Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2009

2012, qu'est-ce que c'est ? Comment s'y préparer ?

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Université d'été - Vacances Familiales
Journées Rencontres Bien-être
Conférences - Ateliers - Formations

 Voir les programmes

Des formations expresses toute l'année

Voir les programmes

Apocalypse 2012 - Une enquête sur des catastrophes annoncées

Depuis des millénaires, l'homme spécule avec plus ou moins de fantaisie sur la date probable de l'extinction de son espèce.

Mais, en ce qui concerne 2012, les croyances et la science convergent singulièrement. De l'avis de tous, 2012 sera une année charnière, qu'elle sonne le glas de notre civilisation, qu'elle marque l'avènement d'une ère nouvelle ou qu'elle génère des troubles sans précédent. Gardant l'esprit ouvert et critique, le journaliste Lawrence Joseph a entrepris un véritable tour du monde de l'Apocalypse.

Il s'est initié auprès de chamans guatémaltèques au calendrier maya, puis s'est imprégné des textes sacrés des grandes religions, en passant par le Y-Qing chinois, les hadiths musulmans, les écrits portant sur l'Armaggedon ou les très polémiques codes secrets de la Bible. En Sibérie, il a rencontré des géophysiciens qui soutiennent que notre système solaire se déplace dans un nuage énergétique interstellaire puissant.

En Afrique du Sud, il a entendu des chercheurs s'alarmer de l'inversion du champ magnétique terrestre. Aux Etats-Unis, il s'est entretenu avec des spécialistes du soleil et des vulcanologues, qui évaluent l'impact dévastateur de l'éruption prochaine de Yellowstone. Cet ouvrage passionnant apporte un éclairage inédit à des questions d'actualité : écologie, crises humanitaires, conflits religieux, et nous exhorte à réagir de toute urgence aux périls qui menacent notre planète.
 
Livre apocalypse 2012.gif
 
 

2012 : Enquête

Réalisé sous forme d’enquête, Laurence E.Joseph est parti à la découverte de l’apocalypse. En effet, l’homme spécule depuis toujours la date probable de l’extinction de son espèce. Or de l’avis de beaucoup de personnes, 2012 semble être une année charnière qui sonnera le glas de notre civilisation ou qui marquera l’avènement d’une ère nouvelle.
 

22/05/2009

Les ET pour préparer l'humanité aux explosions solaires de 2012 ?

OVNIS USA le Mardi 3 Mars

mars 3rd, 2009 Posted in Mars 2009

Pendant qu’il était encore à Laughlin, Michael Salla a fait paraître dans l’Examiner un nouvel article titré :
La divulgation par Obama des dossiers secrets sur les Ovnis pourra préparer humanité en vue des vagues de radiations solaires prévues en 2012“.

L’auteur a trouvé un nouvel argument sensible pour illustrer la nécessité de divulguer.
Michio Kaku explique aussi pourquoi les scientifiques avaient considérablement sous-estimé la violence du 24ème cycle.

Le 16 décembre dernier, une annonce officielle de la NASA avait révélé qu’une brèche immense avait été découverte dans le champ magnétique terrestre. Il protège normalement la Terre du flux de plasma qu’on appelle les vents solaires. Pendant toute la durée du prochain cycle solaire, surtout lors du pic d’activité, ce flux de plasma va s’engager dans la brèche. Elle a un diamètre quatre fois supérieur à celui de la Terre.”

 

Michael Salla

Michael Salla s’intéresse en particulier à l’influence de ce phénomène sur les êtres vivants : “L’appareil bio-électrique de chaque individu sera affecté, et de nombreuses personnes constateront immédiatement ses effets sur le système nerveux. Ceux qui auront su se préparer pourront bénéficier d’un accroissement significatif de leurs capacités humaines.

The Body Electric

Le système nerveux humain est constitué de milliards de neurones, qui échangent de l’information et la transmet aux cellules du corps. Robert Becker, dans son livre “Body Electric”, nous apprend que les neurones transmettent l’information via des signaux électriques infimes qui sont très sensibles à l’environnement électrique. C’est pourquoi il est dangereux de vivre à proximité des lignes à haute tension. Egalement, des décharges ou des chocs électriques importants peuvent endommager le corps humain.

Les conséquences précises d’une augmentation brutale des vents solaires sur le corps humain sont peu connues. On ne sait pas non plus comment elle pourrait affecter les relations humaines et sociales. Cependant il est évident qu’une aggravation soudaine du flux de plasma aura une influence directe sur les relations et les communications entre les individus. Les échanges subtils entre les neurones pourraient être affectés.

L’auteur ouvre une parenthèse sur ce que l’on sait aujourd’hui des ondes cérébrales Beta, Alpha, Theta, et Gamma. Le cycle Gamma, par exemple, (40+Hz), manifeste des états de conscience élevés et il a été identifié en rapport avec les capacités cognitives des jeunes enfants.

Alors que le flux de plasma inhabituellement intense va se déverser sur Terre, nos ondes cérébrales seront nécessairement affectées.

Pour certains, ça pourra se traduire par un regain de communications et d’interactions, du fait que les ondes Beta seront renforcées. Par analogie, ce sera comme si on transportait brusquement un être qui n’a jamais connu la ville vers une mégalopole hyper-active.

D’autres pourront constater un manque de vitalité, à cause d’une augmentation rapide de l’électricité statique dans l’environnement terrestre.

Les êtres qui seront capables d’exprimer cette augmentation de l’énergie nerveuse de manière constructive, pourront constater combien il leur sera plus facile de conduire leurs projets. Ceux qui auront la capacité de commuter aisément entre les rythmes Gamma et Alpha pourront expérimenter des états plus intuitifs et plus créatifs, s’ils sont en mesure de s’adapter à un environnement socio-économique plus exigeant. Afin de bénéficier au mieux d’une augmentation de l’activité cérébrale Gamma, il est nécessaire de garder une attitude positive et l’esprit ouvert afin d’intégrer ces nouvelles intuitions. Alors que se développent en nous de nouvelles facultés, il est essentiel d’être capable de les intégrer sereinement.

En veillant à maintenir cette ouverture d’esprit, et cette attitude positive, les individus auront de meilleures chances d’accommoder cette situation nouvelle quand les vents solaires pénètreront jusqu’à nous par ce trou géant dans la magnétosphère de la Terre.”

Le Docteur Michio Kaku est venu en décembre sur un plateau de télévision de la chaîne Fox News pour expliquer comment et pourquoi la communauté scientifique s’était trompée dans l’évaluation du nouveau cycle solaire : “Nous n’avions pas assez d’instruments de mesure placés en orbite..


En outre, le trou géant dans la magnétosphère terrestre n’avait pas encore été évalué. Il a confirmé l’importance du pic d’activité solaire en 2012.

Michael Salla continue : “Le Président Obama n’ignore pas que les circonstances requièrent parfois des actions déterminées. Il doit pouvoir aider les êtres à surmonter ces évènements à venir en prenant des “décisions résolues”, afin que les citoyens soient encouragés à cette nécessaire ouverture d’esprit et puissent exercer leurs capacités créatives en réponse à un tel changement radical survenant dans leur environnement.

