Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2011

En image : la tempête sur Saturne n'en finit plus

Il faudrait demander au GIEC, si les hommes sont aussi responsables des tempêtes sur Saturne ? Ce qui prouve que le Soleil est en train d'agir sur toutes les planètes de notre système soaire et qu'il s'agit bien de changements cosmiques et non pas seulement planétaires.


En image : la tempête sur Saturne n'en finit plus

Le 21 novembre 2011 à 11h32

Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences

De mémoire d'astronome, on n'avait jamais connu de tempête aussi spectaculaire sur Saturne. Celle qui a débuté en décembre 2010 sévit toujours, sous les caméras de la sonde Cassini.

Il y aura bientôt un an que Christopher Go a découvert un panache blanc dans l'hémisphère nord de Saturne. Bien que de tels phénomènes atmosphériques ne soient pas exceptionnels sur les planètes gazeuses (en 2007 la sonde Cassini avait découvert une tempête électrostatique sur Saturne tandis qu'en 2010 Jupiter perdait sa bande équatoriale sud), l'astrophotographe philippin était loin de se douter qu'il venait d'assister à la plus importante tempête jamais observée sur la Planète aux anneaux.

Non, il ne s'agit pas de la palette d'un peintre s'essayant à des mélanges de couleurs, mais bien de la tempête observée sur Saturne par la sonde Cassini. 11 heures seulement entre les deux images suffisent à mettre en évidence des variations dans les panaches colorés.
Non, il ne s'agit pas de la palette d'un peintre s'essayant à des mélanges de couleurs, mais bien de la tempête observée sur Saturne par la sonde Cassini. Onze heures seulement entre les deux images suffisent à mettre en évidence des variations dans les panaches colorés. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Le record de durée (150 jours pour la tempête de 1903) a été pulvérisé depuis longtemps et personne ne sait ce qui arrêtera le phénomène. Les astronomes ont profité de l'opposition au cours du mois de mai dernier pour réaliser depuis la Terre de très nombreuses images.

Ce qui n'était au début qu'une formation cyclonique (constituée de remontées d'ammoniac) d'environ 10.000 kilomètres de diamètre s'est peu à peu étendu dans toute la bande tempérée nord, poussée par de puissants courants atmosphériques.

Huit mois de la vie d'une tempête sur Saturne.
Huit mois de la vie d'une tempête sur Saturne. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Féérie de formes et de couleurs

Si le spectacle dans nos télescopes est spectaculaire, il est sans commune mesure depuis la banlieue de Saturne où orbite la sonde Cassini depuis 2004. Cette dernière nous a envoyé un florilège d'images de cette tempête, toutes plus belles les unes que les autres, à découvrir sur le site de la mission. Pour Carolyn Porco, chef de l'équipe d'imagerie de la sonde Cassini, « c'est une grande chance d'être présent en orbite (avec Cassini) pour assister à ce phénomène extraordinaire. La tempête s'est propagée jusqu'à encercler complètement la planète dans une large bande kaléidoscopique où s'entrecroisent vagues, tourbillons et remous, créant une sublime extravagance visuelle ». En regardant les photographies, on comprend mieux cette envolée poétique de la scientifique.

Mosaïque en fausses couleurs réalisée à partir des images prises par la sonde Cassini. © Nasa/JPL-Caltech/<em>Space Science Institute</em>
Mosaïque en fausses couleurs réalisée à partir des images prises par la sonde Cassini. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

22/11/2011

Sur Mars, la sonde Phoenix ne répond plus

Tiens le soleil qui fait des siennes sur Mars aussi en détruisant les sondes spatiales ?

Ces missions qui sont soi-disant faites pour faire évoluer la science et nos connaissances sur le cosmos et qui a coûté pour celle-ci, la bagatelle de 475 millions de dollars pour faire 25 000 images de Mars, en avez-vous vu toutes les photos ?

Ou bien faut-il qu'ils les gardent pour eux dans le cadre de missions secrètes ?
Ils recherchent de l'eau supposément sur mars quand nous savons que de l'eau il y en a partout dans l'Univers, comme chez nous.
 
Sur Mars, la sonde Phoenix ne répond plus

Téléscope | LEMONDE | 21.11.11 | 12h48   •  Mis à jour le 21.11.11 | 16h03

La NASA a annoncé, lundi 10 novembre, qu'elle ne parvenait plus à communiquer avec sa sonde martienne Phoenix et qu'elle mettait fin, de ce fait, à sa mission. Phoenix a transmis son dernier signal le 2 novembre et l'équipe qui conduit le projet restera mobilisée pour tenter de retrouver le contact pendant encore trois semaines, mais la NASA ne s'attend pas à recevoir un signe. Lancée en août 2007, la sonde s'était posée le 25 mai, dans un désert gelé situé au pôle nord de la Planète rouge, en vue d'y rechercher des traces d'eau et d'y étudier les possibilités de vie. Depuis, Phoenix a enregistré des chutes de neige, recueilli des fragments de glace et découvert que la poussière martienne ressemblait chimiquement à l'eau de mer de notre planète, contribuant ainsi à démontrer qu'une eau liquide avait jadis coulé à la surface de Mars. Au total, la sonde a transmis quelque 25 000 images pour une mission dont le coût est estimé à 475 millions de dollars. - (AFP.)

