Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2009

GrippeA/H1N1 : La grippe de la Gouvernance Mondiale : L'endettement, bombe à retardement pour imposer le libér alisme et le Nouvel Ordre Mondial

La FED (Fédérale Banque aux USA) est une banque privée constituée de plusieurs cartels bancaires qui appartiennent à Rothschild, Rockefeller, JP Morgan, et leurs cliques de mafieux.
 
Qu'en est-il de la Banque de France chez nous ?
Comment les présidents de la République française qui se sont succédés au Gouvernement ont préparé le génocide de la France et de l'Europe au profit des Banquiers Illuminati en préparation de  l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !
 
Les origines de l'endettement de la France.
Les agents du Nouvel Ordre Mondial en France
Les rôles de Pompidou, de Valery Giscard d'Estaing, de Mitterrand, de Chirac et de Sarkozy
 
Georges Pompidou et l'endettement de la France
Bilbiographie de Georges Pompidou - Association Georges Pompidou
 
Georges Pompidou et la Banque Rothschild
 
En 1953, il quitte la fonction publique pour entrer à la banque Rothschild, dont il devient directeur général en 1956.
 
1953 : Il entre à la banque de Rothschild
1954 :  Il est administrateur de nombreuses sociétés du groupe Rothschild (sauf interruption du 1er juin 1958 au 7 janvier 1959), notamment :
- Société anonyme de gérance et d'armement, 1954-1962,
- Compagnie du chemin de fer du Nord, 1955-1962,
- Société Rateau, 1957-1962,
- Compagnie franco-africaine de recherches pétrolières françaises.
 
1956-1962 : Directeur général chez Messieurs de Rothschild frères
 
Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque e France - Article 25 de la Loi
Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=08BDC860DCE863811AB7619BFB3AC422.tpdjo12v_3?cidTexte=JORFTEXT000000334815&dateTexte=19931231
 
L'Etat devient un simple citoyen qui s'endette auprès des banques.
 
Les Étapes de l'évolution de la Monnaie ou les étapes historiques de notre esclavage
15 août 1971 : dématérialisation totale de la monnaie. Le président américain Richard Nixon, conseillé par George Shultz (qui sera plus tard le mentor des administrations Bush père et fils), supprime la libre-convertibilité du dollar en or. Ce découplage sera suivi de mesures de dérégulation des marchés permettant des spéculations de plus en plus énormes.

3 janvier 1973 :
loi Pompidou-Giscard d'Estaing par laquelle la Banque de France abandonne son rôle de service public. Article 25 : « Le Trésor public ne peut plus présenter de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France. » Dès lors, sous prétexte de lutte anti-inflationniste, le recours au crédit productif public est interdit.

Mars 1973 : régime des changes internationaux flottants. Il n'y a plus de contrepartie métallique à la monnaie émise, seulement de la dette. Les spéculateurs peuvent s'en donner à coeur joie avec des produits financiers dérivés, en particulier sur les taux de change entre monnaies (on parie plusieurs fois sa mise, avec un effet de levier, moyennant des informations obtenues sur les pressions politiques exercées sur telle ou telle devise d'Etat).

1987 : Alan Greenspan combat l'effondrement des bourses mondiales par l'émission pratiquement illimitée de monnaie-crédit en faveur des marchés.

1992 : Traité de Maastricht. Prélude à un euro découplé de l'autorité des Etats. Abdication de fait des souverainetés nationales par privation des moyens de les exercer.
Son article 104, § 1, « interdit en effet à la BCE et aux banques centrales des Etats membres, si après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des Etats membres ; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la BCE, ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. »

4 août 1993 : loi Mitterrand-Balladur donnant son indépendance à la Banque de France.
Son article 3 lui interdit d'autoriser des découverts ou d'accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à tout autre organisme ou entreprise publique, de même que l'acquisition de titres de leur dette.

Juin 1997 : Jacques Cheminade et Christophe Lavernhe rédigent Un plan de relance par le crédit productif, ou la nécessaire transformation de la monnaie en capital, expliquant comment les monnaies nationales sont prises en otage par les intérêts financiers depuis le renoncement de 1973 en France et le Traité de Maastricht à l'échelle européenne. Rejet de la proposition d'avances par la banque de France au Trésor public pour un plan de relance économique, faite par un groupe parlementaire français, jugée contraire au Traité de Maastricht et au choix effectué en 1973.

12 mai 1998 : loi Chirac-Jospin, intégrant la Banque de France au Système européen de banques centrales (SEBC) et à la BCE. Le Traité de Maastricht prévoyant déjà que « l'objectif principal du SEBC est de maintenir la stabilité des prix ».

1999 : vote aux Etats-Unis du Gramm-Leach-Bliley Act, qui annule le Glass-Steagall Act voté sous la présidence Roosevelt. Désormais, il n'y a plus de séparation aux Etats-Unis entre banques de dépôt et banques d'affaires, et les banques sont autorisées à fusionner avec des sociétés d'assurance. Chute de la « muraille de feu » prudentielle. L'Europe, elle aussi, déréglemente.

Mai 2005 : rejet par le peuple français du Traité constitutionnel européen qui, dans son article III-181, aurait « constitutionnalisé » l'article 104, § 1 du Traité de Maastricht.

2007-2008 : le Traité de Lisbonne reprend (article 123 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) l'article 104, §1 du Traité de Maastricht. L'objectif est bel et bien d'abandonner la création monétaire aux banques privées, dans un contexte de mondialisation financière sans limites.
 
 
L'endettement, bombe à retardement pour imposer le libéralisme et le Nouvel Ordre Mondial
 
En complément :
 
Réforme des statuts de la Banque de France : Les réponses de Valéry Giscard d'Estaing ! Membre de la Trilatérale commission
 
Les Illuminati, le Nouvel Ordre Mondial et le Conseil des 13 : Comment est constitué le Conseil Général de la Banque de France ?
 
Le conseil général comprend le gouverneur (1), les sous-gouverneurs (2) et dix conseillers, (10)  tous de nationalité française. Un censeur et son suppléant assistent aux séances du conseil général ; ils sont nommés par le ministre de l'économie et des finances.

