Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2010

URGENT-MESSAGE d'ALEX JONES censuré par Google et Youtube

Alex Jones se dit censuré par Google et Youtube !

 

URGENT-MESSAGE d'ALEX JONES censuré par Google et Youtube

http://www.dailymotion.com/video/xg8r7v_urgent-message-dalex-jones-censure-de-google-et-youtube_news#from=embed

 



Internet français : Date de décès 15/12/2010 à 22h20

Le pays des Droits de l'Homme qui donne des leçons de morale aux autres pays du monde et les traitant de pays de dictature !

L’ONU propose gentiment de verrouiller le Web… avec la Chine

Rappel : Info d'une extrême gravité: Le filtrage totalitaire d'internet "à la chinoise" a été voté (confirmation)


Auteur : Linux Manua - Source : Linux Manua


 

Filtrage d'internet décidé uniquement par le Ministère de l'Intérieur

Ce soir, j'ai assisté en direct au streaming de l'Assemblée Nationale au vote de l'article 4 de la Loppsi ... dans un hémicycle quasi vide :


  1. Filtrage d'internet décidé uniquement par le Ministère de l'Intérieur
  2. Sans intervention de l'autorité judiciaire
  3. Liste noire secrète des sites web filtrés
  4. Aucun contrôle possible par une entité extérieure


Avec Hortefeux aux manettes ...

Parodie de Démocratie.

Je publierai les noms des quelques parlementaires défaillants qui ont exécuté l'internet français. Le Pays aura des questions à leur poser.

 

Star wars- Fin du III

http://www.youtube.com/watch?v=Z9fpiHsrYXc&feature=player_embedded

 

 

 

09/12/2010

WikiLeaks: les hackers contre-attaquent

WikiLeaks: les hackers contre-attaquent

LONDRES (AP) — Des soutiens de WikiLeaks ont riposté mercredi contre les ennemis supposés du site et de son fondateur en détention Julian Assange. D'apparentes représailles de pirates informatiques ont ainsi visé Mastercard, des procureurs suédois et un avocat suédois entre autres.

Des militants hackers opérant sur Internet dans le cadre de l'"Operation Payback" (opération vengeance) ont revendiqué dans un message Twitter la responsabilité des problèmes technologiques essuyés par MasterCard, qui, la veille, avait suspendu ses relations avec le site WikiLeaks.

MasterCard a reconnu connaître "un trafic important" sur son site mais un porte-parole de la compagnie James Issokson n'a pas voulu confirmer à l'Associated Press l'implication ou non de WikiLeaks dans ces problèmes. Il a précisé que MasterCard tentait de restaurer le service mercredi mais ignorait combien de temps il faudrait avant le retour à la normale. Les problèmes techniques du site n'ont pas d'impact sur les consommateurs qui utilisent leurs cartes de crédit pour des transactions sécurisées, a-t-il précisé.

MasterCard est la dernière d'une série de compagnies internet basées aux Etats-Unis, dont Visa, Amazon.com, PayPal et Every DNS, qui ont coupé les liens avec WikiLeaks sous la pression insistante du gouvernement américain. Visa disait mercredi ne pas connaître de problèmes techniques.

Les attaques informatiques constatées consistent notamment à inonder les sites visés de requêtes afin de bloquer leur fonctionnement. Elles s'inscrivent dans une vague de soutien à WikiLeaks après l'arrestation de son fondateur. Twitter était inondé de messages de solidarité avec WikiLeaks et la page Facebook du site a atteint un million d'amis.

Après avoir mis en ligne des centaines de câbles diplomatiques américains confidentiels, le site WikiLeaks subit des pressions sur de nombreux fronts. Julian Assange, qui s'est livré mardi à la police londonienne mardi, est actuellement incarcéré en Grande-Bretagne et tente de s'opposer à une extradition vers la Suède. La justice suédoise veut l'entendre après les accusations de viol et agression sexuelle portées à son encontre par deux femmes.

De plus, Visa et MasterCard ont annoncé mardi la suspension de tous les paiements à WikiLeaks dans l'attente d'éclaircissements sur la situation du site Internet. Un coup dur pour l'organisation, qui dépend des donations faites en ligne pour financer ses opérations. L'entreprise de paiement en ligne PayPal avait déjà rompu ses liens avec WikiLeaks, et lundi, Postfinance, filiale bancaire de la Poste suisse, avait décidé de fermer le compte bancaire suisse de Julian Assange.

