Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2009

Jacques Attali et le virus de la Grippe porcine

Attali : une petite pandémie permettra d’instaurer un gouvernement mondial !

Encore un de nos amis franc-maçons, qui nous veut du bien et un fervent défenseur de l'euthanasie, sans doute mondiale ! Et après cela vous croyez toujours que le virus de la grippe porcine est d'origine naturelle ? Que doivent contenir les vaccins ? 


13 mai 2009 (Nouvelle Solidarité) – Il fallait Jacques Attali pour y penser ! Dans sa rubrique du magazine L’Express du 3 mai, l’ancien sherpa de François Mitterrand dévoile quelques fantasmes intimes du monde oligarchique. En bref : là ou le krach financier a jusqu’ici échoué, une bonne petite pandémie pourrait précipiter nos dirigeants à accepter la mise en place d’un gouvernement mondial !

« L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaire tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle et les inscrire dans une politique de santé démocratique. »


Pour Attali, « La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes », car elle fera surgir, « mieux qu’aucun discours humanitaire ou écologique, la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé. »


« Et, même si, comme il faut évidemment l’espérer, cette crise n’est pas très grave, il ne faudra pas oublier, comme pour la crise économique, d’en tirer les leçons, afin qu’avant la prochaine - inévitable - on mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle, ainsi que des processus logistiques de distribution équitable des médicaments et de vaccins. On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. »

« C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’a commencé en France, au XVIIème siècle, la mise en place d’un véritable Etat », avance-t-il pour conclure. Cependant, avec la loi Bachelot et les autres « reformes » qu’impose son « ami Nicolas », c’est précisément l’hôpital qu’on démantèle.


Cela veut dire quoi, un altruisme, au moins intéressé?
Pour ses copains propriétaires des laboratoires pharmaceutiques US ?


Source :
http://www.solidariteetprogres.org/article5437.html

26/02/2009

Après la crise financière, la guerre civile ? Préparez-vous à "quitter votre région"...

Edifiant : Cela promet et était à prévoir : la guerre économique ne peut qu'engendrer des guerres sociales et civiles.
90 000 chômeurs de plus en France au mois de janvier 2009. A quand l'instauration de la loi martiale pour réprimer les révoltes et les guerres civiles ?

A diffuser, merci.
 
Après la crise financière, la guerre civile ? Préparez-vous à "quitter votre région"... Le monde
 
La crise économique et financière va-t-elle dégénérer en violentes explosions sociales ? En Europe, aux Etats-Unis ou au Japon, la guerre civile est-elle pour demain ? C'est le pronostic quelque peu affolant que dressent les experts du LEAP/Europe 2020, un groupe de réflexion européen, dans leur dernier bulletin daté de mi-février.

Dans cette édition où il est question que la crise entre, au quatrième trimestre 2009, dans une phase de "dislocation géopolitique mondiale", les experts prévoient un "sauve-qui-peut généralisé" dans les pays frappés par la crise. Cette débandade se conclurait ensuite par des logiques d'affrontements, autrement dit, par des semi-guerres civiles. "Si votre pays ou région est une zone où circulent massivement des armes à feu (parmi les grands pays, seuls les Etats-Unis sont dans ce cas), indique le LEAP, alors le meilleur moyen de faire face à la dislocation est de quitter votre région, si cela est possible."

Selon cette association, formée de contributeurs indépendants issus des milieux politiques et économiques et de professionnels européens de différents secteurs, les zones les plus dangereuses sont celles où le système de protection sociale est le plus faible.

La crise serait ainsi à même de susciter de violentes révoltes populaires dont l'intensité serait aggravée par une libre circulation des armes à feu. L'Amérique latine, mais aussi les Etats-Unis sont les zones les plus à risques. "Il y a 200 millions d'armes à feu en circulation aux Etats-Unis, et la violence sociale s'est déjà manifestée via les gangs", rappelle Franck Biancheri, à la tête de l'association. Les experts du LEAP décèlent d'ailleurs déjà des fuites de populations des Etats-Unis vers l'Europe, "où la dangerosité physique directe restera marginale", selon eux. (Ah bon ? Et pour quelles raisons ?)

