Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2008

Mondialisation : L'argent source de conflits

 
Crise financière mondiale ou crise de conscience ?
 
7 vidéos à voir ici :
 

16/11/2008

L'argent source de conflits et le Projet Vénus

Voici une vidéo en 7 séquences établissant un bilan assez clair et pédagogique des réalités de notre monde  :

L'argent-dette, la domination d'une élite dirigeante liée au complexe militaro-financier, la mondialisation et l'asservissement des populations par le travail et l'usure.

Les 7 vidéos : L'argent source de conflits et le Projet Vénus

Vidéo 1/7

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Manipulation des masses : L'argent c'est la dette !

Zeitgeist Addendum est un immense documentaire d'une honnêteté rare et d'une intelligence rayonnante qui tente d'éveiller à qui sait écouter, la conscience à un niveau impersonnel et immesurable. Démontrant avec une impitoyable lucidité la crise dans laquelle le monde dans lequel nous sommes s'est fourvoyé.
Une véritable masse cohérente d'informations révélant notre véritable potentiel humain constructif.
A voir absolument !!!
 

30/09/2008

USA : Les dessous de la crise financière ou le retour aux réalités objectives : échec du capitalisme et de l'impérialisme

La crise... tout le monde en parle. Mais les explications sont souvent incomplètes, fumeuses ou de mauvaise foi.
La vérité, c'est qu'au fond, les USA sont ruinés. Ils paient avec retard les frais de leur politique guerrière agressive sans effet économique positif (au contraire !). Acculés les USA exportent le coût de ces guerres de de ce surarmement.
Image: www.leblogfinance.com
Image: www.leblogfinance.com
Voilà que les banques ne peuvent plus trouver d'argent auprès des autres banques. Le système financier est basé sur la planche à billets US. Mais celle-ci est en panne. Pourquoi ?

On nous dit que c'est parce que les traders et les chefs de grande entreprises se font payer trop grassement. C'est vrai. Sarkozy parle de nommer les responsables et de les sanctionner. Mais combien sont-ils ? Quelques centaines ? En multipliant leur nombre par la moyenne des rémunérations, on trouve un chiffre. Il est trop faible pour expliquer la crise financière. La réponse qui consiste à incriminer un petit groupe socio-professionnel contient une toute petite parcelle de vérité. Ce n'est donc pas la vraie réponse à la question principale. Cela s'apparente à la recherche du bouc émissaire.

On nous dit aussi que les banquiers ont commis l'erreur de prêter de l'argent à des gens non solvables et à des taux variables. Faut-il sanctionner tous les banquier d'Amérique et d'Union Européenne ?
Non, parce que Cette cause aussi est fausse. En effet, les gens étaient capables de payer les mensualités de remboursement et ils ont bien commencé à payer. Mais les mensualités n'ont pas seulement augmenté rapidement - cela s'appelle « les taux d'intérêt variables » - , elles ont explosé ! C'est normal que les gens n'aient pas pu suivre. Cela ne répond donc pas au fond de la question. Alors où est le fond du problème ?

Le coupable serait celui qui a fait exploser les taux de rémunération de l'argent.
Qui est-ce ?
C'est le dollar qui a plongé par rapport aux autres monnaies internationales ; il fallait bien monter les taux d'intérêts à l'intérieur des USA pour maintenir égale la rémunération de l'argent au niveau international !

29/09/2008

Banques mondiales : Les 180 hommes qui pesaient 25 milliards de dollars en 1912

Vers l'instauration de la loi martiale aux USA et dans le monde ?

Vous avez dit conspiration ?

"Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire"
David Rockefeller (Newsweek International, 1er février 1999)

"Aujourd'hui, les Américains seraient indignés si les soldats de l'ONU entraient dans Los Angeles pour y restaurer l'ordre; demain ils en seront reconnaissants. Ceci est particulièrement vrai si on leur dit qu'il y a une menace venant de l'au-delà, quelle soit vraie ou promulguée, qui met en danger notre existence même. C'est alors que tous les peuples du monde prieront les dirigeants mondiaux de les délivrer de ce mal. La seule chose que tous les hommes craignent est l'inconnu. Lorsqu'on leur présentera ce scénario, les droits de la personne seront volontairement abandonnés contre la garantie de leur bien-être par leur gouvernement mondial".
Henry Kissinger, s'exprimant à Evian le 21 mai 1992 à la réunion du Bilderberg
(son discours a été tapé à son insu par un délégué suisse qui participait à la réunion).

New York Times, (page 4) du jeudi 19 décembre 1912

article original : "$25,000,000,000 RESOURCES REPRESENTED IN 180 MEN"

WASHINGTON, 18 décembre 1912 — Avant l'enquête Pujo "trust monétaire", les classements et les tableaux présentés aujourd'hui sont destinés à montrer que dix-huit institutions financières de New York, Chicago, et Boston constituent un quasi "trust monétaire". Elles ont voix au chapitre dans la gestion de 134 grandes sociétés, grâce aux sièges qu'elles détiennent dans leurs directoires. Leur capital consolidé est de 25.325.000.000 dollars.

Les 18 institutions en cause, le nombre de grandes entreprises où leurs directeurs sont représentés et le montant du capital de ces dernières sont les suivants :

Voir
L'archive du New York Times (format pdf)

http://query.nytimes.com/mem/archive-free/pdf?_r=3&re...
________________________
On retrouve 13 banques new-yorkaises, 3 banques de Chicago et 2 de Boston :

J.P. Morgan & Co. (Drexel & Co. - New York) ;
First National Bank (New York) ;
Guaranty Trust Company (New York) ;
Bankers' Trust Company (New York) ;
National City Bank (New York) ;
Kuhn, Loeb & Co. (New York) ;
National Bank of Commerce (New York) ;
Hanover National Bank (New York) ;
Chase National Bank (New York) ;
Astor Trust Co. (New York) ;
New York Trust Company (New York) ;
Blair & Co. (New York) ;
Speyer & Co. (New York) ;
Continental & Commercial National Bank (Chicago) ;
First National Bank (Chicago) ;
Illinois Trust & Savings Bank (Chicago) ;
Kidder, Peabody & Co. (Boston) ;
Lee, Higginson & Co. (Boston).