Cela n'a pas empêché néanmoins WikiLeaks de publier dans la nuit de nouveaux câbles diplomatiques américains. AP

sb/v0424/ll

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101208.F...

WikiLeaks: Les hackers contre-attaquent

http://www.20minutes.fr/article/635855/monde-wikileaks-ha...

 

15/07/2010

Alerte : Les banques centrales liées à la FED commencent à abandonner le dollar US

Avertissement Final Systémique !

Prenez vos dispositions dès maintenant pour retirer votre agent des banques !
Les autres abrutis de la FED et leurs cliques mafieuses ne manqueront pas de nous déclencher une nouvelle guerre atomique pour se maintenir au pouvoir mondial monétaire !
Le FMI n'a pas été créé pour rien et DSK n'en est pas le directeur pour rien !
Ouvrez les yeux et regardez ce qui se passe dans le Golfe Persique depuis le mois de juin 2010.

 


US

DANGER , RUPTURE : Voici venir l’avertissement final livré par des (whistle blowers) économistes depuis 2008.

Les banques centrales du monde « liées » à la FEDERAL RESERVE américaine commencent à abandonner le dollar US.

Le Trésor américain pourrait donc se voir "obligé" de démonétiser le dollar. Cela signifierait une perte draconienne (approx : 90%) de sa valeur marchande et un retrait éventuel programmé des dollars mis en circulation. Se réfugier dans l’Euro pourrait être une très grave erreur.


DANGER , BREAK : Here is to come the final warning delivered by (whistle blowers) economists since 2008.

The central banks of the world « connected » to the FEDERAL RESERVED start to abandon the US dollar.

The American Treasury could thus be "obliged" to demonetize the dollar. It would mean a drastic loss (approx: 90 %) of its market value and a possible programmed retreat of the dollars in circulation. To take refuge with the Euro could be a very serious mistake.



L'article en Anglais
Following the money in banking and economics
July 9, 2010, 9:23 am

Central banks start to abandon the U.S. dollar

There's mounting evidence that central bankers have little faith in the greenback these days. Can we blame them?

by Heidi N. Moore, contributor

There are those who would argue that the financial crisis was caused by over-enthusiastic worship of the Almighty Dollar. Call it brutal financial karma, but that church is looking pretty empty these days.

A new report from Morgan Stanley analyst Emma Lawson confirms what many had suspected: the dollar is firmly on its way to losing its status as the reserve currency of the world. We already knew that central banks have preferred gold to dollars, and that they're even selling their gold for cash; now, according to Lawson's data, it seems that those central banks prefer almost anything to dollars.

Lawson found that central banks have dropped their allocation to U.S. dollars by nearly a full percentage point to 57.3% from 58.1%, and calls this "unexpected given the global environment." She adds, "over time we anticipate that reserve managers may reduce their holdings further."

What is surprising is that the managers of those central banks aren't buying traditional fall-backs like the euro, the British pound or the Japanese yen. Instead, she suggests they're putting their faith in other dollars - the kind that come from Australia and Canada. The allocation to those currencies, which fall under "other" in the data, rose by a full percentage point to 8.5%, accounting almost exactly for the drop in the U.S. dollar allocation.

Call it diversification, if you must, but the trendline indicates that central banks are finally putting their money where their anti-dollar mouths are. The dollar has been in free-fall since 2007.

Last year, both China and Russia have questioned why the dollar should be the world's reserve currency. (Naturally, they were advocating for the ruble and yuan).

And just last week, the United Nations released a report concluding that the dollar should no longer be the world's reserve currency because it is not stable enough. The dollar is down 5% over the past month, and even currency traders don't see it as a safe haven any more.

There is certainly an element of economic competitiveness in those statements from foreign bodies and governments, but at the same time, Americans shouldn't be surprised that, in these touchy times, central banks want more of a measure of security than the dollar can afford right now - particularly when we're running up an enormous deficit through the costs of stimulus programs and two simultaneous wars.

Just last week, America's debt lept $166 billion in a single day. That one-day run-up is greater than the entire U.S. annual deficit in 2007. And Americans, the world's consumers, continue much of the behavior that helped the U.S savings rate drop so low.

The other options that reserve managers seem to be taking are also not a surprise. Canada's rude financial health - and robust banks - were bound to draw more attention. The Australian dollar is near a nine-month high because employment numbers there are strong.

