Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2009

France : Le Parlement entérine le rattachement de la gendarmerie à l'intérieur

Pourquoi tous ces mouvements des forces de l'ordre en pleine crise de supposée pandémie du virus de la Grippe A à la rentrée ?
En prévision de l'application d'une "Loi d'exception" visant à une décision d'obligation vaccinale à la rentrée ?

Les gendarmes sont désormais susceptibles d'être réquisitionnés par les Préfets !


Rappelons que les réservistes de la Police ont été rappelés en mars 2009 et sont désormais disponibles depuis le 23 juin 2009.

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 23.07.09 |
AFP/PHILIPP GUELLAND


Des gendarmes se préparent pour le défilé du 14-Juillet.

Des gendarmes se préparent pour le défilé du 14-Juillet.

Le projet de loi qui rattache la gendarmerie au ministère de l'intérieur a été définitivement adopté, lors d'un ultime vote, jeudi 23 juillet, par le Parlement, malgré les inquiétudes qu'il suscite parmi les forces de l'ordre. Comme l'avait souhaité Nicolas Sarkozy, le ministre de l'intérieur aura désormais le contrôle de l'organisation et du budget de la gendarmerie, qui dépendait auparavant de la défense.

A main levée à l'Assemblée, la majorité UMP a voté pour, l'opposition (PS, PCF, Verts) contre. L'opposition craint que cette loi ne débouche à terme sur une fusion de la police et de la gendarmerie, ce que le gouvernement dément. Le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, a lui réaffirmé que les deux forces de sécurité seraient réunies sous une même tutelle tout en conservant leur identité, et qu'il ne s'agissait donc pas d'une fusion.

L'objet de cette réforme est également de mutualiser les moyens et de réduire les effectifs. Sur les 100 000 gendarmes et 150 000 policiers que compte actuellement la France, 8 300 postes devraient disparaitre d'ici à 2011, dont 3 500 de gendarmes et 4 800 de policiers. Dans un texte publié fin juin sur le site Terra Nova, un cercle de réflexion présidé par Michel Rocard, le député socialiste Jean-Jacques Urvoas assurait que cette mutualisation des moyens menait à une fusion de fait. La "mutualisation amène l'absence d'autonomie. Demain, police et gendarmerie seront intrinsèquement liées, et la question de la fusion viendra d'elle-même comme un fruit mûr".

Un rapprochement que vivent mal les gendarmes. Le départ du ministère de l'intérieur de Mme Alliot-Marie, qui avait affiché son hostilité au projet quand elle était ministre de la défense, n'est pas fait pour les rassurer.

Source : Le Monde

USA : Soldats Americains empoisonnés par les vaccins

http://dailymotion.virgilio.it/video/x9xj2q_soldats-ameri...

Cette news d'une chaine de télé US est une histoire choquante sur la manière dont le gouvernement américain est en train de tuer ses propres soldats, en leur donnant des injections qui provoque des réactions graves et des maladies professionnelles.

Vous voulez en savoir plus ?
A écouter absolument conférence de Sylvie Simon a Marseille sur la vaccination:
http://www.dailymotion.com/user/tonino17/video/x9ibek_syl...

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination 1/6

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination 1/6
envoyé par tonino17. - L'actualité du moment en vidéo.

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination 2/6
http://www.wat.tv/video/sylvie-simon-llp-conference-1jw1q_1hv3b_.html

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination 3/6
http://www.wat.tv/video/sylvie-simon-llp-conference-1jw2k_1hv3b_.html

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination  4/6
http://www.wat.tv/video/sylvie-simon-llp-conference-1jyaa_1hv3b_.html

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination 5/6
http://www.wat.tv/video/sylvie-simon-llp-conference-1jyap_1hv3b_.html

Sylvie Simon et LLP conférence sur la vaccination 6/6
http://www.wat.tv/video/sylvie-simon-llp-conference-1jyb2_1hv3b_.html


Un médecin Canadien déclare que la la vaccination de masse est une arme eugénique pour réduire la population :
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid...

Silence On Vaccine-Vidéos en 4 parties :
http://www.dailymotion.com/group/157376/video/x8lwte_sile...


Vaccins, vaccinations obligatoires, tout ce que vous devez savoir :
http://r-sistons.over-blog.com/article-33454289.html

23/07/2009

France : les marchés des vaccins classés secret défense

Pourquoi les marchés des vaccins ont-ils été classés défense ?
Que doit-on nous cacher ?