13 personnes constituent le Conseil Général de la Banque de France. Ce qui correspond au Conseil des 13 druides et au Tribunal de Rothschild.

http://www.scribd.com/doc/19828356/Le-Conseil-Des-13-Et-Le-Tribunal-de-Rothschild

Pour vérification de la constitution de ce conseil :

Loi n°93-980 du 4 août 1993 relative au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit
Section II : Conseil général de la Banque.
Article 13 (abrogé au 1 janvier 1994) En savoir plus sur cet article...

Le conseil général comprend le gouverneur (1), les sous-gouverneurs (2) et dix conseillers, (10)  tous de nationalité française. Un censeur et son suppléant assistent aux séances du conseil général ; ils sont nommés par le ministre de l'économie et des finances.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=7D0EF35AE2DBF60D0A97E8BA465F04C5.tpdjo12v_3?cidTexte=JORFTEXT000000180850&idArticle=LEGIARTI000006697421&dateTexte=19930806&categorieLien=id

Parution au JO
 
Organigramme de la banque de France
 

Sarkozy veut imposer le Nouvel Ordre Mondial
http://www.dailymotion.com/video/x86i7k_sarkozy-veut-imposer-le-nouvel-ordr_news

 Sarkozy veut imposer le NOUVEL ORDRE MONDIAL
envoyé par o-r-i-o-n. - L'actualité du moment en vidéo.

Transcription de la vidéo :

 2009 peut être l'année de naissance d'un nouveau capitalisme, d'un Nouvel Ordre Mondial. Et j'en appelle à tous les gouvernements : aucun d'entre nous n'en sortira en faisant sa propre politique dans son coin, isolé de ce que font les autres.

 On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial. Et personne, je dis bien personne ne pourra s'y opposer. Car, à travers le monde, les forces au service du changement sont considérablement plus fortes que les conservatismes et les immobilismes.

 

- Cette crise marquera sans doute pour l'histoire, le commencement véritable du 21ème siècle.

Le moment où tout le monde aura compris qu’il était temps de changer, temps de donner un nouveau visage à la mondialisation, temps de construire un Nouvel Ordre Mondial politique, économique, social assis sur de nouveaux principes et de nouvelles règles.

 Le sommet mondial pour refonder le capitalisme, c'est l'Europe qui l'a proposé. Le Nouvel Ordre Mondial c'est autour des propositions de l'Europe qu'il se construira. Plus que jamais, l'Europe prend conscience qu'elle a besoin d'un véritable gouvernement économique dont elle vient d'expérimenter ce qu'il pourrait être et l'utilité qu'il pourrait avoir.

Ce gouvernement économique, c'est tout naturellement l'Euro-groupe qui doit en être le cadre.

Peut ( ? ) arrive ce qui sera l'antidote à la dangereuse tentation du protectionnisme, de l'anticapitalisme, du dirigisme bureaucratique que les désordres actuels vont immanquablement mûrir et le doute grandira si les français ont le sentiment qu'on leur cache quelque chose.

-  C'est la 1ère fois que je m'exprime au nom de la France à cette tribune.

Il s'agit pour moi d'un instant solennel, d'un instant émouvant. C'est un véritable new deal à l'échelle planétaire qui est nécessaire, un new deal écologique et économique. Au nom de la France, j'en appelle à tous les Etats à se réunir pour fonder le Nouvel Ordre Mondial du 21ème siècle sur cette idée forte que les biens communs de l'Humanité doivent être placés sous la responsabilité de l'Humanité toute entière. (C'est-à-dire, que les biens communs de l'Humanité doivent être remis entre les mains de ses grands copains des Banquiers Illuminati : Rothschild, Rockefeller, JP Morgan, La couronne d'Angleterre, Monsanto, Bill Gates, etc.)

- Et personne, je dis bien personne ne pourra s'y opposer.

Nicolas Sarkozy 

Remercions la GrippeA/H1N1 d'avoir été fabriquée de toutes pièces juste à temps par les Illuminati et leurs agents, afin de permettre de créer la mort et la chaos sur la planète, prélude à l'instauration du Nouvel Ordre Mondial.

 

 

13/08/2009

Phil Schneider : Le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati-reptiliens et les ET (Grands gris).

Le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati-reptiliens et les ET (Grands gris).

Phil Schneider était un scientifique qui travaillait pour le Gouvernement US sur des projets occultes de construction de bases souterraines de grande profondeur en faveur des protagonistes et instigateurs du Nouvel Ordre Mondial. L'une des bases les plus connues est celle de DULCE au  Nouveau Mexique.

Phil Schneider pensait travailler pour le Gouvernement Fédéral des USA pour un projet de constitution du Nouvel Ordre Mondial lorsqu'il eût la surprise de constater que les promoteurs et instigateurs n'étaient autre que les ET (les Grands Gris) qui avaient obtenu le droit dès 1954 par le Gouvenernement US de procéder à des expériences sur des animaux et sur des humains, à condition qu'ils rendent compte régulièrement de leurs travaux auprès du Gouvernement US.

Origine de cette autorisation accordée aux ET (Grands gris) et le " traité Greada de 1954 "

Eisenhower avait contourné la Constitution américaine en 1954 pour accorder cette autorisation aux ET par la signature d'un traité "occulte" qui fut baptisé le "traité de Greada de 1954".

Selon le témoignage de Phil SCHNEIDER les ET auraient décidé de n'en faire qu'à leur tête et ils auraient pris le total contrôle des USA depuis l'année 1979. Phil SCHNEIDER avait décidé de démissionner de son poste, en promettant de dénoncer la chose publiquement. Il a été atteint d'un cancer suite à une fusillade qui devait l'opposer aux ET dans la base de Dulce, et a été assassiné suite aux nombreuses conférences qu'il devait donner pour alerter le peuple américain et l'humanité. Il a été retrouvé étranglé à l'aide d'une corde de piano enroulée plusieurs fois autour de sa gorge. Son assassinat a été classé sous la mention : SUICIDE.

