En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.


Russie : l'énorme éruption solaire fait craindre le pire pour les réacteurs nucléaires

Ben oui, si le système électrique est touché a fortiori seront forcément touchées les centrales nucléaires disséminées dans le monde et qui fonctionnent à l'électricité.

Se pose donc le problème du refroidissement des réacteurs nucléaires sans électricité.

Prenez conscience de ce risque pour ceux notamment qui s'imaginent que les explosions solaires ne peuvent pas perturber le bouclier magnétique terrestre, provoquer l'inversion des pôles magnétiques terrestres, changer radicalement notre vie au quotidien, et qui se moquent de ceux qui leur adresse des alertes !

Nous allons voir ce que va faire la France et tous les pays du monde pour que les centrales nucléaires ne nous explosent pas à la figure avec des incapacités à refroidir les réacteurs, si en prime les centrales hydrauliques sautent elles aussi pour nous priver d'eau au bout de 2 heures au robinet.
Il faut doublement s'attendre à des interruptions d'électricité, s'ils ont la bonne idée pour prévenir les dommages à venir, d'arrêter les centrales nucléaires à temps.
Autrement, ce sera l'holocauste nucléaire sur toute la planète !
Sans eau, sans électricité et sans nourriture, est-ce qu'il sera encore possible pour les moutons et les ignorants affamés de vivre dans l'inconscience ?
Nous serons revenus au Moyen Age et nous serons enfin placés, seuls, face à notre seule conscience.


Les explosions solaires devant s'intensifier jusqu'en 2012/2013, ils ont intérêt à prendre leurs dispositions dès maintenant, sans compter que ces dispositions auraient dû être prises depuis bien longtemps.


Russie : l'énorme éruption solaire fait craindre le pire pour les réacteurs nucléaires

Un rapport inquiétant circule au Kremlin, préparé par l'Agence fédérale de l'énergie atomique (FAAE), proposant des mesures d'urgence concernant les réacteurs nucléaires de la Russie face aux possibilités de pannes d'électricité majeures dû aux intenses vents solaires des jours à venir qui pourraient même aller jusqu'à entraîner des « explosions atomique spontanées ».

Se basant sur l'expérience de la panne d'électricité généralisée au Chili suite à la formation de la tâche solaire 1302, l'Agence craint le pire pour la Russie.

La FAAE croit aussi que la chute du satellite UARS de la NASA serait dû aux vents solaires produits par cette nouvelle explosion.

La NASA a elle-même averti les américains de se préparer à une éventuelle tempête solaire énorme et a diffusé une vidéo réalisée par un de ses employés afin que les employés de la NASA « se préparent maintenant ».

L'article original, en anglais, est ici et contient plus d'informations.


L'article original en Anglais :

A frightening report circulating in the Kremlin today prepared by the Federal Atomic Energy Agency (FAAE) states that "emergency notices" have gone out to all of Russia's nuclear power plants warning them that a potential "blast" from our Sun could cause "massive power blackouts"and could even result in "spontaneous atomic explosions."

Prompting this unprecedented warning was our Sun"s unleashing of a massive X1.9 solar flare from the behemoth Sunspot 1302 yesterday, and that is just days away from putting our Earth squarely in its sights, that this FAAE report is blaming for the near total blackout that hit the entire South American nation of Chile within minutes of this event occurring.

This FAAE report further warns that the blackout that occurred in Chile due to yesterday's solar blast was forewarned about by a similar event that occurred earlier this month in the United States after their Southern California and Arizona regions were hit by a massive power blackout on 8 September.

Even more concerning to the FAAE about these solar blasts were their being connected by Russian atomic scientists to the nuclear explosion at a nuclear-waste facility in southern France that occurred on 12 September and a Michigan nuclear plant 'cooling failure' that occurred on 16 September, both of which were quickly followed by at least six more massive solar blasts occurring in less than 24 hours from 18 September until 19 September.