Il pourrait se montrer particulièrement efficace en révélant la vérité dans de nombreux domaines jusqu’ici considérés comme secrets. Les plus lourds secrets d’état concernent les Ovnis et la vie extraterrestre. Si elle existe ainsi que nous pensons en avoir les preuves, alors cette Divulgation devrait faire partie des décisions résolues que pourrait prendre le Président Obama, pour aider le peuple américain à se préparer. Il n’y a sans doute rien de plus important pour ouvrir les esprits que de connaître la vérité sur la vie extraterrestre, et d’apprendre que nous sommes visités.

L’activité solaire maximum va s’étendre sur plusieurs années, avec un pic attendu en 2012. La situation économique actuelle, avec ses conséquences désastreuses pour l’emploi, et l’incertitude ambiante, montrent que le moment est venu d’envisager d’autres options pour permettre aux individus d’exprimer au mieux leurs énergies créatives.” - Source

Source : http://ovnis-usa.com/2009/03/03/mardi-3-mars/

Le Messie Menteur de la fin des temps

Une analyse comparative, brillante et instructive sur l'Antéchrist et les faux prophètes de la fin des temps, selon la culture musulmane. Nous constatons que toutes les cultures religieuses s'accordent pour dire que nous vivons la fin des temps.


Article rédigé par M. Bennani Karim Mohamed Tajeddine.

Le Messie Menteur « Al Massih al Dajjal »

vendredi 20 mars 2009, par Bennani Karim Mohamed Tajeddine (Date de rédaction antérieure : 18 mars 2009).

Le Messie Menteur « Al Massih al Dajjal » et la carte gagnante à la fin des temps, selon la culture musulmane

Prologue

Dans la suite de cet article, « Al Massih al Dajjal » est désigné par le Messie Menteur.

Selon les écritures prophétiques, à la fin du cycle actuel, désigné par les temps messianiques, le monde sera soumis à l’influence du Messie Menteur. Il convient de souligner néanmoins que sa survenue coïncide aussi avec des comportements humains négatifs, arrogants et immoraux, s’abandonnant au pouvoir tyrannique du mental et à la volonté propre plutôt qu’à la référence aux lois et à la Volonté divines, transmises par les messagers de Dieu.

A l’instar d’une onde électromagnétique susceptible d’exister sur un large spectre de fréquences, l’âme humaine peut aussi varier entre ses extrêmes : « L’âme  ordonnatrice du mal » et « l’âme accomplie » baignant dans la plénitude, la lumière, la joie et la paix. Le Coran définit ces états d’âme extrêmes comme suit :

L’âme ordonnatrice du mal (négative) : « …En mal, l’âme est un grand tyran, vraiment ! Sauf miséricorde de mon Seigneur. » (Traduction selon M. Hamidullah)
L’âme lumineuse (positive) : «  O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ; entre parmi Mes serviteurs et entre dans Mon Paradis ! » (Traduction selon M. Kechrid)        

L’aspiration à surmonter le côté néfaste de l’âme a toujours été un sujet de prédilection des sages de l’humanité. En référence à la culture grecque de l’époque, Aristote fixa le meilleur et le pire entre lesquelles l’âme humaine peut varier :

« Lorsque l’homme atteint la perfection (à travers l’éducation) il devient le meilleur des animaux, mais s’il est isolé du « Nomos » et du «  Dike », il devient la pire des espèces. »  « Nomos » et «  Dike » sont des termes grecs signifiant respectivement honnêteté et intégrité. Ils constituent les invariants immuables de tous les systèmes de référence pour régir le bon fonctionnement des rouages d’une civilisation universelle.      

Dans l’histoire de l’humanité, le rayonnement véritable des civilisations est lié habituellement à l’effort collectif d’améliorations successives en direction de l’âme lumineuse. En revanche, le déclin est le résultat du laisser-aller ; suscitant individuellement, la prépondérance et la dictature de l’âme ordonnatrice du mal ; et communautairement, l’émergence du messianisme mensonger. Comme un électroaimant invisible, ce dernier se sert de stratégies variées, matérielle et occulte, pour détourner le maximum d’âmes de leur nature originelle. Au paroxysme de son influence, il peut satelliser négativement toutes les sociétés terrestres.  

C’est la raison pour laquelle, les chapitres 2 et 3 du présent article rappellent les mécanismes de l’âme et le signe de sa maturité, en contraste avec son état extrême du mal, pour faire comprendre que ceux qui s’abandonnent à cet état, sont ceux-là même qui nourrissent en énergie négative la puissance du messianisme mensonger, laquelle devient d’autant plus importante et incommensurable en fonction du nombre d’âmes gagnées. Ce qui implique, inversement et logiquement, que la puissance de messianisme ne vaut rien, si les âmes ne prêtent plus le flanc, en cessant de l’alimenter en énergie négative.

Lumières de l’âme

La plupart de ce qui est créé existe selon une modalité négative ou positive. A plusieurs reprises, le Coran a mis en relief le principe fondamental de la notion de paire régissant le fonctionnement La Création. L'être humain n'échappe nullement à cette règle universelle non plus. De ce fait, on peut le représenter, pour comprendre le processus de la paire interne, comme un dispositif électrique polarisé entre une borne négative et une borne positive. Naturellement, si le courant électrique circule dans la bonne voie, il génère une énergie active, positive de polarité. Par contre, si le courant circule dans le sens contraire, il engendre une énergie réactive, négative de polarité. En résumé, tant que le travail sur l'âme consiste à développer le courant positif, le dispositif électrique devient alors un nœud d'accumulation d'énergie active d’un vaste réseau de machines électriques en harmonie mutuellement et avec le reste de La Création, à l'instar d'une étoile brillante, rayonnante depuis son centre de gravité jusqu’aux confins ultimes de l’univers.

En d’autres termes, si l'être humain comprend bien les lois spirituelles, il peut développer, dans son for intérieur, les bons mécanismes internes susceptibles de générer les « courants électriques » positifs, qui vont à leur tour accroitre son énergie active, faisant de lui un être authentique de l’univers, une étoile  « humaine » brillante, un être universel !

Cette énergie positive est ordinairement lumineuse et en accord de phase avec celle des anges. A un degré plus élevé, cette lumière tend à s'harmoniser merveilleusement avec Celles dites dans le Coran par le terme sublime de « Lumière sur lumière », de la niche splendide des lumières spirituelles divines.

Lors de cette étape d'ascension progressive, à terme, l'être humain converge plus ou moins vers son « Soi », véritable « Moi » à rechercher sans cesse, universel, lumineux, de la même nature que les étoiles de l'univers, lequel est diamétralement opposé à l’égo, faux « Moi », matérialiste, égoïste, orgueilleux, trou noir, ténébreux, satanique, démesurément avide que rien ne peut satisfaire, mentalité raide du « tout ou rien ». Autrement, l'effort nécessaire sur l'âme « ordonnatrice du mal » réside alors à la transformer, petit à petit, durant toute la vie, en la faisant migrer consciemment, du pôle  moins vers le pôle plus, pour libérer progressivement les lumières piégées dans les geôles et les labyrinthes ténébreux de l'égo. Sans le moindre doute, ces petits efforts imperceptibles sur le court terme, deviennent des bonds de géant perceptibles à long terme. Dans un but plus élevé encore, si le processus demeure permanent au fil des siècles, les énergies cumulées collectivement au sein d’une même communauté, ne se perdent nullement, mais se transmettent aux générations successives, devenant à leur tour des surrégénérateurs du rayonnement des lumières des prédécesseurs dans la voie d'une civilisation universelle.