FAIRE DES RÉSERVES

Au-delà de ces conflits armés, le LEAP alerte sur les risques de pénuries possibles d'énergie, de nourriture, d'eau, dans les régions dépendantes de l'extérieur pour leur approvisionnement et conseille de faire des réserves. Cette perspective apocalyptique pourrait faire sourire si ce groupe de réflexion n'avait, dès février 2006, prédit avec une exactitude troublante le déclenchement et l'enchaînement de la crise. Il y a trois ans, l'association décrivait ainsi la venue d'une "crise systémique mondiale", initiée par une infection financière globale liée au surendettement américain, suivie de l'effondrement boursier, en particulier en Asie et aux Etats-Unis (de - 50 % à - 20 % en un an), puis de l'éclatement de l'ensemble des bulles immobilières mondiales au Royaume-Uni, en Espagne, en France et dans les pays émergents. Tout cela provoquant une récession en Europe et une "très Grande Dépression" aux Etats-Unis.

Doit-on en conclure que la crise mondiale peut se transformer en guerre mondiale ? "Les pronostics de LEAP sont extrêmes, mais la violence sociale pointe", admet Laurence Boone, économiste chez Barclays.

Reste un espoir, une "dernière chance" selon le LEAP, qui résiderait dans la capacité du G20, qui se réunira le 2 avril à Londres, à arrêter un plan d'action "convaincant et audacieux". Dans ce cas, le monde ne serait toutefois pas tiré d'affaire, puisque les experts ne manquent de rappeler que se profile aussi une sévère crise climatique...

Claire Gatinois

14/02/2009

DOM-TOM : Les derniers maîtres de la Martinique sur Canal + : Scandale sanitaire et autres monoples des "Békés"

Les Derniers maîtres de la Martinique (production: TAC Presse) dresse le portrait d'un département rongé par les inégalités et les rancoeurs post-coloniales. Au coeur de l'enquête: la communauté méconnue des Békés, ces héritiers blancs des grandes familles nobles qui contrôlent l'économie des Antilles. Un document rare.

La Martinique, une des plus vieille colonie française, est aujourd’hui un département d’outremer rongé par les inégalités et les rancœurs post-coloniales. Grèves à répétitions, chômage supérieur à 20%, climat social délétère. 160 ans après l’abolition de l’esclavage, noirs et blancs n’ont pas cicatrisé les plaies de l’Histoire.

Les «Békés», héritiers des familles de colons blancs sont toujours les vrais maîtres de la Martinique. Arrivés sur l’île au 17 ème siècle, les familles «Békés» représentent aujourd’hui moins de 1% de la population martiniquaise. Les descendants des colons ont toujours entre les mains 20% du PIB de l’île. Le cœur de leur puissance est la propriété foncière et leur sens des affaires: ils possèdent 52% des terres agricoles, ils contrôlent 40% de la grande distribution en Martinique, ils sont en situation de quasi monopole dans l’industrie agroalimentaire.

Les autres atouts des patriarches Békés, ce sont leurs connexions politiques, à Paris et à Bruxelles, où ils défendent leurs affaires familiales au plus haut niveau. La connivence entre les grandes familles Béké et le pouvoir politique a été mise au jour en 2007 avec l’affaire du chlordécone. Un pesticide interdit en France à l’origine d’une catastrophe sanitaire majeure aux Antilles françaises.

Réalisé par Romain Bolzinger, montage de Franck Zahler.
Production TAC PRESSE.
Diffusé le 30/01/2009 dans Spécial Investigation sur Canal + et le 6 février sur Canal+ Antilles.

Vidéos :

Les derniers maîtres de la Martinique : Emission Canal + en mégavidéo
http://www.megavideo.com/?v=1Q1M01NV

Les derniers maîtres de la Martinique officiel part1
http://www.youtube.com/watch?v=7phxJrwFSDk

Les derniers maîtres de la Martinique (officiel) part2
http://www.dailymotion.com/video/x8ap27_les-derniers-maitres-de-la-martiniq_news

Les derniers maîtres de la Martinique (officiel) part3
http://www.dailymotion.com/video/x8armv_les-derniers-maitres-de-la-martiniq_news

Les derniers maîtres de la Martinique (officiel) part4
http://www.dailymotion.com/video/x8apms_les-derniers-maitres-de-la-martiniq_news
Les derniers maîtres de la Martinique (officiel) part 5
http://www.dailymotion.com/video/x8as80_les-derniers-maitres-de-la-martiniq_news
NEANMOINS TOUS MARTINIQUAIS ! LA SOCIETE MARTINIQUAISE AU PILORI :
http://www.meetaw.com/SIB_V5_MEETAW/BaseDocumentaire_V5.n...