Voici un extrait de la dernière conférence donnée par Phil SCHNEIDER quelques mois avant son décès :

En 1954, sous la férule de l'administration Eisenhower, le gouvernement fédéral décida de contourner la Constitution américaine et de signer un traité avec des entités extraterrestres. Ce traité fut baptisé le " traité Greada de 1954 " dont les accords prévoient que les extraterrestres signataires avaient le droit d'enlever quelques têtes de bétail ou de tester leurs techniques d'implant sur quelques êtres humains, étant entendu qu'ils avaient l'obligation de rendre des comptes sur les expériences menées contre les personnes impliquées dans l'affaire.

 

Petit à petit, les extraterrestres ne respectèrent plus les termes du traité jusqu'au moment où ils décidèrent tout simplement de faire ce que bon leur semblait. Telle était d'ailleurs la situation en 1979. Et c'est à cette époque que survint presque accidentellement la fusillade de Dulce. J'étais occupé à construire des installations annexes à la base militaire de grande profondeur de Dulce qui se révèle sans doute être la base la plus profonde. Elle s'étale sur plus de 7 niveaux, atteignant une profondeur de 2,5 miles (plus de 4km).

Sa conférence complète: ici

Le fichier à télécharger : ici

 

Phil Schneider le Nouvel Ordre Mondial, les Illuminati  et les  ET

Conférence de Phil Schneider - LE NOM Et Les ET by Pouvoir Mondial

Phil Schneider et la Base souterraine de DULCE

Base de Dulce.jpg

Le fichier à téléchargerici

La base souterraine de Dulce

Mystère autour de la base souterraine de Dulce dans le Nouveau Mexique.


Dulce est une ville nichée le long de la frontière du nord du Nouveau Mexique. C’est une petite ville - traditionnelle sous toutes les coutures. Sauf que l’on suppose que c’est un centre pour la collaboration extraterrestre-humaine, portant sur des expériences génétiques horribles. Il y a très peu de preuves sur l’existence d’une base extraterrestre, mais le terme “très peu” est bien loin de “aucune”.

Le mieux que l’on puisse dire sur les théories de conspiration de Dulce, c’est qu’elles ont commencé in 1956 lorsque l’éditeur du journal ’Saucer News’, James Moseley, affirma que le gouvernement US construisait des soucoupes dans un base souterraine située quelque part dans un état du Sud-Ouest des États-Unis. Il a dit plus précisément :

“’Tout le projet est si hautement classé que les pilotes militaires ordinaires et mêmes les enquêteurs de l’Air Force du Projet Blue Book ne pouvaient pas savoir. En fait, ce type de soucoupe N’EST PAS construit par le Gouvernement Américain TEL QUE NOUS COMPRENONS HABITUELLEMENT LE MOT ’GOUVERNEMENT’. Aussi fantastique que ça peut paraître… ces soucoupes sont effectivement construites, mis en opération, et maintenues par une organisation qui est ENTIÈREMENT SÉPARÉE des branches militaires et politiques du Gouvernement que l’on connaît. Bien qu’une poignée de personnes au sommet du Gouvernement connaissent l’existence de ce projet, ils n’ont pas de contact direct avec ce denier… Je devrais appeler ce projet secret “L’Organisation.’”

Fort, n’est-ce pas ? Eh bien, ce fut en 1956 - depuis, nous avons davantage de détails sur ce sujet - surtout d’un homme qui affirme avoir interviewé l’un des ex-employés de la base. Il a écrit un livre là-dessus et l’a appelé ’The Dulce Book’, et écrit sous le pseudonyme Branton. Dans ce livre il affirme que beaucoup de choses se sont passées dans cette base - dont :

“Il y a des expériences faites sur des poissons, phoques, oiseaux et souris dont leur forme originelle a été largement altérée. Il y a des humains qui ont plusieurs bras et plusieurs jambes et il y a plusieurs cages contenant des créatures humanoïdes en forme de chauve-souris, mesurant jusqu’à sept pieds de haut (2 m). Les extraterrestres ont beaucoup enseigné aux humains sur la génétique, des choses à la fois utiles et dangereuses.”

Mais il y a pire, comme le dit l’ex-employé dans le livre :

J’ai fréquemment rencontré des humains en cages, d’habitude abrutis ou drogués, mais parfois ils criaient et suppliaient pour de l’aide. On nous avait dit qu’ils étaient désespérément aliénés et impliqués dans des tests de drogues hautement risqués pour guérir la folie. On nous disait de ne jamais leur parler.”

Les expériences humaines, selon la source, se passaient à grande profondeur dans la base - dans les niveaux six ou sept. Ce niveau était connu sous le nom de Hall des Cauchemars. Mais ce n’est pas tout ce que l’on sait sur cette base, selon certains détails assez précis. Wikipedia dit :

“En 1969, la base fut construite au Nord-Ouest de Dulce avec un accord entre la CIA et les extraterrestres. La base est prétendument située dans la Réserve Indienne Apache Jicarilla. L’entrée est sur le Mont Archuleta (ou Archuleta Mesa). La base se fournit en eau et électricité grâce à la rivière Navajo, et rejette l’eau sale dans la même rivière. Le Gouvernement U.S. occupe les plus haut niveaux de la base souterraine, et les extraterrestres contrôlent les niveaux les plus bas.”

Il y a des affirmations selon lesquelles de bonnes preuves attestent de l’existence de la base. Bien que quasiment tout est discutable et non-prouvé, ça reste plutôt intéressant. Encore Wikipedia :

“Une collection de cassettes de caméras de sécurité et de documents techniques fut prétendument volée à la base par un officier de sécurité dépité. Elles furent gardées à un endroit inconnu avec le ’flash’ de l’officier, une arme, ressemblant à une lampe-torche, dont il affirma qu’elle émettait des radiations dirigées. Les documents volés n’ont pas été révélés au public, cependant une collection de dessins basés sur les documents et films des caméras de surveillance est disponible. Dans les années 90 un producteur japonais a fait une animation d’une minute, basée sur le contenu prétendu des informations volées. Cette animation est disponible sur internet et n’a jamais été considéré par ses créateurs comme un vrai film.

 

 

On a aussi un clip de Phil Schneider - un homme qui a affirmé s’être lui-même battu contre des extraterrestres à la base de Dulce. Il y a des témoignages sur au moins une autre bagarre, venant de William Cooper. Il nous dit comment le Gouvernement US lui a donné la fessée par des extraterrestres en 1969. Des scientifiques furent pris en otage par les extraterrestres, et 66 personnes furent tuées dans la bataille. Voici un témoignage de Phil Schneider- ci-dessous.

