Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2014

Exclusif : GAZA, de sa prison, Marwan Barghouti lance un appel "à son peuple et au monde"

A DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

GAZA, libération : Lettre de Marwan Barghouti cellule N° 28 du 27/07/2014

Marwan Barghouti est l'un des principaux meneurs de la première Intifada en 1987, et amène les Palestiniens à un soulèvement de masse contre l'État d'Israël.

Un grand chef politique du Fatha et maintenant du Al-Moustaqbal !

Lire l'article sur le Point par le lien ci-dessous

De la prison d’Hadarim, où il est enfermé depuis 2002, celui que l'on désigne souvent comme le Mandela palestinien s'adresse à son peuple en ces termes "Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices." Un message puissant porté par l'espoir : "notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus." - See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf

Photo:  MUHAMMED MUHEISEN/AP/SIPA

https://www.youtube.com/watch?v=ZXOkecN0du4

 

En Palestine, nombreuses sont les peintures au mur représentant Marwan Barghouti.
Crédit: 
AP
- See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014

Marwan Barghouti lance un appel "à son peuple et au monde"

« Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices »
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014
Photo:  MUHAMMED MUHEISEN/AP/SIPA
En Palestine, nombreuses sont les peintures au mur représentant Marwan Barghouti.
Crédit: 
AP
De la prison d’Hadarim, où il est enfermé depuis 2002, celui que l'on désigne souvent comme le Mandela palestinien s'adresse à son peuple en ces termes "Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices." Un message puissant porté par l'espoir : "notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus."

Marwan Barghouti, Prison d’Hadarim, cellule 28

« Permettez-moi tout d'abord de saluer notre peuple, les martyrs tués au cours de la barbare agression israélienne contre la bande de Gaza, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées, de saluer le soulèvement populaire à Jérusalem, en Cisjordanie et à l’intérieur  d’Israël ainsi que les mouvements de résistance. De ma cellule étroite, parmi les milliers de Palestiniens emprisonnés, je souligne ce qui suit:

Je condamne l'agression barbare contre notre peuple en soulignant que c'est une agression contre toute la Palestine et la totalité de notre nation, contre tous les Arabes, les musulmans, tous les gens épris de liberté à travers le monde,

 J'appelle les dirigeants palestiniens, à commencer par le Comité exécutif de l'OLP, le Comité central du Fatah, le président Mahmoud Abbas, son gouvernement, la direction de la bande de Gaza, de prendre part, aux côtés de notre peuple, dans la bataille constante de résistance, de la levée du siège et de la reconstruction,

J'appelle notre peuple à lancer un mouvement populaire massif et à prendre part aux manifestations contre l'agression et l'occupation

La nécessité de lever le blocus inhumain contre notre peuple dans la bande de Gaza, d'assurer l'ouverture de tous les passages, aussi bien qu’à veiller à l'ouverture du passage de Rafah immédiatement et de façon permanente,

J'appelle les services de sécurité palestiniens et les forces nationales à défendre leurs obligations en protégeant nos citoyens dans tout le pays,

Il est important de saisir à nouveau l'Organisation des Nations Unies pour obtenir la totalité de l’adhésion de l'Etat de Palestine, et d’accéder à toutes les conventions et institutions assurant la protection des droits de notre peuple, à commencer par la Cour pénale internationale,

Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices. Les nations ne doivent pas baisser les bras, elles ne peuvent pas être vaincues et doivent refuser de coexister avec l'oppression et l'occupation. Notre peuple a des ressources inépuisables pour poursuivre la lutte. Nous avons l'obligation de transformer son sacrifice en victoires politiques les portant au plus près de la liberté et de l'indépendance. Notre peuple doit unifier ses efforts pour en finir avec l'occupation et incarner l'unité nationale qui constitue la loi de la victoire pour les peuples opprimés.

Enfin, je dis à notre peuple palestinien, partout où qu’il soit : notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus ».

 

Appel transmis par notre confrère et ami José Fort.

