Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2010

Mahmoud Al-Mabhouh, torturé et assassiné par le Mossad

Article placé le 19 fév 2010, par Mecanopolis

Mahmoud Al-Mabhouh, torturé a l’électricité pendant des heures avant d’être achevé par les agents du Mossad.

mahmoud_5-58878

Les photographies et noms utilisés par le Mossad :

mossad

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Peter Ilevenger – passeport français
Kevin Davron – passeport irlandais
Gael Voallard (femme) – passeport irlandais
Ivan Diningz – passeport irlandais
Paul John Keely – passeport britannique
Melvin Adam Mildainer – passeport britannique
Steven Daniel Hodge – passeport britannique
Michael Lawrence Barney – passeport britannique
James Leonard Clark – passeport britannique
Jonathan Lewis Graham – passeport britannique

Les médias israéliens, mais aussi d’anciens hauts responsables du Mossad, se sont dits inquiet de l’embarras que le meurtre de Mahmoud al-Mabhouh, le 20 janvier, risque de causer après qu’il s’est avéré que sept membres du commando de tueurs se sont servis de noms d’emprunts d’Israéliens détenteurs de nationalité étrangère.

Le quotidien Haaretz réclame carrément la démission du chef du Mossad Méir Dagan, réputé partisan de l’action directe et des « opérations de liquidation« .

Le correspondant militaire du journal reproche au Premier ministre Benjamin Netanyahu de « n’avoir pas écouté les avertissements de ceux qui le mettaient en garde contre la prolongation de son mandat » alors que Méir Dagan est en poste depuis octobre 2002.

« Une opération réussie? Pas si sûr« , titre le quotidien Yediot Aharonot, selon lequel « des failles sont révélées de plus en plus dans cette opération qui apparaissait au début comme un grand succès« . S’abstenant d’incriminer directement le Mossad, le journal relève toutefois que « ceux qui ont monté cette opération n’ont pas pris en considération le professionalisme de la police de Dubaï » qui a pu identifier des suspects en examinant les images de caméras de surveillance.

« Grave embarras », titre le quotidien Maariv. « Nous ne savons pas qui a fait cette opération, mais nul doute que si cela avait concerné la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis, quelqu’un aurait réclamé des comptes devant les parlements de ces deux pays », écrit le quotidien.

Selon des spécialistes du renseignement, il devient de plus en plus nécessaire pour des services secrets d’user d’identités authentiques pour la fabrication de faux passeports, vu les moyens informatiques sophistiqués dont disposent les polices de frontières.

Le passeport français qui a servi à un membre du commando ayant assassiné en janvier un responsable du Hamas à Dubaï « est un faux », c’est ce qu’a indiqué mardi le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero.

Selon Ma’an News Agency, le français qui se nommerait Peter Ilevenger, âgé de 49 ans, serait le commanditaire du meurtre.

Londres et Dublin ont, pour leur part, indiqué mardi considérer comme « des faux » les passeports britanniques et irlandais utilisés par d’autres membres du commando.

Les faux passeports britanniques ont été fabriqués avec l’identité de quatre Israéliens, selon la deuxième chaîne de télévision israélienne.

Lundi soir, le chef de la police de Dubaï avait annoncé que onze personnes munies de passeports européens, dont une femme, étaient impliquées dans l’assassinat le 20 janvier de Mahmoud al-Mabhouh.

Selon Dhahi Khalfan, les 11 membres du commando avaient loué une chambre dans le même couloir qu’al-Mabhouh peu de temps avant de l’assassiner, et ils ont quitté Dubaï dans les heures ayant suivi le meurtre. Il avait indiqué que les noms figurant sur ces passeports —trois irlandais, six britanniques, un français et un allemand— avaient été transmis à Interpol.

Khalfan a aussi déclaré que deux Palestiniens soupçonnés d’avoir fourni un soutien logistique dans l’assassinat de Mabhouh ont été interpellés par la police. Les deux hommes avaient été livrés par la Jordanie. Selon Ma’an News Agency, l’un des deux Palestiniens est un officier des services de sécurité de l’Autorité de Ramallah.

Développement suite

Mecanopolis


03:38 Publié dans Actualité, politique ou géopolitique | Lien permanent | |  del.icio.us | |  Imprimer | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.