Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2010

L'histoire cachée du Monde

Très intéressant de prendre connaissance des deux versions de l'histoire de notre monde : l'officielle, des mensonges récurrents et millénaires, qui sert à faire avancer les moutons, et celle cachée qui est sans doute celle qui est la moins trafiquée et plus proche de la réalité.

Cliquez sur tous les liens .

 

 

Histoire cachée

 


- Les règnes de la nature

- Cycles d'humanité

- Mise en place du réseau magnétique

- Les cycles de glaciation

- Les planètes

     - Origine extra-terrestre

          - Arrivée des êtres de l'espace

          - Héliopolis (la Fraternité)

          - Extra terrestres les plus proches de nous

          - Le système solaire

     - Mondes disposant de vie humaine

     - Nouvelles planètes

     - Sirius

     - Vénus - Jardin des Hespérides

     - Mars

     - Le Soleil

     - La Lune

     - Les maîtres de la Terre

     - Les êtres de l'obscur

- Premières races humaines

- Age d'or

- Il y a 500 000 ans : Séparation entre l'homme et la divinité

- L'Hyperborée

- Il y a 300 000 ans : lignée de l'homme

- Lémurie

- Atlantide

     - Introduction

     - Démantèlement

     - Fin de la civilisation

     - Traces de l'Atlantide

     - Religion Atlante

     - Rescapés du Déluge

- 36000 avant Jésus Christ : "Début des temps"

- 50000 avant Jésus Christ : Disparition des animaux préhistoriques

- Peuple de Sem (Hyperborée), race Blanche

- Il y a 15 000 ans : Chronique d'Akakor

- Préhistoire

     - Hommes des cavernes

     - Géants

     - Extra terrestres

     - Hommes civilisés

     - L'écriture et le langage

- Mythologie

- Race Rouge : Indiens d'Amérique

- Race Noire

- Stonehenge

- Civilisation de Tiahuanaco

- 4000 ans avant Jésus Christ

- 3000 ans avant Jésus Christ : Début du patriarcat

- Sumer

- Egypte

     - Origine des Egyptiens

     - Dendérah

     - Le Grand Labyrinthe

     - Hiéroglyphes

     - Bateaux

     - Pyramides, Sphinx

          - Généralités

          - Leur concepteur

          - Date de leur édification

          - Leur architecture

          - Leur fonction

               - Tombeau

               - Condensateur d'énergie

               - Lieu d'initiation

               - Télépathie

               - Représentation du ciel

               - Calendrier

               - Archives

               - Accès au royaume souterrain

               - Télescope

               - phares radiesthésiques

          - Autres pyramides

     - Leur religion

     - Pharaons

     - L’Egypte et la médecine

- 1898 avant JC (Destruction de Sodome et Gomorrhe)

- Moïse

- Pythagore

     - LES EPREUVES (durée de quelques mois)

          - Sportivité

          - L'esprit de contradiction

          - Le courage

          - L'humilité, l'amour propre

     - 1er degré : LA PREPARATION (durée de 2 à 5 ans)

     - 2ème degré : LA PURIFICATION

     - 3ème degré : LA PERFECTION

- Mazdéisme

- Zoroastrisme

- Mayas

- Jésus Christ

     - Eglise

     - Lignée de Jésus

     - Origine de Jésus

     - Naissance de Jésus

     - Famille de Jésus

          - Parents de Jésus

          - Frères de Jésus

          - Mariage de Jésus

     - Initiation de Jésus

     - Le Christ

     - Le dernier repas

     - La crucifixion de Jésus

     - Les Evangiles

     - Marie (mère de Joseph)

     - Marie (mère de Jésus)

     - Joseph d'Arimathie

     - Marie Madeleine (Myriam de Magdala, Marie de Béthanie, Myriam de Béthanie)

     - Jean Le Baptiste

     - Jean, Lazare

     - Paul (Saül)

     - Divers

- Appolonios

- Manichéisme

- Mahomet (570 - 632)

- Lamaïsme, Bouddhisme

- Suaire de Turin

- Vierges Noires

- Arthur

- La pierre de Chintamani ou Norbu Rinpoch

- Quête du Graal

- Arche d’Alliance

- Celtes

- Mérovingiens

- Templiers

     - Leur origine

     - Cracher sur le crucifix

     - Fin des Templiers

     - La "survivance" des Templiers

- Cathares

     - Origine

     - Fin du catharisme

- Jeanne d'Arc

- Christophe Colomb

- William Shakespeare

- Henri IV

- Louis XIV - Masque de fer

- La révolution française (1789, 1792)

- LOUIS XVII

- Napoléon

- La guerre de Sécession (1861 - 1865)

- Les guerres coloniales

- Révolution Russe

- La première guerre mondiale

- La seconde guerre mondiale

     - Bombre atomique

     - Religion fasciste

     - Hitler et l'occultisme

     - Pétrole

- La guerre froide

- La guerre du Vietnam

- La guerre du Golfe

- 11 septembre 2001

- 2ème guerre du golfe

     - Pourquoi le président américain veut à tout prix renverser Saddam

- Divers

 

 

Source : http://www.infomysteres.com/histoire/histoire.htm

Dictionnaire extraterrestre : Chronologie des Histoires Terrestres et Extraterrestres

Très intéressante chronologie des histoires terrestres et extraterrestes.


Encore une fois nous retrouvons les "Reptiliens" que l'on nomme communément : Les Illuminati-reptiliens, les Maîtres du Monde.

Et encore une fois, on parle de manipulations génétiques "le péché originel", et des religions comme ayant été implantées sur Terre, en premier lieu pour manipuler les populations.

 

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
L'œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l'attribuer à Pascuser en citant son nom ainsi qu'un lien vers la page web utilisée. - Pas d'utilisation commerciale - Pas de Modification.

