Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2009

Ovnis et ET : les déclarations du Dr J.F.Gille - Chercheur au CNRS

Voici donc intégralement la lettre du Dr J.F.Gille publiée par le n° 510 de la revue "Nostra" du 14-20 Jan. 1982 sur 4 colonnes. Soulignons cependant qu'à l'époque le mot ovni n'était encore admis et s'écrivait invariablement OVNI.(Les couleurs sont ajoutées par nous, bien sûr)

LETTRE OUVERTE A MON DIRECTEUR DE LABORATOIRE
Ovnis et ET - les déclarations du Dr J.F.Gille - Chercheur au CNRS.pdf

A ma très modeste place de tout petit scientifique, j'estime avoir fait mon devoir d'être humain et de chercheur. J'ai indiqué, du mieux que j'ai pu, quelles étaient les questions nouvelles et extraordinaires sur lesquelles un organisme comme le C.N.R.S. pourrait faire porter au moins une petite partie de son effort.

Quelles sont-elles, ces questions? Eh bien, tout simplement ce que l'on appelle populairement le problème des OVNI.

1°) Depuis, en tout cas la fin des années 40, et sans doute depuis une époque considérablement plus reculée, la Terre est entourée de civilisations spatiales. Ces civilisations spatiales ont précédé l'émergence de l'humanité peut-être de millions d'années (il y a suffisamment d'anciennes étoiles G2 entourées (vraisemblablement, je sais ) d'un cortège de planètes pour cela... mais, dans cette lettre, pour raison de concision, je passerai sous silence les nombreux faisceaux d'indices qui sont actuellement disponibles).

Certains OVNI sont donc les véhicules des civilisations spatiales susdites. Il y a des vaisseaux mères, et le plus souvent n'approchent du sol que de “chaloupes” (d'environ 5 m d'envergure), tout cela surabondamment attesté par de nombreux témoins fiables,. pilotes, radaristes, météorologistes... Mais, je le répète, cela est enregistré par ailleurs, et je n'ai pas l'intention d'esquisser ici une démonstration (il y faudrait une oeuvre collective de plusieurs milliers de pages), mais seulement de résumer les points saillants de ma position.

Ces civilisations spatiales sont, pour le moment, inaccessibles à notre initiative. Cependant, elles n'existent pas seulement -comme seraient prêts à le reconnaître la plupart des astrophysiciens des jeunes générations (cf. Carl Sagan) - autour d'étoiles situées à des milliers de parsecs (unité de distance en astronomie valant 3,6 années-lumière) de nous. Non, elles sont présentes dans notre environnement, bien que, la plupart du temps, non perceptibles par les humains. On peut concevoir que la majeure partie des civilisations spatiales n'habite pas, en dépit de cette proximité d’intervalle, notre continuum. L'interprétation d'Everett de la mécanique quantique, en substance “Many World Theory”, servant de cadre aux concepts des "états virtuels" et de la "zéro point", énergie du vide développés; le colonel Thomas E. Bearden permet d'avoir au moins un schéma de ce qui pourrait se passer quand un OVNI devient visible.

2°) Des OVNI (manifestations provisoirement visibles des civilisations spatiales) prennent en fait contact dans un voisinage spatio-temporel chaque fois très restreint, avec certains humains. Mais ce contact est discret (y compris dans l'acception mathématique du mot).

“Beaucoup d'entre les hommes se sont aperçus de leur présence, bien qu'il appert que cette reconnaissance soit, pour la majeure partie, d'un type très primitif, quasi religieux. En tant que communauté scientifique mondiale ou en tant qu'entité planétaire,“nous” ne sommes pas conscients de leur présence.” (David W. Schwartzman, Icarus, n° 32, déc. 1977, pp. 473-475.)

3°) A partir de la fin des années 40, de grandes puissances ont pu récupérer plusieurs épaves d'OVNI. Certains de ces OVNI étant suffisamment intacts pour fournir l'évidence d'une technologie non humaine.

Ces épaves d' OVNI, d'où il a été retiré, dans plusieurs cas, des cadavres d'êtres non humains de forme “humanoïde”, sont sous la garde des autorités. Par "autorités ", j'entends des structures politico-militaires suffisamment secrètes et/ou des départements des services de renseignements (presque) totalement autonomes vis-à-vis du circuit universitaire. Aux Etats-Unis, la base de Wright-Patterson est le candidat le plus vraisemblable eu égard au recel des cadavres de ces entités. (Cf. La Recherche, n° 124, Juil.-Août 1981, p. 885.)

