Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2009

Chemtrails, Nanotechnologie et Morgellons

nh21.jpg

ENSEMENCEMENT AERIEN D’IMPLANTS BIOLOGIQUES DANS L'ALIMENTATION, L'EAU ET L'AIR

Carolyn Williams Palit

février 2008

Voir ExoticWarfare.org pour de plus amples informations sur la partie du Système consacrée à la torture par énergie psychotronique et par énergie dirigée. Vous pouvez également rechercher ces termes sur Google : Ionatron, PEP ou PIKL. Je n’accuse pas Ionatron ou tout autre contractant de torturer les Américains ou d’autres citoyens de cette planète, mais via la lecture, en vous informant sur ces termes et en visitant ExoticWarfare, vous vous rendrez compte que les armes à longue distance et à plasma pulsé existent et peuvent être utilisées pour transmettre d'autres énergies - micro-ondes, radio, fréquences extrêmement basses (ELF), etc. Le faisceau plasma est utilisé de façon fort semblable à une ligne électrique dirigée vers la personne ciblée. Vous pouvez poster cet article gratuitement et n'importe où.

Vous voudrez peut-être vous familiariser avec le rapport « WEATHER AS A FORCE MULTIPLIER: OWNING THE WEATHER IN 2025 » (« La météo utilisée en tant que multiplicateur de force: posséder la météo en 2025 »), un chapitre des prévisions pour l'avenir de l'armée de l'air en 2025 (1). Les gens préoccupés par la poursuite, dans le monde entier, des opérations de pulvérisation d’aérosols dans l'atmosphère appelés chemtrails (2), se réfèrent souvent à ce chapitre comme étant la preuve que l'US Air Force pourrait être impliquée dans des opérations mondiales de pulvérisation pour le contrôle de la météo.

Des écrivains - Izakovic Rolando(3), Amy Worthington(4) et Scott Gilbert(5)- ont étudié cette preuve en détail. S'il est évident que notre météorologie est manipulée par ces opérations de pulvérisation et que d’autres applications militaires sont sur en cours, le contrôle de la météorologie, qui est une très mauvaise idée, pourrait être mineur par rapport à ce que je voudrais aborder. Et le concept selon lequel la pulvérisation est un moyen de ralentir le réchauffement de la planète semble être une grosse et vieille baliverne servant à couvrir la réalité.

Lydia Mancini(6) a exploré certains des aspects des chemtrails qui altèrent l'esprit, mais je crois avoir trouvé une des dernières pièces du puzzle lié aux chemtrails : LA FORCE AERIENNE A ETUDIE COMMENT PLACER DES CAPTEURS QUI SONT A L’ECHELLE NANOMETRIQUE DANS L'APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES, L'EAU ET L'AIR D’UNE POPULATION AU MOYEN DE PULVERISATIONS AERIENNES AFIN QU'ILS PUISSENT INTRODUIRE CES CAPTEURS DANS LE CORPS DES GENS. Lisez la suite afin de comprendre toutes les connexions.

morgellonsvschemtrails.jpg

Les activistes contre les chemtrails recueillent des preuves selon lesquelles la pulvérisation de chemtrails contient non seulement des bactéries(7), mais aussi des métaux conducteurs, des cellules sanguines(8 ), des poudres de carbone, des sédatifs, des NANOPARTICULES, des substances cristallines, des particules d'aluminium, des poudres de baryum ainsi qu’un type de fibre en polyéthylène-silicone(9).

Récemment, le Dr Hildegarde Staninger(10), une toxicologue industrielle, et le Dr Mike Castle(11), expert en polyéthylène et militant contre les chemtrails, ont joint leurs efforts afin de déterminer si les nano-fibres qui grandissent depuis la peau des personnes qui sont atteintes de la maladie fibreuse de Morgellons et les nano-fibres des chemtrails possèdent une connexion.

morgellons.jpg

LES PERSONNES AYANT LA MALADIE DE MORGELLONS POSSEDENT PLUSIEURS COULEURS DIFFERENTES DE NANO-FIBRES QUI GRANDISSENT A PARTIR DE PLAIES SUR LEUR CORPS ET QUI NE GUERISSENT PAS. LES RETOMBEES DE CHEMTRAILS POSSEDENT DES FIBRES SIMILAIRES DE NOMBREUSES COULEURS DIFFERENTES ET QUI RESSEMBLENT BEAUCOUP AUX FIBRES DE LA MALADIE DE MORGELLONS. Ces fibres sont sur vous et dans votre maison. Vous pouvez les trouver à l’aide d’une lumière noire fluorescente. La lumière ultraviolette les fait luire. Utilisez aussi une loupe.

Un certain nombre de fibres et d’échantillons de tissus prélevés sur les victimes de la maladie de Morgellons et des échantillons de fibres de chemtrail ont été envoyés à quatre des meilleurs laboratoires de notre pays: AMDL Inc, ACS Inc, le MIT, et Lambda Solutions Inc.
Castle et Staninger ont demandé à ces laboratoires d’identifier ces fibres. Ce qui est revenu des laboratoires est surprenant(12) et est examiné en détail dans “Rense Morgellons Radio Broadcasts, n°7 et n°11″(13). Le Dr. Staninger a en outre déterminé que les fibres de chemtrails du Texas révèlent une concordance avec les fibres de chemtrails provenant d'Italie(14).

LES FIBRES DE CHEMTRAILS SONT UNE SORTE DE FIBRE INFANTILE DE TYPE “PRE-MALADIE DE MORGELLONS”. LES FIBRES DE LA MALADIE DE MORGELLONS SONT PLUS DEVELOPPEES, MAIS CES FIBRES SONT APPARENTEES AU TYPE DE NANOTECHNOLOGIE QUI ASSEMBLE LES NANOFILS. Provenant de l’animateur de radio en ligne et lauréat du prix Peabody, Jeff Rense, nous apprenons que la maladie de Morgellons est:

UNE INVASION COMMUNICANTE DES TISSUS HUMAINS (DECLENCHEE PAR LES NANOTECHNOLOGIES?) SOUS LA FORME DE TUBES VISIBLES QUI S’AUTO-ASSEMBLENT ET S’AUTO-REPLIQUENT, DE FIBRES COLOREES, DE FILS, DE MATRICES ELECTRONIQUES AVEC CE QUI SEMBLE ETRE DES CAPTEURS OU DES «ANTENNES», ET D'AUTRES CONFIGURATIONS VISIBLES, DONT CERTAINES TRANSPORTENT CE QUI POURRAIT ETRE DE L’ADN OU DE L’ARN GENETIQUEMENT MODIFIE. CES « MACHINES » (DECLENCHEES PAR NANOTECHNOLOGIE) SE DEVELOPPENT DANS DES CONDITIONS DE PH ALCALIN ET VIA L'UTILISATION DE L’ENERGIE BIO-ELECTRIQUE DU CORPS, SES MINERAUX ET D'AUTRES ELEMENTS NON IDENTIFIES POUR S’ALIMENTER EN ENERGIE.

chemtrailmorgellonsmapsmall.jpg

Rappelez-vous de ces termes clés: “auto-reproduction, capteurs, alcalins, minéraux, et énergie bio-électrique”. Il y a davantage à tirer de la définition de la maladie de Morgellons, selon Rense :

Il existe certaines preuves suggérant que ces minuscules machines possèdent leurs propres “batteries” internes. On croit aussi qu’elles pourraient être en mesure de recevoir des signaux et de l'information par ondes EMF, ELF et micro-ondes syntonisées sur des fréquences spécifiques… Il a été signalé par la quasi-totalité des personnes atteintes que les nano-machines de la maladie de Morgellons semblent avoir une sorte d’intelligence de ruche ou de groupe(15).

LES NANO-FIBRES DES CHEMTRAILS PEUVENT-ELLES SE BRISER POUR DEVENIR DES NANOPARTICULES? Le Dr. Staninger semble penser qu'elles le pourraient(16). Les nanoparticules peuvent passer à travers les barrières sanguines dans les poumons, entrer dans la circulation sanguine et voyager vers le cerveau ou d'autres parties du corps. Dans le journal en ligne « Nature », Jim Giles a déclaré ce qui suit:

LES NANOPARTICULES – de minuscules morceaux de matière qui pourraient un jour être utilisés pour construire des circuits d’ordinateur plus rapides et améliorer les systèmes de délivrance des médicaments - PEUVENT SE DEPLACER VERS LE CERVEAU APRES AVOIR ETE INHALEES, SELON DES CHERCHEURS DES ÉTATS-UNIS(17).

LE DR. STANINGER PENSE QUE CES NANOPARTICULES POURRAIENT ETRE EN MESURE DE S'AUTO-ASSEMBLER EN NANOFILS COMPLETS UNE FOIS QU'ELLES SE TROUVENT DANS LE CERVEAU OU DANS D'AUTRES ORGANES(18 ). ELLE DIT QUE NOUS MANGEONS CETTE NANOTECHNOLOGIE, ELLE SE TROUVE DANS NOTRE ALIMENTATION - LES PLANTES ET LES ANIMAUX. ELLE DIT QU’ELLE COPIE L'ADN DES MICROBES OU DE CERTAINES AUTRES CELLULES AVEC LESQUELLES ELLE EST EN CONTACT A L'INTERIEUR DE NOTRE CORPS. ELLE CREE PLUS DE GERMES, PLUS DE CANCERS. Un type de nanofil est impliqué dans la création de pseudo-cheveux et de pseudo-peau. Une femme atteinte de la maladie de Morgellons a été testée positive pour ces pseudo-cheveux. Ces protéines auto-répliquantes créent des formes chimériques (hybrides) qui ressemblent beaucoup à des insectes ou à des parasites. DES BEBES SONT EN TRAIN DE NAITRE AVEC CES NANO-MACHINES EN EUX. C'EST LA PREUVE QUE CETTE NANOTECHNOLOGIE PEUT PASSER A TRAVERS LES BARRIERES PROTECTRICES DE L'ORGANISME.

Le Dr. Castle a déclaré qu'il croit qu’au moins UN A VINGT MILLIONS D'AMERICAINS POSSEDENT CES CAPTEURS, ANTENNES, CABLES, ET MATRICES ELECTRONIQUES A L'INTERIEUR DE LEUR CORPS. LA MALADIE DE MORGELLONS SE PROPAGE A LA VITESSE DE 1000 VICTIMES PAR JOUR. CE TAUX AUGMENTERA PARCE QUE CHAQUE ANNEE, IL Y AURA DE PLUS EN PLUS DE VICTIMES POUR LA REPANDRE. Les gens qui ne présentent pas les symptômes extérieurs de la maladie de Morgellons peuvent malgré tout avoir cette nano-maladie à l'intérieur de leur corps. On pense que ceux qui possèdent les symptômes sont ceux dont le corps rejette les fibres. Pas de symptômes? Votre organisme pourrait être en train de s’adapter à l'infestation(19).

