des OGM révélée !

Les EU menacent de représailles l'Europe !

OGM = Arme biologique dirigée contre les populations !

Câbles Wikileaks. Une lumière crue sur la manière dont l’industrie agroalimentaire américaine entend imposer les OGM en Europe

Trois câbles récemment publiés par Wikileaks éclairent la manière dont l’industrie agroalimentaire américaine, Monsanto en tête, utilise les réseaux diplomatiques des Etats-Unis pour tenter d’imposer les OGM en Europe et ailleurs dans le monde. Entre stratégie à long terme, liste de possibles représailles économiques et pressions diplomatiques, la lecture des documents montre que malgré l’opposition des populations visées, les grandes firmes utilisent le pouvoir au plus haut niveau pour tenter d’imposer leur agenda.

 Les trois câbles portent les numéros 07PARIS4723, 09MADRID482 et 09VATICAN119 (liens ci-dessous). Ils ont été envoyés au Département d’Etat par les ambassades de Paris, Madrid et du Vatican en décembre 2007, mai et novembre 2009. La plupart des informations font suite à la décision de la Commission Européenne de revoir l’autorisation de cultiver le Maïs BT MON-810 délivrée à la fin des années 1990, seule plante transgénique autorisée dans l’Union jusqu’à récemment.

Dans le câble datant de 1997, l’ambassade de Paris propose au gouvernement américain de dresser une liste de représailles possibles à l’encontre de la France et plus généralement des pays de l’Union Européenne qui choisirait de ne pas emprunter la voie pro-biotechnologie ; mesures qui devraient « faire comprendre que la voie actuelle à un coût réel pour les intérêts de l’Europe. » Les représailles devraient, de l’avis de l’ambassade, être ciblées « sur les pires coupables » tout en étant large pour montrer « que la responsabilité est collective. »

Le câble de l’ambassade Madrid met le doigt sur le danger que représente pour Monsanto la fronde contre le maïs MON-810 en Espagne (en particulier au sein des Parlements régionaux) avec la crainte que « si l’Espagne tombe, le reste de l’Europe suivra. » L’Espagne n’est pas ciblée pour rien, elle produit en effet aujourd’hui près de 75% du MON-810 en Europe. Le câble termine par une demande de la part d’un ministre espagnol et de Monsanto pour que le gouvernement américain soutienne un plan d’action en faveur des biotechnologies en Espagne et fasse pression sur Bruxelles.

Le dernier câble serait presque anecdotique s’il ne montrait pas la manière pernicieuse dont l’industrie agroalimentaire entend imposer sa manière de voir. L’ambassade américaine au Vatican entend intensifier son lobbying auprès de l’église pour « encourager les dignitaires religieux à reconsidérer leur point de vue critique » en insistant sur le fait que les OGM permettront de diminuer les problèmes de la faim dans le monde. 

L’utilisation perverse de cet argument par les lobbies pro-OGM est hautement critiquable puisque le 80% des sous-alimentés sont des personnes qui sont censés produire la nourriture ! Il est reconnu et admis que les causes de la faim sont structurelles : la cause du problème n’est pas le manque de nourriture mais le fait que de vastes segments de la population mondiale n’ont pas accès à la nourriture disponible, en raison entre autres de la pauvreté.

Si nous désirons en finir avec la faim, les gouvernements doivent promouvoir des méthodes agroécologiques et les agricultures locales. L’agriculture industrielle a été inventée par l’industrie (presque une lapalissade) pour permettre l’approvisionnement à bas-coût. Elle génère une dette économique, environnementale et sociale qui rendent possible des profits industriels à court termes, mais à quand la facture et qui la paiera ? La culture industrielle de clones pesticides brevetés (MON 810 par exemple) ne fera qu’accroître le problème.

