Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2012

Quand les pyramides se réveillent ! Les pyramides du monde entier envoient des rayons d'énergie vers un mystérieux nuage cosmique

Y'a-t-il de quoi s'affoler lorsque nous savons que pour faire le saut quantique, il faut traverser la bande photonique ou la ceinture de photons ou encore l'anneau de lumière d'Alcyone ?

Voir le précédent article ci-dessous pour relier les points. 

Que se passera-t-il le 3 décembre 2012 ? Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

 


Les pyramides du monde entier envoient des rayons d'énergie vers un mystérieux nuage cosmique …

 

VOICI UN ARTICLE QUE JE CONSIDÈRE INTÉRESSANT ET MÊME IMPORTANT… J’AI À FAIRE CIRCULER L’INFORMATION CAR CECI APPORTE DES RÉPONSES SUR DES FAITS QUI SE PRODUISENT SUR LA TOTALITÉ DE LA PLANÈTE À L’HEURE ACTUELLE… J’y vois que des choses positives, à nous de discerner et de prendre ce qui fait notre affaire, et ne pas paniquer pour des riens ! Nous sommes des millions à ressentir les transformations et à les vivre aussi, alors, préparons-nous que pour du beau, du bon et du bien. BONNE LECTURE !

Les Pyramides du monde envoient des rayons d’énergie vers un mystérieux nuage cosmique
Même si la NASA a occulté le fait, qu’un étrange nuage de photons enveloppe à présent le système, certains scientifiques ont permis à l’info de fuiter. Et maintenant, à mesure que ce gigantesque nuage s’approche, il affecte le soleil et les planètes de manière mesurable. D’une manière étrange, à mesure que cette énergie bizarre envahit notre espace, certaines des plus célèbres pyramides du monde sont en train de générer une énergie intense. Plusieurs incidents incroyables de rayons d’énergie visible fusant vers le ciel en direction de l’espace, là où se trouve ce nuage photonique étranger, ont été plus que documentés. En même temps, des gens partout dans le monde commencent à entendre et à enregistrer des sons effrayants, des bruits qui donnent à penser que la Terre elle-même est en train de geindre et de gémir. Tous les phénomènes, y compris des mesure jamais vues auparavant d’électrification gigantesque du soleil agité, semble être centrés sur ce nuage photonique mortel que certains ont appelé un fait cosmique à potentiel annonciateur de fin du monde.

 

 

Les pyramides émettent des rayons d’énergie à l’approche du nuage cosmique
D’anciennes pyramides se réveillent après des siècles, voire des millénaires de sommeil Certains touristes ont crié, d’autres se sont dépêchés de filmer cela avec leurs portables, lorsque la pyramide maya s’est mise à vibrer. Mais aucune secousse sismique n’a suivi, au lieu de cela, un brillant rayon de lumière a fusé vers le ciel, pendant que les spectateurs ébahis avaient le souffle coupé, se demandant ce que cela signifiait.

 

 

Rayon d’énergie Maya. L’image retravaillée à droite montre l’éclair qui n’était pas visible.
Mais la pyramide Maya de Kukulkan envoyant une pure colonne d’une incroyable énergie dans l’espace, n’était que la dernière en date à agir ainsi.

Voici la vidéo originale en espagnol et traduite en anglais qui explique la véracité de la photographie sur laquelle l’on peut voir le faisceau de lumière partant de la pyramide KuKulKan au mexique. Les Pyramides commencent à s’activer, et par la suite, ce sera au tour des crânes de parler et de nous retransmettre leurs informations avant…

Pyramids emmiting light - Vidéo
 


Voici la représentation artistique de ce qu’un témoin a vu près d’une pyramide de Bosnie.
En 2009 et 2010, la pyramide du soleil en Bosnie, a envoyé un rayon de la largeur d’un crayon d’énergie pure en direction de l’espace.  

 

Il y a peu de temps, les autorités Chinoises ont commencé à monitorer de près la pyramide de Xianyang à la recherche de signes d’activité. L’année dernière, une équipe de scientifiques a étudié la pyramide et croit qu’elle peut être d’origine extraterrestre. [ base alien trouvée près de la Pyramide Chinoise]

La pyramide Aztèque de la Lune envoie un vortex d’énergie depuis son sommet 

Cet étonnant incident fut suivi de l’émission d’un vortex d’énergie, vue par des témoins et filmée, surgissant du sommet de la fameuse pyramide aztèque de la Lune à Teotihuacan au Mexique.