Clifford Carnicom est un homme qui possède un passé scientifique : la géodésie, les mathématiques, l'informatique et les sciences physiques. Il a travaillé pendant 15 ans avec diverses agences – le ministère de la Défense, le Service des Forêts, et le Bureau de la gestion du territoire. Il étudie ce que de nombreuses personnes croient être l'alcalinité croissante, et induite par les chemtrails, de notre planète. Il documente les quantités croissantes de calcium, de magnésium, de baryum et de potassium dans notre eau de pluie(20). De façon intéressante, J. Walleczck, au Laboratoire Lawerence à Berkeley, a effectué des recherches en 1991 sur la façon dont les ions de calcium aident à transporter l'électricité à travers les membranes cellulaires au niveau moléculaire(21). Et donc, bidouiller avec l'équilibre naturel et minéral et les propriétés électriques de la Terre et de notre corps n'est pas une bonne chose.

Carnicom documente également les niveaux élevés de sels dans nos sols dus aux sels métalliques réactifs provenant des chemtrails. Il dit que ce sont ces sels qui rendent la terre plus conductrice(22). Ces substances de chemtrails sont facilement ionisées par la lumière ultraviolette et font en sorte que l'air possède des niveaux élevés en ions positifs. Cela est nocif pour tous les êtres vivants. Il trouve les mêmes anomalies sanguines chez les personnes atteintes de la maladie de Morgellons et celles qui ne présentent pas de signes de la maladie de Morgellons.

Il serait logique de penser que si le sol est modifié pour devenir plus conducteur et alcalin, alors nous, nous-mêmes, devenons de plus en plus conducteurs et alcalins. Le sol et tous les résidents constituent à présent un domicile favorable pour cette nanotechnologie qui adore les alcalins et qui peut simplement continuer à utiliser notre bio-électricité pour auto-répliquer et auto-générer des capteurs, des batteries d’antennes, et d'autres mystères et nano-machines à l'intérieur de notre corps.

Ce qui nous amène à une autre partie du (rapport de) l'Air Force 2025 : “HIT ‘EM WHERE IT HURTS: STRATEGIC ATTACK IN 2025” (« Frappez-les là où ça fait mal » : attaque stratégique en 2025). CE CHAPITRE MERITE UNE ANALYSE PLUS APPROFONDIE CAR IL DECRIT LA FAÇON D'IMPLANTER UNE POPULATION AVEC DES CAPTEURS BIOLOGIQUES « FURTIFS », DE PISTAGE ET D'ATTAQUE, QUI SONT «PLUS MINCES QU'UN CHEVEU HUMAIN”, LE TOUT EN PULVERISANT CES MACHINES DANS L'APPROVISIONNEMENT ALIMENTAIRE, L'EAU ET L’AIR OU EN UTILISANT DES AGENTS HUMAINS POUR COMMETTRE CET ACTE(23).

LES TECHNOLOGIES PSYCHOTRONIQUES (DE CONTROLE MENTAL) SONT MENTIONNEES DANS CETTE ETUDE, MAIS PAS EN GRANDS DETAILS PARCE QUE CETTE INFORMATION EST CLASSEE. Le rapport explore la façon dont le système d'armes doit être en mesure d'accéder à ce qui devrait être privé. Nous lisons:

LE SYSTEME D'ACQUISITION DE LA CIBLE DOIT FOURNIR AUX DECIDEURS LA CAPACITE DE DETECTER LES CHANGEMENTS DANS LES VALEURS PERSONNELLES D'UN ADVERSAIRE. LES CHANGEMENTS DANS LES EMOTIONS, LES PENSEES OU LE CADRE DE REFERENCE D’UN DIRIGEANT PRESENTENT UN INTERET POUR LE SYSTEME D’ATTAQUE STRATEGIQUE. LES TECHNIQUES QUI RENTRENT DANS LA “TETE” D'UN ADVERSAIRE AFIN D’OBTENIR DE PRECIEUSES INFORMATIONS EXIGENT DES PROGRES REVOLUTIONNAIRES. TROUVER DES METHODES DE RECHERCHE PLAUSIBLES POUR ACCOMPLIR CETTE TACHE EST L'OBJECTIF DU DOSSIER CLASSIFIE « INFORMATION ATTACK »(24).

L'armée de l'air ne classifierait une arme qui peut lire vos pensées, émotions et intentions que si notre pays avait déjà cette arme en 1995 ou projetait de la développer. Les bio-implants pulvérisés et autres dispositifs d’espionnage sont décrits ci-dessous:

LES PLATES-FORMES TERRESTRES EN 2025 COMPTENT BEAUCOUP SUR LA MICROMECANIQUE ET LES NANOTECHNOLOGIES POUR RETRECIR CES PLATES-FORMES A UNE TAILLE MICROSCOPIQUE. Ces plates-formes pourraient être insérées par des agents humains, via l'eau ou l'approvisionnement alimentaire, ou par l'intermédiaire d'opérations d’ensemencement aérien en utilisant des drones. DES MICRO-CAPTEURS PLUS FINS QUE DES CHEVEUX HUMAINS POURRAIENT TRANSMETTRE DES DONNEES A LA BASE DE DONNEES DELPHI PAR DRONE OU PAR RELAIS SATELLITE. UN ESSAIM DE MICRO-CAPTEURS TERRESTRES POURRAIT ASSURER UNE TRANSMISSION DE DONNEES CONSTANTE des conditions locales et des niveaux d'activité près de et à l'intérieur d’un LOV (25).

Un LOV (locus of values) signifie un “lieu de valeurs”. Un LOV peut être une cible dure: quelque chose de physique, ou un lieu de valeurs peut être une cible douce. “Le LOV est ce qui est cher à un adversaire… Les LOV doux sont des choses intangibles: des systèmes, la connaissance ou des FAÇONS DE PENSER”(26). Un drone est un véhicule aérien sans pilote.

Dans le document, tous les capteurs sont appelés « capteurs au sol sans surveillance », même les BIO-IMPLANTS. Dans un des graphismes (du document « Hit’Em Where It Hurts »), les flèches pointent très ouvertement vers des capteurs au sol sans surveillance qui sont situés dans la zone de l’entrejambe de deux hommes(27). Dans un autre graphisme (du document « Hit’Em Where It Hurts »), les flèches pointent vers des capteurs placés dans l'épaule et dans le poignet d'un homme. Lorsque j’ai lu cela, mon esprit s’est remémoré en un flash Denzel Washington enlevant une puce de son épaule dans le film « The Manchurian Candidate » (titre français de ce film : « Un crime dans la tête »). Outre les bio-implants, l'étude de l’Air Force examine la dissémination de capteurs “de la taille de grains” depuis le ciel afin de former un réseau de surveillance sur le sol, et des micro-capteurs peuvent être placés subrepticement dans les maisons ou les appareils.

La microminiaturisation des capteurs sonores s'est améliorée depuis que le rapport Air Force 2025 a été écrit. EN 2003, LES MILITAIRES ONT REVELE QU'ILS AVAIENT UN RESEAU DE CAPTEURS QUI POURRAIENT ETRE LARGUES PAR VOIE AERIENNE:

Lors des essais, ils ont largué des tubes contenant 10 à 20 capteurs depuis un avion. Une fois qu’ils heurtent le sol, ces tubes explosent, faisant voler les capteurs dans tous les sens. Ensuite, ils (les capteurs) établissent des connexions entre eux et surveillent un véhicule ennemi ou les mouvements de troupes, envoyant les données par système sans fil à des avions(28 ).

Nous sommes à présent cinq ans plus tard, et les capteurs dans un réseau de ce genre sont à peu près de la taille d'un jeu de cartes à jouer. Des capteurs qui ne sont pas classés, pour précision.

LA SMART DUST (POUSSIERE INTELLIGENTE) N'EST PAS UN CAPTEUR SONORE, MAIS ELLE EST TRES PETITE; ELLE POSSEDE LA TAILLE DE PARTICULES. LES PARTICULES DE SMART DUST POSSEDENT A PEU PRES LA LARGEUR D'UN CHEVEU HUMAIN. ELLES PEUVENT ETRE PROGRAMMEES CHIMIQUEMENT AFIN DE CIBLER UNE SUBSTANCE SPECIFIQUE ET DE S'AUTO-ASSEMBLER OU DE S'Y COLLER. LA POUSSIERE INTELLIGENTE CHANGE DE COULEUR POUR INDIQUER QU'ELLE A TROUVE LA SUBSTANCE CIBLEE. ON PEUT L’UTILISER POUR DES TAGS PRESQUE MICROSCOPIQUES PLACES DANS DES ARTICLES, OU LA COLLER SUR LES VETEMENTS DES GENS(29). Mike Blair et d'autres personnes conscientes des dangers des chemtrails ont remarqué que les fibres des chemtrails montraient souvent des crochets sur leur surface(30). Dans « Hit’Em Where It Hurts » (« Frappez-les là où ça fait mal »), nous lisons:

TELS DES GRAINES DE LAMPOURDE EPINEUSE, DE MINUSCULES CAPTEURS S'ACCROCHERAIENT A CERTAINS HUMAINS, LES TAGUANT DE MANIERE EFFICACE POUR UN SUIVI CONTINU PAR L'INTERMEDIAIRE DES PLATES-FORMES AERIENNES(31).

Les compagnies de sécurité intérieure pourraient bientôt utiliser des CAPTEURS TERRESTRES DE POINTE QUI PEUVENT SENTIR UNE MOLECULE PRESENTE DANS L'AIR ET PEUVENT GOUTER ET IDENTIFIER UNE MOLECULE – DES “NANO-NEZ” ET “NANO-LANGUES”(32). Ceux-ci peuvent être utiles pour renifler des bouffées de molécules de cocaïne ou de marijuana provenant des gens lorsqu’ils retournent à la maison ou entrent dans les bâtiments. Les nano-nez et nano-langues peuvent être scannés via la lumière ou l'énergie, et changeront de couleur tout comme les capteurs terrestres décrits (dans le document pour) 2025: « Lorsqu’ils sont irradiés par de l’énergie ultraviolette ou des rayons X, ces changements organiques peuvent être lus et analysés par les capteurs (dans les avions), au-dessus »(33).

