Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2012

On prépare les esprits au black out électrique à venir ! "Une semaine sans électricité" c'est mardi 3 janvier à 20h35 sur France 2.

Un hasard de plus ?

Un reportage qui a été diffusé le 3 janvier 2012 sur France 2.

Ce black out électrique serait attendu au cours du second semestre 2012 suite à une énorme CME Solaire qui déclencherait un énorme orage électro-magnétique qui perturberait les réseaux électriques et de télécommunications.

Si cela n'arrive pas avant !

Ensuite, ils viendront nous dire que nous délirons et que nous sommes des adeptes de la théorie du complot ou encore des prophètes de malheur parce que nous lançons des alertes pour vous demander de vous préparer !


Une semaine sans électricité

Sur France 2

 Une semaine sans électricité
Télé-réalité
Première diffusion : 3 janvier 2012 Produit par : BBC France Présenté par : Véronique Mounier (2012-)Diffusé sur : France 2Présentation de l'émission :Après 2 épisodes d'Une semaine sans les Femmes, France 2 et BBC France s'attaquent à une nouvelle expérience in vivo. Fin octobre, à Cabris, dans les Alpes-Maritimes. Il est 19 heures. Parents et enfants s'apprêtent à dîner quand, soudain, tout s'éteint... Alors que l'électricité est omniprésente dans notre vie, France 2 a voulu savoir comment s'en sortiraient les Français s'ils en étaient privés. Sept familles du village ont accepté de relever le défi : vivre une semaine sans courant. Outre la lumière, elles n'auront plus accès aux appareils qui contribuent au confort du quotidien : réfrigérateurs, machines à laver, fours, sèche-cheveux, rasoirs... mais aussi télévision, téléphone mobile, ordinateur, chaîne Hi-Fi, console de jeux. Comment vont-elles se défaire de leurs habitudes ? Quelles astuces vont-elles trouver pour cuisiner, s'éclairer, se laver ? L'entraide va-t-elle fonctionner ? Des équipes de la BBC, avec le réalisateur Stéphane Gillot, ont mis en place une technique de prise de vue spéciale pour filmer dans l'obscurité. Véronique Mounier anime cette expérience originale le 3 janvier 2012 sur France 2.http://tele.premiere.fr/Une-semaine-sans-electricite-3055...

VIDEO - Une semaine sans électricité : France 2 éteint la lumière le 3 janvier prochain
Vivre une semaine sans ... électricité !
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...
 



30-12-2011 - 16h32 |
Mardi 3 janvier 2012 France 2 diffusera à 20h35 l'émission inédite Une semaine sans électricité présentée par Véronique Mounier. Des habitants du village de Cabri (Alpes-Maritimes) ont accepté de vivre durant 7 jours sans électricité. Et comme nous pouvons le constater dans la bande-annonce, ça n'est pas toujours facile !...Le 8 mars dernier France 2 se lançait dans l'aventure télé-réalité avec Une semaine sans les femmes qui avait réalisé une belle performance en réunissant 3,7 millions de téléspectateurs. Présentée par Véronique Mounier cette nouvelle émission proposait de découvrir comment les hommes d'un petit village d'Indre-et-Loire allaient s'occuper des enfants, du ménage et de la cuisine durant 7 jours tandis que les femmes étaient parties en vacances.Face à ce succès d'audience, France 2 a décidé de réitérer l'expérience, mais sous un angle différent. Comme son nom l'indique, les téléspectateurs vont découvrir dans Une semaine sans électricité comment sept familles du petit village de Cabris dans les Alpes-Maritimes ont vécu durant une semaine sans électricité. Privée de réfrigérateur, de lumière, de machine à laver mais aussi de télévision, de téléphone mobile et d'ordinateur, ces familles vont-elles réussir à s'adapter ? Il est fort à parier que le confort du quotidien ne soit pas si facile que ça à oublier !...

http://tele.premiere.fr/News-Videos/VIDEO-Une-semaine-san...
 

 

26/12/2011

L'ascension est bien en cours. Le cadeau de Notre Père Eternel pour 2012. Le retour des Christs ou enfant de Dieu à la maison de Notre Père Eternel à tous !

Pour vous donner une idée des processus qui se déroulent en ce moment dans notre Galaxie et processus mis en oeuvre par Notre Père Eternel et toutes les Hiérarchies Angéliques pour favoriser le retour des Christs ou enfants de Dieu dans la maison de leur Père Eternel ou notre ascension dans la 4ème puis la 5ème dimension.

