Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2014

Les USA ont volé l’or mondial, la Russie et la Chine demandent des comptes

Les voleurs et les criminels ne vont pas tarder à payer leur forfait !

Voir aussi : *- L’or ukrainien s'est envolé aux USA

 

Les USA ont volé l’or mondial, la Russie et la Chine demandent des comptes

Les États-Unis sont dépositaires de l’or mondial depuis la seconde guerre mondiale. Alors que la Suisse voudrait récupérer le sien et que la France reste dans sa béatitude, la Russie et la Chine accusent les États-Unis de ne détenir aucun stock d’or.

Les grandes banques nord-américaines ont pris le contrôle du secteur financier mondial depuis et durant la Seconde Guerre Mondiale. C’est précisément en ces temps troublés que plus de 122 pays se virent dans l’obligation de déplacer leurs réserves d’or à la Réserve Fédérale des Etats- Unis, plus précisément à la Federal Reserve Bank of New York (L’une des douze banques de la Réserve Fédérale des Etats-Unis) et au dépôt de Fort Knox (qui abrite la réserve d’or US depuis 1937).

C’est ainsi qu’en 1944, leurs coffres remplis d’or, du leur et de celui des autres, alors que la défaite imminente du nazisme est déjà pressentie, Washington décide qu’il est temps de prendre la tête du Nouvel Ordre Economique Mondial. L’annonce en est rendue publique en juillet 1944, lors de la conférence internationale tenue à Bretton Woods(USA). On y adopte un étalon de change-or où les Etats-Unis sont chargés de maintenir le cours de l’or à 35,00 dollars l’once et on leur accorde le droit de convertir des dollars en or à ce prix, sans restrictions ni limitations. Le boom économique américain de l’après-guerre doit aussi beaucoup à l’or accumulé par le pays.

Mais qu’est-il arrivé à l’or que les 122 pays avaient stocké aux Etats-Unis d’Amérique ?

Personne ne le sait vraiment. Selon la Réserve Fédérale, en 1945 Fort Knox en était venu à stocker 20 000 tonnes d’or qui en 2013 se réduisaient à 4175 tonnes. Dans le même temps, selon le web officiel de la Maison de la Monnaie, il y aurait environ 5 000 tonnes métriques d’or dans les coffres de la Federal Reserve Bank of New York (Réserve Fédérale de New York). Mais ces chiffres restent sujets à caution, car personne n’a pu les accréditer.

Ce qui est arrivé à l’or déposé dans les caves souterraines des 5 et 7 WTC après la tragédie du 11 septembre 2001, demeure un mystère. En effet, il devait s’y trouver, selon les informations officielles pour environ 1000 millions de dollars en or. Et seuls 230 millions ont été retrouvés. Par ailleurs, l’hebdomadaire US American Free Press a publié le 27 août 2011 une interview de l’ex parrain de la mafia Tony Gambino qui déclare « je sais que le gouvernement de George W. Bush non seulement avait connaissance, mais a aussi contribué à organiser le 11 septembre aux fins de, premièrement provoquer une guerre en Irak, deuxièmement s’emparer de l’or caché sous le World Trade Center ».

En février 2014, le républicain membre du Congrès Paul Ron tira la sonnette d’alarme quand il déclara que depuis 40 ans il n’y avait eu ni audit à Fort Knox ni accès autorisé à aucun des membres du Congrès qui aurait pu permettre de s’assurer de l’existence de l’or. Durant la séance, il parvint même à mettre en doute la réalité des richesses supposées à Fort Knox ou à la Banque de Réserve de New York. Une tentative avortée de l’Allemagne pour rapatrier 300 des 1 560 tonnes conservées à New York décupla les doutes quant aux stocks d’or aux Etats-Unis. En définitive, l’Allemagne n’a recouvré que 34 tonnes et la promesse de livrer les 266 tonnes restantes dans les sept ans à venir.

L’ex sous-secrétaire du Trésor, Paul Craig Roberts, ajoute « les Etats-Unis d’Amérique ne détiennent pas d’or et ne peuvent donc le restituer, c’est pourquoi l’Allemagne a été sommée d’entériner cette situation et de cesser de réclamer ce qui lui appartient. Les Etats-Unis ont fait pression sur leur Etat allemand pantin pour qu’il taise la vérité et fasse paraître un communiqué modifié. »

De par la crise économique que traversent les Etats-Unis, on pourrait en conclure que le Grand Patron a dilapidé son or et celui des autres, mais à ce jour, personne n’est réellement en mesure de savoir ce qu’il se passe dans les profondeurs de Fort Knox et dans celles de la Banque de Réserve Fédérale. Entre temps de nombreux pays font tout leur possible pour rapatrier leur or en pensant à l’avenir compliqué qui se profile.

 

Il y a quelques années, l’ex président Hugo Chávez réussit à recouvrer 39 des 300 tonnes du trésor vénézuélien dont les Etats-Unis étaient dépositaires. Mais, qu’en sera-t-il pour les autres pays ?

 

Les éditions King World News ont publié une interview de l’expert Steve Quayle, dans laquelle il a annoncé que la Chine et la Russie se préparent à exiger publiquement des USA la preuve de ce qu’ils détiennent un stock d’or.

« J’ai eu accès à des informations quant à des plans de guerre économique. Parmi ces informations il était indiqué que dans un très proche avenir la Chine et la Russie se préparent à annoncer au monde qu’ils ne croient pas au fait que les USA détiendraient les 8.100 tonnes d’or, que ceux-ci affirment détenir dans leurs coffres » a annoncé Steven Quayle.

L’expert a rappelé que la Chine détient d’énormes réserves d’or physique, bien plus que quiconque au monde. Auparavant, certains pays européens avaient évoqué leur souhait de rapatrier leur or, tels l’Allemagne et la Suisse.

Selon le journaliste, grâce à son intervention, la question du rapatriement de l’or allemand est devenue un sujet sérieux dans la presse allemande. Il est de notoriété publique que lorsque les pays ont entrepris de demander le rapatriement (de leur or), la demande fut rejetée, ou alors le pays se voyait renvoyer une partie symbolique de son avoir.

Selon la version officielle, l’Allemagne s’est vu répondre que l’or serait mieux conservé dans les coffres de la Réserve Fédérale qu’au pays. Selon une version officieuse, ressortir cet or des Etats-Unis n’est plus possible.

Peut-être que l’Allemagne et la Suisse vont récupérer une infime partie de leur or afin d’être rassurées et qu’elles ne se poseront plus de question sur son possible vol par les USA. Il suffira pour les derniers de donner une partie de l’or qu’ils ont volé en Ukraine tout en faisant croire qu’il sort de Fort Knox… L’Ukraine admet que son or a disparu : « Il n’y a presque plus d’or dans les coffres de la Banque centrale ». Pourtant en mars, au moment où le FMI indiquait que les avoirs officiels en or de l’Ukraine pour la fin février, donc juste au moment où le coup d’État contre l’ancien président Viktor Ianoukovytch s’élevaient à 42,3 tonnes, soit 8 % des réserves, juste avant que en plein coup d’état en Ukraine, dans une mystérieuse opération sous le couvert de la nuit, les réserves d’or de l’Ukraine ont été rapidement chargées à bord d’un avion banalisé, qui a ensuite emmené l’or aux États-Unis. Dans une interview sur Ukraine TV, la Direction de la Banque centrale d’Ukraine elle-même a fait l’aveu étonnant que « dans les coffres de la Banque Centrale, il n’y a presque plus d’or. Il reste une petite quantité de lingots d’or, mais ce n’est que 1 % des réserves. »

Côté Français tout va bien. On a décidé de ne pas se poser de question et de faire une confiance aveugle à nos tuteurs américains…

Sources :

http://reseauinternational.net/envole-lor-dont-les-etats-...

http://reseauinternational.net/la-russie-et-la-chine-accu...

http://ukraina.ru/news/20141126/1011284636.html...

http://politikus.ru/events/36719-rossiya-i-kitay-ustroyat...

http://www.wikistrike.com/2014/11/l-ukraine-admet-que-son...