LES EXPERTS TRAVAILLENT AFIN DE TENTER DE DEVELOPPER DES CAPTEURS QUI PERMETTENT D'IDENTIFIER ET DE PISTER LES PERSONNES VIA LEUR ODEUR UNIQUE ET PERSONNELLE(34). Les auteurs de « Hit'Em Where It Hurts » voudraient QUE LES CAPTEURS DEVIENNENT ASSEZ PETITS DANS LE FUTUR QUE POUR POUVOIR VOUS LES ENVOYER PAR LA POSTE(35) ET UTILISER DES “HORDES” DE CAPTEURS acoustiques pour extrapoler les images des structures via la cartographie sismique, en conjonction avec l'imagerie par résonance magnétique(IRM) (36).

…l'importance des capteurs visuels pourrait diminuer en 2025 puisque le processus d’attaque stratégique se fonde davantage sur des méthodes d'attaque non mortelles. Dans ce cas, les capteurs non-traditionnels qui peuvent entendre, sentir ou goûter deviennent essentiels, fournissant d’importants segments de données… afin d’assembler (les différents éléments garantissant) l'efficacité d'une attaque(37).

Comment l'armée de l'air pourrait-elle “les frapper là où ça fait mal”?
UN SYSTEME ELOIGNE QUI RODE… A 50.000 PIEDS PEUT REGARDER FIXEMENT A 230 MILLES DE DISTANCE UN LOV (LIEU DE VALEURS) ET FOURNIR UNE RESOLUTION CONTINUE AU METRE PRES… DE PLUS, UN DRONE VOLANT BAS ET OBSERVABLE QUI S’ATTARDE DIRECTEMENT AU-DESSUS D’UNE ZONE SPECIFIQUE TRANSPORTERA DES CAPTEURS QUI FOURNISSENT UNE RESOLUTION CONTINUE AU CENTIMETRE PRES(38 ).

Ces DRONES sont le maillon de la chaîne qui se connecte aux avions transatmosphériques, aux plates-formes spatiales et aux satellites. Ces ressources spatiales enverraient et recevraient (des informations) à partir de et vers des superordinateurs qui sont situés dans des stations relais au sol ou en orbite. Un nouveau satellite radar appelé MIRIAH(39) peut voir à travers la plupart des bâtiments, la nuit, et sous toutes les conditions météo, renvoyant une image en 3 dimensions, sous n'importe quel angle, et pratiquement en temps réel. Les drones peuvent ressembler à des libellules(40), à des oiseaux(41), à des hélicoptères(42), à des avions(43) ou même à des cubes(44). Des militants à Washington DC ont récemment repéré des drones libellules surveillant une manifestation. Ils peuvent être alimentés par hydrogène(45), par énergie solaire(46), par piles à combustible, par batteries, ou par une combinaison de ces différents moyens(47). Ils peuvent s’accrocher sur une ligne électrique pour se recharger(48 ) ou être alimentés via micro-ondes par système wi-fi(49). Ils peuvent vous voir, mais ils peuvent également transmettre des données. Il existe même une technologie qui peut les couvrir, afin que vous, les satellites ou les radars ne puissent pas les voir(50).

En tant que modèle plus économique, des miroirs placés dans l’espace peuvent être utilisés pour faire rebondir les données provenant des drones vers des stations terrestres(51). Un miroir plasma peut également être créé par une station à faisceau qui chauffe les micro-ondes et qui chauffe l'atmosphère, et cette zone de plasma peut être utilisée comme un miroir. Un certain Dr. Eastlund a été le pionnier de cette technologie. Son travail avec le chauffeur de l’ionosphère HAARP a été parrainé par ARCO, un grand producteur d'aluminium qui est détenu par British Petroleum(52). Curieusement, les chemtrails possèdent un grand nombre de particules d'aluminium.

Le système d'armes utilise des informations provenant: des bases de données Delphi compilées à partir de documents gouvernementaux et de sources ouvertes; de l’intelligence humaine au sol (HUMINT); des données en temps réel provenant des bio-implants et des grilles de capteurs au sol qui sont dispersées; des clichés visuels provenant des capteurs placés sur les satellites, avions et drones ; et des archives sur l'histoire et la culture. Il utilise des compilations sur les croyances psychologiques, des informations sur les événements actuels et internationaux, la connaissance provenant d’experts dans leur domaine, les expériences passées dans la résolution de problèmes associés, et c'est un système qui peut apprendre. Il peut « jouer » des scénarios jusqu'à ce qu'il présente ce qu'il considère comme la meilleure solution pour un opérateur humain, et est un réseau informatique qui est largement dispersé à travers le monde, bien mis à jour, et « entraîne le licenciement de personnel »(53).

L'opérateur humain pourrait choisir « d'engager immédiatement (le combat) ou de ne jamais l’engager”, ou d'utiliser “des tactiques directes ou indirectes”(54). IL DETERMINERAIT S’IL FAUT DEPLOYER DES ARMES « LASER, A RADIOFREQUENCE, OU A RAYON DE PARTICULES ENERGETIQUES » CONTRE DES PERSONNES, DES OBJETS PHYSIQUES, DES USINES, DES VILLES OU DES SOLDATS CIBLES(55). CES ARMES A ENERGIE DIRIGEE PEUVENT ETRE DEPLOYEES A PARTIR DE L'ESPACE, DEPUIS LA TERRE OU LA MER A PARTIR D’UNE VARIETE DE PLATES-FORMES, OU ON PEUT LES FAIRE REBONDIR VIA LES MIROIRS SPATIAUX OU PLASMA PRECEDEMMENT MENTIONNES. LA NANOTECHNOLOGIE PERMETTRA LA CREATION D’ARMES PLUS PETITES POUR UNE UTILISATION SUR LES DRONES(56). LES ARMES A ENERGIE DIRIGEE “… PEUVENT ETRE « REGLEES » POUR UNE PLUS LARGE GAMME D'EFFETS, DEPUIS UN BAS ORDRE D’INTERVENTION JUSQU’A UN ORDRE DE DESTRUCTION ELEVE”. ET ELLES SONT “RENTABLES”. Comme c’est sympathique(57).

Les systèmes et techniques d’engagement futuristes tels que la projection holographique, les champs sonores et de gravité, les opérations biomédicales, les opérations psychologiques, la tromperie militaire et l’attaque de l'information sont tous possibles. Ces nouveaux moyens indirects et novateurs sont examinés dans les dossiers classés C2 et Information Attack. En complément à ces techniques indirectes, le présent document se concentre sur des objectifs de missions qui utilisent des attaques directes ayant une puissance mortelle et non mortelle(58 ).

Avez-vous compris? Que veulent-ils dire par “opérations biomédicales”, “projection holographique”, “champs sonores et de gravité”, ou certains des autres termes? CES TERMES RENVOIENT A DES INFORMATIONS CLASSIFIEES VISANT A “ENTRER DANS LA TETE” D'UNE PERSONNE, ET RELATIVES AU COMMANDEMENT ET AU CONTROLE (C2). LES ATTAQUES MODERNES SUR LE DOCUMENT C2 DEGRADENT LA CAPACITE DES ENNEMIS A PRENDRE LES MEILLEURES DECISIONS ET LEUR FONT CHANGER DE DECISION SANS QU'ILS REALISENT QU’ILS ONT ETE MANIPULES(59).

Il y a un dicton: la vie reflète l’art. Revenons à présent au chapitre dont nous avons discuté au début. Si les opérations de pulvérisation décrites dans le document « Weather As a Force Multiplier » (”La météo en tant que multiplicateur de force”) ne sont que de la science-fiction ou des rêveries de militaire, alors pourquoi y a-t-il des tableaux à l'intérieur de ce document qui peuvent seulement être décrits comme des horaires de pulvérisation? Ces tableaux indiquent au lecteur exactement quelles substances seront pulvérisées et au cours de quelles années.

Par exemple, DES CAPTEURS AVEC LA SMART DUST (NANOTECHNOLOGIE) SERONT PULVERISES DANS LE CIEL A PARTIR DU MOMENT DE L'ETUDE, 1995, ET AUGMENTERONT FORTEMENT JUSQU'EN 2025(60).

SAVIEZ-VOUS QUE LES BATTERIES DE NANOFILS SERONT BIENTOT UTILISEES EN MEDECINE POUR FOURNIR EN ENERGIE DE PLUS GRAND IMPLANTS BIOLOGIQUES? COMME LES STIMULATEURS CARDIAQUES… OU PEUT-ETRE DES NANO-DISPOSITIFS DANS LE CERVEAU(61,62) ? Vous remarquerez combien la technologie dont il est question dans le document « Weather As a Force Multiplier » effectue bien la transition avec la technologie abordée dans le document “Hit'Em Where It Hurts”.

Une arme de ce type peut être utilisée pour la guerre clandestine et la micro-GESTION D'UNE POPULATION. Une arme non mortelle utilisée sans arrêt sur une personne devient une arme mortelle. Mais nous pouvons faire confiance aux hommes qui pensent que ce n'est pas grand-chose de glisser subrepticement des implants électromagnétiques dans les organes sexuels des autres, pas vrai?

Le manque de respect pour les droits inaliénables affiché par les officiers de l'armée de l'air qui ont écrit ce rapport est choquant. Hitler fantasmerait concernant cette technologie digne des escadrons de la mort. DES ARMES TELLES QUE CELLES-LA SERONT TOUJOURS MAL UTILISEES PAR QUELQU'UN. C'EST POURQUOI CES ARMES NE DEVRAIENT MEME PAS EXISTER.

Quelqu'un dira: “Eh bien, elles sont seulement conçues pour être utilisées contre l'Ennemi”. Comment pulvérisez-vous seulement une maison? Comment pulvérisez-vous uniquement une seule alimentation en air? NE DEVRAIT-IL PAS Y AVOIR UNE SORTE D'INTERDICTION DE TRANSFORMER LES GENS EN CYBORGS? MODIFIER L'ENVIRONNEMENT VA A L'ENCONTRE DES TRAITES POUR LES MILITAIRES. CERTAINS GARS DE L’AIR FORCE PENSENT QUE METTRE DES CAPTEURS DANS DES NON-COMBATTANTS ET DANS DES ENNEMIS A LA FOIS, PAR L'INTERMEDIAIRE DE LEUR NOURRITURE, DE LEUR EAU ET DE L'AIR, EST TOUT SIMPLEMENT EPATANT. PAR UNE ETRANGE COÏNCIDENCE, CE SCENARIO RESSEMBLE FORT A L’EPIDEMIE NANOTECHNOLOGIQUE DES CHEMTRAILS ET DE LA MALADIE DE MORGELLONS QUI SE DEVELOPPE DANS LES ORGANISMES DES AMERICAINS EN CE MOMENT.

