Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

Le Hezbollah prépare une offensive au sol, en Syrie (Reuters)

Et pendant que les agités du bocal s’agitent tous azimuts et calomnient la Russie en propageant des fausses nouvelles, les forces armées, Libanaises et Syriennes, (celles qualifiées de terroristes par Israël pour défendre leurs territoires contre les agressions sionistes), se préparent à apporter main forte au sol, aux frappes russes !

Le Hezbollah prépare une offensive au sol, en Syrie (Reuters)

Oct 01, 2015 14:41 UTC

Le Hezbollah se prépare-t-il à une offensive en Syrie?

Le Hezbollah se prépare-t-il à une offensive en Syrie?

IRIB- Les frappes aériennes russes, menées en Syrie, depuis mercredi, vont être, prochainement, suivies par une offensive au sol des forces gouvernementales syriennes et des forces du Hezbollah libanais, dans le Nord du pays, indiquent deux sources libanaises à Reuters.

«Les frappes aériennes russes» vont être accompagnées, dans un avenir proche, par une offensive terrestre de l'armée syrienne et de ses alliés», a dit une source au fait des initiatives politiques et militaires, dans ce conflit. «Il est possible que les prochaines opérations terrestres se concentrent sur les régions d'Idlib et de Hama», a-t-elle ajouté.

Cette opération, précisent les deux sources, vise à récupérer les territoires occupés, récemment, par les groupes armés.

Les combattants du Hezbollah libanais, qui participent à la guerre contre le terrorisme, aux côtés des forces de l’armée syrienne, se préparent, eux aussi, à cette grande opération terrestre, ajoute-t-on de même source.

 

Les terroristes opérant en Syrie sont équipés d'armes américaines, reconnaît le Pentagone

Nous allons croire, c’est sûr, au démenti du Pentagone !

Surtout lorsque nous savons qui a créé et finance les groupements de mercenaires !

Le jouet de l'Empire : ISIS/DAESH/DAECH/EI. création, financement, armement.

Les terroristes opérant en Syrie sont équipés d’armes américaines, reconnaît le Pentagone

Sep 27, 2015 05:25 UTC

http://media.ws.irib.ir/image/4bhhd5816159a8115b_800C450.jpg

IRIB – Le Département américain à la Défense a reconnu que les terroristes opérant en Syrie étaient équipés d’armes américaines.

Selon l’agence Irna, le Pentagone a reconnu que les rebelles opposant au gouvernement syrien avaient mis à la disposition du groupe qaïdiste, le Front Al-Nosra, les équipements militaires qu’ils avaient reçus des Etats-Unis. « Malheureusement, nous avons été informés que les unités d’opposants syriens ayant reçu des entraînements offerts par les formateurs américains ont donné leurs équipements militaires et munitions au Front Al-Nosra », a affirmé un porte-parole du Pentagone Jeff Davis. Cette question a été confirmée par Patrick Ryder, un porte-parole du commandement central américain. Les forces de l’armée syrienne ont récemment confisqué des munitions et équipements militaires du Front Al-Nosra dont on sait qu’ils avaient été précédemment offerts par l’armée américaine aux rebelles syriens opposant à Bachar Al-Assad. Le Pentagone l'avait toutefois démenti.

 

30/09/2015

TRES URGENT : Syrie/Russie, les ordres de Poutine dans l'action en cours ! Mise à jour !

Et on ne rigole plus, hein, bande de criminels  ?

Suivez le direct : ICI 

avions russes

  La Russie enverra en Syrie 40-60 avions et deux bataillons

La Russie crée en Syrie une unité aérienne mixte de 40 à 60 appareils Su-24, Su-25 et Su-34, et enverra également deux bataillons chargés de protéger la base aérienne, estime le président de l'Académie des problèmes géopolitiques, le docteur ès sciences militaires Konstantin Sivkov.

"Il y a sur place une base aérienne, cela signifie qu'on devrait mobiliser des forces à l'échelle d'une unité aérienne - environ 40-60 appareils. Si elles sont basées sur un aérodrome syrien, cela veut dire qu'il faudra impliquer encore deux bataillons de protection, afin d'assurer la sécurité", a-t-il indiqué.