 

L’or dont les Etats-Unis étaient dépositaires s'est envolé !

 

 

 

L’année 2014 entrera dans l’histoire comme l’année de l’effondrement du système international et de l’affrontement multidimensionnel entre les Etats-Unis, l’Union Européenne et son bras armé, l’OTAN, face à la Russie et aux pays des BRICS [Acronyme pour les 5 principaux pays émergents : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud. Ndlt] qui se sont risqués à briser l’unipolarité d’un monde dominé par les Etats-Unis.

En réponse à cette bravade, le Grand Patron a fixé toute une série de mesures répressives contre la Russie et entamé une guerre financière soigneusement planifiée en jouant avec les prix du pétrole et des métaux précieux, notamment l’or.

Mais qu’est-il arrivé à l’or que les 122 pays avaient stocké aux Etats-Unis d’Amérique ?

Personne ne le sait vraiment. Selon la Réserve Fédérale, en 1945 Fort Knox en était venu à stocker 20 000 tonnes d’or qui en 2013 se réduisaient à 4175 tonnes. Dans le même temps, selon le web officiel de la Maison de la Monnaie, il y aurait environ 5 000 tonnes métriques d’or dans les coffres de la Federal Reserve Bank of New York (Réserve Fédérale de New York). Mais ces chiffres restent sujets à caution, car personne n’a pu les accréditer.

Ce qui est arrivé à l’or déposé dans les caves souterraines des 5 et 7 WTC après la tragédie du 11 septembre 2001, demeure également un mystère. En effet, il devait s’y trouver, selon les informations officielles pour environ 1000 millions de dollars en or. Et seuls 230 millions ont été retrouvés. Par ailleurs, l’hebdomadaire US American Free Press a publié le 27 août 2011 une interview de l’ex parrain de la mafia Tony Gambino qui déclare « je sais que le gouvernement de George W. Bush non seulement avait connaissance, mais a aussi contribué à organiser le 11 septembre aux fins de, premièrement provoquer une guerre en Irak, deuxièmement s’emparer de l’or caché sous le World Trade Center »

En février 2014, le républicain membre du Congrès Paul Ron tira la sonnette d’alarme quand il déclara que depuis 40 ans il n’y avait eu ni audit à Fort Knox ni accès autorisé à aucun des membres du Congrès qui aurait pu permettre de s’assurer de l’existence de l’or. Durant la séance, il parvint même à mettre en doute la réalité des richesses supposées à Fort Knox ou à la Banque de Réserve de New York. Une tentative avortée de l’Allemagne pour rapatrier 300 des 1 560 tonnes conservées à New York décupla les doutes quant aux stocks d’or aux Etats-Unis. En définitive, l’Allemagne n’a recouvré que 34 tonnes et la promesse de livrer les 266 tonnes restantes dans les sept ans à venir.

L’ex sous-secrétaire du Trésor, Paul Craig Roberts, ajoute « les Etats-Unis d’Amérique ne détiennent pas d’or et ne peuvent donc le restituer, c’est pourquoi l’Allemagne a été sommée d’entériner cette situation et de cesser de réclamer ce qui lui appartient. Les Etats-Unis ont fait pression sur leur Etat allemand pantin pour qu’il taise la vérité et fasse paraître un communiqué modifié. »

De par la crise économique que traversent les Etats-Unis, on pourrait en conclure que le Grand Patron a dilapidé son or et celui des autres, mais à ce jour, personne n’est réellement en mesure de savoir ce qu’il se passe dans les profondeurs de Fort Knox et dans celles de la Banque de Réserve Fédérale. Entre temps de nombreux pays font tout leur possible pour rapatrier leur or en pensant à l’avenir compliqué qui se profile.

Il y a quelques années, l’ex président Hugo Chávez réussit à recouvrer 39 des 300 tonnes du trésor vénézuélien dont les Etats-Unis étaient dépositaires.

Mais, qu’en sera-t-il pour les autres pays ?

Vicky Peláez pour Ria Novosti

Ria Novosti. Moscou, 4 décembre 2014.

Traduit de l’espagnol pour El Correo par : Florence Olier-Robine

Vu sur : Source :

La Guerre économique occident vs Russie va atteindre son paroxysme - La solution monétaire finale de la Russie , l'arme Atomique, la « tsar bomba » de POUTINE : le (pétro) rouble or !!!!

Allez, laissons rire les US/Nazisionistes ! Bientôt ils devront essuyer le plus gros échec et mat de leur vie et la chute définitive du dollar comme monnaie d'échange internationale. Ils ont tout simplement oublié que Poutine était le meilleur jouer d'échecs ! En prime depuis des mois, la Russie et la Chine s'étaient promis de dévisser le dollar, idée que partageait l'ex-directeur de Total qui est "décédé" dans un accident d'avion en Russie dernièrement. Surtout que  :

*- La Bourse de Moscou bondit de 14 % !! Les indices deviennent fous

L'article est très long et il contient plusieurs liens. Commençons par cet article qui nous donne quelques bonnes indications.

*- « L’'or en rouble… Une leçon pour tous les épargnants en cas de chute d'’une monnaie !! »

La Guerre économique occident vs Russie va atteindre son paroxysme – La solution monétaire finale de la Russie, l’'arme Atomique, la « tsar bomba » de POUTINE : le (pétro) rouble or !!!!

18 déc 2014

http://www.whatdoesitmean.com/zpa2.jpg

Pièce d’'or Russe du Projet  » Double Eagle ”

Vous ne trouverez sur le net PERSONNE qui parle de ce que je vais vous dévoiler.

Ce qui suit est très important à comprendre.

On la tient cette fameuse fin d’'année…. Et si VLAD est parvenu à rassurer les marchés pour le moment, la prochaine attaque sur le rouble pourrait être fatale à l’'occident.

Alors que beaucoup d’'experts Prédisent que POUTINE pourrait taper dans les réserves d’'or russes et en vendre pour stopper la chute du rouble et le stabiliser (recréant de la confiance), en fait c’'est tout le contraire, sinon pourquoi la Russie se serait cassé la tête à accumuler tout cet or ??? (Il pourrait en vendre juste un petit peu en urgence, c’est tout)

La Russie et POUTINE possèdent une arme Atomique, littéralement : lier le rouble à l'or d'’une quelque manière que ce soit, ce qui créerait un séisme géopolitique de nature biblique

En plus de stabiliser ce dernier, cela ferait passer les autres devises pour ce qu'’elles sont : du papier toilette, par rapport à un (pétro) rouble adossé à l’'or.

Je vous le redis : de très grands joueurs d'échecs ces russes …

Pour le moment, POUTINE semble avoir calmé les marchés en engageant ses réserves, la Chine s’'est positionnée en embuscade, offrant son soutien par les accords swaps RUB/CNY, mais si la situation devient incontrôlable, et que les attaques spéculatives de l’'occident contre le rouble continuent, VLAD pourrait sortir l'artillerie très lourde à n'importe quel moment … et la « tsar bomba » (avec la Chine, pourquoi pas) : L’'OR !

Russian gold price Dec 2014

Prix de l'’or en roubles ….

Comme le note ZH :

L'hypothèse qui suit, si elle est a lieu, est certaine d’'avoir un effet significatif sur l'or et la relation entre l’'or et toutes les devises émises par les gouvernements.

La remonétisation avec succès de l’'or par une puissance majeure comme la Russie attirerait l’'attention sur les lignes de faille entre les monnaies fiduciaires émises par des gouvernements qui ne peuvent ou qui ne veulent pas faire la même chose et ceux qui peuvent le faire en temps opportun. Ce serait un schisme dans l’'ordre monétaire du monde basé sur le dollar.