Signe de la maturité de l’âme

L’un des signes de la maturité de l’âme est la mise en œuvre pratique de la sagesse comportementale universelle consistant à ne pas faire à autrui ce qu’on n’aime pas qu’on nous fasse. Tous les peuples de la planète sont unanimes à ériger cette valeur universelle au rang de vertu des vertus comme rapportées par les différentes cultures :  

Selon la culture musulmane : « Le croyant n'atteindra pas la plénitude de la foi tant qu'il n'aimera pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même » (Boukhâri et Mouslim).

Selon le christianisme: «Tu aimeras Dieu de tout ton cœur, de toutes tes pensées, de toutes tes forces ; et tu aimeras ton prochain comme toi-même »

Selon le judaïsme : « N'inflige pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils t'infligent. »

Selon l'hindouisme : « N'impose pas à ton voisin ce que tu ne voudrais pas avoir à supporter de lui. »

Selon le bouddhisme : « Témoigne aux autres du même amour, de la même bonté et de la même miséricorde dont tu aimerais être l'objet. »

Selon le jaïnisme : « Nous devrions traiter les autres comme nous-mêmes, qu'ils soient dans la joie et le bonheur ou la douleur et la peine. »

Selon le parsisme : « Celui qui n'impose pas aux autres ce qui n'est pas bon pour lui, celui-là seul est noble et lumineux. »

Selon le confucianisme : « Conduis-toi envers les autres comme tu aimerais qu'ils se conduisent envers toi-même. »

Selon le taoïsme : « Considère le bonheur et la peine de ton prochain comme s'ils étaient tiens et efforce-toi de contribuer à son bien comme au tien. »

Règle du jeu

Diamétralement opposé au principe fondamental comportemental du chapitre précédent, simple dans sa formulation, mais exigeant dans sa pratique, le drame d'une composante de l'humanité est son choix de vie opposé aux lois universelles. De ce point de vue, elle va devoir expérimenter de nouveau, comme plusieurs fois autrefois, les retombées du choix d'aller à contre courant de ce qui a été établi depuis les temps immémoriaux comme règle du jeu.

Or, que signifie objectivement « règle du jeu » à respecter ? La réponse intuitive est que depuis la création de l’univers, des lois universelles sous-tendent son fonctionnement de sorte que les êtres existants ne peuvent y vivre en paix que s’ils les respectent. Afin d’illustrer les règles du jeu par un cas pratique, prenons l’exemple d’un ordinateur, comme modèle réduit d’un petit univers. A l’évidence, pour le fabriquer, son Constructeur a eu besoin de concevoir un plan technique rigoureux, détaillé où les circuits sont fixés de manière ordonnée à partir de lois physiques bien précises, dont les résultats attendus ont été expérimentés à plusieurs reprises pour démontrer que la marque d’ordinateur est parfaitement fiable et exploitable. Sans le moindre doute, la garantie de son fonctionnement performant est  tributaire du respect des  « règles du jeu »  posées par son constructeur. Or, si, volontairement, un utilisateur irresponsable s’amusait à changer les connexions internes en y incorporant anarchiquement des transistors, des condensateurs ou des résistances imprévus en référence au plan original, les éléments ajoutés vont être à contre-courant des fonctions remplies harmonieusement par le reste des circuits. Cette intrusion incohérente sèmerait alors le désordre et défigurerait l’univers merveilleux de l’ordinateur en un système anarchique de sorte qu’il tomberait rapidement en panne. Par analogie, La Création, dont son sous-système « Terre », a été régie originellement par des lois précises qu’au  moindre chaos, les conséquences se répercutent systématiquement sur l’harmonie de vie de toutes les créatures.

Du même point de vue, le Prophète, Paix et Saluts de Dieu sur lui (PSDL), a donné l’exemple de ceux qui respectent les lois divines de ceux qui n’y adhèrent pas comme comparable à deux catégories de passagers d’un même bateau. Les places étant limitées, un tirage au sort permet de placer ceux qui respectent les lois sur le pont supérieur et le reste dans la cale. Comme toute la réserve d'eau potable se trouve sur le pont supérieur, les passagers du bas deviennent tributaires de ceux du pont. Croyant bien faire, pour s’affranchir définitivement de cette dépendance, les passagers de la cale font alors un trou dans la coque et prennent directement l'eau puissante du jet. Le Prophète (PSDL) a mis en garde que si les passagers du pont laissent faire, ils seront tous perdus : ceux qui ont fait l'erreur, mais aussi ceux qui n’ont rien entrepris pour les dissuader !

Cependant, conformément aux règles du jeu, Satan, symbole du pôle négatif, Parrain du désordre du sous-système « Terre », est autorisé à entrainer les êtres humains qui le veulent bien pour qu’ils soient éprouvés et que leurs mauvais actes soient irréfutablement prouvés. Tout en connaissant parfaitement ses limites et ses attributs, Satan/Lucifer sait qu’il n’est divinité que pour ceux qui veulent bien le prendre volontairement pour patron protecteur, sachant qu’en réalité, il n’est qu’un faux créateur, qui ne peut séduire que par de fausses lois, des mythes trompeurs, de fausses révélations, des mensonges et des illusions. Autrement dit, il joue le rôle d’électroaimant attracteur et développeur des points faibles de l’égo humain, terreau fertile à la manifestation des ruses sataniques combinées aux stratégies infinies de l’âme ordonnatrice du mal.

Heureusement, Le Créateur, Seigneur du Pôle positif et de tous les pôles,  suscite positivement comme toujours, outre la raison rationnelle, le « Soi », le « Moi » supérieur, la source d’illumination, l’humanisme au vrai sens du terme, le cœur pur, la conscience créatrice et tous les dons lumineux existant naturellement au fond de l’être humain bien au-delà des frontières superficielles du couple mental/égo qui ne conçoit le monde que dans la prison des trois dimensions de l’espace. Or, le monde réel est multidimensionnel et son mode d’exploration ne peut avoir lieu qu’en accordant les efforts louables à la manifestation du « Moi » supérieur, régulateur des dérives du mental. Dans cette dimension, l’égo menteur devient insignifiant et son porte parole à grande échelle, le Messie Menteur, perd alors une source d’énergie active d’alimentation.     

Le « Messie Menteur »/ Al Massih al Dajjal

La métaphore du Messie Menteur, lié aux événements de la fin, doit être bien comprise. Elle est très difficile à cerner, pleine d'embûches, vraies cartes mélangées avec de fausses et semblant apparemment vraies. Mille et une cartes: mille fausses et une de vraie. Le jeu est extrêmement subtil. Le Prophète (PSDL) avait qualifié le Messianisme Mensonger comme le summum du mal, indétectable au commun des mortels.

Comme l’antimatière pour la matière, le Messie Menteur est la figure duale du Messie Jésus, Salut de Dieu sur lui, lequel est le Vrai Messie. Selon l'Evangile :

 « Beaucoup de séducteurs… qui ne confessent pas Jésus le Messie : Voilà bien le Séducteur, l'Antichrist (Le Messie Menteur) » (2 Jean 7).

Le savant Sobhi Saleh avait rapporté fidèlement les Hadiths du Prophète Mohammed (PSDL) ayant trait au Messie Menteur. Au XIIIe siècle de l'ère chrétienne, ils ont été tirées du livre du savant Mouhyi al-Din al-Nawawi « Les Jardins de la Piété » (Riyad Assalihine) et numérotés différemment. 

