Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2009

Ovnis et ET ! Edgar Mitchell Astronaute et la X-conférence à Washington-DC

Ne pas oublier de regarder les vidéos de la X-Conférence !

L‘exposé d’Edgar Mitchell, ancien astronaute de la mission Apollo XIV, lors de la 5ème X-Conference de Washington-DC, a été intégralement enregistré par la branche allemande “Exopolitik”.

Il est suivi de questions de l’auditoire. Durée totale : 102 minutes.

Les medias, comme

The Telegraph, ont retenu pour l’essentiel qu’il a réclamé la fin de l’embargo sur la vérité extraterrestre : “Il a réaffirmé l’existence des Aliens, et qu’ils nous visitent. Le gouvernement américain cacherait ce fait depuis des décennies.

Le quotidien énumére ensuite une douzaine de personnalités dont les déclarations sont allées dans le même sens.

Rappel :

Edgar Mitchell et la Divulgation

Compléments & Commentaires

L'exposé d'Edgar Mitchell en vidéo :
http://www.ustream.tv/recorded/1405399

Après la X-Conference
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=8012.0

Mercredi 22 Avril
avril 22nd, 2009 Posted in Avril 2009 | Comments Off

Edgar Mitchell

Edgar Mitchell a saisi une nouvelle occasion de faire passer son message. Le correspondant à Washington de CNN a commenté sans faire diversion les conclusions de la X-Conférence, qui s’est tenue du 17 au 19 avril : “La Journée de la Terre aura lieu comme chaque année le 22 avril, mais pour l’ancien astronaute Edgar Mitchell et les amateurs d’ufologie, l’essentiel est ailleurs.

Mitchell, qui faisait partie de la mission lunaire Apollo 14 en 1971, a affirmé lundi qu’il y a une vie extraterrestre, et que le gouvernement américain, comme d’autres, continue de cacher la vérité.

Il s’est exprimé lors d’une Conférence de presse organisée dans le cadre du National Press Club de Washington, DC.

Edgar Mitchell a notamment déclaré : “Les humains se sont depuis toujours interrogés “en se demandant si nous sommes seuls dans l’univers. Mais nous n’en avons eu la preuve que très récemment. Non, nous ne sommes pas seuls“.

A mon avis, et nous devrions commencer à nous en préoccuper, notre destin est de rejoindre la communauté planétaire. (…) Il faut se préparer à quitter le cadre de notre planète et de notre système solaire pour découvrir ce qui se passe vraiment. - CNN

La X-Conference avait été également suivie attentivement par un correspondant du site web CapeCodToday : “Mitchell est né à Roswell, au Nouveau-Mexique. Il a raconté qu’avec des voisins, le 16 juillet 1945, il avait pu observer à l’horizon le flash étincelant du premier test nucléaire sur le site de Trinity, qui symbolisa l’entrée dans l’ère atomique.

Il avait alors 15 ans, et il réfléchit beaucoup par la suite sur ses implications.

Mitchell pense que les explosions nucléaires ont attiré l’attention des extraterrestres, ce qui expliquerait pourquoi un engin se serait écrasé particulièrement dans la région de Roswell.

L’ancien astronaute s’est montré préoccupé par les projets de militarisation de l’espace, et s’interroge sur la quantité d’armes déjà placées en orbite terrestre.

Il envisage que cette situation doit également concerner les extraterrestres qui nous visitent.

Il y a bien des années, après avoir quitté la NASA, Edgar Mitchell avait rédigé un texte contre ceux qui se lancent dans la colonisation spatiale pour s’assurer une suprématie militaire ou en tirer des avantages qui ne soient pas directement en rapport avec le bien-être de l’humanité :J’avais soumis mon manuscript à 34 éditeurs, et tous refusèrent de le publier.