- See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf

Marwan Barghouti lance un appel "à son peuple et au monde"

« Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices »
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014
- See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf

Marwan Barghouti lance un appel "à son peuple et au monde"

« Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices »
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014
Photo:  MUHAMMED MUHEISEN/AP/SIPA
En Palestine, nombreuses sont les peintures au mur représentant Marwan Barghouti.
Crédit: 
AP
De la prison d’Hadarim, où il est enfermé depuis 2002, celui que l'on désigne souvent comme le Mandela palestinien s'adresse à son peuple en ces termes "Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices." Un message puissant porté par l'espoir : "notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus."

Marwan Barghouti, Prison d’Hadarim, cellule 28

« Permettez-moi tout d'abord de saluer notre peuple, les martyrs tués au cours de la barbare agression israélienne contre la bande de Gaza, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées, de saluer le soulèvement populaire à Jérusalem, en Cisjordanie et à l’intérieur  d’Israël ainsi que les mouvements de résistance. De ma cellule étroite, parmi les milliers de Palestiniens emprisonnés, je souligne ce qui suit:

Je condamne l'agression barbare contre notre peuple en soulignant que c'est une agression contre toute la Palestine et la totalité de notre nation, contre tous les Arabes, les musulmans, tous les gens épris de liberté à travers le monde,

 J'appelle les dirigeants palestiniens, à commencer par le Comité exécutif de l'OLP, le Comité central du Fatah, le président Mahmoud Abbas, son gouvernement, la direction de la bande de Gaza, de prendre part, aux côtés de notre peuple, dans la bataille constante de résistance, de la levée du siège et de la reconstruction,

J'appelle notre peuple à lancer un mouvement populaire massif et à prendre part aux manifestations contre l'agression et l'occupation

La nécessité de lever le blocus inhumain contre notre peuple dans la bande de Gaza, d'assurer l'ouverture de tous les passages, aussi bien qu’à veiller à l'ouverture du passage de Rafah immédiatement et de façon permanente,

J'appelle les services de sécurité palestiniens et les forces nationales à défendre leurs obligations en protégeant nos citoyens dans tout le pays,

Il est important de saisir à nouveau l'Organisation des Nations Unies pour obtenir la totalité de l’adhésion de l'Etat de Palestine, et d’accéder à toutes les conventions et institutions assurant la protection des droits de notre peuple, à commencer par la Cour pénale internationale,

Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices. Les nations ne doivent pas baisser les bras, elles ne peuvent pas être vaincues et doivent refuser de coexister avec l'oppression et l'occupation. Notre peuple a des ressources inépuisables pour poursuivre la lutte. Nous avons l'obligation de transformer son sacrifice en victoires politiques les portant au plus près de la liberté et de l'indépendance. Notre peuple doit unifier ses efforts pour en finir avec l'occupation et incarner l'unité nationale qui constitue la loi de la victoire pour les peuples opprimés.

Enfin, je dis à notre peuple palestinien, partout où qu’il soit : notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus ».

 

Appel transmis par notre confrère et ami José Fort.

- See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf

Marwan Barghouti lance un appel "à son peuple et au monde"

« Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices »
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014
Photo:  MUHAMMED MUHEISEN/AP/SIPA
En Palestine, nombreuses sont les peintures au mur représentant Marwan Barghouti.
Crédit: 
AP
De la prison d’Hadarim, où il est enfermé depuis 2002, celui que l'on désigne souvent comme le Mandela palestinien s'adresse à son peuple en ces termes "Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices." Un message puissant porté par l'espoir : "notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus."

Marwan Barghouti, Prison d’Hadarim, cellule 28

« Permettez-moi tout d'abord de saluer notre peuple, les martyrs tués au cours de la barbare agression israélienne contre la bande de Gaza, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées, de saluer le soulèvement populaire à Jérusalem, en Cisjordanie et à l’intérieur  d’Israël ainsi que les mouvements de résistance. De ma cellule étroite, parmi les milliers de Palestiniens emprisonnés, je souligne ce qui suit:

Je condamne l'agression barbare contre notre peuple en soulignant que c'est une agression contre toute la Palestine et la totalité de notre nation, contre tous les Arabes, les musulmans, tous les gens épris de liberté à travers le monde,

