Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2020

George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ? | ARTE

George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ? | ARTE

Le film raconte l'histoire croisée de George Orwell et d'Aldous Huxley, les auteurs des deux grands romans d'anticipation : "1984" et "Le meilleur des mondes". Ecrits il y a plus de 70 ans, ces deux romans trouvent un écho extraordinaire dans nos sociétés d'aujourd'hui : faits alternatifs, fake news, ultra-surveillance...

Orwell et Huxley semblent avoir imaginé toutes les dérives de nos sociétés. Avant l’ère de la surveillance généralisée, des fake news ou des bébés sur mesure, deux romans d’anticipation du XXe siècle ont alerté sur les dérives des sociétés démocratiques : Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley et 1984 de George Orwell, parus respectivement en 1932 et 1949. Écrits par deux Anglais, qui se croisent en 1917 au chic collège d’Eton − le premier, professeur dandy, y enseignait le français au second, Eric Blair de son vrai nom, boursier égaré dans l’institution −, ces livres mettent en scène des dystopies également cauchemardesques mais foncièrement divergentes.

Quand Le meilleur des mondes annonce une aliénation consentie au travers d’une civilisation hédoniste, consumériste et eugéniste dans une Londres futuriste, 1984 dénonce la surveillance systématisée d’un régime totalitaire, sous l’œil terrifiant − et faussement rassurant − de "Big Brother".

Si George Orwell a lu avec passion le roman de son aîné, l’ancien combattant du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste) en Catalogne pendant la guerre d’Espagne a été marqué par la violence et la propagande des fascismes en Europe comme du stalinisme en URSS. Issu d’une famille nantie de scientifiques et frère d’un biologiste eugéniste, Huxley, à son tour, jugera le livre d’Orwell "profondément important", mais ne partagera pas sa vision de l’avenir, qui ne peut, selon lui, se réduire à "une botte dans un visage".

L'un redoute une dictature scientiste qui, en s’appuyant sur les biotechnologies, asservirait des individus programmés, quand l’autre imagine un État bureaucratique et répressif qui confisquerait la liberté de penser et la mémoire.

Monstre hybride  En confrontant les versions du "monde d’après" d’Aldous Huxley et de George Orwell, comme les itinéraires respectifs des deux écrivains, ce documentaire montre combien leurs œuvres visionnaires, qui ont en commun la manipulation du langage et la falsification de l’histoire, rencontrent les enjeux glaçants du monde contemporain, sorte de monstre hybride à la croisée de leurs romans.

Éclairée par les analyses de critiques, d’écrivains (Boualem Sansal) et de philosophes (Cynthia Fleury), comme de l’émouvant témoignage du fils adoptif de George Orwell, Richard Blair, une relecture opportune, au temps de la surconsommation, des caméras à reconnaissance faciale, des réseaux sociaux ou encore des éructations de Donald Trump qui martèle : "Ce que vous voyez et lisez n’est pas la vérité.

" George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ? Documentaire de Philippe Calderon et Caroline Benarrosh (France, 2017, 54mn) 

 

 

LA FIN PROGRAMMEE DE LA DEMOCRATIE

1 - Le pouvoir a déjà changé de mains

2 - L'illusion démocratique

3 - La disparition de l'information 

4 - Stratégies et objectifs pour le contrôle du monde

5 - Les attributs du pouvoir

6 - La vraie réalité de l'argent


7 - Le point de non-retour écologique

8 - La destruction de la nature

9 - Les alternatives de la dernière chance

10 - 2000 ans d'Histoire

  

Stratégies de manipulation
Les stratégies et les techniques des Maîtres du Monde
pour la manipulation de l'opinion publique et de la société...

*******

"Le meilleur des Mondes" d'Aldous Huxley


 

Dans ce livre visionnaire écrit dès 1932, Aldous Huxley imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus.

Dans cette société future, tous les enfants sont conçus dans des éprouvettes. Ils sont génétiquement conditionnés pour appartenir à l'une des 5 catégories de population. De la plus intelligente à la plus stupide: les Alpha (l'élite), les Bétas (les exécutants), les Gammas (les employés subalternes), les Deltas et les Epsilons (destinés aux travaux pénibles).

Le "meilleur des mondes" décrit aussi ce que serait la dictature parfaite: une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves "auraient l'amour de leur servitude"...

