Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2011

Le secret d'Adolf Jacob Hitler

 L'histoire est-elle toujours celle qu'on nous raconte ?



Le secret d'Adolf Jacob Hitler

carte d'identité d'Hitler.jpg

Sur cette fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, on peut clairement lire le deuxième prénom d'Hitler: Jacob.

Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d'Heydrich, qui était lui-même l'adjoint direct d'Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d'Hitler pour l'OSS, les services secrets US pendant la seconde guerre mondiale.

Hitler est un personnage méconnu à la personnalité complexe et dont l'histoire recèle de nombreux secrets que l'on découvre peu à peu.

Le Livre Jaune n°7 (Collectif d'auteurs, Ed. Félix, Fritz Springmeier) s'était déjà penché sur ses origines et avait écrit : « Walter Langer, un psychanalyste, démontre dans son livre « The mind of Hitler », preuves à l'appui, qu'Hitler était le petit fils du baron de Rothschild de Vienne. La police autrichienne a constitué un dossier secret sur les origines d'Hitler. Le chancelier Dollfuss avait ordonné cette enquête. On a découvert que sa grand mère, Maria Anna Schicklgruber, travaillait au service du baron Rothschild, quand elle est tombée enceinte. Quand les Rothschild ont appris la nouvelle, ils l'ont envoyée dans une clinique de la ville dont elle était originaire. C'est là qu'est né en 1837, Alois Hitler, le père d'Adolf Hitler. »

En effet, celui qui a diligenté cette enquête, Engelbert Dollfuss, chancelier fédéral de l'Autriche du 20 mai 1932 au 25 juillet 1934, ainsi que dictateur à partir du 4 mars 1933 s'opposait à Hitler. Il avait ainsi tenté de destabiliser son pire ennemi. Hitler l'a d'ailleurs fait assassiner le 25 juillet 1934 par des nazis déguisés en uniforme militaire. Celui-ci prévenu, tente alors de s'enfuir de la chancellerie, mais surpris par ceux-ci, il est grièvement blessé et meurt dans la journée de ses blessures.

Hansjurgen Koehler, un officier de haut grade de la Gestapo, qui travaillait pour Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint direct de Heinrich Himmler, aurait conservé les documents relatifs à cette enquête, documents qu'il a dévoilé en partie dans son livre « A l'Intérieur de la Gestapo » et dans lequel on retrouve les origines d'Adolf Hitler à la page 143.

Il faut savoir qu'Heydrich, l'adjoint direct de Himmler, était officier à la section politique des services de renseignements de la marine à Kiel à partir de 1930 et travaillait en étroite collaboration avec Wilhelm Canaris, futur amiral et futur chef de l'Abwehr, le service de contre-espionnage militaire allemand.
Certaines mauvaises langues affirment qu'Heydrich aurait été assassiné car il connaissait trop de secrets. N'oublions pas que les trois « résistants » tchèques qui l'ont abattu ont été parachutés de Londres et ont bénéficié de complicités. De plus, le fils d'Heydrich, Klaus, est mort étrangement le 24 octobre 1943 lors d'un « accident de la route ».

Il existe un autre indice étonnant, ainsi, après l'Anschluss, c'est-à-dire l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie en 1938, Hitler fit raser Döllersheim, le village natal de son père. Etrange de vouloir détruire à ce point les preuves de son origine !

Il existe de plus une autre piste concernant la personnalité de Salomon Mayer Rothschild qui permet de comprendre sous un angle plus trivial ce qui a pu se passer. Hermann Von Goldschmidt, le fils de l'employé principal de Salomon Mayer Rothschild (1774 – 1855), avait écrit un livre, publié en 1917 dans lequel on peut lire :

« Dans les années 1840, il avait développé un enthousiasme téméraire pour les jeunes filles.. » et « Il avait une passion débauchée pour de très jeunes filles, les rumeurs de ses aventures scandaleuses étant étouffées par la police. »


Salomon Mayer, vivait seul dans la Maison à Vienne où la grand-mère d'Hitler (jeune à ce moment -à) travaillait. N'oublions pas qu'Alois, le père d'Hitler, naquit en 1837.

Plus étonnant, un des fils de Salomon s'appelait à l'origine Jacob de Rothschild, mais il a changé son prénom pour James.

Mais, la deuxième source fondamentale concernant les origines d'Hitler provient de Walter Langer. Walter Charles Langer (1899-1981) n'était pas n'importe qui. Il a été professeur à l'Université d'Harvard mais surtout, il a été responsable d'un rapport intitulé « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend » sur le profil psychologique d'Hitler pour l'« Office of Strategic Services » basé à Washington.

Plus étonnant encore, son frère aîné William était le responsable du département d'histoire à l'Université d'Harvard et surtout, à la tête de la section analyse et recherche de l'Office américain des Services Stratégiques (OSS).

Son frère avait donc accès à tous les documents les plus secrets de l'époque. On peut donc supposer qu'il ait communiqué le dossier de Koehler à son frère qui devait établir pour l'OSS son profil psychologique.

C'est pourquoi « The Mind of Adolf Hitler , The Secret Wartime Report » (qui est en fait la publication du rapport secret commandité par l'OSS : « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend ») écrit en 1972 par Walter Charles Langer, qui affirme qu'Alois Hitler (le père d'Adolf) était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber et de Salomon Mayer Rothschild n'est pas un livre comme les autres et que ses affirmations concernant les origines d'Hitler sont à prendre avec le plus grand sérieux.

