Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2017

La victoire volée du morveux de chez Rothschild

En espérant qu'un candidat aura saisi le Conseil Constitutionnel pour faire annuler le 1er tour des élections. Mais Hollande a tout prévu, puisqu'il a nommé le sioniste, Laurent Fabius à la Présidence du Conseil Constitutionnel ! 

L'élection présidentielle peut-elle être reportée ou annulée ? 

Dans les coulisses du Conseil constitutionnel, où sont validés les suffrages de la présidentielle 

 

La victoire volée du morveux de chez Rothschild 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bruno GUIGUE

Lancé sur le marché comme une savonnette, le bébé Cadum de la finance s’installera à l’Elysée le 7 mai. Certes, Macron est vainqueur, mais il a emporté la mise au terme d’une campagne qui a pulvérisé les records de médiocrité et de partialité. Adoubé par le capital transnational, le morveux de chez Rothschild a gagné un match truqué. Si Macron a gagné dimanche, c’est parce que neuf milliardaires contrôlent la presse française, que Macron est leur candidat et que ces rapaces décident à notre place.

Durant la campagne, la fabrique du consentement a tourné à plein régime, elle a fait la “journée des trois 8” ! Des cajôleries de Bourdin aux mensonges du “Monde” en passant par la servilité des hétaïres sur le retour de Bfm/Tv, la caste journalistique a justifié ses émoluments en passant consciencieusement la serpillière pour le commis de l’oligarchie. Propulsé au firmament cathodique, le jeune banquier rompu au marketing a vendu son rêve de pacotille, proposant aux gogos, par exemple, de faire de la France une “start-up nation” où chaque Français pourrait monter sa “start-up”.

Ce prestidigitateur se fait passer pour un candidat “progressiste”, alors qu’il s’accommode de 85 milliards d’évasion fiscale tout en voulant sabrer le régime d’assurance-chômage pour faire des économies. Cet illusionniste de première bourre a même réussi à faire croire aux employés que grâce à sa potion magique ils deviendraient cadres et aux cadres qu’ils deviendraient patrons. Macron le sait. Quand on est un freluquet né avec une cuillère en argent dans la bouche, on ne mord pas la main qui vous nourrit.

Cet apôtre de l’ubérisation de l’économie et du détricotage du code du travail, cet apologiste du marché sans frontières et de la mondialisation capitaliste a gagné de justesse, le 23 avril, en se qualifiant pour le second tour. Mais s’il l’a emporté sur ses concurrents, c’est parce qu’il y avait promotion sur les ventilateurs ! Macron, c’est un courant d’air. Adepte de la pensée magique, il sermonne comme un télévangéliste, fait des moulinets avec les bras et promet des lendemains qui chantent. Macron, c’est un symptôme, celui de la dépolitisation et de la déculturation d’une société laminée par le rouleau compresseur libéral, évidée par cette calamité qu’est l’euro et déstructurée par l’individualisme made in USA.

Jouant de sa belle gueule, le gigolo de la caste a investi l’espace médiatique pour y déverser sa bouillie pour les chats. Il a recyclé les vielles lunes libérales, et les médias lui ont servi la soupe en même temps qu’à un Front national ravi de jouer les épouvantails. N’oublions pas. Le repoussoir lepéniste, c’est le faire-valoir de Macron. Le second tour de l’élection présidentielle, le 7 mai, sera une coproduction Macron/Le Pen destinée à expédier le premier à l’Elysée en étouffant toute alternative sérieuse. Et le pire, c’est que cette supercherie a été orchestrée et exécutée aux yeux de tous, comme si c’était dans l’ordre des choses.

Le Don Juan des classes moyennes boboïsées, cependant, n’aura pas la tâche facile. Car on l’attend au tournant ! A supposer qu’il obtienne une majorité de bric et de broc aux élections législatives, il va se heurter à une opposition à trois têtes qui ne lui fera pas de cadeaux. Le FN, bien sûr, à qui un tel président garantit une rente tribunicienne. La droite, qui va refaire ses forces après le retrait de Fillon. Mais aussi, et surtout, une gauche qui a changé de visage. Quand le rimmel va dégouliner, la vacuité du programme finira par se voir. Le mariage de la carpe et du lapin va rapidement lasser les gourmets. Séducteur asexué, ce mouflet qui hurle pour jouer au dur risque de subir rapidement la panne fatidique.