BASE 51- Phil Schneider/SCOOP
http://www.dailymotion.com/video/xgaxm_base-51-phil-schne...

BASE 51- Phil Schneider/SCOOP
envoyé par SECRET-REALITE.

Traduction tirée du site ovni007

“En 1954, sous l'administration d'Eisenhower, le gouvernement fédéral a décidé d'éviter la constitution des Etats-Unis et de former un traité avec les entités étrangères. Ce s'est appelé le Traité 1954 du Grenada, qui a fondamentalement fait l'accord que les étrangers impliqués pourraient prendre quelques vaches et examiner leurs techniques d'implantation sur quelques êtres humains, mais qu'ils ont dû donner les détails au sujet des gens impliqués. Lentement, les étrangers ont changé de cap, jusqu'à ce qu'ils aient décidé qu'ils ne le respecteraient plus du tout le pacte. En 1979, un 'échange de tirs à la base Dulce s'est produit tout à fait par accident.. J'ai été impliqué à établissement d'une extension à la base militaire souterraine profonde de Dulce, qui est probablement la base la plus profonde. Il y a sept niveaux et plus de 2.5 milles de profond. À ce moment particulier, nous avions foré quatre trous distincts dans le désert, et nous allions les lier ensemble et souffler hors de grandes sections à la fois. Mon travail était de descendre dans les trous et de vérifier les échantillons de roche, et recommandait l'explosif pour traiter la roche particulière. Pendant que j'étais allé en profondeur, nous nous sommes trouvés dans une grande caverne qui était pleine d' étrangers de l'externe-espace, autrement connue sous le nom de grands Gris. J'ai tiré sur deux d'entre eux. À ce moment-là, il y avait 30 personnes là bas . Environ 40 de plus sont descendus après que ceci est commencé, et tous ont été aient tués. Nous avions surpris des étrangers vivant dans une base souterraine. Plus tard, nous avons découvert qu'ils vivaient depuis longtemps sur notre planète, peut-être un million d'années. Ceci pourrait expliquer beaucoup de ce qui est derrière la théorie d'astronautes antiques.

 

J'ai pris un projectile dans le buste avec une de leurs armes, qui était une boîte sur leur corps, qui m'a fait un trou en moi et m'a donné une dose élevée de rayonnement de cobalt. J'ai eu le cancer en raison de cela ”

Une rumeur persistante circule depuis des années selon laquelle un laboratoire biologique et une base secrète seraient installés dans des souterrains sous la ville de Dulce, au Nouveau-Mexique. A l’initiative de Norio Hayakawa, une conférence et des débats publics seront organisés sur place le 29 mars, pour faire le point sur cette question.

Des histoires ont commencé à circuler au milieu des années 70, lorsque certains des 4.000 habitants de la région avaient rapporté “des lueurs étranges dans le ciel“. Des fermiers signalaient de mystérieuses mutilations de bétail ainsi que de fréquents passages d’hélicoptères militaires.

Norio Hayakawa a convoqué des témoins oculaires, des officiers de police, et des enquêteurs du paranormal, dans le cadre de l’hôtel Jicarilla Inn à Dulce. Mais il a déjà un avis tranché sur ce sujet et entend démontrer que ces rumeurs pourraient avoir des explications plus prosaïques; elles pourraient cependant s’avérer dérangeantes pour l’opinion publique.

Les rumeurs s’étaient amplifiées en 1980 lorsque Paul Bennewitz, qui présidait alors la société Thunder Scientific Labs, située à côté de la base Air Force de Kirtland, avait prétendu qu’il pouvait capter des signaux émanant d’entités aliènes, qui étaient émis depuis une base située sous l’Archuleta Mesa, non loin de Dulce.

Bennewitz prétendait qu’un engin de forme triangulaire s’était écrasé près de Dulce, et que d’autres Ovnis avaient été vus près de Kirtland, de même qu’à proximité de l’espace de stockage d’armements nucléaires de Manzano, et de la zone de tests de Coyote Canyon.

Le principal conférencier est Greg Bishop, un personnage controversé, mais sans doute celui qui a le mieux enquêté sur l’affaire Bennewitz, lui consacrant un livre (’Project Beta’).

Selon Greg Bishop, Paul Bennewitz aurait été manoeuvré par l’AFOSI - l’agence de renseignements et de désinformation de l’US Air Force - et en particulier l’agent Rick Doty, alors basé à Kirtland. L’opération avait consisté à le persuader qu’une base aliène se trouvait sous l’Archuleta Mesa. Greg Bishop pense que Bennewitz avait en fait observé en 1979 des vols d’essais de prototypes de plateformes volantes contrôlées à distance (UAVs).

D’autres chercheurs sont attendus, comme Russell Erby, Michael Salla, Dennis Balthaser ou Gabe Valdez… Mais pour Hayakawa, “l’essentiel est de faire s’exprimer les habitants de la région, les fermiers et les officiers de police qui rapporteront leurs expériences personnelles.” Il pense que de nombreuses personnes s’intéressent aux conclusions de cette réunion, “parce que les rumeurs persistent depuis plusieurs décennies.

L’équipe de la série “UFO Hunters”, sur History Channel, a visité Dulce le 31 janvier dernier, et interviewé des résidents au sujet de cette prétendue base : “Leur enquête, qui sera diffusée le 25 mars, a contribué à sensibiliser les habitants. Pour la première fois, ils pourront s’exprimer lors de cette conférence sans craindre le ridicule.

Au fond, Hayakawa doute que la rumeur soit fondée. Il est convaincu qu’il y a d’autres manières d’expliquer les rapports d’Ovnis et les mutilations de bétail : “Il n’y a aucune preuve qu’une base existe près de Dulce.

Mais la région connait de sérieux problèmes environnementaux et de santé publique : “On m’a raconté par exemple que, dans les années 70, le gouvernement aurait mené des opérations dans la région : des expériences sur les maladies bovines, sur l’anthrax et d’autres substances, dans le cadre de recherches sur la guerre biologique.”

D’autres sources ont informé Hayakawa que des produits chimiques avaient été déversés illégalement dans les environs.

