Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2015

Je suis Charli…sraël ? Vous avez dit liberté d'expression, vraiment ?

La république maçonnique est outrée par cette atteinte insoutenable à la liberté d'expression après le false flag bien orchestré au siège de Charlie Hebdo !

On utilise les grands mots quand il s'agit de laisser prospérer les officines terroristes de propagande au profit des lobbys sionistes par lesquels elles sont financés y compris par les citoyens, lesdites officines bénéficiant des largesses de l'état qui les subventionne. En revanche en ce qui concerne la liberté d'expression des citoyens, il faut qu'ils se la ferment notamment sur le net puisque lorsqu'il s'agit de nous avoir pondu une loi durant les vacances de Noël, permettant à l'état nazi de fermer sur décision administrative,  les sites ou blogs dérangeants sans passer par la Justice ou les décisions des magistrats.

Du reste dans un pays où la séparation des pouvoirs de l'état n'est pas respectée, entre le pouvoir législatif (la rédaction des lois), le pouvoir exécutif, (les politiques) et le pouvoir Judiciaire, nous pouvons dire que la Constitution n'existe pas, ni la démocratie, et que nous sommes en dictature tout simplement ! Aujourd'hui, les francs-maçons, ont accordé un nouveau pouvoir aux merdias aux ordres des lobbys qui est devenu le 4ème Pouvoir !

* - Le cadeau de Noël du Gouvernement aux Français : la surveillance !

Sans parler de cela aussi :

*- La Puce - Citoyens sous haute surveillance

Est-ce que l'on a fait nous révolter pour tous les journalistes d'investigation qui ont été tués dans le monde en 2014 et notamment les russes qui sont empêchés de faire leur travail en Ukraine et ceux qui ont été purement et simplement éliminés ?

* - 35 journalistes russes sont interdits d'entrée en Ukraine ...

* - Ukraine: le journaliste russe Andreï Stenine retrouvé mort ...

* - Un journaliste russe tué dans l'est de l'Ukraine - Le Monde

* - UKRAINE • Deux journalistes russes tués près de Louhansk ...

*-  118 journalistes tués dans le monde en 2

*- ALERTE - 2 journalistes tunisiens assassinés par la branche libyenne de l'EI
La branche libyenne de l'EI affirme avoir exécuté deux journalistes tunisiens, le 8/01/2014


Je suis Charli…sraël?

L'égrégore fonctionne à plein

L’égrégore fonctionne à plein

Les réseaux sociaux cultivent l’effet de masse pour le meilleur et pour le pire. Dans les affaires politiques de ce monde c’est souvent pour le pire et l’attentat chez Charlie hebdo n’y coupe pas. La vignette « Je suis Charlie » a donc fait un tabac sur les réseaux chez les soi-disant (les pauvres) défenseurs de la liberté d’expression. Ils n’ont pas compris qu’ils étaient manipulés encore une fois et par toujours les mêmes…

Ce n'est qu'une caricature et j'ai le droit avec moi!

Ce n’est qu’une caricature et j’ai le droit avec moi!

« Je suis Charlie » écrit en hébreux, et en déplaçant les lettres, veut dire « Je suis Israël ». C’est un message clair envoyé par la communauté juive internationale pour amener le goy à pleurer sur Israël ce pays si souvent confronté au terrorisme islamique…le pauvre. C’est un attentat qui doit amener le bon citoyen français à prendre fait et cause pour Israël et contre les palestiniens. Un attentat qui doit faire pencher la balance du bon côté. Il fallait appuyer un peu plus d’un côté pour y parvenir, ils sont sur le bon chemin. Certains vont même jusqu’à faire le parallèle avec l’affaire Dreyfus qui aurait permis au peuple de France de défendre la liberté d’expression à moins que ce ne soit seulement l’acceptation de sa soumission…

Cet attentat est un crime contre la démocratie et contre la république disent-ils, ils nous proposent donc de descendre dans la rue pour la défendre, pour la sauver du péril! Du péril juif? Non vindieu! C’est une pensée antisémite qui doit être absolument banni des réseaux sociaux, des infos et surtout des cerveaux des moutons français. Non du péril islamique qui menace gravement notre liberté.


On l’attaque donc par le biais de caricature bon enfant montrant un Mahomet nu ou se faisant sodomiser par une chèvre au nom de la bonne vieille liberté d’expression. On trouve aussi des caricatures de curés bien sûr mais, bizarrement, très peu de rabbins et de juifs. Surtout depuis l’arrivée de Caroline Fourest, égérie de BHL, au sein du comité de rédaction. Une dérive islamophobe qui confine au racisme pur et dure tel que le dénonçait Olivier Cyran qui y a travaillé de 1992 à 2001.