4°) Et cela représente plus spécifiquement ma contribution, j'accuse la communauté scientifique d'abandon de poste. Depuis près de trente-cinq ans, ces problèmes (les OVNI) n'ont pas simplement été négligés par la communauté scientifique, ils ont été tout bonnement niés (avec une fureur hystérique, à bien des occasions). La démission intellectuelle que cela représente est d'une exceptionnelle gravité. Il n'est pas exagéré de dire que j'éprouvais une grande honte lorsque, à partir de la fin des années soixante, je pris progressivement conscience des trois points évoqués plus haut, à n'appartenir qu'à une communauté qui, trahissant sa plus haute mission - informer et instruire le reste de la population, en un mot “dire la vérité”... laissant à une autre organisation sociale le soin d'assumer exclusivement la confrontation et l'aide de cet inconnu radical, le plus prodigieux que l'humanité ait connu.

Cette organisation sociale est l'armée. Et nous, nous n'avions que condescendance drapée d’indignation raisonneuse et d'inébranlables complexes de supériorité morale vis-à-vis de cette institution. Il serait temps d'aller à Canossa...

Cette “trahison des clercs” me laisse au moins libre d'apprécier sans indulgence une communauté scientifique qui refuse de se décider à examiner l'énorme mystère qui frappe à notre porte. Un article ( il y en a chaque mois d'analogues dans toutes les revues scientifiques ) paru dans Scientific American me servira d'unique exemple "Travestissement des signaux sexuels chez les lucioles ", juillet 1981, 245, I, pp. 138-145. En bon français, cela s'appelle déserter les vrais problèmes pour couper les cheveux en quatre!

Quant aux hommes de la Commission 05 qui me jugeront, je considère comme inutile de leur demander de penser à l'avenir à long terme de la communauté scientifique au sein de la société.

J.F. Gille
Docteur ès sciences chargé de recherche au C.N.R.S.
Commentaire de la revue Nostra:

NOSTRA ___________
Vous êtes mieux placé que nous pour fustiger l'attitude de certains scientifiques. Votre courage vous honore, car il en faut pour oser dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. C'est ce que nous faisons depuis des années à Nostra, non seulement à propos des OVNI, mais aussi de la parapsychologie et de l'inexpliqué en général. Aussi soyez assuré de notre soutien le plus total dans votre combat pour la recherche de la vérité.

Source : http://perso.wanadoo.fr/fidylle/docs/Gille.html

29/10/2009

GrippeA/H1N1 : OMS : Comment se servir des vaccins comme arme génocidaire ?

L'OMS nous l'explique dans des mémos datant de 1972 et 1973 !




 


OMS - Comment se servir d'un vaccin comme d'une arme génocidaire ? (3) bullwho00182-0123


GrippeA/H1N1 : Vaccination obligatoire des enfants dans les écoles (2)

Alerte ! Des unités mobiles ont déjà commencé à vacciner nos enfants de force le vendredi avant les vacances de la Toussaint, à Grasse !

Nous sommes en train de vérifier cette information !

Parents mobilisez-vous pour protéger vos enfants !

Arrêtez de penser que l'on viendra vous prévenir avant toute vaccination de vos enfants et que nous sommes dans un pays libre et de droits !

Lorsque vous mettez vos enfants à l'école vous autorisez l'école à effectuer tout acte sur vos enfants !

Vous devez absolument écrire au Directeur de l'école, à l'Académie, au Maire, au Préfet pour faire arrêter ce massacre !

Les Académies : http://www.education.gouv.fr/pid167/les-academies-et-les-...

Un truc hallucinant : Une amie de ma femme a un fils qui est scolarisé au collège Canteperdrix de Grasse. Vendredi après-midi (veille des vacances scolaires), le fiston appelle sa mère, complètement paniqué, car une unité mobile de vaccination s’apprête à vacciner tous les élèves. La mère affolée appelle le directeur pour lui dire qu’il est absolument hors de question que son fils soit vacciné, et le dirlo lui répond laconiquement « J’applique les consignes de l’inspection académique ! ».