 

S’il accepte aujourd’hui de se mettre ainsi en avant, sans retenue, c’est parce la gestion de notre planète lui semble problèmatique, et il pense qu’une prise de conscience, par un large public, du fait que “nous ne sommes pas seuls” pourrait entraîner une meilleure prise en compte des véritables enjeux.” - Source Cape Cod - Rappel : Edgar Mitchell et la Divulgation

Compléments & Commentaires

Source : http://ovnis-usa.com/2009/04/22/mercredi-22-avril/

08/02/2009

Ovnis : Les ufologues s'inquiètent, on veut les empêcher de parler

Écrit par Bourdet Pierre
02-02-2009
Le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) a créé un service qui s’occupe de rassembler et d’étudier les rapports d’observations en provenance de la Gendarmerie, le Groupe d’Etudes et d’Informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (GEIPAN). Cet organisme a créé il y a neuf mois une section particulière, les Intervenants de Premier Niveau (IPN), qui fait appel aux ufologues privés, qui acceptent, après avoir été missionnés par le Geipan, d’enquêter sur des observations d’OVNI. Un règlement trop imprécis les oblige à ne rien dévoiler sur leur mission. Plusieurs d’entre eux, après de bons et loyaux services, non rémunérés, viennent d’être évincés de cette section, sans avoir été entendus au préalable, n’ayant rien dévoiler de leurs missions, ce qui est injustifié selon eux.

Le 7 avril 2008, sous en-tête du CNES, le GEIPAN lance publiquement une procédure d’analyse des cas d’observations de phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN) – via des Intervenants de premier niveau (IPN). Le document est signé par Jacques Patenet, directeur de cette entité. Cette proposition intéresse en premier ordre, toutes les personnes passionnées par ce phénomène, qui déjà font des enquêtes, animent des associations ufologiques ou qui s’intéressent de près à ce phénomène. Immédiatement, les plus actifs d’entre eux y adhèrent. Ils font confiance à cet organisme qui annonce régulièrement s’ouvrir vers les ufologues privés et mettre à la disposition du public toutes ses archives. Les secrets, jalousement conservés jusqu’alors par l’Etat, les armées et tous les services officiels concernés par ce problème, vont enfin s’ouvrir au grand public. On va tout savoir !

Ces nouveaux collaborateurs du Cnes et du Geipan, (bien que le contrat mentionne qu’ils n’en font pas partie … tout en étant des collaborateurs ponctuels ! Alors, pourquoi le Cnes - Geipan a-t-il établi officiellement ce document, d’autre part si peu explicite, s’étonnent les ufologues !) forts de leur qualité d’IPN se mettent au travail. Le contrat est dûment signé par leurs soins et accepté par le Geipan, ils ne touchent aucune rémunération, ni défraiement, pas d’assurance et certains œuvres bénévolement sous ce statut pendant plusieurs mois, sans être l’objet de reproche. Soudainement et sans préavis, ni avertissement, arrive dans la boîte mail de certains d’entre eux un courriel qui les informe que le Cnes – Geipan met fin à leurs fonctions. Les motifs évoqués font état de faits qui selon eux sont injustifiés. La base de cette décision, un article du contrat notifiant : « Dans le cadre de ses interventions pour le compte du GEIPAN, l’IPN évitera tout contact avec les médias. Si malgré tout il est amené à intervenir dans les médias, il ne peut parler qu’en son nom propre et n’est pas autorisé à s’exprimer au nom du GEIPAN. »

Les IPN, concernés par cet « oukase », soutenus par la grande majorité des ufologues, contestent cette décision unilatérale, alors qu’ils n’ont pas été en mesure de s’expliquer au préalable. Le premier argumente qu’il n’a jamais été missionné par le Geipan et qu’il s’est toujours exprimé dans les média à titre personnel. ( Dans un long article de « La Dépêche en date du 31 décembre 2008 » Il n’a à aucun moment utilisé ses qualités d’IPN pour obtenir cet article, motivé uniquement par ses recherches personnelles sur l’observation d’un ovni le 5 novembre 1990. Cet ovni observé par des centaines de témoins est, selon le Cnes, une rentrée atmosphérique d’un étage d’une fusée russe. Des études menées par des chercheurs indépendants démontrent que cette explication ne peut s’appliquer à tous les témoignages, certains faisant état de directions différentes, de l’immobilité de l’objet à certains moments ou encore qu’il a pris une autre direction au cours de l’observation. Il fait remarquer également, qu’il avait préalablement tenu informé le Geipan de cette action, lequel s’était montré intéressé.