Ce sont donc ces loustics défenseurs de la dérive raciste et islamophobe de Charlie Hebdo qui deviennent in fine grâce à cet attentat nos hérauts de la défense de la liberté d’expression. Quel pied de nez à nos valeurs! Quel détournement de la réalité si chers à nos maître bien pensants. Ce sont pourtant les premiers à avoir tenter de bailloner Dieudonné et Soral non? Pourtant que font-ils d’autres que de caricaturer le juif suprématiste? N’a-t-on pas le droit au nom de la liberté d’expression de dénoncer cette main mise de la synagogue sur NOTRE pays? Non. Le juif est un être supérieur, élu de Dieu, et en cela doit être protégé de toute vindicte populaire. C’est là le sens profond de la république. Et si elle s’oublie le juif élu se charge de lui faire remarquer en appelant au soutien de la communauté toute puissante.

Mais voilà donc que ces hérauts de la cause de la liberté sont les premiers à parler de censure contre celles et ceux qui ne seraient pas du côté de la cause commune. On dévoile ainsi sur le net tout le côté obscur de la toile populaire contrôlée elle aussi par la communauté. Ce sont les premiers à faire le sale boulot de délateurs qu’ils aiment tant lorsque le pouvoir est de leur côté. Ce sont aussi les premiers à faire circuler les photos des présumés innocents sur la toile quitte à mettre leur vie en danger. Ils aiment être à l’avant-garde des révolutions qu’ils provoquent c’est dans leurs gènes. C’est là l’expression de leur gloire, de leur puissance mais peut-être aussi l’instrument de leur chute.

 

Par le site sioniste JSSNews : En hébreu, « Je suis Charlie » est l'acronyme de « Je suis Israël » !

C'était signé par avance !

A qui bénéficie le crime et pour qui travaillait Charlie Hebdo qui a été hébergé par Libération un journal appartenant à Rothshchild et qui a été hébergé par le Groupe Rothschild au siège de Libération ?

Qui passait son temps à s'attaquer et à caricaturer les Musulmans et les  valeurs de l'Islam au profit d'Israël  ?

Encore un organe de subversion et de propagande raciste aux ordres du lobby sioniste  qui a été touché cette fois-ci par ceux-là mêmes qui se servaient d'eux comme d'une officine à faire monter le racisme en France et à orchestrer la guerre civile,  et ceux par lesquels  ils étaient financés  !

!cid_A78C2A5F6BD247D7A9DDE40EABCC8C32@AC.jpg
NI DES CONS NI DES MOUTONS !

Un exemple de provocation !

En hébreu, « Je suis Charlie » est l’acronyme de « Je suis Israël » – éléments graphiques by Shmoo

Le mot d’ordre, depuis le carnage de Charlie Hebdo, c’est « Je Suis Charlie. »

En hébreu, Je Suis Charlie s’écrit ainsi:
אני שארלי

 Avec les lettres identiques, dans un autre ordre, on obtient Je Suis Israël:

אני ישראל
Ce qui, pour ceux qui étudient la Torah, pourrait signifier beaucoup… Et en premier lieu: ceux qui attaquent Charlie sont les mêmes qui attaquent Israël. Tellement vrai !

Par ailleurs, nous tenions à féliciter l’artiste israélien Shmoolik pour les panneaux qu’il a mis à disposition du public:
 
Merci à Shmoo – JSSNews

Charlie Hebdo un attentat cousu de fil blanc…

Reliez les points avec cet article ci-dessous. Charlie Hebdo avait été hébergé il y a un temps au siège du journal Libération qui appartient à Rothschild !

 

* - Charlie Hebdo hébergé chez Rothschild

 

Charlie Hebdo un attentat cousu de fil blanc…

Charlie Hebdo nous prépare depuis longtemps à la haine

Charlie Hebdo nous prépare depuis longtemps à la haine

Et voilà il fallait un attentat pour que la France se durcisse, pour que le peuple s’indigne et que les médias soufflent sur les braises. Cet attentat est arrivé et touche le cœur du suprématisme juif satirique avec Charlie Hebdo.

Quel malheur! Quelle horreur! Quels temps sataniques sommes nous en train de vivre. Il faut à tout prix que les actes terroristes se multiplient pour que le pouvoir suprême puisse prendre des mesures contraignantes, liberticides, avec l’assentiment du peuple choqué par l’attentat. C’est cousu de fil blanc. C’est tellement gros que n’importe qui d’un peu éveillé ne peut évidemment pas se laisser prendre à ce piège. C’est un false flag de la pire espèce. Un false flag perpétré par des agents du mossad et qui serons exfiltrés en Israël ou tués sans aucun doute. En tout cas la police ne les arrêtera pas vivants c’est une évidence et donc le peuple ne saura pas qui a perpétré ce crime. Il saura juste ce que le pouvoir suprême (suprématiste devrais-je dire) voudra bien leur dire. Préparez vous à un assaut de la propagande sioniste d’importance nationale. La France suprématiste attendait son 11 septembre elle l’a enfin…

N’oublions pas que l’on prépare les esprits depuis des semaines. Depuis l’attentat au musée juif de Bruxelles, au vandalisme contre un couple juif, en passant par la langue de pute Zemmour et donc jusqu’à Charlie Hebdo le héraut satirique entre les mains du pouvoir suprématiste juif puisqu'il avait été domicilié chez Rothschild. Autrement dit ses dessinateurs étaient dans la gueule du loup et n’y ont pas survécu. Paix à leur âme.