Ça ne fait ni une ni deux, la mère prend sa voiture et va récupérer son fils au collège ; depuis elle a envoyé une lettre recommandée AR à l’inspection académique et au chef d’établissement.

Celui là avait un portable pour alerter ses parents. Mais combien d’autres ont été vaccinés ? Ceux qui n’avaient pas de portable sur eux, par exemple ? Ou encore ceux qui, par peur de représailles, se sont soumis à la vaccination, par peur de l’autorité ?

Ce qui est encore plus grave, c’est que normalement la vaccination ne devait commencer que le 5 novembre prochain pour « le reste de la population », puisque la période du 20/10 au 4/11 était réservée aux personnels de santé.

 

25/10/2009

GrippeA/H1N1 : d'autres victimes du vaccin en Europe !

Les deux articles qui suivent sont en traduction Google. Les liens originaux dans le corps de l'article.

Encore une victime du vaccin de chez GSK, en Suède. Un homme d'une cinquantaine d'année est mort d'une crise cardiaque, 12 heures après avoir été vacciné. Une autre femme de 65 ans, retrouvée morte chez elle, deux jours après avoir reçu le vaccin. Et les autorités ont reçu 190 plaintes de personnes qui souffraient d'effets secondaire tels que : douleurs, migraines, fièvre, fatigue, maux d'estomac, mal dans le bras

Décès de porcs Vaccin contre la grippe signalée en Europe

Vaccin fabricant attribue le taux élevé d'effets secondaires à de nouveaux adjuvants

Steve Watson
Infowars.net
Vendredi 23 octobre 2009

Que les gouvernements européens aller de l'avant avec la masse des programmes de vaccination contre la grippe porcine, des rapports de la Hongrie et la Suède indiquent que certaines personnes ont trouvé la mort peu de temps après la prise du vaccin H1N1.

Le Budapest Times rapporte que de 64 ans vieille femme est morte deux jours seulement après avoir reçu le coup de H1N1.

Une autopsie a été programmée pour déterminer s'il existe un lien entre le vaccin et le décès de la patiente, qui souffrait de chroniques, mais doux, les maladies cardiaques, selon l'article.

Jusqu'à présent, seulement 4 personnes sont mortes de la grippe porcine en Hongrie.

Vaccin H1N1 du pays est fournie par le fabricant de vaccins locales Omninvest. Le gouvernement a commandé il ya six millions de doses représentent environ 60% de la population hongroise de 10 millions d'euros.

Omnivest vaccins sont cultivés et d'œufs avec adjuvant avec du phosphate d'aluminium. La société affirme que seule une dose de son vaccin H1N1 est nécessaire. Même si elles ont mené des essais limités par le virus H1N1, leur vaccin, est basée sur des tests avec la souche de la grippe aviaire.

Selon le rapport de Budapest Times, Omnivest a menacé d'intenter des poursuites au sujet d'allégations que son vaccin contre la grippe porcine mai être dangereux. Toutefois, un conseiller principal au ministère de la santé en Hongrie, la semaine dernière a suggéré que le vaccin n'est pas adapté pour les petits enfants et les femmes enceintes, en dépit du fait que le coup est offert gratuitement aux personnes «à risque» .

Les rapports font également leur apparition hors de Suède qui suggèrent plus de décès sont survenus.

Selon le Journal suédois Aftonbladet, Les experts médicaux ont déclaré qu'un homme dans la cinquantaine est décédé d'une attaque cardiaque 12 heures après réception de la balle Pandemrix, qui est fabriqué par GlaxoSmithKline.

Le journal a également rapporté que de 65 ans, des vieilles femmes est décédé deux jours après la réception de la Commission paritaire de recours, elle aurait souffert d'un état de "muscle".

Voici une traduction approximative de l'article via Google Translator:

Vaccin contre la grippe mai-être trop forte

Mature, gravement malades peuvent être dissuadés de la vaccination

Deux personnes gravement malades sont mortes après avoir reçu le vaccin contre la grippe porcine.

MPA examine actuellement s'il mai exigent de nouvelles recommandations en garde contre les personnes âgées et les malades à se vacciner.

Deux personnes gravement malades sont mortes après avoir reçu le vaccin contre la grippe. L'un d'eux est un homme de Västernorrland, qui a eu une crise cardiaque. MPA peut pas dire si sa mort est une réaction au vaccin. Une autopsie sera fait pour élucider la cause de la crise cardiaque.

