Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2012

Apocalypse financière : 6 signes qui nous avertissent ..

Préparez-vous, mais prenez cela avec joie et optimisme, car l'ancien monde doit s'écrouler pour laisser la place au nouveau.

Apocalypse financière : 6 signes qui nous avertissent ..

23 janvier 2012 Posté par Un lecteur du blog  

Voici un bon article:

 
 
 











Il nous suffit d'ouvrir les yeux pour constater que nous nous dirigeons à pleine vitesse vers une crise économique massive sans précédent dans l'Histoire. Préparons-nous au pire, tous les indicateurs sont au rouge. Diffusez cette info à tous vos contacts, ils ne pourront plus vous dire qu'ils ne savaient pas ou que vous êtes devenu complètement parano…

1- Même la Banque Mondiale le dit : « Préparez-vous au pire

« La Banque Mondiale tire la sonnette d'alarme avec une crise plus profonde qu'en 2008-2009 durant laquelle « personne ne sera épargné. Les taux de croissance des pays développés comme ceux des pays en développement pourraient connaître une chute égale voire supérieure à celle de 2008-2009 » (le rapport officiel est ici).

Cette situation en Europe pourrait être dévastatrice avec l'affaiblissement de la croissance des pays émergents :

« Le ralentissement en Europe et l'affaiblissement de la croissance dans les pays émergents accroît le risque de voir ces deux phénomènes se renforcer l'un l'autre, ce qui pourrait déboucher sur une situation plus terne encore. »

Andrew Burns déclare clairement dans son rapport que « l'importance de la planification d'urgence peut ne pas être assez soulignée. »

Et vous, êtes-vous prêt ?

2- Wall Street pronostique l'Apocalypse Financière
Bloomberg n'a pas hésité à titrer un de ses articles « Apocalypse How? Dire '12 Forecasts« et que les plus sombres pronostiqueurs de Wall-Street ne s'étaient pas trompés pour prédire la crise de 2008-2009 :
 
-John Mauldin, président du Millennium Wave Advisors : 

« Nous avons un cancer, et ce cancer est la dette. »

Mark Spitznagel de Universa Investments :

« Trop de mauvais investissements ont été gardés en vie, et l'histoire nous montre un anéantissement inévitable, qui a débuté en 2000.«

-Michael Panzner du Financial Armageddon:

« Les perspectives fondamentales sont encore pire aujourd'hui qu'elles ne l'étaient il y a quelques semaines, étant donné les développements en Europe et l'apparition de preuves que les économies des grands pays du monde entier se détériorent rapidement. »

3- Défaut grec le 20 mars = cataclysme mondial ?
Sur l'Express, nous lisons que :

« Sans accord avec ses créanciers privés et publics, le pays ne pourra pas rembourser 14,4 milliards d'obligations arrivant à échéance le 20 mars, ce qui constituerait un défaut de paiement désordonné du pays, dont les effets menacent l'ensemble de la zone euro et au-delà. »

Edward Parker, directeur général du département souverain de Fitch en Europe a d'ailleurs récemment déclaré qu'un défaut grec est inévitable …. Nous verrons le moment venu… 

4-  L'Italie en brasse coulée

Le Wall Street Journal annonce que l'Italie est dans un sentiment de naufrage et que le pays en forme de botte est déjà en récession.

5- USA : retour en 1861 ?
Selon Gerald Celente, l'effondrement qui a débuté par la Grèce en Mars 2010 prendra fin en 2012. Il confie que « depuis 30 ans que je fais ce métier, je n’ai jamais été aussi soucieux que maintenant« .
Il prédit pour cette année une accumulation de troubles sociaux et la possibilité que les Etats-Unis sont entrain d'entrer dans une crise comparable à celle de 1861 (Guerre de Sécession).

Il a d'ailleurs titré dans une de ses dernière prévisions « La Première Grande Guerre du 21ème siècle  "Se préparer, survivre et gagner".…

Dans son dernier Trends Journal, il observe que la sécurité personnelle et un refuge vont devenir une priorité car « Quand les gens perdent tout et n'ont plus rien à perdre … ils la perdent (leur sécurité personnelle)".