La Russie a clairement indiqué son objectif monétaire primordial : en finir avec le dollar américain pour son commerce, une ambition qu'’elle partage avec la Chine et leurs partenaires asiatiques. En outre, dans le court terme la faiblesse du rouble sape l'’économie russe en forçant la Banque centrale de Russie (BCR) à imposer des taux d'’intérêt élevés pour défendre la monnaie et en augmentant la charge de la dette en monnaie étrangère. Il y a peu de doute que l’'un des objectifs des sanctions économiques de l’'OTAN est de nuire à l’'économie russe en minant la monnaie, et cette politique marche, avec le rouble ayant baissé de 60% par rapport au dollar américain cette année à ce jour avec la perspective d'’une nouvelle chute à venir

Ainsi nous pouvons voir que la gestion d'’une norme de change-or (« gold exchange standard ») est certainement possible. Cela étant le cas, le taux de change peut être fixé proche des prix courants, disons 60 000 roubles par once. Au lieu de l'’intervention sur les marchés monétaires, le CBR devrait utiliser ses réserves de devises étrangères pour construire et maintenir suffisamment d’'or pour gérer confortablement le taux de change rouble-or.

Comme le taux serait établi, il est probable que le prix de l’'or se stabilise face aux autres monnaies, et probablement augmente car il sera re-monétisé. Après tout, la Russie à quelque 380 milliards de dollars en réserves de change, et l'’essentiel  peut être déployé en achetant de l’'or. Cela équivaut à près de 10 000 tonnes d’'or à prix courant, auxquels peuvent être ajoutés les revenus des futures exportations d'’énergie. Et si d'autres pays commencent à suivre la Russie par la mise en place de leurs propres normes d’échange or (« gold exchange standard »), ils seront également vendeurs de dollars, pour de l’'or.

Les Économistes occidentaux scolarisés dans la gestion de la demande vont penser que c’'est de la folie pour la banque centrale d’'imposer une norme d’'échange or (« gold exchange standard ») et de renoncer à l’'élargissement de la quantité de monnaie fiduciaire à volonté, mais ils sont ignorants des preuves empiriques d’'une Angleterre qui a réussi à imposer une norme similaire en 1844. Ils ne comprennent tout simplement pas que l’'inflation monétaire crée de l’'incertitude pour les investissements en capital, et détruit les véritables économies (l'’épargne) nécessaire pour le financer. Au contraire, ils ont propagé l’'illusion que le progrès économique peut être géré par la débauche de monnaie et en ignorant la destruction de l'’épargne.

http://www.zerohedge.com/news/2014-12-03/russias-monetary...

 ZH toujours, précise dans un autre article hier :

*- La prochaine étape pour Poutine sera-t-elle de vendre de l’or ?

La Russie est à un moment critique et étant donné les sanctions qui leur sont imposées et le déclin rapide des prix du pétrole, ils peuvent être obligés de puiser dans leurs réserves d’'or, et si ça arrive, ça va pousser l’'or  vers le bas. «  C’'est ce qui, selon certaines personnes citées par Bloomberg, est dans les cartes.

Comme le rapporte Bloomberg,

L'augmentation Surprise des taux d'intérêt par la Russie a échoué à arrêter la chute du rouble. (Il existe) un autre outil disponible pour réparer des dégâts économiques causés par les sanctions et la chute des prix du pétrole : la vente d’'or. (ndlr : ZH cite de nombreux analystes)

Mais d’'autres analystes en sont moins convaincus.

« Il y a un certain nombre de façons dont ils pourraient utiliser leur or, » a déclaré aujourd’'hui par téléphone Robin Bhar, analyste chez la Société Générale SA à Londres. « Ils pourraient l'utiliser comme garantie pour des prêts bancaires ou des prêts d’'organismes multilatéraux. Ils pourraient vendre directement sur ​​le marché s'’ils veulent augmenter les réserves de change, y compris pour obtenir plus de dollars, a t-il dit.

Vendre de l’'or est généralement « une des dernières armes » pour les banques centrales parce que certains utilisent le métal pour aider à sauvegarder leurs monnaies, selon George Gero, un stratège de métaux précieux chez RBC Capital Markets à New York, dans un entretien téléphonique. « Ils accumulent probablement encore de l’'or et le gardent pour une plus grande crise », a t-il dit.

Alors que certains suggèrent que l'accumulation d'or était une « tradition » il y a encore néanmoins une agrégation impressionnante de la relique barbare:

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2014/12/20141217_putin_0.jpg

Donc, étant donné les efforts pour construire cette garantie or (« gold backed curency ») pour la monnaie de leur nation, est ce que nous devons vraiment nous attendre  à ce que Poutine vide désormais ses réserves d’'or physique ?  

Ou peut-être est ce que ça suggère une vision plus stratégique, une véritable monnaie soutenue par l'’or qui solidifierait définitivement la devise russe ?

http://www.zerohedge.com/news/2014-12-17/will-putins-next...

Parenthèse :  

Comme je l'’ai dit plus haut, la Russie pourrait en attendant en vendre un petit peu, et apparemment c’'est tout frais, ce serait le cas :

-* La Russie aurait commencé à vendre de son or, selon la Société Générale 

Mais attention, lisez ce qu'’écrit ZH, que nous avions rapporté hier (Le Trade usd-rouble suspendu ! La contagion Russe s'’étend aux banques européennes : le français Société Générale, et l’'autrichien Raiffeisen s'’effondrent … Ce que l’'Amérique ne comprend pas à propos de la Russie et du pétrole)

Je cite :

« Bien sûr, il convient de noter que la Société Générale et ses «sources» ont un conflit : d'’une manière indirecte, nulle autre que la Société Générale ne pourrait être plus soudainement très intéressée par la Russie et la stabilisation de son économie, car comme nous l'’écrivions précédemment,  » la contagion Russe s'’étend aux banques européennes: le français Société Générale, et l’'autrichien Raiffeisen s’'effondrent « 

Donc vous voyez ….

L’'or est un élément, si ce n'est L’'ÉLÉMENT central du jeu (avec le pétrole), et les Russes, qui en accumulent de manière exponentielle, et dont le sol contient les 2e réserves mondiales estimées du minerai (avec 5000 Tonnes, en plus de l’'énorme atout que représente son pétrole et son gaz) , avec l’'aide de leurs alliés (avec lesquels POUTINE se positionne comme chef de file de la « fronde anti-dollar », ou « dédollarisation »),  pourraient très bien, cher lecteur, couler le dollar ! 

Voici de petits rappels des semaines et mois précédents, tout y est (et encore …non exhaustif !) qui vont dans ce sens, plus vous lirez plus vous remonterez dans le temps (chronologie inversée) :

SUPERBE Jim Sinclair : La Russie peut faire s’'écrouler le pétrodollar, le dollar, et toute l’'Economie US !!


Alors qu’'est ce que je dis ? Qu’'est ce que John Williams dit ? Et ce que les journaux (financiers ou non) mainstream, prétentieux et menteurs ne disent pas !

La RUSSIE PEUT LE FAIRE !

C’'est Jim Sinclair, Mr GOLD chez Greg Hunter 

En Ukraine, en Syrie etc., entre US et Russie,  Une simple erreur peut provoquer la 3e guerre mondiale !

La Russie va sûrement être exclue du système de paiement international SWIFT, et là ça va faire mal, ils pourraient contre attaquer dans cette « compétition » contre cette plateforme de paiement, en  tradant leur énergie en rouble ou pire pour le dollar : en or !!!

Et là, il rejoint beaucoup d'analystes.

La guerre va d'’abord être économique, et ce qu’'on voit ces derniers temps déjà, c’'est l'’un qui tente de couler économiquement l’'autre : à un moment l’'ampleur sera tout autre .