"Il est très difficile à évaluer. Quelqu'un mai considérer qu'il ya une connexion. C'est une chose personnelle comment évaluer », explique Lennart Walden Lind, des médecins à l'AMP.

Une femme poitrinaire sévère à l'âge de 65 ans de la région de Stockholm, a été retrouvé mort deux jours après qu'elle eut reçu la vaccination. L'affaire sera instruite par la MPA.

Devrait personnes gravement malades de ne pas se vacciner?

"Il ya une question légitime, et nous travaillons sur quelque chose d'enquêter. Dans les études cliniques réalisées avant la vaccination, il n'est souvent pas tant de ces rares patients sont représentés. L'expérience de la façon dont ils réagissent viendra plus tard. Nous travaillons en ce moment avec les avertissements de prudence ", a déclaré Lennart Walden Lind.

Le vaccin contre la grippe porcine diffère de la grippe ordinaire par la plupart des soi-disant adjuvants sont plus élevés. Il est l'élément qui déclenche le système immunitaire de la personne qui le reçoit.

"Cela peut expliquer que l'on peut voir les réactions un peu plus fort que sur un vaccin conventionnel. Si vous avez des nombreux facteurs de risque qui permet de se sentir mal par la fièvre résultant comme elle mai être que vous devriez vous abstenir. Il semble d'ailleurs, comme les personnes âgées tombent souvent malades à la grippe. C'est quelque chose que nous étudions et il n'y a pas de calendrier sur le moment où nous connaissons la réponse ", explique Lennart Walden Lind.

D'autres rapports provenant de Suède suggèrent que 190 personnes, dont de nombreuses infirmières ont déclaré souffrir d'effets secondaires du vaccin à l'autorité médicale (MPA).

"Jusqu'à présent, l'Autorité a reçu plus de 190 rapports provenant aussi bien des soins de santé et les particuliers. De loin les plus courants sont la douleur au bras. Puis les symptômes pseudo-grippaux légers comme la fièvre, des douleurs musculaires, maux d'estomac, maux de tête, étourdissements et fatigue. "Rapports Suédois site web de nouvelles DN.se.

Le rapport poursuit en indiquant que GlaxoSmithKline est d'attribuer un taux supérieur à la normale des effets secondaires des adjuvants dans les vaccins:

"Selon fabricant de vaccins GlaxoSmithKline mai soit environ un sur dix peine vaccinés, ce qui est légèrement plus que le vaccin contre la grippe saisonnière habituelle. C'est parce qu'une substance présente dans le vaccin qui déclenche la réponse immunitaire dans le temps. "La traduction se lit.

GlaxoSmithKline Pandemrix vaccin contient un adjuvant, le squalène.

Les vaccinations ont commencé dans toute l'Europe un peu plus d'une semaine. La Suède a été l'un des premiers pays à lancer la vaccination sur Octobre 12.

Selon le siège est à Stockholm Centre européen de prévention et de contrôle, il ya eu un total de 230 décès liés au H1N1 en Europe depuis avril, avec près de 50% de ceux qui se produisent au Royaume Uni.

.Also Je recommande à cocher Tout le monde dehors
E. site Griffins (l'homme en vedette à l'automne de la République) qui est déjà bien en avance et c'est l'organisation de personnes dans le monde pour contrer le site NWO.The est FREEDOMFORCEINTERNATIONAL.COM great site!


A Budapest, une femme de 64 ans est morte deux jours après avoir reçu le vaccin contre la grippe AH1N1.

Les vaccins ne sont pas adaptés aux enfants et aux femmes enceintes

Nouveau traitement en controverse vaccin contre la grippe

http://www.budapesttimes.hu/content/view/13267/219/

Des témoignages sur les dangers de la vaccination

Alex Jones : témoignage sur la vaccination H1N1 (S/T)



ATTENTION vaccin H1N1 - Projet d'extermination mondiale


Les médecins Anglais refusent le vaccin H1N1



Avec ou sans squalène votre vaccin contre la grippe ?




Baxter et centres de vaccination





1 / 2 Alex jones et le Dr Horowitz : effets des vaccins S/T



2 / 2 Alex jones et le Dr Horowitz : effets des vaccins S/T