 

 


Aldous Huxley

Dans un dialogue entre l'Administrateur général du Meilleur des Mondes et l'un des rares dissidents, Huxley avait parfaitement imaginé les principes du contrôle social moderne...

"- La population optimale est sur le modèle de l'iceberg: huit neuvièmes au-dessous de la ligne de flottaison, un neuvième au-dessus.

- Et ils sont heureux, au-dessous de la ligne de flottaison? En dépit de ce travail affreux?

- Ils ne le trouvent pas tel, eux. Au contraire, il leur plait. Il est léger, et d'une simplicité enfantine.

Pas d'effort excessif de l'esprit ni des muscles. Sept heures et demie d'un travail léger, nullement épuisant, et ensuite la ration de soma, les sports, la copulation sans restriction, et le Cinéma Sentant.

Que pourraient-ils demander de plus?"




"- Shakespeare est interdit parce qu'il est vieux. Ici, nous n'avons pas l'emploi des vieilles choses.

- Même si elles sont belles?

- Surtout si elles sont belles. La beauté attire, et nous ne voulons pas que l'on soit attiré par les vieilles choses. Nous voulons qu'on aime les neuves.

- Mais les neuves sont si stupides, si affreuses ! Ces spectacles, où il n'y a rien que des hélicoptères volant de tous cotés, et où l'on ressent les gens qui s'embrassent !
Des boucs et des singes !

- Des animaux bien gentils, pas méchants en tout cas..."




"- On ne peut demander qu'à un Epsilon de faire des sacrifices d'Epsilon, pour la bonne raison que pour lui, ce ne sont pas des sacrifices: c'est la ligne de moindre résistance.

Son conditionnement a posé des rails sur lesquels il lui faut marcher. Il ne peut s'en empêcher; il est fatalement prédestiné."




"- Le monde est stable à présent. Les gens sont heureux; ils obtiennent ce qu'ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu'ils ne peuvent obtenir. (...) Ils sont conditionnés de telle sorte que, pratiquement, ils ne peuvent s'empêcher de se conduire comme ils le doivent. Et si par hasard quelque chose allait de travers, il y a le soma.

Il nous faut choisir entre le bonheur et ce que l'on appelait autrefois le grand art. Nous avons sacrifié le grand art. Nous avons à la place le Cinéma Sentant et l'orgue à parfums.

- Mais ils n'ont aucun sens !

- Ils représentent pour le spectateur un tas de sensations agréables. (...) Cela exige l'habileté la plus énorme. Nous fabriquons des voitures avec le minimum d'acier, et des oeuvres d'art avec pratiquement rien d'autre que de la sensation pure."




"- Ce n'est pas seulement l'art qui est incompatible avec la stabilité. Il y a aussi la science. La vérité est une menace, et la science est un danger public. Nous sommes obligés de la tenir soigneusement enchainée et muselée. (...) Elle nous a donné l'équilibre le plus stable de l'histoire. Mais nous ne pouvons pas permettre à la science de défaire ce qu'elle a accompli. Voila pourquoi nous limitons avec tant de soins le champ de ses recherches. Nous ne lui permettons de s'occuper que des problèmes les plus immédiats du moment. Toutes les autres recherches sont soigneusement découragées."


Aldous Huxley, "Le meilleur des mondes"
 

 
THEMES ASSOCIES
 
Les principes-clé déjà largement appliqués pour obtenir une société de "veaux" qui ne songeraient même pas à se révolter.
Les stratégies et les techniques des Maîtres du Monde pour la manipulation de l'opinion publique et de la société.
Un dialogue d'un épisode-clé de X-Files entre l'Homme à la cigarette et Jeremiah Smith dans "Anagrammes"
Nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux, avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers. Voici les raisons pour lesquelles nous pouvons dire que nous ne sommes déjà plus tout à fait en démocratie.
Ce document se définit comme un "manuel de programmation" de la société. Il expose en détail les stratégies des "Maitres du Monde" et révèle des clés essentielles pour comprendre les véritables règles du jeu qui sous-tendent la transformation radicale et accélérée de la société et de l'économie mondiale.
Les principes-clé des Maîtres du Monde, et le nouvel esclavage qui en découle, tel que George Orwell l'avait annoncé dans "1984"...

