Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2014

"Gaza bat Israël 1 à 0"!! ("Haaretz") ! Netanayu et le sionisme défaits ! Victoire de la réistance à GAZA ! Les blocus sautent !

Bravo aux Palestiniens pour leur résistance et à toutes les forces de la résistance !!!!

Les conditions imposées par les brigades de la résistance semblent avoir été toutes remplies ! Attendons les confirmations !

Merci aux Hiérarchies Angéliques d'avoir oeuvré pour rendre ce Peuple terrassé depuis 66 ans : LIBRE ! Parce qu'il ne peut pas en être autrement !


Gaza: accord permanent du cessez-le-feu !!

mardi, 26 août 2014 14:47
IRIB- Israéliens et Palestiniens sont parvenus à un accord de cessez-le-feu, dans la bande de Gaza, qui va bientôt être rendu public, en Egypte, où il a été négocié, a annoncé le porte-parole du Hamas, à Gaza. Le mouvement a qualifié cet aboutissement de "victoire pour la résistance", sur sa page Facebook.
 
"Un accord a été conclu entre les deux camps et nous attendons l'annonce du Caire, pour déterminer l'heure de son entrée en vigueur", a précisé Sami Abou Zouhri. Un porte-parole du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, n'a pas souhaité faire de commentaire. Un responsable des Comités de résistance populaires palestiniens, un des groupes qui tire des roquettes en direction d'Israël, a dit s'attendre à une annonce égyptienne, dans les deux prochaines heures.


Trêve, à Gaza: les détails ...

 
mardi, 26 août 2014 15:00
 
IRIB- Alors que les Gazaouis fêtent dans la liesse et, surtout, dans les mosquées, l'annonce d'un cessez-le-feu de longue durée, à Gaza, les sources palestiniennes font état des détails de cette trêve.
 
Un haut responsable du Jihad islamique a confirmé l'accord du cessez-le-feu, au bout de 50 jours d'offensive armée contre Gaza. Khaled al-Batach a annoncé que la trêve interviendrait, dans les heures à venir, "une trêve, qui mettrait un terme au blocus  de Gaza". "cet accord stipulera l'ouverture des points de passage de Gaza, l'entrée des matériaux de construction, à Gaza, pour une première phase de reconstruction".

"Les questions, comme la construction d'un port et d'un aéroport, sera discuté entre Palestiniens et Israéliens, dans les trente jours suivant la mise en application de la première phase, au Caire, et ce, de façon indirecte. Dans l'accord, qui sera annoncé, dans les heures à venir, Israël s'engage à mettre un terme à l'assassinat ciblé des dirigeants de la Résistance. L'accord de trêve assurerait, aussi, la sécurité de la zone de pêche, sur une distance de six miles, pour les Palestiniens.

Gaza : la trêve entre Hamas et Israël

mardi, 26 août 2014 16:20

 
IRIB-Le Hamas a annoncé mardi qu’un accord de cessez-le-feu avait été conclu avec Israël. Ledit cessez-le-feu conclu par le Hamas et Israël, lors des négociations au Caire, est entré en vigueur depuis 16 heures GMT. « Un accord a été conclu entre les deux camps», a indiqué Sami Abou Zuhri, porte-parole du Hamas à Gaza.  Cet accord prévoit notamment « un cessez-le-feu permanent » et « la levée du blocus de la bande de Gaza » mis en place par Israël depuis 2006. Moussa Abou Marzouq, le numéro deux du Hamas en exil qui participait aux négociations, a indiqué que l’accord était « une victoire pour la Résistance ». Le régime sioniste ne s’est pas encore prononcé à ce propos. 
 

Remarquez le chiffre 7 dans l'article ci-dessous  !
Un chiffre symbolique pour les sionistes/Illuminati !