De l’avis de StopOGM, les câbles de Wikileaks sur les OGM montrent de manière crue les méthodes qu’emploient les grandes industries agroalimentaires, avec l’aide du gouvernement américain, pour imposer des produits biotechnologiques à des populations qui n’en veulent pas. StopOGM dénoncent depuis longtemps ces méthodes partiellement connues et espère que la population continuera à s’opposer aux OGM, malgré les pressions.

 

Vidéo : OGM l'horreur : Réveillez-vous !
http://dai.ly/9kfDp6



Liens :
http://www.wikileaks.ch/cable/2007/12/07PARIS4723.html

http://www.wikileaks.ch/cable/2009/05/09MADRID482.html
http://www.wikileaks.ch/cable/2009/11/09VATICAN119.html
Source : http://www.stopogm.ch/1645

 
 

21/12/2010

En Bretagne, un pesticide éradique toute vie aquatique

Il faut bien alimenter Monsanto, le système médical et les laboratoires pharmaceutiques, n'est-ce pas ?

Et comme pour les reptiliens nous sommes trop nombreux, faut bien trouver des moyens de nous éliminer, non ?
 

Un champs de salades, un pesticide ultra puissant, un agriculteur imprudent, des pluies un peu fortes. Il n’en fallait pas plus, ce 23 octobre dernier, pour éradiquer toute vie aquatique sur 12 kilomètres d’un cours d’eau du Finistère, près de Roscoff. Une affaire qui remet en lumière le rôle néfaste des pesticides : en France, 96% des rivières contiennent ces produits chimiques.

Cela pourrait entrer dans le livre des records : 130 tonnes de truites décimées en un petit quart d’heure, dans une pisciculture bretonne. L’hécatombe a permis de détecter une nouvelle catastrophe écologique, le 23 octobre dernier. Le cours d’eau Le Guillec, dans le Finistère, près de Roscoff, a été pollué sur plus de 12 kilomètres. Tous les poissons d’eau douce sont morts, jusqu’à l’estuaire. En cause : le traitement d’une parcelle agricole, où poussent des salades, par un produit chimique, le Trimaton extra (il porte bien son nom...), à proximité de cette rivière du Haut-Léon. Que s’est-il passé ? A priori pas de surdosage dans l’utilisation du pesticide par l’agriculteur. Mais les fortes pluies qui ont suivi l’épandage du produit phytosanitaire semblent avoir aggravé la situation. L’association Eau & Rivières de Bretagne et trois communes voisines ont décidé de porter plainte pour éviter que cette affaire ne soit classée sans suite.

« Cette pollution n’est pas une fatalité. Elle est le résultat de pratiques imprudentes dans l’utilisation de produits chimiques extrêmement dangereux pour l’eau, pour les sols, et pour tous les organismes vivants », s’indigne Eau et rivières. « Au-delà de la négligence de l’agriculteur qui n’a pas pris garde à la météo, ce n’est pas possible qu’on puisse homologuer un produit, si la moindre pluie provoque ce genre de situation », ajoute Arnaud Clugery, délégué départemental de l’association. L’utilisation du pesticide demande d’inonder auparavant le terrain sur une profondeur de 10 cm, avec un système de drains qui a, dans ce cas, été installé dans le sens de la pente. « On ajoute un facteur de danger : le sol est en condition d’érosion maximum avant l’épandage du pesticide. »

Un pesticide reconnu comme cancérigène

Le collectif « Les amis du Guillec et de la baie de Sieck » a lancé une pétition : « Au delà de la pollution du Guillec, arrêtons la stérilisation des sols !!! ». Objectif : relancer le débat sur l’interdiction des pesticides. Pour le collectif, les finalités du traitement de cette parcelle agricole sont inquiétantes, puisqu’il s’agit de stériliser totalement le sol sur une épaisseur de quelques dizaines de centimètres, « afin qu’il n’y ait plus aucune mauvaise herbe, plus aucun insecte, plus aucun champignon, plus aucun ver de terre qui vienne nuire à la production ». Et cela avant semer de la mâche. Le collectif s’insurge contre ce type de méthode, de plus en plus utilisée, où l’on détruit toute vie du sol, « ce dernier ne servant plus que de substrat inerte. »