Gerald Celente avoue qu'il a lui même mis en place son plan B (évacuation vers un lieu de survie, armes et métaux précieux…)

6- Les gestionnaires privés de l'Eurodette perdent le contrôle
La dure réalité commence à exploser à la figure des experts et des économistes sur Les Echos.Certains ont lâché des termes dignes du blog Gold-Up !

François Heisbourgprésident de l'International Institute for Strategic Studies :

« Pour un pays comme la France, cela supposera de dégager un excédent budgétaire de 60 milliards d'euros par an à partir de 2013. Les Etats ne supporteront pas un tel remède de cheval. »

- Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen.

« On a réussi à transformer une petite coupure grecque en une septicémie » .
Je trouve que la définition clinique de cette maladie est une description correcte de la situation économique européenne…

- Patrick Artus,  directeur de la Recherche et des Études de Natixis 

« La Grèce a un problème de  solvabilité, l'Italie et l'Espagne, un problème de liquidité »

 

Regardez aussi cette vidéo de Nicolas A. Vernicos, président de Vernicos Maritime Group et président de l'International Chamber of Commerce (ICC) de Grèce qui avoue que tous les milliards déversés sur son pays n'ont servi à rien.

Il évoque aussi que la Grèce est un laboratoire de l'Eurozone pour tester les solutions de lutte anti-crise à appliquer aux autres pays (je pense que ses compatriotes grecs vont particulièrement apprécier le terme « laboratoire » et qu'ils sont piégés en Europe comme des… rats de laboratoire…).


Quel avenir pour la Grèce?

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...


Source: Gold-up

AMICALEMENT A TOUS …..
Au fait je viens de lire un article fabuleux sur la prime que sarko et Lagarde ont attribuée à Tapie …. il a déjà investi une partie de sont magot dans l'achat du magnifique yatch, un des plus luxueux au monde …… et quand ce Tapie ne s'en sert pas il le loue,  alors amis moutons économisons car la location tout compris est de 800 000 euros la semaine !
MERCI SARKO ET LAGARDE
By: domdom26
 

Une loi adoptée en catimini : Les “affaires” au secret

La censure et dictature vont de plus en plus loin.
Seront pénalisés par cette loi : les ONG, les journalistes et les lanceurs d'alerte qui dévoileront les "secrets des entreprises", mais pas n'importe lesquelles :

Le texte prévoit en effet de punir de 3 ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende le fait de révéler à une personne non autorisée à en avoir connaissance une information protégée relevant du secret des affaires de l’entreprise (…) dont la divulgation non autorisée serait de nature à compromettre gravement les intérêts de cette entreprise en portant atteinte à son potentiel scientifique ou technique, à ses positions stratégiques, à ses intérêts commerciaux ou financiers ou à sa capacité concurrentielle.

Donc, nous ne pourrons plus révéler, si nous comprenons bien, les liens d'intérêts, les trafics d'influence, les contenus criminels des vaccins, les OGM, les nano-particules, les guerres génocidaires, etc..

Dormez tranquilles braves gens vous êtes dans le Pays de la dictature, de la censure et de la démocraseuse.


Les affaires au secret

Le 24 janvier 2012

La nuit dernière, sur l'initiative d'un député réputé proche des services de sécurité, l'UMP a fait adopter une proposition de loi qui augmente considérablement les secrets touchant la sphère commerciale et industrielle. Une manière élégante de dissuader ONG, journalistes et lanceurs d'alerte de révéler aux citoyens les dessous des grands groupes.

Un hémicycle clairsemé a adopté, ce lundi 23 janvier à 23h, la proposition de loi de Bernard Carayon visant à sanctionner la violation du “secret des affaires“. Créée pour lutter contre l’espionnage économique, elle pourrait se retourner contre les “lanceurs d’alerte“, et donc les sources des journalistes (voir notre article sur une loi anti-WikiLeaks).

Ceci n’est pas une loi anti WikiLeaks

Ceci n’est pas une loi anti WikiLeaks

Une proposition de loi, censée lutter contre l'espionnage industriel, pourrait bien se retourner contre ces "lanceurs ...