Cette rumeur pouvait aussi servir à couvrir des fuites de radiations, à la suite du test nucléaire souterrain de 1967, auquel on avait procédé dans le cadre du Project Gasbuggy, à 22 miles au sud-ouest de Dulce.

   

La Commission à l’Energie Atomique avait lancé le Programme Plowshare en 1957, pour tester l’utilisation civile des explosifs nucléaires afin de construire des ports, des digues, ou des canaux. Il était aussi question de s’en servir pour stimuler la production de pétrole et de gaz naturel, comme une alternative aux détonations classiques. Le premier test de cette technique, codé sous le nom de Project Gasbuggy, avait eu lieu le 10 décembre 1967 à une profondeur de 1.300m sous le San Juan Basin, avec une charge nucléaire de 26 kilotonnes placée dans un puits hermétiquement scellé.


Nous devons vérifier s’il est exact que le taux de cancer est anormalement élevé dans cette région, et s’il y a des problèmes de fertilité chez certaines femmes.” Si certaines de ces allégations se confirmaient, Hayakawa est alors d’avis que “le gouvernement pourrait avoir voulu faire diversion et intentionnellement propagé ces rumeurs d’activités aliènes : une agence serait bien capable d’avoir monté quelques faux incidents de type Ovnis, en utilisant des méthodes sophistiquées telle que l’usage de projecteurs holographiques.


Pour Hayakawa, la propagation de la rumeur ferait partie des programmes de PSYOPS (Psychological Operations) qu’utilisent les militaires : “Le fait de mêler des histoires d’Ovnis porte à sourire et entretient le ridicule pour détourner l’attention et décourager une étude sérieuse des problèmes locaux.

Norio Hayakawa avait longuement enquêté sur la Zone 51, dans les années 90, et fini par écarter toute hypothèse sur des recherches avancées concernant des technologies aliènes.

History Channel UFO Hunters 302 Underground Alien Bases
http://www.youtube.com/watch?v=8KQwJzKadso


 

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 2/5
http://www.youtube.com/watch?v=QjZ6rcFHQPM

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 3/5
http://www.youtube.com/watch?v=L98flm2LEK4

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 4/5
http://www.youtube.com/watch?v=lIivYQ2z6fs

UFO Hunters - Underground Bases - Dulce 5/5
http://www.youtube.com/watch?v=Woy1w-gdRZg

 

Phil Schneider et le Gouvernement secret US révélé


Le fichier à télécharger : ICI
 
 
Toutes ces rumeurs qui circulent depuis des décennies sur ces bases secrètes, les manipulations génétiques, les abductions de personnes par les ET, les disparitions inexpliquées de milliers de personnes dans le monde chaque année, les mutilations d'animaux,  les violations successives et systématiques des Constitutions et de la Charte des Droits de l'Homme par des hommes politiques peu scrupuleux du Droit, de la Justice et du bien-être de l'humanité, tous ces assassinats d'hommes politiques, de scientifiques ou de personnes qui souhaitaient révéler la vérité à l''humanité, et le fait que les Illuminati - Reptiliens soient des entités extratraterrestres qui souhaiteraient prendre le total contrôle de la Terre en instaurant le Nouvel Ordre Mondial,  en se cachant derrière le Secret Maçonnique, après avoir réduit la population mondiale des 2/3 par le biais du vaccin tueur qui pourrait s'avérer dans ce contexte de guerre biologique, être une arme de destruction massive.
 
Le maintien de ce Secret Défense sur le dossier OVNIS et ET constituant un fait de Haute Trahison envers tous les peuples du Monde, s'il devait s'avérer que l'humanité était en danger et sous la coupe d'entités extraterrestres qui souhaitent instaurer le Nouvel Ordre Mondial pour s'accaparer la Terre définitivement et mettre sous contrôle ses habitants.
 
Nous partons du principe que s'il y a secret défense sur ce dossier, c'est que les OVNIS et les ET existent.
De même nous pouvons nous interroger sur le Secret Défense qui a été imposé aux contrats des commandes des vaccins ?
 
Il arrive un moment en effet où les peuples du monde ont le Droit de savoir ce que les Gouvernements ont intérêt à leur cacher et pourquoi !
 
SOS JUSTICE & DROITS DE L'HOMME a voulu en avoir le coeur net, en forrmulant le 9 août 2009 une demande officielle de levée du Secret Défense qui pèse sur le dossier OVNIS et ET depuis plus de 60 ans, auprès de M. Nicolas SARKOZY - Président de la République.
Les humains devant récupérer la Terre qui leur appartient exclusivement.
 
 
La demande officielle formulée par SOS JUSTICE & DROITS DE L'HOMME
 
Lettre RAR adressée par SOS JUSTICE à
M. Nicolas SARKOZY - Président de la République le 9 août 2009
Demande de levée du Secret Défense sur les OVNIS et les ET
Demande d'ouverture d'enquête criminelle
La lettre à téléchargerICI
 

 

LES REPTILIENS ONT FAIM

http://www.dailymotion.com/video/x4htod_les-reptiliens-ont-faim_tech

 

31/05/2009

Vaccin obligatoire et Nouvel Ordre Mondial

Nouvel Ordre Mondial, contrôle et erradication de la population mondiale par le biais des vaccins rendus obligatoires !

Depuis plusieurs mois nous nous efforçons de vous faire connaître et comprendre quels sont les plans machiavéliques dressés par les Illuminati, les instigateurs du Nouvel Ordre Mondial et leurs agents politiques, à l'encontre de l'ensemble de la population mondiale. 

Un rappel de
s Projets des Maîtres du Monde :

Les projets des Maîtres du Monde pour un contrôle global des individus : manipulations génétiques, contrôle des esprits, implants, traçabilité, nouvel ordre économique...

http://www.syti.net/Targets.html

Plan de puçage mondial de la population
Rockefeller a reconnu l’objectif de l'élite de pucer la population
http://www.alterinfo.net/Rockefeller-a-reconnu-l-objectif-de-l-elite-de-pucer-la-population_a6118.html?print=1

L'ordre et le chaos - La puce redfield dans les vaccins (vidéo)
http://fr.truveo.com/lordre-et-le-chaos-la-puce-redfield/id/4177084827

Leurs plans se poursuivent et sont appliqués à la lettre.
Leurs objectifs prochains :

1 - contrôle de la population mondiale par le biais du puçage (puce contenue dans les vaccins),
2 - erradication de 93 % de la population mondiale par le biais des vaccins notamment par contamination et injection de nouvelles maladies mortelles.