 
"Gaza bat Israël 1 à 0"!! ("Haaretz")

"Gaza bat Israël 1 à 0"!! ("Haaretz")

IRIB- "Haaretz" revient sur le feu vert donné par Israël à la trêve indéterminée, ce mardi soir, et écrit : "Un petit calcul coûts- bénéfices nous prouve qu'Israël a perdu le jeu qu'il a commencé, le 7 juillet dernier". "Beaucoup de sang palestinien a été versés, mais au bout de près de deux mois, les Palestiniens peuvent voir les résultats concrets d'une amélioration, ce qui est le but de toute démonstration de force. Est-ce que la guerre, qui a commencé, au septième jour (7) du septième (7) mois de 2014 (7), s'est achevée, au bout de sept semaines (7)?

 

Est-ce que l'arrêt des tirs, de part et d'autre, équivaut à la fin des combats?

Le sentiment qui prime à Tel-Aviv est celui-ci  : "Il n'est pas, pour le moment, opportun d'évoquer des sujets auxquels il n'existe pas d'issue, et qu'à présent, il y a assez de concessions, de part et d'autre. Mais Israël a perdu. Tout ce qu'il a gagné, c'est un retour à la situation d'avant la guerre, alors que 68 militaires ont été tués, des centaines d'autres, blessés, et que des milliers d'Israéliens ont perdu leur maison. Certes, les pertes en vie humaine des Israéliens constituent 3% de celles des Palestiniens, mais les pertes infligées à l'économie israélienne et aux investissements étrangers sont incalculables.

Outre ces pertes , le Hamas a paralysé la vie, de façon suivante, en Israël :

  • Le Hamas a paralysé la vie, en Israël
  • Le Hamas a suspendu les vols, à destination et en provenance de l'aéroport Ben Gourion
  • Le Hamas a réussi à reporter l'ouverture de la coupe de football israélienne, à annuler des concerts, des pièces de théâtre, la rentrée scolaire et universitaire
  • Le Hamas a empêché le ministre de la Défense et le chef de l'état-major israélien de fêter, à Nahal Uz

La demande israélienne  de démilitarisation de la bande de Gaza a été, dès le début, irréaliste

mardi, 26 août 2014 17:53

Trêve : Netanyahu, suite et fin .....!!!! 

IRIB-Pour le célèbre journaliste palestinien, Abdel Bari Atwan , La trêve permanente à Gaza signe la défaite israélienne auprès de l'opinion internationale, Un Israël qui a perdu bon nombre de ses alliés européens. " Le cabinet israélien s'est en quelque sorte rendu à l'évidence en acceptant la trêve car il a bien compris que la Résistance a gagné la guerre. Le numéro deux du bureau du Hamas a Gaza, Ismaël Haniyeh a bien confirmé ce pronostic :" la trêve illimitée signifie la fin du blocus de la bande de Gaza. Notre délégation au Caire n'acceptera aucune pression. Côté israélien, les avis ne diffèrent guère: Selon la chaine 2 de la TV israélienne, " la trêve vient de mettre fin à la carrière politique de Netanyahu" " L'avenir politique de Netanyahu est fini ".... Dans la foulée, Gaza et la Cisjordanie fêtent la défaite de Netanyahu ainsi que la victoire de la Résistance. En Israël toujours, le chef du parti Meretz a qualifié l'offensive Bordure protectrice de " défaite scandaleuse " pour Netanyahu

Israël : première onde de choc post-trêve!!

mardi, 26 août 2014 18:10

Israël : première onde de choc post-trêve!!

IRIB-le feu vert israélien au cessez-le-feu illimité a eu l'effet d'un tremblement de terre dont les premières secousses telluriques se manifestent déjà à travers les déclarations de certaines personnalités sionistes, lesquelles appellent déjà à un changement au sein de la coalition gouvernementale. La trêve qu'Israël a acceptée sans condition aucune en se résignant à ouvrir les points de passage de Gaza ne laissera pas intact le gouvernement sioniste

"La situation est critique au sein du cabinet sécuritaire . nous sommes à un moment où le besoin d'avoir un gouvernement d'union se fait amplement sentir, a dit le ministre des affaires stratégiques, Yuval Steinitz. " nous sommes face à un difficile dilemme et pour faire un choix nous avons besoin d'unité et de convergence de vue. Il faut que nous prenions de difficiles décisions . le seul moyen consiste à déclencher des modifications fondamentales au sein du cabinet actuel pour obtenir un cabinet supra partite, Un cabinet d'union nationale"!! suivant les termes de la trêve !!!