25/01/2009

Nouvel Ordre Mondial : Citation de Rockefeller sur le

Nouvel Ordre Mondial

fonzibrain

Quand les gens intelligents se piquent de ne pas comprendre, il est constant qu’ils y réussissent mieux que les sots (André Gide).

La preuve, quand ils entendent cela :

“Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être.”

David Rockefeller, MEMOIRES, page 405

Hé bien, ils ne comprennent pas !

Source :  http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=33369

Nouvel ordre mondial : "Personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer"

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/507399672.jpg

Ce vendredi 16 janvier 2009, notre président a présenté ses voeux aux corps diplomatiques étrangers, une fois de plus il parla de ce nouvel ordre mondial, mais cette fois, en des termes très durs, presque menaçants : "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer".

Nous sommes à la fin de la première guerre du Golf , George Bush vient de "délivrer" le Koweit en tuant des centaines de milliers de soldats Irakiens, et indirectement des centaine de milliers de civils, qu’il abandonna à Saddam le sanguinaire, après les avoir appelés à se révolter.

Il fait alors un discours où il utilise une expression,"New World Order", qu’il qualifie de cette manière : "We have before us the opportunity to forge for ourselves and for future generations a new world order, a world where the rule of law, not the law of the jungle, governs the conduct of nations. When we are successful, and we will be, we have a real chance at this new world order, an order in which a credible United Nations can use its peace-keeping role to fulfil the promise and vision of the U.N.’s founders."On n’y apprend que ce projet est vieux, qu’il date au minimum des fondateurs de l’ONU, il est curieux que Bush précise que la loi qui gouvernera le nouvel ordre ne sera pas la loi de la jungle, ce qui est somme toute logique venant d’un régime démocratique, on remarque aussi une totale confiance dans la réussite de ce projet mais c’est surtout une expression totalement vide de sens qui est maintenant utilisée par des politiques, des journalistes, des penseurs. Depuis la crise financière, j’ai pu me rendre compte de l’augmentation de l’utilisation de cette expression, tout simplement grâce aux alertes Google, qui sortent bien plus souvent qu’auparavant.

Je ne vais pas critiquer ce NWO, vu que je ne sais pas ce que c’est !

Le plus incroyable dans cette histoire de new world order, qui nous est destiné à nous les habitants de la terre, c’est que personne n’a pris la peine de nous expliquer ce qu’il en est vraiment, parce que pour l’instant c’est juste un terme fourre-tout, et c’est ça le problème, on ne sait pas ce que c’est, en revanche le mouvement vers ce nouvel ordre est bien réel et nos dirigeants nous le rappellent assez souvent.

Je veux juste vous faire part de mon inquiétude, quand les plus puissants sur terre nous promettent un système mondial, sans que nous n’ayons le choix, je me fais du souci, et c’est être sain d’esprit que de réagir de la sorte !

Inquiétude, parce que depuis hier, et les voeux de Sarkozy aux ambassadeurs, nous avons appris, presque à nos dépens et menacés du doigt, que "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial,et personne, je dis bien personne ne pourra l’empêcher" (vidéo). Au moins cela a le mérite d’être clair ! et le site officiel avec le discours intégral, à écouter.

Je ne peux m’empêcher de penser, que, vu le ton employé, la gestuelle, et le public, des ambassadeurs, il ne fait aucun doute que ce n’est pas de gaieté de coeur que les nations du monde entier vont accepter ce nouvel ordre, sinon pourquoi les menacer ?

La manière dont Sarkozy nous présente le NWO me fait penser au texte de l’éditorialiste du Financial Time, Gideon Rachman, qui a crée la polémique avec son article "
and now, for a world government", qui comme son titre l’indique se fait l’apôtre d’un gouvernement mondial, mais tenez vous bien, non démocratique, parce que sinon ça ne fonctionne pas : "La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique", dit-il avant de conclure : "Tant que personne ne cassera ce problème, ce plan de gouvernement mondial restera sous clé aux Nations Unies". On apprend donc, une fois de plus que ce projet, celui d’un système fasciste à l’échelle planétaire existe, les plans sont là !

