Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2014

Pourquoi Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue

Un nouveau haut magistrat apparaît dans le dossier, outre Gilbert Azibert, voici maintenant qu'en apparaît un autre, Thierry Sassoust.

Des amis du CRIF ?
 
Voir ci-dessous qui sont les protagonistes de l'affaire des écoutes.
 

Affaire des écoutes: qui sont Gilbert Azibert, Thierry Herzog et Patrick Sassoust?

En savoir plus sur l'Express : ICI
 
Pourquoi Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue

 

Les enquêteurs soupçonnent l'ancien chef de l'État d'avoir tenté d'obtenir illicitement, via son avocat Me Thierry Herzog, des informations couvertes par le secret de l'instruction.C'est une première: un ancien président de la République en garde à vue. Nicolas Sarkozy est arrivé mardi matin dans les locaux de police judiciaire à Nanterre. Il est interrogé par les enquêteurs de l'office anti-corruption dans une affaire de trafic d'influence présumé.

• Que cherchent à savoir les enquêteurs?

La garde à vue de Nicolas Sarkozy s'inscrit dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 26 février dernier. Cette dernière porte sur un possible trafic d'influence et une éventuelle violation du secret de l'instruction. Les soupçons des enquêteurs s'appuient notamment sur des écoutes téléphoniques dont l'ancien chef de l'État faisait l'objet. Cette décision avait été prise en septembre 2013 dans le cadre d'une autre affaire: celle du financement de la campagne présidentielle de 2007.

Dans le présent dossier, les hommes de l'office anticorruption de la PJ cherchent à savoir si Nicolas Sarkozy a cherché, avec l'appui de son avocat, Me Thierry Herzog, à obtenir des informations auprès d'un haut magistrat dans l'affaire du financement libyen de la campagne présidentielle de 2007, en contrepartie d'une nomination à un poste prestigieux. Une autre question se pose aux enquêteurs: le chef de l'État était-il au courant de sa mise sur écoute?

• Qui est concerné par cette procédure?

Lundi, Thierry Herzog et deux hauts magistrats étaient déjà entendus par les enquêteurs. Leurs gardes à vue ont été reconduites de 24 heures. Gilbert Azibert, avocat général de la Cour de cassation, et l'avocat de Nicolas Sarkozy avaient déjà vu leurs domiciles et leurs locaux professionnels perquisitionnés début mars. Le téléphone portable et du matériel informatique avaient été saisis chez l'avocat.

Thierry Herzog était lui aussi sur écoute mais , «par ricochet», les avocats étant protégés par le secret professionnel. C'est lors de discussions téléphoniques avec son client que serait apparu le nom de «l'ami Gilbert». Les juges suspectent l'avocat général de la Cour de cassation d'avoir tenu informé Nicolas Sarkozy sur une décision de la haute juridiction. Celle-ci était appelée à se prononcer sur la saisie des agendas de l'ex-président dans l'affaire Bettencourt. En fin de carrière, le haut magistrat aurait en contrepartie espéré en tirer parti pour obtenir un poste prestigieux à Monaco.

On sait assez peu de choses sur le rôle qu'a joué Thierry Sassoust. Il est lui aussi également avocat général à la Cour de cassation. Il est affecté à la chambre criminelle, chargée du dossier Bettencourt. Selon Mediapart, il a auparavant été le subordonné de Gilbert Azibert à la cour d'appel de Bordeaux entre 2007 et 2008.

 

Six affaires qui menacent Nicolas Sarkozy

SARKOZY est en garde-à-vue depuis ce matin dans l'affaire des écoutes téléphoniques pour trafic d'influence dans l'affaire BETTENCOURT et l'affaire du financement de sa campagne présidentielle par KADHAFI et autres affaires.
 
Un petit rappel des affaires qui menacent SARKOZY.
 
Quand le CRIF met en place des présidents de la République maçonnique, comment ne peut-il pas être question de trafic d'influences diverses ?
 
 
Six affaires qui menacent Nicolas Sarkozy

Le Monde.fr | 19.03.2014 à 16h30 • Mis à jour le 01.07.2014 à 09h10 | Par Elisa Bellanger et Francesca Fattori

 
Les affaires qui menacent Nicolas Sarkozy

 

 

 

  • Elisa Bellanger
    Journaliste au Monde
  • Francesca Fattori

 

 

09/06/2014

Effondrement économique mondial. Comment vous préparer ?

Les conseils donnés par Charles SANNAT diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires. Il est actuellement le directeur des études économiques d'AuCOFFRE.com et rédacteur du Contrarien Matin, 'Décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l'actualité économique'.

Extrait de son article : « Nous avons au mieux 18 mois devant nous » écrit sur la base des prévisions faites par Jacques Attali, dont il faut rappeler qu’il l’un des promoteurs du NOM et qu’il peut leur lancer un message et donner un délai de 18 mois  à ses alliés, les banksters internationaux et autres mafieux pour mettre en place et finaliser la prochaine guerre mondiale qui pourrait toucher en priorité l’Europe avec le conflit savamment orchestré en Ukraine contre la Russie et la Chine.

 

Édition du Lundi 2 juin 2014

Alors comment vous préparer ?

Voilà la question que nous nous posons tous et à laquelle chacun, dans notre configuration personnelle et « sous contrainte », nous essayons de répondre.

