Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2011

Libye : Sarkozy et Obama haussent le ton

Bien sûr que c'est bien de hausser le ton pour que le massacre d'innocents cesse, mais l'aide humanitaire n'est-elle pas un prétexte pour les USA et l'Europe, pour faire ingérence dans le pays, pour mettre en place leurs pions et aller monopoliser le pétrole et les richesses de la Libye ?

Encore une fois on peut se demander, comment se fait-il que nombre de pays arabes soient touchés en même temps par les révoltes des peuples ?

Pendant qu'Obama et Sarkozy s'occupent des pays arabes, ils font quoi pour aider leurs peuples, éviter de les ruiner avec les banques privées, réduire leurs charges et leur permette de bien vivre ? Rien ?

Quelle occasion rêvée que la révolte des peuples arabes pour faire dériver notre attention !


Par Europe1.fr avec AFP et Reuters

Publié le 24 février 2011 à 23h22 Mis à jour le 24 février 2011 à 23h46

Barack Obama et Nicolas Sarkozy ont réclamé "un arrêt immédiat de l'usage de la force" en Libye. © MAXPPP

Les deux présidents ont réclamé "un arrêt immédiat de l'usage de la force" en Libye.

Nicolas Sarkozy et Barack Obama ont durci le ton ensemble jeudi soir. Les chefs d’Etat français et américain "ont réitéré leur exigence d'un arrêt immédiat de l'usage de la force contre la population civile face à la poursuite de la répression brutale et sanglante et aux déclarations menaçantes de la direction libyenne", a annoncé l'Elysée jeudi soir. Et ce, après un entretien téléphonique sur la situation en Libye entre les deux hommes.

Une nouvelle réunion du Conseil de sécurité de l’Onu demandée

Le président français a présenté les mesures actuellement examinées, à son initiative, au sein de l'Union européenne, et "dont il souhaite l'adoption rapide", précise l’Elysée. Nicolas Sarkozy a annoncé également son intention de demander une nouvelle réunion urgente du Conseil de sécurité de l'Onu sur la situation en Libye.

"Dans le prolongement de la déclaration adoptée à l'unanimité par le Conseil le 22 février, des mesures concrètes sont désormais nécessaires, notamment pour permettre l'accès immédiat de l'aide humanitaire et pour sanctionner les responsables des violences contre la population civile libyenne", assure l’Elysée.

Le président américain a exposé, à son tour, au chef d’Etat français les mesures que comptaient prendre de leur côté les États-Unis. Et ce, alors que Jay Carney, porte-parole de la présidence américaine, a indiqué jeudi que toutes les options, y compris des sanctions, seraient évoquées.

Kadhafi, auteur de crimes contre l’humanité ?

Nicolas Sarkozy avait déjà durci le ton mercredi contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi et pressé l'Union européenne d'adopter des "sanctions concrètes" contre les responsables de la répression en Libye. Jeudi, le Quai d'Orsay a estimé que les violences perpétrées par le pouvoir en Libye "pourraient constituer des crimes contre l'humanité" et que la saisine de la Cour pénale internationale devait être envisagée.

Parlant du "devoir d'intervenir" de la communauté internationale, le ministre de la Défense Alain Juppé a dit souhaiter "de tout coeur que Kadhafi vive ses derniers moments de chef d'Etat". Il a affirmé, sur France Inter jeudi, qu'une intervention militaire n'était pas d'actualité, même si l'idée d'une zone d'exclusion aérienne, qui empêcherait l'aviation de Kadhafi de bombarder sa propre population, "mérite d'être étudiée".

http://www.europe1.fr/International/Libye-Sarkozy-et-Obam...


Côte d’Ivoire : "une guerre civile"

Tout va bien partout apparemment ! On voit que les radiations solaires sont en train d'activer l'éveil et l'ADN de tous.

Par Europe1.fr avec Aurélien Fleurot et agences

Publié le 24 février 2011 à 20h41 Mis à jour le 24 février 2011 à 21h08

Les violences se poursuivent à Abidjan, la capitale ivoirienne, près de trois mois après la présidentielle.

Les violences se poursuivent à Abidjan, la capitale ivoirienne, près de trois mois après la présidentielle. © REUTERS

TEMOIGNAGE - En Côte d’Ivoire, la situation se dégrade, comme le raconte un Français, habitant d’Abidjan.

"Il y a des morts et des morts tous les jours". Le constat est terrible pour André*, un industriel français installé dans la capitale ivoirienne depuis une dizaine d’années et interrogé par Europe 1 jeudi, près de trois mois après le début de la crise née après la présidentielle. La situation se détériore depuis une semaine dans le pays.