Le texte prévoit en effet de punir de 3 ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende le fait de révéler à une personne non autorisée à en avoir connaissance une information protégée relevant du secret des affaires de l’entreprise (…) dont la divulgation non autorisée serait de nature à compromettre gravement les intérêts de cette entreprise en portant atteinte à son potentiel scientifique ou technique, à ses positions stratégiques, à ses intérêts commerciaux ou financiers ou à sa capacité concurrentielle“.

Dans son rapport d’information sur sa proposition de loi visant à sanctionner la violation du “secret des affaires“, Bernard Carayon écrit que “selon le délégué interministériel à l’intelligence économique, le nombre d’attaques économiques, au sens large (débauchage d’un cadre, harcèlement juridique, atteinte à l’image, vol de secret industriel, etc.), visant des entreprises françaises, est en forte croissance” :

Selon son service, 1 000 atteintes économiques ont été recensées en 2010, un quart d’entre elles constituant des violations du secret des affaires.

Oh, wait : nous parlons donc là de 250 affaires… à comparer aux milliers d’articles de presse écrits à partir de documents internes à des entreprises émanant d’autant de sources au sein de ces entreprises. Si la proposition de loi est adoptée en l’état, ce nombre pourraient chuter à mesure que les salariés se verront menacer de 3 ans de prison assortis de 375 000 € d’amende.

Un amendement a certes été adopté, à la demande du syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN), afin de permettre aux journalistes de produire des documents couverts par le “secret des affaires“, sans courir pour autant le risque d’être condamné pour recel de violation. Mais, comme l’a souligné Jean-Jacques Urvoas, cela ne peut qu’entraîner une “complexité accrue pour des journalistes économiques voulant simplement faire leur métier“, et pas seulement :

Je sais bien que vous répondez que le droit commun continuera de s’appliquer et que la loi prévoit de sanctionner celui qui divulgue l’information, et non celui qui la publie. Mais l’argument peut laisser sceptique, puisque, si l’on peut certes évacuer le principe de complicité, le journaliste pourra néanmoins être poursuivi pour divulgation.

Dans le même ordre d’idée, une ONG qui, comme Sortir du Nucléaire, publie des documents internes révélant la dangerosité des EPR, pourrait elle aussi être poursuivie pour avoir rendu public un “secret des affaires“.

La loi prévoit certes que ne pourront être accusés de “violation du secret des affaires” ceux qui auront informé ou signalé “aux autorités compétentes des faits susceptibles de constituer des infractions“, mais pas les documents internes révélant, non pas des “infractions“, mais des dysfonctionnements, anomalies, travers ou fiasco “dont la divulgation non autorisée serait de nature à compromettre gravement les intérêts de cette entreprise“…

Vers un droit à la vie privée des entreprises

S’agit-il de protéger M. Carlos Ghosn ?“, s’est interrogé pour sa part le député Jean-Pierre Brard, “qui en toute impunité jette aux chiens l’honneur de trois de ses salariés dans une rocambolesque affaire d’espionnage digne d’un mauvais feuilleton américain ?“. Par ailleurs secrétaire de la commission des finances, il s’est d’abord interrogé sur la pertinence d’une telle loi :

Faut-il créer une infraction spécifique aux contours aussi larges, au risque de porter atteinte au droit à l’information ? C’est là que réside notre principal point de désaccord avec vous.
De plus, de nombreuses dispositions pénales protègent un large spectre d’informations, qu’il s’agisse d’un secret de fabrication breveté, du secret professionnel, de l’intrusion dans un système informatique ou même de l’atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation.

Très en verve, le député estime que l’objectif réel de la proposition de loi serait de sanctuariser un “droit à la vie privée des entreprises“, et se déclare “légitimement inquiet” :

Là où vous voyez le verre à moitié vide et soulignez à l’excès les insuffisances de notre législation, nous le voyons pour notre part aux trois quarts plein.
Nous ne sommes pas certains qu’il soit nécessaire de faire usage d’une massue pour occire un moustique et nous ne pouvons nous défendre du sentiment que vous tirez aujourd’hui argument des quelques lacunes de notre droit pour tenter, en réalité, de sanctuariser le secret des affaires et lui donner la valeur d’un principe fondamental.

