Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2015

Syrie/Russie/US/Israël : Attention, préparatifs de guerre ! Adieu le Grand Israël et le Grand Moyen Orient !

Faites attention à ce qui se passe depuis 2 jours aux USA et dans la sphère nazie qui met en place ses plans contre la Russie et l’Iran qui soutiennent militairement la Syrie !

Déjà un Rapport de l'Onu: juge que les sanctions unilatérales violent la souveraineté nationale, sanctions par lesquelles la Russie est concernée et ce qui lui donne la capacité de contre attaquer.

Après 2 ans :  La Russie et les USA reprennent leurs contacts au niveau militaire, mais : Tout le monde ne se réjouit pas du rétablissement des contacts militaires entre la Russie et les USA. John Kerry à Londres pour parler de la Syrie

Sur la base de soi-disant relations militaires rétablies entre la Russie et les USA, Washington en appelle à la Russie pour négocier avec Assad, Kerry (Cohen) Les origines juives de John “Kerry” Cohen, le chef de la diplomatie US, provoque encore Poutine pour lui demander d’intervenir auprès d’Assad pour obtenir sa démission, alors que les nazis US savent très bien que la condition incontournable imposée par Poutine est celle de laisser Assad à son poste de Président car il fait partie de la solution pour rétablir la paix dans son pays.

« Washington et Londres estiment que le dirigeant syrien doit démissionner de ses fonctions car ni la suppression de l'Etat islamique, ni un règlement politique du conflit ne sont possibles en Syrie tant que Bachar el-Assad reste au pouvoir ».

 

Bien sûr alors que l’on nous annonce la reprise des relations militaires entre les USA et la Russie, Le Pentagone aurait mis à jour ses plans de guerre contre une Russie «potentiellement agressive»

Regardez comment la Russie veut la guerre en ayant placé son pays tout près des bases américaines ! Non, mais…. !!!

Propagande poutinienne.jpeg

Poutine se prépare sur plusieurs fronts : face à l’Ukraine et l’Otan en négociant la construction d’une base militaire en Biélorussie, Moscou renforce sa présence aérienne en Biélorussie, Vladimir Poutine veut négocier la construction d’une base militaire en Biélorussie et La Russie pourrait construire une base aérienne en Syrie car Moscou s'applique à sauver l'unité de l'Etat syrien

Que la Russie aille aider la Syrie avec l’aide de l’Iran ne plaît pas aux nazis de la coalition !

Ils ont peur que la Russie fasse échec à leur plan de création du Grand Israël et du Grand Moyen Orient.

Bien sûr Israël est encore passé à la trappe des vérifications de son arsenal Nucléaire par l’AIEA : Une «grande victoire» ? La résolution sur le programme nucléaire d’Israël rejetée par l’AIEA, on ne sait jamais si l’état sioniste avait l’intention d’attaquer la Russie si elle maintient son soutien à la Syrie.

Le pauvre petit chou, Bibi, le criminel névrosé sioniste, craint pour la sécurité d’Israël.


Il a décidé de s’inviter d’autorité au Kremlin en ne laissant pas la diplomatie Russe annoncer son déplacement pour aller parler avec Poutine du déploiement de troupes russes en Syrie et des menaces contre Israël.

Maintenant les névrosés nazis nous dirons que la Russie représente une menace pour l’état sioniste !

Qui se sent morveux qu’il se mouche !

Pourquoi Netanyahu se rend-t-il à Moscou?

http://media.ws.irib.ir/image/4bhhe9696b422eyou_800C450.jpg

IRIB- Les aides de Moscou à destination de l’armée syrienne et l’envoi des experts militaires russes en Syrie constituent deux éléments qui ont poussé le Premier ministre du régime sioniste à se rendre à Moscou.