« D'Adam jusqu'à la résurrection des morts, il n'y a pas de question plus grande que celle du Messie Menteur  » (n°1812) 

La Discussionn°204 rapporte que le Prophète (PSDL) a longuement parlé du Messie Menteur :

«  Le prophète a loué Dieu puis a mentionné le Messie Menteur et a longuement parlé de lui. Il a dit (entre autres): ... Il paraîtra parmi vous et (alors) ce qui vous était inconnu à son égard, ne vous sera plus inconnu. »

Il avait aussi attiré l'attention sur le fait que l'identité du Messie Menteur demeurerait obscure jusqu'au moment de son apparition. La Discussion n° 1813 cite à ce propos :

 « Le Messie Menteur se manifestera et un homme croyant se dirigera vers lui et dira : « O hommes, voici le Messie Menteur dont a parlé le Prophète. »

Il avait aussi qualifié cet imposteur de « borgne menteur ». Car il est menteur dans toutes ses paroles concernant les Vérités divines et dans ses dialogues avec les êtres humains. Il défigure les signes et les prophéties divines  et surtout en annonçant un faux messie. Il est borgne car il ne voit les choses que d'un seul œil, matérialiste, espion, avec égoïsme et selon son intérêt personnel. Dans la Discussion 1815, le Prophète (PSDL) cite :

« Il est borgne et votre Dieu Tout-Puissant n'est pas borgne ».

Le Prophète (PSDL) mit en garde les croyants contre sa puissance d'égarement et de sa séduction en disant dans la Discussion 1806 :

« Je ne crains pour vous que le Messie Menteur ... Il se présentera devant le peuple et les invitera ; ils croiront en lui et lui répondront ».

En cette période tumultueuse, sachant qu’il y aura manifestation d’un étrange phénomène physique de distorsion spatio-temporelle, dont le « temps équivalent » est calculable au moyen de formules scientifiques, comme celles de la relativité générale d’Einstein ou équivalent, il demanda aux croyants de calculer le délai d'existence de ce redoutable ennemi :  

« Nous demandâmes : Combien de temps durera-t-il sur terre ? Il répondit : 40 jours. Le jour est comme une année, le jour est comme un mois et le jour est comme une semaine ...Nous répondîmes : O Envoyé de Dieu, en ce jour qui est comme un an, nous suffit-il de prier un jour ? Il répondit : Non. Calculez son délai ». (Discussion n°1806)

Veillant jalousement sur les croyants, une parole prémonitoire du Prophète (PSDL) révèle l’étendue des ruses sophistiquées du Messie Menteur :

« Je ne crains pour vous que le Messie Menteur. S'il apparaît et que je suis parmi vous, c'est moi qui briserais ses arguments. Mais s'il paraît et je ne suis pas parmi vous, c'est alors à chacun d'argumenter pour lui-même. Et Dieu est mon successeur auprès de chaque Musulman. »

Dans la Discussion n°1806, finalement, l’issue heureuse sera en rapport avec la manifestation de Jésus, Fils de Marie, Salut de Dieu sur lui :

« Dieu enverra Jésus, Fils de Marie, qui le poursuivra et l'atteindra à la porte de Lod (près de Jérusalem) ... Puis Jésus suscitera un peuple que Dieu rendra invincible par lui ... et Dieu enverra Gog et Magog qui déferleront de partout... »

L’adaptation du conte pour enfants: « Le Chaperon Rouge» est une métaphore simple pour comprendre la ruse fondamentale du Messie Menteur. Selon ce conte, une certaine mère chargea sa fille, du nom de Chaperon Rouge, de porter la nourriture à sa grand-maman qui vivait seule à l'autre bout de la forêt. Elle lui avait cependant fait ce conseil essentiel pour pouvoir traverser la forêt en toute sécurité: « Mais ne quitte pas le sentier, car papa a vu des loups qui rôdaient dans la forêt. » A l’instar d’une certaine humanité endormie, le chaperon rouge ne suivit pas le conseil, se détourna du chemin droit, rencontra le loup, fut séduite par ses paroles mélodieuses, sympathisa avec lui, signa un pacte avec lui et lui donna finalement et innocemment toutes les informations dont il avait besoin pour s’emparer des trésors de la famille. En arrivant chez sa grand-mère, ce fut déjà trop tard. Inconsciente, elle se précipita toute riante et cool, heureuse de pouvoir serrer cet être cher dans ses bras. Mais ce fut malheureusement le loup qui avait remplacé astucieusement sa grand-mère. Bien déguisé, portant habilement les habits de la vieille femme, la petite fille ne pouvait guère le soupçonner, faisant désormais partie de la famille. Quand le loup réalisa qu’il avait finalement endormi complètement sa conscience, il enleva alors le masque bienveillant de la grand-mère, qui avait caché sa face menteuse et son mauvais fond et dévoila franchement son côté démoniaque, sa méchanceté et son désir de dévorer impatiemment l’enfant. Mais comme tout conte de bonnes fées, les bonnes histoires ont toujours une bonne fin. Non loin de la maison, le père avait entendu les plaintes de la petite fille. Il intervint rapidement, mettant hors d’état de nuire le loup. Et le cours normal des événements revint de nouveau comme au bon vieux temps.   

Une autre allégorie des manœuvres du Messie Menteur est représentée par la magnificence du célèbre film hollywoodien, intitulé « L'ARNAQUE ». Ce film extrêmement génial mettait en scène l'acteur principal « Paul Newman » dont la ruse rocambolesque devait permettre de dépouiller un unique joueur, milliardaire de surcroît, lequel devait absolument trouver le casino de jeu, monté en toutes pièces à la dernière minute, comme vrai et irréprochable. L'établissement du jeu était théâtralement animé. Comme les sirènes magnifiques et irrésistibles de l’Illiade et l’Odyssée d’Homère, les nombreuses belles femmes, longues cigarettes aux lèvres rouges, séduisaient la victime et crédibilisaient davantage la mise en scène. Quant aux autres joueurs, ils furent simplement des figurants manipulés dans les coulisses par des escrocs hautement professionnels. Au début, on permit cependant au novice de s’éclater et de faire des bénéfices d’appât. Imperceptiblement, il tomba dans les filets et plus tard, entrainé par la fièvre du jeu, il misa toute sa fortune. Malheureusement, il n'avait rien vu venir au départ et à la fin il se retrouva complètement ruiné. Le lendemain, retournant au Casino mendier quelques sous, il ne retrouva plus rien, que des ruines fumantes. Le château de cartes s'était effondré aussi rapidement que son montage initial avait été édifié à la sauvette...

Actuellement, une bonne partie de l'humanité ressemble au joueur qui va être complètement dépouillé, dans un monde bâti comme un Casino, où tout semble étonnamment vrai, théâtre monté en toutes pièces, où les malfaiteurs attendent avec impatience le moment ultime de la fin du jeu pour emporter le magot et le cacher secrètement, loin des regards indiscrets, dans la « caverne d’Ali Baba » des temps modernes.