Encore une fois, il semble qu'on nous cache la vérité, comme dans le mythe de la caverne. Une réalité simple et atroce, cachée afin de masquer l'une des plus grande supercherie de l'histoire. En effet, comment analyser la haine d'Hitler pour les juifs si on connaît ses origines sémites ? Se cacherait-il quelque chose de plus important ? Hitler a-t-il obéi à des puissances supérieures comme cela est écrit sur sa fiche des Renseignements Généraux?

Nous commençons à comprendre que l'histoire réelle du nazisme ne correspond pas à la réalité.

Le secret des origines d'Hitler est en effet l'arbre qui cache la forêt. On a beaucoup parlé de ses crimes, cependant, on a oublié de préciser ses liens avec les multinationales (IG Farben, Général Motors et IBM entre autres). Les camps de la mort étant avant tout des camps d'extermination d'esclaves exploités par celles-ci car n'oublions pas leur maxime « Arbeit macht frei », le travail rend libre, tout un programme !

Jacques Pauwels, historien et chercheur à l'université de Toronto a d'ailleurs fournit des preuves irréfutables sur cette réalité dans son livre « Le mythe de la bonne guerre ». Une vidéo de sa conférence est visible sur Dailymotion, un document exceptionnel que l'on peut voir ci-dessous:


Jacques Pauwels, Le Mythe de la bonne guerre

http://www.dailymotion.com/video/x10hfx_le-mythe-de-la-bo...



Les débats stupides sur l'existence des chambres à gaz n'ayant qu'un seul objectif, cacher la vérité sur le but réel des camps de la mort et leurs liens avec les multinationales car comme l'affirme Noam Chomsky « Structurellement, l'équivalent politique de l'entreprise est l'Etat totalitaire. »

Benito Mussolini avait lui-même donné sa définition du fascisme : «Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu'il s'agit en fait de l'intégration des pouvoirs de l'état et des pouvoirs du marché », ce que résume à merveille le sénateur Homer T. Bone qui déclarait le 4 juin 1943, au comité du sénat américain pour les affaires militaires : « Farben était Hitler et Hitler était Farben. »

Voici les liens sur les sources:

http://www.amazon.com/Inside-Gestapo-Hitlers-Shadow-World...

http://www.amazon.com/Mind-Adolf-Hitler-Secret-Wartime/dp/0465046207

Source : http://gillesbonafi.skyrock.com/2844223660-Le-secret-d-Ad...

17/04/2011

Jacques Attali met en garde : Vite, un gouvernement mondial, sinon ce sera le retour de la barbarie

Bien sûr, nous allons le croire !

Il attend avec impatience l'élection de son grand copain DSK qui se chargera de saper et ruiner définitivement la France et les pays Européens au profit des banques mondiales et du FMI, et de ses maîtres Illuminati-reptiliens .

Qu'est-ce qu'ils vont encore trouver comme raison bidon pour nous vendre leur dictature.
On a déjà eu le réchauffement, le terrorisme, et maintenant la menace des mafias.

Attali  l'ancien bankster, qui cherche à vendre la gouvernance mondiale gérée par la mafia de ses amis banksters.

Comme le souhaite ce cher David Rockefeller , Président et fondateur du Groupe de Bilderberg et de la Commission Trilatérale. Président du CFR.

"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."


Propos tenus à la rénion du Groupe de Bilderberg à Baden Baden en 1991

Jacques Attali met en garde : Vite, un gouvernement mondial, sinon ce sera le retour de la barbarie

le  à 7:06
Rubrique : Pro-NWO et Débats
 

Voilà la populace prévenue : Dans un nouvel entretien « complice », Jacques Attali, le médiateur et vulgarisateur francophone du Nouvel Ordre Mondial, met en garde les auditeurs et se fait presque menaçant : Si des décisions ne sont pas prises dans les prochains mois, nous assisterions au retour de la barbarie et à la prise en main du Pouvoir par les mafias.

Pour illustrer son avertissement, Jacques Attali a comparé notre situation à celle prévalant alors au début des années 1900, qui avait vu par la suite de nombreuses crises et 2 guerres mondiales, rien de moins.

Jacques Attali et le Gouvernement Mondial sur BFM Business

http://www.dailymotion.com/video/xi8lxh_jacques-attali-et...


Vidéo du 4/04/2012 : Attali met en garde : Vite, un gouvernement mondial… ou sinon ce sera la guerre mondiale – Dailymotion

04/04/2011 - BFM Business
Emission "Le 12-15".

"Le président de PlanetFinance décrypte sa théorie de crise de gouvernance mondiale."

Pour en savoir plus :
http://www.radiobfm.com/edito/info/102727/jacques-attali-...


Pour comprendre pour qui roule Jacques Attali (car ce ne sont pas ses idées), lisez :
- "La véritable histoire des bilderbergers" de Daniel Estulin.
- "Rencontres au sommet" de Michael Gama.
- "L’oligarchie, ça suffit, vive la démocratie" de Hervé Kempf.
- "Faits et chroniques interdits au public - Tome I" de Pierre Faillant de Villemarest.
- "Faits et chroniques interdits au public - Tome II" de Pierre Faillant de Villemarest.
- "Faits et chroniques interdits au public - Tome III" de Pierre Faillant de Villemarest.
- "La marche irrésistible du nouvel ordre mondial" de Pierre Hillard.
- "Tous pouvoirs confondus. Etat, Capital et Médias à l'ère de la mondialisation" de Geoffrey Geuens.

