Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2009

Belgique : Grippe AH1N1: campagne de vaccination à l'automne

Des nouvelles de Belgique... !!!
Un avant-goût pour la France ?

L'instauration d'une petite "Loi d'exception" bien sympathique pour la rentrée serait-elle du goût du gouvernement Français ?

Maintenant le serrement de mains est aussi déconseillé !

Vous avez compris ce qu'il vous reste à faire.....!

S'il ne faut plus serrer la main de quiconque, imaginons si nous pourrons encore embrasser nos proches et cajoler nos enfants !!!

Il ne nous reste plus qu'à abandonner nos proches, nos enfants et nos animaux, commencer à penser qu'il va falloir aussi éliminer tous les cochons, les oiseaux et tous les autres porteurs de poisse....... à commencer par les manipulateurs qui dirigent la planète !!!! (Humour..!!)

Bonjour les divorces et les abandons !!!!!

Un bunker.......vite !!!!!!! Surtout pour les 40 % de moutons, heu.... de français qui se sentent également nettement plus concernés que la moyenne des populations par la grippe porcine.

Ne nous a-t-on pas dit que : dans chaque être humain, il y avait un cochon qui sommeillait ...?

Existe-t'il un vaccin contre la c........e humaine ?

Rappelons la célèbre phrase de Rabelais :
« L'Ignorance est mère de tous les maux. »

Pasteur a dit : "Claude Bernard avait raison, le microbe n'est rien, c'est le terrain qui est tout".


Belgique : Grippe AH1N1: campagne de vaccination à l'automne


Grippe AH1N1: campagne de vaccination à l'automne


Magazine - Sciences et Santé

La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, a expliqué vendredi à l'issue du Conseil des ministres que le gouvernement avait adopté un projet de loi d'exception qui lui donne les moyens d'agir vite et efficacement en cas de nécessité dans le cadre de la lutte contre la grippe AH1N1. Le projet est envoyé au Conseil d'Etat pour avis.

Quand elle sera votée, cette loi donnera au gouvernement une sorte de pouvoirs spéciaux qui lui permettront de prendre des mesures d'urgence, a souligné la ministre.

Mme Onkelinx a donné en exemple le fait que le projet donne la possibilité de réquisitionner des professionnels autres que du personnel de santé pour aider en cas de vaccination massive ou la possibilité d'organiser des distributions massives de médicaments par d'autres voies que les pharmaciens.

La ministre a aussi indiqué que le gouvernement avait passé un contrat pour l'achat de 12,5 millions de doses de vaccins. Elle a aussi annoncé une campagne de vaccination à l'automne. Le vaccin sera gratuit pour les groupes à risques et pour certaines professions.

Source : Rtlinfo


Des médecins et l'Unizo conseillent d'arrêter de donner des poignées de main pour dire bonjour pour éviter la contamination à la grippe A/H1N1. Une recommandation que certains tempèrent.

La poignée de main, ce geste de politesse si usuel, devra-t-elle être évitée à l’avenir sur le lieu du travail ? A l’heure où le gouvernement prend des mesures pour renforcer la protection contre le virus de la grippe A/H1N1, des médecins et l’Unizo vont plus loin. Sur son site internet, le pendant flamand de l’Union des classes moyennes (UCM) recommande aux employés de ne pas se serrer la main pour éviter toute contamination.

Démesuré

Un conseil que certains estiment démesuré. "Il ne faut pas créer de panique. Aujourd’hui, on n’est pas dans une situation d’épidémie. Il faut suivre les conseils de l’agence interministérielle officielle. Et aujourd’hui, je crois que l’on peut continuer à encore se serrer la main", a considéré Thierry Evens, porte-parole de l’UCM.

De 12 à 35 % de la population belge pourrait être touchée. Dans les entreprises, on se prépare dès lors à l’éventualité d’une recrudescence du nombre de malades. Afin d’éviter un ralentissement de l’économie, une "task force" a été créée pour coordonner la prise en charge des personnes contaminées par le virus.

Loi d'exception et campagne de vaccination

Les autorités publiques s’organisent également afin de réagir assez rapidement, en cas d’urgence. La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, a expliqué vendredi à l'issue du Conseil des ministres que le gouvernement avait adopté un projet de loi d'exception qui lui donne les moyens d'agir vite et efficacement en cas de nécessité dans le cadre de la lutte contre la grippe A/H1N1. Le projet a été envoyé au Conseil d'Etat pour avis.

"On va pouvoir réquisitionner des professionnels autres que des personnes travaillant dans le domaine de la santé. Pourquoi ? Un exemple simple : si on doit organiser une vaccination massive dans les écoles, il faudra parfois éventuellement réquisitionner du personnel administratif", a expliqué la ministre socialiste.

Laurette Onkelinx a aussi indiqué que le gouvernement avait passé un contrat pour l'achat de 12,5 millions de doses de vaccins. Elle a aussi annoncé une campagne de vaccination à l'automne. Le vaccin sera gratuit pour les groupes à risques et pour certaines professions.

Attention à l'absentéisme

De leur côté, les entreprises veulent avant tout éviter la panique et l’absentéisme plus important qui pourrait en découler. "Nous conseillons de prévoir en ce qui concerne les fêtes de fin d’année d’être prudent en ce qui concerne l’octroi de jours de congé aux salariés. Il faut prévoir une marge de sécurité ou de pouvoir rappelé des gens pour assurer le fonctionnement de l’entreprise", a conseillé Thierry Evens.