  • 12:12

    Représentant chinois: la Russie crée les bases d’une coalition internationale en Syrie

  11:55

Kremlin: l’objectif des Forces aériennes russes en Syrie est la lutte contre le terrorisme et de soutenir le pouvoir légitime.

  11:30

Tous les armements russes nécessaires seront livrés en Syrie

Tous les armements russes nécessaires seront livrés en Syrie, a indiqué le conseiller du Kremlin pour la coopération technico-militaire Vladimir Kojine

 

Avion Su-25

Terreur des terroristes: armes russes vs Etat islamique

15:22 25.09.2015

 

Si la Russie se joint à la lutte contre l'Etat islamique en Syrie, les temps seront durs pour le groupe djihadiste, écrit le magazine américain The National Interest.

En savoir plus

  11:29

Centre informationnel de lutte contre Daech en Syrie: Moscou attend la réaction de ses partenaires

Moscou attend la réaction de ses partenaires concernant la proposition de coopération avec le centre informationnel de lutte contre Daech en Syrie, situé à Bagdad, a indiqué le chef du Comité international du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Konstantin Kossatchev.

Bagdad

EI: la coalition internationale proposée par Moscou ouvre un centre à Bagdad

11:37 30.09.2015

La coalition élargie proposée par Moscou pour défaire les djihadistes de l’État islamique pourrait se baser sur l'alliance de la Russie, de l'Irak, de l'Iran et de la Syrie en cours de formation.

 

En savoir plus

 

 

TRES URGENT ! Le président syrien demande l'aide militaire de la Russie, Moscou entre en action !

Suivez le direct : ICI

Après avoir testé les USA à l’ONU et avoir rapporté les preuves sur le plan international que les USA et ses alliés étaient des criminels qui financent l’EI au profit du Grand Israël, Poutine est rentré à Moscou !

Assad a demandé de l’aide militaire à Poutine qui a saisi le Parlement Russe qui a donné son accord pour effectuer des frappes en Syrie !

Hourra Poutine !

Longue vie à Assad et à Poutine !

Il ne manque plus qu'Assad demande l'aide la Chine et le tour sera joué pour les criminels !

Le président syrien demande l'aide militaire de la Russie
09:55 30.09.2015(mis à jour 10:24 30.09.2015)

 Le président syrien Bachar el-Assad

Le président syrien Bachar el-Assad a demandé à la Russie de lui fournir une aide militaire pour lutter contre l'EI, a annoncé mercredi le chef de l'administration présidentielle Sergueï Ivanov.

"Je veux vous informer que le président de la République arabe de Syrie a demandé une aide militaire à la direction de notre pays. De la sorte, on peut constater qu’il faut bien entendu lutter contre le terrorisme, il faut unir les efforts, mais dans le même temps il faut respecter le droit international", a déclaré M. Ivanov.

Nouveaux messages

  • 11:10

La Russie appelle les Etats-Unis à retirer ses avions de l’espace aérien de la Syrie

Fox News citant un haut responsable américain: la Russie appelle les Etats-Unis à retirer ses avions de l'espace aérien de la Syrie.

  • 11:06

La Russie, seul pays à mener une opération en Syrie sur une base légale

Dmitri Peskov, porte-parole du président russe

La Russie, seul pays à mener une opération en Syrie sur une base légale

11:02 30.09.2015

La Russie sera le pays à mener une opération en Syrie sur une base légale, sur demande des autorités légitimes du pays, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

En savoir plus

  • 10:48

Les frappes russes seront plus puissantes et précises que celles de la coalition

Le renseignement russe dispose de données permettant de déterminer l'emplacement des terroristes, et l'aviation russe est en mesure de frapper des frappes plus précises et puissantes que les avions de la coalition conduite par les Etats-Unis, a déclaré le président de l'Association internationale des vétérans des unités antiterroristes Alfa, Sergueï Gontcharov.

  • 10:41

L'annonce des frappes russes contre Daech dope le rouble

 Suite à l'annonce des futures frappes russe en Syrie, le dollar était en baisse face à la devise russe, à  65,7364 roubles pour un dollar.