Chronologie des Histoires Terrestres et Extraterrestres

– 500 000 000 : La race des maîtres du système solaire d'Aldébaran a commencé à coloniser d'autres planètes similaires à la Terre car leur planète devenait inhabitable (suite à une expansion de leur étoile. C'est un peuple de maîtres, d'hommes dieux blancs (aryens) et de différentes races humaines. La dégénérescence des maîtres a donné naissance à des mutants. Les 2 races se respectent. Plus les races se mélangeaient, plus le développement spirituel se dégradait. C'est ainsi que des races inférieures auraient été évacuées dans des vaisseaux vers d'autres planètes habitables. Ils ont colonisé dans notre système solaire : planète Melona (qui aurait existé entre Mars et Jupiter, là où se trouvent les astéroïdes aujourd'hui) ; puis Mars, puis la Terre.

– 75 000 000 : Une catastrophe a lieu au sein du groupe de 75 planètes de la Fédération Intergalactique, ayant pour résultat un désert culturel virtuel à cause de la fragmentation. Sur-population et guerre. La Terre est dévastée par des forces nucléaires : le Mur de Feu.

– 65 000 000 : Guerre entre deux groupes extraterrestres ennemis (l’un humanoïde provenant de Procyon, l’autre, Reptilien provenant d’une autre dimension) qui a lieu principalement en orbite et haute atmosphère de la Terre résultant en un grand cataclysme qui détruit les dinosaures. Ceux de Procyon étaient arrivés les premiers sur Terre et avaient établi des colonies, pour exploiter le cuivre, servant de base à une technologie avancée pour produire des champs de force. Les Reptiliens sont venus après pour la même raison et il y a eu conflit. Une bombe expérimentale larguée dans les océans a eu des effets inattendus et dramatiques provoquant ce cataclysme. La plupart des humanoïdes ont été tués. Pour une raison mystérieuse, les reptiliens ont perdu leur intérêt pour la Terre et l’ont quitté. Hiver nucléaire qui décime les dinosaures. Une race de petits dinosaures qui marche à deux pattes survit et évolue selon une forme vaguement humanoïde. Evolution et séparation en sous-espèces multiples pendant 20 000 000 d’années. Ils forment les reptiliens terriens.

– 50 000 000 : Ceux que les humains appellent les entités d’Orion passent à travers une singularité sous la forme d’un anneau trou noir (un portail) près d’Arcturus à partir d’un point dans Andromède (la galaxie d’Andromède) et entrent dans notre galaxie. Ils s’installent dans le système Lyrien.

– 22 000 000 : Les guerres Lyriennes. L’explosion crée la nébuleuse d’Orion. Des parties de la population vont vers les Hyades, Véga, et le système d’Erra.

– 18 000 000 : Les grands êtres de Vénus décidèrent de prendre la Terre sous leur protection. Ils s’installent à Shambhalla, à l’intérieur de la Terre (dans une dimension non matérielle). Ils sont désignés sous le nom de « Grande Fraternité Blanche » et restent depuis pour guider les hommes à travers le temps. Ils ont apporté le « principe » humain sur Terre. C'est la résidence tangible de Kristos

– 15 000 000 : Restent seulement 3 sous-espèces des Reptiliens terriens.

– 10 500 000 : Les premiers humanoïdes apparaissent sur Terre en différents endroits simultanément du globe : les races naissent.

– 10 000 000 : A travers les manipulations génétiques, les Reptiliens terriens fusionnent les 3 sous-espèces restant de leur évolution.

– 1 500 000 : Une race d’humanoïdes à cheveux blonds et peau blanche, les « Elohim »,arrivent d’Aldébaran sur Terre, intéressée par l’espèce des humanoïdes singes de la Terre. Ils décident de les aider en les faisant évoluer génétiquement pour s’en servir comme « d’esclave » dans des guerres futures. Les Elohim sont venus plusieurs fois vérifier l’évolution de l’espèce humaine modifiée par eux, avec des périodes entrecoupées de plusieurs dizaines de milliers d’années.

– 700 000 : Les premiers hommes sachant parler et ayant une technologie apparaissent. Les humains évitent tout contact avec les Reptiliens terriens conformément aux ordres de leurs créateurs les « Elohim ». Les Elohim qui veulent l’exclusivité de la planète pour les hommes n’aiment pas les reptiliens terriens.

– 500 000 : La Terre était divisée en deux : Au sud, les volcans crachant le feu et au Nord, les glaces. La rencontre des deux a produit durant des milliers d'années un épais brouillard qui voilait la voûte céleste. Les hommes de cet époque étaient différents de nous. Ils étaient très grands et avaient le front bas. Le brouillard, en les empêchant de voir l'extérieur des choses, les obligeait à regarder à l'intérieur d'eux-mêmes. Peu à peu, en même temps que le brouillard disparaissait, les hommes se mirent à regarder à l'extérieur d'eux et oublièrent de regarder en eux : en faisant cela, ils oublièrent Dieu. La rupture de l'homme à sa divinité a marqué également la fin de l'amitié qui liaient les hommes aux animaux. Il y avait sur Terre des espèces humaines qui avaient développé des civilisations hautement évoluées.

– 300 000 : « L’Onde » est apparu (barrière de fréquence qui voyage dans l'espace et qui sert de passage entre les différents univers pour faciliter les communications entre Entités de différentes densités). Avec elle, restés inaperçus, certains Orions – les “dieux” – mi-humains, mi reptiliens (appelées "Lizzies") ont sauté sur la scène. Comme pour tous ceux qui ne servent qu’eux-mêmes, leur existence stagnait, ils aspirèrent à la physicalité, acquirent de la gravité, dispensèrent une angoisse calculée. Exaspérés par leurs peurs et leurs limites, ils se nourrirent des énergies psychiques de leurs voisins et se vautrèrent dans le sang. Haine, luttes, crainte, regrets amers et guerres furent le terreau dans lequel fut cultivé le jardin de la race humaine. Comme leur propre monde expirait, ils firent entrer leurs concitoyens et gouvernants dans des vaisseaux qui devaient atterrir sur Terre 12 générations plus tard. Des explorateurs furent envoyés pour préparer la Terre à leur arrivée. La Terre, fenêtre ouverte sur l’Univers, bibliothèque vivante, était devenue un immense terrain d’expérience. Il n’y aurait pas d’invasion. Les masses serait mise en esclavage de par leur propre libre arbitre. Ils modifient l'ADN de l'homme pour mieux pouvoir le contrôler. Ils se font passer pour des « dieux ». Ils créent des "systèmes fondés sur l'ignorance parce que telle est la façon dont ils croient devoir fonctionner". C’est le début de la lignée de l’ Homo Sapiens sapiens. Maîtres en ingénierie génétique ils ont brûlé dix codons de notre ADN, en ont laissé 2; ont réduit nos 135 paires de chromosomes à 23.

