Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2011

Des ingénieurs suisses font pleuvoir dans le désert ! Encore un groupe secret et des technologies secrètes !

Et voilà comment on bousille le climat planétaire !

Ensuite l'homme sera accusé de provoquer le désastre sur la planète !
Que ne ferait-on pas pour de l'argent n'est-ce pas ?

Encore une technologie sûrement extraite du
réseau Haarp ou des expériences faites au CERN en Suisse avec le LHC !

Nous pouvons constater que nous ne pouvons accéder à aucune page du site de la Sté Météo Systems, ni à leur vidéo de présentation qui se trouve en page d'accueil.

Toutes les pages nécessitent une identification hormis la page de contact.

Le lien du site pour faire un test par vous-mêmes :

The World
is Running Out of Fresh Water

http://www.meteo-systems.com/index.php

Encore un groupe secret qui utilise des technologies secrètes que nous ne pouvons pas vérifier.

Et une société domiciliée en Suisse en prime : un paradis fiscal ! Pour faire vraiment la pluie et le beau temps !

  

Des ingénieurs suisses font pleuvoir dans le désert

04/01/2011 | Mise à jour : 21:56

 

Un homme se baigne dans une piscine près d'Abu Dhabi, le 25 décembre 2010.
Un homme se baigne dans une piscine près d'Abu Dhabi, le 25 décembre 2010. Crédits photo : KARIM SAHIB/AFP

Un projet secret financé par le président des Emirats Arabes Unis aurait permis de faire tomber la pluie plus de 50 fois dans la région d'Abu Dhabi pendant l'été. A chaque fois, les services météorologiques locaux ne prévoyaient pourtant ni nuages, ni précipitations.

L'homme pourra-t-il un jour faire tomber la pluie sur commande ? Les experts du climat en doutaient. Les nombreuses expériences menées en ce sens se sont en effet toujours révélées décevantes. Un projet secret étonnant, financé par le président des Emirats Arabes Unis et révélé par le Sunday Times dimanche, pourrait toutefois changer cette donne. Dans la région d'Abu Dhabi, réputée pour sa sécheresse estivale, des ingénieurs suisses auraient réussi à faire tomber la pluie à une cinquantaine de reprises cet été.

Dans une vidéo confidentielle que les journalistes du Sunday Times ont pu visionner, le président de la société Meteo Systems International, Helmut Fluhrer, révèle être «en train de tester une nouvelle technologie de déclenchement de pluie artificielle, Weathertec, dans la région d'Al Ain à Abu Dhabi». «Nous avons démarré en juin 2010 et avons réussi à faire pleuvoir à plusieurs reprises», soutient-il. Selon les mêmes journalistes, des scientifiques allemands de l'Institut Max Planck de météorologie ont participé à la surveillance du projet. Le respectable professeur Hartmut Grassl, ancien directeur de l'institut, serait notamment impliqué.

 

Moins coûteux que le dessalement de l'eau de mer

Plutôt que d'ensemencer des nuages existants avec du chlorure d'argent, une méthode rudimentaire à l'efficacité douteuse mais encore utilisée en Chine ou en Israël, les chercheurs ont mis en place dans le désert des parasols métalliques d'une dizaine de mètres de haut capables de charger l'air électriquement. Ces derniers produisent des ions négatifs qui sont envoyés dans l'air. Ces particules ont la propriété d'agréger les poussières qui forment alors un support idéal à la condensation de l'eau naturellement contenue dans l'air. La formation de plusieurs milliards de ces minuscules gouttes pourrait alors donner un nuage, lui-même source de pluie. Le dispositif, allumé 74 fois en 112 jours - dès que la saturation de l'air en eau dépassait 30% - aurait provoqué des chutes de pluie à 52 reprises. Le volume de ces précipitations n'est pas révélé. A chaque fois, les services météorologiques locaux ne prévoyaient ni nuages, ni précipitations.

Le climatologue français Hervé Le Treut affiche pour le moment un scepticisme prudent. «Peut-être que cette nouvelle technique est un déclencheur très efficace mais cela reste difficile à établir avec le peu d'informations dont on dispose sur le projet», explique-t-il. Et quand bien même le dispositif fonctionnerait, «cela ne règle pas le problème de l'approvisionnement: il faut que la circulation atmosphérique apporte naturellement de l'air humide de manière continue pour que l'on dispose d'une véritable source d'eau». Ce qui n'est pas vraiment le cas dans la région.