The FAAE also states in their report that the fall from low-space orbit of NASA's UARS climate satellite yesterday can, likewise, be blamed on these solar blasts too, a position supported by US space scientists who recently discovered that 90 minutes after these solar blasts die down, they spring to life again producing an extra surge of extreme ultraviolet radiation, and which, according to NASA scientist Rachel Hock:

'The extra energy from the late phase can have a big effect on Earth. Extreme ultraviolet wavelengths are particularly good at heating and ionizing Earth's upper atmosphere. When our planet's atmosphere is heated by extreme UV radiation, it puffs up, accelerating the decay of low-orbiting satellites.'

Interesting to note of all of these events is how unprepared people in the West are to face what the FAAE terms as the 'worst events to come' and have, also, been warned about by American experts and scientists too, including the World Net Daily article titled U.S. warned of threat worse than Katrina, plague, WWII that, in part, said:

'More horrifying than the plague of Black Death across Europe. More costly in lives than World War II. Financially, it could make the Katrina repairs look like a pocketful of change. And it's not a matter of if, but when.

That's the alarming warning issued by John G. Kappenman, owner of Storm Analysis Consultants and an expert on the dangers of electromagnetic pulse damage to modern society, with a list of qualifications after his name as long as a phone book.

The issue of EMP dangers to the Earth " either from a CME, a coronal mass ejection, which is an eruption of power from the sun, or from a nuclear-triggered EMP wave intended to destroy a society " have been the subject of multiple reports in recent months.

WND reported just days ago that the U.S. House authorized plans to defend America's power grid against such dangers, but the Senate left citizens to fend for themselves, eliminating the contingency plans."

NASA, too, again warned the American people last year of a pending solar storm telling them to get ready for a "once in a lifetime solar storm" and this past June released a video to all of their employees to "start preparing now".

To why these American people fail to protect themselves from known dangers to come is perplexing to many, especially after this past weeks report on the catastrophic Joplin Missouri tornado that killed 162 and destroyed 9,000 homes, but which showed the huge loss of life was due to "complacency and confusion".

It's as if, one researcher remarked, that the American people are simply unable to respond to anything unless it occurs within minutes or seconds of their hearing about it, and even then it's doubtful many of them will act to protect themselves.

To what is causing these massive solar blasts in the first place there are many speculations, but it is interesting to note the contents of the Federal Security Service (FSB) addendum to this FAAE report suggesting that the 'takeout' of two of America's top planetary scientists this past month are related and show the ends to which the US is going to in their effort to keep the truth hidden.

The first NASA scientist mentioned by the FSB in their addendum was the Israeli-American Dr. Stewart Nozette who was locked away in solitary confinement on 6 September after his pleading guilty to spying for Israel.

Dr. Nozette, who was on the US National Space Council in President George H.W. Bush's White House, worked closely with his fellow NASA scientist, the British-American Dr. Michael Drake, who, on 22 September, was reported dead by the authorities with no reason given.

Both Dr. Nozette and Dr. Drake, the FSB continues, were the foremost American researchers into planetary type bodies (meteors, comets, asteroids, etc.) and were "more than likely" involved in making sure the secrets they knew would get out the world at large.

The FSB further notes that the "espionage network" Dr. Nozette and Dr. Drake were part of was, also, "more than likely" compromised by the MOSSAD agent known as Brian Alexik captured last year by US Federal agents.

MOSSAD agent Alexik was compared to fictional super agent Jason Bourne for his ability to evade police and for the weapons, equipment and mystery that surrounded him after his daring escape from US police authorities last year. However, within a fortnight after Dr. Nozette was put into solitary confinement, and the day after Dr. Drake was reported dead, Alexik, acting as his own attorney, was convicted for this "crimes," but in an unprecedented turn of events was given a 7-year "suspended" jail sentence after which he "disappeared."

Though all of these events contained herein certainly beg for more examination, it is more important that one should start preparing for whatever is to come, much sooner than later. After all, there are indeed many mysteries surrounding everything these days, but keeping oneself and their families safe should take the greater priority.


Des météorites tombent de partout dans le monde !

Voir aussi les articles précédents :

Mystérieuse explosion et d'Esteban Echeverría, "une boule de feu tomba du ciel" quelques minutes avant 14 h aujourd'hui

Des boules de feu au Québec, à New York, dans l’Ontario, dans le Vermont…!?


lundi 26 septembre 2011

Témoignages de lecteurs du Québec qui témoignent avoir vu des objets lumineux dans le ciel le 25 septembre (des météorites?)

