Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2014

Radiations prononcées pour Maître Danglehant et Maître Ndemazou

Voilà comment jugent les Francs-maçons !

17 décembre 2014

Ce mardi 16 décembre se sont tenus exceptionnellement au Tribunal de Grande Instance de Paris, les conseils de discipline de Maître Danglehant et de Maître Ndemazou. Exceptionnellement puisque ce type de procédure disciplinaire se déroule de coutume rue de Londres, au Conseil National des Barreaux de Paris. C’est d’ailleurs à cet endroit que s’était tenu le premier conseil de discipline à l’encontre de Maître Ndemazou où le président du conseil de disciplinaire Maître Destombes avait fait appel aux CRS pour faire évacuer le public au motif d’un trouble à l’ordre public. Officiellement, c’est pour ce même motif  que le lieu aurait changé. Pour Maître Danglehant, c’est la preuve que le bâtonnier de Paris refuse de donner une salle à un pseudo conseil en discipline.

Deux conseils de disciple pour une même décision : les radiations de la profession d’avocat de Maître Danglehant et de Maître Ndemazou. Une demande en appel sera prononcée par Maître Zehe, avocat de ces deux derniers.

François Danglehant rétorquera le 28 Janvier à la XVIIème Chambre du Tribunal de Grande Instance : « Des citations directes sont en cours de délivrance contre cette bande de faussaires pour tentative d’escroquerie en jugement en bande organisée par utilisation frauduleuse de qualité de service public ».

 


Un reportage Agence Info Libre :

 

Chronique d’un monde qui s’effondre

Nous vous rappelons que si le système s'effondrait, ce qui serait souhaitable pour que nous sortions de la prison des peuples, ce sont les contribuables et notamment les détenteurs de placements financiers, les épargnants et les porteurs de parts sociales dans les banques qui seront ponctionnés directement sur leurs comptes.

Rappel d'un article de décembre 2013.

*- Banques, la spoliation des déposants est décidée, un accord historique ! (B. Bertez) - Publié le par

Chronique d’un monde qui s’effondre

Tout va bien, ils ne cessent de le dire à la télévision, pourtant, c’est bien le contraire qui se produit! Donc, comme prévu, les attaques américaines contre l’UE et l’Euro ont bien commencé, d’abord dégradation de notes par l’agence Standard&Poors, suivit par l’agence d’escroquerie de notation Fitch qui n’ pu le faire qu’après avoir racheté une grosse partie des parts françaises de l’agence pour ainsi devenir majoritaire. Ceci fait, ils ont pu orienter la note de l’agence pour que celle-ci plombe un peu la note de la France. Le summum serait prévu pour l’entre-deux fêtes, entre le 25 Décembre et le 1er Janvier, pendant que tout le monde regardera ailleurs tout en digérant.

System-Failure

Et comme les américains ont peur que les français ne se réveillent, ils nous espionnent, ils espionnent tout de toute manière… Ils espionnent depuis longtemps des dirigeants (35) dont Merckel ou Hollande à  l’Elysée, le Vatican, 70% des réseaux mobiles de la planète, et bien plus… Ils font même cela depuis leurs ambassades dans le plus grand silence. Le pire, c’est qu’ils atteignent maintenant des niveaux sidérants dans le domaine du « Big Brother », ils ont même mis au point un algorythme permettant d’identifier le porteur d’une caméra. Effrayant…

Mais le nombre d’infos étant conséquent, puisque c’est l’ensemble de l’économie mondiale qui court à sa perte, voyons un peu ce qu’il se passe d’autre:

À cela, il faut ajouter la dernière revue de presse de Perre Jovanovic, avec une spéciale licenciements en vidéo relativement tragique qui montre bien que cela se casse la gueule!!!

Revue de presse "spéciale licenciements" avec P. Jovanovic (Décembre 2014)



 

 

 

 

La ruine du Mexique par le traité nord-américain préfigure les effets du futur traité transatlantique

En d'autres termes, là ou les US/Nazisionistes passent, soit par des traités par des guerres incessantes pour s'accaparer leurs richesses, les peuples trépassent !