Nous vous demandons instamment de prendre connaissance attentivement des informations qui vont suivre et de bien vouloir les diffuser largement autour de vous avant qu'il ne soit trop tard pour beaucoup d'entre-nous.

Prochainement le fait de conseiller aux personnes de ne pas se faire vacciner constituera un crime.

Dr MR (10 ans de recherche sur les vaccins) : « Si j’avais un enfant aujourd’hui, la dernière chose que je permettrais serait bien de le faire vacciner. Les responsables de la communication médicale, de concert avec la presse, effraient les parents à coup de scénarios catastrophes sur ce qui va arriver si leurs enfants ne se font pas vacciner. Ils laissent entendre que c’est criminel de refuser le vaccin. Cela équivaut à être de mauvais parents. C’est en étant mieux informé que l’on peut combattre cela. Ce n’est pas facile de lutter contre les autorités. Et il n’y a que vous pour décider de le faire ou pas. À chacun de choisir son camp. Le cartel médical aime ce genre de pari. Il est à peu près certain que la peur l’emportera. ».

A LIRE ABSOLUMENT (sans oublier les PDF joints) :


 
INFO DU 30 MAI 2009 :
Vers une campagne de vaccination massive et obligatoire, contre la grippe en automne...

"Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi." 

"La France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois", affirme le journal sans citer ses sources." 

Lire l’article ici 
http://fr.news.yahoo.com/4/20090530/tts-grippe-vaccin-france-ca02f96.html
"N'y aurait-il pas derrière tout cela une légère "pression" de ces groupes pharmaceutiques qui vont se partager "le magot ?" 


"Si les pays décrètent la vaccination obligatoire, des centres de vaccination spécifiques seront installés et des médecins évalueront s'il existe une éventuelle contre-indication. En cas de force majeure, d'autres lieux publics pourraient être réquisitionnés et du personnel médical à la retraite, appelé en renfort pour administrer les doses.".
 
Avez vous bien tout compris ?
Attention, l'argent, les profits, ne sont pas tout, d'autres objectifs se cachent, comme le contrôle de la population...

En complément :
Nouvel Ordre Mondial "LA GRIPPE DU GENOCIDE"
Quel est le rapport entre la grippe aviaire et le nouvel ordre mondial: TOUT ou presque...la grippe aviaire ressemble à la grippe espagnol, de son existence, jusqu'à la future pandémie qui sera inévitable! je vous suggère fortement de faire des recherches sur la grippe aviaire, car au moment où j'ai commencé la vidéo, seulement des médias impopulaire tel prisonplanet.com de Alex Jones en parlait...mais depuis quelques jours, La presse (cyberpresse.ca) et le Toronto Sun ont commencé à parler des mélanges fait par des scientifiques qui ont mélangé la grippe aviaire avec la grippe humaine par "accident" ou encore, en voulant trouver un vaccin pour le Sida, ils ont réussi à créer une super version du Sida se transférant d'homme à homme....COMME UNE GRIPPE! devinez le reste...
 
 
 
ALERTE ROUGE :SYSTEME FINANCIER,H5N1,IRAN (SUITE)
 

Faites passer l'information autour de vous !

30/05/2009

La question à dix mille : « s’adapter au Nouvel Ordre Mondial »

C’est un fait : nos « élites », reprises allègrement dans les médias commerciaux, ne cessent de préparer le terrain pour établir ledit « nouvel ordre mondial » qui bien sûr, sera tellement mieux que ce que nous subissons déjà. Après le sondage du Figaro (paru quelques mois trop tôt sûrement au vu du résultat) « êtes vous pour ou contre un gouvernement économique mondial », après les propos de Gordon Brown et consorts se congratulant du « nouvel ordre économique » né du G 20, voilà Kouchner & Co qui nous serinent sur l’ « adaptation » audit « nouvel ordre mondial  » au cours d’une grande conférence à Montréal. Grandiose. 

1142319_1467789

On peut faire les innocents et tenter de se dire que si autant d’élites nous disent que ce nouvel ordre mondial sera super, c’est qu’ils doivent avoir raison. Comme quand Kouchner dit que Total c’est super démocratique, y compris en Birmanie, ou quand DSK nous disait que y’a pas de crise l’année dernière.
 
Mais, on peut aussi se poser un certain nombre de questions...
 
Pourquoi y aurait-il tant besoin d’un « nouvel ordre mondial » ? Le vieux ne suffit pas ? On est d’accord que le système actuel, mondialiste et ultra libéral, imposé par ces mêmes élites depuis la deuxième guerre, a de nombreux ratés dont les populations essuient les conséquences. Certes, ce système est à revoir, et d’urgence. Mais, pourquoi ceux-là mêmes qui sont les garants du système actuel, qui a permis qu’on en arrive à toutes les dérives actuelles, se font-ils aujourd’hui, soudainement, les chantres d’un nouvel ordre mondial ?
 
Si l’on arrête l’angélisme, on peut soupçonner qu’ils agissent encore dans l’intérêt de l’ordre établi, celui des élites politiques et économiques en place, et qui ne tiennent surtout pas à se retrouver en bas de l’échelle.
 
On peut soupçonner également qu’il s’agira surtout de ne rien changer, et de bien verrouiller le système en ces temps où le monde plonge dans une crise qui ne peut qu’amener à des contestations populaires, voire à des soulèvements dans certaines régions particulièrement mal loties (grâce à nos élites, d’ailleurs).
 
Qu’entendent-ils par « nouvel ordre mondial » ?
 
Il n’y a qu’à les écouter : pour eux, il s’agit du système qui permet de continuer avec une finance mondiale débridée et déconnectée de la production, c’est-à-dire avec le tout-aux-spéculateurs. C’était bien là le but des G8, G 20, sommet de Davos et autre Bilderberg. Car, les seules «  réformes » qui en sont sorties n’ont visé qu’à renforcer les pouvoirs de ce même FMI qui a plongé dans la crise des continents entiers avec ses « politiques d’ajustements structurels ».
 