L'entreprise Meteo Systems semble pourtant penser que son dispositif pourrait se substituer aux très coûteuses usines de dessalement de l'eau de mer. D'après ses calculs, la production de 100 millions de mètres cubes d'eau douce coûterait seulement 7 millions d'euros par an avec cette technologie, contre 53 millions d'euros pour une usine de dessalement.

LIRE AUSSI:

» Douche froide pour les apprentis sorciers du climat

http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/01/04/01008-20110104ARTFIG00616-des-ingenieurs-suisses-font-pleuvoir-dans-le-desert.php

 

09/01/2011

Un citoyen du Michigan montre l'évolution de la fissure qui est apparue sur son terrain: aujourd'hui, 7 janvier 2011, de la chaleur s'en échappe!

Et les plaques tectoniques qui bougent, bien évidemment !

 

 


Selon un expert, cette fissure aurait été causée par un petit tremblement de terre.  Évidemment, plusieurs croient que c'est  une faille comme celle de San Andreas et que son expansion signifie un mouvement persistant des plaques tectoniques. D'autres, doutent qu'un volcan pourrait se loger sous ce secteur du Michigan.  Dans tous les cas, ce n'est pas de bonne augure!

 

8 octobre 2010

Un citoyen américain filme la fissure qui est apparue sur son terrain, laquelle prend de l'expansion de jour en jour et qui fait 15 miles de long! 

 

carneyart covers the crack (Its Growing) both video

http://www.youtube.com/watch?v=sNihPKe1fkM

7 janvier 2011

La fissure s'agrandit en longueur et en largeur et le propriétaire du terrain montre que de la chaleur s'échappe du trou!

"HEAT RISEING FROM err MY CRACK OUT BACK.. ya gotta see it!lol..documented!

http://www.youtube.com/watch?v=rn3ZmOKWUQE&feature=pl...#!

Via sa chaîne youtube, il fait des mises à jour régulières de l'évolution de cette inquiétante fissure...

Source : http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php...


Le dérèglement climatique dû à l’affaiblissement magnétique terrestre?

 

L'affaiblissement de notre bouclier magnétique serait la cause première.

Bien sûr que notre climat change, il en a toujours été ainsi depuis la création. Nous traversons des périodes glaciaires et puis des périodes plus clémentes. Il est donc fort bien possible que nous soyons dans une période de réchauffement même si à certains endroits nous avons l’impression d’avoir plus froid! L’explication trouvée par les écologistes est que la fonte de l’antarctique, due au réchauffement planétaire, entraînerait un refroidissement ailleurs.

Il est vrai que le Groenland fond!

Dans la vidéo ci-dessous, il est fait relation à Nibiru appelée Nemesis par la NASA ! !

 Le Groenland fond! (Champ magnétique)



Mais la bataille du réchauffement climatique se passe actuellement entre les pro-développement et les pro-écolos. L’ONU a mis en place le GIEC pour suivre le climat. Cet organisme diffuse l’idée que c’est l’émanation de CO² dans l’atmosphère d’origine humaine qui causerait le réchauffement planétaire. Les anti-GIEC, comme Allègre, pensent eux que cela n’est que propagande pour empêcher les pays pauvres de se développer et exploiter leurs ressources minières énergétiques comme le charbon. En fait il semble y avoir une opposition entre les tenants de l’industrie verte et les tenants de l’industrie tout court. Mais le débat n’est-il pas ailleurs?

Dans ce documentaire on montre comment l’affaiblissement du champ magnétique terrestre qui s’accélère aujourd’hui, est précédé par une explosion des pôles magnétiques qui se retrouvent dispersés sur la planète. Ceci pourrait expliquer pourquoi le pôle magnétique bouge sans cesse  et accélère son déplacement à raison de 60 km / an!

Voir les vidéos : ICI


Cet affaiblissement du champ magnétique terrestre expliquerait dès lors que notre planète soit plus facilement exposée aux radiations solaires et donc se réchaufferait. La multiplication d’animaux morts sur la planète pourrait aussi trouver une explication dans notre plus grande perméabilité aux radiations cosmiques et solaires.

Or cet affaiblissement du champ magnétique terrestre annonce une inversion des pôles très rapide. La Terre pourrait ainsi basculer rapidement sur elle-même entraînant comme on peut l’imaginer des catastrophes naturelles de grande ampleur voire d’ampleur apocalyptique. Les océans déborderaient de leur lit naturel et un tsunami géant pourrait déferler sur la planète ce qui expliquerait le déluge biblique vécu par toutes les civilisations avant nous. Des civilisations qui en étaient bien conscientes et qui ont gravé dans leur monument des explications à ce phénomène naturel terrestre qui se déroule tout les 12500 ans.