 

Jacques Attali a rappelé que le projet de Gouvernement Mondial existait déjà il y a un Siècle, ce que les observateurs indépendants du Nouvel Ordre Mondial savent parfaitement, ce projet étant une vieille lune bien antérieure à ces temps-là.

Informé des opportunités que vont constituer les tous prochains temps, et notamment l’année 2012, pour faire accepter le Nouvel Ordre Mondial aux populations, le PDG de Planète Finance (tout un programme) et membre de la Commission Trilatérale de David Rockefeller va mettre en place dans les tous prochains jours un site internet à la gloire du NWO :

Pour des raisons bien compréhensibles, ce nouveau site internet dont une pré-version est déjà en ligne ne s’appelle pas ouvertement SoutienAuNouvelOrdreMondial.com mais EtatsGenerauxDuMonde.org .

Son objectif évident est de faire accroire aux naïfs et autres idiots utiles, avec la complicité des relais et zélateurs pro-NWO, que les quidams auront leur mot à dire dans la mise en place de ce projet, alors que tous les observateurs indépendants du Nouvel Ordre Mondial savent pertinemment que ce projet est un projet 100% élitistes, mis en place par le très haut sommet de la pyramide (la finance mondiale), et que le peuple ne sert qu’à donner l’illusion de la démocratie à un projet de néo-féodalisme et de Dictature mondiale qui ne dit pas son NOM.

Observez bien la pré-version de ce site web, les rares textes publiés et l’image de fond, car vous y trouverez de nombreux indices intéressants…

http://911nwo.info/2011/04/17/jacques-attali-met-en-garde...

 

 

 

 

24/01/2011

La vérité sur halloween ! Une fête Illuminati et des rituels sataniques !

Pour savoir ce que vous faites fêter à vos enfants, le soir d'Halloween ! Une fête Illuminati et des rituels sataniques ! 

Bien sûr, il faut être dans la culture et l'idéologie de la mort pour féter le Diable et ses sbires !

Il y a des fêtes pour tout,  sauf pour fêter la Vie, le Beau, Dieu et les Anges !
Faites votre choix !

 

Messagede Adminulati » Sam 27 Mar 2010 21:39

La vérité sur halloween
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le fondement du rituel satanique est d'obtenir un pouvoir terrestre et une influence puissante. Des pratiques occultes sont utilisées pour manifester des phénomènes paranormaux qui témoignent de la toute puissance, les mêmes que celles enseignées par le nouvel âge... D'ailleurs, le satanisme, comme le new age, fait la promotion de la liberté, de la recherche et de la satisfaction par le plaisir, de l'épanouissement personnel par l'expression du potentiel créateur, etc. 

Des messes noires ont lieu régulièrement dans toutes les villes du monde, particulièrement à la pleine lune et aux équinoxes. L'halloween est un temps de grande réjouissance pour les satanistes, pendant que nos petits enfants font du porte à porte déguisés en démons !!!

Vous seriez surpris de savoir que plusieurs personnalités connues participent à ce genre de célébrations macabres, ici même au Québec... Je ne répondrai à aucune question !!!
La source :
http://www.michelledastier.org/index.ph ... lluminatis


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Disneyland appelle Halooween la puissance 15 dans la publicité. Les auteurs des dessins animés utilisent des enseignements des démons eux aussi.
Le commerce mondial prend la puissance Halooween (=Satan)pour un succes terrestre de plus.

  HALLOWEEN
http://www.dailymotion.com/video/x3b87k_halloween_news#from=embed&start=0


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Halloween - une nouvelle religion?

Si, selon certains, "l'homme est un animal religieux", rien ne le démontre plus que la fête d'Halloween! C'est la plus religieuse des fêtes laïques! D'ordinaire, quand on parle de religion on pense à Dieu, au problème de la réconciliation avec Dieu, au problème d'une vie sainte et pure, à la difficulté de pratiquer de bonnes oeuvres....
La religion acceptée et adulée par certains aujourd'hui est une religion qui exalte le Diable et le mal!

Ce jour là on accepte un système de contre-valeurs ahurissant:

* Le mal est bien
* Le hideux est beau
* L'horreur est à l'honneur

Vous allez me dire que je n'ai rien compris: "c'est pour rire ces déguisements!".

Excusez-moi de ne pas m'amuser de la sorte, mais je ris des bons mots, je souris devant la naïveté et l'innocence, je m'émerveille devant la beauté, j'apprécie la bonté, le dévouement, l'amour, la justice.

Ayant eu à m'occuper de remettre sur rails des personnes troublées ou démolies par des visions d'horreurs ou des cauchemars morbides je m'étonne que l'on puisse rire avec les squelettes, les vampires et la mort qui vous procureront à coup sûr, si vous y réfléchissez un peu, quelques bonnes nuits d'insomnies... En effet s'il y a quelque doute que vous rencontriez un vampire, vous pouvez être certain de rencontrer un jour cette mort avec laquelle vous jouez aujourd'hui; la seule différence c'est qu'alors vous ne rierez plus, plus du tout. Les expériences cumulées des millénaires passés nous rapportent que la mort est toujours hideuse, toujours terrible; dans un texte vieux de 3500 ans elle est appelée "le roi des terreurs". On peut donc conclure sans se tromper que les personnes qui rient au moment de la mort ne sont pas encore nées. De plus, après la mort, il y a le jugement, et il n'y a pas là non plus quelque chose de spécialement amusant. "Les cris d'horreur, les pleurs et les grincements de dents" que l'ont fait aujourd'hui "pour de rire" seront demain "pour de vrai", lorsqu'on se rendra compte que l'on s'est moqué de Dieu, que l'on a méprisé son salut gratuit en Jésus Christ, et que sa juste part est bien celle que l'on a choisie volontairement : loin de Dieu, loin de Dieu pour toujours.