H1N1, 700 millions pour vacciner contre la peur. Optez pour le vaccin biologique !


Entre 600 et 800 millions d’euros pour acheter des doses de vaccins, de quoi traiter deux fois la majorité de la population française. Cela fait cher. Est-ce vraiment nécessaire ? La question se pose. Et à quel objectif cela répond ? Là, nous ne sommes pas sûr et d’ailleurs, que ce soit du côté strictement scientifique ou du volet de la santé publique gérée par l’Etat, rien n’est certain et tout est flou. On ne sait pas réellement ce qu’on traite. Aucune hypothèse n’est à exclure. Nous n’avons aucune raison de faire confiance aux autorités. Le marché serait classé secret défense. C’est carrément un précédent dans notre pays. Pourquoi le secret défense ? L’ironiste dira que nous sommes en guerre contre le virus. L’analyste pointera le fait que le secret défense permet de protéger cette affaire de la curiosité des médias et des juges. On ne sait jamais, il pourrait y avoir des choses cachées pas très honorables. On sait ce qu’il en ressort de ces marchés soumis au secret défense, ces ventes d’armes, ces trafics d’instruments de la mort décidés par les dirigeants et donnant lieu à quelques commissions cachées plutôt avantageuses. Cette commande de vaccin échappe aux règles des marchés publics. Tout semble prévu pour qu’aucune enquête ne soit réalisée. Cette démarche fleure bon l’intérêt supérieur de l’Etat et une opacité laissant soupçonner toutes les hypothèses, notamment celle de bénéfices juteux et de commission. Autant dire que les règles de la démocratie sont bafouées.

Maintenant, osons poser la question de l’utilité de ce vaccin en fonction des données scientifiques actuelles pour le moins floues et controversées. La grippe A n’est qu’une banale infection pouvant tuer quelques sujets mais rien de bien menaçant puisqu’une grippe saisonnière en fait autant. Cet empressement autour de ce virus laisse planer d’autres soupçons. Une manière d’écarter les citoyens de la crise qui fait des dégâts dans les chaumières victimes du chômage. Voilà ce que les férus de théorie du complot pourraient affirmer. Ensuite, il y a la perversion du système dans son ensemble, avec le fascisme médiatique propageant les peurs et le principe de précaution complètement dévoyés, comme dans un autre domaine peut l’être le principe de subsidiarité si mal employé dans les affaires européennes. La grippe fait parler d’elle. Les médias propagent une pandémie psychique. Et c’est cette névrose collective qu’il faut alors traiter. Rien ne permet de dire que les responsables de la santé publique soient compétents dans cette affaire, ni honnête du reste. L’affaire du sang contaminé a laissé des traces. Et la vaccination contre l’hépatite est encore sujet à controverse. Mais c’est un tout autre contexte. La grippe est différente dans son mode de transmission et ses effets.

Quel serait alors le principal ressort de cette vaccination à grande échelle ? L’hypothèse officielle étant de protéger les Français d’une contamination pouvant être mortelle dans une proportion donnée ; égale à la moitié du temps de refroidissement du fût du canon multiplié par l’âge du capitaine et divisé par un facteur ad hoc, comme le capitaine du reste. Une autre hypothèse semble plus crédible. Celle d’une vaccination contre la panique et les peurs névrotiques liées à la propagation du virus à la fois chez les sujets mais aussi dans les médias, étant entendu que l’information peut elle aussi muter et se révéler assez délétère pour ce qui relève de la vie sociale et surtout économique. Imaginons une situation où les contaminations augmentent, jusqu’à atteindre une prévalence comparable à celle de la grippe ordinaire. Là où ça se gâte, c’est que la grippe H1N1 n’est pas jugée comme ordinaire. Du coup, les écoles ferment, les gens ne vont plus dans les lieux publics, spectacles, restaurant, magasins. Et même, ils ne vont plus travailler pour ne pas prendre les transports en commun ou côtoyer leurs collègues de bureau ou d’usine. C’est un scénario catastrophe, improbable certes, avec une telle ampleur, mais gageons qu’une proportion notable des Français risque de gérer au plus près la situation. Avec un masque et des déplacements limités au strict nécessaire. Au final, le comptable des finances publiques s’affole car c’est pratiquement un à trois points de croissance qui se jouent dans cette affaire. Alors, 700 millions d’euro, ce n’est pas cher payé pour s’assurer contre une panique généralisée.