Voilà donc que les premières infos fusent et que des témoins ont nettement entendu « Allah Ackbar! » Ben voyons. C’est tellement facile, tellement évident qu’il ne peut en être autrement. On sait très bien que le peuple suprématiste d’Israël a besoin d’éradiquer les religions pour imposer la sienne. Le catholicisme a été perverti par le protestantisme et achevé par le laïcisme maçonnique anglo-saxon. L’Islam sera lui adossé au terrorisme pour lui signifier son arrêt de mort.

Nous allons voir la suite des événements pour bien comprendre jusqu’où ils veulent aller. Hollande appelle à « l’unité nationale » mais pour quelle nation? La France? Non je ne crois vraiment pas. Nous allons être précipités dans un lutte sanglante entre les juifs et les arabes. Nous allons être en première ligne pour défendre la liberté d’expression (des juifs), pour imposer la liberté (des juifs), pour favoriser ainsi la prise de contrôle de notre pays par ces suprématistes juifs prêts à tout pour cela.

Il fallait donc un attentat pour que le pouvoir bouge avec l’assentiment du peuple même virtuel. Nous allons vers des temps bien sombres pour celles et ceux qui aspirent à la liberté, la vraie liberté, celle de vivre dignement et en toute fraternité avec toutes les formes de vie sur cette planète. Ce pouvoir suprématiste juif nous a condamnés à la guerre, à la terreur, au crime de la pire espèce pour pouvoir imposer leur domination éternelle sur les goyim. Ils n’en sont plus loin, plus loin du tout…

Charlie Hebdo : quelques blogs qui rapportent des indices de l'opération sous fausse bannière !

Quelques blogs sur lesquels trouver des indices qui prouvent que l'opération a été menée sous fausse bannière.


* - Charlie Hebdo: Plusieurs détails troublants annoncent un false flag

* - Attentat à Paris devant le siège de Charlie Hebdo qui pue l’attentat sous faux drapeau !

* - L’étonnante révélation de i24news ( chaîne TV d’information israélienne) sur les auteurs de la tuerie !

 

 

Charlie : L’émotion, la loi et l’amitié

Charlie, 12 morts…

I –

C’est d’abord l’émotion qui déborde, quand vers midi apparait sur l’écran de GoogleNews l’attentat contre Charlie et les 12 morts. Des mots qu’on ne voudrait jamais lire… 12 personnes, visées et tuées méthodiquement… Cette violence, on l’a connue, il y a quarante ans avec Action Directe, la RAF chez nos voisins allemands, les Brigades Rouges en Italie,… et tant d’autres. Depuis quelques années, on la voit tous les jours, frappant aveuglément des innocents, à quelques heures de vol, dans des pays qui sont des sources de notre culture. Alors, les fous-furieux sont aussi en France ? Au cœur de Paris ? Tuant froidement des journalistes ?

Je n’avais ni sympathie, ni considération pour le Charlie de ces dernières années, cette feuille sectaire et obsessionnelle, qui puait le renfermé. Mais c’était un journal, et nous avons besoin de toutes les idées, même celle qui choquent qui heurtent ou qui blessent,… et j’ai un profond attachement au Charlie de la première époque. Je garde comme un bien précieux la reliure de l’année 1974, dans sa splendide toile verte… A l’époque, Cabu, Wolinski et les autres, nous faisaient rire. Cabu a donné de bons coups de main sur bien des causes. Et puis tuer, non. Non, en toutes circonstances. Ça ne se discute pas.

II –

Un temps masqué par l’émotion, vient le temps de la loi, et ici, un peu de calme est nécessaire. Pour l’instant, nous avons assez infos, qui résultent des qualifications retenues par le procureur de la République de Paris : assassinats, tentatives d’assassinats, port d’armes prohibées, vol à main armée et en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes. Mais pour le reste, please, un peu de patience… L’enquête commence, et elle a été confiée à trois grands services : la section antiterroriste de la brigade criminelle, la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la sous-direction antiterroriste de la direction centrale de la police judiciaire. Alors, un minimum de respect pour le travail de la police… et pour les victimes.