Mais ces rusés oublient qu’il y aura à la fin un revers à la médaille conformément à la Parole coranique : « …Et ils stratégient. Et Dieu stratégie ! Cependant, Dieu est le meilleur de tous ceux qui stratégient. » Coran (8 :30) ou à l'adage citant : « A malin, malin et demi ». Ils creusent tout le temps des pièges et finissent par y tomber. Autrement dit, l'arnaque doit avoir lieu et elle aura lieu. Elle doit se dérouler et s'achever telle que imaginée par les escrocs de la fin des temps. Toujours est-il que cette période est aussi porteuse d'enseignements pour ceux qui suivent intelligemment les événements pour en tirer les sagesses requises. L'humanité doit progresser, mais pour ce faire, il y a lieu de rappeler, comme d’habitude, que les ténèbres ne sont pas destinées à s'éterniser. Il n’y a pas le moindre doute que lorsque le travail des escrocs sera terminé, ils devront à leur tour remettre tout le magot à Celui qui observe et qui a l'Autorité Absolue. Rien ne se perd et rien ne se crée. Il y a une justice, et la justice divine est implacable et elle aura lieu sans la moindre incertitude. Un cycle se termine et un autre va commencer. Au demeurant, ceux qui savent corriger leurs erreurs, qui connaissent ou qui croient, par cœur, en les lois divines, continueront de vivre loin de toute arnaque.

La bonne carte du jeu de la fin des temps selon la culture musulmane

Selon le Coran (Sourate Houd, de 36 à 49), à la fin du cycle précédent, parmi les mille et une cartes mises en jeu, Le Créateur révéla au moment opportun la bonne carte du jeu, incontestable, manifestement difficile à identifier avant son temps :

« Et il fut révélé à Noé : « De ton peuple, il n'y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t'afflige pas de ce qu'ils faisaient. Et construis l'arche sous Nos yeux et d'après Notre révélation. Et ne M'interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés ». Et il construisait l'arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. »

Du même point de vue, dans le repère relatif des mille cartes fausses, celle de Noé paraissait vraisemblablement absurde et certainement la plus fausse. Noé, Salut de Dieu sur lui, fut l'objet de risée et de commérages humiliants. Selon le Coran, voici quelques scènes de la fin des temps du cycle précédent :

« Il dit : « Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquerez [de nous]. Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l'humiliera, et sur qui s'abattra un châtiment durable ! » Puis, lorsque Notre  commandement vint et que le four se mit à bouillonner [d'eau], Nous dîmes : « Charge [dans l'arche] un couple de chaque espèce ainsi que ta famille - sauf ceux contre qui le décret est déjà prononcé - et ceux qui croient ». Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux »

Emporté par le sentiment paternel, Noé invita son fils à le rejoindre. Mais ce dernier refusa, jugeant qu’il valait mieux monter vers le sommet de la montagne pour échapper aux eaux montantes. Le Coran décrit l’apocalypse du cycle précédant :

« Et il dit : « Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom d'Allah. Certes mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux ». Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l'arche) : « Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants ». Il répondit : « Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau ». Et Noé lui dit : « Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre d'Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde ». Et les vagues s'interposèrent entre les deux, et il fut dit : « Que disparaissent les gens pervers » ! Et Noé invoqua son Seigneur et dit : « Ô mon Seigneur, certes mon fils est de ma famille et Ta promesse est vérité. Tu es le plus juste des juges ». Il dit : « Ô Noé, il n'est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Ne me demande pas ce dont tu n'as aucune connaissance. Je t'exhorte afin que tu ne sois pas du nombre des ignorants ». Alors Noé dit : « Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande de ce dont je n'ai aucune connaissance. Et si Tu ne me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants ». Il fut dit : « Ô Noé, débarque avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur toi et sur des communautés [issues] de ceux qui sont avec toi. Et il y (en) aura des communautés auxquelles Nous accorderons une jouissance temporaire; puis un châtiment douloureux venant de Nous les touchera. Voilà quelques nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela. Sois patient. La fin heureuse se sera qu’aux pieux. »

Cela se passa à la fin du cycle précédent, lors du changement de l'axe de rotation de la terre, par un mouvement ayant provoqué l’inversion des pôles. Un cataclysme mondial avait radicalement bouleversé la configuration et la géographie de la terre. A cette époque, une très ancienne civilisation de bâtisseur de fondations pyramidales et de constructions très élevées fut détruite à cause de son matérialisme extrémiste et de son immoralité. Son histoire fût aussi rapportée par le philosophe grec Platon dont Noé, Salut de Dieu sur lui, ainsi que sa famille furent sauvés sur l'arche d'alliance de l'anéantissement de cette civilisation. Sa morale essentielle est un rappel permanent à la postérité afin d’avertir que la conséquence des œuvres humaines négatives conduit à l’échec et mat.

Différents textes anciens témoignent en effet de la nature récurrente de changements cycliques. Dans un ouvrage de l’antiquité, l'auteur latin Pomponius Melaque témoigne de la véracité du phénomène périodique du lever du soleil soit par l’Ouest ou soit par l’Est :

«Les Égyptiens ont déjà vu la course des étoiles changer quatre fois de direction, et le Soleil s'est couché déjà deux fois dans la partie du ciel où il se lève aujourd'hui

En l’occurrence, après que le soleil se soit levé par l’Est, le doute ne pouvait guère subsister sur la carte gagnante. Selon le Coran, Noé, Salut de Dieu sur lui, joua aussi le rôle de symbolique d’initiateur du cycle actuel, comme Prophète du commencement des temps, en contraste avec le rôle symbolique du Prophète Mohammed (PSDL) qualifié de Prophète de la fin des temps.   

Si on pouvait représenter la venue des messagers au moyen d’un planning couvrant le temps utile du présent cycle, de son commencement à sa fin, le Prophète Mohammed (PSDL) correspondrait alors à son Jalon final, clôturant l’intervalle des Messagers de Dieu, en contraste avec le rôle symbolique de Noé, Paix et Saluts de Dieu, qui correspondrait au premier Jalon, inaugurant l’ère des prophètes. Autrement dit, comme deux bornes mathématiques aux extrémités d’un intervalle officiel de temps, ou deux jalons délimitant un planning rigoureux de travaux, Noé et le Prophète Mohammed, Paix et Saluts de Dieu sur eux, en constituent les deux porte-paroles limites bornant la période programmée par Le Créateur pour adresser les messages divins officiels successifs. Le hadith suivant atteste de la succession des messagers jusqu’à son extrémité ultime :

« Moi et mes prédécesseurs sommes des références pour l’humanité. Un jour un homme construit une magnifique maison mais il oublie de déposer une brique. Les gens observent cette très belle construction mais grand fut leur étonnement, lorsqu’ils constatèrent l’oubli de la brique. Ils interrogèrent le Prophète et il leur répondit : « Je suis comme cette brique, je clôture la chaîne des messagers. »(Hadith)

En peu de mots, le témoignage coranique suivant synthétise magistralement ce qui fut révélée, durant cet intervalle de temps autorisé, depuis Noé jusqu’à Mohammed, Paix et Saluts de Dieu sur eux, où le cœur pur demeurant sain est roi :

« Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé (à Mohammed (PSDL)), ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : « établissez la religion; et n'en faites pas un sujet de division ». Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. » Coran (Sourate 42 Ash-Shura)

Pour estimer la durée restante, de l’époque du Prophète (PSDL) jusqu’à la fin ultime du cycle actuel, selon le hadith/ (Sahih Mouslim) référencié par le n°1671, le Prophète (PSDL) a dit en joignant l'index au majeur :

« J'ai été envoyé, moi et l'Heure ainsi »  (En rapprochant l’index du majeur, il montre la courte durée séparant sa Mission de la date relative à la phase ultime de la fin des temps)

Or, comme une fonction sinusoïdale périodique, ce qui avait eu lieu à la fin du cycle précédent se reproduira aussi au terme ultime du cycle actuel.  Selon le hadit (2/312) rapporté par Abou Hourreira, bénédictions de Dieu sur lui, cité par l'Imam Ahmed, l'heure n'aura lieu que lorsque le soleil se lèvera de l'Ouest. Si un tel événement se produit alors et que les gens le voient, ils vont bien évidemment tous croire. Mais la foi de ceux qui n'ont pas réagi à temps, c'est à dire avant le changement de la course du soleil par rapport au ciel relatif terrestre, ne sera désormais plus acceptée par Le Créateur et le repentir sera carrément refusé.