 

Bruno GUIGUE

25/04/2017

Des dizaines de milliers d'électeurs radiés des listes : frustration, colère et recours en justice

Des dizaines de milliers d'électeurs radiés des listes : frustration, colère et recours en justice

Des dizaines de milliers d'électeurs radiés des listes : frustration, colère et recours en justice 

Le 23 avril, de nombreux électeurs ont découvert qu'ils ne figuraient plus sur les listes électorales après un changement d'adresse non signalé. Frustrés, parfois en colère, certains comptent même déposer un recours pour faire annuler le scrutin.

Depuis le 23 avril, les plaintes d'électeurs radiés des listes électorales et n'ayant pas pu voter au premier tour de la présidentielle se multiplient. Plusieurs témoignages font état d'une frustration d'autant plus grande que, pour la plupart de ces citoyens privés de vote, il ne sera pas non plus possible de voter au second tour le 7 mai prochain, ni aux législatives du mois de juin.

Dans certaines villes, comme Strasbourg (Bas-Rhin), il semble s'agir d'un phénomène d'ampleur. Dès le 23 avril au soir, comme le rapporte La Dépêche, la mairie a confirmé que pas moins de 16 000 personnes avaient été radiées des listes électorales, sur les quelque 270 000 habitants que compte la ville. A Asnières (Hauts-de-Seine), ce sont des centaines d'électeurs qui ont appris le jour même du vote qu'ils n'étaient plus inscrits, selon Le Parisien. Des cas identiques ont également été rapportés à Ris-Orangis (Essonne), à Nice (Alpes-Maritime), à Nancy (Meurthe-et-Moselle), à Clichy (Hauts-de-Seine) ou encore dans de plus petites villes, comme Saint-Germain-Laprade (Loire) ou La Queue-en-Brie (Val-de-Marne). Dans ce dernier département, 81 300 personnes ont été radiées, annonce la préfecture. Au Mans (Sarthe), 4 000 électeurs ont été radiés.

Ces radiations sur l'ensemble du territoire s'expliqueraient principalement par des changements d'adresse non signalés des électeurs et relèveraient donc d'une procédure administrative tout à fait normale. Selon France Bleu Alsace, d'autres cas pourraient être liés à des changements d'état civil, notamment ceux de jeunes filles ayant changé de nom après s'être mariées. Des internautes ont mis en ligne une carte collaborative permettant à chaque électeur ayant été privé du droit de voter de se signaler : outre les radiations des listes électorales, un certain nombre de cas semblent concerner des procurations non reçues.

Des électeurs radiés en colère entament des démarches au tribunal

Un certain nombre d'électeurs radiés des listes électorales ont manifesté – avec plus ou moins de finesse – leur colère de n'avoir pas pu voter. A Ris-Orangis, un homme a brisé deux vitres de son bureau de vote alors que les assesseurs lui refusaient le droit de glisser son bulletin dans l'urne, rapporte Le Parisien. D'autres ont rapidement exprimé leur frustration sur les réseaux sociaux.   

La suite ICI

 

 

 

TRUCAGE DES ÉLECTIONS FRANÇAISES COMME EN AUTRICHE ?

22/04/2017

Français, Réveillez-vous ! VOTEZ pour le FREXIT ! Ne vous laissez plus escroquer par les traîtres et les corrompus qui vous mènent à l'abattoir !

La commission européenne se fiche que les Français votent à droite ou à gauche.

La belle escroquerie morale dirigée à l'encontre du peuple Français par 10 candidats sur 11 qui se présentent aux élections présidentielles françaises !

10 corrompus et 10 traîtres qui se moquent de manière flagrante du Peuple Français et qui mériteraient de passer devant un peloton d'exécution pour Corruption et Haute TRAHISON de la France et du Peuple Français ! 

