Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2011

Tremblement de terre : Nouvelle-Zélande : un champ de ruines

Publié le 22 février 2011 à 10h57 Mis à jour le 23 février 2011 à 07h25

 

© Capture d'écran YouTube

VIDEO - Un séisme d'une magnitude de 6,3 a ravagé la deuxième ville du pays, Christchurch.

Le tremblement de terre qui a frappé mardi à la mi-journée la Nouvelle-Zélande a fait au moins 75 morts, selon les premières estimations. La secousse a eu lieu à 5 km seulement de la deuxième ville du pays, Christchurch, où de nombreux bâtiments se sont effondrés.

A Christchurch, le séisme été suivi de plusieurs répliques allant jusqu'à 5,6 d'intensité, provoquant l'effondrement d'autres immeubles, alors que les habitants commençaient à dégager les gravats :

Earthquake Hits South New Zealand 6.3
Quake Massive Damage, Many Deaths Reported

 

Toute la ville de Christchurch, qui compte 340.000 habitants, a été touchée par la secousse.

Le centre-ville, qu'on peut voir en vue aérienne, est particulièrement endommagé :

Major Earthquake has hit Christchurch, New Zealand

http://www.youtube.com/watch?v=BfcWraeZvcw&feature=pl...

Le clocher de la cathédrale de la ville s'est notamment effondré.

L'intérieur de l'édifice religieux est totalement dévasté :

Christchurch Iconic Cathedral after massive 2011 earthquak

http://www.youtube.com/watch?v=qWTcZHlwkkY&feature=player_embedded

 
 
Alors que la nuit commence à tomber en Nouvelle-Zélande, quelque 500 policiers et militaires, aidés de grues, continuent de fouiller les décombres. "Ils vont venir et te sortir de là. Mais n'approche pas du bord", criait une femme à l'une de ses collègues, coincée dans un bâtiment qui comptait quatre étages et qui s'est complètement aplati.
 

22/02/2011

Les Etats-Unis doivent prendre au sérieux la menace de tempête spatiale, avertissent les experts

An X2.2 flare erupted from the sun

Nous avons tous eu l'impression que depuis le 19 février 2011, date à laquelle le nuage de plasma devait toucher la Terre d'avoir loupé une information.

Silence radio apparemment sur les conséquences terrestres produites par l'explosion solaire du 14 février 2011.

Mais si l'on ne nous dit rien, nous sommes obligés de constater que la
 
NOAA  a lancé une alerte concernant les dangers des tempêtes spatiales et solaires, et que des millions d'animaux sont morts au cours de ces derniers jours dans le monde, dont :

5 millions d'animaux aquatiques meurent dans la rivière Mara au Kenya
http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/02/20/5-milli...

Ces morts sont imputées à des produits chimiques "agricoles" qui auraient été déversés dans la riviére. Nous trouvons curieux que cet évènement se produise maintenant, durant cette période d'éruptions solaires auxquelles les animaux sont très sensibles. Si usage des produits chimiques agricoles, il devait y avoir, ces catastrophes se seraient produites bien avant et non pas seulement, juste durant cette période. Néanmoins, si les animaux en meurent, et s'agissant de produits chimiques 'agricoles', nous vous laissons imaginer les dégâts sur la santé humaine.

Mais, il y a aussi d'autres morts d'animaux durant la même période qui ne peuvent pas être imputés aux produits chimiques, à savoir :

Une centaine de baleines mortes échouées en Nouvelle Zélande
http://www.clicanoo.re/11-actualites/33-mers-et-oceans/274168-une-centaine-de-baleines-mortes.html


107 pilot whales die after mass stranding on remote New Zealand beach
http://www.dailymail.co.uk/news/article-1359055/107-pilot...
Traduction Google : ICI :

Beaucoup de merles trouvés morts en Ukraine qui laissent perplexes les scientifiques Ukrainiens
http://www.upi.com/Science_News/2011/02/19/Many-blackbird...
Traduction Google : ICI
   
Et voici à présent les avertissements lancés par la NOAA .
 

Voir notre article précédent ci-dessous :

La NASA prévoit une grande dévastation pour 2012/2013
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2010/06/18/la-nas...

Nasa warns solar flares from 'huge space storm' will cause devastation
http://www.telegraph.co.uk/science/space/7819201/Nasa-war...
Traduction Google : ICI

 La vidéo parue sur le Telegraph le 15 juin 2010

Nasa scientist warns of 'awakening' of the sun

7:45AM BST 15 Jun 2010

The Director of Nasa's Heliophysics division, Richard Fisher, warns that an increase in the sun's activity - likely to happen over the next few years - could have potentially dangerous consequences.


http://www.telegraph.co.uk/science/science-video/7828227/...