"Là, c’est le début d’une guerre civile", estime-t-il :

 Des combats ont éclaté jeudi dans l'ouest de la Côte d'Ivoire entre l'armée fidèle au président sortant Laurent Gbagbo et l'ex-rébellion alliée à son rival Alassane Ouattara, soutenu par la communauté international. A Abidjan, certains habitants fuient par centaines le quartier d’Abobo, pro-Ouattara, après de violents affrontements.

Quinze personnes ont été tuées dans des violences durant la semaine écoulée en Côte d'Ivoire, particulièrement dans la capitale. La ville est le théâtre d'affrontements entre forces fidèles au président sortant et partisans d'Alassane Ouattara. L'Onu a déploré "la recrudescence de la violence particulièrement dans certains quartiers d'Abidjan entre militaires et manifestants, avec utilisation d'armes lourdes, accroissant le nombre de morts". 315 morts auraient ainsi été recensés depuis la mi-décembre 2010.

"On redoute que ça s’embrase"

"Il y a des affrontements d’une violence extrême", assure André. "Il y a des morts et des morts tous les jours. Ca continue et on sait que ça risque de s’embraser à tout moment", déplore le Français. "On redoute que ça s’embrase d’un coup, que tous les quartiers s’embrasent, et à mon avis, ce sera difficilement contrôlable", juge cet industriel à Abidjan.

Trois mois après la présidentielle, Laurent Gbagbo s’accroche au pouvoir et au palais présidentielle alors qu’Alassane Ouattara reste retranché dans l’hôtel du Golfe. Pour l’homme d’affaires français, "la diplomatie a monté ses limites". Et, assure-t-il, "tout le monde sait qui est le vainqueur évidemment".

Pour départager les deux hommes, "il n’y a plus qu’une issue maintenant, c’est la violence", estime-t-il avant d’ajouter : "Je crois que le cycle a commencé, ça devrait très mal se finir".

*Le prénom a été modifié.

http://www.europe1.fr/International/Cote-d-Ivoire-une-guerre-civile-428339/

 

Petite banniere 400x50

 

00:05 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, Révolution | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

24/02/2011

Croatie : Affrontement entre police et manifestants anti-gouvernementaux

Encore une révolte en Croatie !

Croatie Agence France-Presse 
24/02/2011 15h26 

Croatie - Affrontement entre police et manifestants anti-gouvernementaux
Les manifestants réclament la démission du Premier ministre Jadranka Kosor. 
© AFP



ZAGREB - La police croate a utilisé des gaz lacrymogènes jeudi soir à Zagreb pour disperser un millier de manifestants qui tentaient de s'approcher du siège du gouvernement en réclamant la démission du Premier ministre Jadranka Kosor, a constaté une journaliste de l'AFP.

Des forces spéciales de la police ont été déployées sur la place Sveti Marko, dans la vieille ville de Zagreb, où se trouve le siège du gouvernement, pour empêcher les manifestants de s'en approcher.

Des manifestants ont jeté des pierres et des bouteilles contre des policiers. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes pour repousser ceux qui tentaient de percer le cordon de sécurité.

Les manifestants scandaient «Voleurs! Voleurs!» et «Jadranka, va-t-en!». Une dizaine de personnes ont été arrêtées, selon la télévision nationale.

La manifestation avait été organisée sur le site de socialisation Facebook. Une autre, similaire, avait rassemblé mardi quelque 300 personnes.

Les organisateurs ont réclamé la démission de Mme Kosor. Ils ont accusé le gouvernement de «rendre tous les jours la vie des citoyens plus difficile et de mener le pays vers un chaos économique».

L'économie locale devrait s'être contractée de 1,9% en 2010, selon les prévisions de la Banque centrale, après un recul du PIB de 5,8% en 2009.

 

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2011/02/2...

Petite banniere 400x50

 

23:21 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, Révolution | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

La chine conseille aux chinois d'épargner en lingot d'argent accusant les banquiers d'escrocs

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/01/259016370.jpg

 

La Chine a interdit par décret l'exportation d'argent métal. C'était un scud contre les grosses banques du cartel anglo-américain qui manipulent les cours sur les marchés à terme. En interdisant l'exportation d'argent, ce sont 154 millions d'once (4800 tonnes) que la Chine retire du marché mondial, soit le tiers de la consommation industrielles d'argent en 2008  ( 447 millions d'onces) ou près de 20% de la demande globale.
Le gouvernement chinois autorise et encourage la population à épargner en lingots d'argent, il y a eu des campagnes officielles engagées par les médias du pays : dans les journaux télévisés, dans les spots publicitaires, etc..!

( Les communistes conseillent utilement leurs citoyens tandis que les politiciens du monde libre entretiennent le mensonge sur la plus grande crise économique de l'Histoire qui se profile).