Ainsi donc nous vivons une période pré-inversion des pôles dû à l’affaiblissement de notre champ magnétique qui expliquerait le réchauffement climatique supposé. L’activité terrestre ici serait quantité négligeable concernant son influence et le débat mondial entre les pour et les contre climategate dû au CO², un vaste enfumage permettant aux industries de prospérer et de vendre leurs technologies aux pays pauvres.  La véritable explication serait l’augmentation de notre perméabilité aux rayons solaires. Une explication que ne peuvent dévoiler l’élite mondiale qui compte sur nous pour produire et consommer jusqu’à la fin des temps…

http://lesouffledivin.wordpress.com/2011/01/08/le-deregle...


Des milliers d'oiseaux et de poissons meurent dans le monde

Un signe de l'inversion des pôles magnétiques terrestres en cours ?

Depuis la fin décembre 2010 et plus particulièrement depuis la Saint-Sylvestre, des millions de poissons et des milliers d'oiseaux meurent dans le monde.
 
1 - Des rumeurs circulent dans la presse selon lesquelles les oiseaux seraient morts de peur à cause des feux d'artifices de la Saint-Sylvestre.
Comme si c'était la première année que les feux d'artifices sont tirés pour les fêtes de fin d'année. Une explication bidon pour nous cacher la réalité.
 
2 - D'autres rumeurs circulent selon lesquelles le virus de la grippe aviaire toucherait les volatiles. Mais juste quelques races ciblées et non pas toutes.

Encore une explication bidon.
 
Un bon prétexte pour les Illuminati-reptiliens pour lancer une campagne obligatoire de vaccination en masse pour un virus de la grippe aviaire dont tout le monde sait qu'il s'agit d'un virus imaginaire, que les oiseaux n'ont jamais eu la grippe et que le virus, une arme biologique de destruction massive, a été créé tout comme les autres virus, dont celui de la grippe espagnole et le H1N1, dans les laboratoires militaires, et ne sont que des armes biologiques utilisées contre les populations en temps de guerre froide pour décimer les populations.
 
En admettant que ce soit le virus de la grippe aviaire qui tue les oiseaux.
Est-ce que les millions de poissons qui meurent dans le monde au même moment ont aussi la grippe aviaire ?
 
3 - D'autres rumeurs circulent encore selon lesquelles des gaz toxiques auraient été expérimentés.
On veut bien, mais il s'agirait de gaz toxiques qui ne cibleraient que certaines variétés d'oiseaux et de poissons, mais qui ne toucheraient pas les humains.
Encore une explication qui ne tient pas la route.
 
4 - D'autres rumeurs circulent encore selon lesquelles les poissons seraient morts de froid !
Ce qui prouverait au moins que le Gulf Steam se serait bien arrêté.

Selon nous, toutes ces rumeurs ne tiennent pas debout et les autorités ne viendront pas nous prévenir de ce qui se passe réellement.
Soyons sérieux et ouvrons les yeux. Regardons plutôt ce qui se passe dans le Cosmos en ce moment.
 
Tous les ans aux alentours du 21 décembre, jour du solstice d'hiver et les jours suivants, nombre de catastrophes ont lieu dans le monde : tsunami, tremblements de terre, etc..

Cette année exceptionnellement et fait très rarissime, nous avons eu droit en même temps que le solstice d'hiver, à une éclipse totale de Lune, et le 4 janvier 2011 à une éclipse partielle du soleil.
 
Il se pourrait voyez-vous que les sceptiques de l'échéance galactique du 21 décembre 2012, soient aujourd'hui les témoins de ces changements terrestres et cosmiques attendus depuis des années.
L'inversion des pôles magnétiques était prévue de longue date pour se produire entre les années 2011-2012.
 
Le 21 décembre 2012 correspond selon les prophéties Mayas, au jour de l'alignement galactique de notre système solaire avec le centre de la Galaxie et au saut quantique que nous devons faire vers une autre dimension cosmique, après que l'ensemble de notre système solaire ait traversé la ceinture de photons ou la bande photonique qui entoure Alcyone, le Grand Soleil Central qui se trouve au centre de notre Galaxie, dans la constellation des Pléiades. Cette traversée que nous sommes en train de faire depuis quelques années, donne pour conséquences, les changements climatiques qui sont enregistrés non pas seulement sur notre planète Terre mais aussi, sur l'ensemble des planètes de notre système solaire, et elle doit nous permettre d'activer notre ADN afin que nous devenions des hommes et des femmes conscients, aptes à s'adapter à la nouvelle dimension et aux nouvelles énergies. Nous sommes donc les témoins actuellement, de notre évolution neurologique et spirituelle.