"Bonjour Isabelle, j'imagine que tu es au courant que hier, le 25 septembre à 23:44, une "boule de feu" verte est passée dans le ciel de Granby et alentours de Montréal. J'ai été témoin de cette événement et c'était grandiose. Certain de mes amis de Granby affirment avoir regardé le phénomène pendant près de 1 minute. Pour ma part, ce que j'ai vu a duré quelque secondes : Une boule verte (grosse comme mon poing dans le ciel) avec une trainée scintillante verte. Époustouflant.

Voici un vidéo qui décrit bien à quoi ça ressemblait :

et voici un lien relatant les faits constatés un peu partout dans le monde :


"Dimanche soir vers 11 pm je suis assise dans mon salon (je demeure à Ste-Marthe-sur-le-lac, près de Montréal, Québec, Canada) et j'ai vu une grosse boule blanche avec une longue trainée blanche tombée du ciel. Je suis tout de suite sorti à l'extérieur avec mon fils et mon conjoint et nous avons vu 2 grosses étoiles filantes. J'ai cherché sur le net sans trouver de mention nulle part, sauf la nouvelle sur votre blog (en passant merci de votre travail de recherches je vous visite à tous le jours) de la boule de feu qui a tué cette femme en Californie. Ya t'il eu des retombées ailleurs? Le satellite de la Nasa? Plein de questions mais jamais de réponses dans les médias traditionnels."

Voilà mon observation.

1 commentaires:

Anonyme a dit…

je confirme pour les étoiles filantes ... j'étais à la pêche de 5pm a 10:50pm le 25 et j'en ai vues 2 mais malheureusement je n'ai pas vu la grosse verte ... maudit, je suis partie trop tôt faut croire ... j'etais a Shawinigan tout prés de la BELGO (pour ceux qui connaisse)


lundi 26 septembre 2011

Un objet tombe du ciel au Texas le 24 septembre

Un objet tombé du ciel pourrait être à mettre en cause pour un feu sur la 18ème et Broadway au Texas.  "Quand l'appel est entré au répartiteur, la personne a dit que quelque chose est tombé du ciel et c'est là que le feu a commencé", a dit Jeff Pittman, chef de la San Leon Fire Department.  Le chef a dit qu'une enquête sera menée pour déterminer la cause de l'incendie.  "Cela pourrait prendre un certain temps avant que nous puissions comprendre ce qui s'est passé", a-t-il dit.  Environ 60 hectares d'herbe et de broussailles ont été brûlés.  Après le feu s'est éteint et personne n'a été blessé.

Sources :



Les conséquences des tempêtes ou orages magnétiques

Un orage magnétique (tempête magnétique) provoque des fluctuations brusques et intenses du magnétisme terrestre liées aux variations de l'activité solaire.

Les couches électriques dans l’ionosphère feraient varier l’intensité du champ magnétique terrestre entraînant de nombreux orages magnétiques.

La surveillance de l'activité solaire peut aider à prédire certaines perturbations dans la propagation des ondes dont les conséquences peuvent être graves pour les télécommunications, ainsi que l'incidence de ces orages sur la distribution de l'énergie électrique.

En 1965, une énorme panne de courant avait plongé les habitants du continent Nord-Américain dans l’obscurité, soit 30 millions de personnes sur 200 000 km2. En 1989, c’est une panne de même origine qui a touché 6 millions de personnes au Québec ; de plus les aurores polaires produites par cet orage furent visibles jusqu'au Texas .





Eruptions solaires : Alerte aux aurores polaires pour cette nuit, intensification des orages magnétiques à venir !

Espérons que les centrales nucléaires tiennent le coup !


Alerte aux aurores polaires pour cette nuit

article de Didier Jamet

Crédit : Université Paris XI U-PSUD/Jacques Solomon/Romain Prunières
Une aurore boréale composée de lumière rouge et verte, observée au-dessus de la silhouette de sapins. Le phénomène, qui parait tout proche, se produit en fait à une altitude d'une centaine de kilomètres

Une éjection de matière coronale partie du Soleil samedi dernier a frappé la magnétosphère terrestre aujourd'hui lundi 26 septembre 2011 à 15h15 heure de Paris.