U.S. Must Take Space Storm Threat Seriously, Experts Warn
Les Etats-Unis doivent prendre au sérieux la menace de tempête spatiale, avertissent les experts

by Clara Moskowitz, SPACE.com Senior Writer

An X2.2 flare erupted from the sun

An X2.2 flare erupted from the sun's active region 1158 (at lower right) at about 0150 UT or 8:50 pm ET on Feb. 14, 2011.
CREDIT: NASA/SDO/GFSC
 

Traduction Google : ICI


Citation :
WASHINGTON - Space weather could pose serious problems here on Earth in the coming years, the chief of the National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) said Saturday (Feb. 19).
A severe solar storm has the potential to take down telecommunications and power grids, and the country needs to work on being better prepared, said NOAA administrator Jane Lubchenco here at the annual meeting of the American Association for the Advancement of Science. [...]
"This is not a matter of if, it's simply a matter of when and how big," Lubchenco said of the potential for a dangerous solar flare. "We have every reason to expect we're going to be seeing more space weather in the coming years, and it behooves us to be smart and be prepared." [...]
"I think the events of this week certainly underscore how important it is for us to be paying attention to space weather and to be prepared to respond to, and mitigate, potential impacts," Lubchenco said. "As we enter into a period of enhanced solar activity it seems pretty clear that we are going to be looking at the possibility of not only more solar events but also the possibility of some very strong events." [...]

Trad. approx. de l'extrait d'article ci-dessus:
Les Etats-Unis doivent prendre au sérieux la menace de tempête spatiale, avertissent les experts.
19 Février 2011
Washington - Lors de la  réunion annuelle de l'American Association for the Advancement of Science le samedi 19 février, Jane Lubchenco, responsable du NOAA, a annoncé que la météo spatiale pourrait poser de sérieux problèmes sur Terre dans les années à venir. "Il n'est pas question de savoir si, il est simplement question de quand et de quelle force" a dit Mme Lubchenco à propos de la possibilité d'une éruption solaire dangereuse. "Nous avons toutes les raisons de nous attendre à en voir plus dans les années à venir, et il nous appartient d'être bien préparés.", a-t-elle déclaré. [...] Elle a ajouté : "Je pense que les événements de cette semaine ont certes souligné à quel point il est important pour nous de faire attention à la météo spatiale et d'être prêts à répondre et à atténuer les impacts potentiels". "Alors que nous entrons dans une période d'activité solaire accrue, il semble tout à fait clair que nous allons devoir examiner la possibilité de non seulement plus d'événements solaires mais aussi la possibilité de quelques événements très forts."

20/02/2011

Voie lactée: un nombre astronomique de planètes

Oui, vous avez bien lu, 50 milliards de planètes flottent dans la Voie lactée et 100 milliards d'étoiles (soleils) y  brillent et avec tout cela, nous serions les seuls êtres à peupler la Terre.

Vous verrez en bas l'article que William Borucki soutient que les nouveaux calculs de son équipe soulèvent un nombre astronomique de questions à propos de la vie ailleurs dans l'univers.

«La prochaine question est pourquoi ne nous ont-ils pas visités ?», a-t-il affirmé.

Et la réponse?

«Je ne sais pas», a-t-il répondu.

Bien sûr, nous allons les croire qu'ils ne ont pas visités. Les écrits sumériens et ceux dits sacrés ne parlent que cela : des Grands Dieux venus de l'Espace, et tous les pays du monde ont imposé le secret défense sur le dossier ET et Ovnis. C'est sûrement pour rendre secrets des dossiers vides !

Les Illuminati-reptiliens (Les Grands Gris) ne sont-ils pas les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial et de l'Unique religion mondiale, une idéologie millénaire qui leur tient à coeur ?

 

ETH BORENSTEIN, THE ASSOCIATED PRESS

Publié: 19 février 2011 18:08
Mis à jour: 19 février 2011 19:00
WASHINGTON - Au moins 50 milliards de planètes flottent dans la Voie lactée, selon le premier recensement du genre effectué par des scientifiques.

Selon ces estimations, au moins 500 millions d'entre elles se situeraient dans des zones ni trop chaudes, ni trop froides, et pourraient donc abriter une forme de vie.

Ces données sont issues d'une extrapolation des recherches préliminaires effectuées par la NASA grâce au téléscope spatial Kepler.

Le responsable scientifique William Borucki a affirmé que ses confrères avaient pris en compte le nombre de planètes découvertes pendant la première année de recherche de son équipe, pour ensuite estimer le nombre de planète qui tournent autour de chaque étoile brillant dans la galaxie.

Jusqu'à maintenant, Kepler a trouvé 1235 planètes, dont 54 se trouvent dans une zone où la vie pourrait exister. La mission fondamentale du téléscope spatial n'est pas de se pencher sur les planètes de façon individuelle, mais plutôt de tenter de dénombrer le nombre de planètes existant dans la Voie lactée et la proportion qui sont habitables.

Selon M. Borucki et son équipe, une étoile sur deux a une planète dans son orbite et les planètes d'une étoile sur 200 se trouvent dans une zone propice à l'éclosion d'une forme de vie. Ils ont annoncé ces découvertes dans le cadre de la rencontre annuelle de l'Association américaine pour l'innovation dans la science.