Une autre chose est surprenante: ce sont les gens irréligieux qui montrent le plus d'engouement pour cette nouvelle religion d'Halloween! Lorsqu'on rejette Dieu et son autorité on en vient à accepter en même temps (souvent inconsciemment) la domination du diable. Vous allez encore rire: quelqu'un qui croit au diable! Ca existe, à l'aube du 3 ème millénaire de l'ère chrétienne! Vous avez dit "ère chrétienne" ?.... qui dit chrétien dit Christ, qui dit Christ dit Evangile, qui dit évangile dit Bible .... Oui c'est dans la Bible que j'ai appris à connaître Dieu , à connaître Jésus Christ, à connaître le Diable et ses funestes activités, se déguisant même en ange de lumière (d'où son nom Lucifer) pour tromper ceux qu'il veut maintenir sous sa domination.

Ecoutez ce que Jésus dit (à des prêtres!): ... En vérité, en vérité, je vous dis: Quiconque pratique le péché est esclave du péché. ... Si donc le Fils (Jésus) vous affranchit, vous serez réellement libres.... Si Dieu était votre père, vous m'aimeriez, car moi je procède de Dieu et je viens de lui; car je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé. Pourquoi n'entendez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez comprendre ma parole. Vous, vous avez pour père le diable, et vous voulez faire les convoitises de votre père. Lui a été meurtrier dès le commencement, et il n'a pas persévéré dans la vérité, car il n'y pas de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur, et le père du mensonge. Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.

L'évangile est ainsi rempli de vérités profondes d'une immense portée. Je prendrai comme exemple ce simple précepte de sagesse: "l'arbre est connu à son fruit". Quand je vois les fruits d'Halloween je n'ai pas de peine à discerner la vraie nature de l'arbre. Au delà même du tronc, permettez qu'on remonte aux racines:
Origine d'Halloween

300 ans avant J.-C., une société secrète de prêtres tenait sous son emprise le monde celte. Chaque année le 31 octobre, ceux-ci célébraient en l'honneur de leur divinité païenne Samhain, un festival de la Mort des prêtres se déplaçant de maison en maison, réclamaient des offrandes pour leur dieu et exigeaient parfois des sacrifices humains. En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison, d'où le "trick or treat", malédiction ou présent, pour être plus clair: une offrande sinon la malédiction.

Pour éclairer leur chemin, ces prêtres portaient des navets évidés et découpés en forme de visage, où brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine de sacrifices précédents. Ces navets représentaient l'esprit qui allait rendre leurs Ð malédictions efficaces.

Au 18 ème et 19 ème siècle, quand cette coutume est arrivée aux Etats Unis, on a remplacé les navets par des citrouilles. Le nom donné à l'esprit qui habitait dans la citrouille était "Jock", qui est devenu "Jack" qui habite dans la lanterne, d'où le nom "Jack-o-lantern".

Le mot Halloween vient de "All Hallow's Eve": veille de la Toussaint. Et on est tenté de l'associer à cette tradition chrétienne. En réalité, les origines de Halloween sont complètement païennes et n'ont aucun rapport avec cette fête religieuse.

Aujourd'hui, dans le monde entier, Halloween est la fête la plus importante pour les satanistes. Le 31 octobre est le nouvel an du calendrier des sorciers.

Le "Word Book Encyclopédia" affirme que c'est le commencement de tout ce qui est "cold, dark and dead
"(froid, noir et mort).

De nos jours encore, on sait que les satanistes pratiquent des sacrifices humains, cette nuit là, aux Etats Unis et en Australie.

Quand nous voyons des enfants avec des déguisements d'Halloween faire du "trick or treat" et réclamer des bonbons de maison en maison, cela parait inoffensif et amusant,
mais n'êtes- vous pas entrain de les associer, sans en être conscients, à un bien sombre rituel ? (paragraphe tiré de "Jeunesse Libérée n° 170, avec autorisation")

 

Conclusion

En ces derniers mois qui clôturent notre deuxième millénaire ce ne sont plus des prêtres qui passent de porte en porte mais des enfants. Les offrandes pour le dieu Samhain ont été remplacées par des bonbons pour le dieu "moi". Mais le rituel religieux est le même et à celui qui refuse on annoncera la malédiction à moins qu'on ne la rende immédiate par une vitre cassée, un pneu crevé, ou par une autre manifestation de mauvaise humeur; paradoxalement le "denier du culte" de cette nouvelle religion permissive devient obligatoire! Une nouvelle religion intolérante est née, osons le terme, une vieille secte irrationnelle ressurgit de ces cendres sous les applaudissements d'une société déchristianisée toute prête à recevoir n'importe quoi et n'importe qui pourvu que ce soit contre Dieu.

Jésus a dit: Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, celui-là vous le recevrez. (Jean 5:43).

Il y aura toujours ceux qui, en petit ou en grand nombre, préfèreront la lumière aux ténèbres, Dieu à Satan et qui accepteront les si simples et si belles paroles de l'Evangile:

Jésus dit: En vérité, en vérité, je vous dis que celui qui entend ma parole, et qui croit celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement; mais il est passé de la mort à la vie. (Jean 5:24).