Je ne suis pas sûr de vouloir dédier mon amour à l'armée de l'air.

Sources:

1. “Weather As A Force Multiplier: Owning the Weather in 2025,” a future study conducted 1995 – 1996 for the Air Force Chief of Staff, a research paper by Col Tamzy J. House, Lt Col James B. Near, Jr., LTC William B. Shields (USA), Maj Ronald J. Celentano, Maj David M. Husband, Maj Ann E. Mercer, and Maj James E. Pugh, August 1996, Air Force 2025, website, chapter 15.

2. “Aerosol Crimes & Cover Up,” by Clifford E. Carnicom, carnicom.com, website, numerous pages, 1999 – 2008.

3. “Report Of Chemtrail Spraying Frenzy In Croatia,” from Izakovic Rolando, June 5, 2000, rense.com, website, 1997 – 2008.

4. “Chemtrails and Terror in the Age of Nuclear War,” by Amy Worthington, May 2004, “Idaho Observer,” website, 1997 – 2008.

5. “Environmental Warfare and US Foreign Policy: The Ultimate Weapon of Mass Destruction,” by Scott Gilbert, September 23, 2004, author archives, Global Research, website, 2001 – 2008.

6. Bariumblues, by Lydia Mancini, bariumblues.com, website, numerous pages, 2003 – 2008.

7. “Chemtrails:GAO report admits “chaff” – Lab report reveals much more,” July 2006, “Idaho Observer,” website, 1997 – 2008.

8. “ERYTHROCYTES: POSITIVE VISUAL IDENTIFICATION,” by Clifford Carnicom, carnicom.com, website, 1999 – 2008.

9. STRANGE DAYS STRANGE SKIES – YOU ARE NOW BREATHING ETHYLENE DIBROMIDE, NANO-PARTICULATES OF ALUMINUM AND BARIUM AND CATIONIC POLYMER FIBERS WITH UNIDENTIFIED BIOACTIVE MATERIA, by Glenn Boyle, strangedaysstrangeskies, web album, a large collection of photos, lab reports, and documentation that is a work in progress.

10. “Dr. Hildegarde Staninger, Ph.D., RIET-1, Industrial Toxicologist/IH and Doctor of Integrative Medicine, Bio,” September 17, 2007, rense.com, website, 1997 – 2008.

11. “Dr. R. Michael Castle, Bio,” May 7, 2007, rense.com, website, 1997 – 2008.

12. “Project FMM: Fibers, Meteorite & Morgellons,” by Project FMM Research Team, March 29, 2007, rense.com, website, 1997 – 2008.

13. “Rense Special Morgellons Broadcasts,” No. 7, March 29, 2007 & No. 11, no date, mp3 audio files, June 22, 2006 – ongoing, rense.com, website, 1997 – 2008.

14. “Texas Chemtrail Samples Compared To Samples From Venice Italy,” by Dr. Hildegarde Staninger RIET-1, November, 27, 2007, rense.com, website, 1997 – 2008.

15. “Morgellons Defined,” December 5, 2007, rense.com, website, 1997 – 2008.

16. “Rense Special Morgellons Broadcasts,” No. 7 & No. 11.

17. “Nanoparticles in the Brain,” by Jim Giles, January 5, 2004, Nature.com, website, News@Nature section, Nature Publishing Group, 2008.

18. “Rense Special Morgellons Broadcasts,” No. 7 & No. 11.

19. “Rense Special Morgellons Broadcasts,” No. 7 and No. 11.

20. “Calcium & Potassium,” by Clifford Carnicom, March 15, 2005, carnicom.com, website, 1999 – 2008.

21. “Electromagnetic Field Effects on Cells of the Immune System: The Role of Calcium Signalling,” by J. Walleczck, Research Medicine and Radiation Biophysics Division, Lawrence Berkeley Laboratory, University of California, Berkeley, California 94720, “The FASEB Journal,” Vol 6, 3177-3185, The Federation of American Societies for Experimental Biology, 1992, fasebj.org, website, 1992.

22. “Salts of Our Soils,” by Clifford Carnicom, May 11, 2005, carnicom.com, website, 1999 – 2008.

23. “Hit ’Em Where It Hurts: Strategic Attack in 2025,” a future study conducted 1995 – 1996 for the Air Force Chief of Staff, a research paper by Lt Col Jeffrey E. Thieret, Maj Steven J. DePalmer, Maj Frederick I. Guendel, Jr., and Maj Michael A. Silver, August 1996, Air Force 2025, website, chapter 6, pgs. 8 and 20.

24. pg. 19.

25. pg. 20.

26. Executive Summary, v.

27. pg. 33.

28. “Tech Wave 2: The Sensor Revolution: Soon, sensor networks will track everything from weather to inventory,” The Future of Tech – Roadmap, “Businessweek Magazine,” August 25, 2003, businessweek.com, website, The McGraw-Hill Companies, Inc., 2000-2008.

29. “SMART DUST – TARGETED SMART DUST HOW IT WORKS,” Sailor Research Group, Department of Chemistry, University of California, San Diego, chem-faculty.ucsd.edu/sailor, website, February 27, 2003.

30. “Chemtrails Over America: A Special Report,” by Mike Blair and other researchers, June 21, 2001, Wisequakker, website, home1.gte.net/quakker, last update: July 4, 2003.

31. “Hit ’Em Where It Hurts,” pg. 23.

32. “Researchers Create DNA-Based Sensors for Nano-Tongues and Nano-Noses,” Physorg.com, website, September 15, 2005.

33. “Hit ’Em Where It Hurts,” pg. 22.

34. “Biometric Person Authentication: Odor,” by Zhanna Korotkaya, Department of Information Technology, Laboratory of Applied Mathematics, Lappeenranta University of Technology.

35. “Hit ’Em Where It Hurts,” pg. 22.

36. pg. 22.

37. Pg. 29

38. Pg. 20.

39. “Global 3-D Wifi SpySat Project Provokes NRO Crisis,” Washington, D.C., January 1, 2007, rense.com, website, 1997 – 2008, further information available at: billgrisham.us.

40. “Dragonfly or Insect Spy? Scientists at Work on Robobugs,” by Rick Weiss, Washington Post Staff Writer, Tuesday, October 9, 2007; Page A03,”The Washington Post,” Washington Post.com, website, 1996 – 2008.

41. “Morphing-wing robotic birds to spy on us,” by Roland Piquepaille, Emerging Technology Trends, blog, July 24, 2007, ZDNet: Where Technology Means Business, zdnet.com, website, CNET Networks, Inc., 2008.

42. TAG: Tactical Aerospace Group, website, International Marketing Office, 468 North Camden Drive, Beverly Hills, CA 90210, copyright: Tactical Aerospace Group Corozal, Belize, C.A., 1981 - 2008.

43. “Unmanned Aerial Vehicles,” by Greg Goebel: In the Public Domain, v1.4.1, TOC (19 chapters), vectorsite.net, website, March 1, 2008.

44. “They make no sound,” handpen.com, website, no date.

45. “US military plans for new UAV to stay airborne for 5 years,” by Graham Warwick, “Flight Global Newsletter,” flightglobal.com, website, May 25, 2007, Reed Business Information, 2008.

46. “Solar Powered UAV,” by Jim, “The Energy Blog: The Energy Revolution has begun and will change your lifestyle,” thefraserdomain.typepad.com, blog, March 23, 2006.

47. “Experimental Power System Expands Flight Capabilities,” by Rita Boland, Signal: AFCEA’S International Journal,” afcea.org/signal, website, “AFCEA International, 4400 Fair Lakes Court, Fairfax, Virginia 22033,

March 2006.

48. “Air Force developing UAVs that can recharge on power lines,” posted by Nilay Patel, “Engadget,” web magazine, Dec 14th 2007 4:34PM, Engadget and Weblogs, Inc. Network, 2004 – 2008.

49. Aerospace Operations in Urban Environments, by Alan Vick,, “Appendix B: Microwave Recharging of Mini-UAVs and Micro-UAVs,” Rand Corporation, 2008.

50. “Holographic Cloaking Stealth Technology,” by Luke, orbwar.com, website, 2006.

51. “Hit ’Em Where It Hurts,” pg. 28.

52. “Plasma Mirrors – SURVEILLANCE,” by Dr. Bernard Eastlund, eastlundscience.com, website, Eastlund Scientific Enterprises Corporation, founded January 12, 1996. See: “COSMIC IGNITED PLASMA PATTERNS IN ATMOSPHERE – CIPPA.”

53. “Hit ’Em Where It Hurts,” Chapter 3, pg. 12 – 18.

54. Executive Summary, v.

55. pg. 24 – 26.

56. pg. 36.

57. pg. 36 – 37.

58. pg. 23 – 24.

59. “Power And Influence, Information StrikeKnowledge Warfare: Shattering the Information War-Paradigm,” Air Force 2025, prepared by 2025 Support Office, Air University, Air Education and Training Command, November 1996, developed by Air University Press, Educational Services Directorate, College of Aerospace Doctrine, Research, and Education, Maxwell Air Force Base, Alabama, website, csat.au.af.mil/2025/index.htm, Executive Summary, White Paper Summaries, Chapter 9, pg. 54, August 1996

60. “What Chemtrails Really Are – The Short Scoop,” by Carolyn Williams Palit, a work in progress, 2005, xiandos.info, website, Republic of Seychelles, 2006.

61. “A New Nanogenerator: Researchers are experimenting with a novel nanowire material to power tiny biosensors and portable devices,” by Prachi Patel-Predd, “Technology Review,” Michigan Institute of Technology, technologyreview.com, website, Monday, October 22, 2007

62. “Nanogenerator Fueled by Vibrations: An array of zinc-oxide nanowires that generates current when vibrated with ultrasonic waves could provide a new way to power biological sensors and nanodevices,” by Prachi Patel-Predd, “Technology Review,” Michigan Institute of Technology, technologyreview.com, website, Thursday, April 05, 2007.

 

Nanobots replacing neurons

http://www.youtube.com/watch?v=R-2Xw-GNkUQ


Source : http://exdisciplesleblog.unblog.fr/2008/08/22/chemtrails-...

Le Nouvel Ordre Mondial

Le Nouvel Ordre Mondial qu'est-ce que c'est ?