Quant au commissariat interministériel Influenza, il ne déconseille pas les contacts et rappelle que se laver les mains très régulièrement est bien plus efficace pour se protéger de toute contamination.

L'Unizo conseille de ne plus se serrer la main pour éviter la grippe mexicaine.
52 élèves en quarantaine
Cela se passe en Chine. Un groupe de 52 élèves et enseignants britanniques en voyage scolaire a été mis en quarantaine à Pékin après que quatre jeunes furent tombés malades de la grippe porcine, a-t-on appris samedi auprès du British Council.

Source : RtlInfo

Grippe A(H1N1) : des opinions publiques assez peu inquiètes

Grippe A(H1N1) : des opinions publiques assez peu inquiètes
Les opinions nationales apparaissent globalement peu inquiètes de la nouvelle grippe A(H1N1) mais la France se sent nettement plus "concernée" que la moyenne, selon un sondage réalisé dans 19 pays et publié samedi dans Le Figaro.

Les opinions nationales apparaissent globalement peu inquiètes de la nouvelle grippe A(H1N1) mais la France se sent nettement plus "concernée" que la moyenne, selon un sondage réalisé dans 19 pays et publié samedi dans Le Figaro.

En moyenne seuls 28% des habitants des 19 pays interrogés (Argentine, Australie, Autriche, Bolivie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Etats-Unis, Royaume-Uni, Islande, Italie, Corée du Sud, Pays-Bas, Suisse, Japon, Russie, Mexique) se sentent "personnellement concernés".

Dans seulement deux pays, la Chine (64%) et la Bolivie (59%), une majorité d'habitants se montrent "très concernés ou assez concernés". L'Argentine (41%) et la France (40%) se sentent également nettement plus concernées que la moyenne. L'Argentine est devenue cette semaine, avec 137 morts, le deuxième pays où le bilan de l'épidémie est le plus lourd après les Etats-Unis.

Excepté en France et en Italie (27%), dans tous les autres pays européens moins d'un habitant sur quatre se sent personnellement concerné par cette maladie, que ce soit au Royaume-Uni (21%), en Allemagne (14%), en Suisse (7%), aux Pays-Bas (7%) ou en Autriche (3%).

Globalement, 43% des habitants des 19 pays interrogés estiment leur pays "bien préparé". A l'exception du Royaume-Uni (38%), ce sont les pays européens qui se pensent les mieux préparés : 83% des Suisses, 75% des Autrichiens, 65% des Italiens, 65% des Français, 63% des Néerlandais, 60% des Islandais, 53% des Allemands.

Les Etats-Unis (32%), la Russie (28%), l'Argentine (14%) et la Bolivie (12%) sont ceux se sentant les moins préparés.

(Sondage BVA-réseau WIN réalisé entre fin juin et début juillet auprès de plus de 18.550 personnes interrogées dans 19 pays. En France le sondage a été réalisé par téléphone du 19 au 20 juin auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population âgée de 15 ans et plus selon la méthode des quotas).

Source : Rtlinfo



18/07/2009

Grippe A : Faux vaccin contre épidémie fantôme ?

A lire avec la plus grande attention et à diffuser largement, merci.
juil 18 2009

À faire circuler au maximum :
Extrait du JMD, Journal de Michel Dogna N°73, juillet-août 2009, pp. 2-3.
© REPRODUCTION PARTIELLE AUTORISEE AVEC MENTION D’ORIGINE

http://www.infomicheldogna.net/

FAUX VACCIN CONTRE ÉPIDÉMIE FANTÔME
LE SON DE CLOCHE SANOFI / PASTEUR : Il faut vacciner la planète

Pour Sylvie Van der Werf, de l’Institut Pasteur, la progression rapide du virus A (H1N1) contraindra à utiliser massivement le vaccin, dès qu’il sera disponible, pour protéger l’humanité entière. Alors que l’OMS annonce que la situation est proche du niveau 6, c’est-à-dire l’alerte pandémique maximum, l’Institut Pasteur estime qu’une campagne mondiale de vaccination est inévitable. Dans un entretien accordé au Figaro, Sylvie Van der Werf, directeur d’une unité de recherches et du Centre national de référence pour la région Nord, explique que l’évolution future de l’épidémie de grippe A (H1N1) dépendra de la progression actuelle de la maladie dans l’hémisphère sud, où la saison hivernale est propice à la propagation du virus. Or, l’épidémie se répand assez vite en Australie et en Amérique du sud.