La ruine du Mexique par le traité nord-américain préfigure les effets du futur traité transatlantique

16 décembre, 2014

Selon les affirmations de ses élites, relayant celles des États-Unis, le Mexique devrait jouir des bienfaits de l’Accord de libre-échange nord-américain (Nafta ou Alena) [1], qu’il a signé il y a 20 ans avec les États-Unis et le Canada. Mais la réalité, c’est que le Mexique est devenu un État failli, dont les autres pays d’Amérique centrale et d’Amérique du sud fuient l’exemple. Les administrations centrales et locales sont inefficaces et souvent corrompues, les inégalités ont explosé et les gangs omniprésents font près de 2 000 victimes chaque mois [2]. Au point que la population mexicaine cherche depuis longtemps à émigrer, principalement vers les États-Unis, rencontrant la mort à la frontière, dans le désert, sous les coups de la garde nationale américaine et des narco-trafiquants mexicains et américains bien établis aux États-Unis même [3]. Mais le gouvernement mexicain essaie de maintenir le cap, soumis en permanence aux pressions de Washington.

nafta

Les Républicains veulent fermer la frontière, et le Mexicain pense « Il veut me voler mon job aux USA ». Les Démocrates veulent mettre fin au traité Nafta, et le Mexicain pense « Ils veulent me voler mon job au Mexique ».

A l’occasion de ce vingtième anniversaire du Nafta, des bilans peuvent être tirés. Loin d’évoluer vers la prospérité, la société mexicaine compte encore 45 % de pauvres, soit 53 millions de personnes [4]. En une vingtaine d’années, le pourcentage de pauvres  a baissé de 2 %. Ce n’est pas le signe d’une amélioration foudroyante du niveau de vie de la population, comme le laissent entendre les protagonistes du traité, pour en vanter les bienfaits.

Le mic mac de l’import-export avec les États-Unis…

Un deuxième argument en faveur du Nafta est l’explosion des exportations mexicaines, qui ont doublé, alors que celles du Canada et des États-Unis n’ont augmenté que de 30 % durant cette même période. Le traité aurait donc été beaucoup plus favorable au Mexique qu’à ses deux partenaires. Mais, comme l’explique un article publié par Marianne hier 15 décembre [5], de telles statistiques doivent être examinées en détail. Elles montrent bien leur caractère trompeur.

Lire la suite

Devant le parlement Allemand : la mise en cause d’Angela Merkel par Sahra Wagenknecht

Enfin, un peu de bon sens ! Et nous pouvons noter que lorsque les US/Nazisionistes, sifflent l'Allemagne, tous les dirigeants européens se couchent !

Cela nous prouve à quel point, ils servent les intérêts des banskters au lieu de servir les intérêts des peuples !

Devant le parlement Allemand : la mise en cause d’Angela Merkel par Sahra Wagenknecht

 

Le 26 novembre 2014, devant le Parlement allemand (le Bundestag), Sahra Wagenknecht [1] accuse Angela Merkel de servir les intérêts américains, de façon claire au détriment du bien-être des citoyens allemands et de l’Union européenne.

 

Si quelque chose de bon est sorti du coup l’Ukraine et la Guerre froide qui s’en est suivi entre, d’une part, la Russie et, d’autre part, les États-Unis et l’Union européenne, c’est que le monde entier a maintenant compris à quel point les dirigeants européens sont invertébrés et corrompus, et Angela Merkel ne fait pas exception à cette règle.

 

Une députée allemande accuse Merkel
de servir les intérêts des USA au détriment des citoyens

 


allemand sous-titré en français par France Saker

Transcription du discours de Sahra Wagenknecht

On a l’impression qu’il y a quelque chose, Mme Merkel, que vous pensez être encore plus important que les intérêts des entreprises allemandes, ce sont les intérêts du gouvernement américain et des entreprises américaines.