– 235 000 : Apparition de la civilisation Lémurienne (appelée aussi civilisation de la Terre de Mu, la Lémurie et Mu sont des continents).

– 208 000 : L’Empire Marcab commence. Les groupes négatifs d’Orion (les gris au long nez) et leur race de clones esclaves (les gris à grosses têtes) apparaît.

– 150 000 : Le premier conflit Lyrien.

– 120 000 : Implantation religieuse : implantée d’abord pour manipuler la population.

– 100 000 : Les Lyriens visitent les régions polaires de la Terre et établissent une colonie : l’Hyperborée.

– 89 000 : La technologie se développe jusqu’à un haut niveau dans la société Lyrienne sur Terre.

– 75 000 : Guerre Interplanétaire dans le système solaire qui détruit Maldek (appelée aussi Kantek ou Mallona), la 5ème planète, qui devient la ceinture d’astéroïde. Apogée de Mu qui disposait d'un très haut degré de civilisation. Elle maîtrisait l'atome (pour le bien). La lévitation était usuelle. A une période indéterminée, la population qui entourait Mu (la Lémurie) se divisa en deux factions opposées : celle qui prônait le pragmatisme et celle qui accordait la primauté au spirituel. Les pragmatiques émigrèrent vers les îles Poséides (Atlantide) et les tenants de la spiritualité aboutirent en Inde (empire Rama).

– 50 000 : Les groupes Pléïadiens fuient le système Lyrien. Certains viennent sur Terre. Les Anciens emprisonnent les entités négatives paraphysiques sous la surface, bloquées à une fréquence particulière. Première destruction de l’Atlantide par des raz-de-marée (basculement de l’axe des pôles) . L'Atlantide devient plusieurs îles

– 49 000 : Les groupes Pléïadiens et les Atlantes vivent en paix sur Terre. Période de l’ancienne Atlantide. 70 000 scientifiques.

– 40 000 : Conflit sur Terre. Guerre nucléaire. 2000 fuient la Terre pour le système de Pégase. La Terre devient radioactive.

– 33 000 Les Pléïadiens reviennent et reconstruisent l’Atlantide : période de la nouvelle Atlantide. Clonage génétique et technologie du cristal. Des races d’esclaves sont créées.

– 32 000 : Les guerres Atlantéens-Mu. 12 000 dissidents quittent la Terre.

– 28 000 : Deuxième destruction de l’Atlantide. La plupart des îles constituant l'Atlantide furent englouties sauf Poséidéa, Aryan et Og

– 20 000 : Engloutissement de la Lémurie (le continent de la Lémurie)

– 14 000 : La loi de l’Unique est établie en Atlantide. Implantation religieuse constructive.

– 12 400 Les descendants des 12 000 qui ont quitté la Terre 20 000 ans auparavant, dirigés par Arus, retournent sur Terre et provoquent les Atlantes. Les Gris décident d’utiliser les humains comme esclaves contre les Pléïadiens.

– 12 000 : Mu est engloutie (Mu et Lémurie sont des vestiges de Gondwana qui a été démantelé par des cataclysmes).

– 10 500 : La Grande Pyramide (Kheops) est construit juste avant le déluge. Elle contient une grande partie des archives Atlantes. Construction du Sphinx antérieure (mais quand ?) Le Sphinx représente un lion, l’âge du Lion étant à cette époque. Tout le corps du sphinx est marqué par l'érosion (sauf la tête). L'érosion serait due par des précipitations (pluies) et non des crues. Il y a des galeries secrètes galeries sous le Sphinx et sous la Grande Pyramide, découvertes de nos jours mais tenues secrètes. Les archives atlantes sont à mi chemin entre le Sphinx et la pyramide des Archives (encore introuvée).

– 10 200 La société Gris-Marcarb est fragmentée après la guerre. Des groupes de mercenaires continuent de subsister grâce à des produits biologiques provenants d’humains et d’animaux et font l’expérience des sensations du champ émotionnel humain.

– 10 000 : Troisème destruction de l’Atlantide (rapportée par Platon). La civilisation Atlante sur Terre est décimée : Grand déluge(déluge de Noé). Les rescapés se sont réfugiés sur les "cinq hauts plateaux du globe : Iran, Himalaya, Abyssinie, Montagnes Rocheuses, Altiplano péruvien et aussi dans les Pyrénées, Yucaa et Egypte par voie aérienne.". Les trois dernières îles sont englouties. La destruction des vestiges est progressive sur 3000 ans à cause des sursauts de la croûte terrestre durant cette période.

– 8 000 : Période où les Pléïadiens se croisent génétiquement avec les humanoïdes Terreiens. Les races de blonds visitent la Terre.

– 7 000 : Fin de la destruction de l’Atlantide.

– 6 000 : Nait la nouvelle Hyperborée (des êtres en provenance d’Aldébaran ?) (mère du royaume de Thulé), également appelée "Le Pays Blanc", "Pays des Sept Bœufs" (car 7 étoiles guident sa destinée et forment aujourd'hui un chariot), ou "Septentrion" (Septem triones = 7 bœufs en latin)).

– 5 000 : De nombreuses batailles ont eu lieu entre les « Elohim » et les Reptiliens terriens par le passé. Les dernières batailles en surface et en orbite ont lieu à cette époque. Les « Elohim » eux-mêmes, divisés, se battent entre eux. Guerres rapportées dans les mythes religieux humains. (le « Bien », les Elohim, contre les « Mauvais », les reptiliens, le « Serpent »). Les Elohim quittent mystérieusement la Terre. Les Reptiliens vivent dans les sous-sols de la Terre, physiquement, dans des réseaux de caverne gigantesques.

