Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2009

Gaza : le prétexte pour ouvrir la guerre contre l'Iran ?

Décidemment SARKOZY veut la guerre contre l'Iran et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial !!!

Le chef de l'État présentait vendredi ses voeux au corps diplomatique. L'occasion de revenir sur les grands axes de sa politique étrangère.

«Ce qu'on ne fait pas en 2009 sera plus difficile à faire en 2010» : Nicolas Sarkozy a placé sous le sceau de l'urgence ses voeux aux ambassadeurs étrangers réunis vendredi à l'Élysée. Cette année «sera sans doute l'une des plus difficiles depuis des décennies», une année «décisive», a-t-il insisté. «Le temps joue contre nous», a poursuivi le chef de l'État, usant d'une certaine dramatisation pour souligner l'ampleur des défis à relever et mettre en exergue le volontarisme qui lui sied entre tous les rôles.

L'actualité, celle du Proche-Orient notamment, est venue illustrer ses propos et peut-être aussi en montrer la limite. Dix jours après sa tournée dans la région et tandis que Gaza était toujours sous les bombes vendredi, Nicolas Sarkozy n'a pas caché son impatience en déclarant que l'intervention d'Israël dans le territoire palestinien «ne renforce pas sa sécurité». «À l'arrivée», a-t-il estimé, il y a d'un côté «un gouvernement israélien accusé partout dans le monde alors qu'Israël a besoin de sécurité» et de l'autre «un monde arabe divisé et des dirigeants modérés fragilisés». Afin de hâter la concrétisation d'un plan de paix «à portée de main» mais que les protagonistes tardent à accepter, le chef de l'État est prêt à retourner au Proche-Orient «si nécessaire», indique-t-on à l'Elysée . «Que personne ne pense qu'il gagnera du temps en en perdant», a-t-il lancé en souhaitant notamment que le premier ministre israélien Ehoud Olmert «prenne des risques» pour la paix.

L'année 2009 sera également «décisive» pour l'Iran, a déclaré le chef de l'État. «Le moment approche où un choix devra être fait par les dirigeants iraniens : soit ils provoquent une grave confrontation avec la communauté internationale, soit, ce que la France souhaite, on arrive enfin à une solution dans la négociation», a-t-il dit en affirmant que le programme d'enrichissement nucléaire mis en œuvre par Téhéran «n'a aucune finalité civile».

Au diapason

Mais 2009 «peut aussi être une année fondatrice», a expliqué Nicolas Sarkozy, en évoquant la refonte du capitalisme et les négociations sur le climat censées aboutir à un accord global à Copenhague, en décembre prochain. «Nous n'avons pas le choix, le sommet de Londres doit être un succès», a lancé le chef de l'État à propos de la rencontre des dirigeants du G20 prévu le 2 avril dans la capitale britannique. Un rendez-vous où, selon lui, «l'Europe doit s'exprimer d'une seule voix». «Ou bien nous voulons subir la crise, ou nous voulons rebondir grâce à la crise», a-t-il encore estimé, ajoutant qu'«on ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne ne pourra s'y opposer».
Barack Obama et la nouvelle donne américaine étaient finalement peu présents dans ce discours de voeux. Mais le président élu, qui sera investi mardi prochain, focalise des attentes pressantes. Ainsi sur le climat, autre dossier pour lequel «le temps est compté», Nicolas Sarkozy attend des États-Unis «qu'ils nous disent s'ils sont prêts» à des efforts comparables à ceux de l'Europe. «J'ai été content d'entendre les paroles d'Obama», a relevé le président de la République, estimant que «les États-Unis doivent être au rendez-vous» de Copenhague.

Sur un autre front de tension, celui de la crise gazière entre la Russie et l'Ukraine, le chef de l'État n'a pas mâché ses mots. «L'Ukraine ne doit pas prendre en otage un conflit énergétique qui concerne des millions d'Européens qui attendent mieux. C'est la crédibilité de l'Ukraine qui est en jeu», a-t-il déclaré. «Quant à la Russie, a-t-il poursuivi, je suis de ceux qui pensent que l'Europe doit avoir un accord structurel, stratégique, de long terme avec les Russes (…) Mais la Russie doit aussi faire le clair. Quand on fournit les deux tiers du gaz dont l'Europe a besoin, on respecte ses clients, comme les clients doivent respecter le fournisseur. C'est un problème de respectabilité et d'image.»