Le Trimaton extra est commercialisé par la société CEREXAGRI, vendue en 2007 par Arkema - ancienne filiale de Total - à l’entreprise indienne United Phosphorus Limited (UPL), un des plus gros producteurs indiens de produits phytosanitaires. Fongicides, insecticides, herbicides sont notamment produits sur quatre sites français [1]. Le Trimaton extra contient du dimethyl dithiocarbamate de sodium (ou Metam sodium). C’est l’un des pesticides les plus utilisés aux États-Unis (25.000 tonnes par an). Pourtant la substance active fait partie de la liste des cancérigènes « probables » recensés par l’Agence de protection de l’environnement (EPA) états-unienne.

Un produit néfaste pour l’environnement aquatique

L’État de Californie va plus loin et considère le metam sodium comme toxique d’un point de vue du développement. Le produit est également inscrit sur la liste des cancérigènes avérés, « California Prop 65 Known Carcinogens », et sur celle des « perturbateurs de la reproduction ». L’inscription sur cette liste par l’Agence de protection environnementale de Californie est « basée sur une identification formelle par les autorités publiques que la substance chimique entraîne une toxicité reproductive ».

Côté français, les choses sont moins claires : le site Agritox de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) fait état d’un « effet cancérigène suspecté » et de « preuves insuffisantes chez l’homme ». Le produit est cependant considéré comme « dangereux pour l’environnement », « très toxique pour les organismes aquatiques », et pouvant « entrainer des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique »…

Des cancers au bout d’un mois d’exposition

Les études de toxicité sont inquiétantes. Sur le développement des lapins par exemple : à forte dose, la substance chimique provoque des malformations congénitales - méningocèle (malformation congénitale avec absence de fermeture de la colonne vertébrale) et anophtalmie (absence d’un ou des deux yeux à la naissance) - et une ossification incomplète. De quoi décourager toute envie de pêcher des poissons à proximité des zones d’épandage du pesticide ou de manger les productions végétales qui ont subi ce traitement.

L’agence de protection de l’environnement états-unienne précise qu’en raison de la volatilité du metam sodium dans l’air, « aucun résidu n’est attendu dans l’alimentation » ou dans l’eau. Dans les usages agricoles, le metam sodium devient un gaz volatile (le methyl isothycyanate, ou MITC) peu après son application. Ce gaz est considéré par l’EPA comme « extrêmement toxique pour les mammifères, les oiseaux, les invertébrés aquatiques et les poissons ». Un rapport du Bureau du programme des pesticides de l’EPA décrit le gaz MITC comme pouvant « migrer des champs vers des lieux où le public vit, travaille, joue ». Or une « métaplasie des tissus de l’appareil respiratoire, une lésion souvent associé au cancer, a été observée après seulement 28 jours d’exposition de rats au MITC ».

Des pesticides dans l’eau de pluie

D’après l’Institut français de l’environnement (IFEN), 96% des eaux de surface (rivières, étangs...) et 61% des eaux souterraines analysées en France contiennent des résidus de pesticides. Même les eaux de pluie sont touchées : des stations de mesure installées par l’INRA de Rennes ont révélé que presque tous les échantillons contenaient des pesticides. 60% d’entre eux dépassent même les 0,1µg/l, la Concentration maximale admissible (CMA) pour l’eau de distribution.

Ces mesures montrent une dispersion importante des pesticides dans les milieux aquatiques. Le désastre écologique du 23 octobre sur les bords du Guillec a permis de mesurer l’ampleur de la toxicité du pesticide concerné. Combien d’accidents de ce type ont lieu chaque année en France ? Et combien de pollutions invisibles mais tout aussi dangereuses sont provoquées par les pesticides ?

Agnès Rousseaux

Notes

[1] Bassens (Gironde), Le Canet (Bouches-du-Rhône), Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) et Vaas (Sarthe)


Auteur : Agnès Rousseaux - Source : Basta !