En conclusion, il convient de demeurer vigilant pour guetter avec justesse quelle sera, parmi les « mille et une cartes » du jeu de notre époque, celle probablement vraie. La partie n'est pas encore terminée et le jeu continue jusqu’à nouvel ordre conformément aux règles du jeu. Heureusement, il est toujours possible de faire le bon choix en discernant les ruses du Messie Menteur et de fermer le robinet d’écoulement de l’énergie négative, savoureusement comestible comme combustible d’alimentation au fonctionnement anarchique de son système messianique antinomique aux lois universelles.

Et Dieu dit la vérité et guide dans la voie vraie.

Bennani Karim Tajeddine : Auteur d'ouvrages s'intéressant aux civilisations. Il est notamment l'auteur en 1993, du livre « Trait d'union » traitant, par science-fiction, de scénarios futuristes de la civilisation musulmane. Des publications variées figurent sur les sites : Oumma.com, lacitevirtuelle.com, Islam.leschallenges.com, « Pouvoir Mondial » et Uml.edaama.org. Dans le cadre du Projet international « Aristoth Interreg III B Medocc. Mediterranea Héritage Scientifique Interculturel, ayant eu lieu à Murcia (Sud d'Espagne) de juin 2007 à janvier 2008, sa publication : « L’Imagination créatrice dans le personnalisme musulman », édité en 1997, a été sélectionnée dans la perspective de l’héritage scientifique des savants musulmans du bassin méditerranéen. Cet article et son résumé ont été traduits en plusieurs langues. Ils sont publiés dans le catalogue espagnol référencié par ISBN : « 978-84-96760-15-8. » Récemment, le livre : « Une Civilisation Musulmane Universelle » a été publié par les maisons d’édition : « Wallada » au Maroc et « Tawhid » en France. Ce livre recommande un processus évolutif de transformation des pays musulmans au sein d’une civilisation musulmane évolutive dont l’asymptote aux changements successifs est symbolisée par le paradigme d’« Une civilisation musulmane universelle. » Cette démarche s’inspire du principe de la relativité générale d’Einstein ayant permit de transformer le repère classique dit « Galiléo-Newtonien » en repère extensible évolutif permettant de résoudre les contradictions antérieures et d’intégrer le temps comme quatrième dimension. Préalablement, le changement irréversible de mentalités vers des niveaux ascendants est nécessaire pour édifier toute civilisation évolutive, car Dieu ne change positivement les conditions des êtres humains que s'ils décident fermement de changer ce qu’il y a en eux-mêmes conformément à Sa Parole : « Dieu ne change l'état d'un peuple que s'ils changent ce qu'il y a en eux-mêmes » Coran (13,11)

Source : http://uml.edaama.org/spum/spip.php?article1

16/03/2009

Basculement des pôles : Modifications du champ géomagnétique terrestre

BASCULEMENT DES POLES
Modifications du champ géomagnétique terrestre

Les déplacements erratiques de nombreux corps célestes à travers le système, solaire influent sans doute sur l'orbite et l'axe de rotation des planètes. On a observé que certains changements climatiques coïncidaient avec des modifications du champ magnétique terrestre, mais on ignore encore pourquoi. Il est possible que la brusque disparition d'espèces animales entières (les dinosaures en sont l'exemple le plus connu) ait coïncidé avec de brusques bouleversements du champ magnétique terrestre, désormais prouvés.

Une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides.
A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Ces modifications ne sont pas des phénomènes perdus dans la nuit des temps géologiques. Les chercheurs ont découvert, dans les cendres de feux de camp d'aborigènes australiens, des preuves irréfutables que les pôles Nord et Sud occupaient des positions très différentes de celles d'aujourd'hui, et une inversion complète des pôles n'est pas exclue non plus. Ces modifications magnétiques, et les bouleversements qu'elles auraient entraînés, dateraient d'une époque relativement récente.

Une inversion soudaine des pôles magnétiques comparable à celle qui s'est produite dans le passé provoquerait une série de séismes le long des lignes de faille tectoniques et de gigantesques raz de marée consécutifs à des bouleversements subocéaniques. Des îles seraient englouties, des régions côtières et des plaines disparaîtraient sous les flots, tandis que des fonds marins surgiraient des profondeurs. De nombreux pays connaîtraient des inondations comparables au Déluge de la Bible. Des prédictions semblables avaient déjà été faites, par Edgar Cayce notamment, mais on ne les avait pas prises au sérieux. Ces nouveaux éléments feront que l'on prêtera peut-être désormais plus d'attention à ces prédictions.

Un basculement axial de la Terre générerait ouragans et raz de marée. De tels bouleversements cataclysmiques se sont sûrement déjà produits dans le passé. Les importants gisements de charbon de la Grande-Bretagne prouvent qu'à l'ère carbonifère la région connaissait un climat tropical, avec de vastes étendues de fougères et de marécages. De même, une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides. A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Alfred Wegener, dans les années 20, avait avancé une explication fondée sur la dérive des continents, mais elle supposerait une dérive de grandes masses continentales sur des milliers de kilomètres. Le scénario d'un basculement de l'axe de la Terre semble plus plausible, et permet, par exemple, de comprendre comment des troupeaux de mammouths paissant paisiblement dans une Sibérie chaude ont pu être pris dans les glaces après un brutal changement climatique. La congélation fut si rapide que l'on retrouva des fleurs non digérées dans l'estomac de l'un d'eux ! Une thèse opposée soutient que les mammouths ont toujours habité l'Arctique, mais cela est assez improbable, car un environnement aussi défavorable ne pouvait fournir une végétation suffisante à des animaux de cette taille.

Des expériences menées à l'aide de gyroscopes montrent que ceux-ci oscillent après avoir subi l'impulsion adéquate, mais ne tardent pas ensuite à retrouver un nouvelle stabilité dans leur rotation. Ce modèle théorique gyroscopique pourrait être appliqué à la Terre le passage d'un corps céleste ( Vénus ou un astéroïde ) pourrait donner une impulsion gravitationnelle suffisante pour faire osciller notre planète.

En 1967, l'ingénieur électricien Hugli Brown suggéra que l'axe de la Terre s'était incliné de 90° il y a 7 000 ans à peine. Si sa thèse sur les oscillations polaires régulières est difficile à défendre, celle de la petite oscillation axiale reste fort plausible.