« Sanctionner la Russie, c’'est se tirer une balle dans le pied, ça va les obliger  à construire un système alternatif à Swift  »  et à se rapprocher des chinois ! (ndlr)

« C’'est une guerre froide qui peut devenir chaude, en une seconde ! » dit Jim.

« On ne  joue pas avec une superpuissance, c’'est dangereux pour le monde, et la Russie est une superpuissance », la seule qui puisse arrêter les Étasuniens (ndlr : avec la Chine, qui je le pense, a une avance technologique supérieure à tous : pour preuve ils ont stupéfait les zétasuniens en sortant un modèle miniature en vente, d’'une arme secrète US dernièrement !)

En 71, les US sont passés d'’un standard or à un standard « oil » (pétrole) , et si le pétrodollar est déséquilibré ne serait-ce qu’'un peu, c'’est toute la force du dollar qui bascule dans un « momentum » , donc le pétrodollar est le momentum de l'’USD , et donc, si les RUSSES tradent  l’'énergie par n'’importe quelle autre devise que le dollar, on aura un « changement de momentum » (et les US ont fait des guerres pour le garder le pétrodollar….) , et c’'est ce que l’'indice USD (qui mesure la force du dollar) montre : il est à 80 , du jamais vu depuis longtemps (la base de l'’USD index est 100) …

Donc la Russie, en tradant en roubles, en yuan, et pire, en or, met directement à terre le pétrodollar, et donc, le $ lui -même, assez facilement ! Et en plus, ça rendrait le prix de l’'énergie moins cher !  

Donc, il y a un intérêt commun ici.

Et c’'est ce qu'’a promis POUTINE en cas de sanctions !

Et c'est ce que montre l'’USD index à 80 : une dédollarisation à grande échelle est déjà en cours !

Et la Russie n’'a même pas besoin de vendre massivement ses avoirs en $, il suffit qu'’elle dise « oups, on est virés de Swift, ok, on Trade en rouble ou yuan ou or » etc. … ou simplement  « on en a marre du dollar » !

L’'or reviendrait directement à 1550 et l’'USD index à 76 .

Et là, le momentum du dollar sera cassé, et donc il entrera dans un marché baissier : un crash ; ce qui est évidemment bon pour l’'or puisqu'’il est inversement corrélé au dollar, et la Russie peut faire ça facilement

PASSIONNANT chers lecteurs !

Si les Russes font ça dit Jim, « Meckel la fermera et sourira, car son énergie, elle la paiera moins cher  » !

Ce qui mènera inévitablement à l'’hyperinflation aux states : leur plus grande force, le $, est leur plus grande faiblesse, et  leur talon d’'Achille !!!!

Une seule solution restera à l’'empire : LA GUERRE !

Mais POUTINE n’'est pas un enfant de cœoeur, c’'est un ancien du KGB, il fait du cheval torse nu etc. : il ne lâchera RIEN sur l'’UKRAINE !

Les psychopathes de Washington semblent ne pas être conscients de cela : il ne leur restera qu’'une seule solution, reconnaître que la RUSSIE EST UNE SUPERPUISSANCE, et qu’'elle a la main,  OU CE SERA L'’ARMAGEDDON !

Entre temps, « la RUSSIE va sûrement envoyer le DOW au tapis, ils ont la main   » dit Jim.

« C’'est pourquoi les US se tirent une balle dans le pied en s’'attaquant à la RUSSIE, car ce sont eux qui ont la main, et le pouvoir !!! »

« POUTINE n'’a pas besoin d'’armes atomiques, il a une bombe économique nucléaire dans les mains »  

SUPERBE !

*- Le piège en or du maître d'’échecs Poutine :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L650xH366/image2-2-18994.jpg

J'’ai retrouvé la source du com sur boursorama de tout à '’heure (je pense..) Excellent travail d’'E et R sur ce coup !  N’oubliez pas que pas plus tard que la semaine dernière, VLAD a déclaré :

*- « La Russie est prête à faire face à une baisse catastrophique des prix énergétiques » (Poutine) :

Vladimir Poutine a déclaré à l'agence de news gérée par l’'Etat TASS que l’'économie de la Russie est confrontée à un effondrement potentiel « catastrophique » des prix du pétrole, en disant que, comme le rapporte Bloomberg , un tel scénario est « tout à fait possible, et nous l’'admettrons. » Cependant, Poutine rassure qu’'avec des réserves à plus de 400 milliards de dollars, le pays va traverser une telle tournure des événements parce que « nous traitons nos réserves d’'or et de devises, et les réserves du gouvernement avec parcimonie. »

« 421 milliards de dollars en réserves internationales, la Russie a un « assez grand » coussin pour honorer tous les engagements sociaux et maintenir la stabilité budgétaire et de l’'économie, a déclaré M. Poutine. »

Sous le président Reagan, les actions de l’'Occident pour baisser les prix du pétrole furent un succès et menèrent à l’'effondrement de l'URSS, mais cette fois la situation est bien différente …

 » Poutine vend le gaz et le pétrole russes contre de l'’or physique. » : Pas directement, mais comme on le sait tous de grandes quantités d’'or ont été achetées dernièrement par les russes.

Poutine vise nettement à mettre à mort le pétrodollar comme je l’'ai beaucoup chroniqué, et puis il l’'a dit  texto :

*- HISTORIQUE – Poutine affirme que le pétrodollar doit mourir : « Le monopole du dollar dans le commerce de l’'énergie est préjudiciable à l’économie Russe » !!!

Et donc, il y a une accélération dernièrement due à l'’évolution géopolitique (sanctions) et un 1er, puis un 2e MEGA accord gazier avec la chine récemment, des attaques directes sur le pétrodollar et l’'hégémonie US : Chine et Russie veulent couper l'’herbe sous le pied de l’'oncle SAM.

Ainsi, aujourd'’hui, les actifs tels que l’'or ou les hydrocarbures paraissent proportionnellement affaiblis et excessivement sous-évalués par rapport au dollar. Cependant, Poutine, en vendant les hydrocarbures russes en échange de dollars artificiellement appréciés, qu’'il s’empresse ensuite d'’échanger contre de l’'or artificiellement déprécié, neutralise les effets négatifs des manipulations occidentales.

C’'est vrai, et on comprend mieux pourquoi « La Russie est prête à faire face à une baisse catastrophique des prix énergétiques »  …

Superbe : Forcer à la guerre contre le dollar ? Poutine et Le Projet « Double Eagle ”

Le plan secret de Poutine pour détruire l’'OTAN

« Comme je l’'ai dit dans The Colder War, je pense qu'’il s’agit du but ultime de Poutine : mener un assaut contre le dollar qui ramène les Etats-Unis au rang d’'une nation ordinaire… et dans le même processus, élever la Russie le plus haut possible. »

Comme je vous l’'ai déjà dit ce n’'est pas la Russie seule qui remet le statut du dollar et des US en cause, mais la dynamique qu'’elle insuffle, et nous commençons à atteindre la « masse critique » des pays qui se débarrassent du dollar, ou qui le contournent, remettant en cause l’'hégémonie US dans le même temps

*- « La Russie est prête à faire face à une baisse catastrophique des prix énergétiques » (Poutine)

Vladimir Poutine a déclaré à l’'agence de news gérée par l’'Etat TASS que l'économie de la Russie est confrontée à un effondrement potentiel « catastrophique » des prix du pétrole, en disant que, comme le rapporte Bloomberg , un tel scénario est « tout à fait possible, et nous l’'admettrons. » Cependant, Poutine rassure qu’'avec des réserves à plus de 400 milliards de dollars, le pays va traverser une telle tournure des événements parce que « nous traitons nos réserves d'’or et de devises, et les réserves du gouvernement avec parcimonie. »

« Nous envisageons tous les scénarios, y compris la soi-disant chute catastrophique des prix des ressources énergétiques, ce qui est tout à fait possible, et nous l’'admettrons, » a déclaré M. Poutine à Tass avant d’'assister au sommet du G20.

