Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2015

La définition du "débat" en France : un monologue creux, sans contradicteurs !

Seul les journalistes de propagande peuvent débattre en France – VIDÉO MONTRANT LA VÉRITÉ

Le 20 octobre 2015, le magazine Marianne a réuni quelques « sommités » médiatiques (Jean-François Kahn, Laurent Mouchard dit « Joffrin », Natacha Polony, Jacques Julliard, Alexis Brézet), politiques (Jean-Paul Delevoye, Jacques Généreux) et franc-maçonnes (Daniel Keller, Catherine Kintzler) à la Mutualité de Paris pour un débat sur… le débat. ERTV était sur place !

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

Énorme arnaque

 

 

 

Ils font littéralement l’inverse de ce qu’ils disent aux micros ! Une belle mascarade à nouveau. Pour les Charlies du 11 janvier qui pensent que le débat existe encore en France, vous vous trompez de chemin. Le débat n’est qu’unilatéral et ce sont toujours les mêmes marionnettes qui les mènent. Ce sont eux qui décident ce qui peut-être débattu dans ce pays. Nous, nous sommes seulement là pour les écouter.


Vidéo E&R

25/10/2015

Propagande climatique : bientôt l'apocalypse, c'est sûr... sauf avec notre pognon, heureusement

Propagande climatique : bientôt l'apocalypse, c'est sûr... sauf avec notre pognon, heureusement

COP21 : le climat va bien, merci pour lui !

István E. Markó
Contrepoints
ven., 09 oct. 2015 06:13 UTC

 

Image

Comment le GIEC a organisé un gigantesque transfert d'argent de tous les citoyens vers quelques bénéficiaires...

À l'aube de la Conférence internationale sur le climat de Paris (COP21), les déclarations alarmistes se succèdent à un rythme effréné, entretenu par la colossale machine de propagande de l'ONU. Rien ne nous est épargné, ni la sècheresse et les feux de forêts en Californie, ni le dernier ouragan traversant l'Asie. Tout événement météorologique pouvant inquiéter un tant soit peu le public est immédiatement relié au changement climatique anthropique.


Commentaire : Ah oui, à propos de la sécheresse californienne... : Selon la NOAA, la sécheresse en Californie n'est pas due au « réchauffement climatique »


Dans une récente interview sur La Première (RTBF), le vice-président du GIEC (Groupe Intergouvernemental pour l'Étude du Climat), le Professeur Jean-Pascal van Ypersele, n'a pas hésité à nous promettre l'apocalypse finale : des sécheresses et des pluies extrêmement intenses, des récoltes de céréales en chute libre, une montée catastrophique du niveau des océans... et de blâmer le CO2 produit par l'homme. Et d'exiger que l'on arrive à une décarbonisation totale de notre société d'ici 2100 ! Sinon, la température de la Terre augmentera de plus de 2°C, niveau au-delà duquel une fin atroce nous attend.

Cette déclaration n'émeut pas notre vice-président qui poursuit : « Si on continue le train de développement actuel sans rien modifier, nous arriverons probablement à +4 ou + 5° de plus et ce sera catastrophique pour bien des populations ». De nouveau, il semble ignorer (?) que de nombreuses publications scientifiques récentes revoient à la baisse l'impact du réchauffement dû au doublement de la quantité de CO2 atmosphérique. Le Pr Jean Jouzel, également vice-président du GIEC, affirmait récemment que le réchauffement observé de la Terre était de l'ordre de 0,01°C par an ! D'ici 2100, la Terre verrait sa température augmenter de 0,85°C si rien ne changeait. On est loin, très loin, des +2°C politiques et des +4 à +5°C extravagants issus des modélisations les plus folles.

La non-fiabilité des modèles climatiques a été clairement dénoncée par Hans von Storch, l'un des plus éminents climatologues allemands, qui n'hésite pas à déclarer : « Les modèles climatiques sont faux à plus de 98% ! » Et pourtant, ce sont les résultats erronés de ces modèles non fiables qui servent de base de travail aux décideurs politiques.


Commentaire : A voir l'état de la science moderne et l'état de corruption généralisé des esprits, est-ce vraiment étonnant ? :

- Corruption de la science : la falsification des évaluations par les pairs
- Corruption de la science : collusions entre chercheurs et industriels
- Corruption de la science : John Ioannidis dénonce l'inutilité de nombreux travaux scientifiques


Le coupable est, évidemment, le CO2 émis par l'homme, et uniquement celui-là. Rappelons qu'il n'y a aucune preuve scientifique de l'influence du CO2 sur la température du globe. Au contraire, toutes les études indiquent que, durant les 400.000 dernières années, la variation de la concentration en CO2 atmosphérique a toujours suivi les fluctuations de la température, jamais l'inverse. Tandis que la quantité de CO2 émise par l'homme ne cesse de croître depuis l'ère industrielle, un refroidissement climatique important a été observé de 1942 à 1975, menant certains à prédire l'imminence d'un nouvel Âge Glaciaire. Depuis presque 19 ans, la température moyenne de la Terre n'a pas augmenté d'un iota. Durant cette période, 1/3 du CO2 produit par l'homme a été émis dans l'atmosphère. Si le CO2 avait un effet quelconque sur la température, nous l'aurions déjà observé, non ?