 J'appelle les dirigeants palestiniens, à commencer par le Comité exécutif de l'OLP, le Comité central du Fatah, le président Mahmoud Abbas, son gouvernement, la direction de la bande de Gaza, de prendre part, aux côtés de notre peuple, dans la bataille constante de résistance, de la levée du siège et de la reconstruction,

J'appelle notre peuple à lancer un mouvement populaire massif et à prendre part aux manifestations contre l'agression et l'occupation

La nécessité de lever le blocus inhumain contre notre peuple dans la bande de Gaza, d'assurer l'ouverture de tous les passages, aussi bien qu’à veiller à l'ouverture du passage de Rafah immédiatement et de façon permanente,

J'appelle les services de sécurité palestiniens et les forces nationales à défendre leurs obligations en protégeant nos citoyens dans tout le pays,

Il est important de saisir à nouveau l'Organisation des Nations Unies pour obtenir la totalité de l’adhésion de l'Etat de Palestine, et d’accéder à toutes les conventions et institutions assurant la protection des droits de notre peuple, à commencer par la Cour pénale internationale,

Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices. Les nations ne doivent pas baisser les bras, elles ne peuvent pas être vaincues et doivent refuser de coexister avec l'oppression et l'occupation. Notre peuple a des ressources inépuisables pour poursuivre la lutte. Nous avons l'obligation de transformer son sacrifice en victoires politiques les portant au plus près de la liberté et de l'indépendance. Notre peuple doit unifier ses efforts pour en finir avec l'occupation et incarner l'unité nationale qui constitue la loi de la victoire pour les peuples opprimés.

Enfin, je dis à notre peuple palestinien, partout où qu’il soit : notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus ».

 

Appel transmis par notre confrère et ami José Fort.

- See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf

Marwan Barghouti lance un appel "à son peuple et au monde"

« Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices »
marwan barghouti
Dimanche, 27 Juillet, 2014
Photo:  MUHAMMED MUHEISEN/AP/SIPA
En Palestine, nombreuses sont les peintures au mur représentant Marwan Barghouti.
Crédit: 
AP
De la prison d’Hadarim, où il est enfermé depuis 2002, celui que l'on désigne souvent comme le Mandela palestinien s'adresse à son peuple en ces termes "Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices." Un message puissant porté par l'espoir : "notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus."

Marwan Barghouti, Prison d’Hadarim, cellule 28

« Permettez-moi tout d'abord de saluer notre peuple, les martyrs tués au cours de la barbare agression israélienne contre la bande de Gaza, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées, de saluer le soulèvement populaire à Jérusalem, en Cisjordanie et à l’intérieur  d’Israël ainsi que les mouvements de résistance. De ma cellule étroite, parmi les milliers de Palestiniens emprisonnés, je souligne ce qui suit:

Je condamne l'agression barbare contre notre peuple en soulignant que c'est une agression contre toute la Palestine et la totalité de notre nation, contre tous les Arabes, les musulmans, tous les gens épris de liberté à travers le monde,

 J'appelle les dirigeants palestiniens, à commencer par le Comité exécutif de l'OLP, le Comité central du Fatah, le président Mahmoud Abbas, son gouvernement, la direction de la bande de Gaza, de prendre part, aux côtés de notre peuple, dans la bataille constante de résistance, de la levée du siège et de la reconstruction,

J'appelle notre peuple à lancer un mouvement populaire massif et à prendre part aux manifestations contre l'agression et l'occupation

La nécessité de lever le blocus inhumain contre notre peuple dans la bande de Gaza, d'assurer l'ouverture de tous les passages, aussi bien qu’à veiller à l'ouverture du passage de Rafah immédiatement et de façon permanente,

J'appelle les services de sécurité palestiniens et les forces nationales à défendre leurs obligations en protégeant nos citoyens dans tout le pays,

Il est important de saisir à nouveau l'Organisation des Nations Unies pour obtenir la totalité de l’adhésion de l'Etat de Palestine, et d’accéder à toutes les conventions et institutions assurant la protection des droits de notre peuple, à commencer par la Cour pénale internationale,

Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices. Les nations ne doivent pas baisser les bras, elles ne peuvent pas être vaincues et doivent refuser de coexister avec l'oppression et l'occupation. Notre peuple a des ressources inépuisables pour poursuivre la lutte. Nous avons l'obligation de transformer son sacrifice en victoires politiques les portant au plus près de la liberté et de l'indépendance. Notre peuple doit unifier ses efforts pour en finir avec l'occupation et incarner l'unité nationale qui constitue la loi de la victoire pour les peuples opprimés.