Isolé par son opposition avortée aux négociations nucléaires Iran/5+1 et à l’accord qui en est issu, le Premier ministre du régime sioniste, Benyamin Netanyahu, se rendra, lundi prochain, après deux ans à Moscou pour s'entretenir avec les responsables russes des questions régionales dont et surtout des aides militaires destinées à l’armée syrienne. Netanyahu sera accompagné, lors de sa visite en Russie, du chef d’état-major de l’armée israélienne. La visite courte de Netanyahu à Moscou montre que les relations entre Moscou et Tel-Aviv se sont encore ternies sur fond des positions du Kremlin envers la crise en Syrie et son insistance sur la mise en application de l’accord nucléaire Iran/5+1.  En général, ce sont les responsables officiels du pays hôte qui doivent annoncer la visite d’une autorité étrangère dans leur pays mais l’annonce du déplacement de Benyamin Netanyahu en Russie par un responsable de l’ambassade israélienne à Moscou, sous le sceau de l’anonymat, met en évidence la réticence du Kremlin envers cette brève visite.

 


 

Version de l’article par le media sioniste i24news :

Syrie: Assad quittera le pouvoir "seulement si le peuple le lui demande"

Réunion Netanyahou / Poutine la semaine prochaine pour évoquer le déploiement de troupes russes en Syrie

Bachar al Assad a déclaré qu'il ne quittera le pouvoir que "si le peuple le lui demande" et non pas sous la pression occidentale, dans un entretien accordé aux médias russes et diffusé mardi.

"Le président arrive au pouvoir par la volonté du peuple lors d'élections, et s'il part, il part parce que le peuple le demande, pas par la volonté des Etats-Unis, du Conseil de sécurité de l'Onu, de la Conférence de Genève ou du Communiqué de Genève (le texte signé par les puissances mondiales appelant à une transition en Syrie NDLR)", a affirmé le président syrien.


"Si le peuple veut que le président reste, le président reste. Dans le cas contraire, il doit immédiatement démissionner", a-t-il ajouté.

Bachar al Assad a souligné que le soutien de l'Iran, qui a livré des équipements militaires à Damas, a été déterminant dans" la lutte contre le terrorisme en Syrie".

Rencontre Netanyahou / Poutine la semaine prochaine

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou se rendra à Moscou la semaine prochaine pour discuter avec le président Vladimir Poutine du déploiement de troupes russes en Syrie et des menaces contre Israël.

Selon un communiqué publié mercredi par le bureau du Premier ministre, Netanyahou présentera à Poutine une analyse de la menace que pose à Israël les armes amenées en Syrie par la Russie qui pourraient tombent entre les mains du Hezbollah et d'autres organisations terroristes.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré mardi à son homologue russe Sergueï Lavrov que le soutien de Moscou au président syrien Bachar al-Assad risquait d'exacerber la guerre en Syrie.

M. Kerry a appelé au téléphone M. Lavrov pour réitérer la position de Washington sur ce point quelques heures après des déclarations du président russe Vladimir Poutine confirmant et justifiant la poursuite du soutien politique et militaire de Moscou au président syrien.

"Le secrétaire d'Etat Kerry a indiqué que la poursuite du soutien de la Russie au président Assad risquait de provoquer une exacerbation et une extension du conflit, et de saper notre objectif commun de combattre l'extrémisme", selon le bureau du chef de la diplomatie américaine.

M. Kerry a répété que pour les Etats-Unis, la lutte de la coalition militaire internationale menée par Washington contre l'organisation Etat islamique (EI), qui contrôle de vastes territoires en Irak et en Syrie, ne pouvait entraîner une quelconque coopération avec le président Assad.

Des soldats russes déployés sur le terrain

En outre, un convoi militaire de 15 bus transportant des soldats russes et du matériel militaire a quitté la ville de Lattaquié pour la ville de Hama dans l’ouest de la Syrie, ont indiqué plusieurs médias arabes.

Un militant de la ville de Hama, cité par l’agence syrienne pro-rebelle Al-Souria, a affirmé que “plus de dix autobus accompagnés par plusieurs camions chargés de matériel qui sembleraient appartenir à la délégation russe” ont atteint un hôtel de la ville où il y avait “une forte présence policière du régime syrien”.

Al-Souria cite également un autre résident de la ville qui aurait vu "plusieurs véhicules militaires et des forces anti-terrorisme, la police militaire et une milice militaire”.