– 4 000 : Les Aryens et les groupes extraterrestres implantés entrent en conflit. Explosion nucléaire dans la zone du Pakistan moderne.

– 3 400 : Les Pléïadiens quittent la Terre.

– 3 000 : Les Séthiens intéragissent avec les habitants de ce qui est maintenant l’Egypte, et essaient de prendre le contrôle de la planète et enfin essaient de la vendre aux Pléïadiens. Quelques unes des pyramides sont construites.

– 1 900 : Destruction de Sodome et Gomorrhe.

– 1 500 : L'orbite de la Terre traverse la bande de gaz et de poussière constituant la zone extérieure des protoplanètes, et ces poussières ont coloré en rouge les mers et les continents terrestres. La surface de la Terre se souleva, des tremblements de terre secouèrent notre planète. Des îles sombrèrent sous les flots. Les océans balayèrent les continents. La Terre bascula sur son axe. La majeure partie de la population du globe fut anéantie. C'était le chaos total. Moïse franchit la Mer Rouge avec son peuple qui était aussi bien composés de juifs que d'égyptiens (car il était prince d'Egypte). Moïse était un égyptien et non un hébreux. Il y avait une langue de terre qui franchissait la mer, et les israélites la franchirent librement et de leur plein gré. Ce pont de terre s'effondra sous le poids des troupes et des machines, ce qui les noya...". Il y eut 12 commandements de Moïse mais deux furent gardés secrets car trop ésotériques. Ils ne seront révélés que dans 3 ou 4 siècles (après lan 2000) si l'homme passe dans l'ère du verseau

- 7 : Naissance de Jésus. "Jésus de Nazareth" est une déformation de "Jésus le Nazaréen." Jésus n'est donc pas originaire de Nazareth. Les Nazarites (âmes guerrières) ou Nazaréens, termes utilisés par les descendants de Moïse, sont en fait des Esséniens. Jésus a suivi la plupart de leur enseignement (en bas âge) chez eux. Quatre sectes sont répandues au premier siècle : les Sadducéens, les Pharisiens, les Zélotes (dont le chef est le Maître de Justice), et les Esséniens. Les Esséniens masquaient leur savoir sur des faux livres. Ils avaient des codes pour reconnaître les vrais des faux. Les manuscrits de la Mer Morte sont ainsi codés (découverts en 1947). Des textes truqués viennent se rajouter aux Vérités mais seuls les initiés savent. Les esséniens représentaient l'activité extérieure de la « Grande Fraternité Blanche » à laquelle appartenait la plupart des apôtres. Jésus, de 6 à 16 ans, était normal et se développa normalement. Il apprit les commandements de la Fraternité essénienne. Ensuite il alla en Inde, Perse, et Egypte. De 13 à 16 ans, Jésus partit en Inde pour purifier et désintoxiquer son corps physiquement et mentalement. Il alla un an en Perse pour apprendre la médecine et à coordonner les énergies. La plupart du temps, il le passa en Egypte. Jésus a mis 17 ans pour transformer son corps et accueillir Kristos, le Soleil. Lors de son apprentissage Jésus apprit les enseignements du bouddha, le Verbe de Krishna, les techniques de guérison, la transmutation des éléments, le contrôle du souffle. Le stade capital de la sublimation de Jésus fut accompli au cœur de la Grande Pyramide à l’endroit où toutes les énergies peuvent être focalisées en un point qui relie l’atome germe de tout être avec l’esprit de cette création. Ainsi l’esprit de Kristos pénétra-t-il en celui de Jésus. Qu'a fait Jésus de son adolescence à 30 ans ? "Il a été emmené sur d'autres mondes pour être préparé à vivre certaines énergies. Il a aussi été amené sur certains lieux très privilégiées de ce monde pour être enseigné sur certaines énergies dont il aurait besoin pour supporter l'adombrement christique."

1 908 : Un vaisseau extraterrestre s’écrase en Sibérie, à Tunguska : le moteur à anti-matière explose.

1 920 : Les Gris continuent la manipulation des humains et l’expérimentation sur les animaux.

1 937 : Les Allemands récupèrent un disque écrasé.

1 938 : Une expédition allemande en Antarctique a été menée par le porte-avion Schwabenland. Plus de 100 sous-marins disparurent dans la Nouvelle Souabe (région sans glace avec des lacs) pour retrouver des entrées du royaume souterrain. Durant le IIIème Reich, il y eut deux grandes expéditions des SS dans les Himalaya pour trouver de telles entrées. D'autres dans les Andes, la montagne de Matto Grosso, Santa Catarina, la Tchécoslovaquie et l'Angleterre. Hitler était un mystique, un occultiste. Il connaissait les récits des hyperboréens et de la race aryenne qui habitait l'Hyperborée. Il savait également que les descendants de ces derniers sont présents sous Terre. Son idéologie de purification des races vient de là (dommage que l’histoire officielle n’en dise rien !) Hitler a eu à cœur de trouver les entrées du royaume souterrain d'Agartha pour contacter les descendants.

1 945 : Les allemands après la guerre de 39/45 se sont réfugiés sous Terre (pour retrouver les descendants des Hyperboréens).

1 949 : Plusieurs disques s’écrasent au Sud-Est des USA.

1 954 : Des Pléïadeiens contactent le gouvernement US et offrent une aide spirituelle en échange de la destruction de la totalité des armes nucléaires présentes sur Terre. Aide refusée.

1 956 : Le gouvernement US commence ses relations avec les Gris qui apportent des dons technologiques en échange des enlèvements d’humains et des expérimentations sur les animaux.

1 962 : Une sonde inhabitée s'est posée sur Mars et a découvert des conditions de vie qui permettraient la vie humaine sur cette planète. Une colonie humaine a été conçue sur Mars (colonisation tenue secrète du reste de l’humanité)

Source : http://www.conspirovniscience.com/ET_histoire.php

Voir à partir du lien ci-dessus, le dictionnaire des races extraterrestres.

Le fichier à télécharger : ICI


24/08/2010

L'emprise des dragons noirs

 

 

 

 

 


1 - Aliens et parasitisme : analyse sur une possible emprise extraterrestre sur la conscience humaine.
2 - Le coeur du sujet : Archontes, flyers et reptiliens : les archontes gnostiques seraient-ils les "Gris" et les reptiliens des temps modernes.Un article de John Lash.