  • 10:40

Ambassade US en Russie sur la décision d'utiliser l'armée russe en Syrie: Poutine et Obama ont convenu qu'ils avaient des intérêts communs dans la lutte contre Daech dans cette région

Le président russe Vladimir Poutine et le président américain Barack ObamaUS Secretary of State John Kerry

Obama-Poutine à New York: un entretien "franc et fructueux"

23:27 28.09.2015

La rencontre bilatérale entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama à huis clos a pris fin à New York. La rencontre a duré une heure et 40 minutes.

En savoir plus

  • 10:28

Frappes en Syrie: les Américains veulent communiquer avec les Russes

Ashton Carter

Frappes en Syrie: les Américains veulent communiquer avec les Russes

10:38 30.09.2015

Le chef du Pentagone Ashton Carter a donné son feu vert pour l'établissement de lignes de communications entre militaires américains et russes pour éviter tout incident en Syrie, a indiqué le Pentagone mardi.

En savoir plus

  • 10:24

Kremlin: les frappes de la coalition menée par les Etats-Unis violent le droit international

"Comme vous le savez, les Etats-Unis mènent des frappes aériennes sur le territoire de la Syrie et de l’Irak, et peut-être d’autres pays du Proche-Orient. Récemment la France a rejoint des actions analogues, l’Australie et un certain nombre d’autres pays comptent en faire de même. Je voudrais noter un point important : ces actions sont menées en contournant le droit international", a indiqué M. Invanov.

"A cet égard, je veux vous informer que le président de la République arabe de Syrie a demandé une aide militaire à la direction de notre pays. De la sorte, on peut constater qu'il faut bien entendu lutter contre le terrorisme, il faut unir les efforts, mais dans le même temps il faut respecter le droit international", a déclaré M. Ivanov.

Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a aprouvé mercredi l'usage éventuel des Forces armées russes à l'étranger.

Auparavant, le président russe Vladimir Poutine avait demandé au Conseil de la Fédération d'autoriser une telle mesure.

Le 29 septembre, suite à son retour de l'Assemblée générale de l'Onu, le chef de l'Etat russe a convoqué les membres permanents du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie (organe consultatif travaillant sur les décisions en matière de sécurité nationale, ndlr) afin de discuter des questions de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme.

 

 

Poutine à l’ONU sur les révolutions « démocratiques » : Est-ce que vous comprenez ce que vous avez fait ?

Voilà, les mots durs utilisés et les dénonciations graves faites par Poutine à l’ONU !

On se demande du reste si Poutine en faisant ces déclarations publiques à l’ONU ne cherchait pas à se protéger d’un attentat qui aurait pu être fomenté contre lui ! Sans compter toutes les preuves qu'il a dû leur mettre sous le nez en se déplaçant aux USA !

Et maintenant on fait quoi avec çà quand les USA bloquent à l'ONU le projet proposé par la Russie ? 

On va rester les bras croisés en attendant que l’ONU se décide à donner son feu vert ou on leur fonce dans le tas ?

Cela suffit de protéger Israël et les USA criminels !

Le président russe s'est rendu le 28 septembre à New-York pour participer à l'AGNU après 10 ans d'absence. La 70e session risque de prendre l'allure d'un véritable parcours du combattant compte tenu de l'instabilité géopolitique mondiale.

Lors de son intervention, Vladimir Poutine a évoqué les révolutions «démocratiques» au Moyen-Orient et les conséquences qu'on subit dorénavant «sous la forme de vagues de migrants fuyant les régions ravagées par la guerre et cherchant une vie meilleure en Europe». Dans le même temps, les terroristes ont pris de plus en plus de pouvoir dans les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Il a précisé que malgré la Charte de l'ONU «les droits de l'Homme avaient été violés massivement».

http://img.youtube.com/vi/vsHHemo5SAg/0.jpg

«Est-ce que vous comprenez ce que vous avez fait ? Personne n'y répondra. Au lieu du triomphe de la démocratie, nous voyons la violence et le désastre social, personne ne pense aux droits de l'Homme et aux droits à la vie», a-t-il souligné.

«Une politique basée sur l'exceptionnalisme n'a pas été abandonnée»

Le président russe a aussi parlé de l'apparition du terrorisme dans les régions ravagées par la guerre.

