Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2009

Gaza : le prétexte à l'ouverture de la 3ème guerre mondiale ?

Voilà comment on nous prépare à la 3ème guerre mondiale, à l'instauration du Nouvel Ordre Mondial et au puçage de l'humanité ?

Toutes les précédentes guerres commençaient par une crise financière mondiale savamment orchestrées par les banques mondiales.
1 - Création d'une crise financière mondiale,
2 - Création d'une crise économique mondiale,
3 - Fabrication de guerres pour des intérêts politiques, géopolitiques et financiers, sous couvert de guerres de religions,
4 - Asservissement et destruction des peuples.

 
Relier les points :

Crise financière mondiale et l'Apocalypse
Tout cela, jeux de banquiers internationaux, jeux de financiers spéculateurs, jeux de voleurs. Et pire encore, jeux de contrôleurs des vies humaines, jeux de dictateurs, de tyrans des peuples.
 
La suite ici : http://www.emarrakech.info/index.php?action=forum&subaction=message&id_sujet=35430&id_message=163951

La Guerre à Gaza : Cette guerre n'est pas une guerre entre différentes cultures ou religions, mais simplement une guerre politique, géopolitique et conflits d'intérêts financiers.

La guerre et le gaz naturel : l'invasion israélienne et les gisements de Gaza en mer


L'invasion militaire de la Bande de Gaza par les Forces israéliennes, est directement liée à la possession et au contrôle de réserves stratégiques de gaz en mer.
Il s'agit d'une guerre de conquête: on a découvert de vastes réserves de gaz au large du littoral de Gaza en 2002.
Dans un accord signé en novembre 1999, l'autorité palestinienne (AP) a garanti des droits de prospection de gaz et de pétrole d’une durée de 25 à British Gas (BG Group) et son partenaire situé à Athène Consolidated Contractors International Company (CCC), une propriété des familles libanaises Sabbagh et Koury.
Ces droits sur les gisements de gaz en mer sont de 60 % pour British Gas, de 30 % pour Consolidated Contractors, et de 10 % pour le Fonds d’investissement palestinien. (Haaretz, 21 octobre 2007)
 

La suite ici : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=11756


Les États-Unis et Israël projettent-ils d'étendre la guerre au Moyen-Orient ?
Envoi d'armes des États-Unis d'une ampleur exceptionnelle en Israël

La suite ici :
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=CHO20090114&articleId=11795

Le programme nucléaire iranien "n'a aucune finalité civile", selon Sarkozy (contrairement aux vérifications faites sur le terrain par les experts de l'ONU. Il en était de même pour l'Irak où aucune arme massive n'a jamais été découverte, et pourtant..... Quid pour l'Afghanistan ? L'intérêt pour l'Opium et les drogues ?)

Lors de ces voeux au corps diplomatique, le chef de l'Etat a accusé l'Iran d'enrichir son uranium sans "aucune finalité civile". Par ailleurs, il a appelé les pays développés à "tendre la main aux pays producteurs de pétrole".


La suite ici :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090116.OBS9996/le_programme_nucleaire_iranien_na_aucune_finalite_civil.html

La finalité recherchée par toutes ces manoeuvres ?
L'instauration du Nouvel Ordre Mondial,
le puçage de l'humanité et la perte de la démocratie dans le monde ?


La marque de la Bête de l'apocalypse
La suite ici :
http://www.lepost.fr/article/2008/06/17/1209375_la-marque-de-la-bete-de-l-apocalypse.html

A rapprocher des Protocoles de Toronto qui sont suivis à la lettre et du Projet Bleu Beam

Les protocoles de Toronto

Le projet Bleu Beam

Gaza : le prétexte pour ouvrir la guerre contre l'Iran ?

Décidemment SARKOZY veut la guerre contre l'Iran et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !!!

Le chef de l'État présentait vendredi ses voeux au corps diplomatique. L'occasion de revenir sur les grands axes de sa politique étrangère.