« Nous allons être conduits à vacciner tout le monde, au Nord, comme au Sud, dans les pays riches comme dans ceux en voie de développement » avance-t-elle, estimant que le virus touchera l’ensemble de l’hémisphère nord cet hiver, sans exclure qu’il puisse se répandre bien plus tôt. (…)

UN MONTAGE NON CRÉDIBLE AUX OBJECTIFS INAVOUABLES

Le gouvernement français aurait engagé une dépense d’environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, destinés prétendument à lutter contre le virus H1N1 de la grippe A. Problème, à ce jour, ni l’OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis ne semblent l’avoir vraiment isolé, et même photographié au microscope électronique. Rien n’indique non plus que des virologistes français l’aient fait. Rendre obligatoire un vaccin dans ces conditions est pour le moins curieux. Encore plus étrange est l’aveu de la FDA (Food & Drug Administration USA), selon lequel, le «test» autorisé pour contrôler le virus, n’est pas éprouvé. Plus précisément, dans tous les décès soi-disant dus au virus H1N1 de la grippe A, il n’existe aucune preuve médico-légale de leur rapport avec ce virus. Ce que nous savons c’est que les gens qui sont morts ont souvent eu avant des complications respiratoires de nature non divulguée. Aux Etats-Unis, quelques 40.000 décès liés à la grippe banale sont enregistrés chaque année, sans inquiétude particulière. La plupart sont des personnes âgées ou des patients déjà atteints de maladies pulmonaires. À ce jour, dans toute la France, 58 personnes auraient été identifiées par les autorités de santé comme ayant les «symptômes» du H1N1. Il est intéressant de noter ce que citent l’OMS et le CDC comme symptômes du H1N1 : température, toux, maux de tête, écoulement nasal…

On notera aussi que, dans le suivi des cas de grippe A H1N1 «confirmés» dans le monde, la grande majorité a guéri spontanément en 3 à 7 jours, tout comme dans le cas d’un mauvais rhume. A noter encore qu’une grippe classique c’est environ 2.500 morts dans le monde, PAR JOUR ! On parle aussi de 300 000 à 500 000 morts chaque année (sur presque 7 milliards d’individus), une simple sélection naturelle en quelque sorte…Or, pour la A H1N1 : on en est à moins de 2 par jour (et encore, il faut croire les autorités sur parole… !
C’est un plan surréaliste et cauchemardesque qui se prépare devant nos yeux, et ses véritables objectifs sont inavouables…

ANALYSE DU DR MARC VERCOUTERE

http://bridge.over-blog.org/article-31850382.html

1 - le H1N1 est très contagieux mais non mortel (type grippe classique).

2 - le H5N1 est non contagieux mais mortel dans 90% des cas.

3 - les vaccins combinés en cours de fabrication sont fait pour le H5N1 et le H1N1.

4 - l’adjuvant des vaccins est du MF59 destructeur pour l’immunité.

5 - les antiviraux préconisés favorisent les commutations à savoir la transmission du patrimoine génétique d’un virus mort ou atténué à des cellules saines qui en retour ouvre la voie à une mutation génétique de virus in vivo.

En résumé si l’on combine le H1N1 très contagieux (non mortel) au H5N1 non contagieux mais mortel on obtient un HxNx très contagieux et mortel. Le tout est favorisé par la chute des défenses immunitaires à cause du MF59 et les mutations possibles sont amplifiées par les antiviraux.

RAPPEL des constituants de la soupe du diable actuellement associés aux vaccins courants :

(relisez bien ceci et diffusez-le)

Ce qui suit est tellement gros qu’on a du mal à y croire.
ALUMINIUM (adjuvant) :
Produit responsable de dommages cérébraux, suspecté d’être la cause de la maladie d’Alzheimer, de certaines démences, de comas et d’attaques. Responsable également d’allergies cutanées. Lourdement impliqué dans la myofasciite à macrophages.
SULFATE D’AMMONIUM :
Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro-intestinal et respiratoire.
BÊTA-PROPIOLACTONE :
Produit connu pour ses propriétés cancérigènes. Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et les organes des sens.
LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM),
ADN BACTERIEN OU VIRAL D’ANIMAUX :

Substances qui peuvent se combiner à l’ADN des vaccinés et entraîner des mutations génétiques inconnues.
LATEX :
Produit qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital
GLUTAMATE DE SODIUM:
Produit neurotoxique connu pour ses effets mutagènes, tératogènes- entraînant des malformations et monstruosités- et ses effets sur la descendance. Responsable d’allergies.
FORMALDEHYDE (formol) :
Constituant principal des substances employées dans l’embaumement ; carcinogène, impliqué dans les leucémies, les cancers du cerveau, du colon, des organes lymphatiques; suspecté d’occasionner des problèmes gastro-intestinaux; poison violent pour le foie, le système immunitaire, le système nerveux, les organes de reproduction. Utilisé pour inactiver les germes.
MICRO-ORGANISMES
: Des virus ou des bactéries vivants ou tués ou leurs toxines. Le vaccin polio contenait du SV40, virus de singe retrouvé ensuite chez les humains dans les os, l’enveloppe des poumons – mésothélium, dans les lymphomes et les tumeurs du cerveau.
POLYSORBATE 80 :
Connu pour causer des cancers chez les animaux.
TRI(N)BUTYLPHOSPHAT E :
Suspecté d’être un poison pour les reins et les nerfs.
GLUTARALDEHYDE:
Poison s’il est ingéré; responsable de malformations néonatales chez les animaux d’expérimentation
GELATINE:
Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d’allergies.
GENTAMYCINE ET POLYMYXINE B :
Antibiotiques toxiques pour les reins et le système nerveux; responsables d’allergies pouvant être mortelles.
MERCURE (conservateur) :
Une substance des plus dangereuses, qui a une affinité pour le cerveau, le foie, l’intestin, la mœlle osseuse et les reins. D’infimes quantités peuvent causer des dommages graves au cerveau. Les symptômes de l’intoxication au mercure sont multiples, et certains sont superposables aux désordres autistiques.
NEOMYCINE :
Antibiotique qui perturbe l’absorption de la vitamine B6. Un défaut d’assimilation de la vitamine B6 peut entraîner une forme rare d’épilepsie et de retard mental. Réactions allergiques pouvant être mortelles. Toxique pour les reins et le système nerveux.
PHENOL / PHENOXYETHANOL :
Utilisé comme antigel. Toxique pour toutes les cellules et capable de dérégler les réponses du système immunitaire.
BORATE DE SODIUM (Borax) :
Utilisé comme insecticide et comme raticide (mort aux rats !) - et contenu dans le très à la mode Gardasil.
CELLULES HUMAINES ET ANIMALES :
Des cellules humaines provenant de tissus de foetus; de l’albumine humaine, du sang de porc, de cheval, de mouton; de la cervelle de lapin, de cobaye; des reins de chien, du coeur de boeuf, des reins de singe, des embryons de poulets, des oeufs de poules (pouvant être contaminés par le virus de la leucose aviaire leucémie des poules, des oeufs de canards, du sérum de veau (pouvant être porteur des prions de Kreutzfeld Jacob) etc.