 

 

12:29 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Economie, Armes silencieuses, Espionnage, Arnaques, Mensonges, Propagande, Banques, Banksters, Paradis fiscaux, Dollar, Bours, Bildenberg Group, Grand Reset Mondial, Davos, Bioterrorisme, Eugénisme, Boycott, Vaccination, Conspiration mondiale, Conspiration, Complot, Corruption, Contrôle des populations, CORONA, 5G, Nanoparticules, Bill Gates, Crimes contre l'humanité, Eugénisme, Déclarations des politiques, et artistes, Découvertes, Déclarations Scientifiques, Dépopulation, Des atteintes à la santé, Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël/Elections, FREXIT, UE, OTAN, EURO, Internet, Cyber-attaques, Anonymus, Espionnage, NS, Intrigues - Assassinats, Attentats, La dictature mondiale, La FED et le FMI, La fin programmée de la démocratie, La Loi Martiale, La marque de la bête, La Puce - RFID, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Le Pouvoir Mondial, Les ANNUNAKIS, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les mensonges de la Bible, Les protocoles des Sages de Sion, Les Reptiliens, Les socialistes et l'euthasie, Les Sociétés Secrètes, Les Techniques de manipulation, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Manifestations, Le réveil des populations, Manipulations génétiques, Médias et pouvoir, Medias, Manipulations des Masses, Mondialisation, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, Nouvel Ordre Mondial, OMS, Ondes, 5G, Téléphone portable, ONU, OTAN, Pr Didier RAOULT - COVID/19, hydroxychloroquine, Prédictions, Prophéties, Reportages télévisés, Reprendre le pouvoir, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Sectes & Sociétés Secrètes, Sionisme, Oligarchie, LDJ, Surpopulation, Survie, Réveillez-vous, Préparez-vous, Traçage des populations, Vatican, Mensonges, Politique, Victimes,Victimes de la vaccination, Virus Coronavirus, Virus, épidémies | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

20/11/2020

Un vaccin pour sortir de la crise du Covid-19? Une fausse bonne idée selon Laurent Toubiana

Un vaccin pour sortir de la crise du Covid-19? Une fausse bonne idée selon Laurent Toubiana 

Adrien Peltier

17:46 18.11.2020

 

 

Le gouvernement fait état d’une mise à disposition du vaccin contre le Covid-19 pour janvier sur tout le territoire. Une perspective de sortie de crise imminente… Ou pas, selon le docteur Laurent Toubiana. Au micro de Sputnik, cet épidémiologiste tire la sonnette d’alarme: une campagne de vaccination de masse ne serait pas sans risques.

 

Le gouvernement fait état d’une mise à disposition du vaccin contre le Covid-19 pour janvier sur tout le territoire. Une perspective de sortie de crise imminente… Ou pas, selon le docteur Laurent Toubiana. Au micro de Sputnik, cet épidémiologiste tire la sonnette d’alarme: une campagne de vaccination de masse ne serait pas sans risques.

 

Prudence face à la perspective d’une prochaine campagne de vaccination contre le Covid-19!

Une réaction aux dernières annonces du gouvernement qui n’émane pas d’une quelconque officine complotiste «antivax», mais d’un scientifique réputé.

Laurent Toubiana, chercheur à l’INESRM et fondateur de l’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé (IRSAN), partage ses réserves avec Sputnik. Pour cet épidémiologiste, spécialiste des systèmes d’information en santé, le vaccin est la pire des solutions et l’immunité collective la seule méthode valable.

Sputnik: Mardi 17 novembre, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a annoncé qu’un premier vaccin pourrait être «distribué à partir du mois de janvier». Ces délais vous paraissent-ils crédibles?

 

Laurent Toubiana: «Je ne m’étonne plus de rien avec le gouvernement actuel. Des choses qui nous paraissaient totalement ahurissantes il y a moins d’un an nous paraissent presque normales aujourd’hui. On assiste à une sorte de “teasing”: le vaccin est placé sur le même plan qu’un produit de consommation! Il y a une forme de marketing à la “Apple” en nous faisant croire que, comme il n’y aura pas de vaccin pour tout le monde, il faudra se dépêcher. C’est une démarche marketing qui rappelle les mises en vente d’iPhone. Il y a véritablement une campagne publicitaire autour de ce vaccin.