«Nos réserves sont assez grandes et elles nous permettent d’être sûrs que nous allons respecter nos engagements sociaux, et garder tous les processus budgétaires et l’'ensemble de l’'économie dans un certain cadre ».

Comme le rapporte Bloomberg ,

La baisse des recettes d’'exportation du pétrole et du gaz naturel et les tentatives de la banque centrale pour consolider le rouble menacent d’'épuiser les finances publiques. Le déficit hors pétrole dépasse 10 pour cent de la production économique à un moment où la défense du rouble par la banque centrale a réduit les réserves d’'un cinquième par rapport au sommet de l'’an dernier. Pourtant, le glissement de la monnaie permet de compenser dans une certaine mesure, les devises étrangères étant converties en une plus grande quantité de roubles pour le budget.

421 milliards de dollars en réserves internationales, la Russie a un « assez grand » coussin pour honorer tous les engagements sociaux et maintenir la stabilité budgétaire et de l'économie, a déclaré M. Poutine. La valeur des réserves a baissé la semaine dernière, le plus depuis 2008, l’'autorité monétaire ayant tenté d’'adoucir la baisse du rouble.

« Un pays comme le nôtre trouve plutôt facile de faire face à la situation », a dit Poutine. « Pourquoi? Parce que nous sommes des producteurs de pétrole et de gaz et nous nous occupons de nos réserves d'’or et de devises, et des réserves du gouvernement avec parcimonie. « 

*- Poutine « se prépare à la guerre économique », et achète 55 tonnes d’'or au 3e trimestre

Russia makes it's largest monthly purchase of gold in 15 years with 1.2 million ounces

Une news fort intéressante, on continue dans la dédollarisation : « Poutine « se prépare à la guerre économique » affirme ZH, c'’est tout à fait le cas comme on le reporte chaque jour, la Russie s'apprête à garantir le rouble avec de l'’or, un rouble fort qui sera insensible aux attaques contre  la devise russe, qui chute depuis quelqueq temps déjà.

Une chute du rouble, qui est au coeœur des problèmes économiques de la Russie (La devise russe a perdu 10 % la semaine dernière, et plus de 25 % depuis le début de l’année. et dans une économie au bord de la récession, le pire est peut-être à venir avec la baisse des cours pétroliers) ;

Notez que la nouvelle union eurasiatique ajoute 92 t d’or !  Z 

Please_add_a_description_for_the_image.

Tout comme la Chine achète le pétrole pas cher’ avec les deux mains et pieds , la Russie, selon les dernières données du World Gold Council (WGC) a acheté de l'’or en quantité énorme. Éclipsant le reste des achats du monde  au 3e trimestre, la Russie a ajouté un superbe 55 tonnes dans ses réserves, comme The Telegraph le rapporte, Poutine profite que le prix de l’'or baisse pour  remplir les entrepôts de la banque centrale de Russie avec des lingots et se prépare à la possibilité d’'une guerre économique de longue haleine avec l'’Occident.

*- La Russie a acheté plus d’'or au 3e trimestre que tous les autres pays combinés …

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2014/11/20141113_russia_0.jpg

* * *

Comme le rapporte The Telegraph,

Le gouvernement de Vladimir Poutine entend thésauriser de grandes quantités d'’or, ayant vu ses stocks tripler pour atteindre près de 1150 tonnes dans la dernière décennie. Ces réserves pourraient fournir au Kremlin la puissance de feu vitale pour essayer de compenser les fortes baisses du rouble.

La monnaie de la Russie a fait l’'objet d'’intenses pressions depuis les sanctions américaines et européennes et la baisse des prix du pétrole a commencé à nuire à l’'économie. Les revenus provenant de la vente de pétrole et de gaz représentent environ 45 % des recettes budgétaires du gouvernement russe.

*- La fin d'’une époque : le pétrodollar est-il menacé ?

5ae56-3642510334-sauve-qui-peut-payer

Les récents accords commerciaux passés entre la Russie et la Chine ont déclenché des signaux d’'alarme en Occident, où les législateurs et les professionnels du pétrole et du gaz observent avec la plus grande attention le déplacement des marchés de l’'énergie vers l’'Orient.

Les raisons derrière le rapprochement des deux grandes puissances sont évidemment liées à la crise en Ukraine et aux sanctions imposées à la Russie par l'’Occident, ainsi qu'’au besoin de la Chine d’'assurer ses réserves d’'énergie sur le long terme. En revanche, l’'une des conséquences de ce rapprochement économique de la Russie et de la Chine pourrait aussi être le début de la fin de l’'hégémonie du dollar, ce qui pourrait avoir un impact profond sur les marchés de l’'énergie.

*- « La Russie et la Chine veulent déstabiliser le dollar »

La Russie et la Chine veulent déstabiliser le dollar

« Le rapprochement entre la Russie et la Chine menace la stabilité du dollar américain, estiment les experts ». Et comme on l’a vu hier, Chine et Russie ne lâchent pas le morceau et remettent une couche :'

*- Mise à mort du Pétrodollar – La Russie et la Chine signent un deuxième Mega deal sur le Gaz : Pékin devient le plus grand acheteur de gaz russe !!

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping ont évoqué la possibilité de paiement en yuans dans les domaines les plus différents, a annoncé dimanche le porte-parole du chef de l’'Etat russe Dmitri Peskov.

« Une grande attention a été prêtée au sujet de paiement en yuans dans les domaines les plus différents, dont celui très sensible de la coopération militaire et technique, ce qui contribuerait au renforcement du yuan en tant que devise régionale de réserve », a indiqué le porte-parole. Source

Le fond, c’'est vraiment la guerre économique entre l’'occident et les BRICS (et l’'or joue un rôle aussi, et la baisse du prix joue pour l’'occident contre les BRICS)

La Russie et la Chine lutteront contre le monopole du dollar apprenait-on le mois passé, la volonté est là :

‘La Russie et la Chine devraient renforcer la coopération dans le domaine des transactions de change afin d'’éliminer le monopole du dollar. C’est ce qu'a déclaré le président de la Banque de Chine.

Selon lui, cela correspond aux intérêts stratégiques des deux côtés. En particulier, il a proposé d’'élargir l'’échelle des paiements directs dans les monnaies nationales de la Chine et de la Russie dans les secteurs de commerce, d’'nvestissement et de crédit.’

*- Mise à mort du Pétrodollar – La Russie et la Chine signent un deuxième Mega deal sur le Gaz : Pékin devient le plus grand acheteur de gaz russe !!

http://rt.com/files/news/31/b9/f0/00/chinagas.png

*- Vladimir Poutine déclare la guerre à l’'hégémonie du dollar

475981F2-05C2-482B-8178-1A8CAA31E1AA_cx0_cy27_cw0_mw1024_s_n

2013 : Vladimir Poutine à Kiev pour célébrer les 1025 ans de l’'adhésion commune au christianisme de la Russie et de l’'Ukraine

Le papier d’'hier (HISTORIQUE – Poutine affirme que le pétrodollar doit mourir : « Le monopole du dollar dans le commerce de l’'énergie est préjudiciable à l’'économie Russe » !!!repris et développé : un superbe article !  

Comment va réagir Washington face à cette attaque puissante et directe ?

Notez aussi : Le moine confesseur de Vladimir Poutine conseille directement Moscou dans ses opérations armées

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

*- HISTORIQUE – Poutine affirme que le pétrodollar doit mourir : « Le monopole du dollar dans le commerce de l’'énergie est préjudiciable à l'’économie Russe » !!!

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user5/imageroot/2014/08/Putin%20Gun.jpg

Qui a parlé de casus belli ?!