TOUTE LOI MARTIALE ÉCRASE LA CONSTITUTION ET LES DROITS DE L’HOMME

Notez qu’une loi d’exception ou une loi martiale, suspend «provisoirement» toutes les autres lois, y compris la constitution. .. À noter que la loi française menace déjà de 6 mois d’emprisonnement et de 3.750 € d’amende les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants… Le gouvernement aura-t-il peur d’aller trop loin ? Pas sûr… Voyez plutôt : En novembre 2007 : Le procureur du Maryland a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d’enfants qui n’ont pas fourni de certificat de vaccination. Puis il a fait rassembler les enfants comme du bétail dans un palais de «justice», pour des vaccinations forcées, pendant que la police montait la garde avec des fusils d’assaut et des chiens d’attaque. À l’intérieur, les enfants ont été vaccinés de force.

L’État du Maryland utilise les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté médicale sur la population, dépouillant ainsi les parents de leurs droits de décider comment ils souhaitent gérer la santé de leurs enfants. Les autorités sanitaires avaient annoncé leur intention d’arrêter les parents, de les jeter en prison, et de leur enlever leurs enfants, s’ils continuaient à refuser de les faire vacciner.

Comme de plus en plus de parents sont informés des dangers des vaccinations et de leurs liens avec l’autisme et autres maladies neurologiques redoutables, les autorités sanitaires des États se tournent de plus en plus vers la médecine «à la pointe du fusil», afin de forcer les gens à se soumettre. Même l’Association des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé en novembre 2007 sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la médecine «à la pointe du fusil».

TROIS MILLIARDS D’HUMAINS A ÉLIMINER

Selon l’expert russe Leonid IVACH, la grippe A/H1N1 est un virus artificiel. Ce scientifique russe dit carrément que selon les renseignements américains, d’ici 2015, il y aurait 3 milliards de personnes de trop et que la création de virus devant entraîner la mort massive de gens est une stratégie globale de régulation démographique. Au moins, il n’a pas la langue de bois celui-là ! Leonid Ivachov est l’ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l’Académie des problèmes géopolitiques. Il a déclaré le 25 mai dernier à RIA Novosti : «De mon point de vue, l’attention soutenue portée au problème nucléaire permet de détourner l’opinion publique des principales menaces que sont les épidémies»
Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires. «Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle».

Israël est en train de préparer l’attaque contre l’Iran

Deux poids, deux mesures....!!!!!??????

par Manlio Dinucci

Le 18 juillet 2009
Il manifesto

Le déploiement des sous-marins Dolphin et navires de guerre israéliens en Mer Rouge “doit être pris au sérieux : Israël est en train de se préparer à la complexité d’une attaque contre l’Iran”. C’est ce qu’a déclaré au Times de Londres, hier, un fonctionnaire israélien de la défense. Il a en outre confirmé l’existence d’un accord avec l’Egypte pour le transit des unités militaires par le canal de Suez (voir il manifesto de mercredi 15 juillet), en ajoutant que les gouvernements des deux pays sont unis par une  “méfiance commune vis à vis de l’Iran” (« shared mutual distrust of Iran ») et qu’Israël est en train de renforcer ses liens avec “certains pays arabes, qui craignent eux aussi la menace nucléaire iranienne”. (“certain Arab nations just as wary of the Iranian nuclear threat)

Ainsi Israël, le seul pays de la région à posséder des armes nucléaires (dont sont armés aussi les Dolphin) et qui refuse le Traité de non-prolifération, prend la tête d’une croisade à laquelle participent certains gouvernements arabes, contre la “menace nucléaire” de l’Iran, pays qui a adhéré au Tnp et qui est donc soumis à des contrôles de l’Agence internationale pour l’énergie atomique. Celle-ci a confirmé n’avoir “aucune preuve que l’Iran soit en train d’esssayer de produire une arme nucléaire”.
Les sous-marins et les navires de guerre d’Israël sont en Mer Rouge non seulement pour préparer l’attque contre l’Iran, écrit hier Haaretz, mais aussi “pour empêcher le trafic d’armes de l’Iran vers la Bande de Gaza” par mer et à travers le Soudan.