Montage réalisé par Régis Mex (Sous le pseudonyme de Machiavel999 sur Dailymotion), d'une durée totale de 3 heures et en dix parties, à partir d'extraits de:

Endgame
Zeitgeist Addendum
Firewall (Lyndon LaRouche)
D'entrevues accordées par Pierre Hillard
Les informations de DioCorp
Et d'autres vidéos prises, pour la plupart, sur www.noslibertes.org
, http://wearechangeparis.com,
http://911nwo.info
, et www.mecanopolis.org
.

Son but est de démontrer du mieux possible le processus pervers du Nouvel Ordre Mondial, programme très officiel et à mille lieues de toute accusation conspirationniste tant les preuves qui l'accablent de bien des maux abondent. Si son avènement est promis, et le sera de plus en plus clairement, affirmé par nos hommes politiques et autres experts comme une victoire idéologique, il ne tient qu'à vous de juger s'il est porteur d'autant de vertus que ces personnages le prétendent...


Réalisé
pour
www.mecanopolis.org


Le Nouvel Ordre Mondial (1/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (2/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (3/10)



Le Nouvel Ordre Mondial (4/10)





Le Nouvel Ordre Mondial (5/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (6/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (7/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (8/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (9/10)


Le Nouvel Ordre Mondial (10/10)



Note: Dailymotion a étrangement rejeté la partie 4.
C'est pourquoi elle a été placée sur MegaVidéo.

Crise financière : appel à signer la pétition

La crise financière par Solidarité & Progrès

 

Un nouvel ordre mondial ?

Le rêve cauchemar américain

usa-carte-drapeau-300x256.jpgL’Amérique n’est vraiment pas ce que les livres d’histoires nous ont appris à l’école. Rien d’étonnant quand on sait que l’écriture de l’histoire en revient toujours aux vainqueurs de la guerre.
Sans commenter le fait que les États-unis se sont construits sur le génocide d’un peuple (les indiens) et sur l’esclavage d’un autre (les africains), passons directement au sujet que je souhaite développer ici.

Au lendemain du 65e anniversaire du débarquement, je pense que ça devrait remettre un peu les choses en place sur la vérité, dans l’esprit de tous.
Je vais vous parler du parcours de 2 personnages américains, qui ont influencés l’histoire du début du XXe siècles à nos jours. Je pense pour ma part, qu’ils sont responsables de l’état de notre monde actuel, en termes : économique, idéologique, écologique, géo-politique, stratégico-financière.... pour avoir influencé, financé, et soutenu des hommes comme Hitler, Mussolini, "Ben Laden" et ainsi avoir développé une économie déshumanisée, matérialiste, élitiste, raciste...et qui est devenu malheureusement la nôtre aujourd’hui. Basée sur le pétrole, l’armement, l’automobile...mais aussi la manipulation, la corruption, les divisions, les guerres, la peur......notre civilisation est devenu chaotique et autodestructrice.

robinson.gifBalzac disait que derrière toutes fortunes, il y avait un grand criminel. C’est malheureusement aussi vrai que le rêve américain n’est qu’un mythe, et la décadence actuelle des USA, n’en est que la confirmation, quant au dessein projeté par ces "élites", vers la gouvernance d’un nouvel ordre mondial. Ces élites franc-maçonnique s’appellent : skull and bones, bilderberg, illuminati.......
Mais revenons à nos 2 personnages ; Il s’agit d’Henry Ford, fondateur de la Ford Motor Company et de Prescott BUSH, père de George H. W. Bush 42e president des Etats-Unis et grand-père de George W. Bush 43e Président des Etats-Unis.


La famille Bush, les fabricants de guerres

Le 15 mai 2008, George W. Bush lors de son discours à la Knesset a fait un parallèle remarqué entre les déclarations du sénateur Neuville Chamberlain concernant Hitler en 1939, et celles de Barack Obama concernant les terroristes et les extrémistes.

Bush_Polemique
26031596.jpg

Bush … Hitler … Bush … Hitler …

Il m’a fallu quelques jours pour :

* me souvenir qu’il y avait un lien,
* mettre la main sur « La guerre des Bush » d’Eric Laurent
* dépoussiérer le livre qui date de 2003, et a inspiré un documentaire en 2004 « Le monde selon Bush »
* en extraire du premier chapitre quelques morceaux choisis, que voici.

Ces extraits font suite à une introduction sur l’effort de guerre Allemand durant la 2nde Guerre Mondiale, soutenu par les groupes Ford, General Motors et IBM.

Extraits des pages 17 à 21 :

famtree_dees.jpg

 

La guerre des Bush, selon la formule d’un observateur, « à cette époque, il existait deux races de financiers et de spéculateurs. Ceux qui comme Joe kennedy affichaient des sympathies nazies mais ne faisaient pas d’affaires avec l’Allemagne nazie, et les autres qui n’éprouvaient pas d’engouement particulier pour Hitler mais saisissaient les opportunités ».

Visiblement Prescott Bush se rangeait dans la seconde catégorie, une zone grise où les actes sont mus par un solide apolitisme, une absence de conviction profonde et une certaine amoralité propre au monde des affaires.

...

En 1921 il épousa Dorothy Walker, la fille d’un puissant financier de Wall Street, et cinq ans plus tard il rejoignait, en tant que vice-président, la banque d’affaires que son beau-père venait de créer en partenariat avec les Harriman, ses amis d’université : W.A. Harriman and Co. L’établissement fusionna en 1931 avec la société financière anglo-américaine Brown Brothers pour devenir la banque d’affaires la plus importante des Etats-Unis, et politiquement la plus influente.

hitler_bush.jpgPrescott Bush et ses partenaires avaient pris pied en Allemagne dès les années 20 en rachetant la compagnie de navigation Hambourg-America Line qui détenait la quasi-exclusivité du trafic maritime allemand vers les Etats-Unis. Il s’agissait là d’une première étape. La banque installa son antenne européenne à Berlin et élabora de nombreux partenariats, notamment avec certains des industriels les plus puissants du pays. Au premier rang desquels Fritz Thyssen, propriétaire du groupe sidérurgique qui portait son nom. Thyssen allait publier quelques années plus tard un livre remarqué, au titre éloquent : « J’ai financé Hitler ». Véritable profession de foi envers le national-socialisme, l’ouvrage confirmait également ce qui était déjà de notoriété publique : Thyssen avait aidé le mouvement nazi dès octobre 1923, et on le qualifiait de « banquier privé de Hitler ».

Harriman and Co et Thyssen, à travers une banque qui lui appartenait aux Pays-Bas, la Bank Voor Handel , décidèrent de la création d’un établissement commun, l’union Banking Corporation. Selon les enquêteurs qui se penchèrent sur ce dossier, cette banque devait permettre de favoriser des investissements croisés, aux Etats-Unis et dans le groupe Thyssen, ainsi que dans d’autres firmes allemandes.

bush_nazi_connection.gifLe 20 octobre 1942, peu après l’entrée en guerre des Etats-Unis, l’Union Banking Corporation fit l’objet d’une saisie du gouvernement fédéral pour « commerce avec l’ennemi ». Prescott Bush était le directeur de l’établissement, et ses principaux associés et actionnaires, outre Roland Harriman, étaient trois cadres nazis, dont deux travaillaient pour Thyssen. Huit jours plus tard, l’administration Roosevelt appliqua les mêmes sanctions à l’encontre de la holland-American Trading Corporation et de Seamless Steel Equipment Corporation, toutes deux dirigées également par Bush et Harriman, et accusées de coopérer avec le Troisième Reich. Un mois plus tard, le 8 novembre 1942, une procédure identique frappa la Silesian American Corporation, une holding qui possédait d’importantes mines de charbon et de zinc, en Pologne et en Allemagne, exploitées en partie par les prisonniers des camps de concentration, « dont l’utilisation, selon un rapport, a sans aucun doute fourni au gouvernement allemand une aide considérable dans son effort de guerre ».

Prescott Bush siégeait au conseil de direction de cette firme qui avait fait l’objet de montages juridiques complexes laissant quelque peu dans l’ombre son partenaire allemand. Et pourtant, il s’agissait de l‘industriel Friedrich Flick, lui aussi bailleur de fonds du parti nazi, puis plus tard du corps des SS à travers le « cercle de amis de Himmler » dont il était membre.

...

Les hommes d’affaires aiment agir mais guère se souvenir. Prescott Bush fortune faite, la page équivoque de la Seconde Guerre mondiale tournée, se présenta au Sénat. Battu en 1950 il fut élu deux ans plus tard.

Autant dire que les négociations avec le régime hitlérien, la famille Bush en a une certaine expérience.

Le but du Nouvel Ordre Mondial


Passons maintenant à Henry Ford et focalisons-nous sur la partie "cachée de l’icerberg", si j’ose dire !!!

Henry Ford et l’antisémitisme

Foncièrement antisémite et furieux de découvrir que son entreprise pourrait être affectée par ce qu’il considère indigne de forces politiques, il n’hésite pas à accuser les Juifs d’avoir déclenché la Première Guerre Mondiale. Nombreux sont les mouvements américains qui reprennent ses théories antisémites pour raviver une haine latente. Son antisémitisme s’exprime également dans ses mémoires. Dans le chapitre XVII de My Life and Work, Ford s’exprime sur les juifs américains : « Notre travail n’a pas la prétention d’avoir le dernier mot sur les juifs en Amérique.[...] Si les juifs sont si sages qu’ils le disent, ils feraient mieux de travailler à devenir des juifs américains, plutôt que travailler à construire une Amérique juive ».

Se justifiant à ce sujet, il explique dans son livre Le juif international, que pour lui l’antisémitisme n’est que le pendant de l’ antigoyisme de la communauté juive.

The International Jew

p0005.jpgHenry Ford a publié un ouvrage en quatre volumes, The International Jew, qui rassemble des articles parus dans le journal The Dearborn Independent. Une phrase dans un texte dédié à la salutaire « réaction de l’Allemagne contre le Juif » illustre cet esprit soi-disant "scientifique" et dont le langage est chargé de métaphores médicales : il s’agit d’une question d’« hygiène politique », parce que « la principale source de la maladie du corps national allemand [...], c’est l’influence des Juifs ".

