Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2010

Pluton n'est plus tout à fait la même

ASTRONOMIE

NOUVELOBS.COM | 05.02.2010 |

Petite et lointaine, Pluton est difficile à observer en haute résolution. Grâce à plusieurs années de travail, de nouvelles images très détaillées de l’ex-neuvième planète du système solaire devenue l’archétype des planètes naines, sont publiées par des chercheurs de la Nasa.

Pluton se pare de teintes rouges



Ces images révèlent un astre tacheté dont les teintes tirent de plus en plus vers le rouge, explique Marc Buie, spécialiste de Pluton au Southwest Research Institute de Boulder (Colorado, E-U). Après des décennies de stabilité, la couleur a changé rapidement en deux ans, entre 2000 et 2002, précise la Nasa. Cette évolution est liée aux saisons de Pluton, qui fait le tour du Soleil en 248 ans. Les saisons sont à la fois tributaires de l’inclinaison de l’axe de la planète par rapport au Soleil (comme pour la Terre) mais aussi de l’orbite elliptique de Pluton.

Les couleurs visibles sur ces images de Pluton résultent de la dégradation du méthane présent à sa surface par les rayons UV du Soleil, explique la Nasa. La comparaison des images prises par Hubble en 1994 et celles-ci prises entre 2002 et 2003 révèle que l’hémisphère nord est plus lumineux, alors que les régions australes sont plus sombres.














NASA, ESA, & M. Buie (Southwest Research Institute)

Ces données sont bien sûr utiles pour mieux connaître Pluton mais aussi pour préparer les futures prises de vue de la sonde New Horizons, en route vers la planète naine. Lancée en janvier 2006, New Horizons survolera Pluton en juillet 2015. Le passage étant unique, les chercheurs mettent au point les modèles les plus précis possibles de la surface de Pluton pour calibrer les temps d’exposition de NH.

Il a fallu quatre ans et vingt ordinateurs fonctionnant en permanence pour obtenir ces images de Pluton, relate Marc Buie. En effet chaque image prise par Hubble ne fait que quelques pixels et Buie a développé des algorithmes spécifiques pour tout assembler et obtenir un résultat en haute résolution. Ces travaux sont publiés dans l'Astronomical Journal daté de mars 2010.

C.D.
Sciences-et-Avenir.com
05/02/10

08/02/2010

Eruptions solaires du moment !

Depuis quelques jours le Soleil s'en donne à coeur joie avec ses éruptions solaires à répétition puissance M.

Ici, les éléments pour comprendre la puissance des éruptions et le rayonnement magnétique.

Introduction aux Eruptions solaires : ICI

Les éruptions (Flares) : ICI

Les éjections de filaments : ICI

Ejection de masse coronale : ICI

Voici les éruptions solaires du moment :

Les plus grosses éruptions de classe M  depuis un bon moment.
Regardez ce qui nous qui arrive dessus!













Le Soleil vu de face par Soho , on voit très bien la vague coronale.

La nuit dernière nous avons eu 3 explosions de classe M de plus (cela fait donc 4 en 2 jours).




Sur spacewaether, il semble que l'activité solaire produise des ondes radio qui ont été écoutées par un radio-téléscope amateur.

Citation
RADIO-ACTIVE SUNSPOT: Behemoth sunspot 1045 is crackling with M-class solar flares--and that's not all. "There have been many loud shortwave radio bursts over the past two days," reports amateur radio astronomer Thomas Ashcraft of New Mexico. "Some of the bursts have completely saturated my receivers."

Le son du Soleil.

Le son en question :
http://www.heliotown.com/Sun_20100207_Ashcraft.html

http://spaceweather.com/archive.php?view=1&day=08&...

Feb 07, 2010 2125 UT Type III solar emissions 2 minutes 38 seconds 2.4 MB

Channel A: 24 MHz Channel B : 21.1 MHz Click for Audio

:

Feb 07, 2010 1849 UT Type III solar burst : 2 min 3 sec 1.9 MB . Stereo

Channel A: 21.1 MHz Channel B: 24.2 MHz Click for Audio

:

Feb 07, 2010 1721 UT Type V burst amidst Type III Bursting 3min 29 sec 3.2 MB

21 MHz mono Click for Audio

:

Feb 07, 2010 1839 UT Type III burst: 21 MHz mono 1 minute 900 KB : Click for Audio

More specimens to follow.

Thomas Ashcraft 35.50 N 105.89 W New Mexico Mail

Radio Sun Specimen Collection from Last Solar Cycle

Heliotown and more various observations

 

07/02/2010

Spiritualité : Les enseignements des Pleïadiens et l'ascension

A voir avec intérêt tout en conservant votre esprit de discernement.

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°001

http://www.dailymotion.com/video/xb0yka_les-pleiadiens-et...



Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°002

http://www.dailymotion.com/video/xb19qi_les-pleiadiens-et...



Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°003

http://www.dailymotion.com/video/xb19v2_les-pleiadiens-et...



Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°004

http://www.dailymotion.com/video/xb1abh_les-pleiadiens-et...

 

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°005

http://www.dailymotion.com/video/xb1aj1_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°006

http://www.dailymotion.com/video/xb1b0u_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°7

http://www.dailymotion.com/video/xb1lbj_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°008

http://www.dailymotion.com/video/xb1lbj_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°009

http://www.dailymotion.com/video/xb1lo2_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°010

http://www.dailymotion.com/video/xb1lsd_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°011

http://www.dailymotion.com/video/xb1m32_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°012

http://www.dailymotion.com/video/xb1m9g_les-pleiadiens-et...



Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°013

http://www.dailymotion.com/video/xb1yqx_les-pleiadiens-et...



Les Pleïadiens et L'Ascension Episode N°14

http://www.dailymotion.com/video/xb1yyn_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°015

http://www.dailymotion.com/video/xb1zw9_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°016

http://www.dailymotion.com/video/xb20ct_les-pleiadiens-et...

Les Pleïadiens et l'Ascension Episode N°017

http://www.dailymotion.com/video/xb21gy_les-pleiadiens-et...

 


23/01/2010

2012, préparez-vous !

Les formations proposées par la Fédération Internationale pour la Santé Naturelle.

http://www.fisn.fr/Dev2Go.web?Anchor=formation&rnd=13941


2012, préparez-vous !

Les réelles du causes du réchauffement.pdf

Programme des formations

2012, préparez-vous ! L'énergie et la science

Biomagnétisme curatif

Calendrier des formations à télécharger

Calendrier des formations 2010 + bulletin d'inscription

Affiliation & Opportunité de travail à domicile

http://www.fisn.fr/Dev2Go.web?Anchor=affiliation&rnd=31155

Pour celles et ceux qui ne peuvent pas se déplacer : Les conseils par téléphone

http://www.fisn.fr/Dev2Go.web?Anchor=coaching&rnd=28614

Les ateliers Parents/Enfants

http://www.fisn.fr/Dev2Go.web?Anchor=enfants&rnd=24786

 

 

 

 

 



Petite banniere 400x50

 

22:10 Publié dans Alcyone et l'anneau de lumière | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

08/01/2010

Les sondes Voyager résolvent une énigme de notre banlieue interstellaire

Réchauffement : vous avez dit Co2 ou ascension de notre système solaire vers le centre de la Galaxie ?

 Le 4 janvier 2010 à 09h02

Par Laurent Sacco,

Grâce aux données fournies par les sondes Voyager, en train de sortir du système solaire, une énigme astrophysique est en passe d'être résolue : celle de la stabilité du nuage interstellaire local à travers lequel fonce notre système solaire. Le champ magnétique local y est plus intense que prévu, protégeant le nuage du souffle des supernovae.

Les astrophysiciens savent depuis longtemps que notre système solaire est plongé dans un nuage d’hydrogène et d’hélium d’une trentaine d’années-lumière de diamètre et porté à une température comparable à celle de la surface du Soleil, c'est-à-dire 6.000 kelvins. Or, ils savent aussi que ce nuage interstellaire local (ainsi l’appelle-t-on) est lui-même plongé dans une série de bulles de gaz coronal portées à des températures de plusieurs millions de degrés. Ce sont les restes des explosions de plusieurs supernovae datant d'une dizaine de millions d’années environ.

Ces observations sont paradoxales. En effet, le souffle des explosions des supernovae aurait dû volatiliser le nuage local depuis longtemps. Comment expliquer sa remarquable stabilité ? En faisant intervenir de la matière noire comme pour le gaz intergalactique entourant les amas de galaxies ?

Une explication bien plus probable et qui plus est directement soutenue par des observations vient d’être avancée dans un article de Nature par un groupe de chercheurs utilisant les données sur les champs magnétiques mesurées par Voyager 1 et surtout Voyager 2 dans leur périple au-delà de l’héliopause de notre système solaire.

RTEmagicC_nuage_galactique_local_soleil__Linda_Huff-Priscilla_Frisch_gif.gif
Le nuage local avec les étoiles Sirius, Procyon entourant le Soleil. En jaune, la direction du mouvement du Soleil et en bleu la direction du centre de la Galaxie. Crédit : Linda Huff (American Scientist) Priscilla Frisch (University of Chicago)

Une bulle de plasma de 650 années-lumière nous entoure

Contrairement à ce que l’on pensait, le nuage local est particulièrement magnétisé par un champ dont l’intensité dépasse les 4 microgauss (celui de la Terre est de l’ordre de 0,5 gauss, c'est-à-dire 50 microteslas). Il y a donc une densité d’énergie magnétique qui peut s’opposer à la pression exercée par les bulles de gaz coronal chaud des supernovae ayant explosé récemment dans le voisinage du nuage local.

Le diamètre de la bulle locale entourant le système solaire est d'environ 650 années-lumière. Elle est située dans le bras d’Orion de la Voie lactée et il est probable qu’elle a été laissée par la supernova à l’origine du pulsar Geminga.

La pression exercée par le nuage local est compensée par celle de l’héliosphère solaire et l’influence du champ magnétique du Soleil. Cette découverte implique donc que la taille de l’héliosphère pourrait changer de façon substantielle lors de son voyage autour du bulbe de la Voie lactée et ses collisions avec d’autres nuages interstellaires fortement magnétisés. Ces nuages pourraient en effet l’être plus que l’on ne le pensait jusqu’à maintenant puisqu’on a l’exemple même du nuage local. Or les limites de l’héliosphère influencent le flux de rayons cosmiques bombardant le système solaire. On pourrait donc s’attendre à des surprises dans le futur, ou inversement dans l’histoire passée du système solaire.

a1774326b9.jpg

 

Les bulles de gaz coronal dont celle entourant le Soleil (Représentation d'artiste). Crédit : Wikimedia commons

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/les...