Pour une promesse, c'est une promesse. Heureux ceux qui y croient!

Pardonnez-moi d'être de ceux qui préfèrent la beauté à la laideur, l'amour à la haine, la vie à la mort, le culte rendu à Dieu plutôt qu'au Diable. La vie est faite de choix, j'ai personnellement choisi qui je voulais servir.

La source :
http://www.info-sectes.org/haloween/halowrel.htm
  

09/12/2010

Julian Assange de Wikileaks accusé de viol par un personnage lié aux groupes anti-castristes financés par la CIA

Nous y voilà ! Qui a créé la CIA pour protéger les Grands Gris Reptiliens, pour ridiculiser le phénomène OVNI, faire taire la rumeur sur les ET et les OVNIS, et éliminer les témoins ? Le MJ12.

Ne soyons donc pas étonnés que Julian Assange soit victime d'un dossier monté de toutes pièces contre lui, par la CIA !

Julian Assange de Wikileaks accusé de viol par un personnage lié aux groupes anti-castristes financés par la CIA

Kirk James MURPHY

Hier, Alexander Cockburn nous a rappelé l’information révelée par Israel Shamir et Paul Bennet dans Counterpunch au mois de septembre. Le principal accusateur d’Assange en Suède a un lourd passé de collaboration avec les groupes anticastristes dont au moins un est financé par les Etats-Unis et ouvertement soutenu par un ex-agent de la CIA condamné pour son implication dans l’assassinat de 73 cubains dans un attentat en plein vol contre un avion de ligne.

Anna Ardin (la plaignante officielle) est souvent décrite par les médias comme une « gauchiste ». Elle est liée aux groupes anticastristes et anticommunistes financés par la CIA. Elle a publié ses diatribes anticastristes (voir ici et ici) dans le journal de langue suédoise Revista de Asignaturas Cubanas publié par Misceláneas de Cuba. A Oslo, le professeur Michael Seltzer souligne que ce journal est produit par une organisation anticastriste en Suède grassement financée. Il remarque aussi que le groupe est lié à l’Union Libérale Cubaine dirigée par Carlos Alberto Montaner dont les liens avec la CIA sont exposés ici.

Quelle surprise, non ? Shamir et Bennet ont raconté le passé d’Ardin à Cuba où elle a collaboré avec une organisation qui est ouvertement soutenue par un véritable terroriste, Luis Posada Carriles.

A Cuba elle a collaboré avec une groupe de femmes anticastriste Las Damas de Blanco. Ce groupe reçoit des fonds du gouvernement US et est soutenu par le terroriste anticommuniste, condamné par la justice, Luis Posada Carriles. Wikipedia cite Hebe de Bonafini, président des Mères de la Place de Mai en Argentine qui déclare « Les soi-disant Femmes en Blanc défendent le terrorisme des Etats-Unis ».

Qui est Luis Posada Carriles ? Un assassin notoire et ancien agent de la CIA.

Luis Clemente Faustino Posada Carriles (né le 15 février 1928 – alias Bambi pour certains exilés Cubains) (1) est un Vénézuelien d’origine cubaine, et un anticommuniste extrémiste. Ancien agent de la CIA (2) il a été condamné par contumace pour différents actions et complots terroristes sur le continent Américain, dont : l’explosion d’une bombe à bord d’un avion de ligne cubain en 1976 qui a couté la vie aux 73 passagers ; (3) (4) l’aveu de son implication dans une série d’attentats en 1997 visant des hotels et des lieux touristiques à Cuba ; (5) (6) (7) implication dans l’invasion de la Baie des Cochons ; et implication dans l’affaire Iran-Contra.

Luis Posada Carilles est un personnage si maléfique que même l’administration Bush voulait le voir en prison :

En 2005, Posada Carriles a été détenu par les autorités US au Texas pour entrée illégale sur le territoire national mais le charges furent abandonnées le 8 mai 2007. Le 28 septembre 2005, un juge US a décidé que Posada ne pouvait pas être expulsé vers le Venezuela car il risquait d’y subir des tortures. (11) Sa libération sous caution le 19 avril 2007 a provoqué la colère des gouvernements Cubain et Vénézuelien. (12) Le Département de la Justice US avait demandé à la cour de le maintenir en prison car il « avait reconnu être l’auteur de complots et d’actions terroristes », et parce qu’il risquait de s’enfuir et représentait un danger pour la communauté. (7)

Qui est le principal accusateur de Julian Assange en Suède ? Elle est une militante pour l’égalité des sexes à l’université d’Uppsula – et qui a choisi de s’associer avec un groupe financé par les Etats-Unis et ouvertement soutenu par un terroriste et assassin notoire. C’est le hasard si ses écrits sont publiés par un groupe grassement financé par les US et lié à l’Union Libérale Cubaine, dont le dirigeant, Carlos Alberto Montaner, est apparu par hasard sur une chaîne de télévision colombienne d’extrême-droite quelques heures seulement après le coup d’état au Honduras. Où il est allé rejoindre le dirigeant du coup d’état manqué en Équateur dirigé contre Correa. Montaner a aussi par hasard bruyamment défendu le coup d’état violent au Honduras et chanté les louanges de la junte militaire hondurienne. Jean-Guy Allard, un journaliste à la retraite qui écrit pour le quotidien cubain Granma, nous décrit le tableau :

« Un couple étrange est apparu sur NTN 24, une chaîne de télévision colombienne d’extrême-droite alignée à la Fox Broadcasting Company aux Etats-Unis. Quelques heures seulement après la tentative de coup d’état à Quito, Equateur, l’agent de la CIA Carlos Alberto Montaner, recherché par le justice cubaine pour terrorisme, s’est joint à un des dirigeants du coup d’état manqué en Equateur, le lieutenant colonel Lucio Gutiérrez, pour attaquer le président Rafael Correa...