Après avoir martelé que “le droit de savoir et la manifestation de la vérité ne sont pas moins des principes fondamentaux que le respect du secret des affaires“, Jean-Pierre Brard s’étonne : “curieusement, c’est la logique inverse qui doit selon vous primer dans le droit des affaires“. Dès lors, les membres du comité d’entreprise ou représentants syndicaux pourraient eux aussi se retrouver museler sur l’autel du “secret des affaires“, souvent les plus à même de dénoncer les scandales du monde des affaires :

Priorité est accordée au droit des entreprises personnes morales sur le droit à l’information. Les quelques garanties auxquelles vous consentez ne sont guère que les exceptions à un principe de portée générale qui affirme le droit à la vie privée des entreprises.
Vos mesures ne risquent-elles pas de modifier le périmètre des informations que les membres du comité d’entreprise ou les représentants syndicaux seront autorisés à diffuser dans l’intérêt des salariés qu’ils représentent et auxquels ils doivent pouvoir rendre compte ?
Vous n’apportez sur ce point aucune réponse convaincante, monsieur le rapporteur. Le droit à l’information des salariés ne fait l’objet dans votre texte d’aucune mesure de protection spécifique alors qu’ils sont en première ligne pour révéler les scandales du monde des affaires.

Une usine à gaz pour les PMI-PME

Lanceurs d’alerte, journalistes, ONG, représentants des salariés ne seront pas les seuls à pâtir de la loi. Jean-Jacques Urvoas a ainsi rappelé que la CGPME a souligné “la lourdeur d’un dispositif qui apparaît plus accessible pour les grandes entreprises que pour les PME et les PMI” :

Il est rare qu’une petite entreprise innovante, en pointe sur un marché, totalement engagée dans la compétition internationale, dispose de moyens juridiques, économiques ou tout simplement humains pour mobiliser et mettre en œuvre le dispositif de classification et donc de protection que vous suggérez.

Craignant que ce genre d’entreprise ne puisse y recourir, Jean-Jacques Urvoas estime que le dispositif pourrait paradoxalement devenir “une circonstance aggravante” :

En effet, dans une procédure judiciaire, la partie défenderesse aurait beau jeu de signaler au juge l’absence de classification et de mettre en doute la nature sensible de l’intérêt économique source de litige.
Ainsi, l’impossibilité de recourir à un système de classification, en raison non pas de son défaut de pertinence mais de sa lourdeur et son coût, se transformerait en handicap aggravant la fragilité de l’entreprise.

http://owni.fr/2012/01/24/les-affaires-au-secret/

 

David Icke - L'Union européenne est une organisation des Illuminati

 
Samedi 21 janvier 2012
 
David Icke évoque les origines et le symbolisme de l'Union européenne.
L'UE représente la résurgence de l'Empire romain et un tremplin vers la formation d'un gouvernement mondial, autrement connu comme le Nouvel Ordre Mondial. 
 
David parle de l'influence catholique / Vatican dans l'UE et les familles royales, en particulier des Habsbourg, qui sont derrière sa création.
 
On parle de symbolisme religieux et les origines de Babylone / sumérienne de ces symboles


DAVID ICKE - Symbolism within the EU, NWO and illuminati

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

 

08/12/2011

Après les Etats, Standard & Poor's menace les banques de la zone euro et l'UE

Voilà comment les traîtres qui nous gouvernent et qui ont livré les peuples européens entre les mains ennemies des banksters mondiaux, acceptent de se faire noter par des agences privées étrangères qui sont financées par qui ? Toujours les mêmes ! 

Au lieu de dissoudre l'Europe et de nous redonner notre souveraineté monétaire nationale,  il faut à tout prix ruiner les peuples européens, les porteurs d'actions et les épargnants pour enrichir les banksters !

Quand aurez-vous compris qu'il faut retirer votre argent des banques ?

Il leur faut notre argent pour financer leurs guerres génocidaires en enrichissant les banksters : Illuminati-sionistes-reptiliens-satanistes !