«Il est maintenant évident que le vide de pouvoir laissé dans les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord a mené à l'apparition des extrémistes», a conclu Poutine.

«Il est hypocrite de parler de menace terroriste internationale en fermant les yeux sur la manière dont laquelle ces terroristes reçoivent de l'aide», a-t-il souligné en parlant des groupes terroristes qui sèment le chaos à travers le monde.

«Il est également mauvais d'essayer de recruter des groupes dans un but politique et puis se débarrasser d'eux», a-t-il poursuivi.

«Si vous agissez de cette manière, je voudrais vous dire : messieurs, vous traitez avec des gens cruels. Mais ils ne sont pas primitifs ou stupides - ils sont aussi intelligents que vous. Qui manipule qui?»

«La Russie a toujours lutté contre le terrorisme et nous accordons maintenant de l'assistance militaire et technique à l'Irak, à la Syrie et à d'autres pays encore»

Vladimir Poutine a aussi précisé que seules les troupes gouvernementales et les Kurdes «combattaient réellement Daesh». Ainsi, «c'est nous qui ne sommes pas capables de tolérer cet état de choses dans le monde», a-t-il expliqué.

Le président russe a notamment évoqué les actions de la coalition menée par les Etats-Unis et les frappes aériennes de la France annoncées le dimanche 27 septembre. D'après lui, les actions entreprises sans un mandat des Nations Unies pourraient détruire le système des relations internationales. «La Russie est prête à travailler sur la base d'un consensus large pour le développement futur de l'ONU avec tous ses partenaires. Mais nous croyons que les tentatives de gâcher l'autorité et la légitimité de l'ONU sont extrêmement dangereuses. Cela pourrait mener à la faillite de l'architecture entière des relations internationales», a-t-il mis en évidence.

«On ne doit pas jouer avec les mots, les manipuler - tous les termes de la loi internationale doivent être clairs et transparents», a conclu le président russe.

«Les pays musulmans joueront un rôle clé dans la coalition contre Daesh»

«La Russie présidera prochainement le Conseil de Sécurité, et appellera à une rencontre pour négocier et coordonner les efforts entrepris contre Daesh et d'autre groupes terroristes. Nous sommes convaincus d'analyser les menaces, de discuter d'une résolution pour unir toutes les forces contre Daesh. Tous ces efforts seront basés sur la Charte de l'ONU», a déclaré le président Poutine.

«Nous devons unir nos efforts sur la base de la loi internationale et créer une large coalition internationale contre le terrorisme - qui ressemble à la coalition contre le nazisme - nous pourrions rassembler des forces diverses. Les pays musulmans joueront un rôle clé dans cette coalition, comme c'est une région musulmane qui est touchée par Daesh».

Il a aussi précisé que «toutes les décisions prises contre la Charte de l'ONU devaient être rejetées». D'après le président Poutine, dans ce cas, «on n'aura pas besoin de nouveaux camps de réfugiés».

«Nous devons restaurer un gouvernement en Libye, soutenir le gouvernement irakien et accorder une aide réelle au gouvernement légitime de la Syrie», a-t-il poursuivi.

«Une volonté de revenir aux idées de la Guerre froide demeure parmi certains de nos collègues»

«La paix, la stabilité du monde sont des objectifs clés de la communauté internationale et de l'ONU. Néanmoins, une volonté de revenir aux idées de la Guerre froide demeure parmi certains de nos collègues. Ils continuent leur expansion militaire malgré les promesses faites à l'OTAN», a souligné Vladimir Poutine.

Le président russe a aussi évoqué la crise ukrainienne lors de son discours.

«La situation en Ukraine est une crise géopolitique, où le mécontentement face aux autorités a été utilisé pour déclencher une guerre civile. C'est seulement par la mise en œuvre complète et fidèle des accords de Minsk-2 que nous pourrons faire cesser le massacre et sortir de l'impasse. Dans ce cas, l'Ukraine se développera comme un état indépendant, avec la sécurité collective et une coopération économique», a-t-il conclu.

RT

Lavrov a lui  affirmé :  «l’Occident doit apprendre des leçons du passé et respecter l’autorité de l’ONU» (source)