«Ce qu'on ne fait pas en 2009 sera plus difficile à faire en 2010» : Nicolas Sarkozy a placé sous le sceau de l'urgence ses voeux aux ambassadeurs étrangers réunis vendredi à l'Élysée. Cette année «sera sans doute l'une des plus difficiles depuis des décennies», une année «décisive», a-t-il insisté. «Le temps joue contre nous», a poursuivi le chef de l'État, usant d'une certaine dramatisation pour souligner l'ampleur des défis à relever et mettre en exergue le volontarisme qui lui sied entre tous les rôles.

L'actualité, celle du Proche-Orient notamment, est venue illustrer ses propos et peut-être aussi en montrer la limite. Dix jours après sa tournée dans la région et tandis que Gaza était toujours sous les bombes vendredi, Nicolas Sarkozy n'a pas caché son impatience en déclarant que l'intervention d'Israël dans le territoire palestinien «ne renforce pas sa sécurité». «À l'arrivée», a-t-il estimé, il y a d'un côté «un gouvernement israélien accusé partout dans le monde alors qu'Israël a besoin de sécurité» et de l'autre «un monde arabe divisé et des dirigeants modérés fragilisés». Afin de hâter la concrétisation d'un plan de paix «à portée de main» mais que les protagonistes tardent à accepter, le chef de l'État est prêt à retourner au Proche-Orient «si nécessaire», indique-t-on à l'Elysée . «Que personne ne pense qu'il gagnera du temps en en perdant», a-t-il lancé en souhaitant notamment que le premier ministre israélien Ehoud Olmert «prenne des risques» pour la paix.

L'année 2009 sera également «décisive» pour l'Iran, a déclaré le chef de l'État. «Le moment approche où un choix devra être fait par les dirigeants iraniens : soit ils provoquent une grave confrontation avec la communauté internationale, soit, ce que la France souhaite, on arrive enfin à une solution dans la négociation», a-t-il dit en affirmant que le programme d'enrichissement nucléaire mis en œuvre par Téhéran «n'a aucune finalité civile».

Au diapason

Mais 2009 «peut aussi être une année fondatrice», a expliqué Nicolas Sarkozy, en évoquant la refonte du capitalisme et les négociations sur le climat censées aboutir à un accord global à Copenhague, en décembre prochain. «Nous n'avons pas le choix, le sommet de Londres doit être un succès», a lancé le chef de l'État à propos de la rencontre des dirigeants du G20 prévu le 2 avril dans la capitale britannique. Un rendez-vous où, selon lui, «l'Europe doit s'exprimer d'une seule voix». «Ou bien nous voulons subir la crise, ou nous voulons rebondir grâce à la crise», a-t-il encore estimé, ajoutant qu'«on ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne ne pourra s'y opposer».
Barack Obama et la nouvelle donne américaine étaient finalement peu présents dans ce discours de voeux. Mais le président élu, qui sera investi mardi prochain, focalise des attentes pressantes. Ainsi sur le climat, autre dossier pour lequel «le temps est compté», Nicolas Sarkozy attend des États-Unis «qu'ils nous disent s'ils sont prêts» à des efforts comparables à ceux de l'Europe. «J'ai été content d'entendre les paroles d'Obama», a relevé le président de la République, estimant que «les États-Unis doivent être au rendez-vous» de Copenhague.

Sur un autre front de tension, celui de la crise gazière entre la Russie et l'Ukraine, le chef de l'État n'a pas mâché ses mots. «L'Ukraine ne doit pas prendre en otage un conflit énergétique qui concerne des millions d'Européens qui attendent mieux. C'est la crédibilité de l'Ukraine qui est en jeu», a-t-il déclaré. «Quant à la Russie, a-t-il poursuivi, je suis de ceux qui pensent que l'Europe doit avoir un accord structurel, stratégique, de long terme avec les Russes (…) Mais la Russie doit aussi faire le clair. Quand on fournit les deux tiers du gaz dont l'Europe a besoin, on respecte ses clients, comme les clients doivent respecter le fournisseur. C'est un problème de respectabilité et d'image.»

Au diapason de l'agacement croissant des Européens devant cette crise qui se prolonge, l'Élysée a indiqué vendredi que Nicolas Sarkozy ne se rendrait pas à Moscou où les autorités russes souhaitaient organiser aujourd'hui même un sommet sur la crise gazière.