Possible rencontre Obama/Poutine à l'ONU fin septembre

Alexei Nikolsky (Ria Novosti/AFP/Archives)

Alexei Nikolsky (Ria Novosti/AFP/Archives)"Les présidents russe et américain, Vladimir Poutine (g) et Barack Obama (d), lors du G20 à Los Cabos au Mexique, le 18 juin 2012"

Les Etats-Unis ont souvent demandé en vain à la Russie, proche alliée de la Syrie, de convaincre le président Assad de quitter le pouvoir pour céder la place à un pouvoir de transition qui négocierait la fin de la guerre civile qui ravage la Syrie depuis 2011.

Le président américain Barack Obama a une nouvelle fois critiqué la Russie vendredi, affirmant que la stratégie russe de soutien au pouvoir du président Assad était "vouée à l'échec".

Mais le Kremlin a rejeté ces critiques. Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a répété samedi qu'il n'y avait pas d'"alternative" au pouvoir du président Assad pour "assurer la sécurité dans le pays, lutter contre l'avancée de l'EI et assurer l'unité du pays".

Et M. Poutine, répondant mardi aux accusations de Washington sur un déploiement de matériels militaires et de soldats russes en Syrie, a été très clair. "Nous soutenons le gouvernement syrien dans sa lutte contre l'agression terroriste, nous lui avons proposé et nous continuerons de lui offrir une aide militaire technique", a-t-il déclaré lors d'une réunion à Douchanbe.

Vladimir Poutine et Barack Obama pourraient se rencontrer fin septembre en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, ont indiqué mardi leurs services tout en soulignant qu'aucune décision n'avait été arrêtée.

"Le président Poutine est toujours ouvert au dialogue, d'autant plus avec son collègue, le président Obama", a déclaré mardi M. Peskov. "Il y a une volonté (de dialogue) de la part de la Russie et cette volonté subsiste", a-t-il poursuivi.

"Il y a une possibilité que les deux dirigeants se rencontrent car ils seront probablement sur place en même temps", a de son côté déclaré Josh Earnest, porte-parole de M. Obama, précisant que le programme du président américain n'avait pas encore été arrêté et qu'il avait déjà "beaucoup d'autres engagements à New York".

La dernière rencontre entre les deux hommes remonte à novembre 2014 lors du sommet de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) à Pékin. Ils ont cependant eu plusieurs échanges téléphoniques au cours des derniers mois.

(i24news avec AFP)

 

18/09/2015

Les soldats israéliens enterrent des enfants palestiniens vivants !

Les soldats israéliens enterrent des enfants palestiniens vivants, sans aucune compassion.

Qui sont les véritables terroristes ?

Où est l'humanité ? Elle existe encore ?

Partagez cette vidéo horrible pour que tout le monde ouvre les yeux sur les crimes commis par les sionistes !

 



 

http://www.frequency.com/video/israelische-soldaten-vergr...

 

Voir aussi :

Es ist nicht das erste Mal, dass israelische Soldaten Kinder an Gazas Strand massakrieren

Ce n’est pas la première fois que des soldats israéliens massacrent les enfants sur la plage de Gaza

 

 

16/09/2015

Ukraine/US/UE : tentatives d'annexions illégales du Donbass et de Lougansk ! Les USA reconnaissent-ils l'indépendance du Donbass et Lougansk depuis 1959?

Dans l’article ci-dessous, Berlin reconnaît que Moscou, donc Poutine, contribue au cessez le feu en Ukraine et dans le Donbass, sur la base des accords de Minsk qui n’étaient pas respectés par l’Ukraine, mais il demande à Poutine de faire pression sur les soi-disant insurgés du Donbass afin de les dissuader d’organiser des élections régionales séparément du reste de l’Ukraine !

 

Alors, on dit, Poutine a mis ses soldats dans le Donbass et à Lougansk, dont on n’a retrouvé aucune trace officielle. Et on lui demande de faire ingérence comme on l’habitude de le faire les nazis US/UE, sur des régions qui sont indépendantes depuis 1959, ce que les USA ont reconnu en 1959 par la Loi publique 86-90 (à télécharger en PDF) et ce qu’ils ne sont pas censés ignorer pour l’avoir proclamé comme ils le font tous les ans lors de la Semaine des nations captives, et que la proclamation faite par OBAMA a été mis en ligne sur le site de la Maison Blanche, le 17 juillet 2015.