Dans plusieurs autres passages, les Juifs sont présentés comme un « germe » qui doit faire l’objet d’un « nettoyage ». Adolf Hitler et ses collaborateurs reprendront cette terminologie pour justifier leurs crimes. Le Juif n’est plus défini par sa religion mais par sa « race », « une race dont la persistance a vaincu tous les efforts faits en vue de son extermination ». Il faut donc réveiller chez les jeunes la « fierté de la race .

ford hitler.jpgFord s’inspire des Protocoles des Sages de Sion, un ouvrage qui serait « trop terriblement vrai pour être une fiction, trop profond dans sa connaissance des rouages secrets de la vie pour être un faux », cité et commenté abondamment, comme preuve ultime et irréfutable de la conspiration juive pour s’emparer du pouvoir à l’échelle mondiale. Cet ouvrage est par ailleurs vivement critiqué par le Times de Londres. Il y est souvent fait référence à l’Allemagne qui est décrite comme dominée par les Juifs malgré le fait qu’il « n’y a pas dans le monde de contraste plus fort que celui entre la pure race germanique et la pure race sémite ».

Le thème de la complicité entre le judéo-bolchevisme et la finance capitaliste juive, dans une conspiration pour imposer à la planète un gouvernement mondial juif est abondamment repris par le nazisme. Trois volumes ont pour objet la place des Juifs aux États-Unis. Selon Ford, leur émigration massive d’Europe de l’Est en Amérique du Nord n’a rien à voir avec de prétendues persécutions : les pogroms ne sont que de la propagande ; il s’agit bel et bien d’une véritable invasion : le « Juif international » peut déplacer un million de personnes de la Pologne vers l’Amérique « comme un général déplace son armée  ». Les Juifs sont responsables de l’introduction dans les arts de la scène aux États-Unis d’une « sensualité orientale » sale et indécente, « instillant un poison moral insidieux ».

La contribution de Ford à la propagation de l’antisémitisme va au-delà de l’imprimé. Il travaille activement à former une communauté. Au départ, réunis autour du Dearborn Independent, ces hommes constituent une force importante dans l’évolution américaine de l’antisémitisme, et inclus un grand nombre de profasciste.

Germanophile ou nazophile

orange-ford-medal2.pngÀ peu près à la même époque, Henry Ford est aussi le plus célèbre des bailleurs de fonds étrangers d’Adolf Hitler, et il a été récompensé dans les années 1930 pour ce soutien durable avec la plus haute décoration nazie pour les étrangers.

Cette faveur accordée par les nazis engendre une importante controverse aux États-Unis et finit par un échange de notes diplomatiques entre le gouvernement allemand et le Département d’État. Ford s’exprime à propos de cette polémique en clamant que « [son] acceptation d’une médaille du peuple allemand ne [le fait] pas, comme certains semblent le penser, entraîner aucune sympathie de [sa] part avec le nazisme ». Alors que Ford clame publiquement qu’il n’aime pas les gouvernements militaristes, il tire profit de la Seconde Guerre mondiale, en alimentant l’industrie de guerre des deux camps : il produit, via ses filiales allemandes, des véhicules pour la Wehrmacht, mais aussi pour l’armée américaine.

FORD+planifie+la+guerre+d'Hitler.jpgHenry Ford participe à l’effort de guerre allemand avec Opel, filiale de General Motors. Des succursales de Ford implantées en Allemagne demandent réparation pour les bombardements subis. Un million de dollars est réclamé aux Américains pour les dégâts provoqués dans l’usine de Cologne. Ford demande aussi des réparations au gouvernement français. 38 millions de Francs sont versés après le bombardement de son usine de Poissy

Prochaine étape aux Etats-unis : effondrement monétaire, avec guerre civile à la clef, désintégration du système économique et financier pour arriver à la phase finale, d’un nouvel empire dirigé par "l’élite" et de la mise en place du nouvel ordre mondial.

 




 

Monté Cristo

à lire aussi :

http://www.mai68.org/textes/PrescottBush.htm


 

Un vidéaste de la FEMA, présent à Ground Zero rend public son témoignage

Logo Association ReOpen911Un vidéaste de la FEMA, présent à Ground Zero rend public son témoignage

Vidéaste officiel pour le gouvernement américain, Kurt Sonnenfeld a été dépêché à Ground Zero le 11 septembre 2001 où il a filmé 29 enregistrements durant un mois : "Ce que j'ai vu à certains moments et à certains endroits... est très troublant!" Il ne les a jamais transmis aux autorités, et a été persécuté depuis lors. Kurt Sonnenfeld s'est exilé en Argentine où il a écrit El Perseguido (Le persécuté). Son livre, récemment publié, relate son cauchemar interminable et porte un nouveau coup au rapport du gouvernement concernant les événements du 11/9. Une interview exclusive réalisée par le Réseau Voltaire. 22 juin 2009 De Buenos Aires (Argentine)

 

Kurt Sonnenfeld avec un spécialiste en recherche et secourisme non identifié dans une poche souterraine des décombres de Ground Zero

Introduction

Kurt Sonnenfeld, diplômé de l'Université du Colorado (USA), a étudié les affaires internationales et l'économie ainsi que la littérature et la philosophie. Il a travaillé pour le gouvernement des États-Unis en tant que vidéaste officiel et comme directeur des opérations de diffusion de l'équipe d'intervention d'urgence pour l'Agence Fédérale des Situations d'Urgence (FEMA). Kurt Sonnenfeld a également travaillé sous contrat pour diverses agences gouvernementales et des programmes pour des opérations confidentielles et "sensibles" dans des installations scientifiques et militaires sur le territoire américain.

Le 11 septembre 2001, la zone appelée "Ground Zero" a été fermée au public. Pourtant, Sonnenfeld y avait libre accès, ce qui lui a permis de documenter l'enquête (qui n'a jamais eu lieu) et de fournir des scènes "expurgées" à pratiquement toutes les chaînes d'information dans le monde. Les enregistrements révélant certaines anomalies qu'il a découvertes à Ground Zero sont toujours en sa possession.

Accusé, selon le scénario manifeste d'un coup monté, surtout à la lumière des événements qui ont suivi (1), d'un crime qui n'a pas eu lieu, Kurt Sonnenfeld a été persécuté sur deux continents. Après des années de peur, d'injustice et d'isolement, il a décidé de prendre publiquement position contre l'histoire officielle du gouvernement; il est prêt à soumettre les documents en sa possession à l'examen attentif d'experts fiables.

Votre livre autobiographique intitulé : "El Perseguido", (Le persécuté), a récemment été publié en Argentine où vous vivez en exil depuis 2003. Dites-nous qui vous persécute ?

Kurt Sonnenfeld: Bien que ce soit une autobiographie, il ne s'agit pas de l'histoire de ma vie. Etant devenu un témoin gênant après mon service à Ground Zéro, c'est plutôt le récit des événements extraordinaires qui nous sont arrivés, à ma famille et moi-même, du fait des autorités US durant plus de sept ans et dans les deux hémisphères.

Vous avez expliqué que votre demande de statut de réfugié politique, selon la Convention de Genève de 1951, est encore à l'étude par le Sénat argentin, alors qu'en 2005 on vous garantissait l'asile politique, quoique sur des bases provisoires. Cela fait probablement de vous le premier citoyen américain dans cette situation! Sans doute le premier officiel du gouvernement directement exposé aux événements entourant le 11 septembre 2001 qui soit devenu un "whistle-blower", un dénonciateur. Est-ce cela qui vous a conduit à l'exil ?

Avec sa femme Paula, témoignant devant le Sénat argentin

Kurt Sonnenfeld: Un réfugié est une personne qui a été forcée de quitter son pays (ou ne peut y retourner) pour cause de persécution. Il est indéniable que de nombreuses personnes ont été injustement persécutées à cause des lois quasi- fascistes et des politiques issues du choc du 11 septembre 2001 et ils ont droit au statut de réfugié. Mais le fait est que demander le statut de réfugié est une démarche risquée et dangereuse. L'Amérique est la seule "super puissance" restant au monde, et la dissidence y a été réprimée de fait. Quiconque demande le statut de réfugié sur des bases politiques fait ainsi acte de dissidence extrême. Si votre demande est rejetée, que faites-vous ? Une fois que vous avez déposée la demande, il est impossible de revenir en arrière.

Personnellement, je n'étais pas obligé de quitter les États-Unis, je ne me suis certainement pas enfui. À l'époque, je n'étais tout simplement pas conscient de ce qui se tramait contre moi. Je n'avais pas encore établi les liens. Alors, quand je suis parti en 2003, c'était avec l'intention de revenir. Je suis venu en Argentine pour un court répit, pour tenter de récupérer après tout ce qui m'était arrivé. Je suis venu ici librement avec mon propre passeport, en utilisant mes propres cartes de crédit. Mais par une suite incroyable d'événements, j'ai été depuis forcé à l'exil, et je ne suis pas rentré.

À quelles sortes d'événements faites-vous allusion ?

Kurt Sonnenfeld: J'ai subi de fausses accusations pour des "crimes" qui, d'évidence, ne se sont pas produits, un emprisonnement abusif, la torture suite à ces accusations, en plus de scandaleuses calomnies envers ma réputation, de menaces de mort, de tentatives d'enlèvement, et plusieurs autres violations des droits civils et humains telles que dénoncées par de nombreux accords internationaux. Mon retour aux États-Unis ne serait pas seulement une prolongation de ces violations, il aboutirait à une séparation - peut-être permanente d'avec ma femme et nos jumelles de 3 ans, la seule raison d'être qui me reste. Et puis, avec l'impossibilité d'obtenir un procès équitable pour un crime qui n'a jamais eu lieu, je risquerais même la peine de mort.

En 2005, le gouvernement américain a fait une requête pour vous extrader, ce qui a été refusé par un juge fédéral. Puis, en 2007, la Cour suprême argentine -dans une démonstration d'intégrité et d'indépendance- a refusé l'appel américain, mais votre gouvernement a persisté. Pouvez-vous nous éclairer sur la situation ?

Kurt Sonnenfeld: En 2008, absolument sans aucune base légale, le gouvernement américain a fait de nouveau appel auprès de la Cour suprême, qui maintiendra certainement les deux décisions inattaquables déjà prises par le juge fédéral.

L'une de ces décisions rapportait qu'il y avait trop de "sombras", ou des zones d'ombres dans mon cas. Il y avait de nombreux mensonges dans l'ordre d'extradition envoyé ici par les autorités US et heureusement, nous avons pu le prouver. Le fait qu'il y ait tant de mensonges a servi à soutenir ma requête de demande d'asile. On a pu montrer que l'on a été victimes d'une longue campagne de harcèlement et d'intimidation de la part des services de renseignements américains. En conséquence, ma famille est depuis sous protection policière permanente. Comme l'a remarqué un sénateur à propos de mon cas: "leur comportement trahit leurs motivations réelles."