On baisse la note des banques juste à la veille du prochain sommet européen pour nous faire avaler la pillule de l'instauration par la force du  MECANISME EUROPEEN DE STABILITE (MES). Voir l'article précédent : ICI  et le traité Européen du MES : ICI

Accessoirement, vous avez compris qu'ils n'ont de cesse que de provoquer les peuples européens et les américains à la révolte, aux émeutes et à la guerre civile. Ce afin qu'ils aient les mains propres qaund les populations se déchirent entre elles, le bon prétexte pour avoir les moyens de faire enfermer les rebelles ou les manifestants dans les camps de la FEMA pour les américains, et les faire zigouiller par les forces de l'ordre en France et en Europe !


Après les Etats, Standard & Poor's menace les banques de la zone euro et l'UE

 

Publié le 08-12-11 à 05:54    Modifié à 08:43     par Le Nouvel Observateur avec AFP     3 réactions

 

L'agence de notation envisage d'abaisser la note de banques européennes, dont plusieurs françaises, et a placé sous surveillance la note qu'elle accorde à la dette de l'Union européenne.

 

Le siège de l'agence de notation Standard & Poor's à New York.
 (c) Afp
Le siège de l'agence de notation Standard & Poor's à New York. (c) Afp

 

A la veille de l'ouverture d'un sommet européen jeudi et vendredi, l'agence de notation Standard & Poor's s'en est pris mercredi 7 décembre à plusieurs grandes banques de la zone euro, dont de nombreuses françaises, et à l'Union européenne.

 

Pour S&P, ces décisions sont la suite logique du placement sous surveillance négative lundi des notes qu'elle attribue à la dette à long terme de quinze pays de la zone euro, dont l'Allemagne, l'Autriche, la Finlande, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas qui bénéficient de la meilleure possible ("triple A").

 

L'agence de notation s'attaque maintenant au secteur bancaire, qui se trouve déjà au cœur de la tourmente financière et qui est un vecteur de propagation de la crise de la dette publique, mais aussi l'Union européenne.

 

De nombreuses banques françaises sont à présent menacées d'une dégradation de leur note, dont BNP Paribas, BPCE (maison mère du Crédit Foncier), la Société Générale, la BRED-Banque Populaire, le Crédit foncier de France, le Crédit lyonnais, le Crédit Agricole et des caisses régionales.

 

Côté allemand, Deutsche Bank et sa filiale Postbank, Commerzbank ou encore Eurohypo sont concernées, tout comme UniCredit et Intesa Sanpaolo en Italie.

 

Banques françaises sous pression

 

Le fait que les banques françaises soient particulièrement menacées n'est pas vraiment une surprise. Dès lundi, lorsque Standard & Poor's avait dit envisager d'abaisser de deux crans la note de la France, l'agence s'était inquiétée des contraintes nouvelles pesant sur le financement des établissements bancaires français.

 

Elle allait jusqu'à dire qu'une intervention de l'Etat pourrait être nécessaire pour les renflouer.

 

Depuis le mois d'août, les banques françaises empruntent plus difficilement sur les marchés en dollars, elles qui en étaient jusqu'ici grandes consommatrices. Sous pression, les trois grandes banques françaises cotées ont toutes annoncé, en septembre, des mesures pour réduire leurs besoins en billets verts.

 

S&P ne compte pas s'en tenir là. "Des décisions similaires concernant la notation d'autres grandes banques de la zone euro seront bientôt prises", précise-t-elle dans un communiqué.

 

"Nous tenterons de trancher ce placement sous surveillance de ces banques peut après la décision sur le placement sous surveillance des Etats" concernées, promet encore Standard & Poor's.

 

L'UE placée sous surveillance

 

L'Union européenne, notée "AAA" depuis 1976, pourrait également perdre cette note, mise sous surveillance négative. S&P a invoqué ses "inquiétudes quant aux répercussions potentielles du service de la dette des Etats de la zone euro à l'avenir".

 

L'Union est un petit émetteur de dette, qui est obligée d'avoir un budget équilibré, mais qui a placé des obligations avec des maturités de 5 à 15 ans pour financer des prêts à des pays membres en difficulté (Hongrie, Roumanie, Grèce, Irlande et Portugal).

 

La décision de lundi soir a entraîné dans son sillage plusieurs annonces de placement sous surveillance des notes d'entités liées aux Etats, comme plusieurs régions espagnoles ou des entreprises publiques françaises ainsi que la ville de Paris et la région Ile-de-France.