Quelques minutes après les faits, commençaient les insupportables déblaterages des experts divers et variés, nous annonçant un commando de professionnels,… alors qu’on apprenait le soir que l’un deux a laissé sa carte d’identité dans la voiture,… et qu’un autre a perdu une basket en courant… Un avocat sait le monde qui existe entre ce que l’on dit d’une affaire et ce que dévoile l’enquête. Chercher à savoir, oui, mais la précipitation n’apporte rien, et la gravité des faits doit appeler à prendre un peu de distance, pour attendre ce que diront la police et la justice.

qui-néglige-les-marques-de-lamitié

III –

« Dans l’Islam la vie humaine est sacrée » a rappelé Dalil Boubakeur, dénonçant une vision absolument erronée, malade » de la religion. Même tonalité depuis Téhéran, avec Marzieh Afkham, la porte-parole de la diplomatie iranienne, affirmant que « tout acte terroriste contre des innocents est étranger à la pensée et aux enseignements de l’islam ». Oui, bien sûr,… mais on n’avance pas : pour toutes les religions, et tous les systèmes de pensée, la vie humaine est sacrée. Je crois d’ailleurs comprendre qu’il y a eu aussi des victimes musulmanes. En fait, s’est imposée très vite, plus ou moins formulée, la question qui hantait les esprits : et la communauté musulmane dans cette affaire ? Avec aussitôt l’injonction : qu’ils dénoncent et se démarquent ! La religion a peu à dire de ce qui s’est passé hier, car c’est un crime, et le crime relève de la loi. C’est la barrière qui s’impose à tous et qui est acceptée par tous. Aucun groupe musulman en France, de quelque manière que ce soit, n’a jamais apporté le moindre indice de compréhension ou d’empathie avec le crime. Aucun ! Si je me trompe, apportez-moi la preuve,… mais apportez-moi aussi la preuve qu’il s’agit bien d’un groupe musulman, porteur donc d’un savoir religieux.

Avec tout le respect que je dois aux victimes, je dois dire que la communauté musulmane française se désintéressait totalement de ce que pouvait publier Charlie, comme elle se désintéresse totalement de ce pauvre Houellebecq, dont on se demande qu’elle serait l’inspiration si l’Islam n’existait pas. Les conceptions véhiculées par l’un ou l’autre, ou encore cet aficionado des médias qu’est Zemmour, sont tellement ignorantes et éloignées de la vie des musulmans, que ceux-ci s’en contrefichent. En 14 ans, depuis 2001, seulement trois procès significatifs ont été engagés contre des saillies antimusulmanes : Houellebecq, les caricatures et Zemmour… Et malgré cela, c’est contre eux le procès permanent de l’intolérance… Est-ce une faute de s’adresser au juge pour demander l’application de la loi commune ? Où est cette intolérance ? Quels faits ? Quels dommages ? Quittez les présupposés, et regardez le réel… Les inepties et attaques malveillantes sont légion, mais si les musulmans déplorent ceux qui alimentent le moteur de l’islamophobie, leurs préoccupations sont ailleurs, et s’appellent le travail, le logement, les études, la santé… le tout avec la garantie de la loi.

La spiritualité est une force intérieure, du domaine intime de la croyance, du sacré,… un trésor hors de portée. Avec les musulmans, nous sommes frères et sœurs. Nous partageons l’amitié, les passions, l’amour… la beauté. Ils nous apportent, nous apprennent et donc nous enrichissent. Ils ne demandent aucune évolution du droit, mais simplement que la loi s’applique de la même manière pour tous. L’islamophobie est une aberration car il n’y a pas de péril social dès lors qu’on s’accorde sur l’application de la loi. L’islamophobie a le vent en poupe, hélas,… mais hélas surtout pour ceux qui sont incapables de regarder la réalité en face, s’inventent des barrières illusoires, et qui par l’entretien des peurs xénophobes – universelles – se privent de la compréhension du monde, et du bonheur de l’amitié.

Un tout autre problème est la fabrique de combattants politiques, c’est-à-dire ce que nous avons tous vus depuis trois ans : le recrutement, la formation, la modélisation, le financement, l’enrôlement de mercenaires de causes dévoyées, par des dirigeants étatiques sans scrupules qui fabriquent des armes qu’ils ne savent plus contrôler. Et qui compensent leur incapacité à conduire un projet politique par des appels théocratiques à une pureté mythique, qui n’est qu’une arriération. L’islamisme a d’ailleurs surtout fait des ravages dans les pays musulmans, et l’attentat de Paris doit aussi nous rappeler que toute vie est égale.

Parce que nous vivons des heures de braise, je veux insister : il n’y a aucun problème avec l’Islam, mais tous les problèmes avec cette fabrication de fous-furieux. Mais alors, il faut élargir le spectre, analyser les choix politiques et identifier les vrais responsables.