C’'est HISTORIQUE ce qu'’a affirmé VLAD aujourd'’hui ! Il n’'avait jamais été aussi clair et explicite. C'’est une attaque directe ouverte, un véritable missile lancé contre les intérêts les plus vitaux des états unis d’'Amérique : le roi dollar lui-même !

(Il s'’agit au moins d'’un BOULAVA R 30 économique, un missile à trois étages à propergol solide, d'une portée supérieure à 8 000 km1. Il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante)

Kadhafi, Sadam, sont morts pour moins que ça : mais là c'’est la RUSSIE …. Et surtout, c’'est POUTINE.

Quel personnage, quelle audace, quel stratège, loin loin des amas de graisse qui nous gouvernent, ça pas besoin d'’être « pro-russe » pour le reconnaître !   

Hé bien ils n’'en ont que faire, ils traitent (et traiterons) Poutine comme un paria, comme ils ont traités Sadam ou Kadhafi ….

C'’est donc une énorme course contre la montre qui est engagée : pour éviter la guerre, la Russie et la Chine ont bien compris qu’il fallait couper l’herbe sous les pieds du colosse aux pieds d’'argile, et donc, il faut mettre à terre l'’économie étasunienne pour confiner l’'oncle Sam dans ses problèmes de politique intérieure.

Ils y perdront un peu d'’argent, mais éviterons une guerre et s’'arrogerons plus de marge de manoeuvre pour mettre en place un système multipolaire ;  

Donc on va voir une accélération de la chute du dollar et des tensions guerrières, et notre avenir dépend de qui gagnera cette course !  Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

*- POUTINE, LES PÉTRODOLLARS ET L’'IDIOT CANADIEN DE SERVICE

  » Le Président russe travaille en ce moment à créer un « pétro rouble » et à dissocier ses exportations de pétrole et de gaz du dollar américain dans les transactions internationales. » C'est tout à fait juste, et ce que nous répétons, ce dont les mainstreams ne parlent pas, un point de basculement majeur. L’'accord énergétique prévu en Mai avec la Chine sera crucial, et matérialisera ce changement de paradigme. Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance  

*- EXCLUSIF-HISTORIQUE ! ” ALERTE FIN DU PÉTRODOLLAR : Poutine *- se prépare à mettre à mort le dollar, en annonçant le «Saint Graal» : un accord sur le gaz avec la Chine” !!!!

*- Exclusif-Fin du pétrodollar (suite) : Quand la Russie retourne les faveurs, et “voit le Yuan chinois Comme monnaie de réserve mondiale” !

*- Crise ukrainienne : Poutine prêt à lâcher le dollar !!!

*- Superbe : Forcer à la guerre contre le dollar ? Poutine et Le Projet « Double Eagle ”

http://www.whatdoesitmean.com/zpa2.jpg

 »Hier, une autre nouvelle était annoncée, concernant un marché pétrolier entre la Russie et l’'Iran qui se ferait selon des moyens de transaction spécifiques hors du pétrodollar (un marché de $ 20 milliards, de pétrole contre “biens divers”). A nouveau, Zéro Hedge publiait son commentaire, le 2 avril 2014, reprenant et confirmant un commentaire du jour précédent, où l’'on passait de la dimension financière à la dimension géostratégique fondamentale, en même temps qu'’il était clairement question du sort du dollar dans les transactions internationales, essentiellement sur l’'énergie. » Tout ce qu'’on dit ces dernières semaines y est ! Le but est de dégager le dollar …Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance 

«In one of its most shocking reports since the beginning of the Ukrainian Crisis, the Ministry of Foreign Affairs (MoFA) is warning today that President Putin has ordered the immediate implementation of “Project Double Eagle,” which when fully realized will cause all global energy supplies to be purchased in gold thus, in effect, ending the US Dollar reign as the global reverse currency and collapsing both the United States and European Union economies. “Project Double Eagle,” this report says, calls for The Central Bank of the Russian Federation (CBR) to begin production of 5 Ruble Gold Coins containing .1244 Troy Ounces of .900 Pure Gold, with a diameter of 18mm, emblazoned with a shielded and crowned double eagle, and which will become the worlds alternative to both the US Dollar and Euro in purchasing energy supplies. Critical to note, this report continues, “Project Double Eagle” includes the creation of a new “national payment settlement system” which will allow Russia to build a foundation that could very soon offer an alternative to the Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications (SWIFT) banking system and allow nations around the world the chance to move away from the American Dollar and US hegemony…»

*- EXCLUSIF-HISTORIQUE ! ” ALERTE FIN DU PÉTRODOLLAR : Poutine se prépare à mettre à mort le dollar, en annonçant le «Saint Graal» : un accord sur le gaz avec la Chine” !!!!

http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/wp-content/uploads/2008/08/ours.jpg

*- SCOOP – Les Russes retirent massivement leur argent de l'’ouest : 105 milliards en bons du trésor US vendus rien que cette semaine !!!

*- ATTENTION : La Banque centrale de Russie transfère ses réserves placées aux Etats-Unis

*- ZH – “Ça commence : Gazprom met en garde les européens que “des ruptures d'’approvisionnement” sont possibles ” / la Russie vend un montant record de dollars pour soutenir le rouble – Analyse globale

*- Exclusivité – Énorme ! Le conseiller de Poutine menace les américains de “dumper ” les Bons du trésor, ET d'’abandonner le Dollar US S'il y a des sanctions !!! 

*- L'économiste John Williams – Effondrement financier : Si la Russie vend effectivement ses avoirs en U.S. Dollar, ce serait la fin du monde tel que nous le connaissons !

*- SUPERBE Jim Sinclair : La Russie peut faire s’'écrouler le pétrodollar, le dollar, et toute l’Economie US !!

*- Rappel : La Russie et la Chine menacent de faire s’effondrer le dollar

Nous allons sûrement vivre cette année (d'’ici cet été) LA FIN DU PETRO-DOLLAR !!!

*- Andy « ranting » Hoffman – Obama Impose des Sanctions : POUTINE VA-T-IL DÉTRUIRE LE DOLLAR ?

 

Capture-8-578x260

Énorme ! Les Russes (Poutine) dégainent le plan fatal que beaucoup ont deviné, et qu'’ils ont sûrement concocté avec les chinois : désaméricaniser et mettre à terre le dollar ! C'’est leur arme ultime, et ils la montrent, enfin !

Et le top pompon, celui qui a tout dit très vite :

 

*- SUPERBE Jim Sinclair : La Russie peut faire s’écrouler le pétrodollar, le dollar, et toute l’Economie US !!

 

 

 

17/12/2014

1940. Quand la Mosquée de Paris sauvait des juifs

Pour rafraîchir la mémoire des sionistes et des propagandistes racistes que la France compte parmi ses rangs !


Qui était le fondateur de l’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris,
 Si Kaddour Ben Ghabrit au rique d'encourir des représailles des Allemands ?
Un fichier à télécharger : ICI

Vichy le, 24 septembre 1940,
Le Directeur Politique Adjoint
NOTE AU MINISTRE
Les autorités d'occupation soupçonnent le personnel de la mosquée de Paris de délivrer frauduleusement à des individus de race juive des certificats attestant que les intéressés sont de confession musulmane. L'imam a été nommé de façon comminatoire, d'avoir à rompre toute pratique de ce genre. Il semble, en effet, que nombre d'israélites recourent à des manœuvres de toute espèce pour dissimuler leur identité.

Des musulmans ont protégé des juifs.jpg

Quand la Mosquée de Paris sauvait des juifs

Publié le 28-09-2011 à 11h18


Comment le recteur de la Mosquée de Paris a-t-il fourni de faux papiers aux juifs pendant l'Occupation? C'est le sujet d'un film, «Les Hommes libres», réalisé par Ismaël Ferroukhi. Entretien avec son conseiller historique, Benjamin Stora.
 