3 - L'interview de John Lash : un exégète des évangiles du Nag Hammadi nous parle de la pensée gnostique, des archontes et de leurs influences sur la conscience.

 

http://www.karmapolis.be/intro/accueil.htm


L'Humanité habrite deux races bien distinctes

Serait-il possible que la race humaine soit, en réalité, fondamentalement scindée en deux ? Serait-il concevable qu'au-delà des apparences physionomiques l'humanité abrite, en vérité, deux races humanoïdes bien distinctes ?

2-races.pngL'idée qu'il y ait effectivement deux races différentes d'êtres humains peut surprendre car, bien entendu, ceci ne fait habituellement pas les manchettes. De plus, cette notion, à première vue, ne semble pas concorder directement avec nos expériences quotidiennes. Nous sommes accoutumés à penser en termes de physionomie : il y a des Asiatiques, des Blancs (caucasiens), des Noirs (négroïdes)... Nous y voyons donc, depuis toujours, plusieurs "races" fragmentant l'humanité en groupes identifiables. Les récentes poussées technologiques entourant le génome ont d'ailleurs tôt fait de catégoriser, dresser l'historique, ainsi qu'établir des tableaux de caractéristiques pour chacune de celles-ci.

Mais il existe une connaissance, parfois dissimulée dans certains enseignements dits "ésotériques" ou "occultes", selon laquelle l'être humain est, à la base, issu de deux races bien distinctes. Cette réalité, bien que peu connue, est étudiée et analysée par certains, et ce, dans différents domaines tels que la politique, la sociologie et la psychologie, et ils en sont tous venus plus ou moins à la même réalisation : il y a certains humains qui ne sont pas vraiment... "humains" !

Mais alors, qu’est-ce qu’un humain? Qu’est-ce qui définit l’humanité d’un être?

Voici ce que l’on peut trouver dans le dictionnaire :

Humain, adj. Qui est sensible à ce que peut ressentir son prochain.

Synonymes d’humain : Charitable – altruiste, bon, charitable, compatissant, fraternel, généreux, humanitaire, qui a bon cœur.

Humanité, n.f. 1) Bienveillance ou compassion pour les malheurs d’autrui. (Traiter quelqu’un avec humanité). 2) Caractère d’une personne dont la nature humaine est très manifeste.

Synonymes d’humanité : Altruisme – aide, allocentrisme, altruisme, amour (d’autrui), assistance, bénévolat, bienveillance, bonté, charité, compassion, dévouement, don de soi, empathie, entraide, extraversion, fraternité, générosité, gentillesse, pitié, sensibilité, serviabilité, solidarité, sollicitude. Sensibilité – affectivité, âme, attendrissement, coeur, compassion, émotivité, empathie, pitié, romantisme, sensibilité, sentiment, sentimentalité, sympathie, tendresse, vulnérabilité.

En bref, ce sont les émotions qui caractérisent notre race : la faculté de ressentir de l’empathie, de l’amour pour son voisin, son prochain, l’aptitude à la bonté, à la sensibilité, aux sentiments d’entraide, de fraternité, de solidarité, etc., la capacité de la considération externe, de se « mettre à la place » d’un autre (qu’il soit humanoïde ou non) et de guider ainsi nos actions (qui ont immanquablement des répercussions) qui nous distinguent.

Naturellement, nous avons tous la sincère conviction que tous les êtres humains ont cette prédisposition particulière. Nous croyons tous, à quelque niveau que ce soit, que tous les hommes et toutes les femmes sur cette planète possèdent cette tendance à la bonté, que tous ressentent les émotions caractéristiques de notre quotidien : amour, peine, joie, honte, regret, amitié, etc. La plupart d’entre nous sont même convaincus que peu importe les actions commises et les paroles dites par certains individus, qu’ils « ne sont qu’humains, après tout ». Que ce soit G.W. Bush, Hitler ou Jack l’Éventreur, nous sommes persuadés qu’il y a en eux un « enfant blessé » ou simplement qu’ils ont une carence affective quelconque ou qu’ils ont besoin d’une aide phychologique.

Nous le croyons, car nous faisons de la projection.

Pourtant, certains « criminels » nous paraissent tellement « inhumains » que nous avons de la difficulté à concevoir le comment et le pourquoi de leurs actions. Et si, après tout, ils étaient réellement « inhumains »? S’il existait un type d’humanoïde qui ne soit pas doté d’émotions?

Boris Mouravieff, auteur de Gnosis, traite ainsi de cette réalité, dans la terminologie particulière des Enseignements de la Tradition :

Dans le premier tome de Gnosis, nous avons déjà fait référence  plusieurs fois à la coexistence de deux races essentiellement différentes : l’une constituée d’Hommes, et l’autre d’Anthropoïdes.

[…] Les Écritures Saintes contiennent plus d’une référence au sujet de la coexistence sur notre planète de ces deux humanités, qui sont maintenant de forme similaire mais d’essence différente.

[…] L’ivraie humaine, les êtres de la race anthropoïde, sont les descendants de l’humanité pré-adamique. La principale différence entre l’homme pré-adamique contemporain et l’homme adamique – une différence qui n’est pas perçue par les sens – est que le premier ne possède pas les centres supérieurs développés [la conscience émotionnelle] qui existent chez le second et qui, bien que déconnectés de sa conscience ordinaire depuis la Chute [l’Événement marquant l’arrivée de la race d’hommes], lui offrent cependant une possibilité réelle d’évolution ésotérique [d’éveil]. Mis à part cela, les deux races sont similaires : elles possèdent les mêmes centres inférieurs [la conscience matérielle/matérialiste], la même structure de la Personnalité et le même corps physique, bien que la plupart du temps cela soit plus prononcé chez l’homme pré-adamique que chez l’homme adamique… (p. 108-109).

Une race, littéralement, dont la physionomie est la même, mais à laquelle il manquerait totalement la faculté émotionnelle?