Le nouvel ordre mondial, en outre, est supranational. Il s’agit d’un système dans lequel les décisions sont prises par une élite. C’est Rockefeller, un des leaders de la Trilatérale, du CFR, du Bilderberg et autres, qui a dit, n’est-ce pas que « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire ». En 1991, devant la Trilatérale, il a aussi remercié les médias commerciaux dits de référence pour leur silence sur les visées vers un nouvel ordre mondial, silence sans lequel, précise-t-il, il n’aurait pas été possible d’avancer aussi vite : « Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New York Times, Time Magazine et d’autres grands journaux, leurs directeurs ayant participé à nos rencontres et ayant respecté la promesse de discrétion pendant près de 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre Plan pour le Monde toutes ces années durant si les projecteurs avaient été braqués sur nos activités. Le Monde est maintenant plus sophistiqué et plus préparé à accepter un Gouvernement Mondial. La Souveraineté Supra-Nationale d’une Elite intellectuelle et de banquiers est sûrement préférable au principe d’Autodétermination Nationale des peuples, pratiquée tout au long de ces derniers siècles  ».
 
Ce qui est certain, c’est que ledit nouvel ordre mondial ne sera pas démocratique, il sera au contraire dirigé par les élites mondialistes déjà en place. Il n’aura pas pour but le bien être commun mais la préservation de l’ordre établi (ou même de l’ancien régime), il a l’aval des élites médiatiques qui feront ce qu’elles peuvent pour faciliter les avancées vers le nouvel ordre mondial, quitte à faire de la basse propagande mais on a l’habitude, et enfin les mêmes élites sont au travail depuis 60 ans au moins (mais je dirais que ça a commencé dès les années 20).
 
Pourquoi en parlent-ils tous maintenant ?
 
Nous sommes en pleine crise financière et économique, ce qui débouche inévitablement sur des crises sociales et politiques. On le voit à toutes les époques, dans tous les pays. J’ai déjà expliqué comment il a été facile pour le patron de la FED de provoquer la crise des subprimes en augmentant d’un coup les taux d’intérêt. C’est la crise subprime qui a fait tomber le géant aux pieds d’argile qu’est ce système puisqu’il reposait à 90% sur du vent : la spéculation et des valeurs boursières déconnectées de la réalité. La crise, donc, n’est certes pas une surprise pour nos élites, mêmes si elles ont toutes fait semblant d’atterrir seulement fin 2008. Elle a été provoquée, pour amener à la situation actuelle. Ensuite, comme de l’Europe aux Etats unis, en passant pas la plupart des pays, le système démocratique est dévoyé, le pacte social rompu, et les populations dégoûtées du jeu politique, on peut s’attendre à des crises ça et là. Il conviendra évidemment de les circonscrire, en légitimant la répression et en criminalisant la contestation. C’est le rôle premier de ce nouvel ordre mondial : établir l’ordre voulu par les élites, quoi qu’il en coûte.
 
Parlons d’ « anarcho autonomes » au lieu de contestataires ou de manifestants, et bientôt assimilons-les à des « terroristes », réprimons-les, et de contestation il n’y aura plus.
 
On parle donc maintenant de ce nouvel ordre mondial, car nous en sommes à la dernière étape. Je pense que pendant encore un an ou peut-être deux, ils vont distiller ces notions nouvel ordre mondialistes dans les mentalités, les faire «  infuser  » comme dirait Sarko, pour que, la crise s’aggravant, le niveau de vie chutant de plus en plus, les population accueillent les bras grands ouverts les nouveaux Chefs, garants d’un Nouvel Ordre Mondial. Car, l’idéal serait d’éviter un coup d‘Etat mondial : il faut que les populations réclament leurs sauveurs, ceux-là mêmes qui les ont mis dans le pétrin jusqu’au cou, durant des générations.
 
Qu’avons-nous à y gagner ?
 
Absolument rien si on aime avoir son libre arbitre et qu’on cherche à aller vers un monde plus juste, plus humain et plus respectueux des hommes et de la nature. Par contre, si on est PDG d’une grande banque ou d’une multinationale, là ce sera très rentable : on va continuer avec un système économique complètement délirant, sans aucune entrave surtout, sans se préoccuper des inégalités sociales bien sûr, en décidant de tout entre illuminés d’en haut. Et puis, si quelqu’un nous embête, on le détruit.
 
Pourquoi un tel consensus chez les élites d’en haut ?
 
C’est étrange comme tous semblent euphoriques à l’idée de ce nouvel ordre mondial. Comme si on leur avait tous mis le même produit psychotrope dans la soupe. Tout simplement, parce que c’est une chose dont on discute âprement depuis des années entre élites internationales (politiques et économiques). On a posé les premiers jalons avec Bretton Woods, le plan Marshall qui a lancé l’Europe, le Bilderberg etc. On nous a dit que « la mondialisation est un fait », et on a crée moult et moult institutions internationales (FMI, OMC, ONU, OTAN, OMS, Banque Mondiale, BIRD, CFR, Trilatérale, Commission européenne…), et on va nous dire maintenant que pour donner une cohérence à tout ça il faut un gouvernement mondial, garant d’un nouvel ordre mondial plus proche du fascisme que de la liberté des peuples. Il y a suffisamment de « réunions privées » au cours desquelles ils ont pu accorder leurs violons ces dernières années. 
 
26074_une_g202
Mais, revenons à notre conférence à Montréal. Organisée par le Forum International des Amériques, une conférence où on discute de l’avenir du monde entre initiés, il s’agira cette fois de « s’adapter au nouvel ordre mondial  », puisque c’est le thème de cette année 2009.
 
Le Forum a été créé en 1994, alors que commence le « mouvement de la mondialisation des économies », car « le monde était alors prêt, avec la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1993, à se lancer dans la construction d’un marché global pour le bénéfice de l’ensemble de la planète ». Tout ça, c’est sur le site. Jacques Barrot, commissaire européen aux transports, a même dit que « Pour réussir la mondialisation, la première action est de rapprocher les hommes et les femmes du monde, notament ceux qui ont des responsabilités. C’est pour cette raison que la Conférence de Montréal est un grand succès », et on le croit sur parole, surtout avec le thème de cette année.
 