Ou comment 10 candidats sur 11 qui se présentent aux élections présidentielles, prennent tous les français pour des imbéciles en les trompant volontairement et tant il est vrai que 10 candidats sur 11, savent pertinemment, qu'ils ne pourront pas gouverner la France librement, tant que nous resterons dans l'Union Européenne dont la Commission Européenne décide des destinées pour le peuple français et pour les peuples des 27 pays européens, d'appliquer leurs propres directives, dont sont les victimes les 27 peuples européens qui sont prisonniers des traités Européens et des Grandes Orientations de Politique Économique Européennes qui sont imposés aux 27 peuples européens. 

 

Voir l'article précédent :

L'arnaque des élections présidentielles en France consiste à renforcer les pouvoirs de la Commission Européenne !

 

1 - Qu’est ce que les Grandes Orientations de Politique Économique (GOPÉ) ?

2 - Les GOPÉ, ou comment nos gouvernements sont subordonnés à la Commission européenne.

3 - Les GOPÉ, ou comment nos gouvernements sont subordonnés à la Commission européenne (suite) La preuve par l’histoire


Les corrompus et les traîtres que nous avons au pouvoir en France et à la tête des 27 pays européens, vendus aux Yankees et à la Commission Européenne, se paient de la tête du peuple français en leur proposant de voter aux présidentielles pour choisir parmi 10 candidats, l'UNIQUE VRP ou REPRÉSENTANT de la France qui sera soumis :

- à Waghinston,

- aux Banksters étrangers, 

- à la Commission Européenne illégale dont les membres n'ont jamais été élus par le peuple français,

-  à l'OTAN.

 

11 candidats - Un seul candidat du Frexit 

 

 Les politiques économiques et sociales imposées par l'UE sont ultra libérales 

 

UMPC #44 :

La commission européenne se fiche que les Français votent à droite ou à gauche

 

D'autres vidéos courtes pour comprendre :

Une minute pour comprendre – Notre nouvelle série de vidéos courtes

47 vidéos courtes pour comprendre : le lien de la playlist : ICI 

 

 

 

L'arnaque des élections présidentielles en France consiste à renforcer les pouvoirs de la Commission Européenne !

 

Depuis l'entrée de la France dans l'UNION EUROPÉENNE, elle n'a plus de politique nationale ! Aussi lorsque vous votez à l'ARNAQUE des élections présidentielles en France, vous confirmez à leurs postes : Jean-Claude JUNCKER et Antonio Tajani !

C'est la Commission Européenne avec le poivrot de Jean-Claude Juncker qui en est le président et Antonio Tajani, président du Parlement Européen qui gouvernent la France et les 27 pays états membres de l'Union Européenne, en appliquant les directives communes aux 27 pays européens : Les GOPÉ ! 

 

Qu’est ce que les Grandes Orientations de Politique Économique (GOPÉ) ?

Les GOPÉ, ou comment nos gouvernements sont subordonnés à la Commission européenne.

Les GOPÉ, ou comment nos gouvernements sont subordonnés à la Commission européenne (suite) La preuve par l’histoire

 

En votant pour l'un des 10 candidats qui ne souhaitent pas sortir de l'UNION EUROPÉENNE et qui refusent de mettre en oeuvre la procédure pour le FREXIT, en actionnant l'article 50 du traité européen, vous allez donc voter pour l'un des 10 escrocs et traîtres à la Nation et au Peuple Français, qui sera soumis et vous livrera entre les mains de ses maîtres de la Commission et du Parlement Européens, à Washington et à l'OTAN, et pour des personnes et des structures pour lesquelles nous n'avons jamais voté !  

Et comme les traités européens sont irréformables, il ne reste plus que le FREXIT proposé par François ASSELINEAU, l'UNIQUE CANDIDAT HONNÊTE qui le propose pour libérer la France et le peuple français !

 

Qui exerce un pouvoir de contrôle dans l’Union européenne ?

Comment sont nommés le président et les membres de la Commission européenne ?


La France n’a plus de politique nationale.
Voilà qui gouverne réellement la France |
Avez vous voté pour eux ?    

                                                                                                             

 

Président du Parlement Européen avoue l'impossibilité de modifier les traités