La majorité d’entre nous argumenterait qu’il est impossible qu’il en soit ainsi sans que nous nous en apercevions. En effet, un être humain n’ayant aucune émotion ne ressemblerait-il pas à un robot : sans intonation dans la voix, sans expression faciale et sans langage corporel?

Cette conclusion hâtive tend à oublier un fait pourtant bien connu : l’énorme faculté mimétique des êtres humains. En effet, nos connaissances à ce sujet nous démontrent que, bien au contraire, ces personnes sont des plus « normales » et qu’il nous est pratiquement impossible de les reconnaître.

Ce savoir ancien refait surface – de plus en plus – dans divers domaines et sous diverses appellations telles que : psychopathie, sociopathie, pathocratie, etc. Évidemment, la première image que nous avons du psychopathe est celle qui se limite au tueur en série, au détraqué dément assoiffé de sang, mais cette notion est très pernicieuse car elle est, dans la majorité des cas, totalement fausse, puisque seul un faible pourcentage des psychopathes deviennent manifestement ces grands criminels. En effet, le psychopathe standard a tout de l’humain ordinaire : il rit, il pleure, il a un(e) conjoint(e), des enfants, un emploi et paie habituellement ses taxes ! Comme le dit Mouravieff , il y a une « différence qui n’est pas perçue par les sens« .

H. Cleckley, dans son ouvrage Le masque de santé mentale, en dit ceci :

L’observateur est confronté à un masque convaincant de bonne santé mentale. Toutes les caractéristiques extérieures de ce masque sont parfaites. Il ne peut être enlevé ou pénétré par l’effet de questions dirigées vers des niveaux de personnalité plus profonds.

[…] Les processus mentaux conservent leur normalité lors des enquêtes psychiatriques et des tests techniques conçus pour mettre en évidence la preuve pas toujours claire d’un dérangement.

L’examen ne révèle pas seulement un masque ordinaire à deux dimensions mais aussi ce qui semble être l’image structurelle solide et substantielle d’une personnalité saine et rationnelle.

[…] De plus, cette structure de la personnalité fonctionne dans toutes les situations théoriques d’une manière apparemment identique à celle d’une personnalité dotée d’un fonctionnement normal et sain.

[…] En outre, l’observateur reconnaît les expressions verbales et faciales, les tons de la voix, et tous les autres signes que nous avons coutume de considérer comme manifestant la conviction, l’émotion et la conduite d’une vie normale telle que nous la connaissons nous-mêmes et la supposons chez les autres.

Toutes les évaluations émotionnelles et les jugements de valeur sont sains et appropriés quand le psychopathe est testé lors d’examens oraux.

C’est seulement très lentement et à la suite d’un processus complexe d’estimation ou de jugement basé sur une multitude de petites impressions que nous finissons par être convaincus qu’en dépit de ces processus rationnels inaltérés, de ces manifestations émotionnelles normales et de leur déroulement cohérent dans toutes les situations, nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine.

Cette appareillage psychique à la mécanique bien huilée reproduit de façon cohérente, non seulement des  raisonnements humain convaincants, mais simule également de manière appropriée les émotions humaines classiques en réponse à la presque totalité des divers stimuli de la vie.

Cette réplique d’un homme complet et normal est tellement parfaite qu’aucune personne l’examinant en milieu clinique ne peut indiquer en termes scientifiques ou objectifs pourquoi ou en quoi cet homme n’est pas réel.

Et pourtant nous finissons par savoir ou par avoir la sensation de savoir que la notion de réalité, en tant qu’expérience pleine et saine de la vie, est ici absente.

En effet, par expérience, les psychopathes sont des êtres, à première vue, attachants, sympathiques et souvent très humoristiques. Ce sont aussi régulièrement des gens qui nous semblent en pleine possession de leurs moyens, confiants et « en contrôle de la situation ». D’ailleurs, il n’est pas rare de les envier pour ces dernières caractéristiques. Nous verrons plus tard pourquoi, en réalité, ils sont si sûrs d’eux.

Mais comment expliquer alors qu’un être sans conscience émotionnelle puisse être attachant, aimable et agréable? Regardons à nouveau ce que H. Cleckley en dit :

…nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine.

Afin de tenter de comprendre les raisons sous-jacentes d’un tel mimétisme (expressions de regret, d’amour, de tristesse, etc.) alors qu’il n’y a aucun réel sentiment derrière les agissements des psychopathes, il faut considérer un aspect important de cette « race » : leur nombre. Selon Andrew M. Lobaczewski (auteur de Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques), seulement 6% de la population est de nature psychopathique, c’est-à-dire sans « humanité ». Ce chiffre – variant d’une étude et d’un auteur à l’autre – représente une réalité clé qui régit le fonctionnement des psychopathes : ils sont minoritaires, très minoritaires. Pourquoi alors réellement s’en soucier puisqu’ils sont en si petit nombre ? Parce que les implications sous-jacentes d’un tel type d’humain dans nos sociétés sont hautement importantes et ceci nous concerne tous. Comme le dit Mouravieff :

À partir de là, la coexistence de ces deux types d’humains et la compétition qui en fut le résultat, devinrent la norme. […] Nous pouvons constater qu’au cours des siècles, et même encore à notre époque, les hommes adamiques, dans leur condition postérieure à la chute, ont été et sont encore généralement dans une position inférieure à celle des hommes pré-adamiques [les psychopathes].

Pourquoi en serait-il ainsi, alors que l’humain, qui possède une conscience morale, une conscience émotionnelle, est largement majoritaire? Voici comment Martha Stout, auteure de The sociopath next door, nous amène à y réfléchir :

Imaginez – si vous pouvez – ne pas avoir de conscience, pas du tout, aucun sentiment de culpabilité ou de remords peu importe ce que vous faites, aucun sens de limitation, d’attention pour le bien-être des étrangers, des amis, ou même des membres de la famille. Imaginez aucune lutte avec la honte, pas une seule dans toute votre vie, peu importe quel genre d’action égoïste, paresseuse, nuisible, ou immorale vous aviez fait.

Et feignez que le concept de responsabilité vous soit inconnu, sauf comme un fardeau que les autres semblent accepter sans se poser de questions, comme des imbéciles crédules.

