Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2015

Le Parlement donne son feu vert à la prolongation de l'état d'urgence

Comme vous l'aurez sans doute compris, l'état d'urgence ou ce que l'on pourrait considérer comme  étant la Loi Martiale,  n'a pas été instauré pour assurer notre sécurité, mais bien pour nous empêcher de manifester et de nous révolter contre l'état mafieux qui a alimenté ses mercenaires en Syrie dans l'objectif de pousser Assad à démissionner, voire pire, pour leur permettre de créer le Grand Israël, de nous pondre dans ce délai de 3 mois, des lois anti-constitutionnelles et de priver les petits partis politiques dont l'UPR de François Asselineau, de mener leur campagne électorale pour les prochaines élections régionales qui se tiendront le 6 décembre 2015.

S'il existait vraiment des craintes d'attentats et d'attaques chimiques, pensez-vous qu'ils auraient maintenu, la conférence de la COP21, alors que près de 130 Chefs d'état devraient être présents en France à partir du 29 novembre prochain ? A moins qu'ils ne prévoient de prétexter un attentat pour éliminer un chef d'état gênant ?

Le Parlement donne son feu vert à la prolongation de l'état d'urgence

Le Sénat a largement adopté la prolongation pour trois mois de l’état d’urgence. Après le vote de l’Assemblée, le Parlement au complet a maintenant donné son accord.

Le régime d’exception mis en place à la suite des attentats du vendredi 13 novembre à Paris sera en place pour au moins trois mois de plus. La chambre haute du Parlement, à majorité de droite, a largement adopté le projet de loi annoncé lundi par le président François Hollande. 336 voix pour, 12 abstentions et aucune voix contre. Seuls onze sénateurs communistes et une écologiste n’ont pas donné leur blanc-seing.

Après l’Assemblée nationale

Hier, c’est la chambre basse qui votait. Là aussi, le plébiscite fut massif en faveur du projet de loi. 551 voix pour et seulement 6 contre. Trois députés PS et autant d’écologistes ne souhaitaient pas prolonger cette mesure exceptionnelle qui permet notamment aux autorités d’assigner à résidence des individus, d’effectuer des perquisitions jour et nuit ou encore de prendre des mesures de contrôle de la presse.

Plusieurs observateurs ont d’ores et déjà fait part de leurs inquiétudes contre une loi qu’ils considèrent dangereuse et liberticide. Du côté des Français, on soutient massivement la mesure. Selon un sondage réalisé récemment, 84% des citoyens se disent prêt «à accepter davantage de contrôles».

 

21/11/2015

Une étude affirme que 81% des individus en lien avec Daesh aux USA sont des citoyens américains

Une étude affirme que 81% des individus en lien avec Daesh aux USA sont des citoyens américains

Alors que de nombreux politiciens US voudraient suspendre l'accueil des réfugiés syriens et irakiens par crainte d'une recrudescence du terrorisme, une étude montre que la majorité des personnes inculpées pour lien avec Daesh sont des Américains.

Selon des chiffres récemment publiés par le Centre pour la Sécurité Nationale, de l’université de Fordham, seules trois personnes sur 68 (soit 4,4%) soupçonnées d’être en relation avec des membres de l’Etat Islamique sont des demandeurs d’asile. Aucun des suspects n’est passé par la Syrie.

55 individus (80,9%) sont en revanche des citoyens américains, parmi lesquels 44 sont nés sur le territoire national. Quant aux autres, six proviennent de Bosnie, quatre d’Ouzbékistan, trois de Somalie et deux du Soudan.

Sur l’ensemble des gens poursuivis aux Etats-Unis pour des liens qu'ils entretiendraient avec l'organisation terroriste Daesh, on dénombre 10 femmes et 58 hommes. La moyenne d’âge est, elle, relativement jeune puisqu’un tiers des personnes ont moins de 21 ans, et que la moyenne est de 26 ans.

Selon la directrice du centre qui a mené l’enquête, Karen Greenberg, les différents jugements prononcés semblent plutôt accréditer la thèse de jeunes gens en manque de «distraction» plutôt que de terroristes purs et durs posant une menace sévère à la sécurité nationale.

Alors que les Etats-Unis prévoyaient, pour l'année 2016, l’accueil de quelques 30 000 réfugiés venant de Syrie, de nombreux politiciens évoquaient un risque terroriste.

Le 19 novembre, la Chambre des Représentants des Etats-Unis a voté une loi qui accroît les procédures de vérifications concernant les réfugiés qui rentrent sur le territoire. Avant d’être adoptée définitivement, la mesure devra passer par le vote du Sénat, puis par l’accord de la Maison Blanche, qui a d’ores et déjà fait savoir que le président mettrait son véto.

Entretien avec François Asselineau – Questions d’actualité – 17 novembre 2015 (Vidéo)

Entretien avec François Asselineau – Questions d’actualité – 17 novembre 2015

Entretien avec François Asselineau – Questions d’actualité – 17 novembre 2015

François Asselineau revient sur les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et sur la décision de François Hollande de déclarer l’état d’urgence et ses conséquences sur la campagne des élections régionales de décembre 2015.



 

Poutine, : " Les dirigeants Français et Américains doivent expliquer au monde" ....

«Pour Paris !» et «Pour les nôtres !» : message aux terroristes écrit sur des bombes russes (VIDEO)

Extraordinaire de la part des militaires qui ont une pensée pour les victimes françaises !

C'est quand même autre chose que le torchon sale de Charlie Hebdo, qui prétend faire boire du champagne à un individu criblé de balles qui boit soi-disant à la santé des terroristes

«Pour Paris !» et «Pour les nôtres !» : message aux terroristes écrit sur des bombes russes (VIDEO)

© Capture d'écran d'une vidéo sur YouTube / Ministère russe de la Défense
 

Les militaires russes qui participent aux frappes sur les positions des terroristes syriens leur ont adressé un message par voie aérienne, après les terribles attentats qui ont emporté la vie de centaines de russes et de français.

Sur sa chaîne officielle Youtube, le ministère russe de la Défense a diffusé les images d’un bombardier s’apprêtant à décoller de la base aérienne de Lattaquié pour frapper les positions des terroristes. Préparatifs ordinaires des techniciens : les militaires vérifient le fonctionnement des systèmes de largage et installent les bombes sur leurs supports… mais cette fois, ils ajoutent des inscriptions inhabituelles, en cyrillique : l’une, «Pour les nôtres», et l’autre, «Pour Paris».

Il n’a pas été précisé s’il s’agit d’une initiative personnelle des militaires ou bien d’une stratégie de communication russe.

Après les attentats du 13 novembre à Paris, qui ont été suivis de près par les révélations du FSB sur l’existence d’une bombe à l’origine du crash de l’A321 russe en Egypte, le président russe Vladimir Poutine a ordonné aux unités militaires russes engagées en Syrie d’entamer une coopération directe avec les troupes françaises et de «les traiter comme des alliés».

En savoir plus : «Les bombardements en Syrie se déroulent bien, mais ce n’est pas encore assez», dit Poutine

Depuis le 30 septembre 2015, la Russie mène une campagne antiterroriste en Syrie depuis la base de Lattaquié, mobilisant forces aériennes et marine de combat. Ne serait-ce que lors des dernières 24 heures, les missiles russes ont éliminé plus de 600 combattants terroristes en Syrie, a annoncé vendredi le ministre de la Défense russe Sergueï Choïgou.