Il s'agit de chiffre conservateurs car certaines étoiles peuvent, comme le Soleil, avoir plus d'une planète.

Kepler n'a pas non plus encore la portée nécessaire pour détecter les planètes qui se situent loin de leur étoile. C'est notamment le cas de la terre, qui n'aurait qu'une chance sur 8 d'être détectée par Kepler si le téléscope était placé à 1000 années-lumières du système solaire.

Pendant plusieurs années, les scientifiques estimaient à 100 milliards le nombre d'étoiles brillant dans la Voie lactée, mais l'an dernier, un expert de l'Université Yale a placé son estimation à 300 milliards d'étoiles.

Et il ne s'agit que de notre galaxie. Les scientifiques croient qu'il existe quelque 100 milliards de galaxies dans l'univers.

William Borucki soutient que les nouveaux calculs de son équipe soulèvent un nombre astronomique de questions à propos de la vie ailleurs dans l'univers.

«La prochaine question est pourquoi ne nous ont-ils pas visités ?», a-t-il affirmé.

Et la réponse?

«Je ne sais pas», a-t-il répondu.

http://www.journalmetro.com/linfo/article/778525--voie-la...

 

Les pôles magnétiques terrestres sous surveillance

3 satellites seront lancés début 2012 pour surveiller ce qui se passe à l'intérieur de la Terre.

Pour quelles raisons attendent-ils début 2012 ?

Encore une initiative pour prendre de l'argent aux peuples.

Il faudrait sans doute leur faire un dessin. Quand le champ magnétique s'affaiblit et que les pôles magnétiques bougent, normalement cela veut dire que l'inversion des pôles magnétiques peut survenir d'un moment à l'autre ou au moins qu'elle est en cours.

Et même s'ils découvrent quelque chose d'important viendront-ils nous le dire ?

Il faudrait par ailleurs que les scientifiques accordent leurs violons, tantôt les pôles bougent au rythme de 50 kms par an, tantôt de 54 kms, tantôt  de 60 tantôt et encore de 120 kms par an On voit qu'ils n'ont aucune référence commune et qu'ils ne partagent pas leurs données. Qui devons-nous croire ?

 

Dans les locaux de la société Astrium de Friedrichshafen en Allemagne on est en train de mettre au point trois satellites qui seront lancés début 2012 dans le cadre de la mission de l’Esa Swarm.

L’objectif est de mieux étudier le pôle magnétique et ses évolutions afin d’en savoir plus sur ce qui se passe à l’intérieur de la terre.

Source : Enki84 sur dailymotion 

Le pôle magnétique terrestre sous surveillance

http://www.dailymotion.com/video/xh4g4l_le-pole-magnetiqu...

 



L'inversion du champ magnétique et la disparition de l'homme de Néanderthal.

Bravo les scientifiques ! N'importe quoi !
 
Ecoutez cette vidéo.
 
Le thème : l'inversion du champ magnétique et la disparition de l'homme de Néanderthal.
 
Ci-dessous la description de la vidéo de l'interview de Jean-Pierre Valet, géophysicien à l'Institut de physique du globe de Paris.
  
"Y aurait-il un lien entre l'inversion du champ magnétique terrestre il y a environ 30 000 ans et la disparition de l'homme de Néanderthal ?

Pour répondre à cette question, nous recevons Jean-Pierre Valet, géophysicien à l'Institut de physique du globe de Paris.
 
Réalisation : Christian Buffet
 
Production : Universcience 2011"
  
Quand vous regardez la vidéo, il dit lui-même que l'homme de Néanderthal serait disparu il y a 35 à 40 000 ans, à la suite d'une inversion des pôles magnétiques, et puis plus loin, il dit que la dernière inversion des pôles magnétiques s'est produite il y a 780 000 ans. Faudrait savoir si la dernière inversion des pôles magnétiques a eu lieu, il y a 40 000 ans ou 780 000 ans ?
 
Et quand les scientifiques essaient de nous rassurer en nous disant qu'il faut des milliers d'années pour que l'inversion des pôles magnétiques se produise, et bien ces milliers d'années sont déjà derrière nous et nous y sommes.

Et si Nibiru appelée aussi la planète apocalyptique a un cycle de 3600 ans, qu'elle participe par son retour dans notre système solaire à bousculer le champ magnétique terrestre en prévoquant l'inversion des pôles magnétiques. Il se pourrait bien que les pôles magnétiques s'inversent tous les 3600 ans.

Toutes les planètes qui ont un champ magnétique dans notre système solaire inversent leurs pôles régulièrement y compris le Soleil qui inverse les siens environ tous les 11 ans.

Le Soleil

Tous les 11 ans en moyenne, le champ magnétique s’inverse : le pôle nord magnétique devient le pôle sud magnétique, et inversement.

http://www.cidehom.com/encyclopedie.php?_a_id=7


Pour quelles raisons légitimes la Terre ne serait pas soumise à ces cycles cosmiques ?
 


Néanderthal et le champ magnétique de la Terre