Ce qui se fera  le 21 décembre 2012, lors de l'alignement galactique avec le centre de la Galaxie qui abrite Alcyone le Grand Soleil Central de notre Galaxie.

Nous vous invitons à prendre connaissance des 3 articles ci-dessous sélectionnés pour vous, pour que soyez assurés que l'ascension au travers de la banque photonique ou ceinture de photons ou anneau de Lumière d'Alcyone, de l'ensemble de notre Système Solaire ainsi que des 6 autres systèmes solaires parallèles au nôtre qui sont aspectés par Alcyone qui est constitué de 7 soleils dont le nôtre, sont bien en cours.

Voir aussi, l'article précédent :

Ascension 2012, ère nouvelle : Le transit morontiel de 2012
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/12/24/ascension-2012-ere-nouvelle-le-transit-morontiel-de-2012.html

Nous vous rappelons que les trous noirs massifs ont la capacité d'annuler et de dilater l'espace temps pour que nous vivions les évènements au temps présent dans de nouvelles dimensions.

C'est ainsi que le voile qui nous sépare de notre Double Cosmique va disparaître pour que nous puissions voir notre Double Cosmique ou Corps Christique et l'intégrer pour réaliser notre Ascension.

Après le trou noir massif qui est en train de dévorer un nuage de gaz au centre de la voie lactée, voici maintenant que Jupiter qui devait devenir un second soleil pour la Terre en décembre 2007, et que Saturne sont soi-disant, selon les scientifiques, en train de perdre leur coeur.

Ne vous fiez donc pas à ces fausses interprétations scientifiques qui prétendent que les coeurs des planètes sont solides mais qui nous donnent néanmoins de bonnes indications sur ce qui est en train de se passer dans notre Galaxie pour favoriser notre ascension et notre retour vers la maison de notre Père Eternel.

Toutes les planètes sont creuses dans l'Univers, car elles sont "des cellules reproductrices" de l'Univers, tout comme les gamètes créent leur globule polaire au moment de la fécondation.

Les planètes Mères sont fécondées par l'esprit Divin ou Le Père Eternel pour faire naître et nourrir tous les Christs ou tous les enfants de Dieu.

C'est pour cela que l'on dit d'elles qu'elles sont "vierges" car elles ne sont pas fécondées de manière matérielle par un spermatozoïde, mais de manière spirituelle par l'énergie, l'Esprit et l'Amour Divin.

Aussi, lorsqu'on vous parle de la Sainte Vierge Marie qui tout en étant "vierge" a donné naissance au Christ ou au fils de Dieu, vous devez comprendre que c'est de notre Mère la Terre de ce dont il s'agit, qui a permis à l'incarnation de tous les Christs que nous sommes ou fils ou enfants de Dieu afin de nous accueillir, de nous faire naître et de nous nourrir pour nous laisser vivre notre expérience avant notre retour vers la Maison de Notre Père Eternel.

Ainsi vous avez au moins deux mères, sans parler de la Mère Cosmique qui a été volontairement occultée par les religions misogynes :

1 - votre Mère biologique que vous avez choisie et qui vous a permis de venir vous incarner sur cette Terre et qui a été fécondée par votre Père biologique, et
2 -
Notre Mère Spirituelle, LA TERRE, qui nous nourrit toute notre vie jusqu'à notre passage au travers de la mort qui est la libération de l'Ame Divine qui est en nous et par laquelle nous sommes tous habités. Notre corps étant le temple de Dieu.

Quel joli cadeau n'est-ce pas que notre Mère la Terre nous fait en nous permettant de retourner vers la source ou la Maison de notre Père Eternel ?
Quel joli cadeau n'est-ce pas que nous fait notre Père Eternel, en nous permettant en tant que Christs ou enfants de Dieu, de retourner à la maison de notre Père Eternel et de nous faire expérimenter l'immortalité ou la Vie Eternelle qui est inscrite dans notre ADN Divin ?

Nous serons accueillis dans la Maison de Notre Père Eternel par toutes les Hiérarchies Angéliques qui attendent que nous prenions conscience de ce que nous sommes, des Christs ou enfants de Dieu qui ont la capacité d'exercer leur libre-arbitre pour reconnaître et manifester ce que nous sommes vraiment et que nous leur demandions de nous aider à ascensionner et de leur demander d'apparaître.

Devons-nous pleurer parce que le cadeau que nous fait Notre Père Eternel est celui de nous permettre de passer à la 5ème dimension sans avoir à passer par la mort physique, tout en conservant l'acquis de notre expérience terrestre ?