Ils veulent vous épingler pour "un crime qui n'existe pas." Comment justifiez-vous un tel acharnement ? En temps que fonctionnaire de la FEMA, le gouvernement aurait dû vous croire. À quel moment la situation a-t-elle basculé ?

Kurt Sonnenfeld: Rétrospectivement, je réalise que la situation a basculé peu avant que j'en prenne conscience. Initialement, la fausse accusation portée contre moi était totalement irrationnelle, elle m'a complètement démoli. C'est incroyablement difficile d'avoir souffert de la perte de quelqu'un qu'on aime et qui se suicide. Mais en être accusé, c'est insupportable. L'affaire s'est soldée par un non-lieu, car une montagne de preuves m'absolvait totalement (Nancy, ma femme, a laissé une lettre derrière elle, et des écrits suicidaires dans son journal; il y a eu des cas de suicide dans sa famille; etc.) L'accusation était sure à 100% de mon innocence avant de demander le non-lieu.

Mais la garde à vue a été prolongée, même APRES qu'il ait été dit que je devais être libéré, ce qui m'a prouvé que quelque chose se tramait en coulisse. J'ai été incarcéré QUATRE MOIS après que mes avocats eurent été informés qu'un non-lieu était requis; j'ai finalement été libéré en juin 2002. Pendant ce temps, une incroyable suite d'événements étranges s'est produite. Alors que j'étais encore détenu, j'ai eu une conversation téléphonique avec des fonctionnaires de la FEMA afin de résoudre le problème, mais j'ai réalisé qu'on me considérait comme "compromis", représentant un danger. On m'a dit qu'il était convenu que "l'agence devait être protégée", surtout à la lumière du bouleversement qui menaçait avec la mise en application du "PATRIOT ACT" et de l'intrusion attendue qui viendrait avec le nouveau Département de la Sécurité de la Patrie (Department of Homeland Security). Après tous les risques que j'avais encourus, toutes les épreuves et les difficultés que j'avais endurées durant presque 10 ans, je me suis senti trahi. La déception a été terrible.

Parce qu'ils m'abandonnaient, je leur ai dit que je n'avais pas les enregistrements, que je les avais donnés à un "bureaucrate" de New York, et qu'ils devraient attendre que je sois relâché pour récupérer tout autre document en ma possession. Peu après cette conversation, ma maison a été saisie, les serrures ont été changées, et des voisins ont vu des hommes entrer chez moi, bien qu'il n'y ait pas à la Cour de rapport mentionnant leurs entrées, comme cela se devait. Quand j'ai enfin été libéré, j'ai découvert que mon bureau avait été mis à sac, mon ordinateur n'était plus là et plusieurs vidéos avaient disparu de ma vidéothèque au sous-sol. Des hommes étaient constamment garés dans la rue près de ma maison, mon système de surveillance a été piraté plus d'une fois, les lampes de sécurité extérieures étaient dévissées, etc., au point que je me suis installé chez des amis, dans leur copropriété à la montagne, qui par la suite a AUSSI été cambriolée.

Quiconque cherche la vérité reconnaît qu'il y a eu des séries d'irrégularités extraordinaires dans cette affaire et qu'une scandaleuse injustice est faite contre moi et ceux que j'aime. Cette intense campagne pour me faire retourner sur le sol américain est un faux prétexte à des motivations plus obscures.

Vous avez suggéré que vous avez observé des choses à Ground Zero qui ne concordent pas avec le compte-rendu officiel. Avez-vous dit ou fait quelque chose pour éveiller le doute à cet égard ?

Kurt Sonnenfeld: Lors de ce même coup de fil, j'ai dit que je révélerais au public, non seulement mes suspicions sur les événements entourant le 11 septembre 2001, mais aussi sur divers contrats pour lesquels j'ai travaillé par le passé

Sonnenfeld à Ground Zero, dans son travail de documentation sur le terrain

Sur quoi se basent vos soupçons ?

Kurt Sonnenfeld: Rétrospectivement, il y avait beaucoup de choses dérangeantes à Ground Zero. Cela m'a paru bizarre d'être envoyé à New York avant même que le second avion ne frappe la tour Sud, alors que les médias rapportaient seulement encore qu'un "petit avion" était entré en collision avec la tour Nord - une catastrophe bien trop bénigne pour faire intervenir la FEMA. La FEMA a été mobilisée en quelques minutes, alors qu'il lui a fallu dix jours pour se déployer à New Orleans en réponse à l'ouragan Katrina, malgré de nombreux avertissements préalables! J'ai trouvé bizarre que les caméras soient si farouchement interdites dans le périmètre de sécurité de Ground Zero, que toute la zone soit déclarée scène de crime, alors que les "preuves" y étaient enlevées et détruites si rapidement. Puis j'ai trouvé très étrange d'apprendre que la FEMA et plusieurs autres agences fédérales étaient déjà en position dans leur centre de commande, au Pier (quai) 92, le 10 septembre, un jour avant les attentats.

 

Des pneus du train d'atterrissage visibles dans un conteneur de preuves marqué "FBI Parties d'avion seulement."

On nous demande de croire que les quatre boîtes noires "indestructibles" des deux avions ayant percuté les tours n'ont jamais été retrouvées car elles ont été complètement pulvérisées, pourtant j'ai un film montrant des roues du train d'atterrissage peu endommagées, et aussi des sièges, des morceaux de fuselage, une turbine d'avion, qui n'était absolument pas désintégrés. Ceci dit, je trouve plutôt étrange que de tels objets presque intacts aient pu résister à ce type de destruction qui a transformé la plus grande partie des Tours Jumelles en poussière. Et j'ai assurément quelques doutes quant à l'authenticité de la turbine de "l'avion".

 

La turbine du Boeing à la décharge de l'île de Fresh Kill

Ce qui est arrivé au Bâtiment 7 est extrêmement suspect. J'ai une vidéo qui montre à quel point la pile de gravats était curieusement petite et comment les bâtiments de chaque côté n'ont pas été touchés par le Bâtiment 7 lorsqu'il s'est effondré. Il n'a pas été frappé par un avion; il n'a subi que quelques dégâts mineurs quand les Tours Jumelles se sont écroulées, il n'y avait que des incendies mineurs sur quelques étages. Il est impossible que ce bâtiment ait pu imploser comme il l'a fait sans une démolition contrôlée. Pourtant l'effondrement du Bâtiment 7 a à peine été évoqué par les médias dominants et ignoré de manière suspecte par la Commission sur le 11/9.

D'après certaines informations, les sous-sols du WTC7 contenaient des archives sensibles et indubitablement compromettantes. Avez-vous trouvé quelque chose à ce propos ?

Kurt Sonnenfeld: Le Service Secret, le Département de la Défense, le FBI, le Service des Revenus fiscaux (IRS, le Fisc, NDLR), la Commission de réglementation et de contrôle des marchés financiers (la SEC) ainsi que la "Cellule de crise" (de la ville de New York, NDLR) pour les situations d'urgence (OEM) occupaient énormément d'espace sur plusieurs étages du bâtiment. D'autres agences fédérales y avaient également des bureaux. Après le 11 Septembre, on a découvert que, caché dans le bâtiment 7, se trouvait le plus grand centre clandestin de la CIA dans le pays, hormis celui de Washington DC; une base opérationnelle d'où l'on espionnait les diplomates des Nations Unies et d'où étaient menées les opérations de contre-terrorisme et de contre-espionnage (ainsi que l'Intelligence économique, NDLR).

Il n'y avait pas de parking souterrain dans le bâtiment (World Trade Center) 7. Il n'y avait pas de caves. À la place, les agences fédérales du Bâtiment 7 rangeaient leurs véhicules, documents et pièces à conviction dans le bâtiment de leurs partenaires de l'autre côté la rue. Sous le niveau de la place du Bureau des Douanes US (Bâtiment 6), il y avait un grand parking souterrain séparé du reste de la zone souterraine du complexe et hautement surveillé. C'est là que les divers services du gouvernement garaient leurs voitures résistantes aux bombes, leurs limousines blindées, les faux taxis et les camions de la compagnie de téléphone utilisés pour des surveillances secrètes et des opérations secrètes, des fourgonnettes spécialisées et autres véhicules. Dans cette zone de parking sécurisé, il y avait aussi un accès à la chambre forte inférieure du Bâtiment 6.

Approchant l'entrée vers les niveaux inférieurs du Bâtiment

Quand la tour Nord est tombée, le Bureau des Douanes US (Bâtiment 6) a été écrasé et complètement ravagé par le feu. La plupart de ses étages souterrains ont également été détruits. Mais il y avait des cavités. Et c'est par une de ces cavités, récemment découverte, que je suis descendu pour enquêter avec la Force d'intervention spéciale. C'est là qu'on a découvert l'antichambre de sécurité de la cave sévèrement endommagée. Tout au bout du bureau de sécurité se trouvait la grande porte en acier de la chambre forte avec, à coté, le clavier à code dans le mur en parpaing. Mais le mur était fissuré et partiellement effondré, et la porte était partiellement ouverte. A l'aide de nos torches, on a regardé ce qu'il y avait dedans. Si ce n'est plusieurs rangées d'étagères vides, la chambre forte ne contenait que des débris et de la poussière. Elle avait été vidée. Pourquoi ? Et quand avait-elle pu être vidée ?

Est-ce cela qui a fait résonner un signal d'alarme en vous ?

Kurt Sonnenfeld: Oui, mais pas immédiatement. Dans un tel chaos, il était difficile de réfléchir. Ce n'est qu'après avoir tout digéré que "l'alarme" s'est déclenchée.

Le Bâtiment 6 a été évacué 12 minutes après que le premier avion ait frappé la tour Nord. Les rues ont immédiatement été bouclées par des véhicules de pompiers, des voitures de police et les embouteillages, et la chambre forte était assez large, 15 mètres sur 15 selon moi, pour nécessiter au moins un grand camion pour évacuer son contenu. Après que les tours soient tombées et qu'elles aient détruit le niveau du parking, une mission pour récupérer le contenu de l'antichambre aurait été impossible. La chambre forte a donc dû être vidée avant l'attaque.

J'ai largement décrit tout ceci dans mon livre, et il semblerait que les choses d'importance aient été mises en lieu sûr avant les attentats. Par exemple, la CIA n'a pas semblé trop inquiétée par ses pertes. Après que l'existence de leur bureau secret dans le Bâtiment 7 soit découverte, un porte-parole de l'agence a dit aux journaux qu'une équipe spéciale avait été dépêchée pour fouiller les débris à la recherche de documents secrets et de rapports des services de renseignement, bien qu'il y ait des millions, si ce n'est des milliards de pages flottant dans les rues. Néanmoins, le porte-parole était confiant. "Il ne devrait pas y avoir trop de papiers dispersés." a t-il déclaré.