On accuse donc l’Iran d’armer et d’encourager les Palestiniens à la guerre, en effaçant ce qui ressort de l’enquête de l’association israélienne “Breaking the silence”, démontrant que l’opération “Plomb durci” a été décidée sur la base d’un calcul politique : terroriser les Palestiniens en perpétrant des massacres de civils. Et il n’est pas crédible que dans la Bande de Gaza, où même les aides humanitaires n’arrivent pas à entrer, un flux d’armes puisse arriver d’Iran.

Et c’est la secrétaire d’Etat étasunienne, Hillary Clinton, qui est venue prêter main forte au gouvernement israélien, en lançant un “ultimatum à l’Iran” pour qu’il “se joigne à la communauté internationale en tant que membre responsable”, en cessant de “menacer ses voisins et de soutenir le terrorisme”.


Elle a réaffirmé que “l’Iran n’a pas le droit d’avoir une capacité nucléaire militaire” (que par contre les USA ont le droit d’avoir, en possédant les plus puissantes forces nucléaires du monde), et que les Usa sont décidés à empêcher qu’il ne l’aquière”.

Elle a ainsi déclaré : “Nous n’hésiterons pas à défendre nos amis, nos intérêts et surtout notre peuple avec vigueur et, si c’est nécessaire, avec la force militaire la plus puissante du monde”.

Le message à Téhéran est sans équivoque : si Israël attaque l’Iran et si celui-ci répond avec ses missiles (non nucléaires), les Etats-Unis soutiendront Israël avec “la force militaire la plus puissante du monde”.

A ce point-là, il reste aux analystes à comprendre en quoi la politique extérieure de l’adminisration Obama diffère de celle de l’administration Bush.

Reçu de l’auteur et traduit par Marie-Ange Patrizio
Edition de vendredi 17 juillet de il manifesto
Source : Il manifesto

 

RAPPEL : Feu vert* à Israël pour une attaque nucléaire "préventive" de l'Iran :
"Et tandis qu’Israël s’exerce à l’attaque nucléaire contre l’Iran, les leaders du G8 (quasiment tous souteneurs actifs du programme nucléaire iranien), dénoncent « les risques de prolifération posés par le programme nucléaire iranien », dans les documents approuvés à L’Aquila le 8 juillet « au cours du dîner ».".
*des USA + positionnement d'un sous-marin nucléaire israélien

Source : http://www.voltairenet.org/article161081.html

Rappel de l'article : "Israël est un baril de poudre bourré d’armes de destruction massive"

 

USA: « Nos Maîtres » cherchent à nous rendre stériles et transexuels, en empoisonnant les cours d’eau !

Une manière de nous détruire et de détruire notre environnement.....
Le programme de dépopulation est en place et se poursuit....!!!!

USA: « Nos Maîtres » cherchent à nous rendre stériles et transexuels, en empoisonnant les cours d’eau !

Juil 18th, 2009

Source : TruthNews (Alex Jones)

Traduction : SpreadTheTruth.fr

Les antiandrogènes découverts dans les lacs et rivières féminisent les hommes tandis que la numération globale des spermatozoïdes chute.

Dans son livre intitulé Ecoscience et publié en 1977, le Conseiller du Président Obama pour les questions scientifiques fait des propositions choquantes en vue de la stérilisation massive des populations.

La mise en œuvre de celles-ci a déjà commencé, alors qu’en même temps on assiste à une baisse de la numération  de spermatozoïdes et à la pollution de nos lacs et rivières par des substances chimiques.

Ainsi que nous l’avons souligné, en dehors de l’appel lancé par John P. Holdren en faveur d’un gouvernement mondial dont l’objectif est de mettre en application des programmes d’avortements forcés, d’enlever les enfants naturels et d’implanter obligatoirement des micro-puces pour empêcher les grossesses, le Conseiller de M. Obama a également invité les autorités à « introduire un stérilisant dans de l’eau potable ou dans les aliments de base. »

Selon M. Holdren et les co-auteurs Paul Ehrlich and Anne Ehrlich, « l’efficacité de ce produit doit être uniforme, malgré la grande variété des doses reçues par les individus et les différences de fertilité et de sensibilité parmi les individus ; Il ne doit pas entraîner d’effets secondaires néfastes ou désagréables ; de plus, il doit être sans effet sur le conjoint du sexe opposé, sur les enfants, les personnes âgées, les animaux domestiques ou sur le bétail. »

M. Holdren souligne que les propositions relatives à la stérilisation forcée du public, « semble scandaliser les populations ». Par contre, il ne semble pas perturbé par ce qui n’est qu’une idée parmi une myriade d’idées totalitaires du style Dr. Strangelove que le livre propose comme un moyen de mettre en œuvre un projet agressif visant à réduire la population.

La numération de spermatozoïdes a baissé d’un tiers depuis 1989 et de moitié au cours des 50 dernières années. Le taux de déclin ne fait que s’accélérer alors que de plus en plus de couples éprouvent des difficultés à concevoir.