Israël devra ouvrir les points de passage de Gaza et mettre un terme au blocus de cette région.

 

 

Nouveau Gouvernement : L'imposture et la trahison. Rothschild à Bercy avec Emmanuel Macron, La théorie du Genre à l'éducation Nationale, avec Belkacem, et le laxisme à la Justice avec Taubira !

Qui doute encore de la colonisation de la France par les Sionistes ?

La liquidation de la France est en cours !

Quoi de mieux aux finances qu'un banquier de chez Rothschild pour devenir le maître des banques ?

Et voilà ce que nous disions dans notre précédent article :

Rothschild aux finances et à l'économie à Bercy avec Emmanuel Caron, La théorie du Genre à l'éducation Nationale, avec Belkacem, et le laxisme à la Justice avec Taubira ! Fabius demeure bien évidemment aux affaires étrangères pour défendre les intérêts d'Israël pour le reste nous vous laisserons chercher qui ils sont !

Comme ça nous sommes assurés que nos comptes seront bien vidés au profit de l'état sioniste d'Israël et que le Talmud sera appliqué dans les écoles françaises avec la théorie du Genre, et que la Justice sera encore paralysée avec Taubira aux commandes !

Voilà qui est Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, est un banquier, haut fonctionnaire et homme politique français.

Banquier d'affaires chez Rothschild depuis 2008, il a occupé de mai 2012 à juin 2014 les fonctions de secrétaire général adjoint de la présidence de la République3. Il est depuis le 26 août 2014, le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique sous le gouvernement Manuel Valls II.

Nicolas Dupont-Aignan critique sur iTélé l'arrivée de Emmanuel Macron au ministère de l'Economie : "On met un banquier d'affaires millionnaire aux Finances, l'inverse des promesses de François Hollande." 


 

EN DIRECT. Gouvernement Valls II : Belkacem à l'Education, Macron à Bercy, Pellerin à la Culture

Patrick Kammer devient ministre de la Ville, Taubira reste ministre de la Justice et Ségolène Royal reste ministre de l'Ecologie. Découvrez la composition du nouveau gouvernement.

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, le 26 mars 2014 avec François Hollande. (ALAIN JOCARD/AFP)
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, le 26 mars 2014 avec François Hollande. (ALAIN JOCARD/AFP)

19h40 - Retrouvez la liste des 16 ministres du gouvernement Valls II :

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation

Christiane Taubira, ministre de la Justice

Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique

Sylvia Pinel, ministre du Logement et des Territoires

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication

George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer

19h35 - Stéphane Le Foll : "Une clarté, une jeunesse, et une cohérence nécessaire"

Pour le porte-parole du gouvernement, "ce nouveau gouvernement incarne une clarté, une jeunesse, et une cohérence nécessaire".

19h35 - Dupont-Aignan : "Valls veut tout liquider !"

Nicolas Dupont-Aignan critique sur iTélé l'arrivée de Emmanuel Macron au ministère de l'Economie : "On met un banquier d'affaires millionnaire aux Finances, l'inverse des promesses de François Hollande." 

La suite : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140826.OBS7144...

 

08/07/2014

La partition de l'Irak et la prise de la Palestine occidentale sont la réalisation d'un complot sioniste datant des années 80

On comprend mieux le false-flag organisé par les sionistes lors des attentats du 11 septembre 2001 aux USA ? Il fallait aussi un prétexte pour aller attaquer l'Irak et lui enlever toutes ses richesses y compris toutes les traces de la civilisation sumérienne qui aurait pu compromettre l'origine véritable des reptiliens-sionistes, tant il est vrai que les musées et les sites archéologiques ont été détruits durant la période d'occupation.