Berlin: Moscou contribue au cessez-le-feu dans le Donbass

Berlin reconnaît le rôle de Moscou dans le maintien du cessez-le-feu dans le Donbass et invite la Russie à faire pression sur les insurgés afin de les dissuader d'organiser des élections régionales séparément du reste de l'Ukraine.

 

Poutine ne fait pas ingérence dans les affaires du Donbass et exhorte Kiev à dialoguer avec le Donbass.

 Poutine exhorte Kiev à dialoguer avec le Donbass

Mais le nazi de Kiev, insiste :

 Porochenko: "Je ne cèderai pas un seul morceau de sol ukrainien"

Et les nazis US insistent :

Les USA promettent d'obliger la Russie à rendre la Crimée à l'Ukraine

 Donc si nous comprenons bien, on reproche à Poutine d’avoir organisé un référendum populaire en Crimée (Russe) pour que les citoyens décident de leur adhésion à la Fédération de Russie, ce que les nazis rejettent, mais par contre qu’ils tentent par la propagande, les mensonges et les demandes illégitimes, contre l’avis des citoyens du Donbass et de Lougansk d’annexer par la « FORCE » le Donbass et Lougansk à l’Ukraine, c’est parfaitement légitime pour les NAZIS ! De quels insurgés peut-il s’agir au Donbass et à Lougansk alors qu’ils sont libres et chez eux depuis 1959 avec l’aval des USA ?

 

Quand ils cesseront de construire leur empire sur les mensonges et sur le crime international organisé, ce sera un grand jour pour la libération de l’Humanité !

 

Les USA reconnaissent-ils l'indépendance du Donbass depuis 1959?

Forces d'autodéfense du Donbass.

16:26 10.08.2015(mis à jour 17:32 10.08.2015)

Les États-Unis ont officiellement reconnu l'indépendance du territoire du Donbass de l'Ukraine en 1959, quand le Sénat et le Congrès ont adopté la résolution de la Semaine des nations captives (The Captive Nations Week Resolution), rapporte le site canadien indépendant Global Research.

La résolution également connue sous le nom de Loi publique 86-90 a été adoptée le 17 juillet 1959 par la Chambre des représentants et le Sénat. Elle a été approuvée chaque année par Proclamation présidentielle durant les 56 dernières années. Cette résolution reconnaît comme indépendantes les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), appelées dans la résolution Cossackia et future République zaporogue (précisément Oblast de Zaporoguie).

La Cossackia est un terme géopolitique américain qui désigne les régions où vivaient les Cosaques en URSS et en Russie. Ce terme est courant dans les lois américaines, explique le site.

Ainsi, la résolution précise: "la politique impérialiste de la Russie communiste par le biais de l’agression directe et indirecte a mené à l'assujettissement de l'indépendance nationale de la Pologne, de la Hongrie, de la Lituanie, de l'Ukraine (…) de la Cossackia…"

Ainsi, l'Ukraine et la Cossackia sont mentionnées dans les documents comme deux pays et nations séparés.

"D'après la résolution, les deux nations ont le droit d'exister", souligne le Global Research.

Comme le veut la tradition, cette année, la résolution a été officiellement approuvée et la Semaine des nations captives a eu lieu fin juillet.

Honneur du Président US

D'après le président américain Barack Obama et le Congrès, il en va de l'honneur des Etats-Unis de soutenir la proclamation des Nations captives réaffirmée par la loi du pays. L'auteur de l'article se demande alors si le président américain sait où se trouve la Cossackia.

Le Global Research ironise sur le fait que M. Obama ait déjà devancé le président russe Vladimir Poutine en ayant déjà reconnu les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

"M.Obama devrait-il appeler M.Poutine pour l'inviter à reconnaître les républiques?", conclut l'auteur de l'article par cette question rhétorique, car "il est temps d'honorer nos obligations. Nous sommes obligés de cesser de financer les massacres des gens dans le Donbass".