Au diapason de l'agacement croissant des Européens devant cette crise qui se prolonge, l'Élysée a indiqué vendredi que Nicolas Sarkozy ne se rendrait pas à Moscou où les autorités russes souhaitaient organiser aujourd'hui même un sommet sur la crise gazière.

Source : http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/17/01003-20090117ARTFIG00231-nicolas-sarkozy-face-aux-defis-de-annee-decisive-.php
 

15/01/2009

Gaza : revue de presse

Gaza : les contours d'un cessez-le-feu se dessinent
Le Figaro - Paris,France
Les tractations en vue d'un cessez-le-feu à Gaza ont progressé mercredi soir. Pour la première fois depuis le début de la crise, des représentants du Hamas ...
 
Hôpitaux touchés à Gaza: Paris "condamne avec la plus grande fermeté"
Le Monde - Paris,France
Le ministère des Affaires étrangères a condamné jeudi "avec la plus grande fermeté" le bombardement par l'armée israélienne à Gaza "de plusieurs hôpitaux, ...
Source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-38149671@7-3...=

Ban Ki-moon : le nombre des victimes palestiniennes à Gaza ...
Le Monde - Paris,France
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a qualifié jeudi d'"insupportable" le nombre des victimes palestiniennes de la guerre à Gaza qui a dépassé le ...
 
Gaza: l'urgentiste P. Pelloux scandalisé par des tirs contre des ...
Le Monde - Paris,France
"Je ne veux pas qu'on touche les malades qui sont dans les hôpitaux de Gaza. Je voudrais que l'armée israélienne et le gouvernement israélien sachent qu'il ...
 
Combats dans le centre de Gaza, les Nations unies et des médias ...
Le Monde - Paris,France
A Gaza, le siège de l'UNRWA, l'agence onusienne, qui abrite des centaines de réfugiés, a été touché par des obus. Des chars israéliens ont pénétré, ...
Source : http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/1...

Cessez-le-feu à Gaza : chacun traîne les pieds
Ouest-France - Rennes,France
Hier matin, dans les colonnes du Haaretz, Ehud Barak, le ministre de la Défense, a préconisé « un cessez-le-feu humanitaire » à Gaza. ...
Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Cessez-le-feu-a-...

Israël pénétre dans Gaza
Le Figaro - Paris,France
Appuyés par des hélicoptères, des chars et de l'artillerie lourde, les soldats progressaient encore dans Gaza à la recherche de combattants du Hamas. ...
 
Israël refoule un navire d'aide faisant route vers Gaza
Israël refoule les navires transportant l'aide humanitaire à Gaza.
Non seulement ils refoulent les navires venant d'Iran mais aussi ceux venant de Grèce !
L'Express - Paris,France
NICOSIE - La marine israélienne a refoulé un navire battant pavillon grec et transportant de l'aide destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, ...
 
L'Onu alloue une aide de sept millions de dollars à Gaza
L'Express - Paris,France
Après 19 jours d'opérations aériennes et terrestres de l'armée israélienne, les conditions de vie à Gaza se sont fortement détériorées. ...
 
Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec Israël à ...
nouvelobs.com - Paris,France
AP | 15.01.2009 | 02:17 Le Venezula a rompu ses relations diplomatiques avec Israël mercredi, en guise de protestation contre l'offensive israélienne à Gaza ...

 

Israël : Obama s'agenouille devant le lobby sioniste


Une vidéo où l'on voit Barack Obama avec l'AIPAC, lobby pro-israélien, où il leur promet 30 milliards $ pour assurer la défense militaire d'Israel. Rien que ça !
Le reportage fait aussi mention du fait que l'Iran représente une menace à éliminer pour Obama.
Cela promet pour les 5 années à venir !!!! Vers une 3ème guerre mondiale et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial ?

 


14/01/2009

Illuminati : Les Ultra Nouvel Ordre des Mondialistes

Echapperons-nous au Nouvel Ordre Mondial ?
 

13/01/2009

De Gaulle, les juifs et les sionistes

De Gaulle antisémite ou visionnaire  ?
 
Conférence de presse du Général De Gaulle le 27 novembre 1967. Il évoque la situation israélo-paestinienne en parlant des juifs, des sionistes, et de la politique de la France vis-à-vis des différentes parties.

Transcription du discours ici: http://www.france-palestine.org/article6723.html