Enfin, je dis à notre peuple palestinien, partout où qu’il soit : notre rencontre prochaine viendra bientôt, tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l'oppression et l'occupation, seront vaincus ».

 

Appel transmis par notre confrère et ami José Fort.

- See more at: http://www.humanite.fr/exclusif-depuis-sa-cellule-marwan-barghouti-lance-un-appel-son-peuple-et-au-monde-548262#sthash.aznHlLGT.dpuf

Gaza : nouveau bain de sang malgré un début de "faux' retrait israélien

Comment l'état sioniste/terroriste/criminel manoeuvre encore une fois pour ne pas donner satisfaction aux Palestiniens représentés légitimement par le Hamas. 

1 - depuis le début de l'opération "Bordure Protectrice" il n'a accepté aucune proposition du Hamas, le cessez-le-feu proposé celui-ci ne devait se faire que de manière unilatérale, sans qu'il ne demande rien en faveur des Gazaouis tout en les laissant dans un univers de totale désolation et de désespérance de voir un jour leurs causes défendues et demandes entendues, et de pouvoir vivre enfin en paix "CHEZ EUX",

2 - le Hamas et les Brigades Al-Qassam ayant été très clairs dans leurs conditions de cessez-le-feu et l'état sioniste a cru bon devoir ne pas participer aux négociations qui se tenaient avant-hier et hier au Caire, laissant pourrir la situation, en se disant qu'après avoir crée le chaos à GAZA et en Palestine, le Hamas pour des raisons humanitaires se verrait obligé de cesser sa défense des Gazaouis, sans ne plus rien réclamer au risque de s'attirer les foudres de l'opinion internationale pour laisser mourir le Peuple Palestinien !
Depuis 2 jours, l'état sioniste/terroriste/criminel, fait croire que TSAHAL se retire de Gaza, alors qu'il n'en est rien, puisque le projet est celui de maintenir des forces militaires dans la bande de Gaza pour continuer soi-disant à assurer la sécurité d'Israhell et continuer à détruire tous les tunnels souterrains de GAZA, selon le faux prétexte invoqué.

Bien sûr comme nous l'avons compris depuis le début, l'état terroriste sioniste a l'intention de ne faire aucune concession sur la Bande de Gaza qu'il entend s'annexer afin d'en exploiter le Gaz. Dans cet objectif, l'état criminel n'a pas intérêt à négocier mais en revanche il s'autorise à continuer à faire régner la terreur sur Gaza le temps qu'il lui faudra pour que les Gazaouis puissent crever à petit feu, dans un désert de désolation, sans électricité, sans eau, sans nourriture et sans soins médicaux.

Afin de poursuivre ses opérations de nettoyage ethnique, l'état criminel s'en encore attaché hier à détruire une autre école de l'ONU à Rafah faisant encore 10 morts en majorité des enfants et 200 blessés.

Voici comment l'état sioniste a l'intention de continuer à perpétrer ses crimes à Gaza et en Palestine, en toute impunité !

 

Gaza : nouveau bain de sang malgré un début de retrait israélien

Publié le 03/08/2014 à 22:39

 

Israël faisait à nouveau face à l'indignation internationale dimanche après une frappe qui a tué au moins dix Palestiniens dans une école de l'ONU alors même qu'il opérait un début de retrait de ses troupes au sol dans la bande de Gaza.

La responsabilité de ce tir n'est pas formellement établie. Mais l'armée israélienne a reconnu elle-même avoir "pris pour cible trois terroristes du Jihad islamique montés sur une moto à proximité d'une école de l'UNRWA à Rafah", la ville du Sud du territoire soumise depuis vendredi à un pilonnage intensif, et "(examiner) les conséquences qu'a eues cette frappe".