 

08/11/2011

L'astéroide YU55 passera plus près de la Terre cette nuit selon les calculs de l'ingénieur Kyle Shilt!

Ne vous étonnez pas si depuis quelques jours les intempéries se multiplient dans le monde ou que des volcans se réveillent ou encore que nous ayons droit à de nouvelles catastrophes.


Quittez les bords de mer si vous le pouvez car avec les mensonges qui nous sont racontés par les officiels, on ne sait pas si cet astéroïde risque de frôler la terre ou soit de la percuter ou de tomber dans un océan provoquant des tsunamis.

 


Mardi 8 novembre 2011

YU55 passera plus près de la Terre selon les calculs de l'ingénieur Kyle Shilt!

Dernière minute!

Le gigantesque caillou, 2005 YU55, pèse près de 50 millions de tonnes et mesure plus de 400 mètres de diamètre. Dans la nuit de lundi à mardi GMT et dans la nuit de mardi à mercredi 00h28 pour la France, l'objet céleste va frôler la surface de la Terre.

1 - L'astéroïde 2005 YU55 coupera par deux fois l'orbite de la Terre et de la lune!
2 - Sa trajectoire serait plus proche qu'on veut bien nous le dire!

En entrant dans le champ gravitationnel de la Terre, l'astéroïde pourrait dérégler l'équilibre de notre planète comme le fait la Lune.

Mais il en est rien selon la Nasa??? qui affirme que les effets gravitationnels de 2005 YU55 ne seront pas perceptibles notamment sur les marées et les plaques tectoniques.

Etrange quand on sait l'influence des corps spaciaux! alors celui-ci est vraiment exceptionnel et bien le seul à n'avoir aucune influence? Et pourtant depuis le 7 novembre il semble que les séismes et les volcans s'agitent un peu plus que d'habitude!

Selon l'ingénieur Kyle Shilt les calculs de la Nasa comportent d'étranges erreurs et selon lui l'astéroïde passera bien plus prés qu'on veut bien nous le dire... 

Dans le même temps des exercices de grande ampleur organisés par la FEMA doivent se dérouler ce 9/11 (ce nombre ne vous rappelle rien? 11/9 et là?)

Les téléspectateurs pourront voir et entendre le message de test sur toutes les chaines de télé et station de radio américaine à travers les États-Unis, et ce, sans exception. Le message audio indiquera que l'alerte est un essai. Un graphique sur les écrans  rappellera également aux téléspectateurs que le message d'alerte n'est qu'un test.

 

Voici les détails concernant le test du système d'alerte d'urgence, qui sera mis en ouvre à l'échelle nationale pour la première fois:

QUAND: mercredi 9 novembre 2011 à 14 heures

COMBIEN DE TEMPS: 30 secondes

OÙ: Les 50 États et trois territoires américains.

TOUCHÉS: La radio et télévision, les systèmes de télévision par câble, radio satellite, les systèmes de télévision par satellite.

PS: C'est un peut bizarre que cette essai coïncide exactement avec le même jour que le passage de l'Astéroïde YU55, qui, disons le, doit passer plus près que prévu de la terre selon Weather-Tech.

EAS National TEST 11-9-11
http://www.youtube.com/watch?v=ny3ssr4qsQY&feature=player_embedded



Selon le site
Intel up les exercices doivent se dérouler autour d'une zone d'impact représentée par cette croix rouge sur Google Earth!

Si 2005 YU55 devait rentrer un jour en collision avec la Terre, les conséquences seraient colossales. L'objet céleste de la taille d'un porte-avion et qui se déplace à 18.000 kilomètres par heure tuerait des millions de personnes. Les scientifiques de l'agence spatiale américaine estiment que s'il percutait la terre, le choc dissiperait une énergie équivalente à une explosion nucléaire de 4.000 mégatonnes ou un tremblement de terre de magnitude 7. Selon les estimations de la Nasa cet impact creuserait un cratère de plus de 6 kilomètres de diamètre et de 2 kilomètres de profondeur.


