Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2015

Surveillance et censure des français sur le net !

Est-ce vraiment les vidéos des djihadistes qu'il faut censurer sur le net ou l'objectif serait-il celui d'empêcher les éveillés de dénoncer les plans machiavéliques des zélites Illuminati ?

Le terrorisme djihadiste a bon dos pour nous imposer, le terrorisme d'état, la censure et la surveillance du net qui fonctionnent déjà à plein tube notamment avec Facebook et le Réseau échelon et la NSA.


Echelon, un réseau d’écoute mondial

Comment la NSA espionne la France

Vidéos djihadistes : YouTube et Dailymotion dans le collimateur 

Le Point - Publié le 14/01/2015 à 16:08 - Modifié le 15/01/2015 à 09:36

La propagande terroriste est diffusée sur Internet. Faut-il une censure a priori par les plateformes de diffusion ? Réponse des politiques et des entreprises.

YouTube appartient à Google.

YouTube appartient à Google. © TRIPPLAAR/SIPA

Par

Alors que la France sort tout juste d'une terrible semaine et d'un mouvement historique autour de Charlie Hebdo, de nombreuses questions émergent. Les sites comme YouTube ou Dailymotion sont de plus en plus pointés du doigt, car ils hébergent régulièrement des vidéos djihadistes, qui restent en ligne quelques heures ou quelques jours, le temps qu'elles soient supprimées. Certains réclament que ces sites internet soient obligés de contrôler (et donc de censurer) leurs contenus a priori, et non a posteriori comme c'est le cas actuellement.

S'il n'est pas certain que le gouvernement s'aventure sur ce terrain, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve réfléchiraient à renforcer la responsabilité des intermédiaires, c'est-à-dire des plateformes comme Twitter, Facebook, YouTube ou Dailymotion, sur lesquelles ces contenus sont mis en ligne. Mais ce n'est pas simple : sur YouTube, 300 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute, ce qui interdit toute vérification humaine systématique.

La suite : ICI

Cazeneuve ira aux USA convaincre Google, Twitter, Facebook...

 

Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 14 Janvier 2015

Le ministre de l'intérieur a annoncé qu'il se rendrait aux Etats-Unis pour voir les responsables des principaux fournisseurs de services en ligne, afin de les convaincre de collaborer plus étroitement à la surveillance et au contrôle des communications sur Internet, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Bernard Cazeneuve s'est vu donner jusqu'au 21 janvier pour proposer de nouvelles lois de surveillance et de contrôle sur Internet au premier ministre Manuel Valls. Sur France Inter ce mardi, le ministre de l'intérieur a évoqué les grandes lignes de ce qu'il pourrait suggérer, non seulement pour Internet, mais pour l'accroissement des dispositifs de mise sous surveillance.

Sans reprendre à son compte les critiques contre la CNCIS, Bernard Cazeneuve a d'bord indiqué qu'il souhaitait augmenter le nombre, la fréquence et la durée des interceptions de sécurité, qui concernent également les données sur Internet, et revoir les modalités. "J'avais proposé de passer de 10 à 30 jours la durée de conservation des interceptions de sécurité pour pouvoir procéder à leur analyse dans le détail, parce que l'on a des interceptions complexes qui demandent des compétences multiples, linguistiques et autres. A ce moment-là, je n'avais pas trouvé d'accord avec le parlement pour le faire", a-t-il rappelé au sujet d de la loi de novembre 2014.

La suite : ICI

YOUTUBE VS DAILYMOTION : LA VÉRITÉ



Quelle est la meilleure plateforme pour mettre en ligne création? Vous saurez des plus noirs secrets qui se cachent derrière les 2 compagnies...

FACEBOOK VS TWITTER : LA VÉRITÉ

La vérité sur ce débat incessant entre les 2 plus gros réseaux sociaux du web, facebook et twitter.



 

 

Francois Danglehant - Avocat de Dieudonnée. Ré-intégré dans ses fonctions d'avocat

Ils n'ont que ça à faire que de persécuter Dieudonné et son avocat !