Nous devrions les remercier surtout pour leur Amour Inconditionnel et toute l'aide qu'ils ont toujours apportée pour nous protéger et nous permettre de prendre conscience de ce que nous sommes vraiment.

Demandez à votre Double Cosmique ou Corps Christique d'apparaître.

Il ressemble au Christ que vous connaissez et certains s'imaginent voir le Christ quand il le voit, alors qu'il ne s'agit que de leur Double Cosmique ou de leur Corps Christique ou Divin qui vibre à un autre niveau vibratoire et qui est doré.

Demandez l'aide des Hiérarchies Angéliques et demandez-leur d'apparaître pour nous éviter de vivre les horreurs que les élites prévoient pour nous, pour nous empêcher d'évoluer.

Exercez votre libre-arbitre en toute chose au lieu de penser que Dieu vous a oubliés, car les êtres de Lumière et les Hiérarchies Angéliques ne violeront jamais votre libre-arbitre pour faire ingérence dans votre vie si vous ne leur demandez pas d'intercéder en votre faveur et en faveur de tous vos frères et soeurs de Lumière.

Réjouissez-vous pour toutes ces merveilles et les magnifiques cadeaux qui sont préparés pour nous pour l'année 2012 par Notre Père Eternel, les Hiérarchies Angéliques et tous les êtres de Lumière qui attendent avec impatience que nous reconnaissions enfin qui nous sommes vraiment :

1 -  TOUS DES CHRISTS OU ENFANTS DE DIEU qui acceptons de nous reconnaître et de retourner à la Maison de Notre Père Eternel,
2 -
que nous l'affirmions,
3 - que nous fassions honneur à Notre Père Eternel en manifestant ce que nous sommes, TOUS DES CHRISTS OU ENFANTS DE DIEU, et
4 - que nous rendions grâce à Notre Père Eternel pour toutes les grâces et tous les cadeaux qu'il nous fait.

C'est ce que l'on appelle L'EVEIL et PENDRE CONSCIENCE DE NOTRE APPARTENANCE A NOTRE GRANDE FAMILLE UNI-VERS-ELLE pour réaliser l'UNI-TE ou l'UN.

Fêtons tous ensemble notre retour à la Maison de Notre Père Eternel au lieu de penser que nous allons vivre la fin du monde.


Un trou noir s'apprête à engloutir un nuage de gaz au centre de la Voie Lactée
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/12/23/un-tro...

L'agonie d'un nuage de gaz fonçant vers le trou noir central de la Voie lactée

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/lag...

La vidéo de ce qui se passe dans notre Galaxie en ce moment.

Black Hole Meltdown in the Galactic Center
http://www.youtube.com/watch?v=ciWGrZMkXVM&feature=pl...


Le coeur de Jupiter pourrait être en train de disparaître

Le 21 décembre 2011 à 15h35
 
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences
 

En calculant à l’aide de la mécanique quantique sur ordinateur le comportement des matériaux constituant probablement les cœurs de Jupiter et Saturne, des planétologues sont arrivés à la conclusion que ces cœurs seraient en train de se dissoudre au sein de l’hydrogène liquide métallique dans lequel ils baignent.

Jupiter et Saturne sont les seules géantes gazeuses à portée de main de l’humanité. Comprendre leur structure et la façon dont elles se sont formées est donc important, non seulement pour retracer l’origine et la formation du Système solaire, mais aussi pour comprendre les exoplanètes découvertes depuis 1995 et qui sont, elles aussi, des géantes gazeuses.

L’une des questions qui se posent concernant ces deux planètes chères à André Brahic, c’est évidement celle de leur structure interne. Bien que majoritairement constituées d’hydrogène et d’hélium, on pense qu’elles possèdent un cœur rocheux avec des glaces. Mais il s’agit de spéculations basées sur ce que l’on peut mesurer à l’extérieur de ces planètes et sur les scénarios de formation du Système solaire.

En ce qui concerne Jupiter, on devrait tout de même en savoir plus à partir de 2016 lorsque la mission Juno se mettra en orbite autour de la planète. L’étude fine de son champ de gravitation devrait permettre de faire l’équivalent de ce que les géophysiciens appellent résoudre un problème inverse. Dans ce cas précis, il s’agira de dériver des contraintes sur sa distribution interne de masse à partir du champ de gravitation externe qu’elle engendre.