Bon, 700 millions d’euros, c’est aussi une somme qui permet d’offrir à des centaines de milliers d’enfants défavorisés un séjour en vacances ou une paire de lunette ou même des soins dentaires, plus des livres. Que penser de cet affolement des autorités pour une grippe qui ne semble pas si meurtrière ? C’est peut être passager, ça leur passera, un peu comme l’âge bête à l’adolescence. Mais l’Histoire nous dit que des dirigeants et des peuples peuvent devenir carrément fous, déraisonnables. Cela s’est produit il y a 70 ans en Allemagne. Mais ne nous aventurons pas trop sur ces terres de mémoires, nous risquerions le point Godwin vite fait. Restons dans la bienséance du boudoir philosophique. L’historien Robert Darnton a écrit un livre fort instructif sur La fin des Lumières. Une anecdote rend bien compte de l’atmosphère de l’époque. Un géomètre faisant des relevés sur le toit d’une église fut abattu par des paysans croyant qu’il jetait un sort au village. Les peurs irrationnelles, excessives et les superstitions ont accompagné l’histoire du genre humain. Ce qui se passe avec la grippe H1N1 entre dans ce schème universel. La science, au lieu de libérer l’homme, reste à l’image de Janus, engendrant des peurs irraisonnées. La situation est préoccupante d’autant plus que la gestion des peurs et des précautions sert des intérêts économiques et politiques. Autant dire qu’on est pas sorti de l’auberge. Car si la science a permis de sortir des superstitions, elle a fourni la matière à d’autres peurs irrationnelles et cette fois, elle ne permet plus d’en sortir. L’humanité est piégée. Alors avertissement sans frais. Cette vaccination contre la grippe inaugure d’un cauchemar à venir. Mais le psychisme sait avoir ses propres défenses. Connues déjà du temps de Platon, évoquant dans le livre X de la République le commerce des émotions proposées par les tragédiens et les contrepoisons dont certains disposent. La Grèce a découvert lesles travers humains. Rien n’a vraiment changé si ce n’est les formes. Peut-être n’est-il pas à l’ordre du jour de sortir de ce piège des peurs. C’est une donné inhérente aux sociétés et le mieux est d’être soi, d’être maître, d’être libre, et de ne pas craindre la grippe. Hegel dirait que ce critère sépare les maîtres des esclaves. Et que la société n’est pas prête de sortir de l’esclavage, même si les formes ont changé. On dit exploitation, instrumentalisation, manipulation, aliénation. promesses de Civilisation comme

Si votre voisin a la fièvre, ne le prenez pas en grippe. Avec un peu de chance il est atteint du virus H1N1. Auquel cas, invitez-le à une grippe partie. Et conviez vos amis à cette fête de l’immunisation. Car s’il s’avérait que la grippe mute, vous serez vacciné naturellement. Tant qu’à faire, à la vaccination industrielle dont vous ne savez pas quelle est la composition, préférez l’immunisation garantie biologique, grâce à votre voisin. En plus, vous pourrez danser jusqu’à l’aube, chose impensable au dispensaire du coin qui vous délivrera le vaccin qui coûte 700 millions.

Source : Agoravox

France : H1N1: les vaccins coûtent 879 M

Quelle bonne nouvelle pour la sécurité sociale qui devra faire l'avance du paiement des vaccins !

Les vaccins seront mis gratuitement à la disposition du public, encore une bonne nouvelle ! Que ne ferait-on pas pour enrichir les laboratoires amis et alimenter tout le système médical, sans oublier la Sté Roblot au passage !!!!

Si vous êtes en maladie ou en accident du travail vous ne vous étonnerez pas que la sécu ne vous paie pas vos indemnités journalières ! Peuvent pas tout payer les pauvres pour assurer l'insécurité sociale !!!! Bon, il paraît que les vaccins sont faits pour notre bien !!!!