«Il y a une forme de marketing à la Apple»

Mais, plus largement, il faut rappeler qu’un vaccin n’est jamais “neutre”, comme tout médicament d’ailleurs. Théoriquement, il est dans un premier temps appliqué à une très petite partie de la population. Ce qui me fait très peur ici, c’est que les gouvernants aimeraient vacciner d’un coup jusqu’à 70% de la population. C’est du jamais-vu.»

 

Sputnik: Un vaccin nous permettrait-il de sortir immédiatement de la crise sanitaire?

 

Laurent Toubiana: «Pas du tout. Ce serait même la pire des solutions. Il faut combattre cette idée selon laquelle le vaccin pourrait nous sortir de la crise sanitaire que nous traversons. Il faut d’abord comprendre ce qu’est un vaccin, et encore un vaccin comme “Moderna”, soi-disant “fiable à 95,4%”. C’est tout de même étonnant que tous les laboratoires arrivent en même temps dans cette course folle au vaccin. Cette synchronisation me laisse perplexe, même si cela peut arriver dans la recherche scientifique. Mais tout de même: en un peu moins d’un an, les scientifiques ont réussi à obtenir les souches suffisantes pour réaliser un vaccin? Enfin, dernier point, les panels choisis par les laboratoires me semblent bien faibles: on parle de cent à deux cents personnes, tout au plus.»

 

Sputnik: Vous évoquez les «souches suffisantes». De quoi un vaccin est-il composé?

 

Laurent Toubiana: «Il y a plusieurs technologies, mais dans tous les cas, un vaccin sert toujours à stimuler le système immunitaire. C’est le principe élémentaire. Or, pour ce faire, on va injecter l’équivalent d’un virus dans le corps humain, un virus “affaibli” censé le “mimer”. Il y a donc dans le vaccin une substance active appelée à faire réagir le corps humain. Je précise que je n’ai rien personnellement contre les vaccins, mais j’ai globalement un problème à m’injecter des substances actives dans le corps.

«La moindre petite erreur peut aboutir à des catastrophes majeures»

Les effets secondaires de certaines substances prises isolément peuvent déjà être graves, mais lorsqu’elles sont en interaction avec d’autres substances, cela peut devenir catastrophique. Je me méfie beaucoup des substances concentrées ou des substances qui peuvent agir sur des mécanismes complexes comme le système immunitaire du corps humain, encore très mal compris par les immunologistes eux-mêmes! La démarche scientifique exige tout de même une certaine forme de rigueur: quand on touche à la santé de millions de personnes, la moindre petite erreur peut aboutir à des catastrophes majeures. Les nombreux revirements du ministre de la Santé actuel ne m’inspirent guère confiance à ce sujet.»

Sputnik: Si le vaccin n’est pas la solution à la sortie de la crise sanitaire, y aurait-il une alternative?

 

Laurent Toubiana: «Il faut d’abord essayer de comprendre ce qu’est cette maladie. On ne peut pas faire croire aux gens que cette maladie est “grave” alors qu’elle ne touche en réalité qu’une infime minorité de personnes. Le vaccin est censé permettre d’éviter une “hécatombe”. Or, jusqu’à présent, il n’y a eu aucune hécatombe liée à cette maladie.

« Les formes un peu plus sévères ne représentent que 0,3% de la population.»

En termes d’épidémiologie, c’est ce qu’il faut essayer de comprendre. Je rappelle que 80% des gens ne sont pas ou très peu sensibles à cette maladie. Parmi les gens de moins de 65 ans, une très faible part d’entre eux est touchée par le virus. Il faudrait donc laisser la population s’auto-immuniser, ce qui est déjà presque le cas: une grande partie de la population a déjà été exposée au Covid-19 sans être malade ou en contractant des formes tellement faibles qu’elles n’ont même pas eu besoin de voir un médecin. Chez beaucoup de patients, cela a même été moins fort qu’une grippe. La minorité de personnes qui ont contracté des formes un peu plus sévères ne représente que 0,3% de la population.»

Sputnik: Comment expliquer dans ce cas l’engorgement des hôpitaux et des services de réanimation?

 

Laurent Toubiana: «Ce phénomène est une conséquence directe de la gestion des hôpitaux en France. Cela est dû au faible nombre de places pour les malades du Covid-19. Je rappelle qu’en France, il y a 20 millions de cas d’hospitalisations par an. Sur la période de l’épidémie actuelle, il y a eu environ 200.000 hospitalisations pour le virus en tout et pour tout. Il faut donc faire la part des choses: c’est normal que les hôpitaux soient à flux tendus et saturés. Un afflux anormal rend l’explosion logique.»