Ajoutez maintenant à cette fantaisie étrange la capacité de cacher aux autres que votre conformation psychologique diffère radicalement de la leur. Puisque chacun suppose simplement que la conscience est universelle parmi les gens, cacher le fait d’être sans conscience vous est presque facile.

Vous ne vous retenez pas de vos désirs par la culpabilité ou la honte et vous n’êtes jamais confronté par d’autres pour votre sang-froid. L’eau glacée dans vos veines est si bizarre, si complètement en dehors de leur expérience personnelle, qu’ils devinent même rarement votre condition.

Autrement dit, vous êtes complètement sans contraintes internes et votre souveraine liberté  de faire comme il vous plaît, sans tourments de conscience, est fort à propos invisible au monde.

Vous pouvez faire tout, et même votre avantage étrange sur la majorité des gens, qui sont tenus en ligne par leurs consciences, restera très probablement non découvert.

Comment vivrez-vous votre vie?

Que ferez-vous avec votre avantage énorme et secret et avec le handicap correspondant des autres gens (la conscience)?

En effet, que ferions-nous? Pour répondre à cette question et comprendre un peu plus en profondeur le monde des psychopathes, il faut remonter à leur naissance. Imaginons que 6 enfants sur 100 viennent au monde ainsi : sans conscience émotionnelle, sans capacité de remord, de compassion et de regret.

Peu de temps leur sera nécessaire avant de se rendre compte qu’ils sont différents. Ils ne comprendront pas – car ils n’en ont pas la possibilité, les mécanismes internes – les raisons qui poussent les gens à des comportements « étranges » tels que la honte et la culpabilité, mais ils comprendront rapidement que s’ils veulent « survivre » dans cet environnement incompréhensible (où ils sont minoritaires), ils se doivent de cacher leur différence, ils se doivent de « jouer le jeu » par imitation afin de ne pas être identifiés comme « différents ». Ainsi, en très peu de temps ils sauront 1) se reconnaître entre eux et se regrouper et 2) duper habilement (avec de fausses réactions émotionnelles) leur entourage. Qui plus est, les « fardeaux inutiles » de la majorité (honte, regret, compassion, etc.) deviendront rapidement pour eux un terrain de jeu, une caractéristique « amusante » avec laquelle ils peuvent se jouer astucieusement de nous. Avec le temps, ce qui n’était qu’un simple jeu afin d’obtenir certains avantages deviendra un art, littéralement une façon de vivre. Ces êtres deviendront des manipulateurs hors pair, des menteurs chevronnés pour qui les arnaques les plus subtiles n’auront aucun secret. Abus de confiance, duperies, chantage émotionnel, impostures et escroqueries seront pour eux, littéralement, un art de vivre.

Cette façon d’être ne fera que croître et se raffiner avec les années, au fur et à mesure que leur maturité intellectuelle grandira. Ainsi, il en résultera des êtres dont la position, à l’intérieur de leur classe sociale, sera issue de cette mécanique d’imposture et de chantage subtil. Ils n’auront pas gravi les échelons par dévouement honnête, mais bien par tricherie et manipulation.

N’ayant aucune conscience émotionnelle, la vie spirituelle n’a pour eux aucune signification. Bien que certains utiliseront pleinement la naïveté des autres pour devenir des gourous et autres types de charlatans, ce n’est que l’aspect matériel qu’ils percevront en toutes choses. L’incompréhensible compassion des gens se transformera pour eux, s’ils savent bien l’utiliser (et ils le savent!), en un avantage matériel, qu’il soit sous forme de sommes d’argent, de position de pouvoir, de célébrité ou tout simplement d’une voiture de luxe.

À petite échelle, que ce soit dans la cellule familiale ou dans le voisinage, il ne pourrait s’agir que d’être vigilant face à ce type d’individu, sans plus, mais cette réalité est tout simplement inconnue de la majorité d’entre nous et de ce fait nous avons, envers tous les gens que nous connaissons, l’intime conviction qu’ils sont « humains ». Cette situation prend une inquiétante dimension lorsque nous devons admettre qu’il y aura donc plus ou moins 6% de psychopathes dans toutes les classes de la société et, étant donné leur nature, en pourcentage probablement plus élevé dans des milieux d’influence et de pouvoir tels que : la médecine conventionnelle (par opposition à la médecine holistique), les établissements d’enseignements, la haute direction des institutions financières et des multinationales (qui ne pensent qu’en termes de rentabilité), ainsi que – à notre grand malheur – les systèmes juridiques, les forces de l’ordre et les gouvernements. Ne perdons pas de vue que cette situation existe depuis des temps immémoriaux et pourrait bien être à la source de tout le concept de la lutte entre le « bien et le mal ».

Des manipulateurs de premier ordre, connaissant toutes nos faiblesses et les utilisant de façon quotidienne pour atteindre leurs buts matérialistes et se reconnaissant entre eux dès l’enfance : n’y aurait-il pas lieu de parler d' »élite »? Non pas de race supérieure, mais bien de race dominante et contrôlante?

La haute incidence de la sociopathie dans la société humaine a un effet profond sur le reste d’entre nous qui devons, aussi, vivre sur cette planète, même ceux de nous qui n’avons pas été cliniquement traumatisés. Les individus qui constituent ces 4 pour cent drainent nos relations, nos comptes bancaires, nos accomplissements, notre respect de soi, notre paix même sur Terre. [Martha Stout, The sociopath next door]

Nous n’avons qu’à réfléchir à l’état actuel de la société nord-américaine, dont l’influence envahissante a tendance à infecter tout le reste de la planète : une société basée sur le plaisir que procurent les biens matériels, sur une consommation à outrance, sur la performance et l’accomplissement matériel, dont la valeur de chaque individu est estimable en $ et pour qui les coutumes étrangères doivent être remodelées et façonnées à leur image. Nous n’avons qu’à observer les grands courants de ce monde pour nous rendre compte qu’il y a quelque chose qui cloche : la mondialisation écrasante, le commerce sauvage et la pauvreté qui s’ensuit, l’importance démesurée de l’apparence du corps au détriment d’une beauté et d’une profondeur intérieures, la dépendance aux biens matériels et aux services de l’État, les sommes phénoménales mises dans des recherches telles que les méthodes de contrôle des masses, l’industrie des armes, l’industrie pharmaceutique issue d’une médecine devenue uniquement mécanique, etc. Tout cela nous fait comprendre que quelque chose ne tourne pas rond avec ladite race « humaine ». Lorsque nous voyons un reportage couvrant une catastrophe naturelle et qu’on nous annonce que « les dégâts matériels s’élèvent à plusieurs millions ou milliards de $ », il y a de quoi se demander où est l’humain là-dedans. D’ailleurs, où est-il?