Michel Lonsdale dans le rôle du recteur de la Mosquée de Paris, dans "les Hommes libres" d'Ismaël Ferroukhi (en salles ce 28 septembre 2011).  (c) Christine Tamalet-Pyramide productions 2010 Henri Martine-Roger-Viollet
Michel Lonsdale dans le rôle du recteur de la Mosquée de Paris, dans "les Hommes libres" d'Ismaël Ferroukhi (en salles ce 28 septembre 2011). (c) Christine Tamalet-Pyramide productions 2010 Henri Martine-Roger-Viollet
 

Ainsi, pendant l'Occupation, il s'est trouvé des Arabes pour sauver des juifs? La Grande Mosquée de Paris a servi de point de ralliement, voire de porte de sortie pour échapper aux nazis? Cette histoire-là, incroyable, bouleversante, est restée inconnue pendant plus d'un demi-siècle.

Avec «les Hommes libres» d'Ismaël Ferroukhi, c'est tout un pan de notre mémoire qui ressuscite. Et le choc est immense: cette fraternité des armes, cette main tendue par-delà les divisions communautaires, elle a donc bien existé. Le recteur Si Kaddour Ben Ghabrit (joué par Michael Lonsdale) a favorisé des filières, fourni des faux papiers, caché d'autres fils du Livre, tout en restant conciliant avec les autorités allemandes. Honneur, donc, à ces musulmans qui, aux heures sombres, ont su résister.

Le film commence en 1942. Alors que Younès, un jeune Algérien, pratique le système D, il est recruté par la police française, puis envoyé pour espionner la Mosquée. Là, il rencontre Salim, un chanteur nord-africain, et apprend que celui-ci, en réalité, est juif. Younès se confie alors au recteur Si Kaddour Ben Ghabrit, et se retourne: il bascule dans la Résistance et découvre les chemins du combat contre les nazis. Liberté, liberté chérie... Refusée par les Français, anéantie par les Allemands, quelle sera-t-elle, cette liberté, après la guerre?

S'inspirant d'un article du «Nouvel Observateur», Ismaël Ferroukhi a mis au jour, avec l'aide de l'historien Benjamin Stora, cette histoire gommée. C'est toute l'originalité de ce film sensible et courageux: s'inspirant d'événements authentiques, «les Hommes libres» retrace l'itinéraire de gens considérés comme des sous-humains. Ces travailleurs immigrés, souvent illettrés, toujours maltraités, constamment humiliés, ont eu une dignité que beaucoup de «bons Français» ont piétinée. Ils sont restés des hommes, simplement des hommes, mais hautement des hommes.

Benjamin Stora
historien du Maghreb contemporain, professeur des universités, BENJAMIN STORA est notamment l'auteur des "Immigrés algériens en France 1912-1962" et de "Messali Hadj". Pour "les Hommes libres", il a rouvert des archives demeurées jusqu'alors enfouies. Photo: Isabelle Simon (Sipa)

Le Nouvel Observateur - C'est une histoire totalement méconnue. Pourquoi?

Benjamin Stora - L'histoire des Algériens en France reste un point aveugle de notre histoire. Ce sont des hommes invisibles. En 1939, pourtant, ils étaient près de 100.000. La première vague, composée surtout de Kabyles, est venue après la Première Guerre mondiale.

On avait du mal à les répertorier puisque les Algériens n'étaient ni des étrangers, ni des sujets (comme les Marocains ou les Indochinois), ni des Français, puisqu'ils n'avaient pas la nationalité française. Sur le plan statistique, ils n'existaient pas. Les seules traces comptables se trouvent dans les registres portuaires, qui donnent une indication sur les flux migratoires.

Quel était leur statut?

Pas de statut juridique précis. Main-d'oeuvre non qualifiée, écrasée socialement, au bas de l'échelle, c'étaient tous des paysans jetés dans l'univers industriel sans rien connaître des codes urbains. Ils habitaient, dans des conditions très misérables, des «garnis» qui tenaient du café, du bureau de placement, du lieu d'échange, de la place du village. Les hommes venaient en France sans famille, puis en repartaient un jour, ce qui les rendait encore plus invisibles. Aucun droit social, syndical ou politique. C'était une infra-humanité. On les nommait les «norafs».

Quel était donc leur moyen d'exister, comme hommes?

La lutte politique et syndicale. D'où l'importance d'une organisation créée en 1926, l'Etoile nord-africaine, sous la direction de Messali Hadj, qui militait pour l'indépendance. C'était la principale façon de s'affirmer à l'époque. Ce mouvement politique a participé aux grèves du Front populaire.

Ces hommes ainsi niés par l'Etat français, pourquoi s'engagent-ils contre les Allemands? Par patriotisme?

Attention ! Ils s'engagent dans la Résistance, pour une partie d'entre eux. Leurs motifs ne sont pas patriotiques ! Ils se situent dans une matrice culturelle et politique qui est celle du syndicalisme et du socialisme. Ils suivent une tradition ouvrière. Le Parti communiste, qui a au début participé à la création de l'Etoile nord-africaine, les regarde ensuite avec beaucoup de méfiance, voire d'hostilité. Parce que ces hommes veulent leur indépendance, refusent la tutelle du PCF. Ils sont donc des nationalistes, pas des internationalistes. Ils sont soupçonnés par le PC de faire le jeu des «puissances de l'Axe». Ce qui est faux, évidemment.

Il y avait quand même l'exemple du mufti de Jérusalem, qui a constitué une division de Waffen SS et fréquentait Hitler.

C'est très différent. La plupart des dirigeants politiques nord-africains en France sont en contact avec les socialistes. Leur anticommunisme ne les pousse pas vers Jacques Doriot, mais vers Marceau Pivert. La majorité des immigrés de cette période, Polonais, Italiens, Espagnols, rejoignent le PC, via la MOI, l'Affiche rouge... Pas les Algériens. Du coup, les historiens français ont fait l'impasse sur ce mouvement.

Le PC, en 1939, avait pourchassé les militants algériens immigrés, un peu comme les trotskistes. De plus, Messali Hadj, le principal leader indépendantiste de l'époque, était proche du Poum espagnol [Parti ouvrier d'Unification marxiste], donc, aux yeux des communistes, quasiment un ennemi. Il y a bien eu des nationalistes algériens qui sont passés du côté de l'Axe, avec la formule «Les ennemis de nos ennemis sont nos amis». Il y a eu aussi une brigade nord-africaine à Paris, rue Lauriston, qui s'est distinguée par sa cruauté. Messali Hadj, lui, était contre Vichy. Il a d'ailleurs écopé en 1941 de seize ans de travaux forcés. Il est resté trois ans dans un bagne pour avoir refusé la collaboration.

L'un des aspects les plus étonnants du film, c'est la bienveillance dont fait preuve le recteur de la Mosquée de Paris, Si Kaddour Ben Ghabrit, envers les juifs.

En effet. La Mosquée de Paris, c'est une histoire intéressante. Elle est fondée en 1926, en hommage aux soldats musulmans tombés pour la France. Si Kaddour est proche du sultan du Maroc, dans l'appareil diplomatique duquel il a travaillé. La Mosquée est donc un lieu institutionnel dont les immigrés se méfient dans les années 1930. Ils y vont peu. Mais elle va devenir un point de ralliement dès le début de la guerre, car on peut y trouver à manger, à se vêtir. Dès 1939, les hommes restés en métropole commencent à s'y rendre. Le recteur, lui, est nommé par la France. Il s'adapte. Il est très politique.

Quand la Mosquée de Paris sauvait des juifs 28 septembre 2011

https://www.youtube.com/watch?v=PSDbEEWEqUU

Dans le film, il dialogue avec les nazis et sauve des enfants juifs, en même temps.