Au 27ème jour de la guerre, 71 personnes ont encore péri dans le seul secteur de Rafah, selon les secours locaux.

Par ailleurs, les services de secours palestiniens ont fait état de la mort dimanche soir d'au moins sept personnes dans un raid aérien israélien dans le nord de la bande de Gaza.

Mais c'est la frappe contre l'école gérée par l'agence onusienne pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) transformée en centre d'accueil pour environ 3.000 réfugiés qui a soulevé la plus vive émotion.

C'est la troisième fois en dix jours qu'une école de l'ONU est atteinte. Une trentaine de Palestiniens ont déjà été tués dans des frappes sur des écoles à Beit Hanoun le 24 juillet et à Jabaliya le 31 juillet.

"C'est un scandale du point de vue moral et un acte criminel", ainsi qu'une "nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international", s'est indigné le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Les Etats-Unis, principaux alliés d'Israël, se sont dits "consternés" par un "bombardement honteux".

M. Ban et Washington n'ont pas désigné expressément Israël comme responsable. Mais ils ont également souligné que l'armée israélienne était très bien informée de la localisation des refuges de l'ONU.

Pour sa part le président français, François Hollande, a jugé "inadmissible" le bombardement de cette école et demandé que les responsables de cette action, qu'il n'a pas désignés, "répondent de leurs actes".

Un correspondant de l'AFP a rapporté des scènes de chaos, les secouristes se démenant comme ils pouvaient pour évacuer les blessés, au milieu de Gazaouis courant hors d'haleine dans les mares de sang avec des enfants dans les bras.

Prises par les photographes de l'AFP à la morgue, les images de bébés morts ou de proches pleurant les neuf membres de la famille al-Ghul décimée par une frappe sur leur maison rendent compte du sort subi depuis vendredi par la population de Rafah.

Les Palestiniens accusent les Israéliens. Le tir de Jabaliya a déjà été présenté par les Nations unies et les Etats-Unis comme le fait probable des Israéliens. Ces derniers accusent le Hamas de se servir des civils comme boucliers humains et des hôpitaux et des écoles pour tirer des roquettes sur Israël.

 

- "Cette folie doit cesser" -

Mais même cela "ne justifie pas des raids qui mettent en danger autant de vies de civils innocents", a dit le département d'Etat américain.

Rafah, cité étendue débordant sur l'Egypte dans le sud de l'enclave palestinienne, subit un pilonnage intensif depuis que trois soldats israéliens y ont été tués vendredi au cours de combats qui ont fait voler en éclats le seul cessez-le-feu accepté à la fois par Israël et le Hamas. Deux cents personnes au moins y ont péri sous les bombes.

Selon des sources médicales, la guerre a tué environ 1.800 Palestiniens. Côté israélien, 64 soldats et trois civils ont été tués.

"Cette folie doit cesser", a dit le secrétaire général de l'ONU tandis que les appels au cessez-le-feu d'une communauté internationale jusqu'alors impuissante se faisaient à nouveau plus pressants.

Israël poursuit cependant l'opération "Bordure protectrice", déclenchée le 8 juillet pour tenter de faire cesser les tirs de roquettes et détruire les tunnels permettant au Hamas d'intervenir sur le sol israélien.

Mais l'armée israélienne a confirmé pour la première fois officiellement dimanche avoir entrepris de retirer un certain nombre de soldats, sans préciser combien, tandis qu'elle en redéployait d'autres à l'intérieur de la bande de Gaza.

"Nous en retirons certains, nous en changeons certains (de position) à l'intérieur (du territoire), cette mission est en cours", a dit à l'AFP le porte-parole de l'armée, Peter Lerner.

Une centaine de chars auprès desquels des soldats s'affairaient ou prenaient du repos stationnaient dimanche après-midi côté israélien après avoir franchi la frontière de Gaza qu'ils avaient passée dans l'autre sens le 17 juillet, quand l'armée avait mis en oeuvre la phase terrestre de "Bordure protectrice".

Sans parler de début de retrait, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait laissé entendre samedi soir que "Bordure protectrice" allait entrer dans une nouvelle phase, maintenant que l'armée avait presque achevé son entreprise de démolition des tunnels.

