Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2009

Avis de tempêtes solaires 2010-2012 ?

En 2006 les scientifiques prévoyaient déjà le pic solaire entre les années 2010-2012.

A savoir que depuis 2006, le Soleil s'est réveillé et a repris son cycle 24 avec plus d'1 an de retard.


13-03-2006

Avis de tempête solaire article de Didier Jamet


C’est officiel : le minimum solaire est arrivé. Les taches solaires se sont évanouies. Les éruptions solaires sont inexistantes. Le Soleil est d’un calme plat. Comme le calme qui précède la tempête.



Taches solaires

Taches solaires


Au cours de la semaine passée, des chercheurs ont annoncé qu’une tempête se prépare : le plus intense maximum solaire de ces cinquante dernières années. La prévision en a été faite par une équipe emmenée par Mausumi Dikpati du National Center for Atmospheric Research. " le prochain cycle de taches solaires sera de 30 à 50% plus actif que le précédent " affirme-t-elle. Si c’est bien le cas, les années à venir pourraient connaître un surcroît d’activité qui se comparera avec l’historique maximum de 1958.

Ça, c’était un vrai maximum solaire. L’ère spatiale débutait à peine, Spoutnik avait été lancé en octobre 1957 et Explorer 1 (le premier satellite américain de l’histoire) en janvier 1958. En 1958, vous ne pouviez pas dire qu’un orage magnétique se déroulait en consultant les barres de réception de signal de votre téléphone portable, car les téléphones portables n’existaient pas. Cependant les gens se doutèrent quand même qu’un évènement naturel de grande ampleur se déroulait lorsqu’ils purent observer par trois fois des aurores boréales jusqu’au Mexique… Aujourd’hui, un évènement similaire aurait des répercussions sur les téléphones portables, les systèmes de positionnement par satellites, les satellites météo ainsi que beaucoup d’autres technologies modernes.

Les prévisions de Dikpati sont sans précédent. En bientôt deux siècles d’observation du cycle solaire de 11 ans, les scientifiques ont fait de leur mieux pour prévoir l’ampleur du maximum à venir, et ont régulièrement échoué. Les maximums solaires peuvent être intenses, comme en 1958, ou à peine perceptibles, comme en 1805, et ce de façon apparemment aléatoire.

Mais il y a quelques années de cela, Dikpati a compris que la clé du mystère résidait dans une sorte de tapis roulant à la surface du Soleil.

Nous avons un équivalent de ce phénomène sur Terre, le grand tapis roulant océanique, rendu célèbre par le film catastrophe le jour d’après. Il s’agit d’un réseau de courants qui transportent eau et chaleur d’un océan à l’autre. L’argument du film, c’est que le tapis roulant océanique s’arrête brutalement ce qui plonge le climat terrestre dans le chaos.

Sur le Soleil, on observe également un courant, mais pas d’eau bien entendu. Ici, ce qui est transporté, c’est du gaz ionisé, c’est-à-dire électriquement chargé. Il s’écoule en boucle depuis l’équateur jusqu’aux pôles solaires et ainsi de suite. Tout comme le grand tapis roulant océanique conditionne le climat sur Terre, son équivalent solaire serait la clé de la " météo solaire ". Tout particulièrement, il influe sur le cycle des taches solaires.

Le physicien solaire David Hathaway nous l’explique " D’abord, il faut avoir conscience de ce que sont les taches solaires : l’extrémité de boucles enchevêtrées du champ magnétique solaire généré par la dynamo interne du Soleil. Une tache solaire typique se résorbe en quelques semaines tout au plus, laissant la place à des champs magnétiques beaucoup plus faibles. "

C’est alors qu’intervient le tapis roulant.

" Le sommet du tapis roulant vient frôler la surface du Soleil, emportant avec lui les champs magnétiques dégénérés des défuntes taches. Ces " dépouilles " sont alors entraînées vers les pôles jusqu’à une profondeur de 200 000 km à l’intérieur du Soleil, où la dynamo solaire peut les ranimer. Une fois que ces " dépouilles " sont " réincarnées ", amplifiées en fait, elles retrouvent leur flottabilité et remontent à la surface. " Et hop ! De nouvelles taches solaires apparaissent !

Tout cela se produit en réalité très lentement. " Il ne faut pas moins de 40 ans pour que le tapis boucle un tour complet " confirme Hathaway. Dans les faits, ça peut prendre de 30 à 50 ans. Quand le tapis va vite, cela signifie que beaucoup de champs magnétiques sont recyclés et que donc le prochain cycle sera très actif en termes de taches solaires. C’est sur cette hypothèse que se fondent les prédictions actuelles. " Le tapis a tourné vite entre 1986 et 1996 " annonce Hathaway. " Les vieux champs magnétiques balayés à cette occasion devraient réapparaître sous la forme d’énormes taches entre 2010 et 2011. "

Comme beaucoup d’autres experts dans sa spécialité, Hathaway fait confiance au modèle du tapis roulant et est d’accord avec les prévisions de Dikpati concernant la sévérité du prochain maximum solaire. Mais il reste en désaccord sur un point : Dikpati prévoit le pic d’activité pour 2012, alors qu’Hathaway pense qu’il se produira plus tôt, entre 2010 et 2011.