Il se pourrait donc que nous soyons actuellement les témoins de cette échéance qui est en train de se préparer sous nos yeux et que les animaux qui se dirigent grâce au magnétisme terrestre et aux pôles magnétiques terrestres, dont les oiseaux et les poissons qui migrent chaque année et qui s'orientent grâce aux pôles magnétiques terrestres et à leur système de "magnéto-réception", soient en train de nous rapporter les preuves et les signes que le magnétisme terrestre s'est considérablement affaiblit depuis quelques années et que les pôles magnétiques sont en train de s'inverser.

Ce qui provoquerait un problème de "magnéto-réception" et ferait perdre en toute logique, le nord magnétique aux oiseaux et aux poissons, surtout si les pôles magnétiques changent brutalement.

Le soleil quant à lui, a repris depuis plusieurs mois son activité. Il est en train de s'activer en provoquant de nombreuses explosions solaires dont les radiations touchent le bouclier magnétique terrestre qui nous protège habituellement des radiations solaires, ce qui donne comme phénomène : les aurores boréales. Les scientifiques ont prévu le maximum solaire entre les années 2012 et 2013. Les choses se font donc graduellement jusqu'à ce que nous atteignions le maximum solaire.
 
Ouvrons les yeux sur tout ce qui se passe dans la nature et parmi les animaux actuellement qui sont en train de nous rapporter les signes que le cycle cosmique est en train d'avancer et que l'inversion des pôles magnétiques est bien en cours. Soyez conscients que les politiques et les Illuminati-reptiliens ne viendront pas vous prévenir sur ce qui se passe réellement et que vous devez vous débrouiller par vos propres moyens pour vous informer sur la vérité.
 
Un film passionnant qui peut vous ouvrir les yeux et vous faire comprendre ce qui serait en train de se passer actuellement, réellement.
 
 
 

Le Noyau.jpg

Regardez ce film et vous y trouverez une explication possible et plausible aux récentes morts d'oiseaux et de poissons à divers endroits de la planète.  Si cette thèse est la bonne, la suite sera terrible...

Le film à télécharger par ces liens :

Sans que l'on sache pourquoi, le noyau interne de la Terre tourne sur lui-même créant ainsi un champ magnétique constant. Soudain, le champ magnétique disparaît. Ce phénomène provoque une série d'accidents spectaculaires sur toute la surface du globe : à Boston, une trentaine de passants équipés de pacemakers meurent brutalement dans un rayon de 500 mètres; à San Francisco, les câbles du Golden Gate Bridge, soumis à des rayonnements intenses, cèdent en quelques minutes, précipitant dans le vide des cohortes d'automobilistes; à Londres, les pigeons de Trafalgar Square, désorientés, se ruent en masse sur la foule, les véhicules et les immeubles; à Rome, des milliers de touristes assistent avec horreur à la désintégration du Colisée… C'est alors que le gouvernement états-unien s'en mêle et fait appel à Josh Keyes, géophysicien, et à une équipe de savants et de spationautes. Cette équipe de choc ainsi constituée a pour mission de pénétrer dans les profondeurs de la Terre afin de réactiver le noyau à l'aide d'explosions nucléaires. Mais ils doivent faire vite avant une destruction totale de notre planète.

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index/p/2011/01/978153

 

 

21/12/2010

Golfe d'Aden : la naissance d'un océan

Un article du CNRS à mettre en parallèle avec l'article précédent :

Wikileaks : Un vortex interdimensionnel dans le Golfe d’Aden, le résultat des expériences faites avec le LHC ? 
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/12/21/wikileaks-un-vortex-interdimensionnel-dans-le-golfe-d-aden-l.html

 

Encens-Flux

Golfe d'Aden : la naissance d'un océan

Avec plus d'un mois de travail en mer sur le golfe d'Aden à leur actif et autant de données recueillies, les chercheurs de la mission Encens-Flux veulent étudier aujourd'hui la frontière entre la croûte continentale et la croûte océanique, et l'expansion d'un océan nouveau-né.

Comment s'est formé le golfe d'Aden, océan qui relie la mer Rouge et l'océan Indien ? À quoi ressemble la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique dans cette zone ? Pour essayer d'y voir plus clair, une équipe de chercheurs français et omanais a parcouru le golfe d'Aden au large des côtes d'Oman à bord du navire de l'Ifremer Le Suroît. Coordonnée par des chercheurs de l'Institut de physique du Globe de Paris (IPGP)1 et du Laboratoire de tectonique2, cette mission, baptisée Encens-Flux, s'achève après trente-cinq jours de travail en mer. Elle constitue le troisième volet du projet Encens, un des programmes phares du groupement de recherche (GDR) Marges, qui s'intéresse à la bordure des continents.