Source : http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/17/01003-20090117ARTFIG00231-nicolas-sarkozy-face-aux-defis-de-annee-decisive-.php
 

USA - Israël : Les États-Unis et Israël projettent-ils d'étendre la guerre au Moyen-Orient ? Vers la 3ème guerre mondia le ?

Les États-Unis et Israël projettent-ils d'étendre la guerre au Moyen-Orient ?
Envoi d'armes des États-Unis d'une ampleur exceptionnelle en Israël

Une très grosse livraison d'armes des États-Unis pour Israël, se composant de 3000 tonnes de « munitions, » est prévue voguer vers Israël. La taille et la nature de cette expédition sont qualifiées d"« insolites » :


Sous condition d"anonymat, un courtier a déclaré, « L'envoi inhabituel de 3000 tonnes de munitions en une seule fois, cela fait beaucoup. »

 

« Cela (ce type de demande) est assez rare et il n'en a pas été mentionné beaucoup sur le marché toutes ces années, » a-t-il ajouté.

 

À Londres, les courtiers maritimes qui s"étaient spécialisés dans le passé dans le transport d"armes pour l'armée étasunienne et britannique, ont dit que ce genre d"affrètement vers Israël  est rare. (Reuters, 10 janvier 2009).

 

Une compagnie de la marine marchande grecque a été chargée par le Pentagone de livrer les armes à Israël :


Les documents du ravitaillement maritime vus par Reuters montrent que les États-Unis ont cherché à louer un navire marchand pour expédier des centaines de tonnes d'armes vers Israël depuis la Grèce en fin de ce mois-ci.

 

L'US Navy's Military Sealift Command a déclaré que le navire devrait transporter 325 conteneurs standards de 20 pieds de ce qui était enregistré sous le nom de « munitions, » en deux voyages séparés depuis le port grec de Astakos jusqu'au port israélien d'Ashdod dans la deuxième moitié de janvier.

 

Sur le manifeste de cargaison, l'identification de « matières dangereuses » évoque des substances explosives et des détonateurs, mais aucun autre détail n'y figure. (Ibid)

 

Il est à noter qu'une expédition similaire exceptionnellement importante de munitions des États-Unis vers Israël avait été programmée en début décembre :

Les documents indiquent que le navire allemand loué début décembre par les États-Unis transportait aussi une énorme cargaison d'armes, pesant plus de 2,6 millions de kg [2600 tonnes], et rempli de 989 conteneurs standards de 20 pieds, à Ashdod depuis la Caroline du Nord. (Press TV, 10 janvier 2009).

 

 

Ces grandes expéditions de munitions concernent-elles l'invasion de Gaza ?

 

Selon Reuters, la demande du Pentagone de transporter des munitions dans un navire de commerce a été faite le 31 décembre, 4 jours après le début des bombardements aériens sur Gaza par les avions de chasse F16.

 

Les analystes ont conclu à la légère, sans preuve, que les 2 expéditions de « munitions » sont destinées à approvisionner les forces armées d'Israël pour aider son invasion militaire à Gaza.


Un analyste militaire chevronné de Londres, qui a refusé d'être nommé, a indiqué que, à cause du calendrier, les expéditions pourraient être « irrégulières » et liées à l'offensive contre Gaza. (Reuters, 10 janvier 2009).

 

Ces rapports sont extravagants. La livraison de munitions précède toujours l'attaque d'une opération militaire. Les munitions requises pour l'« Opération Plomb Durci » ont été déterminées en juin 2008. Suite à la demande de Tel-Aviv dans le cadre du programme étasunien d'aide militaire à Israël, le Congrès a approuvé en septembre 2008 le transfert de 1000 Guided Bomb Units 39 (GBU-39), des bombes brise bunker, de petit diamètre, guidées par GPS et de haute précision.


Les bombes GBU-39 produites par Boeing ont été livrées à Israël en novembre. Elles ont été utilisées lors des premiers raids aériens sur Gaza :


L'Air Force d'Israël (IAF) a utilisé les nouvelles GBU-39 Small Diameter Bomb achetées aux États-Unis dans les récentes attaques contre Gaza. Le [Jerusalem] Post a mentionné les nouvelles armes, commandées en septembre et arrivées le mois dernier [novembre], et déjà mises à l'action avec les avions de chasse de l’IAF. Ces armes ont été larguées par les F-15 Boeing de l'IAF, car jusqu'ici ces bombes de petit diamètre ne peuvent être utilisées que par ce type d'avion.