Des études réalisées auprès des hommes blancs d’Europe montrent que le taux de déclin a atteint pas moins de 50 pourcent au cours des trente dernières années. En Italie, ce taux correspond à 22 pourcent de réduction de la population native d’ici à 2050.

La réduction de la population est un phénomène que vivent déjà les résidents natifs dans biens des régions d’Amérique et d’Europe.

Les causes de cette situation sont d’origine diverse: les signaux de téléphone portable, les produits à base de soja, les hormones femelles introduites dans les adductions d’eau à travers les produits HRT. Il ne fait aucun doute que la pollution environnementale due aux produits industriels et pharmaceutiques y est pour quelque chose.

Mais une nouvelle étude a permis de découvrir que des substances chimiques supplémentaires, connues sous le nom d’antiandrogènes, parviennent à s’infiltrer dans les sources d’approvisionnement d’eau.

Cette étude indique que « l’université d’Exeter travaille en ce moment en collaboration avec les chimistes pour établir exactement la nature exacte de ces substances chimiques, et par conséquent, pour comprendre son mode de passage dans les eaux usées. »

Les antiandrogènes ont la capacité d’empêcher ou d’inhiber les effets biologiques des androgènes, des hormones du sexe masculin sur les tissus normalement sensibles de l’organisme.

Les antiandrogènes sont administrés aux hommes transsexuels qui souhaitent devenir des femmes.

Ils en ont également administré aux détenus libérés afin de réduire leur libido sexuel. Les effets de ces substances agissent contre la masculinisation et contribuent effectivement à l’affaiblissement des caractères biologiques mâles qui dépendent de la testostérone.
Les antiandrogènes qui sont utilisés comme insecticides pour la protection de nos aliments, sont des « perturbateurs endocriniens » dont il a été « prouvé qu’ils provoquent la démasculinisation chez les rats. »
Dans les zones d’aménagement situées près des installations de traitement des eaux usées, on a découvert qu’un taux incroyable de 80 pourcent des poissons mâles développaient des caractères femelles comme conséquence de l’utilisation de ces produits chimiques.


L’on craint également que certaines populations d’oiseaux ne soient dévastées, à la longue, en consommant les poissons infectés par les substances chimiques. Les vétérans de la pêche ont commencé à remarquer une chute considérable de la population des poissons dans le pays.


Ce sont les conséquences de l’eau qui coule dans nos robinets, sans parler des tas d’autres composées et substances chimiques contenues dans les sources d’approvisionnement d’eau : nous sommes en train de consommer un poison qui provoque la stérilité chez les animaux. La numération de spermatozoïdes humains connaît également une baisse systématique et le constat est clair : les substances susceptibles de nous rendre stériles sont déjà présentes dans le réseau d’adduction, conformément à l’appel lancé par M. Holdren et les autres hauts responsables eugénistes il y a plus de trente ans.


« Cette substance a certainement des capacités d’agir sur les hommes, et possiblement un effet marqué, » selon le professeur Charles Tyler de l’université d’Exeter, l’un des chercheurs les plus en vue, pour ce qui est des effets de l’œstrogène.
C’est une menace extrêmement grave qui pèse sur notre environnement, sur l’homme et sur les animaux. Il est par conséquent, paradoxal que l’on refuse d’équiper les usines de traitement des eaux usées, de filtres nécessaires pour y faire face à cause de l’«empreinte carbone » qu’ils pourraient laisser et de la crainte de les voir contribuer au réchauffement climatique (ce qui par coïncidence, constitue un moyen supplémentaire pour Holdren de masquer son projet eugéniste totalitaire.)

Voilà un autre exemple qui illustre comment, en bloquant l’application de solutions écologiques adéquates, la farce montée de toute pièce, c’est-à-dire le changement climatique causé par l’homme, est réellement en train de nuire à l’environnement.
Puisque les filtres industriels sont nécessaires pour éliminer ces poisons à la source, il serait certainement dangereux de supposer que les filtres à eau ordinaires soient capables de le faire dans nos maisons.


La population mondiale fait l’objet d’agressions biologiques constantes, mais la plupart des gens ignorent ce qui se passe. La question n’est pas de savoir si la planète est surpeuplée. Face à cette situation, la notion de droit de l’homme telle que présentée dans le Code de Nuremberg, qui stipule clairement que : « le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel », dans toute forme d’expérimentation humaine.

Et pourtant la population est soumise à un traitement médical et à une stérilisation de masse non seulement contre sa volonté, mais dans le secret le plus absolu.
Nous subissons des attaques biologiques perpétrées par le noyau dur des eugénistes totalitaires décidés à réduire la population mondiale. D’ailleurs, ils ont publiquement annoncé leur projet de mettre en œuvre un programme visant à réduire de 80 pourcent, au moins, la population mondiale.

Ces mégalomanes tiennent leur héritage du racisme de classe, de la pensée fasciste et de la soif de dominer et d’asservir la planète, ils sont indifférents vis-à-vis des questions environnementales. Il s’agit d’éliminer les « parasites inutiles, » que nous sommes, à leurs yeux.
Ils ont ouvertement exposé leurs plans visant à perpétrer un génocide de masse. Nous en avons la preuve, à travers la première vague d’agression que constitue l’empoisonnement de l’eau qui a pour objectif de nous rendre stériles.