En attendant, la seule façon de tenter de comprendre le cœur de Jupiter, c’est d’utiliser des ordinateurs pour simuler le comportement de la matière soumise à des températures dépassant les 10.000 degrés et des pressions de plusieurs dizaines de milliers d’atmosphères.

Des cœurs qui se dissolvent dans l'hydrogène métallique liquide

C'est à ce jeu que joue depuis des années Burkhard Militzer, un assistant professeur en sciences planétaires et en astronomie à l’université de Berkeley. Il s'est dèja fait connaitre par ses travaux sur le coeur de Jupiter, sur lesquel il pourrait y avoir des pluies d'hélium. Il vient de déposer sur arxiv deux nouveaux articles écrits avec des collègues.

On pense que les géantes gazeuses se sont formées par accrétion d'hydrogène et d'hélium gazeux autour d'un protocœur initial de roches et de glaces. Des calculs pour étudier la solubilité des roches dans l'hydrogène liquide, en choisissant l'oxyde de magnésium comme un exemple représentatif des matériaux rocheux, montrent que MgO est très soluble dans l'hydrogène liquide pour des températures supérieures à environ 10.000 K. On voit sur le diagramme ci-dessus les zones où glace et MgO se dissolvent dans l'hydrogène et où se trouvent les cœurs des géantes. En ordonnées  on a la température en milliers de kelvins et en abscisses la pression en millions de bars.
On pense que les géantes gazeuses se sont formées par accrétion d'hydrogène et d'hélium gazeux autour d'un protocœur initial de roches et de glaces. Des calculs pour étudier la solubilité des roches dans l'hydrogène liquide, en choisissant l'oxyde de magnésium comme un exemple représentatif des matériaux rocheux, montrent que MgO est très soluble dans l'hydrogène liquide pour des températures supérieures à environ 10.000 K. On voit sur le diagramme ci-dessus les zones où glace et MgO se dissolvent dans l'hydrogène et où se trouvent les cœurs des géantes. En ordonnées on a la température en milliers de kelvins et en abscisses la pression en millions de bars. © Burkhard Militzer

Jupiter possède une masse de 318 fois celle de la Terre et l’on pense qu’il possède un noyau rocheux et glacé pesant environ 10 fois la masse de notre planète. Mais selon ces articles, cela n’a probablement pas été le cas il y a des milliards d’années.

En effet, le cœur rocheux de Jupiter baigne selon toute probabilité dans de l’hydrogène et de l’hélium liquides à une température de 16.000 K et une pression de 40 millions d’atmosphères environ. D’après les calculs effectués sur ordinateur, qui font appel à une description quantique de la matière condensée dans ces conditions extrêmes (rappelons que la température de surface du Soleil est d’environ 6.000 K), la glace doit finir par se dissoudre dans l’hydrogène liquide.

De même, les calculs de cosmochimie qui prédisent un cœur rocheux contenant beaucoup d’oxyde de magnésium MgO, impliquent que dans les simulations effectuées, le cœur rocheux de Jupiter doit lui aussi finir par se dissoudre dans l’hydrogène liquide.

Des implications pour les exoplanètes gazeuses

Des conclusions similaires doivent être valables aussi pour le cœur de Saturne. Toutefois, la vitesse avec laquelle cette dissolution pourrait s’effectuer pour les cœurs rocheux n’est pas bien déterminée. Il reste donc difficile de dire si les cœurs rocheux des géantes étaient beaucoup plus importants qu’aujourd’hui ou non. De plus, on ne sait pas vraiment si des courants de convection ne sont pas susceptibles de transférer la matière des roches et des glaces dissoutes dans des couches supérieures des deux planètes géantes.

Il n’en reste pas moins qu’il s’agit de considérations importantes pour qui veut comprendre à quoi ressemblaient vraiment ces géantes lorsqu’elles se sont formées. On doit certainement aussi prendre tout cela en considération lorsque l’on propose que certaines des superterres observées sont en réalité des anciens noyaux de géantes gazeuses.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/le-...


25/12/2011

Spiritualité et ascension : Les familles d’âmes se positionnent

Un article du Passeur qui date du 7 septembre 2011, mais qui est toujours d'actualité.