 

Voir le précédent article ci-dessous :

Uruad : les Américains ont-ils envahi l'Irak pour protéger un secret ? Annunakis l Illuminati-Reptiliens l Irak

Lundi 30 juin 2014

La partition de l'Irak est la réalisation d'un complot sioniste datant des années 80

Qui a dit que les complots n'existaient pas ? Voici un texte paru en 1982 dans la revue sioniste Kivounim sous le titre " Une stratégie persévérante de dislocation du monde arabe ". Il appelle à une balkanisation totale de cette région du monde. L’Irak, le Liban,  l’Égypte, le Soudan, la Libye et toute la péninsule arabique sont nommément cités.

Son auteur, Oded Yinon travailla au ministère des Affaires étrangères d'Israël. Le texte fut révélé au monde par Israel Shahak qui fut le président de la ligue israélienne des droits de l’homme.
Toute ressemblance avec des événements actuels est donc tout sauf fortuite.
 

Le texte entier par ce lien en Anglais : http://cosmos.ucc.ie/cs1064/jabowen/IPSC/articles/article0005345.html et ICI http://antiisgood.wordpress.com/tag/syria/

Extrait : "Je me souviens très bien (avant j'étais «en opposition»), la nécessité de la guerre que l'on m'avait expliquée à moi et à d'autres, un an avant la guerre de 1956, et la nécessité de conquérir "le reste de la Palestine occidentale quand nous en aurons l'occasion" cela a été expliqué dans les années 1965-1967."

« La reconquête du Sinaï, avec ses ressources actuelles, est un objectif prioritaire que les accords de Camp David et les accords de paix empêchaient jusqu’ici d’atteindre (…) Privés de pétrole et des revenus qui en découlent, condamnés à d’énormes dépenses en ce domaine, il nous faut impérativement agir pour retrouver la situation qui prévalait dans le Sinaï avant la visite de Sadate et le malheureux accord signé avec lui en 1979.

La situation économique de l’Égypte, la nature de son régime, et sa politique panarabe, vont déboucher sur une conjoncture telle qu’Israël devra intervenir…

L’Égypte, du fait de ses conflits internes, ne représente plus pour nous un problème stratégique, et il serait possible, en moins de 24 heures, de la faire revenir à l’état où elle se trouvait après la guerre de juin 1967. Le mythe de l’Égypte « leader du monde arabe » est bien mort (…) et, face à Israël et au reste du monde arabe, elle a perdu 50% de sa puissance. À court terme, elle pourra tirer avantage de la restitution du Sinaï, mais cela ne changera pas fondamentalement le rapport de force. En tant que corps centralisé, l’Égypte est déjà un cadavre, surtout si l’on tient compte de l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique pour les années 1990, sur le front occidental.

Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront la même dissolution. La formation d’un État copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités régionales de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.

En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La partition du Liban en cinq provinces (…) préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États.

Les structures ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un État chiite le long de la côte, d’un État sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre État —peut-être sur notre Golan— en tout cas avec l’Houran et le Nord de la Jordanie. (…) Un tel État serait, à long terme, une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre portée.

Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. Une guerre syro-irakienne favoriserait son effondrement de l’intérieur, avant qu’il ne soit en mesure de se lancer dans un conflit d’envergure contre nous. Toute forme de confrontations inter-arabe nous sera utile et hâtera l’heure de cet éclatement. (…) Il est possible que la guerre actuelle contre l’Iran précipite ce phénomène de polarisation.

« La reconquête du Sinaï, avec ses ressources actuelles, est un objectif prioritaire que les accords de Camp David et les accords de paix empêchaient jusqu’ici d’atteindre (…) Privés de pétrole et des revenus qui en découlent, condamnés à d’énormes dépenses en ce domaine, il nous faut impérativement agir pour retrouver la situation qui prévalait dans le Sinaï avant la visite de Sadate et le malheureux accord signé avec lui en 1979.