 

- "Changement de braquet" -

Cette partie de l'opération sera terminée "probablement au cours des prochaines 24 heures", a assuré M. Lerner. Mais "la mission se poursuit, elle n'est pas terminée", a-t-il répété, précisant juste: "On change de braquet".

Samedi soir, M. Netanyahu et le Hamas ont affirmé leur détermination à poursuivre le combat.

Une "catastrophe sanitaire de grande ampleur" est pourtant en train de se produire dans la bande de Gaza, dont les 1,8 million d'habitants sont pris au piège des combats sur un tout petit territoire, s'est alarmée l'ONU.

La situation à Gaza est devenue "intolérable" pour la population civile, a abondé le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond. M. Hammond, mais aussi l'Union européenne et la Chine ont demandé aux deux belligérants un arrêt immédiat des combats.

Mais, après l'échec d'un cessez-le-feu vendredi, Israël a délivré le message de la plus grande fermeté pour signifier que le conflit s'achèverait selon les termes qu'il déciderait, et qu'il n'y aurait aucune concession faite à une organisation, selon lui, aussi peu digne de confiance que le Hamas.

Israël a ainsi décidé de ne pas envoyer de représentants au Caire où une délégation palestinienne incluant des membres du Hamas a remis dimanche au médiateur égyptien un ensemble de demandes, dont la fin du blocus de Gaza, en vue d'un cessez-le-feu.

https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/10509579_999712293377764_4025560394379569226_n.jpg?oh=34d5fd1c8a2ba016767aad5ea46d3c23&oe=54412797

Dead bodies stacked in cold-store

Children's bodies in icecream freezer

http://www.lepoint.fr/monde/gaza-nouveau-bain-de-sang-malgre-un-debut-de-retrait-israelien-03-08-2014-1851243_24.php

 

 

03/08/2014

Le Hamas fait état de ses nombreux succès militaires contre l’occupant sioniste

Les images de vrais combattants déterminés à libérer leur Peuple !

 

2 août 2014

Le #Hamas terrorise l'armée en couche culotte #Tsahal

Dans une vidéo d’information, le Hamas a donné des détails et des chiffres sur la guerre de Gaza, qui jusqu’à présent ont été très peu relayés dans les médias israéliens ou occidentaux, voir parfois occultés. Le jour de la publication de cette vidéo, Israël avouait la mort de 35 de ses soldats (selon fr.timesofisrael.com) alors que le Hamas revendiquait avoir tué au moins 59 soldats israéliens.

Gaza - nouvelles du front : Les chiffres du Hamas diffèrent de ceux donnés par israël

https://www.youtube.com/watch?v=Q0aoB3LWSYU#t=463
 
 
 

Il y aurait eu plus de 200 soldats israéliens tués et plus de 500 blessés [31/07/2014]

Voici, dans quelle situation vivent les Gazaouis, avec pour principaux et premiers ennemis : l'Egypte et l'Arabie Saoudite, sans compter les USA, l'UE !

Cherchez l'erreur !

Pourquoi selon vous, Netanyahu s'est précipité vers l'Egypte pour obtenir le 1er cessez-le-feu ?

Et pourquoi Fabius et Kerry insistent-ils  tellement pour que les négociations s'établissent au Caire en Egypte ?

Il y aurait eu plus de 200 soldats israéliens tués et plus de 500 blessés [31/07/2014]

Selon la résistance l’armée israélienne minimiserait ses pertes

Témoignage de Gaza. Propos recueillis le 31 juillet 2014 par Silvia Cattori

« D’après les informations israéliennes, son armée n’aurait eu qu’environ 56 tués et environ 150 blessés. Mais selon la résistance ils y aurait eu  plus de 200 soldats tués. Et plus de 500 blessés. » 

 

Question : L’armée israélienne a bombardé l’école à Jabalyia…

Réponse : Oui. C’est la sixième école attaquée par les Israéliens. Et ce matin, vers 6 heures, ils ont frappé une mosquée qui se trouve entre deux écoles.

Question : L’armée israélienne affirme avoir trouvé des armes dans cette mosquée. Et a montré des armes. Est-il vrai ?