Parallèlement à son activité dans les médias, Montaner est connu pour son soutien fanatique aux éléments les plus extrémistes de la mafia cubano-américaine.

L’année dernière, au lendemain du coup d’état contre le président hondurien Manuel Zelaya, le 28 juin, il est devenu un fervent supporter du dictateur Roberto Micheletti, en compagnie de la députée US Ileana Ros-Lehtinen (future présidente de la Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des Représentants US - NdR), en compagnie aussi d’un autre terroriste cubano-américain et collaborateur de la CIA, Armando Valladarés.

Montaner s’est souvent rendu à Tegucigalpa pour « défendre les droits de l’homme » et en même temps applaudir le régime fasciste hondurien lorsque celui-ci a envoyé sa police pour réprimer les manifestations du Front National de Résistance. »

Oh, et l’accusation de « viol » qui a entâché la réputation de Julian Assange dans le monde entier ? Jeudi, James D. Catlin, l’avocat de Melbourne qui représente Assange à Londres, a écrit :

« Apparemment, avoir des rapports sexuels consentants sans préservatif est punissable d’une peine d’emprisonnement de deux ans minimum pour viol. C’est sur cela que se fondent les accusations de viol contre le représentant de Wikileaks, Julian Assange, et qui feront de la Suède et son système judiciaire la risée du monde entier et endommagera sa réputation de pays modèle.

Le bureau du procureur général suédois était embarrassé au mois d’août dernier lorsque la presse a su qu’il voulait faire arrêter Assange pour viol, et a retiré la mandat d’arrêt le jour même parce que, selon ses propres mots, il n’y avait « aucune preuve ». La réputation d’Assange a été salie de manière incalculable. Plus de trois-quarts des références à Assange sur Internet font référence au viol. Trois mois plus tard et trois procureurs plus tard, les suédois semblent avoir enfin accordé leurs violons : un rapport sexuel avec consentement qui a commencé avec un préservatif s’est terminé sans préservatif, ergo, le rapport était sans consentement. »

J’ai passé une bonne partie de ma vie professionnelle comme psychiatre à aider les femmes (et hommes) victimes de violences sexuelles. Le viol est un crime horrible. Et pourtant, dans le cas d’Assange, sa présumée victime – militante féministe à l’université d’Uppsala – a choisi d’organiser une fête en l’honneur de son présumé agresseur – après qu’ils eurent eu des rapports sexuels que même les procureurs suédois qualifient de consentants. L’avocat Caitlin de nouveau :

« Le phénomène des réseaus sociaux via internet et les téléphones mobiles empêche les autorités suédoises de charger le dossier contre Assange parce qu’ils seraient encore moins crédibles devant les tweets d’Anna Ardin et les SMS de Sofia Wilen vantant leur conquêtes respectives après les « crimes ». »

Dans le cas d’Ardin, il est clair qu’elle a organisé une fête en honneur d’Assange dans son appartement après le « crime » et a envoyé un tweet à ses amis pour leur annoncer qu’elle était en compagnie « des gens les plus intelligents et cools de la planète, c’est incroyable ! » Vous pouvez consulter le tweet vous-même sur internet. Le fait qu’Ardin ait tenté de faire effacer ces messages révélateurs est grave. Le fait qu’elle a publié sur Internet un guide sur « comment se venger contre ton petit ami qui te trompe » est encore plus préoccupant. Le contenu exact des SMS du téléphone portable de Wilen n’est pas encore connu mais leur caractère orgueilleux et enthousiaste a été confirmé par les procureurs suédois. Ni Wilen ni Ardin se plaignent de viols. »

Le monde est petit, n’est-ce pas ? Julian Assange est le visage public de Wikileaks – l’organisation qui a permis à des donneurs d’alerte de révéler au monde entier d’horribles crimes de guerre et une partie de la politique étrangère des Etats-Unis.

Il rencontre par hasard une suédoise qui par hasard publie dans un groupe anticastriste grassement financé et qui par hasard a des liens avec un groupe dirigé par un homme décrit par au moins un journaliste comme un agent de la CIA, c’est-à-dire le bras violent et secret de la politique étrangère des Etats-Unis.

Et – malgré son action en Suède pour l’égalité des sexes – à Cuba elle est associée par hasard à un groupe ouvertement soutenu par un agent reconnu de la CIA, lui-même un assassin qui a participé à un attentat terroriste contre un avion de ligne cubain... un acte qui faisait partie de la politique étrangère secrète et violente des Etats-Unis contre Cuba.

Et maintenant – après avoir avoué avoir eu des rapports consentants – elle se présente aux autorités suédoises pour expliquer que les rapports se sont terminés sans préservatif... qui est par hasard le motif invoqué par Interpol pour émettre une « Alerte Rouge » contre Julian Assange.

Qui, par hasard, est l’homme que la classe politique US – ceux qui dirigent la politique étrangère des Etats-Unis – tentent de réduire au silence. Et qui, par hasard, se trouve être le même homme contre lequel certains appellent au meurtre

Avec une telle soif de vengeance, on peut comprendre qu’ils aient décidé par hasard de consulter une page du guide de la vengeance d’Anna.