Les gouverneurs du forum sont des pontes de la mondialisation : le président est Paul Desmarais de Corporation Financière Power, le président fondateur est un avocat de Fraser Milner Casgrain, et parmi les gouverneurs on a la président de la chambre de commerce du Canada, le président du Conseil canadien des chefs d’entreprise, l’inénarrable Jacques Delors, grâce à qui on a le Marché Commun, le secrétaire de l’OCDE, DSK, Jean Claude Trichet de la BCE et quelques autres du même acabit.
 
Parmi les commanditaires dudit forum, on trouve –ô surprise !- l’Autorité des marchés Financiers, Génome Québec (qui vise à « renforcer la compétitivité du système d’innovation en génomique afin d’en maximiser les retombées socioéconomiques au Québec, en finançant des initiatives majeures de recherche en génomique et en mettant en place les outils nécessaires au développement scientifique et stratégique du domaine »), RBC Marché des Capitaux (une banque de spéculation –dite « d’investissement »), le « leader mondial de l’aluminium » Rio Tinto Alcan, GDF Suez, la société générale de financement du Québec, la Caisse de dépôts et placements du Québec, Investissement Québec (spéculation), EDC (services financiers), Banque de Développement du Canada, Fraser Milner Casgrain (cabinet d’avocat d’affaires), Deloitte & Touche (industrie du métal), HEC Montréal, le National Post, Business News Network, la Banque européenne de reconstruction et développement, la Banque asiatique de développement, la banque Internationale de développement, l’OCDE, même l’UNESCO étrangement est de la partie.
let_s_make_money_300
Les personnalités qui seront présentent révèlent l’orientation qui sera donnée aux débats : Madeleine Albright, la commissaire européenne au commerce Catherine Ashton, l’ex 1er ministre du Pakistan, le gouverneur de la banque du Canada, le ministre canadien du commerce international, le PDG d’Artoc (société d’investissement), Angel Gurria (secrétaire général de l’OCDE), le PDG de General Electric, le secrétaire général de l’organisation des Etats américains, le président de la banque africaine de développement (très efficace comme nous pouvons le constater), le président de la banque asiatique de développement, le président de la Banque interaméricaine de développement, Gérard Mestrallet le PDG de Suez, Luc Montagnier qui a « découvert le SIDA » (et on se demande bien ce qu’il fait là, quoi que pas vraiment si on remet en question l’existence même du SIDA, comme beaucoup), le secrétaire général de la Confédération Syndicale Internationale, l’incontournable DSK du FMI, le président de la Brookings institution (un lobbie ultra libéral et mondialiste), Uribe (le super corrompu président Colombien) ou Zoellick de la banque Mondiale, pour ne citer que ceux-là.
 
Mais il y aura aussi des représentants de multiples multinationales et institutions internationales comme l’AMF, les Chambres de commerce du Québec, le Conseil français des Investisseurs en Afrique, le Conseil mondial de l’Energie, l’Association des assureurs de France, etc. Environ 150 personnes devraient être présentes.
 
Ensemble, ils vont discuter de savoir comment « s’adapter au Nouvel Ordre Mondial  ». Voici comment on nous amène le sujet. On part d’ailleurs du principe que j’ai expliqué plus haut : crise = changement= nouvel ordre mondial.
 
En ces termes choisis, on nous explique qu’il est temps de parler de choses sérieuses : « Nous traversons actuellement une période de crise économique et financière planétaire qui instaurera un nouvel ordre mondial. Les leaders internationaux et gouvernementaux, chefs d’État, gens d’affaires, universitaires, membres de syndicats et représentants de la société civile doivent se réunir et repenser leurs stratégies. Le moment est venu de développer des solutions multidisciplinaires innovatrices (là j’ai un doute, au vu de leurs délires habituels jamais innovants et toujours réchauffés) qui nous permettront de faire face aux nombreux défis que représente ce monde multipolaire et en améliorer l’état. »
 
subprimes
Les grands thèmes qui seront traités sur quatre jours sont les suivants : « économie et gouvernance », « Journée du millénaire : développement durable, santé et énergie », « le commerce international et les Amériques » et enfin « finance internationale ». Précisons au passage que la notion même de gouvernance signifie nouvel ordre mondial, puisqu’il s’agit de gérer une masse de gens au mieux et sans leur demander leur avis, une notion lancée dans les recherches universitaires grâce à des sous de la fondation Ford entre autres.
 
On est également ravis de noter que la santé sera abordée avec l’environnement et surtout l’énergie, tandis que la finance internationale a une journée pour elle toute seule.
 
Bref, voilà que les choses se précisent. Aujourd’hui, on ne parle plus seulement de l’éventualité d’un nouvel ordre mondial ; on se demande carrément comment on va y adapter la population. Gageons que d’autres conférences suivront sur le même thème, et que bientôt le nouvel ordre mondial sera un fait.
 
Et même si dans l’absolu, on serait nombreux à préférer vivre en harmonie avec les voisins du monde entier, les théories nouvel ordre mondialistes de nos élites n’ont absolument pas pour but de faire parvenir les peuples au bien être commun. Au contraire, ces mêmes élites nous ont prouvé avec acharnement qu’elles n’aimaient rien tant que détruire tous les piliers des sociétés démocratiques, et il semble que leur orientation n’ait pas changé d’un iota malgré la nouvelle parure du Nouvel ordre mondial.

20/05/2009

USA : La dictature alimentaire

Une dictature alimentaire en train de naître en Amérique grâce à nos chers amis Illuminati

Une proposition de loi américaine, HR 875, (vient du parlement et non de la présidence) envisage de supprimer de petits producteurs horticoles et agricoles de fournir directement aux consommateurs des produits non contrôlés, d’origine organique.
Plus de marchés dans les villes ni de stands au bord des routes.

Dans la loi figure aussi un argument antiterroriste, bien sûr.

Il y aura aussi une dictature alimentaire, après une dictature vaccinale.

La loi proposée par le Congrès Américain

Que voyez-vous comme logo sur le Site du Congrès Américain ?
La pyramide avec l'oeil, n'est-ce pas ?

Source : http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h111-875