Dans votre discours à Sydney, Mme Merkel, vous vous êtes terriblement indignée par le fait que 25 ans après la chute du Mur de Berlin, il continue d’exister une ancienne façon de penser selon des sphères d’influence qui piétinent le droit international.

 » Qui aurait cru cela possible ? « , avez-vous dit !

Cela soulève plusieurs questions :

  • Mme Merkel, dans quel monde vivez-vous ?
  • Et où avez-vous vécu ces 25 dernières années ?
  • Où étiez-vous, lorsque les États-Unis ont piétiné le droit international en Irak, afin d’étendre leur sphère d’influence sur le pétrole irakien ?
  • Où étiez-vous, quand le droit international en Afghanistan était (et est toujours) bafoué, avec la participation de l’Allemagne ?
  • Où étiez-vous quand la Libye a été bombardée, lorsque l’opposition syrienne a été armée et affiliée à ISIS [l’État islamique] après les livraisons d’armes ?
  • Tout cela était-il, à votre avis, conforme au droit international ?

Bien sûr, ce n’était pas du tout à propos de sphères d’influences !
Je peux vous recommander de lire le livre de Zbigniew Brzezinski, qui a longtemps été un pionnier de la politique étrangère américaine. Le beau titre de ce livre, écrit en 1997, se présente ainsi : " Le grand échiquier : la primauté de l’Amérique et ses impératifs géostratégiques" .

En ce qui concerne l’Europe, Brzezinski plaide pour un élargissement décisif de l’Otan vers l’est : d’abord en Europe centrale, puis dans le Sud, puis dans les pays baltes et enfin en Ukraine.

Parce que, comme l’auteur le justifie de façon convaincante, « chaque étape de l’expansion étend automatiquement la sphère immédiate d’influence des États-Unis « .

C’est une vieille façon de penser en termes de sphères d’influence, mais qui a été mise en œuvre avec succès, et vous ne l’avez vraiment jamais, jamais remarqué, Mme Merkel ?

Au contraire, vous apparteniez à ceux qui ont ensuite transposé et supporté cela en Europe !

Vous étiez juste l’un des vassaux qui utilisaient les mots de Brzezinski pour endosser cette stratégie !

[Le Président] Mme Wagenknecht, laissez…

… Je parlais de Brzezinski, de l’élargissement de l’Otan à l’est et la politique allemande à cet égard.

Mme Merkel, maintenant vous avez conduit l’Allemagne à réveiller la Guerre froide avec la Russie, à empoisonner le climat politique et mettre en péril la paix en Europe.

Vous êtes à l’origine d’une guerre économique insensée, qui nuit massivement et principalement à l’économie allemande et européenne.

Et quand vous pleurnichez, vous n’êtes pas de ceux qui travaillent pour des entreprises dont les commandes ont fortement chuté, vous n’êtes pas de ceux qui gèrent ces entreprises ou travaillent pour elles.

Vous n’avez pas à supporter les dures conséquences de ce que vous avez fait.

Vous nous avertissez qu’il y a le feu, Mme Merkel, mais vous êtes parmi ceux qui tournent autour avec des allumettes enflammées.

L’escalade verbale est toujours ce qui précède le pire ! C’est ce que Hans-Dietrich Genscher vous a dit après votre discours à Sydney.

Non, cela ne veut pas dire que nous aimons Poutine, ou le capitalisme russe avec ses oligarques, mais la diplomatie exige de prendre au sérieux les intérêts de l’autre côté plutôt que de les repousser par ignorance.

Et il ne peut pas être ignoré que Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl presque avec exactement les mêmes mots avertissent que sans un partenariat germano-russe la stabilité et la sécurité en Europe est possible.

L’ancien président du Parti social-démocrate (SPD), Platzeck, a souligné que le commerce entre la Russie et les États-Unis a augmenté cette année, tandis que le commerce entre la Russie et l’Union européenne, principalement l’Allemagne, a connu un énorme effondrement. En réaction, l’Union chrétienne-démocrate [La CDU, le parti de Merkel, NdT] essaie de coincer les gens comme M. Platzeck, et d’autres supposés apologistes de Poutine à la conférence des Dialogues de Saint-Pétersbourg.