 

14/09/2015

Le Nouvel Ordre Mondial : « Cette ingérence étrangère, est liée aux extraterrestres »

Quand l’humanité comprendra ce qui se passe sur Terre depuis des millénaires alors elle se décidera à se lever contre toutes les monstruosités qu'elle subit sans relâche et qu'elle sera en mesure de se libérer de ses envahisseurs prédateurs  ! 

 

Le Nouvel Ordre Mondial : « Cette ingérence étrangère, est liée aux extraterrestres »

Nouvelle image.png

Le Nouvel Ordre Mondial, j’ai pas peur, tu vas mourir ! Qu’ils dégagent tous en enfer ! Rejoignez, le, peuple !

DJ Mondru featuring LLP & Jimmy G. - Nouvel Ordre Mondial


Jimmy Guieu n'était pas seulement l'écrivain de science-fiction bien connu, mais aussi un enquêteur de l'étrange pour le moins passionné.

La série "Les Portes du Futur" retrace ses recherches

Jimmy Guieu est décédé suite à un cancer de la prostate. On a retrouvé un peu plus tard, une barre d’uranium sous sa chaise de travail. Sur cet assassinat, vous trouverez plus d’informations ici.

Jimmy Guieu : Les Gouvernants Secrets 1
Nos visiteurs les extraterrestres (Les Portes du Futur)


 

Jimmy Guieu : Les Gouvernants Secrets 2
Nos maîtres les extraterrestres (Les Portes du Futur)



Jimmy Guieu : Les Gouvernants Secrets 3
Les embassadeurs (Les Portes du Futur)


 

La série des 7 vidéos portant sur les Gouvernants secrets : ICI

 

 

 

27/08/2015

Tsunami prévisible sur les marchés financiers volontairement provoqué par la Chine contre les escrocs de la h aute finance internationale !

Et voilà la réponse de la Chine aux escrocs de la haute finance internationale !

La guerre cybernétique des Chinois pour bloquer les robots informatisés qui faussent tous les marchés financiers internationaux et perturbent les bourses mondiales et des enquêtes contre des sociétés frauduleuses qui perturbent les cotations en Chine !

 

Chine : le PIB en hausse de 7% au 2e trimestre

Pékin rejette sur la Fed la responsabilité de la chute des marchés



En complément et les preuves indéniables que ceux qui sont à la tête des Gouvernements sont des VRP des Banksters internationaux et que vos votes ne changeront rien à cet état de compromission ni de trahison des peuples !


Pourquoi les États sont les otages de 28 banques qui gouvernent le monde

Extrait : Comprendre pourquoi les États sont devenus des otages du système financier

François Morin n'’est ni une Cassandre de la bourse ni un prophète de malheur des marchés : il nous dresse le constat lucide et alarmant à la fois sur les dettes publiques des états partout en forte hausse (et pas uniquement dans la zone euro), accompagné d’un risque déflationniste et d’une instabilité des prix des matières premières, sans oublier la question posée par la trentaine d’institutions bancaires systémiques.
 

Tsunami prévisible sur les marchés financiers

|  Par lucie couvreur

Depuis quinze jours les bourses mondiales jouent au yoyo, plutôt dans le sens de la baisse . 

Les explications officielles viennent des craintes sur la croissance chinoise . 

En fait le mouvement a démarré le 13 août dernier avec une soi disant "dévaluation de la monnaie chinoise" . 

Tous ceux qui se sont intéressés à ce qu'ont fait les Chinois se sont très vite rendu compte que les Chinois n'avaient pas dévalué, contrairement à la rumeur de nos médias, mais qu'ils avaient mis en place de nouveaux systèmes de régulation, en particulier sur la fixation des taux  et des parités permettant de limiter les manipulations monétaires  sur le marché des devises . 

Philippe RIES avait d'ailleurs fait un très bon article sur ce sujet précis le 15 août dernier :

 

Ce que cache la dévaluation du Yuan 

L’4annonce marque une nouvelle étape dans la stratégie engagée de longue date (lire ici et encore ici) par les autorités chinoises pour faire du yuan (ou renminbi) une monnaie de réserve et d’échange internationale.

Ces mesures ont entrainé un mouvement de panique sur les marchés financiers  asiatiques et occidentaux ..  L'explication officielle venait de la croissance chinoise !!