" Les séries historiques montrent que les cycles solaires intenses montent en puissance plus rapidement que les petits " fait-il remarquer. " Je m’attends à voir les premières taches du prochain cycle apparaître dès la fin 2006 ou courant 2007, et le maximum atteint entre 2010 et 2011 ".

Qui a raison ? L’avenir nous le dira. Mais ce qui est certain, c’est qu’une tempête de grande ampleur se prépare.

http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=242

 

07/11/2009

Empoisonnement aux Chemtrails et pour cacher Nibiru ?

Dans cette vidéo portant sur les chemtrails, Le Libre Penseur nous dit qu'il ne croit pas aux Annunakis ni à l'existence de Nibiru ! Parfait !

Pourrait-il nous dire quelle est cette énorme planète rouge qu'il a filmée qui se trouve derrière les Chemtrails et qu'il a filmée en croyant n'avoir filmé que les chemtrails ?

Il est vrai qu'elle est tellement grosse qu'il ne peut pas la voir !!!!

Nibiru s'appelle aussi la planète rouge ou la planète froide.

Un extrait du Livre : "Mondes en collision" pour avoir quelques explications complémentaires sur Nibiru : Mondes en Collision.pdf


En prime, un film de 90 mn très bien fait : Sauf que 2012, n'est pas la fin du monde ! Notre système solaire s'apprête à faire un saut quantique, ce qui n'est pas la même chose !


2012, LA CONSPIRATION de l'APOCALYPSE.


Voici la vidéo et les images extraites de la Vidéo.


Empoisonnement aux Chemtrails

25/06/2009

Le retard des taches solaires : enfin une explication ?

Le 24 juin 2009 à 13h29

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

Le Soleil est en retard sur son cycle de taches solaires. Bien qu'il soit en partie prédit par certains modèles, son importance commençait à rendre les astrophysiciens perplexes. Certains d'entre eux pensent connaître la raison du phénomène. Ils proposent une hypothèse soutenue par les observations de la sismologie solaire.

On présente souvent Galilée comme le découvreur des taches solaire mais il semble clair aujourd'hui que, tout comme pour les premières observations de la Lune avec une lunette astronomique, ce soit Thomas Harriot qui l'ait précédé. En fait, il semble que les observations de taches à la surface du Soleil soient fort anciennes car aussi bien dans des textes de l'antiquité grecque que dans d'autres d'origine chinoises et japonaises, datant de plus de mille ans, on trouve des traces probables d'observations de ce phénomène.

Depuis Galilée, les astronomes ont compilé les observations des taches solaires et c'est ainsi qu'un cycle de 11 ans a été déterminé pour la première fois par l'astronome amateur allemand Heinrich Schwabe vers 1843.


Sur cette image de la surface du Soleil, le disque en bas à gauche donne une comparaison de la taille des taches solaires avec celle de la Terre. Crédit : Nasa

On comprend mieux aujourd'hui la nature des taches solaires, leurs connexions avec la convection du plasma solaire et la magnétohydrodynamique qui s'y développe. On distingue par exemple très clairement les taches solaires lorsqu'on réalise un magnétogramme du Soleil. Les taches sont en effet des zones plus froides où la convection est inhibée par un fort champ magnétique.

Un tube de flux magnétique intense relie ces deux zones et c'est pour cela que les taches sont associées par paires. Comme elles sont plus froides, elles rayonnent moins et apparaissent donc plus sombres dans le domaine optique. Leur taille dépasse facilement celle de la Terre et elles ne durent que deux semaines en moyenne.


Un schéma de la structure interne du Soleil prédit par la théorie de la structure stellaire et vérifiée par la sismologie solaire.
En noir, la propagation de rayons associés aux ondes sismiques p et g. Crédit : Nasa

Des modèles de l'intérieur du Soleil ainsi que de son atmosphère existent depuis des décennies et ils deviennent de plus en plus complexes et précis grâce aux ordinateurs, aux observations de Soho et surtout de l'héliosismologie.

Tout comme la Terre, le Soleil est parcouru d'ondes sismiques qui se manifestent en surface par des modes de vibrations complexes. De la même manière que les ondes sismiques ne sont pas les mêmes selon la forme et la composition minéralogique des couches internes de la Terre, les modes de vibrations du Soleil contiennent des renseignement précieux sur la constitution et les mouvements internes de notre étoile.

Il suffit de mesurer par effet Doppler les mouvements d'oscillations de la surface du Soleil pour réaliser une véritable sismologie solaire et en apprendre beaucoup sur notre astre favori.


Le 22 juin 2009, la surface du Soleil dans le visible ne montre que deux timides taches solaires. Crédit : Nasa

La réponse dans les jets streams

Or, alors qu'il venait de terminer son dernier cycle solaire, avec un minimum de tache, le Soleil tardait à reprendre son activité. Certains astrophysiciens avaient bien prévu un retard d'un an pour la réapparition des premières taches solaires mais leur absence se prolongeait au-delà de la durée prévue.

Fallait-il en conclure que débute un autre minimum solaire comme celui de Maunder ? Mentionné une première fois en 1890 par E. W. Maunder, cet événement correspond à un minimum marqué du nombre de taches solaires entre 1645 et 1715, curieusement concomitant avec un refroidissement de la Terre. Le champ magnétique du Soleil ne montrant pas de signe d'affaiblissement, cette hypothèse était peu probable.


Toujours le 22 juin 2009, un magnétogramme montre plus clairement la présence de quelques rares taches solaires. Crédit : Nasa

Rachel Howe et Frank Hill, deux astrophysiciens américains spécialistes de l'héliosismologie et membres du National Solar Observatory (NSO) à Tucson (Arizona), viennent de proposer une autre explication lors d'une conférence à Boulder (Colorado).

Selon les études qu'ils ont conduites, tous les 11 ans des jet streams analogues à ceux existant sur Terre mais se propageant à des milliers de kilomètres à l'intérieur du Soleil, prennent naissance aux pôles. Lorsqu'ils atteignent la latitude critique de 22° les taches solaires recommenceraient à apparaître.

Or, à l’aide des réseaux d’observation sismologique du Soleil, les deux chercheurs ont découvert que l’un de ces jets streams migrait plus lentement que d’habitude depuis les pôles et son arrivée à la latitude critique semble coïncider avec un début de reprise de l’activité solaire qui devrait être plus marquée dans les mois et les années à venir.

Si le modèle des chercheurs se confirme bien, il devrait aider puissamment à améliorer les prédictions concernant la météorologie solaire et les risques qu'elle fait courir sur les satellites terrestres, avec, par exemple, les électrons tueurs.

Source : Futura Sciences

 

19/06/2009

2012 : Le film

2012 : Le film

Date de sortie : 11 Novembre 2009

2012_fichefilm_imagesfilm.jpg
Réalisé par : Roland Emmerich
Pays de production : United States
Titre original : 2012
Distributeur : Sony Pictures


Pour certaines personnes, 2012 sera l’année de l’Apocalypse, car le 21 décembre 2012 marque la fin du calendrier Maya. Cet événement est régulièrement commenté sur internet , et a été repris à travers des livres et des documentaires. Le réalisateur/scénariste Roland Emmerich s’est intéressé à cette histoire et a décidé de l’adapter pour le grand écran.

Synopsis. 2012 n'est pas une date comme les autres. Il s'agit en fait de la dernière année du calendrier maya et, c'est la conviction de nombre de personnes, il s'agit aussi du moment qui verra notre monde toucher à sa fin. Une croyance que de récentes catastrophes naturelles aux proportions titanesques sembleraient confirmer, la Terre étant désormais plongée dans un chaos total où les survivants devront s'unir s'ils veulent survivre. Mais dans quel but, si le monde touche réellement à sa fin ?


Le site officiel du film : http://www.2012lefilm.fr/

Avertissement dans le Trailer du film

Que feraient les gouvernements de la planète
pour péparer 6 milliards d'individus à la fin du monde ?
Ils ne feraient rien.
Découvrez la vérité !
Recherchez sur Internet : 2012

2012 : Trailer du film

http://www.dailymotion.com/video/x7ia42_2012-le-film-trai...

 

23/02/2009

Menaces contre la planète : Les travaux du DR. ALEXEY DMITRIEV de l'Académie Nationale des Sciences de Russie

Bouleversements climatiques, Hivers nucléaires, Orages solaires...Vérités ou impostures ?

Les travaux du DR. ALEXEY DMITRIEV de l’Académie Nationale des Sciences de Russie
Source : http://www.apocalypse2012.com/blog/wp-content/uploads/200...


Présentation de ses travaux
PLANETOPHYSICAL STATE OF THE EARTH AND LIFE
By DR. ALEXEY N. DMITRIEV*

Professor of Geology and Mineralogy, and Chief Scientific Member,
United Institute of Geology, Geophysics, and Mineralogy,
Siberian Department of Russian Academy of Sciences.
Expert on Global Ecology, and Fast -Processing Earth Events.

Source : http://www.tmgnow.com/repository/global/planetophysical.h...

Le millénium Groupe au service de l'humanité
http://www.tmgnow.com/

Le Dr. Alexey Dmitriev et ses collègues de l’Académie Nationale des Sciences de Russie affirment que l’ensemble du système solaire a commencé à muter, ...

Source : http://www.mohr-mohr-and-more.org/downloads/BearTribune9F...