Le second prétend que son contrat était modifié de fait car, durant plus de 8 mois, il a enquêté sur de nombreuses observations, sur information du Geipan ou issues de ses propres investigations et qu’il a toujours été soutenu dans ses actions. Le responsable du Geipan, à plusieurs reprises, s’est déplacé dans sa région et en sa compagnie, il a répondu aux interviews de nombreux médias télévisuels, radiophoniques ou écrits, en utilisant ouvertement et sans modération ses fonctions d’IPN et de collaborateur de cet organisme. Ce fait n’a jamais été contesté par son « patron » qui ne lui a jamais fait de reproche à ce niveau. Cette situation, approuvée par le responsable du Geipan, que l’on retrouve en photo dans les médias en sa compagnie, est devenue selon cet IPN un fait acquis, indispensable pour mener à bien sa mission.

Un certain nombre d’ufologues s’inquiètent car cette politique les oblige à ne plus s’exprimer dans les médias, du sujet qui les préoccupe, s’ils souhaitent contribuer à la recherche officielle sur ce phénomène. Le Geipan promettait une ouverture vers les ufologues privés, celle-ci se retourne contre eux. On voudrait « bâillonner » les ufologues prétendent certains. Cette politique du « secret » ne contribue pas à faire la lumière sur ce dossier brûlant ou l’Etat se trouve constamment accusé de nous cacher la vérité sur les ovnis. Les enquêteurs trouvent également anormal que de nombreuses observations, dont ils ont transmis les rapports au Geipan, ne soient pas rendues publiques. Le site du Geipan reprend seulement, après un tri sévère fait selon ses critères, un nombre limité de rapports issus de la gendarmerie, généralement inexploitables, car expurgés de certains éléments, nous font-ils remarquer. Impossible de faire avec cet extrait une quelconque analyse statistique, trop d’observations issues de témoins qui les informent, des enquêteurs, des armées ou d’autres sources manquent à l’inventaire.

Les ufologues privés semblent donc n’être que de « petites mains » pour ces scientifiques du Cnes, qui ne parviennent toujours pas au bout de trente ans à statuer sur la réalité ou non du phénomène ovni. Pourtant, ils nous font remarquer que la totalité des dirigeants qui se sont succédés à la direction de ce service, ont tous, et sans exception, après avoir quitté leurs fonctions, affirmé la réalité du phénomène ovni. On peut donc s’interroger sur les véritables intentions de ce service lié à une institution officielle représentant notre pays.

Collectif Ufo France

Source : http://www.categorynet.com/v2/communiques-de-presse/infos...

05/02/2009

Vie extraterrestre : 40 000 planètes pourraient être habitées

40.000 planètes pourraient être habitées par des aliens

Article du Telegraph

Plus de 40.000 planètes pourraient abriter des formes de vie extraterrestres selon des scientifiques de l'Université d'Edinburgh

Les chercheurs ont calculé que plus de 37.964 planètes dans notre galaxie sont suffisamment hospitalières pour abriter des créatures au moins aussi intelligentes que notre espèce.

L'astrophysicien Duncan Forgan a créé un programme informatique qui a collecté toutes les données des quelques 330 planètes connues de l'Homme et a calculé quelle proportion aurait les conditions adéquates pour que la vie s'y épanouisse.

Cette estimation, qui prend en compte de nombreux facteurs tels que la température, la présence d'eau et de minéraux, a ensuite été appliquée à la Voie lactée.

Mr Forgan pense que les formes de vie concernées ne seraient pas de simples amibes que l'on pourrait observer sous un microscope, mais des espèces au moins aussi avancées que l'espèce humaine.