Kirk James Murphy

http://my.firedoglake.com/kirkmurphy/2010/12/04/assanges-...

Traduction VD pour le Grand Soir, avec probablement les fautes et coquilles habituelles

http://www.legrandsoir.info/Julian-Assange-de-Wikileaks-a...


 

08/12/2010

John F. Kennedy et les OVNIs, par Jim Marrs

Voilà sûrement ce que Julian Assange voulait révéler  sur JFK,  les OVNIS et les ET, qui ne plaît pas aux Grands Gris reptiliens et à la CIA !

Le Président qui disait la vérité !

 

samedi 7 mars 2009 par NewsOfTomorrow

(Traduction Jsf)

Le Président John F. Kennedy pourrait en avoir su davantage que la plupart d’entre nous à propos des OVNIs, selon plusieurs sources crédibles. Le niveau élevé de connaissance que Kennedy avait sur les OVNIs est confirmé par un ancien steward d’Air Force One qui a parlé d’une remarque cryptique du Président Kennedy.

Bill Holden, qui a également servi en tant qu’arrimeur de fret pour l’Air Force One, a voyagé avec Kennedy en Europe en été 1963. Il a dit qu’une conférence sur les OVNIs à Bonn, en Allemagne, avait déclenché une discussion sur le sujet dans un avion du président un matin. Holden a dit qu’il s’est adressé à Kennedy et a demandé, "Que pensez-vous des OVNIs, Mr. le Président ?" Il a dit que Kennedy est devenu plutôt sérieux et a réfléchi un moment avant de répondre :"J’aimerai parler de la situation extraterrestre au public mais, mes mains sont fatiguées."

Un document controversé du MJ-12 ayant pour titre "Aperçu de l’Unité de Phénomène Interplanétaire" a fait mention des connaissances "d’insider" de Kennedy. Ce document, apparemment écrit peu de temps après le crash au Nouveau Mexique en juillet 1947, déclare, "Le CIC [Counter Intelligence Corps] a su que certaines des opérations de récupération ont été partagées avec John F. Kennedy, démocrate du Massachusetts élu au Congrès en ’46, fils de Joseph P. Kennedy, Commission sur l’organisation de l’exécutif du gouvernement. [Jack] Kennedy avait des devoirs limités en tant qu’officier affecté aux services de renseignements de la Marine pendant la guerre. On croit qu’il a obtenu l’information [concernant les crashs de Roswell] [d’une] source dans le Congrès qui est proche [du] Secrétaire de l’armée de l’air." Kennedy était le seul membre du Congrès qui savait la vérité sur l’incident de Roswell en ces temps-là.

Pourtant, un autre document semble être une note écrite du président Kennedy au directeur de la CIA : "Examen de la classification de tous les dossiers du renseignement sur les OVNIs ayant lien à la sécurité nationale." Dans cette note, Kennedy déclare, "... J’ai engagé [noirci] et ai chargé James Webb [alors directeur de la NASA] de développer un programme spatial et d’exploration lunaire en commun avec l’Union Soviétique. Ce serait très utile si vous aviez les cas de grande menace examinés dans le but de l’identification de bonne foi, par opposition aux sources classifiées de la CIA et l’USAF. Il est important que nous fassions une distinction claire entre les connus et les inconnus au cas où les soviétiques prendraient notre coopération étendue comme une couverture pour la collecte de renseignements sur leur défense et leurs programmes spatiaux.” Kennedy a ensuite demandé à ce que tous les fichiers sur les "Inconnus" soient envoyés aux autorités de la NASA et qu’un rapport soit transmis à la Maison-Blanche au plus tard le 1er février 1964.

Ce document qui montre clairement que le président allait parler des secrets sur les OVNIs à des cercles plus extérieurs dans le gouvernement, et donc, allait probablement informer le public, est daté du 12 novembre 1963, 10 jours seulement avant son assassinat à Dallas le 22.

S’accrochant désespérément à leur conviction de l’inexistence des OVNIs, les débunkers mettent en doute l’authenticité de ce document, mais un document absolument authentique a été trouvé dans la bibliothèque de John F. Kennedy.

Le mémorandum No. 271 de la National Security Action a pour titre "Coopération avec l’URSS pour les questions spatiales" et est adressé au directeur de la NASA, à ce moment-là James Webb. Ce mémo signé ne mentionne pas les OVNIs en particulier, mais cependant, Kennedy charge Webb d"’assumer personnellement la responsabilité centrale et l’initiative dans le gouvernement du développement d’un programme de coopération avec l’Union Soviétique dans le domaine spatial, ce qui inclue l’élaboration de propositions techniques.." Kennedy a ajouté que ce plan était le résultat de sa "demande du 20 septembre pour une coopération élargie entre les États-Unis et l’Union Soviétique dans le domaine spatial, y compris une coopération dans les programmes d’alunissages." Ce document incroyable était également daté du 12 novembre 1963, mais qui aurait cru en 1963 que les États-Unis et l’Union Soviétique se seraient engagés dans des opérations communes d’exploration spatiale ? Le registre de la Maison Blanche pour ce jour montre qu’à 14h Kennedy a déjeuné et n’avait ensuite "pas de rendez-vous officiels" mais des "entretiens avec des membres divers de l’équipe pendant l’après-midi." De toute évidence, ce jour-là, Kennedy avait largement assez de temps pour traiter de problèmes spatiaux.