 

Les vestiges insolites du Bureau des Douanes US. (Bâtiment 6)

Et les douanes ont d'abord clamé que tout avait été détruit. Que la chaleur avait été si intense que toutes les pièces à conviction de la chambre forte avaient été réduites en cendre. Mais quelques mois plus tard, ils ont annoncé avoir mis un terme aux activités d'un important réseau de trafic de narcotiques et de blanchiment d'argent colombien après avoir récupéré des preuves cruciales de la chambre forte, dont des photos de surveillance et des enregistrements d'écoutes téléphoniques très sensibles. Et quand ils ont déménagé dans leur nouveau bâtiment au 1 Penn Plaza à Manhattan, ils ont fièrement accroché sur le mur du hall leur plaque honorifique et la grande enseigne ronde des Bureaux de la Douane US, elle aussi miraculeusement retrouvée, immaculée, dans leurs anciens bureaux du World Trade Center, écroulés et incendiés.

Vous n'étiez pas seul en mission à Ground Zero. Est-ce que les autres ont remarqué les mêmes anomalies ? Savez-vous s'ils ont également été harcelés ?

Kurt Sonnenfeld: En fait, j'ai entendu parler de quelques personnes sur deux sorties différentes. Certains d'entre nous en ont même discuté après. Ils savent de qui il s'agit et j'espère qu'ils se manifesteront, mais je suis certain qu'ils ont de fortes appréhensions sur ce qu'il leur arrivera s'ils le font. Je leur laisse le soin de décider, mais l'union fait la force.

Avec la parution de votre livre, vous êtes devenu un "lanceur d'alerte"- mais à un point de non retour ! Il doit y avoir beaucoup de gens qui savent ce qui s'est réellement passé ou non en ce jour fatidique. Pourtant, personne n'est monté au créneau, surtout pas ceux qui étaient directement impliqués de manière officielle. C'est ce qui rend votre cas si convaincant. À en juger d'après vos épreuves, il n'est pas difficile d'imaginer ce qui retient de telles personnes.

Kurt Sonnenfeld: En fait, il y a aussi des gens très bien et crédibles qui ont lancé des alertes. Ils sont discrédités, ignorés. Certains sont persécutés et harcelés comme moi.

Les gens sont tenus par la peur. Tout le monde sait que si vous questionnez les autorités US, vous aurez des problèmes d'une façon ou d'une autre. Au minimum, vous serez discrédité, déshumanisé. Le plus vraisemblablement, vous vous trouverez accusé de quelque chose sans aucun rapport, comme une fraude fiscale - ou même quelque chose de pire, comme dans mon cas. Regardez ce qui est arrivé à Abraham Bolden, dénonciateur du Service Secret par exemple, ou au maître des échecs Bobby Fischer après qu'il ait montré son mépris à l'égard des États-Unis. Il y a une quantité d'exemples. Par le passé, j'ai demandé à mes amis et associés de parler pour moi pour raconter tous les mensonges diffusés dans les médias, mais ils avaient tous peur des retombées contre eux-mêmes et leurs familles.

À quel degré vos découvertes à Ground Zero impliqueraient le gouvernement dans ces événements? Êtes-vous au courant des enquêtes qu'ont mené plusieurs scientifiques et des professionnels qualifiés qui non seulement corroborent vos propres découvertes, mais dans certains cas les surpassent de loin ? Considérez vous ces personnes comme des "adeptes de la théorie du complot" ("conspiracy nuts") ?

Kurt Sonnenfeld: Au plus haut niveau à Washington DC, quelqu'un savait ce qui allait se produire. Ils voulaient tellement une guerre, qu'ils ont, au minimum, laissé faire, et plus vraisemblablement ils ont même aidé ces événements à se produire.

Parfois, il me semble que les "dingues" (NDLR: les "adeptes de la théorie du complot") sont ceux qui s'accrochent à ce qu'on leur a dit avec une ferveur presque religieuse malgré toutes les preuves du contraire - ceux qui ne veulent pas considérer le fait qu'il y a eu une conspiration. Il y a tant d'anomalies dans l'enquête "officielle" qu'on ne peut les attribuer à des erreurs ou à de l'incompétence. Je connais les scientifiques et les professionnels qualifiés auxquels vous faites référence, leurs découvertes sont convaincantes, crédibles et présentées selon le protocole scientifique, en totale opposition avec les découvertes de l'enquête "officielle". De plus, de nombreux agents des services secrets et des fonctionnaires du gouvernement avancent leurs opinions très informées (disant) que la Commission sur le 11/9 était au mieux une farce, au pire une couverture. Mon expérience à Ground Zero n'est qu'une pièce de plus à rajouter au puzzle.

Ces événements remontent à presque 8 ans. Pensez-vous que découvrir la vérité à propos du 11/9 est toujours un objectif important ? Pourquoi ?

Kurt Sonnenfeld: C'est de la plus haute importance. Il en sera de même dans 10 ou même 50 ans si la vérité n'a pas éclaté d'ici là. C'est un objectif important car, à ce point de l'histoire, beaucoup de gens sont trop crédules face à ce que les "autorités" leur racontent et trop enclins à les suivre. En situation de choc, les gens cherchent à être guidés. Les gens qui ont peur sont manipulables. Savoir manipuler les masses aboutit à d'inimaginables bénéfices pour de nombreuses personnes très riches et très puissantes. La guerre est incroyablement chère, mais l'argent finit bien quelque part. La guerre est toujours très profitable pour un petit nombre. D'une manière ou d'une autre, leurs fils finissent toujours à Washington DC, ils prennent les décisions, établissent des budgets, tandis que les fils des pauvres et de ceux qui ne sont pas pistonnés finissent toujours au front, recevant les ordres et livrant les guerres des premiers. Les énormes caisses noires du Département de la Défense US représentent une machine de financement illimité pour le complexe militaro-industriel, chiffré à plusieurs milliers de milliards de dollars, et il en sera ainsi tant que les masses ne se réveilleront pas, tant qu'elles ne redeviendront pas sceptiques et qu'elles ne demanderont pas des comptes. Les guerres (et les faux prétextes mis en avant) ne cesseront pas tant que les gens ne prendront pas conscience des réels motifs de la guerre et tant qu'ils n'arrêteront pas de croire aux explications "officielles."

Ce qu'on appelle le 9/11 Truth Movement (le mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre, NDLR) a demandé une nouvelle enquête indépendante sur ces événements. Croyez-vous qu'en ce sens il y ait un espoir avec l'Administration Obama ?

Kurt Sonnenfeld: Je le souhaite vraiment, mais je reste sceptique. Pour quelles raisons le leadership d'un quelconque gouvernement établi agirait volontairement à ce qui aboutirait à une sérieuse compromission de son autorité ? Ils préfèrent maintenir le statu quo et laisser les choses en l'état. Le chauffeur du train a changé, mais le train a-il changé de direction ? J'en doute. L'impulsion doit venir du public, non seulement au niveau national mais aussi à l'international, comme le fait votre groupe.

Un nombre de groupes pour les droits de l'homme et des groupes d'activistes vous soutiennent dans la détresse, et non des moindres, le Prix Nobel de la Paix, Adolfo Pérez Esquivel par exemple. Comment les Argentins répondent-ils en général à votre situation ?

Kurt Sonnenfeld: Par un incroyable déferlement de soutiens. La dictature militaire est encore fraîche dans la mémoire collective de la plupart des gens ici, qui savent que la dictature (tout comme d'autres dictatures en Amérique du Sud à ce moment-là) avait été soutenue par la CIA, à l'époque dirigée par George Bush père. Ils se souviennent très bien des centres de torture, des prisons secrètes, des milliers de personnes "disparues" à cause de leurs opinions, la peur quotidienne. Ils savent que les États-Unis recommenceront aujourd'hui s'ils le jugent opportun, qu'ils envahiront un pays pour atteindre leurs intérêts politiques et économiques, puis pour manipuler les médias à l'aide de "casus belli" fabriqués de toute pièce pour justifier leurs conquêtes.

 

Kurt Sonnenfeld avec Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix 1980

Ma famille et moi sommes honorés de compter parmi nos plus chers amis Adolfo Pérez Esquivel et ses conseillers du Servicio de Paz y Justicia (SERPAJ). Nous avons travaillés ensemble à de nombreuses causes, dont les droits aux réfugiés, le droit des femmes, des enfants sans familles, et des enfants porteurs du HIV/SIDA. Nous sommes également honorés d'avoir le soutien de : Abuelas de Plaza de Mayo; Madres de Plaza de Mayo, Línea Fundadora; Centro de Estudios Legales y Sociales (CELS); Asamblea Permanente de Derechos Humanos (APDH); Familiares de Detenidos y Desaparecidos por Razones Políticas; Asociación de Mujeres, Migrantes y Refugiados Argentina (AMUMRA); Comisión de Derechos Humanos de la Honorable Cámara de Diputados de la Provincia de Buenos Aires; Secretaría de Derechos Humanos de la Nación; et le Programa Nacional Anti-Impunidad. Au niveau international, un "amicus curiae" a été présenté en notre faveur par l'ONG REPRIEVE de Grande-Bretagne, et nous bénéficions de la collaboration de NIZKOR d'Espagne et de Belgique. De plus, ma femme, Paula et moi avons été reçus au Congrès par La Comisión de Derechos Humanos y Garantías de la Honorable Cámara de Diputados de La Nación.

Comme nous le disions, décider d'écrire ce livre et de le rendre public a été un pas gigantesque. Qu'est-ce qui vous a poussé à le faire ?

Kurt Sonnenfeld: Sauver ma famille. Et faire savoir au monde que les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être.

Dernière question, mais pas la moins importante : qu'allez-vous faire de vos enregistrements ?

Kurt Sonnenfeld: Je suis certain que mes enregistrements révèlent plus de choses que je ne suis capable d'analyser vu mes compétences limitées. C'est pourquoi je coopérerai autant que je le peux avec des experts fiables et sérieux dans un effort commun pour faire éclater la vérité.

Merci beaucoup !

Interview réalisé et publié par le réseau voltaire.

Traduit par ReOpen911.

Association ReOpen911
http://www.reopen911.info/
www.ReOpen911.info/News

Et aussi sur ReOpen911 News :