Vous remarquez que ces sommités semblent être dotées de dons de voyance pour prévoir de prendre des dispositions sur la vaccination en septembre. C'est-à-dire que c'est le temps qu'il faut aux labos pour fabriquer les vaccins et les mettre sur le marché sans avoir fait de tests suffisants. Une fois que le stock de vaccins sera constitué, dès septembre l'alerte de la pandémie montera comme par magie au niveau 6 pour que les stocks soient écoulés dans le mois. Quelle organisation quand même ! Ils comptent bien évidemment sur la presse pour faire monter la peur et la pression sur le peuple.

AFP
22/07/2009 |

Le coût total de l'acquisition des 94 millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1) par le gouvernement s'élève à 879 millions d'euros, a précisé mercredi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

"Le gouvernement a demandé à l'assurance maladie de procéder par anticipation à un versement à l'Eprus (Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, ndlr)", a-t-elle indiqué, ajoutant que "le montant total de la vente s'élève à 879 millions d'euros pour 94 millions de doses".

L'Eprus est financé à 50% par l'assurance maladie et à 50% par l'Etat. "Pour des raisons pratiques, l'assurance maladie fait l'avance des frais", a indiqué Mme Bachelot, ajoutant que l'Etat rembourserait sa part dans le cadre du prochain budget. Mme Bachelot a par ailleurs précisé que les prix d'achat des doses de vaccins "varient d'un laboratoire à l'autre", en fonction notamment des techniques employées ou encore des dates de livraison.

"Nous avons évidemment encore beaucoup d'inconnues sur la vaccination",
a expliqué la ministre, citant notamment "le calendrier de ces livraisons", "l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché" ou encore "le nombre d'injections qui seront nécessaires pour assurer une immunité suffisante". "Nous établirons la stratégie vaccinale au cours du mois de septembre", a-t-elle ajouté.

Source : Le Figaro

USA : Grippe A: Le gouvernement accorde d'avance à Baxter, Novartis, une immunité légale,

USA : Le gouvernement accorde d'avance à Baxter, Novartis, une immunité légale, pour tout préjudice et mort causés par le vaccin H1N1 cet automne

En d'autres termes le Gouvernement US donne d'avance à Baxter et Novartis, le permis de "tuer" par le biais des vaccins, dont nous ne connaissons pas clairement le contenu, ni l'efficacité et ni les conséquences sur la santé.

Question : êtes-vous prêts à vous faire vacciner ?
Et ben, nous : NON !

Source: BirdFlu666

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr

En 1976, lorsque le gouvernement des Etats-Unis s´est engagé dans une importante campagne de vaccination contre la nouvelle grippe porcine, celle-ci dut être abandonnée parce que les vaccins, dont on dit qu´ils étaient produits, par Baxter entre autres sociétés, causaient la mort et des blessures chez de nombreuses personnes. Des milliers de personnes qui avaient porté plainte pour avoir subi des effets secondaires dus aux vaccins reçurent des dédommagements.

Pourtant, cette fois-ci, le gouvernement des Etats-Unis a adopté à la hâte un document légal qui empêche d´avance les individus de réclamer des indemnisations en cas de reception d´un vaccin H1N1 dangereux. Pourtant il s´agit d´un vaccin qu´ils injecteront de force conformément à la législation fédérale et à celle des Etats.

De ce fait, il impose au peuple des Etats-Unis tous les risques liés au programme de vaccination forcée contre le virus créé dans les laboratoires.

« Une immunité contre les poursuites judiciaires est accordée aux producteurs du vaccin et aux responsables fédéraux , en vertu d´un document signé par Kathleen Sebelius, ministre de la Santé et à l´Action humanitaire » selon les informations indiquées par l´agence Associated Press.

« Ce document accorde une immunité à tous ceux qui produisent le vaccin contre la grippe porcine, en vertu des dispositions de la loi de 2006 sur les urgences en matière de santé. Il permet une indemnisation, s´il le faut. »

Il semble que les producteurs de vaccin peuvent verser des indemnisations si, toutefois, l´intention criminelle du fabricant du vaccin est prouvée.

Les filiales autrichiennes de Baxter font actuellement l´objet d´une enquête ouverte par la police pour avoir contaminé 72 kilos de matériel du vaccin en y introduisant des virus vivants de la grippe aviaire.

Ce matériel du vaccin était fourni par l´OMS. Mais cet acte ne peut pas être considéré comme accidentel compte tenu des normes strictes qui régissent les niveaux de biosécurité. Par conséquent, il ne prouve que l´intention criminelle.

Source : SpreadTheTruth.fr