Les familles d’âmes se positionnent

Pour beaucoup de celles et ceux qui se sont éveillés ces dernières années ou ces derniers mois et qui ont entrepris un travail sincère de guérison de leur ego, deux des lois naturelles d’harmonie, la synchronicité et l’abondance, s’appliquent avec une accélération constante qui a fait un bond en avant ces dernières semaines. Ceux-là auront remarqué à quel point les désirs formulés en soi trouvent une réponse de plus en plus rapide et à quel point les synchronicités se multiplient, notamment en ce qui concerne les rencontres faites et les informations qui leur parviennent. Les familles d’âmes se complètent chaque jour un peu plus, dans la simplicité de retrouvailles joyeuses, sans qu’il y ait besoin d’en faire des tonnes ni d’établir des communautés. Les temps ont changé, ce qui importe, c’est que la connexion se fasse à nouveau sur le plan terrestre entre les âmes, que le lien physique dans l’incarnation ait été rétabli.

C’est un véritable maillage énergétique qui se crée entre les êtres, qui chacun ont leur place géographique quelque part. Cette reliance est importante. Ayez souvent dans le cœur et dans vos pensées ceux et celles que vous revoyez comme si vous les avez toujours connus, car ce sont eux que vous avez croisés après tant de vies. Cela maintient en conscience un réseau sur les plans plus subtils, qui a son importance dans le scénario qui se joue.

Il est important d’être très attentif aux signes qui nous environnent et contribuent à nous informer personnellement. Les différents plans se rapprochent, signifiant que les dimensions vont de plus en plus s’interpénétrer, ce qui crée tout autour de nous des ouvertures la plupart du temps discrètes, qui sont autant d’accès à des niveaux d’informations inhabituels. Cette discrétion implique une attention particulière, mais quiconque est attentif ne peut manquer ces ouvertures, même si elles s’avèrent parfois très fugaces. Au fil des mois, il y a fort à parier que l’accès à ses plans se stabilisera et sera beaucoup plus évident pour un plus grand nombre. Ces ouvertures sont l’expression de la multidimensionnalité dont nous avons souvent parlé et viendra un moment où nous réaliserons avec étonnement quels rôles (au pluriel) nous jouons parallèlement sur quelques uns de ces plans.

C’est évidemment une perception qui va choquer ceux qui n’ont pas la moindre idée de ce que cela signifie et ne sont pas familiarisés avec ne serait-ce que l’idée de l’existence de ces autres niveaux de réalité. L’expérience pourra être traumatisante pour eux et occasionner un nombre accru de ‘pétages de plombs’. Rassurer sera le maître-mot et l’exemple de quelqu’un de serein dans cette nouvelle perception de la réalité sera un baume pour les êtres désemparés.

Ces ouvertures donnent une couleur qui préfigure la nature du monde diversifié qui sera le nôtre très bientôt. Vivre hors de la quarantaine qui nous fut imposée signifie non seulement de cotoyer à nouveau collectivement – et non plus de manière exceptionnelle – des êtres et des plans qui non seulement s’harmoniseront entre eux, mais nécessiteront pour cela que l’homme réapprenne le plein sens de ses responsabilités d’être vivant émettant en permanence des énergies, entres autres sous forme de pensées et d’émotions, qui impactent à différents niveaux les autres formes de vie de tous les plans qui nous sont liés. C’est l’inconscience de cela qui a imposé jusque-là la mise en quarantaine de notre monde.

De l’inconscience du jeune chien fou qui renverse tout sur son passage, nous allons passer à la conscience étendue de notre environnement grâce à une perception accrue de celui-ci et à l’acquisition des lois fondamentales qui régissent la vie dans l’univers. Tout naturellement nous nous y soumettrons parce que nous les saurons profondément justes et aimantes. Ce sera le début d’une sagesse qui nous a fait longtemps défaut.

Entretemps, la vague qui arrive doit défaire un monde pour qu’en naisse un nouveau, il ne peut en être autrement. Comme je l’ai dit dans un précédent article, rien ne s’édifiera sur les cendres de l’ancien monde. Dans les structures, ce qui aura été effacé le sera parce qu’il ne peut s’adapter à ce qui vient, ce qui n’aura pas été effacé aura la capacité de s’adapter et d’évoluer. De même, pour les êtres humains, ceux dont la vibration ne peut s’adapter, partiront. Pour être clair, ces départs correspondront au désir des âmes de se réincarner dans des conditions à peu près similaires à celles de la Terre, qu’elles auront quittée afin de parfaire leur expérience, certaines en des mondes de dualité, d’autres en des mondes unifiés mais de vibration plus basse que celle de la nouvelle Terre. De toutes manières, tôt ou tard, chacun évolue en remontant vers la Source tel un saumon dans le torrent. C’est le grand Mystère de la vie, puisse-t-il le demeurer.