Sources: Weather-Tech données scientifiques par Kyle Shilt ingénieur

             TVQC Jean-François Cloutier reporter

             The intel up

Auteur: David Jarry ©2011 pouB-calendrier-maya-completr  

"2012 un nouveau paradigme"

 http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-yu55-pass...



28/10/2011

Orages magnétiques : Le film BlackOut

Ce film, destiné à TF1 et annoncé au départ comme un évènement, a finalement été renié et boycotté par cette chaîne.

Après avoir vu ce film, on comprend pourquoi...

Les seuls moyens de communication resteront ceux de la CB.

Vous pouvez peut-être le voir là pendant quelques jours, et même l'enregistrer (402 Mo) à partir de Mozilla Firefox et avec RealPlayer (laissez passer les 3 pubs) !

Le dernier message du film
 
 


 
Le film ayant été boycotté et nos amis Belges et Canadiens n'ayant pas pu le voir, vous pourrez le voir : ICI et le diffuser largement autour de vous.
 

BlackOut

Suite à une tempête solaire, une panne de courant généralisée paralyse le quart Nord-Est de la France.


Quelques heures après, 250 millions d'européens sont plongés dans le noir, privés de lumière, de chauffage et de tout ce qui permet aux hommes de survivre en hiver.


Le réseau électrique, gravement endommagé, va rester hors d'usage pendant plusieurs jours : trains immobilisés, trafic aérien interrompu, queues interminables devant les stations services, serveurs et matériel informatique en arrêt de fonctionnement... Dans ce chaos, des hommes et des femmes voient leur vie chamboulée !  Les deux enfants de Manu, chirurgien-chef au CHU et de Béatrice, maire de Strasbourg, ont disparu... Comment leur père va-t-il devoir abandonner son service au pire moment, pour partir à leur recherche ? Comment leur mère à la tête de la ville, va-t-elle gérer la crise ?

Le 22 décembre 2008, à 21h34, une panne de courant plonge 250 millions d'Européens dans le noir. Le quart nord-est de la France est touché. Les trains sont immobilisés en rase campagne, le trafic aérien est détourné, les stations d'épuration cessent de fonctionner. Très vite, l'eau potable devient une denrée rare et les magasins sont pris d'assaut. Manuel, le chef du département d'urologie d'un CHU, hésite à abandonner son service au pire moment pour aller retrouver ses deux enfants. Yann, un détenu, profite du chaos général pour s'échapper du fourgon cellulaire qui le transportait. Il rencontre les deux enfants de Béatrice.

 

 

22/10/2011

Une planète en formation observée

Ce qui prouve que l'énergie c'est la vie et que la vie c'est le mouvement perpétuel, et ce qui prouve encore que notre Univers se renouvelle tout le temps et qu'il est éternel.

 

21-10-11 à 16:01

Des astronomes ont capturé pour la première fois des images en gros plan d’une planète en cours de formation.

 

Vue d'artiste de la planète en formation. Karen Teramura, UH IfA
Vue d'artiste de la planète en formation. Karen Teramura, UH IfA

 

LkCa 15b est une planète géante gazeuse assez similaire à Jupiter: de telles planètes ont été observées à maintes reprises ces dernières années grâce aux télescopes de plus en plus puissants qui sondent l’espace. Mais ce coup-ci, les astronomes sont tombés sur un évènement jamais observé encore : LkCa 15b est au tout début de son cycle et orbite à courte distance de sa jeune étoile qui a à peu près la même taille que notre Soleil mais qui est âgée de seulement quelques millions d’années - contre 4,6 milliards d’années pour le Soleil.

En utilisant les télescopes Keck à Hawaii et une technique d’interférométrie, les astronomes ont été capables de capturer des images inédites qui sont publiées dans l'Astrophysical Journal. «Nous avons pu voir, pour la première fois, une planète qui est entourée par de la poussière et du gaz » a déclaré Michael Ireland, de l'Université Macquarie, un des auteurs de l’étude. «Ce genre d'observation directe n’était pas possible jusqu’à présent car la lumière de l’étoile voisine nous aveuglait. Cependant, notre technique nous permet de prendre en compte la lumière des étoiles pour que nous puissions toujours capturer une image haute résolution».

Pour le moment tous les détails concernant LkCa 15b ne sont pas connus. Des interrogations demeurent sur sa taille qui serait comprise entre celle de Saturne et de Jupiter. D’autres calculs indiquent qu’elle est en orbite autour de son étoile à une distance environ 20 fois plus grande que la Terre autour du Soleil. Pour les auteurs, ces observations sont importantes car elles permettent de mieux comprendre les origines de notre propre système solaire et de comprendre comment la vie a pu y apparaître.

J.I.
Sciences et Avenir.fr

21/10/2011

http://www.sciencesetavenir.fr//espace/20111021.OBS2975/u...