 

Sputnik: Que préconisez-vous pour stopper l’épidémie?

 

Laurent Toubiana: «Il n’y a que l’immunité collective qui peut fonctionner. Pour arrêter une épidémie virale, c’est simple: on attend que ça passe. Une fois que l’épidémie a démarré, rien ne l’arrête. D’une certaine manière, nous avons eu de la chance, car le virus nous a montré qu’il n’était dangereux que pour une toute petite partie de la population. La partie ultra majoritaire des gens qui ne sont pas “à risque” doit donc continuer à vivre normalement.»

 

Source : ICI

 

Alexandra Henrion-Caude : "L'épidémie à ce jour ne justifie pas une urgence sanitaire nationale"

Alexandra Henrion-Caude : "L’épidémie à ce jour ne justifie pas une urgence sanitaire nationale"

 

Avec Alexandra Henrion-Caude, généticienne, directrice de Simplissima. Actualité, politique, invités... Du lundi au vendredi, de 12h à 14h, retrouvez André Bercoff dans tous ses états.

 

Covid-19 : Pour Fabrice Di Vizio, «nous avons un gouvernement anxiogène»

 

Covid-19 : Pour Fabrice Di Vizio, «nous avons un gouvernement anxiogène»

 

Entretien du 19/11/2020 avec Fabrice Di Vizio, avocat du collectif C19. Il fait le point sur l’épidémie de coronavirus en France alors que ce 19 novembre, Olivier Véran a alerté sur la dégradation de la santé mentale des Français.

 

https://www.youtube.com/watch?v=8a689R57VaU&feature=emb_title

 

 
 
 

CIA démantelée : Trump réalise le rêve de John Kennedy !!!

Ouf ! Bientôt la révélation sur l'existence des OVNIS et des ET qui serait très utile pour l'Humanité Entière ! 

 

CIA démantelée : Trump réalise le rêve de John Kennedy

 
La CIA constitue un Etat dans l'Etat. La Central Intelligence Agency (CIA, "agence centrale de renseignement" en français), fondée en 1947 par le National Security Act, est l'une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis. Elle est chargée de l'acquisition du renseignement (notamment par l'espionnage) et de la plupart des opérations clandestines effectuées hors du sol américain. Elle a le statut juridique d'agence indépendante du gouvernement des États-Unis.
 

CIA démantelée : le début de la fin pour la Cabale

CIA démantelée : le rêve de Kennedy

Voilà une nouvelle qui devrait tous nous réjouir et pour être tout à fait clair, presque tous. Presque tous parce que ceux qui ont bénéficié de ses services ne partagent certainement pas notre joie.

La CIA constitue un Etat dans l'Etat. La Centrala Intelligence Agency (CIA, "agence centrale de renseignement" en français), fondée en 1947 par le National Security Act, est l'une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis. Elle est chargée de l'acquisition du renseignement (notamment par l'espionnage) et de la plupart des opérations clandestines effectuées hors du sol américain. Elle a le statut juridique d'agence indépendante du gouvernement des États-Unis.

Cette agence de renseignement a son quartier général depuis 1961 sur le site de Langley, dans la ville de McLean en Virginie, aux États-Unis, à environ 40 km de Washington. Auparavant elle occupait des bâtiments délabrés connus sous le nom de Foggy Bottom, situés au 2430 E Street à Washington. Elle a le droit de garder secrètes la plupart de ses caractéristiques : nombre d'employés, budget, etc. et échappe à tout contrôle parlementaire.

D'après un document fourni par Edward Snowden, le budget alloué à la CIA pour l'année 2012 s'élève à 15,3 milliards de dollars. Son budget en 2010 avait été évalué à 10 milliards de dollars américains, sur un programme de renseignement national s'élevant à 53 milliards. En 2009, l'ensemble des seize agences - aujourd'hui dix-sept - de l'Intelligence Community avait un budget annuel de 75 milliards de dollars et employait quelque 200 000 personnes dans le monde, y compris des entrepreneurs privés. 

Le Président John F. Kennedy avait parfaitement conscience du danger que représentait cette organisation tentaculaire pour les Etats Unis et pour le reste du monde et avait déclaré : "Je fracasserai la CIA en mille morceaux..."