MàJ 20h21 : le niveau d'activité aurorale atteint actuellement le niveau 9 sur une échelle graduée jusqu'à 10.

Cependant la France métropolitaine reste en dehors de l'ovale auroral, qui tend à reculer.

Le déferlement de ce nuage de particules électriquement chargées a fortement comprimé la magnétosphère, et se traduit déjà par d'intenses courant telluriques en Norvège.

Ces particules proviennent du groupe de taches solaires AR1302, apparu le 21 septembre sur le bord gauche du Soleil. Ce groupe de taches, qui pourrait produire des éruptions encore plus intenses dans les jours à venir, à produit une éruption de classe X dès le 22, puis deux autres en rafale le 24, dirigées vers la Terre. Ce sont les particules émises lors de cette rafale qui viennent de frapper la magnétosphère.

Parmi les possibles effets de cet orage géomagnétique, on peut signaler des brouillages des fréquences radio en ondes courtes utilisées pour les communications à grande distance, d'éventuelles pannes de courant ainsi que de possibles aurores polaires à des latitudes inhabituellement basses, typiquement celles de la France. Si des aurores se révélaient visibles ce soir, elles devraient apparaître au-dessus de l'horizon nord après le coucher du Soleil. Les limites de l'ovale de la zone aurorale se maintiennent pour l'instant au-delà des frontières nord du pays, mais pourraient cependant s'élargir vers le sud dans les heures qui viennent.

Revenez sur cette page pour des mises à jour régulières.

Alerte ! Eruption solaire : Une forte tempête magnétique en cours !

Cela promet pour demain avec les alignements planétaires et cométaires, ainsi que pour la semaine à venir, ce, dans la mesure où les taches solaires géantes qui se sont créées à l'équateur du Soleil se tournent vers la Terre.

Retenez que l'activité solaire doit s'intensifier jusqu'en 2012/2013 et que nous déjà en plein dedans.

Plusieurs boules de feu ont été aperçues dans le ciel dans divers pays outre celle qui a frappé Buenos Aires aujourd'hui.

Des boules de feu au Québec, à New York, dans l'Ontario, dans le Vermont…!?

Avec les éruptions solaires que nous connaissons, nous risquons de connaître plusieurs dangers venant du ciel, notamment si les débits cosmiques et les satellites sont désactivés et projetés vers la Terre, sans compter les météorites qui risquent de s'approcher de la Terre dont une prévue pour le 27 septembre et 3 pour le 1er octobre 2011.
Voir en bas de page du site de RSOE

26 septembre: Alerte Soleil

* Beaucoup de mises en garde sur les blogs et sites spécialisés concernant le danger de regarder le Soleil à l'oeil nu.

Un équipement doit être utilisé pour l'observer.
Dire que les enfants passent de longues minutes dans les cours d'écoles sans que l'on sache si des dommages peuvent leur être causés.

Une région très active sur le Soleil menace de fournir de puissantes tempêtes géomagnétiques au cours de la semaine à venir.

Des éruptions solaires très énergiques pourraient se diriger vers la Terre pour donner un grand coup au champ magnétique terrestre !

Au cours des derniers jours, les taches solaires 1302 ont été incroyablement actives.
De massives éruptions de classe X en direction de la Terre sont attendues dans les prochains jours.

Le Space Weather s'attend à de puissantes éruptions solaires pouvant déclencher de fortes tempêtes géomagnétiques.

Ce qui est donc à craindre, ce sont les pannes de courant, le bris des réseaux de communication (internet, téléphonie cellulaire) et potentiellement, une rupture dans le quotidien...