Au lieu de prôner la compréhension, vous encouragez l’ignorance ! En Ukraine, vous coopérez avec un régime, dans lequel les fonctions importantes des services de police et de sécurité sont occupées par des nazis reconnus !

Le Président Porochenko parle de Guerre totale !. Il a arrêté tous les paiements aux retraités et aux hôpitaux dans l’est de l’Ukraine !

Et pour le Premier ministre Iatseniouk les insurgés sont des créatures, qui doivent être détruites.

Au lieu de travailler avec ces voyous, nous avons à nouveau besoin d’une politique étrangère allemande dans laquelle la sécurité et la paix en Europe est plus importante que les instructions de Washington.

En cette année qui marque le centenaire de l’éclatement de la Première Guerre mondiale et 75 ans après celui de la Seconde Guerre mondiale dans une telle année il serait, je pense extrêmement approprié de rappeler une phrase de Willy Brandt : « La guerre, ce n’est pas l’ultima ratio [dernier argument raisonnable – Lat.], la guerre c’est est l’irratio ultima » [dernier argument stupide Lat.].

La guerre ne peut pas être utilisée comme outil politique plus longtemps, Mme Merkel !

Donc, revenez à la voie de la diplomatie, la levée des sanctions !

Et si, en fait, il y a dans le SPD des voix appelant au bon sens en politique étrangère, de Helmut Schmidt à Matthias Platzeck, alors s’il vous plaît écoutez, Mme Merkel, la voix de vos partenaires de la coalition !

Arrêtez de jouer avec le feu !

Je résume : Vous avez gaspillé tous les gains de la d » politique et conduit l’Europe dans une nouvelle guerre froide, et au bord du précipice, parce que vous n’avez pas le courage de vous lever contre le gouvernement américain.

Ce n’est pas quelque chose dont vous pouvez être fière.

Dans tous les cas, les citoyens de notre pays méritent une meilleure politique, une politique où l’appel à la prospérité pour tous est enfin à nouveau pris au sérieux, ainsi que le retour à une politique de voisinage amical avec tous nos voisins européens.

Sahra Wagenknecht
Traduit par Jean-Jacques pour VineyardSaker.fr

Note

[1] Sahra Wagenknecht est une femme politique allemande, docteur ès sciences économiques, députée au Parlement allemand (le Bundestag) et vice-présidente du Parti de gauche (Die Linke). (Wikipédia, français)

Source : Watch This Prominent German Politician Hammer Merkel for Being a US Stooge (Sahra Wagenknecht) (russia-insider, anglais, 09-12-2014)

Pour approfondir sur le sujet

 

 

14/12/2014

Revue de presse internationale du 14/12/2014

La revue de presse internationale avec cette semaine plusieurs articles pour lesquels le lien renvoi directement sur une traduction. Bonne lecture.

CRISE BANCAIRE

Les grandes banques confrontées à des règles américaines plus sévères que l'accord mondial

"Huit des plus grandes banques des États-Unis sont sur le point de savoir quel risque la Réserve fédérale pense qu'elles représentent. Les régulateurs mondiaux ont déjà accepté que les plus grandes banques du monde, dont JPMorgan Chase & Co. et Citigroup Inc., doivent disposer d'un capital supplémentaire pour absorber les pertes en cas de crise. Le gouverneur de la Fed Daniel Tarullo a dit que l'exigence américaine devrait être plus stricte que la norme internationale et prendre en compte la façon dont les banques empruntent de l'argent afin de déterminer combien elles ont besoin de capital supplémentaire."

Source : GARP

CRISE FINANCIÈRE

La Russie et la Chine accusent les Etats­-Unis de ne détenir aucun stock d’or

"Les éditions King World News ont publié une interview de l’expert Steve Quayle, dans laquelle il a annoncé que la Chine et la Russie se préparent à exiger publiquement des USA la preuve de ce qu’ils détiennent un stock d’or. « J’ai eu accès à des informations quant à des plans de guerre économique. Parmi ces informations il était indiqué que dans un très proche avenir la Chine et la Russie se préparent à annoncer au monde qu’ils ne croient pas au fait que les USA détiendraient les 8.100 tonnes d’or, que ceux­ci affirment détenir dans leurs coffres » a annoncé Steven Quayle. L’expert a rappelé que la Chine détient d’énormes réserves d’or physique, bien plus que quiconque au monde. Auparavant, certains pays européens avaient évoqué leur souhait de rapatrier leur or, tels l’Allemagne et la Suisse."

Source : Politikus - Traduction Réseau International

Envolé l’or dont les Etats-­Unis étaient dépositaires depuis la seconde guerre ?

"Selon le journaliste financier, Bill Holler, « l’or est au dollar ce que la kryptonite [Petite pierre/matériau imaginaire de l’univers des « comics », en référence directe à Superman (elle affecte ses supers pouvoirs et constitue son talon d’achille). Ndlt] est à Superman. C’est pourquoi, à certaines étapes de la politique monétaire, il faut maintenir les cours de l’or au plus bas afin d’assurer la valeur du dollar. » [...] Mais qu’est- il arrivé à l’or que les 122 pays avaient stocké aux Etats­Unis d’Amérique ? Personne ne le sait vraiment."

Source : Ria Novosti – Traduction Réseau International

Le Venezuela a 84% chances de faire défaut

"Les spéculateurs estiment que le Venezuela a 84% chances de faire défaut. Ce chiffre est calculé à partir du prix de vente des assurances couvrant les obligations de ce pays. Ce ne serait pas la première fois que les marchés se trompent, cependant avec un déficit à 16% du pib cette année et un prix du pétrole au plus bas, la situation est particulièrement difficile."

Source : Wolfstreet

DÉMOCRATIE

John Pilger – Abécédaire du pouvoir des médias

"La semaine dernière, le célèbre journaliste John Pilger a participé à une série de Questions-­Réponses avec Des Freedman (le 18 novembre 2014), membre de la Media Reform Coalition (coalition pour la réforme des média) ; c’était à l’occasion de la sortie du nouveau livre de Des Freedman, «The Contradictions of Media Power» (les contradictions du pouvoir des médias.) Nous avons extrait les meilleures citations de cette intervention de John Pilger, ce qui donne un aperçu de son expérience et de sa compréhension du pouvoir des médias ; nous pouvons tous en apprendre. Et il a véritablement été brillant."

Source : Realfare – Traduction Le 4 ième Singe

EUROPE

Les Mémoires de l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl pourraient enterrer la carrière de Merkel

"Enorme scandale à l’occasion de la publication des souvenirs du chancelier allemand Helmut Kohl « Testament. Transcription des conversations avec H. Kohl. » Il est bien possible que la publication « Die Kohl­Protokolle » nuira non seulement à la carrière de Merkel, mais pourrait avoir un effet sur le chancelier Kohl lui­même. On n’est pas loin de recours en justice,­ Kohl a excessivement fait confiance à son mémoiriste Heribert Schwan, dont les souvenirs ont été publiés malgré la promesse de ne publier qu’après la mort du politicien. Schwan avait juré sur tous les saints de ne jamais publier avant le décès d’Helmut Kohl. Mais il n’a pu résister..."

Source : Nakanune – Traduction Réseau International

GÉOPOLITIQUE

Trouvés en Afrique du Sud... Les milliers de milliards de la Libye

"Le gouvernement sud­-africain et le président Jacob Zuma se sont retrouvés au centre d’une querelle internationale concernant plus de 2 trillons de rands en dollars américains ainsi que des centaines de tonnes d’or et au moins 6 millions de carats de diamants en actifs appartenant au peuple de Libye. Ce qui pourrait être le plus gros magot du monde en cash est stocké sur des palettes dans sept entrepôts sévèrement gardés et des bunkers dans des lieux secrets entre Johannesburg et Pretoria. Les milliards libyens ont conduit à une enquête par les services d’investigation sur une possible violation du contrôle des changes et des intérêts internationaux, à la demande des Etats­-Unis et l’ONU. Cela a également conduit à accroître l’intérêt de la communauté des services secrets locaux et internationaux ainsi que celui du milieu du crime."

Source : IOL News – Traduction Réseau International

MATIÈRES PREMIÈRES

Dix raisons pour lesquelles une forte baisse des prix du pétrole est un problème

"À mon avis, une baisse rapide des prix du pétrole est probablement le symptôme que nous approchons d'un effondrement sur la dette en d'autres termes. Sous­-jacent à cet effondrement sur la dette, c’est le fait que nous semblons avoir atteint les limites d'un monde fini. Il y a un décalage croissant entre ce que les travailleurs de pays importateurs de pétrole peuvent se permettre, et la hausse des coûts réels d'extraction, y compris les coûts associés gouvernementaux. Cela a été couvert à ce jour par une augmentation de la dette, mais à un certain point, il ne sera plus possible de continuer à l'augmenter suffisamment. Le moment de l'effondrement peut ne pas être immédiat. La faiblesse des prix du pétrole prend un certain temps pour suivre son chemin à travers le système. Il est également possible que les financiers du monde seront rebutés par un effondrement majeur pour un peu plus longtemps, à travers plus de QE, ou plusieurs programmes liés à du QE. Par exemple, se faire de l'argent sur le dos des clients semble être temporairement utile. À un certain point, la situation de la dette finira par atteindre un point de rupture. Une façon dont cela pourrait arriver, serait grâce à une augmentation des taux d'intérêt. Si cela se produit, la croissance économique mondiale est susceptible de ralentir considérablement. Les prix du pétrole et des matières premières vont encore baisser. Par défaut, de la dette va monter en flèche. Non seulement la chute de la production de pétrole, mais la production de beaucoup d'autres produits de base va baisser, y compris le gaz naturel et le charbon. Dans un tel scénario, la pente descendante de la consommation d'énergie est susceptible d'être assez raide, peut­-être similaire à ce qui est montré dans le graphique suivant."

Source : Our Finite World

Peak Oil : Qu’est­-ce que la CIA en sait ?

"Au fil des ans, je me suis demandé eà l'occasion ce que la Central Intelligence Agency pouvait savoir sur le pic pétrolier. Ils ont sûrement beaucoup de données sur le pétrole brut, y compris les données qui, pour nous ­ les citoyens ordinaires ­ ne sont pas disponibles. En principe, ils pourraient faire un bien meilleur travail que le groupe hétéroclite de géologues et de physiciens formant l'Association pour l'étude du pic pétrolier (ASPO). La même chose est vraie pour le changement climatique ; un autre dangereux problème dans le monde. Et ils n’ont pas seulement la connaissance, ils ont aussi le pouvoir. Donc, seraient- ils en mesure d’agir d'une certaine façon sur ces problèmes ? Hélas, chaque fois que je me suis posé cette question, j’en suis venu à la conclusion que ­ pas ­ il n'y a pas une telle chose comme une compréhension cachée et une capacité d'agir sur les problèmes mondiaux de l'épuisement du pétrole et du changement climatique. Peu importe tous les pouvoirs mystérieux que nous attribuons à la CIA ­ ou à toute autre des nombreuses agences gouvernementales de l’ombre chargées de collecter de «l'intelligence» ­ Mon impression est que nous traitons avec un oxymore. Il n'y a aucune trace d'intelligence dans leurs actions ­. Au moins dans le sens de s’attaquer aux problèmes mondiaux graves et à long terme. Mon impression à propos de ce problème c’est que nous ne savons tout simplement pas comment gérer de très grandes organisations, et que toutes les grandes organisations ont tendance à se perdre dans un désordre bureaucratique, les intérêts individuels, la compartimentalisation, les jeux de pouvoir, les luttes intestines et plus encore. Dans le cas de la CIA, ces problèmes sont aggravés par le fait que tout est entouré du secret. "

Source : Cassandra Legacy

ÉCONOMIE

La Chine dépasse les USA en tant que première puissance économique mondiale

"La nouvelle est passée inaperçue. Pour la première fois depuis plus d'un siècle, les États­Unis ne sont plus la première puissance économique mondiale. Citant des chiffres du Fonds monétaire international (FMI), l'éditorialiste américain Brett Arends indique ainsi sur le site internet MarketWatch que les Chinois ont dépassé les Américains. Ainsi, le produit intérieur brut (PIB) chinois exprimé en parité de pouvoir d'achat (PPA) s'élève à 17.632 milliards de dollars pour 2014 contre 17.416 milliards aux États­Unis. Pékin représente donc 16,5 % de l'économie mondiale en terme de pouvoir d'achat réel, quand Washington n'est "qu'à" 16,3 %."

Source : Business Insider

L’Ukraine manque d'argent : Schäuble doit demander de la clémence à la Russie

"Le FMI a découvert en Ukraine un nouveau trou 15 milliards de dollars. Le Premier Ministre Iatseniouk admet que Kiev ne peut plus payer son armée. Le Ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a déclaré avoir demandé à la Russie de ne pas attendre un prêt de 3 milliards de dollars en raison de cette situation. L'UE veut «aider» avec de nouveaux prêts. Mais il est maintenant clair à Bruxelles qu'on ne peut pas recueillir autant d'argent. L’Ukraine est apparemment proche de l'effondrement financier : selon un rapport du FT le ministre des Finances Wolfgang Schaüble a expliqué avoir appelé son homologue russe Anton Siluanow à qui il aurait demandé de temporiser pour un prêt, qui avait été accordé à l’Ukraine par le Kremlin l'année dernière, qui devait être remboursé maintenant, mais qui doit être reporté. Ce crédit s’élève à 3 milliards et pourrait déclencher l'insolvabilité du pays. Les Russes ont couvert leurs prêts dans les contrats juridiques qui ont été élaborés. Le FMI a identifié un trou de 15 milliards de dollars dans les finances du gouvernement Ukrainien. Ce doit être « comblé dans les semaines qui viennent afin d'éviter l'effondrement financier », d’après le le FMI. Ce ne sont plus 15 milliards de dollars mais 17 milliards de dollars qui se révèlent désormais nécessaires, alors que le FMI Ukraine avait déjà accordé en Avril un crédit de 15 milliards de dollars. Le FMI s’inquiète de la situation parce que la volonté des États du FMI reste très faible, pour accorder davantage d’argent à l'Ukraine. Enfin, il n’y a eu pas de véritables réformes, sans compter les révélations de corruption des institutions financières qui restent inchangées et les occidentaux ne sont pas impressionnés par un Américain nommé en tant que ministre des Finances Ukrainien déclare l'UE Observer."

Source : Deutsche ­Wirtschafts­ Nachrichten

Effondrement des obligations ukrainiennes, à leur plus bas après la nouvelle demande de renflouement au FMI du ministre de l'Economie

"Les prix des obligations de l’Ukraine se sont écrasé vers de nouveaux records planchers ce matin ­ avec encore une négociation de rabais de 25% de la dette 2015 en maturation pour faire face ­ les appels suivants (admission) par la nouvelle (lituanienne) ministre de l'économie de l'Ukraine déclarant que le gouvernement aura besoin de plus d'aide du FMI sur le dessus de l'OIF son courant package $ 17,000,000,000. Le pays peut besoin d'un autre prêt l'an prochain de $ 19 milliards !!! Alors combien de temps avant que le FMI ne confisque les actifs de l'ensemble de cet État (non­ Russe) ?"

Source : Zero Hedge

 

Petite banniere 400x50

 

02:28 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique, International, Presse, Communication | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!