Qu'est-ce qui s'est passé pour les juifs séfarades à Paris en 1940-1941? La plupart parlaient arabe. Ils étaient circoncis. Il était tentant, vis-à-vis des autorités d'occupation, de se faire passer pour des «mahométans» pour échapper aux rafles et aux arrestations. Direction la mosquée, donc, lieu de calme. Les juifs «mahométans» y écoutaient de la musique orientale et pouvaient y manger, certains qu'il n'y aurait pas de porc. Pour le recteur, ouvrir la mosquée aux juifs n'était pas une ligne politique. Ca s'est fait au hasard de rencontres et de nécessités. C'était une tolérance.

Inimaginable aujourd'hui.

Oui. Mais, à l'époque, les juifs séfarades et les Arabes évoluaient dans le même univers culturel. Il y avait un vieux fond d'hostilité ancestrale, certes, mais ils cohabitaient. Plus aujourd'hui. Il y avait aussi eu le pogrom à Constantine en 1934, avec beaucoup de morts, mais, malgré ces affrontements, juifs et Arabes partageaient dans l'espace public le même univers, les mêmes valeurs, les mêmes racines. Evidemment, pour le juif qui venait d'Odessa ou de Minsk, c'était différent...

De là à procurer des faux papiers à des juifs, à leur fournir des filières d'évasion, il y a un grand pas...

Dans le film, on voit le recteur écouter la radio et, en novembre 1942, il prend connaissance du débarquement en Afrique du Nord. Là, pour lui, tout change. Les Américains sont au Maroc. La collaboration, c'est fini. Une autre histoire commence. Donc, chez Si Kaddour, il y a une part de calcul politique, et, en plus, il n'est pas antisémite, pas du tout. Il est dans la tradition makhzénienne, celle de la protection donnée par le sultan. On protège les gens du Livre.

Ismaël Ferroukhi
Né en 1962 au Maroc, fils d'un ouvrier travaillant dans une fabrique de cartons, c'est un autodidacte: ISMAEL FERROUKHl a d'abord été employé dans un élevage industriel de poulets avant de devenir, entre autres, scénariste pour Cédric Kahn ("Trop de bonheur", l'avion"...). Son film "le Grand Voyage" (2004) a reçu le lion du futur (meilleure première oeuvre) à Venise. Photo: Maria Laura Antonelli-Rex (Sip

Il n'y a donc pas de planification, dans ce sens, à la Mosquée?

Non. Ca s'est fait au gré des circonstances. Bien sûr, il y a des musulmans qui ont critiqué cette attitude. Et les Allemands ont joué sur ces dissensions. Mais ça n'a pas marché. Ainsi, malgré la propagande allemande, en Algérie, les gens ne se sont pas approprié les biens des juifs ! Mes grands-parents ont été expropriés par le régime de Vichy dans les Aurès, et ont pu récupérer leurs biens après la guerre.

Le recteur a-t-il été inquiété par les Allemands?

Oui, en 1940, et en 1943 - une année difficile. En 1944, terminé. C'est vite passé. Après, en 1947, il a été décoré pour son attitude pendant la guerre. Il est mort en 1954. Il a été l'homme de la bienveillance.

Cette bienveillance a-t-elle disparu aujourd'hui?

Non. Dans la société profonde d'Algérie, du Maroc, de Tunisie - je ne parle pas du discours étatique -, il y a toujours une forme de nostalgie de la présence juive. Les juifs étaient l'indice de la pluralité, cette pluralité qui s'est progressivement effacée dans le monde arabe.

Après la guerre, les Algériens résistants n'ont pas eu droit à la reconnaissance de la France?

Non. Parce que, dans leur grande majorité, les immigrés algériens étaient des indépendantistes. Et, après le massacre de Sétif, en mai 1945, une histoire conflictuelle commence entre Français et Algériens.

« Les Hommes libres » est donc une réhabilitation tardive, mais nécessaire.

Je parle de ces événements dans mes ouvrages depuis trente ans. Pour moi, le film d'Ismaël Ferroukhi est surtout une reconnaissance de toute cette histoire.

Propos recueillis par François Forestier

Les hommes libres, d'Ismaël Ferroukhi,

Eric Zemmour songe à déporter 5 millions de musulmans français

Et surtout, les propagandistes à la solde de l'état sioniste, ne manquent pas de reprendre leur rengaine en boucle ! Curieux qu'ils se sentent partout chez eux dans le monde et que là où ils ont décidé de poser leurs valises, que ce soit en Palestine ou ailleurs, il faille éliminer les musulmans !

Eric Zemmour songe à déporter 5 millions de musulmans français

Grégory Marin

Lundi, 15 Décembre, 2014

Dans un entretien passé inaperçu en France au "Corriere della Sera", le « polémiste » de droite extrême envisage une manière radicale de stopper un « grand remplacement » fantasmé.
Photo : AFP
Déporter 5 millions de musulmans français ? Réponse de Zemmour, nostalgique : "Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante."
Photo : AFP

Le député européen Jean-Luc Mélenchon n’entend visiblement pas laisser le dernier mot au « polémiste » de droite extrême Eric Zemmour. Suite au vif débat qui les a opposés vendredi dernier sur RTL, Zemmour s’est arrangé avec les faits pour prouver, disait-il, la mainmise musulmane sur les villes de banlieue parisienne. Il s’est fait contrer, confondant bêtement (pour facile qu’il soit, le métier de journaliste implique de vérifier ses sources) Front de gauche et Parti socialiste.


Poussant son avantage, l’élu européen est allé plus loin, exhumant un document plus que troublant qui était passé inaperçu à sa sortie outre-Alpes. Le 30 octobre, interrogé par le Corriere della Sera, Eric Zemmour « se lâche » en laissant entendre que les musulmans de France peuvent être déportés, écrit Jean-Luc Mélenchon sur son blog, qui pour l’occasion traduit l’entretien.

Zemmour commence fort, suggérant un « remplacement de population » dans les « périphéries », comme il l’avait fait sur RTL pour Bagnolet (Seine-Saint-Denis) : « Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s'en aller. » A ce stade, le journaliste sursaute : « Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ? » Réponse de Zemmour, nostalgique :  « Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? »

Pour Éric zemmour : "Vivre à la française ? C'est donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple."

L’évocation d’Eric Zemmour, qui prend bien garde de ne pas reprendre lui-même le terme de « déportation » mais ne nie pas l’expression, prend place dans son imaginaire personnel développé dans son succès (dans les milieux réactionnaires) de librairie Un suicide français. Car la France se dirige « vers le chaos », dit-il au journaliste italien. « Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent vivre à la française. » C’est bien la théorie du « grand remplacement » chère à l’écrivain Renaud Camus et reprise depuis par les ténors de l’extrême droite qui est ici mise en avant. Suffira-t-il de « vivre à la française » pour éviter la « guerre civile », semble se questionner Zemmour ? Et d’ailleurs, lui demande son intervieweur, « que signifie : vivre à la française ? » Le polémiste BBR est catégorique : « donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. Blaguer au café, faire la cour aux filles. Aimer l’Histoire de France et se sentir dépositaire de cette Histoire et vouloir la continuer, je cite ici Renan. »

Rien à voir avec le Front national, promet Zemmour. Mais sur des paroles et une musique de Marine Le Pen, le même petit refrain lancinant chanté par l’omniprésente voie de la vraie droite nostalgique. Il accomplit là non pas une tâche d’idéologue – puisqu’il réfute le terme -, mais de répétiteur. Dernière pirouette, histoire de placer une référence italienne de gauche : « Je mène une guerre culturelle, comme le dirait Gramsci. » La guerre, on l’a vu, il la prévoit. Pour la culture, on repassera.

Lire aussi :

http://www.humanite.fr/eric-zemmour-songe-deporter-5-millions-de-musulmans-francais-560255