Aujourd'hui nous savons que Facebook, Google mais aussi Microsoft sont des créations de la CIA. Et vous pouvez être sûrs que ce réseau social gratuit, ce moteur de recherche gratuit et ce système d'exploitation pour nos ordinateurs n'ont pas pour fonction d'agrémenter ou faciliter la vie mais permettre à la CIA de recueillir toutes nos données personnelles, nous espionner, nous ficher, nous identifier et constituer une base de données permettant aux futurs dirigeants du Nouvel Ordre Mondial de pouvoir neutraliser et même éliminer tous les dissidents, tous les opposants et tous ceux qui pourraient représenter un danger pour leur "nouveau monde".

Cette organisation est dirigée par la criminelle de guerre Gina Haspel, un agent de la CIA qui a supervisé la torture des personnes soupçonnées de terrorisme dans une prison secrète en Thaïlande. Celle-là même qui permettait à certains militaires US de se faire photographier auprès de cadavres de soldats irakiens ou les tenir en laisse tel des chiens, dans la lugubre prison d'Abu Ghraib. Qu'Haspel qui est la première femme à diriger cette machine à complots soit à la tête de la CIA, est quand même quelque chose de révoltant mais confirme que les Etats Unis sous Clinton, Bush et Obama, ont constitué le plus grave danger pour la planète, pour la démocratie et pour les droits de l'homme.

De plus, si aujourd'hui on comprend mieux la stratégie à la Sun Tsu du Président Trump, stratégie qui consiste à garder ses ennemis près de soi, pour mieux les contrôler et les confondre dans leurs fautes, il est important de noter que Gina Haspel a été placée à la tête de la CIA par Donald Trump lui-même !

Je reprends donc des éléments de l'article publié le 6 novembre dernier sur ces élections américaines.

Comme je l'écris depuis des années, les médias occidentaux sont une toile qui a pour mère la même araignée. Contrairement à ce que l'on imagine, ces médias n'ont pas pour fonction d'informer ou d'éduquer les peuples mais au contraire de les conditionner, les abrutir et les manipuler.

Mon défunt confrère Udo Ulfkotte avait révélé l'affaire 3 ans avant de mourir d'une crise cardiaque. Udo Ulfkotte publait un magazine nommé Whistleblower (Lanceur d'alerte) qui traitait de sujets non couverts par les médias allemands. En 2014, il affirmait sur Russia Today qu'il travaillait à la fois pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung et pour la CIA, faisant de la propagande pour les États-Unis et l'Union Européenne. Et il précisait que l'ensemble des médias occidentaux étaient infiltrés par des journalistes qui œuvraient pour les mêmes services secrets. Non seulement pour  la CIA américaine mais aussi pour le MOSSAD israélien, les deux frères jumeaux de la Cabale, qui fonctionnent comme deux vases communicants.

Et ceci explique pourquoi la France est devenue un pays vassal des Etats Unis depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, étrangement pro-israélien et très indifférent à la cause palestinienne. Tout le monde peut le constater.

Or, la CIA est l'instrument de l'Etat profond israélo-américain, l'un des deux bras armés de ce que l'on surnomme la Cabale. Le président Kennedy disait qu'il voulait faire exploser cet Etat dans l'Etat car il considérait la CIA comme une grave menace pour le peuple américain, mais aussi pour les autres peuples. Nous savons tous comment le président John F. Kennedy et même son frère Bob ont fini leurs vies : tous les deux assassinés. Et tous ceux qui ont enquêté sérieusement sur ces assassinats, arrivent aux mêmes conclusions : c'est la CIA.

Aucun président des Etats Unis n'a depuis, pris le risque d'affronter la CIA ou même de la réformer. Les présidents peuvent nommer le dirigeant mais ne peuvent pas s'immiscer dans l'organisation ou la gestion de ces services secrets. La CIA est effectivement une araignée qui tisse sa toile dans le monde entier sans avoir à rendre compte de ses actions. Jamais. Le trafic d'armes, le blanchiment d'argent sale, le trafic de drogues qui empoisonne la jeunesse partout dans le monde, constituent son fond de commerce et l'essentiel de ses activités, avec la surveillance généralisée et l'espionnage. Et l'argent produit avec ces actes criminels, lui permet de financer les coups d'Etat, le terrorisme injustement baptisé "islamiste", les révolutions colorées et les changements de régime, dans les pays qui refusent de se soumettre à la Cabale comme le Venezuela, Cuba, l'Iran, la Syrie et d'autres.