Adam Barber, qui soutint la théorie de Brown dans une brochure intitulée Arrivée d'une catastrophe pire que la bombe H, avait prédit qu'un basculement axial de 135° se produirait dans les prochaines décennies, mais pas avant l'an 2005. Si cette prédiction n'est pas à prendre à la lettre, les écrits de Peter Warlow sur le même sujet, publiés en 1978 dans le journal de physique, méritent, eux, d'être pris au sérieux. Son hypothèse est celle d'un basculement axial à 180° les pôles Nord et Sud permutant. il démontra sa thèse à l'aide d'une maquette, et la confirma par une série de calculs. Selon lui, ce basculement se produirait tous les 2 000 ans environ. Warlow, qui, à l'instar de Velikovsky, prend les mythes très au sérieux, soutient que les Égyptiens ont enregistré à quatre reprises une telle interversion des pôles. Les plus récentes auraient eu lieu en 700 et en 1500 av. J.-C., cette dernière date correspondant à celle avancée par Velikovsky, ainsi qu'à celle de la destruction de la civilisation minoenne de Crète. Aussi, si le Soleil, avant le déluge se levait à l'ouest. Cela expliquerait plusieurs mystères:

Le glissement rapide de l'écorce terrestre.
La présence de mammouths parfaitement conservés dans les glaces de Sibérie, l'herbe ingérée non putréfiée.
Des géologues ont trouvé des roches dont le sens d'orientation cristalline était inversé et ceci ne peut pas s'expliquer que par l'inversion du sens de rotation de la terre ( ou une inversion des pôles ), sinon cela voudrait dire que ces roches sont vraiment trés anciennes et la dérive des continents les ont déplacées trés loin de leur latitude d'origine.
Les anguilles qui traversent l'océan jusqu'à la mer des Sargasses pour revenir se reproduire, comme les saumons, en suivant tout simplement au fond de l'océan, le lit des cours d'eau engloutis.

Des paléobiologistes ont découvert des traces fossiles qui indiquent que « la vie semble avoir été inscrite, gommée et réécrite quatre ou cinq fois, depuis le Cambrien. Ce qu'ils ont constaté, c'est qu'à différentes époques de l'histoire, la vie s'est développée pour être ensuite presque instantanément gommée. A chaque cycle, il s'en est suivi une période où la Terre a été dépourvue de toute vie pendant des millions d'années. Les grandes extinctions de masse sont prouvées. Là encore, elles n'ont jamais été expliquées clairement. Rentrent-elles également dans ce schéma de mort et de résurrection cyclique ?

La Terre, comme une toupie, tourne de moins en moins vite sur elle-même. Elle boucle son tour aujourd'hui en 24 h mais il ne lui en fallait que 22 il y a 400 millions d''années. Le champ magnétique terrestre serait-il en train de s'inverser ? Sur les 150 dernières années, l'intensité de la composante Nord-Sud du champ magnétique a décru de 10%. De plus, le pôle nord magnétique a été sérieusement perturbé ces trente dernières années.

La Terre n'a pas toujours été bleue. Il y a environ 750 millions d'années, elle aurait été entièrement recouverte de glace. Des pôles à l'équateur, une énorme couche de glace aurait recouverte toute sa surface. C'est du moins ce que pensent de nombreux climatologues. Toute trace de vie aurait été éliminée pendant cette longue période. Il y a 800 millions d'années, les continents actuels se regroupent en un seul bloc, la Rodinia. Puis, ce super continent se fissure sous leffet d'une intense activité volcanique. Des mers s'ouvrent et de gigantesques quantités de basalte son libérées ce qui piège une quantité de dioxyde de carbone. L'effet de serre perd alors son efficacité et les températures s’effondrent, provoquant la plus grande période glaciaire de tous les temps.

Des études en paléomagnétisme ont établi que la polarité magnétique de la Terre "s'était inversée plus de 170 fois pendant les derniers 80 millions d'années". Selon un article du géologue S.K Runcorn, Professeur à l'Université de Cambridge, "il ne fait aucun doute que le champ magnétique de la Terre est déterminé directement ou indirectement par la rotation de la Terre". Donc, l'axe lui-même de la Terre aurait changé. Plus simplement, la planète aurait basculé sur elle-même, ce qui aurait entraîné un changement de la localisation des pôles géographiques. Selon des articles parus dans Nature, la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans, au onzième millénaire avant notre ère. On sait que cette période est marquée de grandes extinctions dans le monde animal. (Nature 234,27/12/71). Certains scientifiques estiment que la prochaine inversion des pôles magnétiques terrestres aura lieu vers 2030. (article paru dans Nature 12/2/76).

On sait aujourd'hui que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser. Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales. Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. (article paru dans Sciences&Vie N°229).

Selon les lois de la mathématique et de la physique, la Terre ne peut subitement tourner dans l'autre sens à cause de la conservation du moment cinétique ( c'est ce qui fait qu'une ballerine tourne plus vite quand elle raproche ces bras le long du corps ). Il faudrait une collision violante pour que ça se produise ou l'arrivée d'une planete dans notre systeme solaire ( la planete
Nibirudes sumériens? ) dereglant tout sur son passage. Une inversion des pôles est alors plus probable plutôt qu'un changement de rotation de la terre.

LE GRAND CATACLYSME EGYPTIEN

Le Grand Cataclysme se déroule pendant l'ère du Lion, aussi les égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux, le soleil coincé entre l'hiéroglyphe du ciel l'un vers le haut, l'autre vers le bas, c'est à dire le ciel d'avant et le ciel d'après. L'adolescent repésente surement l'humanité très appauvrie après le déluge.


LA SCIENCE AUJOURD'HUI

Il y a quelques 10 000 ans, l'axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles, créant un cataclysme planétaire. Cet évènement les Égyptiens, ( héritiers des Atlantes? ), l'ont appelé " Le Grand Cataclysme". L'observation du zodiaque de Dendérah, ( aujourd'hui au musée du Louvre ), prouve que les egyptiens avait connaissance de ce déluge. Afin que nul n'en ignore, ils ont pris la peine de le graver, de le peindre et de le sculpter dans les temples, notament dans le temple de Dendérah. Ce zodiaque de Dendérah est infiniment plus vieux que celui du Louvre, daté aux environs de 50 / 150 ans avant JC qui est en fait la sixième reproduction.

L'astrologie que pratiquaient les Atlantes, continueront à l'être dans la colonie refuge d'égypte. Cette astrologie prenait en compte le mouvement de précession des équinoxes, redécouvert par Hyparque ( mathématicien grec ), environ 150 ans avant JC.

Voir:
Atlantide et Egyptiens


QUESTIONS SUR LE CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE

1-Qu’est-ce-que le champ magnétique terrestre?
La terre agit comme un énorme aimant sphérique et est entouré d’un champ magnétique appelé champ magnétique terrestre ou champ géomagnétique. Le champ magnétique terrestre ressemble au champ d’un aimant dipolaire (aimant cylindrique ou en forme de barreau avec des pôles N et S aux extrémités) situé au centre de la terre et incliné approximativement de 11° par rapport à l’axe de rotation de la terre. Cette représentation est trop simple car le champ observé est beaucoup plus complexe et varie non seulement dans l’espace mais également dans le temps. En chaque point le champ géomagnétique est caractérisé par sa direction et son intensité.