The steady fall of the U.S. dollar is, while understandable, certainly nothing to be celebrated at home. The U.S. just has to make a stronger case - both to buyers and to its citizens - that it is on the right path.

http://wallstreet.blogs.fortune.cnn.com/2010/07/09/central-banks-start-to-abandon-the-u-s-dollar/

 

14/07/2010

Une puce d'identification implantée dans tous les américains à partir de 2013

Voici les véritables raisons de l'empressement d'Obama à faire passer la loi HR 3200 sur la santé aux USA.

Ne nous faisons pas d'illusions, des accords doivent exister aussi en Europe et dans le monde entier pour tous nous pucer. Nous en avons eu, déjà, une démonstration avec la vaccination contre le virus de la GrippeA/H1N1 que l'OMS et que les pays voulaient rendre obligatoire. Ce n'était qu'un test pour voir comment nous allions nous comporter face à ce danger.

Se pourrait-il que les Illuminati-reptiliens, qui ont été entravés par notre résistance à accepter la vaccination criminelle et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial, aient mis en place d'autres plans qu'ils tenaient en réserve pour nous contraindre à accepter le puce et l'instauration du Nouvel Ordre Mondial ? Par exemple créer un nouvel attentat (la marée noire dans le Golfe du Mexique) par exemple pour déplacer 50 000 millions de personnes, soi-disant pour leur bien, dans les camps de la FEMA pour les pucer et les gazer au besoin en cas de résistance !

Une puce d'identification implantée dans tous les américains à partir de 2013

Dans 36 mois devrait commencer une opération sur le sol américain d'implantation de micro-puce d'identification sur tous les américains

Dans le projet de loi de Obama sur la santé, HR 3200, à la page 1001, il est prévu que sur tous les américains sera implantée une micro-puce dans le but de créer un registre national. Le "micro-puçage" devrait commencer dans 36 mois (3 ans).

Ce nouveau projet de loi relatif aux soins de santé, le HR3200, qui vient juste d'être adopté par le congrès, stipule que toutes les personnes qui en dépendent soient micro-pucés. Les projets pour ce "micro-puçage" étaient déjà prévus depuis décembre 2004.


Voici le document officiel de la F.D.A (Food and Drug Administration), daté du 10 décembre 2004, et intitulé «Class II Special Guidance Document: Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient Identification and Health Information» qui parle du sujet.

A présent prenez note de la formulation utilisée dans le projet de loi HR 3200, « America's Affordable Health Choices Act of 2009 » qui se trouve sur le site web des Congresses House Ways and Means (méthodes et moyens de la chambre des congrès)

A la page 1001, on trouve "Subtitle C - National Medical Device Registry" qui stipule :

The Secretary shall establish a national medical device registry (in this subsection referred to as the "registry") to facilitate analysis of postmarket safety and outcomes data on each device that (A) is or has been used in or on a patient; and (B) is a class III device; or (ii) a class II device that is implantable.

En d'autres termes, toute personne ayant été "micro-pucée" en vertu de la nouvelle loi sur les soins de santé devra être enregistrée auprès du « Secretary ». Le « Secretary » étant le ministre de la santé et des services sociaux.


La date à partir de laquelle ce registre doit débuter est rendue obligatoire à la page 1006, et correspond à une période de 36 mois après que le projet de loi soit devenu une loi relative à la santé.

The Secretary of Health and Human Services shall establish and begin implementation of the registry under section 519(g) of the Federal Food, Drug, and Cosmetic Act, as added by paragraph (1), by not later than the date that is 36 months after the date of the en21 actment of this Act, without regard to whether or not final regulations to establish and operate the registry have been promulgated by such date.

Par conséquent, en vertu de la loi HR 3200 récemment adoptée par le congrès, le puçage des américains doit commencer d'ici l'an 2013.

http://www.fda.gov/downloads/medicaldevices/deviceregulat...

Ce n'est plus de la paranoïa,
(comme certains pouvaient le prétendre jusqu'alors),
puisque, c'est officiel, leur masque est tombé...!
Le puçage humain suivra,
celui des animaux,
...sur toute la planète, législation US oblige, 
!
(Entrons dès aujourd'hui en Résistance)
mot clé sur Google :
Verichip,
site de référence
:

http://fr.wikipedia.org/wiki/VeriChip