Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2009

Alerte Google - La presse interdite à Gaza

Alerte Google Actualités : La presse interdite à Gaza

Ehoud Olmert annonce que l'opération durera "aussi longtemps que ...
Le Monde - Paris,France
Les deux agences disposent de correspondants à Gaza, la presse internationale étant empêchée d'y accéder par Israël depuis le début de l'opération. ...
Des journalistes tentent d'entrer à Gaza
Le Figaro - Paris,France
Israël interdit l'accès des journalistes étrangers à la bande de Gaza malgré un arrêt de la Cour suprême ordonnant au gouvernement d'autoriser l'entrée de ...
L'Iran dénonce Israël d'utiliser les armes chimiques à Gaza
XINHUA - Péking,China
"En vertu du Protocole de Genève de 1925, l'utilisation du gaz toxique est interdite", a indiqué le communiqué. Le ministère a appelé les Nations Unies à ...
Le Grand Rabbin de France à Toulouse pour «une laïcité apaisée»
Libé Toulouse - Toulouse,France
Gilles Bernheim : Ceux qui prononcent ces slogans oublient de rappeler que depuis qu’Israël s’est retiré de la bande de Gaza, rien n’interdit au régime de ...
Fermeture de la bande de Gaza, l’appel de Reporters sans ...
Reporters sans Frontières - Paris,France
... les autorités israéliennes à rétablir l’accès de la bande de Gaza aux reporters, interdite aux journalistes étrangers depuis le début de novembre 2008. ...

 

 

13/01/2009

Gaza : Réduire la guerre contre Gaza à sa dimension humanitaire, pour mieux occulter la question de la décol onisation

Réduire la guerre contre Gaza à sa dimension humanitaire, pour mieux occulter la question de la décolonisation
 
 

Mardi 13 janvier 2009

Les manifestations qui ont lieu dans la plupart des grandes villes européennes contre l'agression barbare israélienne visant Gaza, outre qu'elles donnent du courage à la population et aux résistants palestiniens, peuvent contribuer à l'établissement d'un cessez-le-feu qui permettrait à la résistance de souffler, de panser ses blessures et de se réorganiser dans la perspective de batailles politiques futures.

L'horreur que nous inspirent à juste titre les images qui nous proviennent de Gaza et les témoignages émanant d'organisations non gouvernementales nous en disent long sur les risques humanitaires encourus par la population de Gaza. Mais cette tragédie humanitaire risque d'être utilisée par les médias européens pour travestir la réalité et occulter les véritables enjeux politiques de la guerre menée par l'armée israélienne contre Gaza. Même quand ces médias font semblant de nous émouvoir, ils insistent pour déplorer le nombre élevé de victimes « civiles » et notamment des enfants. Sous-entendu, les autres victimes, les « terroristes » du Hamas, n'ont que ce qu'ils méritent.

Plus grave, cette propagande tente de légitimer le discours officiel des dirigeants israéliens qui déplorent publiquement la perte des vies humaines mais cherchent à en imputer la responsabilité au Hamas qui aurait, selon eux, pris la population palestinienne en otage. A l'appel des dirigeants européens, le gouvernement israélien a accepté de cesser ses attaques durant trois heures par jour pour permettre l'ouverture d'un corridor humanitaire à Gaza. L'agresseur, qui a fait en douze jours plus de 700 tués, dont plus de 250 enfants, tente de donner l'image d'un Etat soucieux de la crise humanitaire !

La suite ici : http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Mohamed_Taha...

De Gaulle, les juifs et les sionistes

De Gaulle antisémite ou visionnaire  ?
 
Conférence de presse du Général De Gaulle le 27 novembre 1967. Il évoque la situation israélo-paestinienne en parlant des juifs, des sionistes, et de la politique de la France vis-à-vis des différentes parties.

Transcription du discours ici: http://www.france-palestine.org/article6723.html
 
 

12/01/2009

Gaza : Le massacre des enfants !

LE MASSACRE DES INNOCENTS !
Quelques photos d'enfants de Gaza tués dans les bombardements israéliens
mercredi 31 décembre 2008 (11h57)

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article77035
 
Le massacre des enfants : Aljzeera
 
 
Cette vidéo est le témoignage d'un enfant, Louay Soubh de Beit Lahya dans la bande de Gaza qui a perdu ses yeux suite à un bombardement israélien.

Les médecins ont trouvé étrange que de telles blessures soient consécutives à un bombardement. Ils penchent plutôt vers une attaque chimique avec des bombes non conventionnels nouvelles.