Or, le président Trump s'est mis la Cabale messianique à dos en s'opposant au mondialisme, lors de son allocution à l'ONU en septembre 2019 et en confirmant devant le Forum Economique Mondial réuni à Davos en janvier 2020, la spécificité de l'Amérique et son caractère exemplaire en matière économique, en déclarant que l'avenir appartient aux patriotes et non aux mondialistes, sous-entendu apatrides, et en dénonçant les prophètes de malheur. 

C'est la raison pour laquelle la Cabale a mobilisé toutes ses forces médiatiques internationales et tous les gouvernements alliés de l'Amérique pour salir l'image du président Trump à l'unisson. Jacob Rothschild déclarant même que Trump constituait la plus grave menace pour le Nouvel Ordre Mondial que la Cabale bancaire tente d'instaurer sur la planète depuis des décennies. Quant à David Rothschild, il s'inquiétait du mal que Trump pouvait faire à cette nébuleuse criminelle qui s'est cru maître du monde au point d'organiser un Coup d'Etat mondial en utilisant une arme bactériologique : le Covid19 et ses dérivés !

Alors tous les moyens sont bons pour saboter sa présidence, à commencer par la propagation du coronavirus pour paralyser le pays et détruire les excellents résultats économiques obtenus par Donald Trump.

Ce qui se passe en ce moment aux Etats Unis a une dimension biblique car en démantelant la CIA, la Cabale perd son principal instrument de manipulation, d'espionnage et de contrôle des peuples.

Trump réalise ainsi le rêve du Président Kennedy !

 

Voir aussi :

John KENNEDY - Discours sur les Sectes Secrètes et la Conspiration 

Liens entre FaceBook et la CIA

CIA, OVNIS et le Majestic 12 - Le Gouvernement secret des USA 

La CIA, les Ovnis et le Majestic 12, le Gouvernement secret US (2) 

 

Image
 
Image
 
Image
 
Image
 
Image
 
Image

 

 

 

08:56 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Economie, AIPAC, British Israel World Federation Movement, Apocalyse - Révélation, Armées Françaises, Armes secrètes, Armes silencieuses, Espionnage, Attentats, Terrorisme, Banques, Banksters, Paradis fiscaux, Dollar, Bours, Bildenberg Group, Grand Reset Mondial, Davos, Bill Gates, Bioterrorisme, Eugénisme, Boycott, Vaccination, Censure, Espionnage, Facebook, Google, Youtube, NS, CIA, MOSSAD, Al-Quaïda, Conspiration mondiale, Conspiration, Complot, Corruption, Davos, Bildenberg, Word Economic Forum, Elections Illégales, Franc-Maçonnerie & Jésuites Lucifériens, France/Israël/Elections, FREXIT, UE, OTAN, EURO, Génocide préparé, Guerres, Armement, armées,, Internet, Cyber-attaques, Anonymus, Espionnage, NS, Intrigues - Assassinats, Attentats, Israël/ISIS/DAESH/Al-Quaïda/EI, La dictature mondiale, La FED et le FMI, La fin programmée de la démocratie, La marque de la bête, Le Gouvernement occulte US ou MJ12, Le Bildengerg Group, Le Chiffre de la bête - 666, Le Gouvernement Mondial, Le gouvernement satellite et occulte américain, Le Vatican & Les Jésuites Lucifériens, Les Banques Mondiales, Les Cartels, Les Illuminati-Reptiliens, Les Lobbies et la Politique, Les Maîtres du Monde, Les Reptiliens, Les secrets du Vatican & des Jésuites Lucifériens, Les Skull and Bones, Les Sociétés Secrètes, Lobbying et Politique, Laboratoires Pharmaceutique, Médias et pouvoir, Medias, Manipulations des Masses, Mondialisation, Monsanto, Rockefeller, Rothschild et Bill Gates, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, Nouvel Ordre Mondial, Obama, Trump, ONU, OTAN, Ovnis et ET - Les révélations du Dr Michaël WOLF, Ovnis et Politiques, Philipp Schneider, Rockfeller, Rothschild, Mafia Kazhar, Sionisme, Oligarchie, LDJ, USA, Israël, Virus Coronavirus, Virus, épidémies, Wikileaks - Julian Assange, Anonymous | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |