Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2009

GrippeA/H1N1 : OMS : Comment se servir des vaccins comme arme génocidaire ?

L'OMS nous l'explique dans des mémos datant de 1972 et 1973 !




 


OMS - Comment se servir d'un vaccin comme d'une arme génocidaire ? (3) bullwho00182-0123


GrippeA/H1N1 : Vaccination obligatoire des enfants dans les écoles

GrippeA : les pédiatres valident le vaccin, mais pas son mode d’administration
Discrimination à l'encontre des pédiatres et des médecins.Obligation vaccinale des enfants par les unités mobiles ou les centres de vaccination.

Paru le 2009-10-28 12:24:00

France - Si les pédiatres déclarent leur pleine confiance envers les vaccins contre la grippe A et sur la politique vaccinale proposée par les autorités sanitaires, ils émettent un avis plus réservé quant aux modalités de cette vaccination.

Les pédiatres ne comprennent pas pourquoi ils ne sont pas autorisés à vacciner les enfants eux-mêmes en cabinet ou dans les centres de protection maternelle et infantile. L’Académie nationale de médecine a émis cette même réserve à propos des médecins généralistes qui ne sont pas non plus autorisés à vacciner.

L’Académie pense que les médecins devraient pouvoir vacciner « plus particulièrement dans l'éventualité où certaines personnes ne pourraient se rendre dans les centres de vaccination à cause de leur état ou de conditions climatiques défavorables ».

Le ministère de la Santé a justifié ce choix par les contraintes techniques liées à la disponibilité des vaccins et à son souhait de voir les médecins se consacrer avant tout aux soins. Les spécialistes pensent que la bonne connaissance des patients rend les médecins de ville plus aptes à fournir une couverture vaccinale optimale de la population. Les conditions de sécurité seraient tout aussi bien respectées chez ces derniers.

Les pédiatres émettent aussi des réserves sur les recommandations faites concernant les enfants vaccinés pour la première fois. Leur application devrait être "rendue difficile par l'impossibilité de faire les deux vaccins grippaux (saisonnier et pandémique) le même jour".

La France est le seul pays à recommander un délai de trois semaines entre les deux vaccinations grippales, sachant que les deux doses de vaccin contre la grippe A doivent être injectées à trois semaines d’intervalle.

Source : http://www.maxisciences.com/grippe-a/grippe-a-les-pediatr...

27/10/2009

Enterrement du vaccin : les tracts

Vous trouverez ci-dessous les tracts à télécharger, à placarder et à distribuer dans les rues, devant les écoles, les administrations, et tout ce qui se trouve à la vue des passants !


Le tract pour NICE que vous pourrez adapter pour votre ville

Tract vaccin génocide.doc

Tract VACCIN genocide.pdf

 

Enterrement mondial du vaccin : Tracts Vaccins Genocide -Monde

Les autres tracts

Tact - manifestation contre le vaccin tueur du 01-11-2009.doc

Tract Enterrement du vaccin tueur - 01-11-2009.pdf

 

25/10/2009

R.P. tchèque refuse les vaccin baxter (H1N1) grippe A





 

 

17/10/2009

GrippeA/H1N1 : Vaccination obligatoire pour les enfants

Communiqué vidéo de Sos Justice & Droits de l'Homme

GrippeA/H1N1 : vaccination obligatoire pour les enfants dans les écoles

Parents et grands-parents, MOBILISEZ-VOUS !

Des enfants vaccinés par surprise et pucés par le biais des vaccins !

Est-ce que c'est ce que vous voulez ?


GrippeA-H1N1| Enfants Vaccination Obligatoire|Mobilisez-vous
envoyé par sos-justice. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

Lire attentivement l'article paru dans le Nice Matin du 16 octobre 2009

Nice - le vaccin est prêt.pdf

 

Extraits de l'article de Nice Matin
du 16 octobre 2009


Des unités mobiles iront bien dans les établissements scolaires !

vaccination obligatoire1.jpg

Sur la traçabilité des personnes vaccinées
(la puce RFID dans les vaccins)

Pour tout le monde, la traçabilité est imposée, seule façon de savoir qui à reçu quoi, mais aussi, pour le cas où une puce est injectée, et pour suivre les effets secondaires, et encore, pour savoir qui n'est pas vacciné (les "récalcitrants", comme "ils" disent)

Le parcours type du patient dans un centre de vaccination

!cid_83A23BE95542406F9A84DC3E80948F8B@ArtemisiaPaltz.jpg

Pourraient-ils nous dire comment un enfant de 2 ans, en maternelle, et les plus grands, qui seront vaccinés d'autorité, pourront-ils répondre au questionnaire médical et faire part aux médecins vaccinateurs de ses contre-indications médicales hors la présence de leurs parents ?

Depuis quand l'Etat a-t-il des titres de propriété sur nous et sur nos enfants ?

Pour quelles raisons légitimes les pédiatres et les médecins de famille sont-ils écartés de la vaccination ?

Des élèves équipés de puces pour pister le virus H1N1

Quelques infos sur un site détruit par une action criminelle

Plan de vaccination des personnels civil et militaire de la Gendarmerie et de leur famille

Voir le plan: ICI