Selon Lobaczewski, cette affection de l’âme – si nous pouvons le dire ainsi – qu’est la psychopathie est contagieuse. Le manque total de conscience émotionnelle chez certains se propage, tels une maladie ou un virus, aux personnes qui sont directement en contact avec ce type d’individu. C’est par un processus de déshumanisation graduelle que les personnes qui côtoient des psychopathes sont lentement « assimilées » à leur mode de pensée matérialiste et sans égard pour autrui. Toujours selon Lobaczewski, environ 12% de la population devient ainsi des « psychopathes par contagion ». Lorsque trop longtemps soumis à des influences déshumanisantes, surtout dès le jeune âge, c’est plus d’un dixième de la population qui perd ainsi son « humanité ». Ce sont des psychopathes sociaux par opposition aux psychopathes authentiques. Dans la plupart des cas, cette régression est irréversible. (Nous retrouvons d’ailleurs plusieurs mentions à ce sujet – la croissance de l’âme – dans les enseignements traditionnels).

Il en résulte donc, socialement, une « élite » matérialiste, sans âme et sans conscience émotionnelle dont une partie significative se retrouve dans des positions de pouvoir. Il va sans dire que, peu à peu, la société se moulera à leur vision des choses, car par tromperies, duperies et tricheries ils parviendront à nous convaincre du bien-fondé de leur perception du monde. Puisque l’immatériel, la sentimentalité et l’aptitude pour l’intangible ne font pas partie de leurs facultés cognitives, ils ont une propension marquée pour l’ordre et le contrôle concret, palpable et matériel. Ainsi naissent des concepts tels que le besoin d’imposer l’ordre, d’implanter une forme de légalité, etc., puisque leurs actions ne sont nullement basées sur une compréhension émotionnelle des relations interpersonnelles, mais bien uniquement sur des avantages d’ordre matériel. Pour ne parler que d’un exemple, pensons à tout l’aspect juridique, avec ses lois, ses interdictions et ses sanctions, qui prend indéniablement racine dans une mentalité qui, à la base, n’est pas « humaniste ». Les accusés seront sentenciés selon des règles préétablies, des normes légales et des codes de conduites bien déterminés et non selon un réel jugement d’ « humain à humain ».

En conclusion, lorsque nous prenons un peu de recul, avec ces nouvelles données en main, il devient évident que le processus de déshumanisation sociale de la race « humaine » va bon train et que ceci remonte très loin dans notre Histoire. Mais sans saisir cette notion essentielle qu’est la division des humains en deux races bien distinctes, il est impossible d’avoir un regard juste sur les raisons sous-jacentes à tous les problèmes sociaux croissants que nos sociétés connaissent présentement. Cette réalité met en lumière un aspect fondamental de la dynamique en place sur notre planète et nous permet d’y jeter un regard nouveau et plus éclairé.

Les incidences de la psychopathie – de l' »autre race » – sont énormes et extrêmement complexes, et elles dépassent largement la portée de cet article qui ne se veut que le point de départ d’une réflexion et d’une recherche beaucoup plus approfondies. Nombreux ouvrages sont disponibles sur le sujet et il est d’une importance capitale de prendre davantage conscience des implications de cette réalité qui nous affecte tous.

La présence ou l’absence de conscience est une division humaine profonde, probablement plus significative que l’intelligence, la race, ou même le sexe.

Ce qui distingue tous ces gens du reste d’entre nous est un trou tout à fait vide dans le psychisme, où il devrait y avoir la plus développée de toutes les fonctions d’humanisation. [Martha Stout, The sociopath next door]

 

– Webmestre Zone-7

 


Lectures recommandées :


Livres en français :

Andrew M. Lobaczewski, LA PONEROLOGIE POLITIQUE: La science de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques (http://pilulerouge.com/pp/)

Livre en anglais :

H. Cleckley, The Mask of sanity (disponible dans bibliothèque)

Martha Stout, The sociopath next door

Paul Babiak et Robert D. Hare, Snakes in suits (http://snakesinsuits.com/)

Recherches et articles de Quantum Future :

http://www.quantumfuture.net/fr/psychopathe_fr.htm

http://www.quantumfuture.net/fr/innerpsycho-fr.htm

http://www.quantumfuture.net/fr/article-lkj-ponerologie01...

http://www.quantumfuture.net/fr/organicportals1_fr.htm

http://www.quantumfuture.net/fr/organicportals2_fr.htm

http://cassiopedia.org/glossary/Psychopathy (anglais)

Autres sites (anglais) :

http://www.Hare.org
http://www.PsychopathySociety.org

Documentaire vidéo en relation avec cette réalité :

The Corporation (disponible dans la majorité des clubs vidéo) et dans la vidéothèque.

Le fichier à télécharger : ICI

 

 

Livres : LE PLUS GRAND SECRET " de David Icke

Les livres qui transformeront le monde !

A lire absolument si vous voulez comprendre comment fonctionne le monde depuis la nuit des temps et ce que l'on vous cache !

 

Les deux livres sont à télécharger en PDF sous les couvertures des livres.
Merci de les diffuser autour de vous !

 

 

David Icke
"Le Plus Grand Secret" (tomes 1 et 2)
Editrice Louise Courteau

 

david icke 1.jpg

 

Les deux livres à télécharger ci-dessous :

LE PLUS GRAND SECRET Tome 1

LE PLUS GRAND SECRET : Tome 2

A télécharger à partir de ce site : http://david.icke.free.fr/