 

Cette annonce sur les banques, quoique logique, devrait encore renforcer la pression sur les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 pays de l'Union européenne qui se retrouveront jeudi à partir à Bruxelles lors d'un nouveau sommet jugé décisif pour sauver la zone euro.

 

Sommet européen

 

Mercredi, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont appelé leurs partenaires européens à mettre en place une gouvernance renforcée de la zone euro, avec plus de discipline budgétaire et de convergence dans certains domaines comme la finance et le travail.

 

Dans un courrier adressé au président du Conseil européen Herman Van Rompuy, le président et la chancelière ont détaillé leur proposition commune de révision des traités européens, dévoilée lundi à l'Elysée au terme d'intenses tractations, pour tenter d'enrayer la crise des dettes souveraines.

 

Les deux dirigeants doivent également rencontrer, avant le sommet, le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, selon une source européenne.

 

Le Nouvel Observateur - AFP

http://tempsreel.nouvelobs.com//chronique-du-triple-a/201...


29/09/2011

Washington en exercice de simulation de catastrophes naturelles au RFK Stadium - 28/09/2011

Et là aussi, certains vont encore dire que tous ces exercices sont faits pour rien, y compris quand il s'agit de gérer la morgue mobile, après la lecture du Psaume 46 par Obama lors de la 10ème commémoration de la farce des attentats du 9/11/2001 aux USA, et tous les autres préparatifs militaires en cours ?

Cela ne ferait-il un peu beaucoup pour qu'ils se préparent tous pour rien ?

WASHINGTON - Est-DC se prépare à l'éventualité d'une catastrophe naturelle?

Plusieurs organismes fédéraux font équipe avec les responsables DC pour simuler une opération en cas de catastrophe à grande échelle au RFK Stadium mercredi.
 
Les exercices permettront de tester les capacités des véhicules de commandement
mobile, la morgue mobile, de co-unités, les méga-abris opérations (soins de masse et l'alimentation), l'interopérabilité (communication radio), et la masse prophylaxie (distribution des médicaments / vaccins).
 
Millicent West, directeur de l'Agence DC Homeland Security Management et d'urgence, nous a rejoint sur la FOX 5 Nouvelles pour discuter de l'exercice.

Source : http://www.myfoxdc.com/dpp/news/dc/dc-to-simulate-full-scale-natural-disaster-at-rfk-stadium-092711#ixzz1ZICZaRivhttp://www.myfoxdc.com/dpp/news/dc/dc-to-simulate-full-scale-natural-disaster-at-rfk-stadium-092711#ixzz1ZICZaRiv


Washington en exercice de simulation de catastrophes au RFK Stadium - 28/09/2011

http://www.youtube.com/watch?v=zuFccf1xZDw

 

Petite banniere 400x50

 

02:01 Publié dans 3ème guerre mondiale en préparation, Alcyone et l'anneau de lumière, Alignement galactique, Apocalyse - Révélation, Ascension du Système solaire, Astéroïdes, Astrologie - Astronomie, Changements cosmiques et terrestres, Climat, Intempéries, Tempêtes, Conspiration, Complot, Corruption, Contrôle des populations, Cosmos, Météorites, Comètes, Eruptions Solaires,, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Dépopulation, Ere du Verseau, Eruptions solaires, Espace, Laniakea, Grand Attracteur, Eveil, Prière, Révolution spirituelle, Génocide préparé, Intempéries, Inondations, Ouragans, Tempêtes, Séis, International, Intrigues - Assassinats, Attentats, Inversion des pôles magnétiques, Anomalies, Brèche, La dictature mondiale, La fin programmée de la démocratie, Laboratoires pharmaceutiques, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Projets des Maîtres du Monde, Les protocoles de Toronto, Les protocoles des Sages de Sion, Les Vaccins, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, NASA, NSA, Nibiru - Planète X ou Nemesis, Elenin, Nouvel Ordre Mondial, Nucléaire, ONU, OTAN, Réchauffement cosmique, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Spiritualité, Energies, Lumière, Survie, Réveillez-vous, Préparez-vous, Tempêtes, Tsunami, Urgence. Survie, USA, Israël, Vatican, Mensonges, Politique, Volcans, Volcanisme, Ceinture de feu | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!