Il est aussi évident que cette apparente tentative de coopérer avec l’URSS s’est conclue par la mort de Kennedy à Dallas. Avec l’administration de Ronald Reagan, on était encore avertis du danger de "l’empire du mal" et la coûteuse guerre froide a perduré. Les opposants à JFK devenaient frénétiques en voyant ses tentatives de modifier le cours de la politique qu’avait entretenue auparavant les États-Unis. Selon une source informée, Kennedy jouait un jeu dangereux, "... après avoir mis au clair qu’il n’allait pas soutenir l’action contre les communistes dans le sens habituel - il planifiait de retirer les troupes du Sud-Vietnam, de fragmenter ou d’éliminer des filières de la CIA ; d’étendre le système judiciaire ; il n’avait pas soutenu l’invasion de la Baie des Cochons ; et désirait partager certains des secrets les plus sensibles avec les Russes et les Chinois – plates-formes spatiales, etc... Tout cela dans une époque où sa popularité grandissait à pas de géant dans le peuple américain – alors qu’il ne jouissait pas de l’appui de la majorité à son élection. Situation très dangereuse, laissant peu de méthodes de contrôle de disponibles autres que l’assassinat."

La même source continue, "Je crois que John F. Kennedy avait accès à suffisamment d’informations classifiés, qu’il avait évalué, pour en venir personnellement à la conclusion que les OVNIs et donc de possibles formes de vie extraterrestres vivent dans notre système solaire... Je pense que Kennedy en est certainement venu à cette conclusion... et cherchait à démontrer non seulement que l’humanité pouvait se réunir autour d’un but commun, mais prouver formellement que nous pouvions entrer et conquérir l’espace en tant qu’espèce. À l’époque, certains pourraient avoir pensé que c’était une folie (s’ils n’avaient pas eu accès aux informations) ou (s’ils y avaient eu accès) que c’était très prématuré et potentiellement dangereux.

Toute l’affaire JFK a changé autour de son discours prévu à Dallas Trade Mart, destination de son cortège funeste le 22 novembre 1963. Plusieurs chercheurs et quelques tabloïds ont affirmé qu’il avait prévu de changer son discours et utiliser des notes manuscrites, qui auraient pu contenir des commentaires sur les OVNIs. Ces notes n’ont jamais été rendues publiques et continuent de nourrir les théories.

Encouragés par de tels alléchants indices, certains chercheurs affirment même que l’assassinat de Kennedy avait pour fin de l’empêcher de révéler des informations sur les visites extraterrestres au public.

Bien que cette théorie soit certainement non prouvée et sans doute fausse, sa volonté de mettre fin à la guerre froide et partager les connaissances sur l’espace avec nos ennemis de l’époque a pu briser le dos du complexe Militaro-Industriel (et du Renseignement). Ce groupe avait déjà pensé que le jeune président était "doux avec le communisme" et dangereux pour leur structure de commandement et de contrôle.

Toutes les preuves maintenant en main, il fait peu de doutes que le président Kennedy en savait plus sur les OVNIs qu’on le croit d’habitude.

JFK-10 jours avant son assassinat

http://www.youtube.com/watch?v=Slf4_52kTw8&feature=pl...

Milton William Cooper déclare à ce sujet : Dans une certaine mesure, le président Kennedy découvrit des bribes de vérité au sujet des drogues et des aliénigènes. C’est pourquoi, en 1963, il posa un ultimatum à Majesty douze, leur enjoignant de faire place nette, sans quoi il se chargerait lui-même de faire le ménage dans le marché des stupéfiants. De plus, il informa Majesty douze de son intention de révéler l’existence des aliénigènes à toute la nation l’année suivante. Il leur ordonna donc de préparer un plan de divulgation conformément à cette décision. Or, Kennedy ne faisait pas partie du Conseil des relations étrangères (CFR). Aussi ne savait-il rien des solutions 2 et 3 ( bien que quelques personnes aient clamé que JFK était un membre du Conseil des relations étrangères, je n’ai pu trouver aucune liste légitime où son nom est cité). Au niveau international, les opérations secrètes étaient gérées par un comité de l’élite Bilderberg connu sous le nom de « Comité des politiques ». Aux Etats-Unis, ce comité était supervisé par le comité exécutif du Conseil des relations étrangères et en U.R.S.S., par une organisation homologue.

La décision du président Kennedy fit l’effet d’une pierre jetée dans un nid de frelons. Son assassinat fut aussitôt décrété par le Comité des politiques, puis l’ordre en fut transmis aux agents postés à Dallas. Le président John F. Kennedy a été assassiné par l’agent des services secrets qui conduisait sa voiture dans le cortège et l’acte est pleinement visible dans le film Zapruder. Regardez le conducteur et non pas Kennedy quand vous voyez le film. Tous les témoins oculaires qui se trouvaient aient à proximité de la voiture présidentielle ont très bien vu William Greer tirer sur Kennedy, mais tous ceux parmi eux qui ont cru bon en parler aux autorités ont subi le même sort que Kennedy dans les deux années qui suivirent son meurtre. Rien d’étonnant, du reste, à ce que la commission Warren n’ait abouti à aucun résultat concluant puisque la majorité de ses sièges était occupée par des membres du Conseil des relations étrangères. Par ailleurs, elle a fort bien réussi à obnubiler le peuple américain.

Jim Marrs, auteur d’Alien Agenda

NewsOfTomorrow