Personne ne s'est pourtant demandé pourquoi une crise chinoise entrainait un effondrement du dollar .. qui a eu lieu dans le même temps, puisque le cours de l'euro/$ est passé de 1,09 à 1,17 dans le même temps.  On ne peut que se demander comment une dévaluation du yuan ou une baisse de la croissance chinoise , entraine une baisse aussi rapide de la monnaie étalon qu'est le dollar !!!

Mais ce n'est pas tout   ... 

Les autorités chinoises ont également pris conscience de la perversité des transactions informatisées sur les marchés action et des possibilités de manipulation que ces robotisations entrainaient. Ils sont donc en train d'étudier les moyens d'en limiter les impacts,  et de limiter les transactions elles mêmes . 

Ils ont donc restreint ou bloqué l'activité des comptes à l'origine de ces déstabilisations. 

La Chine en alerte contre les transactions informatisées d'actions

Le régulateur boursier chinois surveillera d'avantage la transaction informatisée


Chine : deux nouvelles sociétés font l'objet d'enquêtes après la chute du marché boursier

 
 
Il y a deux ans déjà, le Commissaire Divisionnaire Jean François Gayraud avait fait un rapport qui est resté confidentiel et qui n'a entrainé aucune prise de décision  politique ou législative sur l'impact de ces transactions informatisées (HFT), bien que les conséquences  en soient visiblement considérables . 

 Le dicible et l'indicible 

Je faisais partie cet après-midi du jury du rapport individuel d’expertise de Jean-François Gayraud, Commissaire divisionnaire de la police nationale, rapport consacré au « Trading haute fréquence : quels enjeux pour la sécurité nationale ? »

Gageons que les autorités chinoises qui sont moins inféodées à la finance Européenne et Américaine (principaux animateurs et créateurs des robots concernés) sont moins accommodants que nos propres politiques avec ces outils qui permettent des déstabilisations et des manipulations majeures des marchés financiers, qu'il s'agisse des marchés d'actions, devises, ou de matières premières . 

Dans ce contexte, les décisions prévisibles du Gouvernement Chinois sur la limitation de ces activités, ne peuvent qu'entrainer un véritable tsunami sur tous les marchés financiers qui fonctionnent aujourd'hui à plus de 80%  à partir de ces robots  .. et entrainer l'arrêt d'activité d'un bon nombre de fonds spéculatifs , ou de département de trading bancaires qui n'auront plus aucune  utilité s'ils ne peuvent plus exercer leurs jeux malsains . 

Les marchés pourraient ainsi redevenir "efficients"  et retrouver des équilibres en fonction de l'offre et de la demande . 

Mais tout ceci risque d'entrainer un véritable tsunami financier, d'autant plus que les bulles monétaires créées aux USA , comme en Europe, avec les politiques de création de monnaie virtuelle  uniquement destinées aux banques et à leurs jeux malsains, pourraient bien imploser  et partir en fumée, implosion qui elle ne sera pas virtuelle . 

C'est sans doute la catastrophe financière que nous prédisent beaucoup d'analystes actuellement, y compris au plus haut niveau des Etats puisqu'on a vu récemment Alan Greenspan s'exprimer sur le sujet de la monnaie et de l'or .. ou que l'on trouve également d'anciens banquiers comme Egon Von Greyerz  nous parler de "la Grande Catastrophe Financière

Il est évident qu'aucun économiste, ni journaliste financier, ni analyste ne pourra vous expliquer objectivement ces raisons, car ce serait par là même reconnaitre les manipulations opérées depuis plusieurs années sur ces marchés financiers, manipulations qui n'ont jamais été sanctionnées  et qu'aucune loi n'a entravées  et sur lesquelles l'omerta politique a été totale, aussi bien au niveau national qu'au niveau Européen . 

Et l'une des raisons pour laquelle les autorités Chinoises peuvent limiter les influences dévastatrices des manipulations financières est qu'ils n'ont pas cédé à un pouvoir régalien essentiel à la finance privée : le pouvoir de création monétaire  ...  à l'inverse des USA ou de l'Europe, donc en Chine , c'est le politique qui dirige le financier et non l'inverse .