N’imaginez pas que sur sept milliards d’êtres humains il n’y en ait pas qui aient fait d’autres choix que vous. C’est logique et cela n’aidera donc personne d’ajouter du pathos à la situation lorsqu’on en sera à constater des vagues de départ importantes. Lorsque les choix ont été faits au niveau de l’âme des destinées à suivre lors de la transition, ils ont été faits par chacun en fonction de ce qu’il y a de mieux quant à son évolution personnelle. C’est ce qu’il ne faudra pas perdre de vue. S’il y a des larmes, qu’elles soient éclairées de la conscience de tout cela et de la certitude qu’il y a pour ceux qui ont des affinités, de se revoir très bientôt, d’une autre manière et avec un tout autre niveau de conscience.

Gaïa pour sa part ne sera plus jamais ce qu’elle a été durant ce long âge des ténèbres qu’elle a vécu à nos côtés, celui que la cosmogonie hindoue nomme Kali Yuga. L’avènement d’un Âge d’Or est un évènement considérable dont il ne nous est pas encore possible de prendre la juste mesure. Tout au plus, en des instants de perception privilégiée, y-a-t-il au fond de nous le parfum discret d’une ancienne mémoire qui nous rappelle subtilement que nous avons déjà connu ces temps de félicité. Ce lointain parfum a pourtant le pouvoir d’apaiser puissamment nos cœurs. Imaginez-un peu ce que sera la pleine conscience retrouvée en cet Eldorado…

Les temps à venir seront source d’électrochocs dans l’humanité inconsciente. Surtout ne versez pas dans l’idée répandue par les religions d’un quelconque châtiment. Ce qui surviendra sera le fruit de la loi de résonance et rien d’autre. A l’heure de la remise à zéro des pendules, les énergies émises par l’ensemble de l’humanité reviennent tel un boomerang à l’humanité. Au sein du collectif, ce que chacun est aujourd’hui déterminera la force et la qualité d’énergie qu’il recevra. Comme il a été dit et redit à plusieurs reprises, chacun ira vers où le porte sa vibration et tout ainsi sera juste. Ces chocs n’engendreront pas que la peur, ils auront surtout la capacité de déclencher une prise de conscience. Et c’est ce qu’ils feront pour nombre d’indécis. De très belles choses se dessinent à l’horizon de cette courte période où tout vacillera. Ecartez les bras avec légèreté et trouvez votre équilibre naturel sans crainte de tomber. Vous savez ce qui part, vous savez ce qui vient et vous savez que vous en êtes du début à la fin.

Fraternellement,

En complément de cet article : Être en ce monde n’est pas être de ce monde

© Le Passeur – 7 Septembre 2011 – http://www.urantia-gaia.info Cet article est autorisé à la copie à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

http://www.urantia-gaia.info/2011/09/07/les-familles-dame...


Le coeur de Jupiter pourrait être en train de disparaître

C'est ça, le coeur solide de Jupiter et de Saturne sont en train disparaître !

Encore faudrait-il que leur coeur solide ait jamais existé !

Toutes les planètes de l'Univers sont creuses et leurs pôles sont ouverts, car elles sont toutes des cellules reproductrices de l'Univers.

Nous n'avons pas besoin de leurs travaux scientifiques ou de leur sondes pour savoir ce qui se passe dans le cosmos en ce moment.


 
Le 21 décembre 2011 à 15h35

Le coeur de Jupiter pourrait être en train de disparaître

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences
 

En calculant à l'aide de la mécanique quantique sur ordinateur le comportement des matériaux constituant probablement les coeurs de Jupiter et Saturne, des planétologues sont arrivés à la conclusion que ces coeurs seraient en train de se dissoudre au sein de l'hydrogène liquide métallique dans lequel ils baignent.

Jupiter et Saturne sont les seules géantes gazeuses à portée de main de l'humanité. Comprendre leur structure et la façon dont elles se sont formées est donc important, non seulement pour retracer l'origine et la formation du Système solaire, mais aussi pour comprendre les exoplanètes découvertes depuis 1995 et qui sont, elles aussi, des géantes gazeuses.

L'une des questions qui se posent concernant ces deux planètes chères à André Brahic, c'est évidement celle de leur structure interne. Bien que majoritairement constituées d'hydrogène et d'hélium, on pense qu'elles possèdent un coeur rocheux avec des glaces. Mais il s'agit de spéculations basées sur ce que l'on peut mesurer à l'extérieur de ces planètes et sur les scénarios de formation du Système solaire.