Témoignage :

Le journaliste : Bonjour Louay

Louay (l'enfant) : Bonjour Monsieur,

Le journaliste : raconte nous ce qui t'es arrivé

Louay (l'enfant) : C'était au moment de la trêve des trois heures, on nous a dit que les soldats israéliens sont partis, alors nous sommes retournés à notre maison pour chercher à manger et à boire, puis avons quitté la maison. Mon père est retourné seul à la maison pour chercher d'autres affaires que nous avons oubliées et je l'ai attendu dehors avec mes deux cousins.
A ce moment là les soldats nous ont bombardés.

Gaza, les raisons de la crise : LE GAZ !

L'Europe s'occupe du gaz et Israël de Gaza !!!!!!!!!!!!
Le massacre des innocents !

Crise Russie-Ukraine : toute l'Europe touchée par les coupures de gaz

Presque toute l'Europe était touchée mardi par les coupures des livraisons de gaz russe transitant par l'Ukraine, les pays d'Europe centrale, plus dépendants, étant particulièrement affectés par ce nouveau conflit gazier en plein hiver entre Kiev et Moscou.

Presque toute l'Europe était touchée mardi par les coupures des livraisons de gaz russe transitant par l'Ukraine, les pays d'Europe centrale, plus dépendants, étant particulièrement affectés par ce nouveau conflit gazier en plein hiver entre Kiev et Moscou.

Les livraisons de gaz russe à la Croatie, à la Bosnie et à la Macédoine ont été totalement interrompues, a-t-on appris de sources officielles.

"La fourniture de gaz russe à la Croatie a cessé depuis 05H00 (03H00 GMT)", a déclaré à l'AFP, Neda Erdeljac, une porte-parole du distributeur national croate de gaz, PLINACRO.

Le ministère croate de l'Economie a indiqué qu'il allait commencer à faire des réductions pour les gros consommateurs industriels tout en assurant que dans l'immédiat les ménages, les hôpitaux, les écoles et autres institutions publiques ne seraient pas affectés.

La Croatie produit quelque 60% de ses besoins en gaz et en importe 40% de Russie.

Pour sa part, Sarajevo a été informé que "l'Ukraine et la Russie ont réduit de 100% les livraisons de gaz à la Bosnie", a indiqué la compagnie nationale BH Gas dans un communiqué.

"Cela complique gravement la situation et met en danger tous les consommateurs en Bosnie", a-t-on ajouté de même source.

Dans la matinée BH Gas avait fait état d'une réduction de 25%, puis dans l'après-midi de 50% dans la fourniture de gaz russe, avant d'annoncer l'interruption totale des livraisons.

La Macédoine connaît aussi une interruption totale des livraisons de gaz russe, mais le ministre macédonien de l'Economie, Fatmir Besimi, a assuré que "cela n'aura pas de conséquences sérieuses (...) car le pays n'utilise en général que peu de gaz".

Il a toutefois concédé que "sur le long terme, la Macédoine pourrait avoir des problèmes".

La Macédoine consomme environ 170 millions de mètres cubes de gaz par an. Vingt-six entreprises en tout utilisent du gaz, principalement dans les domaines de la métallurgie, de l'industrie alimentaire et pour des centrales de chauffage.

En Serbie, les autorités ont fait état d'une baisse de 50% des livraisons russes en gaz.

"Il existe une possibilité d'interruption totale des livraisons si le conflit gazier entre l'Ukraine et la Russie n'est pas résolu et dans ce cas, le gouvernement (serbe) devra se charger directement de la distribution du gaz", a admis le directeur de la compagnie gazière serbe publique Srbijagas, Dusan Bajatovic.

M. Bajatovic a appelé toutes les entreprises consommatrices à utiliser du fuel à la place si elles le peuvent. Le pays est confronté à une situation d'exception "dont on ne voit pas la fin et qui pourrait empirer", a-t-il mis en garde.

La Serbie importe quotidiennement 10 millions de mètres cubes de gaz russe.

M. Bajatovic a assuré toutefois que la Serbie disposait de réserves en fuel suffisantes pour le moment, précisant que la compagnie serbe d'électricité travaillait au maximum de ses capacités.

Pour leur part, l'Albanie, le Monténégro et le Kosovo ne sont pas reliés au réseau des gazoducs internationaux et comptent essentiellement sur l'électricité comme principale source d'énergie.

L'électricité produite en Albanie est notamment d'origine hydroélectrique.

La Russie a coupé jeudi dernier les fournitures de gaz à l'Ukraine, faute d'un accord sur le prix des livraisons pour 2009, faisant craindre une répétition du scénario de 2006, quand le différend russo-ukrainien avait perturbé l'approvisionnement de plusieurs pays d'Europe.
Energie-gaz-Russie-Ukraine-EuropEst-UE,PREV

Source :

http://www.ladepeche.fr/article/2009/01/06/517909-crise-r...