Source : http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=1936


 

Le groupe Bilderberg et la centralisation du système bancaire

Le groupe Bilderberg vise la mise en place d’un programme de centralisation du système bancaire

Allons-y au puçage des populations !
ATTENTION AUX VACCINS QUI POURRAIENT CONTENIR LA PUCE MICRONISEE ...!!!

Juil 17th, 2009

Source originale :  http://nationalexpositor.com/News/1255.html

Traduction : SpreadTheTruth.fr

Tout juste sorti de la réunion du groupe Bilderberg, il semble que, Timothy Geithner, le président de la Réserve Fédérale de New York est prêt à favoriser la mise en application d’un nouveau programme relatif au système des banques centrales, probablement adopté lors de la réunion du groupe Bilderberg.

Dans un article publié, hier dans le Financial Times, M. Geihner en appelle à la mise en place d’un cadre réglementaire mondial portant sur les activités bancaires. En plus, M. Geithner a invité la Réserve Fédérale à jouer un rôle décisif dans ce nouveau cadre. Il cite tous les problèmes qui ont été réellement causés par les banques centrales en premier lieu pour justifier une plus grande centralisation des pouvoirs. Il est intéressant de constater que Geithner prend la décision d’écrire cet article immédiatement après la rencontre du groupe Bilderberg, qui a enregistré la participation de certaines figures marquantes du monde des banques centrales.

M. Geithner n’est pas le seul à avoir pris part à cette réunion. Etaient aussi présents M. Ben Bernanke, Président de la Réserve Fédérale, M. Henri Paulson, Secrétaire au Trésor des Etats-Unis, M. Jean-Claude Trichet, Président de la Banque Centrale Européenne, M. Robert Zoellick, président de la Banque Mondiale et d’autres banquiers de haut niveau.

Au regard des personnalités des banques centrales qui ont participé à la réunion du groupe Bilderberg, il est fort improbable que les propositions contenues dans l’article de M. Geithner publié par le Financial Times, n’aient pas fait l’objet de débat à la rencontre du groupe Bilderberg.

Ce n’est point un secret que la réunion du groupe Bilderberg a pour objectif avoué d’amener les la communauté internationale à accepter un gouvernement mondial.

La mise en place d’un cadre réglementaire mondial du système bancaire conduira le monde à accepter progressivement l’idée d’une monnaie unique mondiale fonctionnant dans une société qui pourra se passer de l’argent liquide et où l’utilisation des micro-puces permettra de faciliter les transactions. Ne vous y trompez pas. Ce système ne sera pas sans inconvénients, car il sera placé sous le contrôle d’une bande de psychopathes criminels semblables à ceux qui ont participé à la rencontre du groupe Bilderberg en 2008

Voici ce qu’a écrit M. Geithner dans son article publié par le Financial Times:

Les institutions qui jouent un rôle capital dans les marchés financiers et monétaires, à savoir les principales banques actives dans le monde et les banques d’investissement, doivent fonctionner dans un cadre réglementaire unique. Un tel système favorise la consolidation de la supervision en établissant des exigences adéquates pour la gestion des capitaux et des liquidités.

Pour compléter cette architecture, il faut créer un cadre plus solide pour l’autorité de supervision chargée de veiller sur les aspects essentiels du système de paiements, qui ne comprend pas seulement les actuels systèmes de paiement, de règlements et de compensation, mais toute l’infrastructure qui sous-tend les marchés hors-cote décentralisés.

En raison de sa responsabilité principale qui lui incombe en ce qui concerne l’ensemble du système financier, la Réserve Fédérale doit jouer un rôle déterminant dans un tel cadre, en travaillant en étroite collaboration avec des superviseurs des Etats-Unis et dans d’autres pays. S’agissant de la stabilité financière, la Réserve Fédérale assume en ce moment d’importantes responsabilités qui ne relèvent de son autorité directe. Au regard de l’impact des actions que nous avons entreprises dans le cadre de la présente crise, il importe de combler ce vide.

En définitive, nous avons besoin de renforcer nos capacités pour faire face aux crises. La Réserve Fédérale a pris un certain nombre de mesures innovatrices qui ont permis de réduire les tensions de trésorerie. Nous avons l’intention de continuer à appliquer ces mesures jusqu’à l’amélioration substantielle des conditions du marché du crédit et du marché monétaires.

Les propositions de M. Geithner sont complètement incensées puisque l’élite de la finance a utilisé la même stratégie en 1913 pour fonder la Réserve Fédérale. Cette élite avait provoqué une crise qu’elle avait justifiée par l’insuffisance de pouvoirs dont elle disposait pour la prévenir.

En 1907, JP Morgan et d’autres groupes liés à l’élite de la finance furent à l’origine de La Panique invoquée pour justifier le vote de la Federal Reserve Act. Ils se sont servis de la crise comme prétexte pour mettre en place un système bancaire centralisé sur lequel ils auraient une mainmise. La consolidation des banques, se réalisa enfin, grâce à la Réserve Fédérale, pendant la Grande Dépression, délibérément provoquées par des mesures de politiques monétaires austères que cette institution avaient prises. Les années 1920 furent marquées par une abondance de liquidités.