En ce qui concerne Jupiter, on devrait tout de même en savoir plus à partir de 2016 lorsque la mission Juno se mettra en orbite autour de la planète. L'étude fine de son champ de gravitation devrait permettre de faire l'équivalent de ce que les géophysiciens appellent résoudre un problème inverse. Dans ce cas précis, il s'agira de dériver des contraintes sur sa distribution interne de masse à partir du champ de gravitation externe qu'elle engendre.

En attendant, la seule façon de tenter de comprendre le coeur de Jupiter, c'est d'utiliser des ordinateurs pour simuler le comportement de la matière soumise à des températures dépassant les 10.000 degrés et des pressions de plusieurs dizaines de milliers d'atmosphères.

Des coeurs qui se dissolvent dans l'hydrogène métallique liquide

C'est à ce jeu que joue depuis des années Burkhard Militzer, un assistant professeur en sciences planétaires et en astronomie à l'université de Berkeley. Il s'est dèja fait connaitre par ses travaux sur le coeur de Jupiter, sur lesquel il pourrait y avoir des pluies d'hélium. Il vient de déposer sur arxiv deux nouveaux articles écrits avec des collègues.

On pense que les géantes gazeuses se sont formées par accrétion d'hydrogène et d'hélium gazeux autour d'un protocœur initial de roches et de glaces. Des calculs pour étudier la solubilité des roches dans l'hydrogène liquide, en choisissant l'oxyde de magnésium comme un exemple représentatif des matériaux rocheux, montrent que MgO est très soluble dans l'hydrogène liquide pour des températures supérieures à environ 10.000 K. On voit sur le diagramme ci-dessus les zones où glace et MgO se dissolvent dans l'hydrogène et où se trouvent les cœurs des géantes. En ordonnées  on a la température en milliers de kelvins et en abscisses la pression en millions de bars.
On pense que les géantes gazeuses se sont formées par accrétion d'hydrogène et d'hélium gazeux autour d'un protocoeur initial de roches et de glaces. Des calculs pour étudier la solubilité des roches dans l'hydrogène liquide, en choisissant l'oxyde de magnésium comme un exemple représentatif des matériaux rocheux, montrent que MgO est très soluble dans l'hydrogène liquide pour des températures supérieures à environ 10.000 K. On voit sur le diagramme ci-dessus les zones où glace et MgO se dissolvent dans l'hydrogène et où se trouvent les coeurs des géantes. En ordonnées on a la température en milliers de kelvins et en abscisses la pression en millions de bars. © Burkhard Militzer

Jupiter possède une masse de 318 fois celle de la Terre et l'on pense qu'il possède un noyau rocheux et glacé pesant environ 10 fois la masse de notre planète. Mais selon ces articles, cela n'a probablement pas été le cas il y a des milliards d'années.

En effet, le coeur rocheux de Jupiter baigne selon toute probabilité dans de l'hydrogène et de l'hélium liquides à une température de 16.000 K et une pression de 40 millions d'atmosphères environ. D'après les calculs effectués sur ordinateur, qui font appel à une description quantique de la matière condensée dans ces conditions extrêmes (rappelons que la température de surface du Soleil est d'environ 6.000 K), la glace doit finir par se dissoudre dans l'hydrogène liquide.

De même, les calculs de cosmochimie qui prédisent un coe ur rocheux contenant beaucoup d'oxyde de magnésium MgO, impliquent que dans les simulations effectuées, le coeur rocheux de Jupiter doit lui aussi finir par se dissoudre dans l'hydrogène liquide.

Des implications pour les exoplanètes gazeuses

Des conclusions similaires doivent être valables aussi pour le coeur de Saturne. Toutefois, la vitesse avec laquelle cette dissolution pourrait s'effectuer pour les coeurs rocheux n'est pas bien déterminée. Il reste donc difficile de dire si les coeurs rocheux des géantes étaient beaucoup plus importants qu'aujourd'hui ou non. De plus, on ne sait pas vraiment si des courants de convection ne sont pas susceptibles de transférer la matière des roches et des glaces dissoutes dans des couches supérieures des deux planètes géantes.

Il n'en reste pas moins qu'il s'agit de considérations importantes pour qui veut comprendre à quoi ressemblaient vraiment ces géantes lorsqu'elles se sont formées. On doit certainement aussi prendre tout cela en considération lorsque l'on propose que certaines des superterres observées sont en réalité des anciens noyaux de géantes gazeuses.