La situation économique de l’Égypte, la nature de son régime, et sa politique panarabe, vont déboucher sur une conjoncture telle qu’Israël devra intervenir…

L’Égypte, du fait de ses conflits internes, ne représente plus pour nous un problème stratégique, et il serait possible, en moins de 24 heures, de la faire revenir à l’état où elle se trouvait après la guerre de juin 1967. Le mythe de l’Égypte « leader du monde arabe » est bien mort (…) et, face à Israël et au reste du monde arabe, elle a perdu 50% de sa puissance. À court terme, elle pourra tirer avantage de la restitution du Sinaï, mais cela ne changera pas fondamentalement le rapport de force. En tant que corps centralisé, l’Égypte est déjà un cadavre, surtout si l’on tient compte de l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique pour les années 1990, sur le front occidental.

Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront la même dissolution. La formation d’un État copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités régionales de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.

En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La partition du Liban en cinq provinces (…) préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux, doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États.

Les structures ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un État chiite le long de la côte, d’un État sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre État —peut-être sur notre Golan— en tout cas avec l’Houran et le Nord de la Jordanie. (…) Un tel État serait, à long terme, une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre portée.

Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. Une guerre syro-irakienne favoriserait son effondrement de l’intérieur, avant qu’il ne soit en mesure de se lancer dans un conflit d’envergure contre nous. Toute forme de confrontations inter-arabe nous sera utile et hâtera l’heure de cet éclatement. (…) Il est possible que la guerre actuelle contre l’Iran précipite ce phénomène de polarisation.

La Péninsule arabique toute entière est vouée à une dissolution du même genre, sous des pressions internes. C’est le cas en particulier de l’Arabie saoudite : l’aggravation des conflits intérieurs et la chute du régime sont dans la logique de ses structures politiques actuelles.

La Jordanie est un objectif stratégique dans l’immédiat. À long terme, elle ne constituera plus une menace pour nous après sa dissolution, la fin du règne de Hussein, et le transfert du pouvoir aux mains de la majorité palestinienne.

C’est à quoi doit tendre la politique israélienne. Ce changement signifiera la solution du problème de la rive occidentale, à forte densité de population arabe.

L’émigration de ces Arabes à l’Est —dans des conditions pacifiques ou à la suite d’une guerre— et le gel de leur croissance économique et démographique, sont les garanties des transformations à venir. Nous devons tout faire pour hâter ce processus. Il faut rejeter le plan d’autonomie, et tout autre qui impliquerait un compromis ou une participation des territoires, et ferait obstacle à la séparation des deux nations : conditions indispensables d’une véritable coexistence pacifique.

Les Arabes israéliens doivent comprendre qu’ils ne pourront avoir de patrie qu’en Jordanie (…) et ne connaîtront de sécurité qu’en reconnaissant la souveraineté juive entre la mer et le Jourdain. (…) Il n’est plus possible, en cette entrée dans l’ère nucléaire, d’accepter que les trois quarts de la population juive se trouve concentrée sur un littoral surpeuplé et naturellement exposé ; la dispersion de cette population est un impératif majeur de notre politique intérieure. La Judée, la Samarie, et la Galilée, sont les seules garanties de notre survie nationale. Si nous ne devenons pas majoritaires dans les régions montagneuses, nous risquons de connaître le sort des Croisés, qui ont perdu ce pays.

Rééquilibrer la région sur le plan démographique, stratégique et économique, doit être notre principale ambition ; ceci comporte le contrôle des ressources en eau de la région qui va de Beer Sheba à la Haute-Galilée et qui est pratiquement vide de juifs aujourd’hui. »


Références  :
 « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem. »

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/06/la-pa...

16/04/2014

Alerte désinformation des merdias occidentaux : UKRAINE. Des blindés arborant le drapeau russe circulent à Kra matorsk

Attention aux manipulations et à la propagande mensongère anti-russe des merdias occidentaux ! Pour avoir les vraies infos, suivez au moins ces deux sites de presse Russe.