Lorsque que l’on parle de se protéger de faillite bancaire et d’effacement de l’épargne, il n’y a pas 36 solutions. Il faut évidemment débancariser au maximum et avoir son argent en dehors des griffes de l’État. Il faut donc détenir des actifs tangibles comme l’or, l’argent et même dans une certaine mesure des billets de banque (les retraits étaient très fortement limités à Chypre).

Lorsque l’on parle de possibles ou d’éventuelles guerres civiles, il faut se situer dans des zones rurales et non-urbaines. Cela est également valable pour l’autonomie d’une famille toujours plus facile à la campagne qu’en ville. Un simple potager et un poulailler vous aideront grandement à améliorer l’ordinaire.

Nous avons vécu l’exode rural puisque les villes avaient besoin de bras pour faire tourner les usines. Les progrès technologiques étant passés par là, l’avenir sera rural et nous devrions vivre comme la Grèce qui est précurseur sur ce point-là, un véritable exode urbain.

Quittez les villes tant que vous le pouvez car après il se pourrait qu’il soit trop tard et je vous renvoie à l’article précédent du même Jacques Attali où il vous appelait à vous « débrouiller » ! Oui, n’attendez plus de savoir ce que l’État pourra faire pour vous, car l’État est devenu le problème et ne nous apportera plus aucune solution.

Le temps des demi-mesures est révolu. Il y aura à l’avenir deux types de gens. Ceux qui auront su prendre à temps les bonnes décisions et changer leur postulat de vie, ceux qui en un mot auront décidé de se débrouiller et tous les autres.

Je vous souhaite à toutes et tous bonne chance et beaucoup de courage dans vos prises de décisions car vous allez devoir décider aujourd’hui, sur un risque hypothétique pour demain, de changer de vie tout de suite ! Évidemment, c’est tout sauf facile ou évident surtout lorsque cela engage une famille, un conjoint et des enfants et que vos choix iront complètement à l’encontre du consensus mou qui nous entoure.

En cette veille du 70e anniversaire du débarquement allié en Normandie, je me souviens de ma grand-mère paternelle qui avait été prise pour une grande folle en faisant rentrer 600 boîtes de pâtés début 39. Je me souviens de ma grand-mère maternelle qui avait demandé sa mutation en tant qu’institutrice dans un bled de campagne de 250 habitants car elle avait 3 gamines en bas-âge à nourrir. Je me souviens de ce que l’on m’a raconté sur la réaction de son inspecteur d’académie qui l’a longuement regardée et lui a trouvé l’un des villages les plus reculés de France en lui disant le plus sérieusement du monde : « Si cela devait mal se passer, là-bas au moins vous ne devriez pas voir trop de boches. »

Aujourd’hui, la probabilité pour que les choses se passent très mal augmente de jour en jour. Je laisse donc la parole à Jacques Attali lui-même en relayant ici son dernier article que je vous invite à lire là encore avec attention autant pour ce qu’il dit, que pour ce qu’il suggère ou encore pour ce qu’il ne dit pas, tant les propos d’Attali, un homme brillant, peuvent et doivent se lire sur ces trois niveaux.

L’article en entier : ICI

 

L'Europe une fabrication nazie du 4ème REICH ? Walter HALLSTEIN, un NAZI, 1er Président de la Commission Européenne

Allez un peu d’histoire vraie au milieu du  maelström  de mensonges et de propagande médiatique qui nous sont perfusés au quotidien.

Walter HALLSTEIN, un NAZI, 1er Président de la Commission Européenne

Walter HALLSTEIN, un NAZI,
1er Président de la Commission  Européenne

http://www.youtube.com/watch?v=nwS0E1N1OCg

Qui gouverne la France et l'Europe ? - François ASSELINEAU ¼

 https://www.youtube.com/watch?v=bZZf703Ck3o

La suite :

Partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=SWKBp32IFmk&feature=y...

Partie 3 : https://www.youtube.com/watch?v=_MUBLRZahc0&feature=y...

Partie 4 : https://www.youtube.com/watch?v=90cbjV9IqC8&feature=y...

 

 

Pourquoi De Gaulle a refusé d’assister au 20ème anniversaire du débarquement en 1964 ?

Pourquoi De Gaulle a refusé d’assister au 20ème anniversaire du débarquement en 1964 ?

"Pourquoi De Gaulle a refusé d’assister au 20ème anniversaire du débarquement en 1964"

« Le débarquement du 6 juin, ça a été l’affaire des Anglo-Saxons d’où la a été exclue. Ils étaient bien décidés à s’installer en comme en territoire ennemi  (…) Et vous voudriez que j’aille commémorer leur débarquement, alors qu’il n’était que le prélude à une seconde occupation du pays ? Non, ne comptez pas sur moi ! »

Général de Gaulle à Alain Peyrefitte

http://blanrue.blogspot.fr/2014/06/pourquoi-de-gaulle-ref...

***

Un peu d’ (Amira)

L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer «le débarquement des anglo-saxons»

Source : http://reseauinternational.net/gaulle-refuse-dassister-au-20eme-anniversaire-du-debarquement-en-1964/

Petite banniere 400x50

 

00:41 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, France/Israël, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!