Jupiter vue par la sonde Cassini en route vers Saturne. © Nasa 
Jupiter vue par la sonde Cassini en route vers Saturne. © Nasa

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/le-...

 

L'agonie d'un nuage de gaz fonçant vers le trou noir central de la Voie lactée

Oui, bien sûr au lieu de parler de transformation, de transmutation des énergies cosmiques et du processus qui participe à notre ascension, on nous parle de l'agonie d'un nuage de gaz !

 
Ils nous prennent vraiment pour des ignorants.
 

 
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

 

Le trou noir central de la Voie lactée est le trou noir supermassif le plus proche du Système solaire et celui dont l’horizon des événements a la plus grande taille angulaire sur la voûte céleste. On l’étudie donc avec soin depuis 20 ans et on sait maintenant qu’il va bientôt démanteler un nuage de gaz fonçant vers lui à 8 millions de km/h.

 

Une équipe internationale d'astronomes dirigée par Reinhard Genzel de l'Institut Max Planck vient de publier sur arxiv un article faisant état d’une découverte surprenante et fascinante. En scrutant depuis des années l’environnement proche du trou noir supermassif central de notre galaxie, auquel est associée la fameuse source radio Sagittarius A*, les chercheurs ont découvert qu’un nuage de gaz contenant l’équivalent de 3 fois la masse de la Terre fonçait en direction de ce trou noir.

 

Son mouvement est clairement visible sur les images ci-dessous. Ce nuage de gaz est à une température de seulement 280 °C, ce qui est tout de même assez chaud si on le compare aux quelques dizaines de kelvins des nuages moléculaires froids de la Galaxie. Il brille assez fortement sous l'effet des radiations ultraviolettes issues des étoiles chaudes qui l’environnent mais sa température et sa luminosité devraient monter bien plus haut dans les années à venir.


Sur ces images prises avec le VLT de l'ESO, on voit encerclé de rouge le nuage de gaz qui fonce vers l'horizon du trou noir central. © ESO/MPE

Un nuage étiré comme un spaghetti : la science-fiction devient réalité

En effet, comme l’ont montré les observations patientes de ces dernières années, qui ont permis de déterminer les paramètres de son orbite et donc de calculer sa trajectoire future, ce nuage va se rapprocher fortement du trou noir de 4 millions de masses solaires situé au cœur de notre galaxie. L’orbite fortement elliptique du nuage va le faire passer à seulement 40 milliards de kilomètres de l'horizon des événements du trou noir géant, soit environ 36 heures-lumière, en 2013.

 

On peut en déduire, et on l’observe déjà, que les forces de marée du trou noir vont se faire de plus en plus puissamment sentir. La situation va devenir ce qui n'était jusqu’à présent qu’un cas d’école pour apprenti astrophysicien relativiste car, comme le dit Stefan Gillesen, l’un des chercheurs, auteur de l’article : « Jusqu'à présent, la vision d'un astronaute étiré comme un spaghetti à l'approche d'un trou noir relevait de la seule science-fiction. Nous sommes en train de voir cette fiction devenir réalité pour ce qui concerne le nuage récemment découvert. Il ne va pas survivre à cette aventure ».

 

Black Hole Meltdown in the Galactic Center
http://www.youtube.com/watch?v=ciWGrZMkXVM&feature=pl...


Une vidéo avec commentaires en anglais expliquant la découverte des astronomes. Pour voir les sous-titres en anglais, cliquez sur CC, ensuite sur traduire les sous-titres pour choisir la langue en cliquant dans la barre. Sélectionnez français puis OK. La traduction est assez bonne. © ESO-SpaceRip/YouTube

 

En étant déformé de cette façon, le nuage va s’échauffer par compression, se mettant ainsi à rayonner en rayon X avant d’être disloqué entièrement par les forces de marée de Sagittarius *. On observe déjà ce phénomène avec les bords du nuage et on voit aussi depuis 2008 que le nuage est en train de se fragmenter, comme l'avait fait la comèteShoemaker-Levy à l’approche de Jupiter.

 

On devrait donc, d'ici la fin de 2013, en apprendre plus sur les événements se déroulant lorsque du gaz alimente un trou noir supermassif suffisamment pour qu'il devienne un quasar. Comme le dit Reinhard Genzel : « Ces deux prochaines années s'annoncent passionnantes. Elles devraient nous fournir de précieuses informations concernant le mouvement de matière autour de ces étonnants objets massifs ».

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/lag...