La Voix de la Russie et Ria Novosti

 

Les merdias occidentaux aux ordres des criminels US/UE/Sionistes veulent provoquer la Russie et lui faire supporter la responsabilité de la soi-disant présence de son armée en Ukraine ! Surtout que Poutine participe à la réunion sur l'Ukraine prévue le 17 avril à Genève pour permettre de trouver une solution pacifique à la crise qui affecte ce pays. Et bien sûr, il faut croire sur parole le président par intérim de Kiev et ses acolytes néo-nazis, qui constituent un gouvernement provisoire insurrectionnel et illégitime !

Ukraine: Poutine et Merkel confiants avant la réunion de Genève

Il faut bien que les Illuminati-sionistes-reptiliens-satanistes organisent le chaos mondial en provoquant la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie et les pays qui résistent à l’Empire et qu’ils fassent le lit de la 3ème guerre mondiale qui leur permettra de trouver la solution au chaos mondial qu’ils auront créé de toutes pièces en nous instaurant leur Nouvel Ordre Mondial.

Surtout que la veille des attaques armées contre les Pro-russes à Kramatorsk, le directeur de la CIA s’était rendu secrètement à KIEV pour y rechercher des mercenaires US qui ont aidé l’armée régulière. Un hasard sans doute !


Ukraine: une visite du directeur de la CIA à Kiev, un fait accompli (parlementaire)

La Maison Blanche reconnaît que Brennan, le directeur de la CIA est allé "secrètement" à Kiev (Zero Hedge)

Ukraine/Kramatorsk : des mercenaires US aident l'armée régulière

Qu'ira faire Jo BIDEN à Kiev, mandaté par les USA ?

Ukraine : Washington dépêche Jo Biden à Kiev

La version des merdias occidentaux :

Est Ukraine: des blindés arborant le drapeau russe à Kramatorsk

EN DIRECT - Ukraine: la Russie accusée de construire un "nouveau mur de Berlin"

La tension est à son comble, dans l'Est de l'Ukraine, où des séparatistes pro-russes poursuivent leur offensive. Mercredi, des blindés arborant le drapeau russe ont été vus dans la ville de Kramatorsk.

 

US/Israël : La source de la désinformation, des mensonges et de la propagande anti-russe

John Kerry parle aux oreilles de votre journal

Et comme si cela ne suffisait pas d’avoir fait attaquer les protestataires contre le régime nazi en place à KIEV, après Kramatorsk, c’est maintenant Donetsk qui est en ligne de mire des nazis !

 Ukraine/Donetsk : l'armée prête à lancer une opération de nettoyage

Tout est fait pour déstabiliser et provoquer la Russie par tous les moyens. Maintenant on nous sort aussi l’Ossétie du Sud !

Ossétie du Sud: Moscou dénonce une provocation impliquant des Géorgiens

L’OTAN agresse la Russie. Un général français témoigne

Un député français évoque les objectifs américains en Ukraine

 


Les vraies versions ci-dessous :

Ukraine/Kramatorsk: des équipages de blindés rejoignent les protestataires

"La Russie menace d'envahir l'Europe": balivernes, selon Moscou

Ukraine : les militaires hissent le drapeau russe au-dessus de Slaviansk


Ukraine: Moscou suspend la remise du matériel de guerre à Kiev

9.200 ex-militaires ukrainiens ont rejoint l'armée russe (Défense)

 

Un bon point quand même, Pékin soutient Poutine dans la crise en Ukraine

Moscou apprécie le soutien de Pékin dans la crise ukrainienne

 

06/03/2014

A Paris contre le #Coupd'Etat en #Ukraine

Pour ouvrir les yeux sur la propagande perfusée par les merdias aux ordres et sur le réel objectif visé par les USA/Israël, la France et l'UE.

Après l'affaire et les persécutions étatisées et diligentées contre Dieudonnée, la propagande sioniste perfusées par les organes de propagande sioniste contre Poutine et la Russie. Et de préférence les nazis attaquent l'Ukraine en plein Jeux Olympiques à Sotchi en Russie.