Sarkozy a dit aux ambassadeurs ce que Gideon Rachman a dit à ses lecteurs, vous n’aurez pas le choix !

Quid de la démocratie, le choix, c’est quand même la base d’un système démocratique, en même temps, quand on voit que deux nations ont rejeté, démocratiquement, le traité constitutionnel, et l’Irlande, le traité de Lisbonne (qui, par référendum aurait été rejeté dans de nombreux pays), mais que le processus continue comme si de rien n’était, on est en droit de se poser des questions sur l’avenir de notre système démocratique.

Je pense que le fait de virer des journalistes, des directeurs de rédaction,
réorganiser le pôle audiovisuel public extérieur, avant la fusion de TV5, France 24 et RFI, nommer le directeur de l’audiovisuel public et donc contrôler l’information publique, signifier la fin des juges d’instruction (la chose la plus grave), devrait nous alerter sur l’orientation générale de la politique en France, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Le Nouvel Observateur, Mediapart, Marianne, Les Inrockuptibles et Rue 89 lancent un appel commun pour la défense de la liberté et du pluralisme de l’information face aux projets du gouvernement, cette suppression de nombreux contre-pouvoirs, de manière réfléchie et organisée, ne peut avoir qu’un but, la préparation médiatique, juridique, politique à un agenda spécifique, sinon pourquoi camisoler les médias, ou rompre l’indépendance de la justice ?

On ne peut pas nier ces phrases, elles existent, ceux qui les prononcent existent et leurs sens aussi, quand on lit dans les mémoire de Rockefeller : "Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être." David Rockefeller, MEMOIRES, page 405, on ne peut pas détourner la tête et oublier, il faut faire des liens et prendre la mesure des changements en devenir.

Quand on lit cette phrase, quand on pense à l’éditorial de Gideon Rachman, quand on entend Bush, Brown, Obama, Merkel, Zapatero, Berlusconi, utiliser ce terme et maintenant Sarkozy dire que "personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer", et bien, j’ai peur.

Pas une peur irrationnelle, mais une peur provenant d’analyse, de comparaison et de prospective.

Ce n’est pas un complot imaginaire, c’est une réalité tangible et aisément vérifiable, une oligarchie occidentale veut, depuis longtemps, créer un monde unifié, globalisé à tous les niveaux et incontournable. Je dis que ce n’est pas un complot, car c’est public, tout est public, les citations, le passage en force du traité de Lisbonne, le Patriot Act et autre arsenal législatif d’exception existe également, comme la concentration de médias et leurs connivences avec le pouvoir, tout est là, devant nous.

Protestation contre le Traité de Lisbonne
http://fr.youtube.com/watch?v=vCBIst10H-k

Quelques citations d’hommes politiques :

Gary Hart,directeur du CFR
Gary Hart exposes the NEW WORLD ORDER plan of Sr. & W. Bush
http://fr.youtube.com/watch?v=HTOCRa9lTZc

Clinton sur le N.O.M.
http://www.dailymotion.com/video/x2t3kb_clinton-sur-le-nom_news

Gordon Brown est le premier ministre de la Grande Bretagne qui remplace Tony Blair, depuis le 20 Juin 2007. Cette vidéo date du 1er Mai 2007 (d’après la source), et donc il n’était pas premier ministre à l’époque mais bon… Donc ce qui est intéressant ici, c’est le 1er Mai. Si vous avez étudiez l’origine de la fête du 1er mai, des Illuminatis, de la révolution d’indépendance des USA le 1er mai (n’hésitez pas à lire l’article sur le billet de 1 dollar pour comprendre un peu plus cette histoire de 1er Mai)… Cela ne m’étonne pas qu’un “loup du nouvel ordre mondial” fasse un discours pareil le 1er mai… Préparez vous à un Nouvel Ordre Mondial les amis, un monde où le terrorisme va devenir la top priorité des gouvernements du monde, ou même de ce gouvernement mondial qui est prévu pour bientôt… Le terrorisme n’est juste qu’un outil des Maîtres du Monde

De Villepin parle du nouvel ordre mondial
http://www.dailymotion.com/video/x7c53k_de-villepin-parle-du-nouvel-ordre-m_news

Source : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=50561