Le Dr. Dee J. Nelson et sa femme Geo, ont produit cette photographie Kirlian d’une pyramide d’énergie fonctionnant avec une bobine Tesla en 1979.
Des rayons énergétiques, des spirales très puissantes… qu’est-ce que cela signifie? Où est dirigée cette énergie et pourquoi? Qu’est-ce qui a active cette force mystérieuse de ces sentinelles de pierre, qui marquent d’une façon imperturbable le passage des siècles… jusqu’à ce que quelque chose ne vienne perturber leur sommeil ? Ce qui les a amenées à la vie est peut-être quelque chose de plus incroyable encore que les réactions des pyramides: c’est l’arrivée d’une force inconnue venue du vide intersidéral qui entoure à présent la majeure partie du système solaire.

La ceinture de photons mortelle (NDT: mortelle pour qui?)
La NASA et L’Agence Spatiale Européenne ont commencé à alerter le monde depuis deux ans, au sujet de catastrophes imminentes, qui pourraient avoir lieu en 2012 et 2013. Peu y ont prêté attention.
L’astrophysicien Dr. Alexei Dmitriev
A présent, l’éminent astrophysicien, Alexei Demetriev ["PLANETOPHYSICAL STATE OF THE EARTH AND LIFE"] affirme que ce qui se passé est pire, beaucoup pire, que les alertes lances par la NASA et l’Agence Spatiale Européenne. [Claim: NASA Hiding Approaching Doomsday Space Event] Notre système solaire tout entier est entré dans un nuage interstellaire immense et à potentiel  mortel. (NDT : Veuillez prendre ces menaces de mort avec circonspection, car ce n’est pas de cela qu’il s’agit.)
 

Les pyramides réagissent à ce nuage étranger inconnu
Le Dr. Demetriev a revélé que des données envoyées à la fois par Voyager 1 et Voyager 2 ont rapporté que le système solaire tout entier était en danger. Pire, Merav Opher, un chercheur héliophysien invité par la NASA de l’Université George Mason, affirme que ce nuage énergétique interstellaire est instable et turbulent.
 
Ce scientifique russe affirme par ailleurs, que ce nuage photonique d’énergie excite l’atmosphère des planètes et d’une manière particulière, notre soleil. À mesure que ce nuage d’énergie interstellaire continue à stimuler et à interagir avec le soleil, il incite le soleil à devenir plus actif, contribuant à le rendre instable et à émettre davantage de matière. Le flux magnétique, l’interaction avec la magnétosphère solaire et les champs géomagnétiques de la Terre peuvent causer des mutations du noyau, des champs de vortex anormaux, et des permutations magnétiques des pôles, créant des super-tempêtes, des variations brutales de temps, et, le plus surprenant de tout, des harmonies atmosphériques et souterraines capables d’être entendues tout autour de la planète.
Illustration de la manière dont les pyramides peuvent générer de l’énergie
Les pyramides, réservoirs naturels d’énergie terrestre et accumulateurs sophistiqués conçus pour se servir du champ de force magnétique de la planète libèrent et envoient une pure énergie vers le nuage qui dérive dans l’espace, qui est en train d’engluer notre système planétaire sans défense. (NDT : Ceux qui sont englués, sont les scientifiques qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se prépare !) Les harmonies prédites ont été entendues, enregistrées et très discutées depuis le printemps 2011. Il y a peu de temps, certaines vidéos sont apparues sur Youtube, en provenance de différent pays du globe, mis en ligne par des gens intrigués, parfois effrayés, qui voulaient savoir ce qu’étaient ces sons. [Skyquakes: Warnings From Earth's Destabilizing Core] Pendant que certains sont sans aucun doute des faux et des blagues, d’autres sont des sons enregistrés authentiques d’harmonies souterraines et atmosphériques.
 
 
Le professeur Dr. Elchin Khalilov parle des harmoniques
Dans une récente interview avec le Magazine Geochange au sujet des étranges harmoniques terrestres, l’éminent scientifique, le professeur Dr. Elchin Khalilov, a fait cette analyse : « La cause possible de ces sons… peut se trouver dans le noyau de la Terre. Le fait est, que l’accélération de la derive du pôle magnétique de la Terre qui a plus que quintuplé entre 1998 et 2003 et se trouve au même niveau aujourd’hui, souligne l’intensification du processus énergétique du noyau terrestre, étant donné que ce sont les échanges dans le noyau interne et externe qui forment le champ magnétique de la Terre.
 