Mais à la suite du Krach boursier de 1929, la Réserve Fédérale durcit les mesures qui régissaient l’offre de la monnaie, ce qui entraîna la faillite des centaines de banques communautaires et renforça la mainmise des banques centrales sur le système bancaire du pays.
Afin de consolider le pouvoir du cartel des banques, M. Geithner utilise le prétexte de la crise financière actuelle qui a été provoquée par la Réserve Fédérale et les différentes banques centrales du monde. C’est simplement l’histoire qui se répète, cette fois à une échelle plus grande.

Voici un autre extrait du discours trompeur de Geithner dans son article du Financial Times :

Le monde connaît une crise financière complexe depuis l’été dernier. Pourquoi le système financier actuel est-il si fragile ? Que faut-il faire pour le rendre plus résistant à l’avenir?
Le monde a connu une période de forte expansion du secteur financier. Cette croissance a renforcé le goût du risque parmi les investisseurs.

C’est ainsi que pour satisfaire la demande, l’on a crée des produits financiers, notamment des crédits hypothécaires complexes et à haut risque. Le financement de la plupart des actifs s’est fait grâce à un effet de levier et un risque de liquidités considérables. Les plus importantes institutions financières internationales ont été très exposées à un risque de récession mondiale. Le nombre d’actifs non liquides financés grâce à un endettement à court terme ont rendu le système vulnérable à une situation de retraits massifs.

Quant à l’augmentation des risques, les investisseurs ont freiné leurs investissements, ce qui a eu pour effet de déclencher un cycle de liquidation forcée des actifs qui s’auto-renforce, des exigences de marge plus importantes, la volatilité accrue.

Ce que M. Geithner ne dit pas dans son article, c’est que l’actuelle crise financière mondiale a été provoquée par la Réserve Fédérale et les différentes banques centrales du monde. Alan Greenspan a fixé, à dessein, les taux d’intérêt à un niveau extraordinairement bas après les attentats du 11 septembre.

Cette décision a encouragé les prêteurs à proposer des prêts d’argent assortis de toute sorte de montages financiers, fruits d’une imagination créatrice. Elle a également encouragé les emprunteurs à profiter de l’argent bon marché pour contracter plus d’emprunt auprès des prêteurs. Ces politiques ont eu pour conséquences, la dévaluation permanente du dollar américain et la crise immobilière aux Etats-Unis, principales forces agissantes qui aggravent la plupart des problèmes économiques que nous connaissons actuellement.

M. Geithner veut nous faire croire qu’en accordant plus de pouvoir à la Réserve Fédérale et au reste de ce système bancaire privé, on apporte la réponse adéquate à tous les problèmes économiques que les banques centrales ont elles-mêmes créés. M. Geithner et le reste de l’élite mondiale pensent-ils que nous sommes dupes ? L’histoire nous enseigne que les banques centrales ont provoqué des problèmes économiques et ensuite proposer des solutions bancales afin d’étendre leur emprise sur le système bancaire.

Nous avons besoin de la décentralisation et de la libéralisation des marchés pour résoudre les problèmes économiques crées par ces banquiers, et non pas d’un pouvoir centralisé.

Si toutes ces propositions avaient été satisfaisantes, Jim Tucker de l’American Free Press, s’exprimant au cours de l’émission Alex Jones show a déclaré aujourd’hui que l’une de ses sources introduites dans le groupe Bilderberg lui avait confié que l’élite mondiale a pour projet de faire valoir leur projet de mettre en place une société sans espèces qui utilise les micro-puces implantables.

Ces derniers seraient vendus pour permettre aux individus de traverser facilement la grille de contrôle militarisée qu’ils auront construites au nom de la fausse guerre contre le terrorisme. M. Tucker explique également que ce sera l’occasion pour les organes de presse de faire un battage médiatique sur la stupide guerre contre le terrorisme et surtout sur la fausse « menace terroriste d’Al-Qaeda contre les blancs » pour continuer à justifier la présence de la grille d’asservissement.

En supposant que les sources d’information de Tucker sont exactes, ce programme que M. Geithner défend dans son article du Financial Times est la derniere ligne droite de leurs projets bien connus pour se débarrasser de l’argent en espèces. Les banques centrales auraient besoin d’un cadre réglementaire mondial du système bancaire qui pourrait les rapprocher d’une monnaie unique mondiale fonctionnant dans le cadre d’une société sans espèces.

Ce projet comporte des choses incroyablement épouvantables. Naturellement, rien n’a été dit au sujet de la rencontre 2008 du groupe Bilderberg dans les principaux média des Etats-Unis. Les organes contrôlés par la société ont maintenu un black-out total sur toute la couverture de cette rencontre annuelle extraordinairement importante de l’élite globale.

Dans les deux cas, les commentaires de M. Geithner ainsi que les informations fournies par la source dont dispose Tucker dans le groupe Bilderberg semble indiquer que l’élite global s’apprête à centraliser davantage le système bancaire afin d’instaurer leur société mondiale sans espèces.

Il faut que ces criminels soient exposés et que leur système de corruption et de tyrannie mondiale soient mis en échec.

Faisons comprendre à ces salauds qu’ils peuvent emporter leur société sans espèces et leurs puces implantables en enfer.

Source : http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=1904#comment-...