Voici un article publié sur le site de la NASA qui explique clairement que l'activité actuelle du Soleil n'est pas annonciatrice de bonnes nouvelles !
(utilisez la traduction automatique):
Sunspot 1302 Continues to Turn Toward Earth-UPDATED

thumbnail of global absorption predictions at 1 dB

Météo spatiale sur

Traduction Google

Tempête géomagnétique: Une forte tempête géomagnétique très sévère est en cours après l'impact d'une éjection de masse coronale (CME) à environ 12h15 TU le 26 septembre. Le laboratoire Goddard Space Weather signale une "forte compression de la magnétosphère terrestre. Les simulations indiquent que le plasma du vent solaire [a pénétré] près de l'orbite géosynchrone à partir de 13h00 UT.

"Les Satellites géostationnaires pourraient donc être directement exposés au plasma du vent solaire et des champs magnétiques.

La météo surveille les hautes latitudes et vous devriez être attentifs aux aurores boréales et australes, après la nuit tombée. alertes Aurora: 
le texte , la voix .

Aurora photos: à partir de Minoru Yoneto de Queenstown, en Nouvelle-Zélande; de Ole Ambrosiussen des Hvinningdal, Silkeborg, Danemark; de Steven Graham de Christchurch, Nouvelle-Zélande; de Mika Puurula des Sotkamo, Finlande; de Jonathan Tucker , de Whitehorse, au Yukon; de Julius Jahre Sætre de Vestfold, Norvège

FORTE ACTIVITÉ SOLAIRE: Ayant déjà lâché deux X-fusées depuis le 22 septembre, les taches solaires AR1302 semblent prêtes à produire plus. La région active est un complexe "bêta-gamma-delta" de champ magnétique qui abrite une forte énergie pour éruptions de classe M-et de classe X .

 Les fusées éclairantes de AR1302 vont devenir de plus en plus geoeffectives dès que la tache se tourne vers la Terre dans les jours à venir.

Le dimanche 25 septembre, le néerlandais astrophotographe Emil Kraaikamp a pris une photo magnifique de la région active, qui est si grand que la moitié de celui-ci s'adapte à l'écran. Cliquez pour voir l'ensemble des taches solaires:

»Voilà comment sont les taches solaires regardées à travers  un filtre solaire de 10 pouces télescope Newton», affirme Kraaikamp. "En raison de la journée toujours variable, ici, aux Pays-Bas, il a fallu quelques heures pour enfin capturer une bonne série d'images, mais cela valait bien cet effort pour obtenir ce point de vue de la formation d'énormes taches solaires."

plus d'images: d'Andy Devey de Barnsley South Yorkshire, d'Alan Friedman de Buffalo, NY; de Monika Landy-Gyebnar de Balatonfured, Hongrie; de Piet Berger de Simpelveld, Pays-Bas; de Howard Eskildsen d'Ocala, en Floride; à partir Dzmitry Kananovich de Tallinn , Estonie; de Chris Schur de Payson, AZ; de John Stetson de Falmouth, dans le Maine; du Grenier de Paris en France; à Maximilien Teodorescudes Magurele, Roumanie; de Cai-Uso Wohler du Bispingen, Allemagne; de Philippe Van den Doorn de Rixensart , Belgique.


SOLAIRE STATIQUE: les taches solaires actives 1302 ont transformé le soleil en un émetteur radio à ondes courtes. Les ondes de choc ondulant de la tache solaire baldaquin magnétiques explosent sont oscillations de plasma dans l'atmosphère excitante du soleil. Le résultat: éclats de statiques sont issus les haut-parleurs des radios à ondes courtes sur la Terre. Amateur de radio astronome Thomas Ashcraft a enregistré cet échantillon de  la cours on de son observatoire au Nouveau Mexique le 24 septembre:

Dynamique du spectre: L'axe horizontal représente le temps (h: m: s), l'axe vertical est la fréquence (MHz). Crédit image: Wes Greenman

"Samedi a été une journée solaire super-forte avec près le torchage continu de la radio», explique Ashcraft. "Le fichier son (haut) correspond à une éruption M3 à 1918 UTC. Cela a été le balayage radio le plus fort de la journée d'observation."

"Essayez d'écouter les éclats de radio en stéréo", il conseille. «J'ai fait l'enregistrement sur deux radios séparées à 21,1 MHz et 21,9 MHz, et j'ai mis chacun dans son propre canal du fichier audio. Cela donne une dimension spatiale aussi dans les éclats de balayage que dans la fréquence».