Réponse : C’est facile de fabriquer tous ces mensonges. Dans les endroits près de la frontière, il n’y a aucun combattant présent. Cette nuit, les Israéliens ont frappé 6 mosquées. Celle dont vous parlez était peut-être celle de Beit Hanoun. Mais les combattants ne se cachent pas là. On ne les voit jamais. Les familles dont certains membres sont des combattants, cela fait 15 ou 20 jours que personne ne les a revus.

Question : Aujourd’hui on a vu des images de gens faisant la queue pour acheter du pain. On dit qu’il n’y a bientôt plus de pain, plus de nourriture …

Réponse : Cette pénurie est due au manque d’électricité. Environ 70% de l’électricité venait d’Israël. Les Israéliens ont détruit la centrale de Noseirath qui fournissait environ 20% de l’électricité. Ils ont aussi bombardé la ligne égyptienne qui fournissait à peu près 5 mégawatts. Ils ont coupé plusieurs autres lignes. Ici, chez nous cela fait 48 heures que nous n’avions plus d’électricité. Cela fait seulement 20 minutes que nous en avons à nouveau, et cela ne sera peut-être que pour une ou deux heures.

Question : Comment allez-vous faire si vous n’avez plus d’électricité du tout ?

Réponse : On vit une crise d’électricité, de gaz, de pétrole, kérosène, diesel, essence. Et l’armée égyptienne a fermé tous les tunnels qui permettaient d’approvisionner Gaza. Quartier par quartier, à tour de rôle il y a l’électricité pour une heure ou deux. Et certains quartiers n’en ont pas eue depuis une semaine parce que toutes les lignes qui les approvisionnaient les Israéliens les ont détruites. En plus, les Israéliens sont en train de bombarder toutes les usines pour détruire ce qui reste d’économie ; hier, par exemple ils ont détruit une usine de biscuits. Ils veulent détruire toute les infrastructures. Ils font pression sur la résistance pour qu’elle obéisse à leurs conditions, ce qui ne va pas marcher.

Question : Combien de gens de la résistance ont-ils été tués ?

Réponse : Ce n’est même pas 5 à 10% des victimes. Même pas une centaine sur 1400.  

Question : Netanyahou a prétendu aujourd’hui avoir obtenu de très grands succès…

Réponse : C’est le contraire, il ne peut pas s’en sortir sans mentir. Il cherche à gagner un peu de temps. D’après les informations israéliennes, son armée n’aurait eu qu’environ 56 tués et environ 150 blessés. Mais selon la résistance  il y aurait eu  plus de 200 soldats tués. Et plus de 500 blessés. Certains soldats israéliens ont été tués à Gaza par des roquettes contre les chars, d’autres par des snipers. Mais la majorité après la ligne verte, à l’intérieur d’Israël.

Question : Y a-t-il encore quelque chose que vous voudriez nous dire ?

Réponse : Je voudrais dire : Merci aux Arabes, merci aux musulmans pour leur bouche cousue ! Et j’espère qu’un jour nous verrons la même situation chez eux.

Question : Vous êtes déçu parce que les Etats Arabes ne bougent pas ?

Réponse : On ne peut pas dire qu’ils ne bougent pas. Mais ils bougent contre nous, malheureusement ! En commençant par l’Egypte et en finissant par l’Arabie saoudite.

Propos recueillis le 31 juillet 2014 par Silvia Cattori

 

Publié par Arrêt sur Info le 1er août 2014 - [Mise à jour le 3 août]

 

Le cimetière de Gaza manque de place !

Et voilà ce à quoi, sont réduits les Gazaouis !

Proche-Orient – Publié il y a 2 jours à 12:55

 

Dans la bande de Gaza où plus de 1.400 personnes ont été tuées depuis le début du conflit, le 8 juillet, les morgues n'ont plus de place. Et dans le seul cimetière accessible de Gaza désormais, le dernier des refuges est complet. Tous les nouveaux corps sont entassés dans des tombes improvisées. Une situation qui vient assombrir encore un peu plus la vie des Gazaouis.
 
Reportage de nos envoyés spéciaux Laurent Berneron et Philomène Remy.