Par contre quand les services secrets doivent faire leur travail pour nous éviter le False Flag qui a coûté la vie à près de 20 personnes et bien orchestré chez Charl/Israël, là cela devient une vraie passoire !

 

François Danglehant, l’avocat de Dieudonné que l’administration judiciaire poursuit sans relâche, est réintégré dans ses fonctions d’avocat par manque de preuves et défaut des décisions prises par les juges d’instruction dans cette affaire.

Un reportage de la rédaction Meta TV.


Petite banniere 400x50

 

00:41 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, Quenelle Dieudonné 2013/14 | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Dieudonné libéré de sa garde à vue !

Par contre quand Jean-Claude Elfassi appelle au meurtre de Dieudonné et Alain Soral personne ne bouge en France !

 

*- Dieudonné le gourou islamiste fait l’apologie du terroriste Coulibaly

Les pouvoirs public ne faisant rien pour les mettre hors d’état de nuire, souhaitons qu’un « déséquilibré, un poète, ou un troubadour » butent ces bêtes sauvages que sont Dieudonné et Soral comme a été buté leur  modèle « Coulibaly ».

Dieudonné libéré de sa garde à vue !

 

Dieudonné libéré de sa garde à vue !

Dieudonné a été libéré de sa garde à vue entamée ce matin, mercredi 14 janvier 2015 à 7hoo, suite à l’intervention de dix policiers à son domicile, devant ses enfants.

Aussitôt sorti de sa garde à vue, Dieudonné s’est empressé de rejoindre le théâtre de la Main d’or afin d’honorer la représentation de son spectacle à 21h30.

Les gesticulations de certains et les menaces outrancières d’autres ne feront pas vaciller ni lâcher prise à l’homme et l’humoriste qu’est Dieudonné.

C’est ainsi qu’il vous donne rendez-vous vendredi 16 janvier à Metz et samedi 17 janvier à Strasbourg pour rire ensemble de tout, car rien n’arrêtera le rire, l’humour et la liberté d’expression.

Un grand merci à tous pour votre soutien.

Paix et amour !

 

14/01/2015

La tentation du Patriot Act : traque aux dissidents et suspicion généralisée

La tentation du Patriot Act : traque aux dissidents et suspicion généralisée

Nicolas Bourgoin

 

De quoi Charlie est-il le nom ? Ceux qui nous somment de nous identifier à ce personnage imaginaire se garderont bien de répondre si la question leur était posée, et pour cause. Ces trois mots qui sonnent comme un slogan publicitaire sont devenus le symbole d’une tromperie à grande échelle : le détournement d’une émotion légitime et populaire à des fins politiques et même mercantiles ! Surfant sur la vague de stupeur et d’indignation collective provoquée par une agression armée contre des journalistes, le gouvernement fait feu de tout bois : appels à l’unité nationale, surveillance renforcée des citoyens et mesures liberticides et régressives. Mais cette opération de communication pourrait avoir une finalité infiniment plus coûteuse pour les populations qu’un simple resserrement des rangs : valider le choc des civilisations et de là, justifier une guerre civile et militaire contre l’Islam. Et pour requérir le soutien des populations, rien de tel qu’un bon formatage des consciences à propos de la « menace islamique ». Pour cette tâche les bonnes volontés ne manquent pas : rappelons que Charlie est aussi le nom d’un journal qui s’est fait de l’ostracisation des musulmans son fond de commerce et qui, sur cette question qui fâche, persiste et signe.