Mr Forgan, qui évalue le temps nécessaire pour établir un contact avec nos voisins entre 300 et 400 ans, a déclaré : "Je pense que l'estimation de 361 civilisations intelligentes est la plus juste".

"Celles-ci seraient les plus ressemblantes à notre civilisation terrestre, mais de plus grands chiffres sont certainement envisageables. Nous ne pouvons pas les exclure".

"La plupart des autres planètes que nous avons examinées sont plus vieilles que la notre. Donc j'aurais tendance à dire que des civilisations plus avancées existent bel et bien".


Article original en anglais : 40,000 planets could be home to aliens

Source : http://www.telegraph.co.uk/scienceandtechnology/science/s...

La page des travaux en cours de Duncan Forgan pour l'obtention de son Ph. D :
Lien : http://www.roe.ac.uk/~dhf/Research_Page/Research_Interests.html
 
Commentaires : Pour ceux qui croyaient être seuls dans notre Galaxie, c'est râpé ! A quand la levée du secret sur les ET et les OVNIS ?

 Les publications de Forgan : http://www.roe.ac.uk/~dhf/Research_Page/Publications.html

 

Petite banniere 400x50

 

23:44 Publié dans Découvertes Scientifiques, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Vie extraterrestre dans notre Galaxie

Entre 360 et 38.000 civilisations intelligentes dans notre galaxie
 
Les extraterrestres existent et il pourrait y en avoir des milliers d'espèces à travers la galaxie, à en croire les recherches de Duncan Forgan, scientifique de l'Université d'Edimbourg, parues dans l'International Journal of Astrobiology (publié par l'Université de Cambridge) et évoquées par la BBC. Se basant sur trois scénarios possibles étudiés, M. Forgan avance un nombre de civilisations intelligentes compris entre 360 et 38.000.

Duncan Forgan a imaginé et simulé une galaxie très similaire à la nôtre puis a soumis son système à différents scénarios. Le premier, présumant qu'il est difficile pour la vie de se créer mais qu'elle évolue facilement, suggère qu'il existe 361 civilisations dans la galaxie. Le deuxième, supposant que la vie se crée facilement mais doit lutter pour développer l'intelligence, a mené à une estimation de 31.513 formes de vie existantes. Enfin, le troisième scénario, examinant la possibilité que la vie puisse passer d'une planète à une autre lors de collisions d'astéroïdes (une théorie répandue pour expliquer l'apparition de la vie sur notre Terre), a donné un résultat de 37.964 civilisations à travers la galaxie.

"Il est important de se rendre compte que l'image que nous avons créée est encore incomplète", a commenté M. Forgan, vu le nombre de variables inconnues et donc hypothétiques. "Même si la vie extraterrestre existe, nous ne pourrons pas nécessairement entrer en contact avec elle et nous n'avons pas la moindre idée de la forme qu'elle présente. La vie sur d'autres planètes pourrait être aussi variée que la vie sur Terre et nous ne pouvons prédire ni à quoi elle ressemblerait, ni comment ces êtres se comporteraient", a-t-il ajouté. (SC)
 

Petite banniere 400x50

 

23:12 Publié dans Découvertes Scientifiques, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

21/01/2009

Appel à témoins ! Des bolides dans le ciel français le 17 janvier 2009

http://www.lepouvoirmondial.com/media/01/00/719285857.jpg

OVNI ?  Et soudain "une grosse boule de feu orange vif" dans le ciel !!!!

 

Samedi, un peu avant 19 heures, le maire de Saint-Etienne-de-Villeréal, dans le Lot-et-Garonne, a observé un phénomène étonnant dans le ciel.

Raymond Benne, 72 ans, témoigne dans Sud-Ouest de cet étrange phénomène lumineux:

"Une grosse boule de feu orange vif et quatre ou cinq traînées d'étincelles rouges. C'était très loin, ça ne tombait pas à la verticale."

Le maire de cette commune du Lot-et-Garonne n'est pas le seul à avoir observé cette boule de feu.

Elle a été aperçue de
Toulouse à Perpignan.

Et même dans les
Alpes, où plusieurs témoignages concordants ont été enregistrés.

Plusieurs de ces témoignages ont été transmis au
Groupe d'études et d'information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan) du CNES.

Le directeur du Geipan, Yvan Blanc a confirmé avoir reçu "trois témoignages qui correspondent."

L'hypothèse avancée par le directeur du Geipan serait la rentrée dans l'atmosphère "d'une météorite ou d'un débris spatial, lanceur ou satellite."

Un phénomène déjà étudié à plusieurs reprises par le Geipan.

(Source: Sud Ouest)

Source : http://www.lepost.fr/article/2009/01/20/1393253_ovni-et-s...

 
 
Un bolide dans le ciel français le 17 janvier : venez témoigner !

Samedi 17 janvier, vers 18 h 50, un bolide, c'est-à-dire un corps massif laissant une trace persistante dans le ciel, a été vu dans le sud de la France. Sa trajectoire exacte n'a pas été déterminée. Il faut encore recouper les témoignages et donc les recueillir. Notre forum astronomie s'y emploie. Si vous avez vu quelque chose, venez nous le dire !

L'objet qui a traversé le ciel samedi 17 janvier 2009 a été vu par de nombreux témoins. Les observations se concentrent dans la partie sud de la France, notamment dans les Cévennes, ainsi que dans le nord de l'Espagne. La majorité des témoins relatent avoir vu une sorte de boule de feu suivie d'une longue traînée, qui a rapidement traversé le ciel puis a semblé s'embraser dans une explosion silencieuse. Les couleurs les plus souvent citées sont le vert, le jaune et l'orange.

De nombreux observateurs ont cru voir un avion en flammes. Mais il s'agit bien d'un bolide, c'est-à-dire une météorite ou un objet artificiel (satellite, morceau de fusée..). Par ailleurs, il n'est pas le seul à s'être enfoncé dans l'atmosphère ce jour-là... En effet, d'autres observations mentionnent un bolide 1 h 20 plus tard, cette fois dans le nord de l'Europe. Selon toute vraisemblance, il s'agit de deux objets différents. Retrouvez toutes les infos sur notre blog Astro 2009, créé à l'occasion de l'Année de l'astronomie.

Les différentes observations sont actuellement collectées, dans le but de mieux comprendre la trajectoire et l'origine de l'objet lumineux. Si vous avez été témoin de ce phénomène, vous pouvez décrire votre observation le plus précisément  possible sur notre forum d'astronomie. Des spécialistes sont déjà à l'oeuvre pour recouper les témoignages et reconstituer la trajectoire exacte.

Attention aux premières impressions

La précision des indications est indispensable. Il faut être capable de donner la direction par rapport au nord, la hauteur dans le ciel, la durée du phénomène et la couleur perçue. Il faut aussi se souvenir qu'un témoignage isolé ne vaut rien. A partir d'une seule observation, il est en effet impossible de déterminer ni une trajectoire en trois dimensions ni une distance.

S'il en fallait une preuve (ainsi que de l'efficacité des participants à notre forum), souvenons-nous de la météorite dite de Bourges. Il y a quasiment un an, le 25 janvier 2008, un bolide était aperçu par de nombreux témoins. Sur la foi de l'un des premiers d'entre eux, la première conclusion diffusée par les médias était que l'objet s'était écrasé au sol près de Bourges. Mais les fins limiers décryptant les observations ont déterminé qu'il avait pénétré dans l'atmosphère quelque part au-dessus de l'Italie avant de se désintégrer à au moins 50 kilomètres d'altitude aux environs de Béziers ! Cette très belle histoire d'une enquête minutieuse est résumée ici.

C'est le même travail qui doit être fait aujourd'hui et qui attend vos témoignages...

Petite banniere 400x50

 

18:02 Publié dans Appel à témoins, France/Israël/Elections, Météorites, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!