 

Il est hautement improbable que le gros de l'armement inclus dans ces deux grandes expéditions, qui doit arriver en Israël vers fin janvier, soit destiné à servir dans l'opération militaire menée par Israël à Gaza. La GBU-39 est légère (130 kg). Le poids total de l'expédition des GBU-39 (1000 unités) serait de l'ordre d'un modeste 130 tonnes. En d'autres termes, les spécifications de la GBU-39 ne correspondent pas à la description de l'expédition d'armement « exceptionnellement grande » et « lourde. »

 
 

15/01/2009

Gaza : revue de presse

Gaza : les contours d'un cessez-le-feu se dessinent
Le Figaro - Paris,France
Les tractations en vue d'un cessez-le-feu à Gaza ont progressé mercredi soir. Pour la première fois depuis le début de la crise, des représentants du Hamas ...
 
Hôpitaux touchés à Gaza: Paris "condamne avec la plus grande fermeté"
Le Monde - Paris,France
Le ministère des Affaires étrangères a condamné jeudi "avec la plus grande fermeté" le bombardement par l'armée israélienne à Gaza "de plusieurs hôpitaux, ...
Source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-38149671@7-3...=

Ban Ki-moon : le nombre des victimes palestiniennes à Gaza ...
Le Monde - Paris,France
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a qualifié jeudi d'"insupportable" le nombre des victimes palestiniennes de la guerre à Gaza qui a dépassé le ...
 
Gaza: l'urgentiste P. Pelloux scandalisé par des tirs contre des ...
Le Monde - Paris,France
"Je ne veux pas qu'on touche les malades qui sont dans les hôpitaux de Gaza. Je voudrais que l'armée israélienne et le gouvernement israélien sachent qu'il ...
 
Combats dans le centre de Gaza, les Nations unies et des médias ...
Le Monde - Paris,France
A Gaza, le siège de l'UNRWA, l'agence onusienne, qui abrite des centaines de réfugiés, a été touché par des obus. Des chars israéliens ont pénétré, ...
Source : http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/1...

Cessez-le-feu à Gaza : chacun traîne les pieds
Ouest-France - Rennes,France
Hier matin, dans les colonnes du Haaretz, Ehud Barak, le ministre de la Défense, a préconisé « un cessez-le-feu humanitaire » à Gaza. ...
Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Cessez-le-feu-a-...

Israël pénétre dans Gaza
Le Figaro - Paris,France
Appuyés par des hélicoptères, des chars et de l'artillerie lourde, les soldats progressaient encore dans Gaza à la recherche de combattants du Hamas. ...
 
Israël refoule un navire d'aide faisant route vers Gaza
Israël refoule les navires transportant l'aide humanitaire à Gaza.
Non seulement ils refoulent les navires venant d'Iran mais aussi ceux venant de Grèce !
L'Express - Paris,France
NICOSIE - La marine israélienne a refoulé un navire battant pavillon grec et transportant de l'aide destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, ...
 
L'Onu alloue une aide de sept millions de dollars à Gaza
L'Express - Paris,France
Après 19 jours d'opérations aériennes et terrestres de l'armée israélienne, les conditions de vie à Gaza se sont fortement détériorées. ...
 
Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec Israël à ...
nouvelobs.com - Paris,France
AP | 15.01.2009 | 02:17 Le Venezula a rompu ses relations diplomatiques avec Israël mercredi, en guise de protestation contre l'offensive israélienne à Gaza ...

 

Israël : Obama s'agenouille devant le lobby sioniste


Une vidéo où l'on voit Barack Obama avec l'AIPAC, lobby pro-israélien, où il leur promet 30 milliards $ pour assurer la défense militaire d'Israel. Rien que ça !
Le reportage fait aussi mention du fait que l'Iran représente une menace à éliminer pour Obama.
Cela promet pour les 5 années à venir !!!! Vers une 3ème guerre mondiale et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial ?