Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

Un Ovni sur la base Air Force de Vandenberg

mars 21st, 2010 Posted in Mars 2010 |

L'enquêtrice Linda Moulton Howe avait reçu fin février un email d'un ancien employé de l'US Air Force : "Hello Linda, je lis EarthFiles et vous écoute sur C2C. Je peux vous parler d'un incident Ovni qui date de 1969, sur une grande base Air Force de Californie où j'effectuais mon service. - Steve"

Ovni en V

Un immense engin volant en forme de V au-dessus du Galaxy C-5

LMH vient de publier l'interview. "Steve" est né à San Diego, Californie. Il s'est engagé dans l'US Air Force en 1966. Après avoir reçu une formation de base dans les forces de sécurité, il fut d'abord assigné pendant 18 mois à Kunsan, en Corée, puis sur la base de Vandenberg de Juillet 1966 à juillet 1970.

"Steve m'a confié que depuis son observation, avec d'autres agents de sécurité de l'USAF, il n'avait raconté son expérience à personne, après qu'un colonel de l'AFOSI lui ait répété avec insistance : "Vous n'avez rien vu !"

Aujourd'hui, alors qu'il a 60 ans, le témoin estime que ses contemporains doivent connaître la vérité, et il a accepté de m'accorder une interview que j'ai enregistrée au téléphone "parce qu'il pense que tout le monde a le droit de savoir ce que le gouvernement aimerait nous cacher."


Steve - Ca s'est passé huit mois avant le terme de mon service, donc fin novembre ou en décembre 1969, vers 21h45. On nous avait ordonné par radio de renforcer la sécurité à l'arrivée d'un avion de transport Galaxy C-5 qui devait atterrir vers 21h. C'était considéré comme un vol prioritaire.

Nous l'avons vu se poser et il s'est immobilisé à l'endroit prévu. Nous nous sommes approchés et avons établi le contact avec les policiers navigants. Il y avait toujours quatre ou cinq officiers chargés de veiller sur les cargaisons.

Le Galaxy C-5 était un avion militaire récent, d'une taille impressionnante. Donc nous sommes montés à bord, et l'avons inspecté. On nous a montré son étonnante capacité, et ses instruments de pilotage.

Galaxy C-5
Le Galaxy C-5 de Lockheed est entré en service pour l'USAF à la fin de l'année 1969,
et il était utilisé pour des transports de fret très conséquents.

Steve - J'ai remarqué que le seul fret embarqué consistait en deux caisses en bois qui n'étaient pas très grandes, environ un mètre sur trois, et posées l'une sur l'autre. Il n'y avait rien d'autre dans la soute.

Puis nous sommes ressortis. Nous venions de retrouver le sol depuis une minute ou deux, et soudain nous avons remarqué un engin totalement silencieux qui tombait tout droit du ciel. Il devait se trouver à 500 mètres de nous, s'immobilisant à une altitude d'environ cent mètres.

LMH - Pouvez-vous décrire sa forme et sa couleur ?

Steve - Il n'était pas facile de se faire une idée de sa forme. Mais on distinguait nettement deux lumières rouges orangées qui brillaient de chaque côté, à quelques dizaines de mètres d'écart. Puis il est apparu comme un triangle la pointe en haut, en forme de V. Il semblait fait de métal argenté.

LMH - Le ciel était-il bien dégagé ?

Steve - Il était environ 21h45, une nuit sans nuages, mais très sombre, sans lune.

LMH - Ce sont ces deux lumières que vous avez vues en premier ?

Steve - Oui, elles étaient distantes, mais elles semblaient rattachées à un cadre qui s'est dressé verticalement dans le ciel. Il devait mesurer 800 à 900 pieds de long en hauteur, et 300 à 400 pieds de large.

LMH - A quelle distance se trouvait l'extrêmité la plus proche de vous ?

Steve - L'engin était à la verticale de la piste principale, pratiquement perpendiculaire, et depuis le parking où se trouvait le C-5, il devait y avoir 300 mètres.

LMH - Combien de personnes l'ont observé ?

Steve - Nous étions trois ou quatre, plus les quatre ou cinq policiers de sécurité qui étaient affectés au transport. Donc neuf en tout.

LMH - Et personne n'a remarqué le moindre bruit ?

Steve - Non, il était absolument silencieux ! Nous avons tous été surpris lorsque nous avons commencé à le voir, parce qu'il était descendu sans aucun bruit. Nous l'avions remarqué en le voyant descendre et se stabiliser à environ 150 mètres au-dessus du sol.

LMH - Qu'est-ce vous échangiez à ce moment-là ?

Steve - Rien. Nous étions stupéfaits. Je n'ai pas le souvenir d'avoir dit quelque chose en le regardant, ni que les autres aient parlé entre eux. Nous étions figés sur place, en train de voir une chose si peu familière que cela nous clouait sur place.

LMH - Que s'est-il passé ensuite ?

Steve - OK, l'énorme engin en forme de V était donc silencieux et stationnaire, et il a émis un rayon lumineux qui a éclairé le sommet du C-5. Il n'était pas dirigé vers nous. C'était comme un rayon laser, qui pointait directement vers la soute du C5.

Reconstitution
Steve a utilisé une photo d'un Galaxy C-5 pour représenter le rayon bleu-vert.

LMH - Quelle était la couleur et la largeur du rayon ?

Steve - Autant que je me souvienne il était vert-bleu et à peine plus large que l'avion, soit environ 8 mètres. Je parle seulement du fuselage, le rayon était dirigé vers la partie médiane du C-5.

LMH - C'est là que se trouvaient les conteneurs ?

Steve - Oui, à peu près dans cette zone.

LMH - Qu'est-il arrivé ensuite ?

Steve - L'émission du rayon a duré une dizaine de secondes, puis plus rien. Quelques secondes plus tard, l'Ovni est monté rapidement vers le ciel et il a disparu.

LMH - Est-ce que vous êtes aussitôt allés voir dans le C-5 si les caisses avaient été affectées ?

Steve - Non, mais les policiers d'accompagnement du C-5 y sont allés. Puis ils sont revenus, et nous ont dit qu'ils qu'ils allaient bientôt repartir, et que nous devrions partir également.

LMH - Savez-vous s'ils avaient essayé d'inspecter les conteneurs ? S'il y avait quoi que ce soit d'anormal à bord du C-5 ?

Steve - Non, Mais je me souviens d'un détail avant l'arrivée de l'Ovni. Nous parlions avec le groupe de sécurité de l'avion, et j'avais demandé au sergent : "Où allez-vous ensuite?" Il avait répondu : "Groom's Lake". C'est là que se trouve ce qu'on nomme aujourd'hui la Zone 51. A l'époque, ils disaient 'Groom's Lake'. J'avais demandé où ça se trouvait, et il m'avait dit "au Nevada".

LMH - Avez-vous eu l'occasion d'en apprendre davantage sur ce qu'il y avait dans les conteneurs ?

Steve - Non. Nous n'étions pas habilités à connaître cette information. Nous n'étions chargés que d'apporter un renfort de sécurité pendant que l'avion était au sol. Après quoi nous sommes retournés au poste, parce que notre service se terminait environ 40 minutes plus tard, et une autre équipe allait prendre la relève. Nous avons rapporté l'incident à notre supérieur, il nous a écoutés et a pris des notes.

Un Colonel de l'AFOSI menace Steve

Le lendemain, j'étais en service à partir de 16h, et jusqu'à minuit, mais affecté à l'un des postes de garde de la base de Vandenberg. Deux heures plus tard, un véhicule de fonctions s'est approché. Celui qui vint me trouver était habillé en civil; il a décliné son identité. C'était un Colonel de l'AFOSI ('Office of Special Investigations' de l'US Air Force).

Il m'a demandé si j'étais bien -------------. J'ai voulu savoir si c'était à propos de l'incident d'Ovni. Il a seulement répliqué : "Vous n'avez rien vu !" C'était tout. Mais il a répété, pour être sûr que j'avais bien compris : "Vous n'avez rien vu, n'est-ce pas ?!"

J'ai répondu : "Non, sir, je n'ai rien vu". Après cela il est parti.

Vandenberg map

LMH - Avez-vous évoqué l'incident avec vos collègues ?

Steve - Je n'ai jamais revu les deux autres types qui étaient avec moi ce soir là. Je ne me souviens pas que nous en ayons parlé. Je n'ai aucun souvenir de les avoir revus. J'ignore ce qu'ils sont devenus.

Le fait que l'officier de l'AFOSI n'ait même pas cherché à savoir ce que j'avais vu montre qu'il savait déjà ce qui s'était passé. Il voulait seulement s'assurer que je n'en parlerai à personne.

LMH - La séparation des témoins est une procédure courante, afin qu'ils ne puissent comparer leurs appréciations.

Steve - Oui, c'est ce que j'ai pensé. On a du les affecter rapidement vers d'autres postes. Ou bien ils ont pu refuser de coopérer avec l'AFOSI. Pour ma part, j'étais très jeune à l'époque, et je n'allais pas m'amuser à contrarier un Colonel de l'OSI. On n'a pas souvent l'occasion de se trouver en face d'un Colonel, le plus souvent on peut avoir affaire à des capitaines ou des Majors..

LMH - C'était une manière efficace de vous intimider...

Steve - Oui, ça a d'ailleurs bien marché. Sous-entendu : "Vous n'avez rien vu, et s'il vous prenait l'envie d'en parler, ça risquerait de tourner mal."

LMH - Que pensez-vous de tout ça aujourd'hui ?

Steve - Je pense qu'il s'agissait d'un engin alien, venu d'un autre monde. Pour moi, il s'intéressait à la cargaison du C-5. Il me semble évident que ça devait leur appartenir. On ne peut savoir a quoi pouvait servir ce rayon pointé vers l'avion, s'il s'agissait d'activer ou de manipuler ce qui se trouvait dans les conteneurs.

LMH - Pourquoi selon vous les gouvernements maintiennent-ils cette politique du secret ?

Steve - Ils nous ont menti depuis si longtemps qu'il leur est pratiquement impossible de le reconnaître, après plus de 50 ans. Je pense que les gouvernements craignent de ne pouvoir contrôler les populations. Ils collaborent probablement avec les aliens, s'échangent de l'information, et ça les occupe suffisamment pour ne pas avoir en plus à traiter des requêtes de la population mondiale qui pourrait s'attendre à ce qu'on les protège des aliens. Ca serait trop demander qu'ils s'occupent de tout ça." - Source

http://www.ovnis-usa.com/2010/03/21/un-ovni-sur-la-base-d...


Petite banniere 400x50

 

14:20 Publié dans On nous cache tout, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

07/01/2010

Invasion Los Angeles

Ce que les Iluminati-reptiliens excercent sur nous !

 Invasion Los Angeles

http://www.dailymotion.com/video/x72005_invasion-los-ange...

 

06/11/2009

GRIPPE A / UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT

Reportage à voir absolument !

Par la présente, j’invite toutes les personnes travaillant dans les médias à visionner un reportage d’enquête français exceptionnel et combien nécessaire.  Il est télédiffusé sur la chaîne ARTE en EUROPE depuis le 20 octobre.
 
TITRE :  GRIPPE A / UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT
 
RÉSUMÉ : Depuis que la grippe A a été déclarée pandémie mondiale par l'OMS, les gouvernements du monde entier se sont lancés dans des achats massifs de médicaments et de vaccins. La dépense est-elle en rapport avec la menace réelle ? Wolfgang Becker-Büser, ancien directeur du service chargé de la circulation des médicaments à l'Office pour la santé de la République fédérale d'Allemagne, soulève la question des intérêts commerciaux en jeu. Si des critiques s'inquiètent de l'efficacité du Tamiflu et des vaccins, d'autres s'interrogent sur leur nocivité. Plus généralement, certains estiment que le virus H1N1 vient à point nommé pour les hommes politiques de tous les continents.  Un reportage à ne pas manquer
 
Ou en ligne à cette adresse

 GRIPPE A / UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT

1x4 un virus qui fait débat
envoyé par grandeetoile. - Vidéos des dernières découvertes technologiques.

 

GRIPPE A / UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT

2x4 un virus qui fait débat
envoyé par grandeetoile. - Regardez plus de vidéos de science.

 

GRIPPE A / UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT

3x4 un virus qui fait débat
envoyé par grandeetoile. - Regardez plus de vidéos de science.

 

GRIPPE A / UN VIRUS QUI FAIT DÉBAT

4x4 un virus qui fait débat

Et l’incontournable: SILENCE ON VACCINE
L'ONF a permis la sortie du documentaire de Lina B. Moreco sous condition qu'aucune personne, aucun commerce,  ne puisse acquérir le film pour la revente. De plus aucune publicité ne sera faite pour faire connaître la sortie du DVD. Conséquemment la population ne sera pas informée de la sortie du documentaire.
 
VIVE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION CANADIENNE ET QUÉBÉCOISE ! Qu’il fait bon vivre désinformé et ignorant au CULBEC of CANADA!
 
Pour cette raison, je vous remercie de faire parvenir ce courriel à tous vos contacts, que l'information circule, et que la sortie du documentaire ne reste pas sous silence.

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&am...

24/07/2009

France : Le Ministère de la Défense gère la pandémie

Pourquoi n'est-ce pas le Ministère de la Santé qui gère la pandémie, mais le Ministère de la Défense ?

Pourquoi les contrats portant sur l'achat des vaccins ont-ils été classés secret défense ?

Le plan de gestion de la pandémie a été mis jour en février 2009, soit quelques semaines avant l'inauguration au Mexique du Laboratoire pharmaceutique SOFIA-AVENTIS et avant même que la pandémie de Grippe A n'ait été annoncée.

Comme ils sont prévoyants et comme ils nous aiment, n'est-ce pas ?

Serions-nous en guerre contre les USA pour craindre une éventuelle attaque bioterroriste de leur part, ou cela fait-il partie du plan de réduction de la population mondiale voulu par les instigateurs du Nouvel Ordre Mondial ?

Le plan de pandémie grippale.
Les articles 5 et 6 sont très intéressants.






10/07/2009

Attentats 9/11 : Un blog de soutien à Jean-marie Bigard

A découvrir : Un blog de soutien à Jean-Marie BIGARD et pour l'ouverture d'une internationale sur les attentats du 9/11 aus USA.

En hommage aux victimes des attentats et de toutes celles qui s'en sont suivies dans le monde à la suite de cette Effroyable Imposture. N'oubliez pas de signer la pétition.

http://911soutienabigard.hautetfort.com/


Retrouvons notre honneur et notre dignité humaine...!!!!