« Entre temps, comme nous l’avons déjà mentionné, le 15 novembre 2011, toutes les stations géophysiques ATROPATENA qui enregistrent les variations tridimensionnelles du champ gravitationnel de la Terre quasi en simultané ont enregistré une puissante impulsion gravitationnelle. Les stations se trouvent à Istanbul, Kiev, Bakou, Islamabad et Jakarta, le premier et dernier étant séparés d’environ 10.000 kms. Un tel phénomène n’est possible, que si la source de cette émanation est au niveau du noyau de la Terre. Cette gigantesque décharge d’énergie du noyau à la fin de l’année dernière était une sorte de signal de départ, indiquant la transition de l’énergie interne de la Terre vers une nouvelle phase active. » [Geochange Magazine] Et les harmoniques émanent du noyau de la Terre comme le suppose le bon professeur. Des sons similaires sont parfois entendus avant que ne frappent d’importants séismes. Cette fois-ci cependant, les sons ne présagent pas des séismes massifs, mais sont générés par le champ magnétique en torsion et les permutations rythmiques du noyau terrestre en rotation déformant des parties du manteau. Tout est en train de réagir à l’arrivée de cet immense nuage photonique qui a envahi notre région de notre galaxie de la Voie Lactée.

A quoi faut-il s’attendre?
 
Demetriev prévient qu’il faut se préparer au pire. “ Une catastrophe globale! Non pas dans des dizaines d’années d’ici, mais dans quelques années à peine.” Et, tandis que les lamentations de la Terre s’élèvent vers le ciel, les pyramides envoient des jets titanesques d’énergie dans l’espace lointain. ——————— Mais d’ici là,  nous pourrions très bien dire…  Il était une fois…
 

Que se passera-t-il le 3 décembre 2012 ? Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

Par ailleurs, toutes les pyramides du monde seraient en train de se réactiver.
Voir l'autre article ICI

lundi 22 octobre 2012

Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

 
 

J’ai découvert ce qu’il va se passer dans le ciel nocturne au-dessus de Gizeh, tout s’explique dans la façon dont les pyramide de Gizeh sont positionnées.

Vous croyez que quelque chose va arriver en 2012 ? ou non ? Ce n'est pas important ... Le fait est que l'alignement planétaire correspond à la disposition des  pyramides de Gizeh le 3/12/12, et cela arrivera seulement 18 jours avant le 21 décembre 2012. ... 6 + 6 + 6 = 18 ... Même les plus sceptiques doivent l’admettre.


Photo : Une heure avant le lever du soleil par rapport aux pyramides de Gizeh. Image générée par Starry Night Pro
 
En outre, il convient de noter que cette convergence planétaire ne se produit que tous les 2 737 années.

Après avoir regardé une vidéo sur le net en ce qui concerne les chambres intérieures de la grande pyramide et la façon dont elles semblent pointer vers d'autres étoiles dans le ciel nocturne ... j'ai décidé de voir à quoi ressemblera ce ciel nocturne le 3 décembre 2012 ...

Ce que j'ai découvert explique que les pyramides furent construites pour honorer (ou avertir) d’un temps spécifique marqué par la convergence planétaire ...


La position des planètes peut être utilisée comme une horloge idéale. Cette horloge peut marquer une date dans le temps (dans le passé et / ou dans le futur) qui peut être lue par des êtres intelligents qu’importe leur  langue....

Les images suivantes sont présentées ici pour confirmer le "match" entre les planètes et les pyramides qui utilisent une triangulation précise.  Night Sky à Gizeh, en Egypte le 3 Décembre 2012, heure locale ... une heure avant le lever du soleil. Image générée par Starry Night Pro.



 



L'image du ciel nocturne à Gizeh, en Egypte, le 3 Décembre 2012, heure locale ... une heure avant le lever du soleil. L’alignement est parfait ...

Le 03/12/2012: Mercure, Vénus, Saturne et les pyramide de Gizeh seront réunies !

Source officielle: http://blog.world-mysteries.com/
Traduction Joseph Kirchner pour WikiStrike
 
http://lapressegalactique.blogspot.fr/2012/10/le-3-decemb...

30/11/2012

Mercure, une découverte qui met un terme à un doute avec notre planète !

La Terre aurait-elle changé son axe de rotation pour que nos banquises fondent ?

C'est ce que nous pourrions en déduire à la lecture de l'article ci-
dessous relatif aux pôles de la planète Mercure.

Mercure, une découverte qui met un terme à un doute avec notre planète !

 

Voici ce qui était lisible ce matin dans la presse.

Sur Mercure, la  glace y est abondante, malgré qu’elle soit la planète la plus proche du soleil, ont confirmé jeudi les dernières observations et mesures de la sonde américaine Messenger.

« Ces nouvelles données indiquent que la glace d’eau se trouvant dans les régions polaires de Mercure atteindrait plus de trois kilomètres d’épaisseur si elle était étendue sur une superficie de la taille de Washington DC, à savoir 117 km2″, explique David Lawrence, un des scientifiques de la mission Messenger au laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins à Laurel (Maryland, est). Il est le principal auteur de l’une des trois études sur cette découverte publiées jeudi dans la revue américaine Science.

Etant donné sa proximité du soleil, Mercure, où la température moyenne est de 169 degrés, paraît être le dernier endroit où trouver de la glace. Mais l’inclinaison de seulement un degré de son axe de rotation fait que des zones de la planète aux pôles, où les températures sont très froides, ne voient jamais le soleil, expliquent ces scientifiques.

L’hypothèse de la présence d’eau gelée sur Mercure a été avancée il y a plusieurs décennies et avait été confortée en 1991 avec la détection par le radio télescope Arecibo à Porto Rico de plaques aux pôles de la planète. Un grand nombre de ces plaques correspondaient à l’emplacement de vastes cratères d’impact cartographiés par la sonde américaine Mariner 10 dans les années 1970.

Donc :

A lire le passage concernant l’inclinaison, il n’y a plus de doute quant à  la fonte de nos glaces polaires,  cela confirmerait donc implicitement que l’axe de rotation de la Terre, aurait bien changé.

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/11/30/mercure-une-decouv...

Tempêtes solaires : un danger sous-estimé

 Une piqûre de rappel pour la NASA qui semble souffrir d'amnésie !

Le 11 Mai 2012 à 13h50

Tempêtes solaires : un danger sous-estimé 

Un orage géomagnétique géant pourrait provoquer des milliards de dollars de dégâts. Dans un article publié cette semaine dans Nature, l'astronome Mike Hapgood appelle le monde à s'y préparer.

Il peut arriver que le ciel nous tombe sur la tête. Cela s'est déjà produit en mars 1989, en mai 1921 ou encore en 1859 et cela peut recommencer... demain... sans crier gare.

Inconnus du grand public, ces cataclysmes naturels qui, contrairement aux séismes, aux éruptions volcaniques ou aux inondations, n'engendrent aucune perte en vies humaines, peuvent provoquer un véritable désastre en mettant hors service les réseaux de distributions électriques sur de larges portions du territoire pendant un temps indéterminé. Privée d'ordinateurs, d'Internet, de GPS (indispensable pour dater les transactions bancaires), de satellites de télécommunications, notre économie, de plus en plus dépendante de ces nouvelles technologies, serait quasiment à l'arrêt.

Brutales sautes d'humeur

Les responsables de ces scénarios d'apocalypse sont bien connus des astronomes. Il s'agit d'orages géomagnétiques provoqués par des éruptions solaires d'une violence inhabituelle. Lors de ces brutales sautes d'humeur, le Soleil relargue d'énormes quantités de particules ionisées à haute énergie capables de traverser la magnétosphère terrestre, le bouclier qui protège notre planète de ces rayons cosmiques particulièrement délétères. Lesquels sont également à l'origine du magnifique spectacle des aurores boréales visibles près des pôles.

Les 13 et 14 mars 1989, au Québec, le plus violent orage magnétique, ou tempête solaire, survenu depuis des décennies a privé d'électricité 5 millions de personnes pendant neuf heures et provoqué des dégâts évalués à 2 milliards de dollars. Aux États-Unis, un important transformateur électrique fut entièrement détruit. Même chose au Royaume-Uni, où deux grosses installations de ce type furent endommagées.

consequence_tempete_magnetique.gif

Des régions entières privées d'électricité

Pourtant, « nous devrions être préparés à bien pire, écrit Mike Hapgood, chercheur au Rutherford Appleton Laboratory (Angleterre), dans un commentaire publié ce jeudi 19 avril dans la revue scientifique Nature. Des orages géomagnétiques beaucoup plus violents ont été enregistrés par le passé, à une époque où la société était moins dépendante des systèmes électriques et donc moins vulnérable. »

Membre d'un groupe d'experts auprès du gouvernement britannique sur ces questions de «météorologie spatiale», l'auteur avance que des tempêtes solaires d'une intensité équivalente à celles de 1859 et 1921 «pourraient priver des régions entières d'électricité pendant plusieurs mois». Et de citer des études américaines prédisant un black-out géant dont les effets pourraient se faire sentir pendant des années et coûter, au final, plusieurs milliers de milliards de dollars, au titre des réparations et du manque à gagner. Sans parler du risque d'irradiation des pilotes d'avion et de leurs passagers ou encore des astronautes en mission à bord d'un vaisseau spatial.

Des modèles de prévision embryonnaires

Pour l'heure, les satellites sont capables de prévoir l'arrivée des orages magnétiques avec six heures d'avance. C'est notamment le cas des deux satellites Stereo de la Nasa, lancés en 2006. Mais cette marge est insuffisante, comme l'a prouvé la récente éjection de masse coronale survenue le mois dernier qui, par chance, est passée à côté de la Terre. «La météorologie spatiale en est au stade où se trouvait la météo classique il y a quarante à cinquante ans avec des points d'observation limités et des modèles de prévision embryonnaires», explique au Figaro Jean-Yves Prado, responsable des relations Soleil-Terre, au Centre national d'études spatiales (Cnes). Lancé il y a deux ans, le satellite américain SDO, successeur de l'européen Soho, toujours en activité, devrait permettre d'améliorer sensiblement le dispositif.

shema_tempete_magnetique.jpg

Big One cosmique

Une autre question soulevée par Mike Hapgood est de déterminer l'intensité de l'événement maximum auquel l'humanité doit se préparer. «Beaucoup de systèmes électriques à risques sont conçus pour résister à des événements comparables à ceux des quarante dernières années», écrit-il. Mais le tremblement de terre et le tsunami survenus l'an passé au Japon, d'une magnitude très supérieure à ce qui avait été anticipé, montre les dangers d'une vision trop restrictive. «Nous devrions plutôt nous préparer à des orages magnétiques susceptibles de ne se produire qu'une fois tous les 1000 ans.» Autrement dit le Big One cosmique. «Ce changement d'approche est en cours mais pas assez vite», déplore l'auteur.

Effets d'une explosion solaire cataclysmique

 

USM épisode No 58 (TEMPETES MAGNETIQUES)

 http://www.dailymotion.com/video/xkj9kd_usm-episode-no-58...

Un orage magnétique (tempête magnétique) provoque des fluctuations brusques et intenses du magnétisme terrestre liées aux variations de l'activité solaire. Les couches électriques dans l’ionosphère feraient varier l’intensité du champ magnétique terrestre entraînant de nombreux orages magnétiques. La surveillance de l'activité solaire peut aider à prédire certaines perturbations dans la propagation des ondes dont les conséquences peuvent être graves pour les télécommunications, ainsi que l'incidence de ces orages sur la distribution de l'énergie électrique. En 1965, une énorme panne de courant avait plongé les habitants du continent Nord-Américain dans l’obscurité, soit 30 millions de personnes sur 200 000 km2. En 1989, c’est une panne de même origine qui a touché 6 millions de personnes au Québec ; de plus les aurores polaires produites par cet orage furent visibles jusqu'au Texas . (univers espace cosmos mystères voyage documentaire apocalypse 2011 2012 2036 planète


28/11/2012

ONU: 2012 l'année des extrêmes climatiques

En enlevant du texte de l'article, la bouffonnerie du réchauffement climatique qui serait soi-disant dû à l'homme et en attendant l'année 2013/2014 qui selon les scientifiques de la NASA devrait nous faire connaître d'autres extrêmes climatiques avec l'intensité des explosions et des tempêtes solaires et les conséquences que cela induira sur nos infrastructures actuelles, notamment sur les réseaux électriques et électromagnétiques.


Quelques intempéries et éruption de volcans en cours :

28/11/2012..;Italie , une tornade s’abat sur la ville de Tarente, il y a d'importants dégâts

Vidéo : MEGA TROMBA D'ARIA A TARANTO 28/11/2012


L’éruption du volcan Ploski Tabaltchik, qui fait partie du groupe de volcans Kliutchevskaïa a commencé sur la presqu’île du Kamtchatka ( Extrême-Orient de Russie) .

 
ONU: records de chaleur et fonte extrême de la banquise en 2012

Créé le 28/11/2012 à 12h54 -- Mis à jour le 28/11/2012 à 13h18
Vue d'un iceberg dans un fjord norvégien

Vue d'un iceberg dans un fjord norvégien Martin Bureau afp.com

Des phénomènes extrêmes sont survenus partout dans le monde en 2012, en particulier dans l'hémisphère Nord, entraînant de très nombreux records de chaleur, une fonte record de la banquise arctique et des périodes de froid extrême, a indiqué mercredi l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

"La variabilité naturelle du climat est due à des phénomènes comme El Niño et La Niña qui ont une incidence sur les températures et les précipitations aux échelles saisonnières et annuelles mais ne remettent pas en cause la tendance générale au réchauffement sur le long terme imputable aux changements climatiques anthropiques", soit ceux qui sont liés à l'action humaine, affirme le Secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud, dans sa déclaration annuelle sur le climat.

Les années 2001 à 2011 font ainsi partie des plus chaudes jamais enregistrées et les dix premiers mois de 2012 donnent à penser que cette année ne fera pas exception, pointent les experts de l'agence spécialisée de l'ONU basée à Genève.

La période janvier-octobre 2012 se classe ainsi "au 9e rang des plus chaudes jamais observées depuis le début des relevés en 1850", selon l'OMM. La température moyenne à la surface du globe (terres émergées et océans confondus) pour cette période présente une anomalie estimée à environ 0,45° Celsius au-dessus de la normale calculée pour les années 1961 à 1990 (14,2° Celsius).

Les informations et chiffres définitifs pour 2012 seront publiés en mars 2013. En outre, l'OMM publiera le 4 décembre un rapport décennal sur l'état du climat mondial.

Conséquence de ce réchauffement climatique, la banquise de l'Arctique a atteint le 16 septembre son minimum saisonnier - 3,41 millions de km2, soit l'étendue la plus réduite qui ait été constatée depuis le début des observations par satellite, indique l'OMM, confirmant des données publiées en septembre par le Centre national américain de la neige et de la glace (NSIDC).

La banquise de l'Arctique a ainsi perdu quelque 11,83 millions de km2 entre mars et septembre.

"L'étendue des glaces de l'Arctique a atteint un nouveau minimum record. La banquise a fondu cette année à un rythme alarmant qui met en lumière les profonds bouleversements survenant dans les océans et la biosphère", s'inquiète M. Jarraud.

Son constat est sans appel: "le climat évolue sous nos yeux et continuera de le faire à cause des gaz à effet de serre dont la concentration dans l'atmosphère ne cesse d'augmenter, atteignant une fois encore des niveaux records".

Cette alerte de l'ONU intervient alors que les diplomates de plus de 190 pays sont réunis depuis lundi (jusqu'au 7 décembre) à Doha pour le grand rendez-vous climat annuel qui devra décider de l'avenir du protocole de Kyoto et esquisser les bases d'un vaste accord prévu en 2015, auquel participeraient cette fois-ci tous les grands pollueurs de la planète.

Signé en 1997, le protocole de Kyoto est le seul traité légalement contraignant fixant des objectifs chiffrés de réduction d'émissions de GES aux pays industrialisés.

Car si l'année 2012 a débuté par un épisode La Niña d'intensité faible à modérée, qui a pour conséquence de refroidir le climat, depuis avril "la température moyenne à la surface des terres et des océans a continué d'augmenter mois après mois", souligne l'OMM.

Ainsi, la moyenne semestrielle pour les mois de mai à octobre 2012 se classe parmi les quatre plus élevées jamais enregistrées pour cette période de l'année.

Des températures supérieures à la moyenne ont été enregistrées sur la majeure partie de la planète, plus particulièrement en Amérique du Nord (à l'exception de l'Alaska), en Europe méridionale, dans l'ouest et le centre de la Russie et dans le nord-ouest de l'Asie.

Ces vagues de chaleur ont provoqué de nombreuses sécheresses, mais aussi des inondations en raison des fortes pluies provoquées par une atmosphère plus chaude donc plus humide.

En outre, le bassin de l'Atlantique a connu pour la troisième année consécutive une période des ouragans plus active que la normale, avec 19 tempêtes dont 10 ouragans dont Sandy. L'Asie orientale a aussi été frappée par de puissants typhons, déversant des pluies torrentielles.

L'année 2012 aura été aussi marquée par des chutes de neige et un froid extrême de fin janvier à mi-février, notamment en Russie et en Europe, avec des températures inférieures allant jusqu'à -50° Celsius.

© 2012 AFP