2- Le champ magnétique terrestre varie-t-il d’un endroit à l’autre?
Oui, le champ varie d’un endroit à l’autre d’une manière irrégulière ce qui nécessite des mesures en de nombreux endroits pour obtenir une image satisfaisante de sa distribution géographique. Cela est fait en le mesurant dans environ 200 observatoires magnétiques opérationnels sur les continents, complétés par des mesures sur les océans et des mesures par satellite.

3- Que sont les pôles magnétiques?
Les pôles magnétiques sont définis par les endroits où une aiguille aimantée librement suspendue s’oriente verticalement, autrement dit où l’inclinaison du champ est 90°. Ces endroits sont difficiles à déterminer parce que les pôles magnétiques ne sont pas fixes mais se déplacent de plusieurs centaines de kilomètres à cause de la variation diurne du champ et d’avantage encore pendant des orages magnétiques. Des observations récentes en 1990 par le Canadian Geological Survey et le U.S. Naval Oceanographic Office les situent à : 78,5 ° N et 103,4 ° W près de l’île Elef Ringes (Canada) 65 ° S et 139 ° E dans la baie Commonwealth (Antarctique) Les pôles basés sur une analyse globale du champ observé en se limitant aux termes dipolaires (modèle dipôle) sont appelés pôles géomagnétiques. Les pôles géomagnétiques qui correspondent au champ géomagnétique de référence international IGRF (IGRF = International Geomagnetic Reference Field) de 1995 sont situés à : 79,3 ° N, 71,5 W 79,3 ° S, 108,5 W

4- Comment convertir les lectures faites avec une boussole en azimut vrai ou azimut géographique?
La connaissance de la déclinaison du champ de l’endroit pour la période concernée (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la déclinaison ou cartes topographiques) permet de convertir la lecture en azimut vrai. L’azimut vrai est obtenu en ajoutant la déclinaison à la lecture (ou azimut magnétique) en suivant les conventions : déclinaison en degrés W ou négative, déclinaison E ou positive). Quand la déclinaison n’est pas connue pour la période concernée, mais pour une autre période, une correction en se basant sur la variation séculaire est nécessaire (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la variation séculaire de la déclinaison ou cartes topographiques). On peut aussi ?décliner? la boussole, c’est à dire faire une visée à la boussole dans une direction d’azimut géographique connu (selon une route rectiligne ou d’un point connu vers un repère figurant sur la carte). On peut ainsi déterminer la correction à apporter aux lectures de la boussole.

5- Qu’est-ce que l’équateur magnétique?
L’équateur magnétique est l’ensemble des points où l’inclinaison I est zéro et où la composante verticale V du champ est nulle. Contrairement à l’équateur géographique, l’équateur magnétique est irrégulier et n’est pas fixe. Au nord de l’équateur magnétique l’extrémité nord d’un aimant suspendu librement plonge en dessous du plan horizontal local et I et V sont comptées positives. Au sud de l’équateur magnétique l’extrémité sud de l’aimant plonge en dessous du plan horizontal et I et V sont comptées négatives.

6- Le champ varie-t-il beaucoup en quelques années?
Le champ magnétique varie dans le temps. Le spectre des variations est très large et s’étend de fractions de seconde jusqu’à quelques millions d’années. On distingue les variations d’origine interne des variations d’origine externe. La variation diurne, saisonnière et annuelle sont d’origine externe et trouvent leur origine dans l'activité solaire. Le soleil émet des particules et des radiations; elles provoquent des ionisations dans l’ionosphère qui donnent naissance à des courants électriques accompagnés de champs magnétiques. La plus grande cyclicité d’origine externe connue est d’environ 11 ans liée à la cyclicité des tâches solaires. Les variations d’origine interne ont des périodes plus longues allant de quelques années à des millions d’années. On appelle par définition les variations du champ principal d’origine interne la variation séculaire. Pour des raisons pratiques on appelle variation séculaire la variation d’une année à l’autre. Cette variation n’est donc pas complètement d’origine interne mais contient encore des composantes d’origine externe.

7- Est-ce que le champ géomagnétique s’inversera bientôt?
Bien que l’on observe une décroissance de l’intensité du champ géomagnétique on ne peut affirmer que le champ s’inversera bientôt. A partir des mesures de l’intensité depuis le milieu du 19e siècle certains chercheurs estiment que le moment magnétique dipolaire du champ s’annulera dans environ 1300 ans. Mais la valeur actuelle du moment dipôle est toujours plus importante qu’elle ne l’a été pour la plupart du temps pendant les dernières 50.000 années et la tendance à la décroissance peut basculer à n’importe quel moment. Même si le champ commence à s’inverser, il faudra quelques milliers d’années pour qu’il s’inverse complètement. Le champ ne s'annule pas entièrement lors d’une inversion mais il est plus faible que normalement, avec probablement des pôles multiples. La navigation à l’aide d’une boussole magnétique serait difficile et les animaux migratoires pourraient rencontrer quelques problèmes. Les inversions sont bien connues et bien datées pour les 5 derniers millions d’années à partir de mesures paléomagnétiques et des datations absolues; la dernière inversion a eu lieu il y a 780.000 années. Il est possible, et même probable, que des inversions de courte durée se soient produites depuis.

8- Quel est l’origine du champ magnétique terrestre?
Le champ géomagnétique trouve son siège dans le noyau externe liquide de la terre. L'hypothèse la plus probable, généralement admise actuellement, est que le champ géomagnétique est généré par interaction entre un champ magnétique et le mouvement du liquide dans le noyau externe. Cette hypothèse a été formulée par une théorie que l'on appelle la théorie dynamo. La séismologie nous a appris que le noyau externe de la terre se comporte comme un liquide. Ce liquide est un conducteur électrique et quand il est en mouvement dans un champ magnétique (champ interplanétaire par exemple) des courants électriques prennent naissance accompagnés d'un champ magnétique. A cause de la résistance ohmique ces courants décroissent rapidement et ont donc une durée de vie relativement petite. Il doit donc exister un mécanisme de régénération des courants électriques qui maintient le champ. Un des ces mécanismes est une dynamo auto-excitée.

9- Comment se fait-il que le champ magnétique soit enregistré par les terres cuites?
Les terres cuites contiennent des minéraux magnétiques (principalement des oxydes de fer) qui sont porteurs d’une aimantation rémanente. Lors de la cuisson, quand une température suffisante (température de Curie ou de Néel) est atteinte, cette rémanence disparaît. Pendant le refroidissement, sous cette température critique, une nouvelle aimantation rémanente guidée par le champ magnétique ambiant apparaît. Cette aimantation rémanente est donc un enregistrement du champ pendant le refroidissement.

10- Quelle est la précision de la datation archéomagnétique?
La précision de la datation archéomagnétique dépend de nombreux facteurs: fidélité de l’enregistrement dans les terres cuites, absence de déplacement de la structure, taux de variation du champ magnétique terrestre, précision des diagrammes de référence qui dépend elle-même de la précision de la datation des terres cuites sur lesquels ils sont basés. Dans les cas favorables on peut atteindre une précision de 25 ans.

11- Est-ce que le champ magnétique terrestre a beaucoup varié pendant les périodes archéologiques?
Dans nos régions, au cours des deux derniers millénaires, la déclinaison a varié d’environ 50° (de + 25° W à + 25° E) et l’inclinaison de 20° (de + 55° à + 75°).