Pour mieux comprendre les objectifs du projet, il nous faut revenir 35 millions d'années en arrière. L'Arabie et l'Afrique, qui ne formaient jusqu'alors qu'un seul continent, commencent à se séparer. C'est une époque d'intense volcanisme qui voit apparaître deux rifts3, dans des régions qui deviendront le golfe d'Aden et la mer Rouge. La croûte continentale s'amenuise jusqu'à sa complète déchirure et la formation de deux plaques indépendantes il y a 20 millions d'années. Depuis, la péninsule arabique s'écarte de l'Afrique à la vitesse de deux centimètres par an, en se déplaçant vers le nord-nord-est. Dans l'espace ainsi libéré, une nouvelle écorce, la croûte océanique, se forme en continu par remontée de magma le long de la dorsale.

 

Golfe d'Aden

© DR

(CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR)
En jaune, plan de position de la mission Encens-Flux, troisième campagne du projet Encens, qui a exploré les marges continentales dans le golfe d'Aden et s'intéresse à l'expansion de ce tout jeune océan.


 

 

Si cette histoire est connue dans ses grandes lignes, le déroulement exact du processus n'est pas bien compris. Pour affiner leurs modèles, les chercheurs doivent s'intéresser de très près aux marges continentales, c'est-à-dire à la transition entre la croûte continentale et la croûte océanique. « Le golfe d'Aden est une zone particulièrement intéressante : les marges sont jeunes et proches l'une de l'autre, ce qui permet une bonne corrélation des structures. De plus, la faible sédimentation nous permet d'atteindre plus facilement des structures profondes grâce aux méthodes sismiques. Nous avons ainsi obtenu une image de la base de la croûte sous la marge et des nombreuses failles responsables de l'amincissement de la croûte continentale », explique Sylvie Leroy, chercheuse CNRS au Laboratoire de tectonique et chef des trois missions Encens.

La mission Encens-Flux a consisté à effectuer tous les deux kilomètres une mesure du flux de chaleur, c'est-à-dire de l'énergie libérée par la Terre, à l'aide d'une sonde thermique tractée à l'arrière du bateau. « L'ouverture du golfe d'Aden a engendré une perturbation thermique qui ne s'est pas encore complètement dissipée. Les mesures de flux de chaleur permettront d'en estimer l'importance », précise Francis Lucazeau, chercheur CNRS à l'IPGP, également chef de mission Encens-Flux. Ces données permettront aux chercheurs de mieux comprendre comment évoluent les températures dans la lithosphère continentale4 lorsque celle-ci se déforme puis se fracture. Associées à d'autres données géophysiques, elles renseignent aussi les scientifiques sur la structure de la croûte, son âge et sa composition.

Autre question que les chercheurs se posent : si les flux de chaleur sont importants sur les marges continentales jeunes, est-ce seulement parce que la croûte y est relativement mince ou est-ce dû aussi à l'action du manteau plus profond ? Les mesures thermiques permettront de mieux contraindre aussi bien les modèles de formation des marges continentales que ceux de la croûte océanique.

La première mission d'Encens avait permis en 2000 de faire des relevés bathymétriques (de profondeur), gravimétriques (de la gravité) et magnétiques afin de cartographier et de caractériser précisément le fond de la partie orientale du golfe d'Aden, et de dater l'ouverture océanique. Début 2006, lors du deuxième volet d'Encens effectué à bord de l'Atalante, les chercheurs ont déployé trente-cinq sismomètres de fond de mer et dix-huit à terre. Grâce à eux, ils ont obtenu quinze profils sismiques qui renseignent sur la structure et la nature de la croûte jusqu'à plusieurs kilomètres au-dessous du fond de la mer. Campagne après campagne, mesure après mesure, les scientifiques reconstruisent ainsi les processus qui ont façonné la surface de notre planète et fait naître mers et océans.

 

Sebastián Escalón

Notes :

1. Laboratoire CNRS / IPG PARIS / Universités Paris-VI et VII / Université La Réunion.
2. Laboratoire CNRS / Universités Paris-VI / Université de Cergy-Pontoise.
3. Zone où la croûte terrestre est en extension.
4. La lithosphère comprend la croûte terrestre et le manteau supérieur rigide

http://www2.cnrs.fr/journal/3243.htm

 

.