 

10915206_526427984163825_940371690548557968_n

La belle histoire de l’union nationale face à la barbarie du terrorisme n’aura duré guère plus que le temps qu’une manifestation. Une fois chacun rentré chez soi, la politique reprend ses droits. Et celle à venir a de quoi faire frémir : tentation d’instaurer l’équivalent du Patriot Act étasunien en France, quasi-déclarations de guerre contre l’Islam, prolongation de l’intervention militaire en Irak et, en guise de hors-d’œuvre, batterie de mesures sécuritaires venant s’empiler sur une avalanche de lois antiterroristes dont la dernière en date est seulement vieille de deux mois. Cette volonté à peine voilée d’instaurer la loi martiale en France a montré ce qu’il fallait définitivement penser des grandes tirades pour la liberté d’expression déclamées par les responsables politiques ou les medias mainstream – la présence dans la manifestation de dimanche de chefs d’États ou de ministres bien peu démocrates, la énième mise en examen de l’humoriste Dieudonné, cette fois pour « apologie du terrorisme » (incrimination passible de 7 ans de prison) avaient, il est vrai, déjà dissipé beaucoup d’illusions. Dans un régime totalitaire, il n’y a pas de délinquants mais des ennemis. Et la suspicion, généralisée, prend pour cible ceux qui sont considérés comme réfractaires aux diktats du pouvoir. Le pli semble être pris si l’on en croit certains journalistes qui recommandent de réintégrer de force les récalcitrants à l’unanimité décrétée par le gouvernement et les medias.

L’identification à un journal ouvertement islamophobe est désormais devenue une norme à laquelle chacun doit se plier. Et sur cette question, Charlie Hebdo ne craint pas la surenchère au risque d’attiser les tensions – mais peut-être est-ce là le but recherché. Le dessin de couverture du premier numéro d’après attentat représentant le visage du prophète Mahomet dessiné en forme de pénis (tête de nœud ?) est particulièrement nauséabond. Il paraît dans un contexte d’explosion des actes islamophobes en France et en Europe et de montée en force de l’islamophobie médiatique. Bernard Cazeneuve a d’ailleurs annoncé une protection renforcée des lieux de culte mais la priorité semble être donnée à ceux de la communauté juive. Depuis l’attentat, plusieurs dizaines de musulmans ont été agressés et une manifestation contre la « menace islamique » est prévue à Paris dimanche 18 janvier à l’image de celles qui ont lieu actuellement en Allemagne sous l’égide du mouvement PEGIDA. Cette « une » particulièrement insultante ne pourra qu’encourager tous ceux qui ont fait de l’anti-Islam leur cheval de bataille.

L’histoire se répète toujours deux fois, la première comme tragédie, la seconde comme farce. Cette phrase que l’on attribue à Marx semble ici trouver quelques échos. Il est vrai que l’agression contre les journalistes de Charlie Hebdo n’est pas l’attentat du 11 septembre 2001, que la batterie de mesures sécuritaires de Cazeneuve n’est pas le Patriot Act étasunien et que l’omniprésent « Je suis Charlie » est plutôt léger comparé au « nous sommes tous des américains ». Mais il ressort que l’exécutif s’est clairement engagé dans la fuite en avant du couple infernal  tension/répression aussi bien à l’intérieur (conflits communautaires) qu’à l’extérieur (conflit militarisé). L’expérience  montre pourtant que le choix de la guerre contre le terrorisme, en alimentant la menace même qu’elle prétend combattre, est de loin le plus coûteux pour les populations du pays agressé comme pour celles du pays agresseur.

 

 

France : Israël24news, Uniformisation et conformisation des médias occidentaux vers la pensée unique et obligatoire ?

France « Israël24news, la chaïne Israélienne rachète Libération !

Allez comme cela nous serons sûrs d'avoir des infos bien orientées vers la pensée unique et universelle !

Donc, Israël24news rachète Libération au siège duquel est hébergé Israël/Hebdo, euh... non, Charlie Hebdo, en fait c'est la même chose puisqu'il s'agit de Charl/Israël !

Rappelez-vous que le site JSSNews semblait être très bien informé avant tout le monde de la nationalité des terroristes ! Seraient-ils en lien avec la chaîne i24News ?

*- L’étonnante révélation de i24news ( chaîne TV d’information israélienne) sur les auteurs de la tuerie . Le journal  i24 news connaitrait déjà l’identité des tueurs depuis 16h…

Rappel d'un article précédent :

*- France : Mossad Israël : Nom de code de l'opération militaire : ”Je suis Charlie, Je suis Israël !”

Qui est la chaîne Israélienne I24News dont JSSNEWS fait la pub sur son site ,

*- L’Express, Libé et I24News deviennent un groupe média international !

Le site de la chaîne Israélienne

http://www.i24news.tv/fr/


*- Charlie Hebdo: les terroristes seraient franco-algériens de retour de Syrie et ont tué au moins un musulman !

*- « Libération », « L’Express » et « i24news » seront réunis au sein d’un nouveau groupe

*- Libération, L'Express et la chaîne israélienne i24news bientôt réunis

*- Israël Médias. Réel Succès pour la Chaîne i24News. Des Professionnels aux Commandes.

*- i24news : mais qu’est-ce que c’est que cette chaîne ?

Nouvelle image (8).jpg

Uniformisation et conformisation des médias occidentaux : vers la pensée unique et obligatoire ?

mercredi, 14 janvier 2015 16:17

IRIB- Un exemple révélateur de l'uniformisation des médias occidentaux, et singulièrement francophones, nous est encore donné ce jour.

« Libération, L'Express et la chaîne israélienne i24news bientôt réunis » annonce l'AFP.

Le journal Libération, la chaîne d'information israélienne i24news et le magazine L'Express (on comprend mieux ainsi certaines positions ...) vont être réunis «au sein d'un nouveau groupe plurimédias "Mag&NewsCo", détenu par le patron de Numéricable et SFR Patrick Drahi, coactionnaire de Libération, et son associé Marc Laufer, ont-ils annoncé mercredi ». Presse écrite, magazines, TV, radio, distribution Bouquet TV, location de films, publicité (et donc contrôle médiatique), téléphonie mobile : une concentration au profit de i24news ..."Mag&NewsCo, groupe média diversifié, intégrera la télévision, la radio, la presse écrite, le numérique et le mobile", indiquent les deux hommes d'affaires, qui sont en train de racheter au groupe belge Roularta les magazines L'Express et L'Expansion, et 8 autres titres.

"Marc Laufer et Patrick Drahi seront les deux seuls actionnaires du groupe. Le management opérationnel sera effectué par Marc Laufer", précisent-ils. Pour l'instant, Libération est détenu à 50% par Patrick Drahi et Marc Laufer, et 50% par l'homme d'affaires Bruno Ledoux et ses associés.

L'homme d'affaires franco-israélien Patrick Drahi, « 4e fortune de France » selon le magazine Forbes, et son allié Marc Laufer « négocient avec Roularta le rachat de l'hebdomadaire L'Express, du mensuel économique L'Expansion et des titres Mieux vivre votre argent, Lire, Classica, Studio Ciné Live, L'Entreprise, qui intègreront la nouvelle entité, tout comme les sept titres spécialisés détenus par le groupe NewsCo de Marc Laufer.

Les deux hommes s'intéressent par ailleurs à Radio Nova », ont-ils confirmé

Pendant l'été 2014, Patrick Drahi, « qui a créé un vaste groupe télécoms présent dans 9 pays, a renfloué le quotidien Libération, proche de la faillite, en apportant 14 des 18 millions d'euros qui ont sauvé le journal, puis une rallonge d'une dizaine de millions ».

En Israël, il a racheté le groupe Hot (chaînes de télévision et téléphonie mobile) et créé la chaîne d'information internationale i24 News, chargée de porter une vision israélienne de l'info.

En France, il a racheté des petites chaînes thématiques comme Vivolta, Shorts TV, Kombat Sport et le groupe MCS. Comme les monopoles tuent le commerce et l'industrie – « la science contre les monopoles » affirmait le géopoliticien allemand Anton Zichka avec raison -, le monopole de l'information tue l'information. Et le pluralisme des idées ...