En septembre 2009, la Chine a officiellement annoncé qu'elle autorisait ses sociétés à faire défaut sur les marchés des  "produits dérivés" sur les matières premières  (sans toutefois préciser s'il s'agissait de pétrole ou d'argent métal).


La Chine a laissé entendre qu'elle considérait ces "dérivés" financiers comme frauduleux et les banques émettrices comme des escrocs.


Selon le rapport de la BRI (Banque des Réglements Internationaux) la production minière a été vendue 45 fois sous la forme de produits dérivés.  Deux à trois grosses banques anglo-saxonnes, impliquées dans cette affaire, sont aujourd'hui INCAPABLES de livrer de telles quantités.


lingot_tigre


Les multinationales bancaires JP Morgan et HSBC totalisent une position de vente d'argent à découvert, qu'elles devraient livrer physiquement un jour, de 500 millions d'onces, soit 66 % de la production minière actuelle. La situation est tellement catastrophique pour ces deux grosses banques (elles détiennent 95% des positions vendeuses sur l'argent métal) que leurs positions sur ce marché ne sont plus publiées ! Normal puisqu'elles ne disposent plus de sources d'approvisionnements tangibles.


Le même phénomène existe sur le marché de l'or physique où des banques occidentales sont vendeurs à découvert (donc obligation de rachat) de 60 000 tonnes d'or.

La Chine et quelques autres pays alliés peuvent à tout moment faire sauter le système bancaire américain..!

Londres passera probablement à la trappe avant New-York..!

silverchinaimport

On comprend pourquoi les Rothschild ont quitté le marché des métaux précieux de Londres... voué au mieux à la fermeture.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/02/21/20449...

 

3 millions d’Egyptiens pour reprendre Jérusalem

Quand les peuples se réveillent et se libèrent de la dictature ! Impressionnant !

 

Après 30 ans d’exil, Youssouf Al-Qaradawi leader des frères musulmans est rentré dans son pays vendredi dernier, pour y diriger la prière devant plusieurs millions d’Égyptiens qui étaient rassemblés sur la désormais célèbre place Tahrir au Caire. Le leader spirituel de la confrérie des frères musulmans a déclaré que « la révolution n’était pas finie », et qu’il ne fallait « laisser personne s’en emparer à la place du peuple Égyptien ».“Un message à nos frères en Palestine: je nourris l’espoir que, tout comme Allah m’a permis de voir le triomphe de l’Egypte, Il me permettra d’assister à la conquête de la mosquée Al-Aqsa (Jérusalem) et de prêcher dans la mosquée Al-Aqsa.” a t il annoncé. Il a ensuite exprimé le souhait de faire prochainement un discours dans la mosquée Al-Quds… ce à quoi la foule a répondu ainsi ‎ “on marche sur Jérusalem, martyrs par millions” et “Jérusalem on arrive” ! Allah o Akbar Allah o Akbar Allah o Akbar !!

3Millions d'égyptiens chantent :"Jérusalem, Al Qods, on arrive" ! Allah o Akbar Allah o Akbar Allah o Akbar. Nos frères Musulmans et Chrétiens de Palestine, massacrés depuis plus de 60ans par les juifs sionistes, seront bientôt libres ! Allah o Akbar Allah o Akbar Allah o Akbar


3 Millions d’égyptiens chantent :”Jérusalem, on arrive” !
http://www.dailymotion.com/video/xh4kur_3-millions-d-egyp...



 

Le Hezbollah se réveille à son tour et demande aux membres de la guérilla chiite libanaise de se tenir prêts à envahir le nord d'Israël.

Le Hezbollah menace d'envahir la Galilée

BEYROUTH (AP) —   Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a exhorté mercredi les membres de la guérilla chiite libanaise à se tenir prêts à envahir le nord d'Israël.

"Je dis aux saints guerriers de la Résistance islamique d'être prêts pour le jour où, si la guerre nous est imposée, votre commandement vous demandera de contrôler la Galilée", a déclaré le cheikh Nasrallah dans un discours télévisé.

Mardi, le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak s'est rendu dans le nord de l'Etat hébreu. Il a dit aux soldats israéliens qui y sont postés que le calme régnant actuellement à la frontière israélo-libanaise risquait de ne pas durer.

"Cela ne durera pas toujours et dans certaines conditions, cela pourrait se détériorer", a prévenu Ehoud Barak. "Il serait alors fait encore appel à vous".

La guerre de 34 jours qui a opposé le Hezbollah à Israël en 2006 avait fait 1.200 morts parmi les Libanais et 160 parmi les Israéliens. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110216.FAP5142/le-hezbollah-menace-d-envahir-la-galilee.html