Commentaire : Tremblons face au méchant CO2 ! :

- Propagande climatique : Pauvre CO2 !
- Réguler le CO2 est une pure absurdité selon un physicien allemand
- Petite fabrique d'un rechauffement climatique


Toutes les prédictions effectuées par les climatologues modélisateurs se sont toujours révélées erronées. Toutes, sans exception !

Le nombre et la violence des ouragans a diminué au lieu d'augmenter, les glaces en Antarctique ne cessent de croître depuis près de 30 ans, la banquise arctique qui devait disparaître depuis 2008 est toujours là et elle récupère admirablement, la vitesse de montée des océans a fortement diminué, les ours polaires qui étaient en voie de disparition ont vu leur population multipliée par 7 depuis 1970 et la planète a verdi de 21%, en partie grâce à la croissance du taux de CO2 atmosphérique.

Au contraire des affirmations du Pr van Ypersele : « Dès 1° de plus, la production de céréales comme le blé ou le riz est menacée », de nombreuses études effectuées en champ et sous serre montrent que le blé et le riz prospèrent lorsque le taux de CO2 dans l'atmosphère et la température augmentent (jusqu'à 600 ppmv et +3°C) ! Signalons qu'il existe aussi de multiples variétés de blé et de riz résistantes à ce type de stress.

Quant aux énergies renouvelables, prônées par le vice-président du GIEC, elles ne sont pas compétitives avec les énergies fossiles et nucléaires. Sans les gigantesques subventions étatiques payées par les contribuables, ces énergies intermittentes au coût exorbitant n'auraient jamais vu le jour. Pourtant, il s'obstine à recommander ces solutions inopérantes qui, non seulement appauvrissent la population (plus d'un million d'Allemands sont incapables de payer leurs factures énergétiques) mais risquent de renvoyer à la pauvreté un nombre croissant de nos frères humains. Le scandale du transfert des taxes des pauvres vers les plus nantis, qui peuvent se payer des panneaux solaires et des Tesla S, des compagnies électriques qui s'enrichissent grâce aux certificats verts, et des banques qui prennent au passage leur obole, n'a que trop duré. Le GIEC a organisé, avec la complicité de certains politiques, un gigantesque transfert d'argent de tous les citoyens vers quelques heureux bénéficiaires. C'est une honte éthique... Le pire est que cela a été orchestré par des partis de gauche.

Qu'il est triste que la climatologie, cette jeune et belle science, soit ainsi dévoyée à des visées politiciennes et au dogmatisme idéologique.

 

21/10/2015

Les USA cesseront "leur aide" si l'Irak demande soutien à la Russie

Le cynisme n'a pas son pareil pour tous ces criminels ! Non seulement ce sont eux qui les détruisent mais encore ils ont le culot de leur dire qu'ils cesseront "de les aider" à les détruire et à les racketter si la Russie acceptait de les aider à retrouver leur liberté !

A tous fusiller tous ces criminels et encore leur sort serait trop doux !

Ils ont peur surtout de perdre encore la face, face à Poutine, à la Russie et à l'opinion internationale, plus la raclée mémorable qu'ils risquent de se prendre publiquement face à la technologie militaire russe !

C'est bien parce que les USA ne sont plus que chantage et intimidation, parce qu'ils ne respectent plus rien ni personne, qu'ils sont autant détestés à travers le monde. Cette arrogance, alors que ce sont eux qui sont clairement à l'origine de tout ce merdier, est juste insupportable. On devrait effectivement les virer de là, et prendre des sanctions financières à leur encontre et à l'ONU, pour qu'ils payent toutes les factures !!!

En outre, Joseph Dunford s'est empressé d'ajouter que les USA "ne pourront mener des opérations en Irak si les Russes y sont déployés en même temps". Le général a par ailleurs avoué que l'éventuel appel à l'aide de l'Irak à la Russie avait suscité "de l'angoisse" à Washington.

De l'angoisse que Poutine montre au monde entier, les preuves satellites militaires de l'implication du Gouvernement Bush appuyé par la CIA/Mossad dans l'organisation des attentats du 9/11 aux USA ?

 

Les USA cesseront "leur aide" si l'Irak demande soutien à la Russie

08:46 21.10.2015 (mis à jour 09:04 21.10.2015)

Armée des Etats-Unis

Les Etats-Unis suspendront leur aide militaire à l'Irak dans le cas où Bagdad demanderait à la Russie d'effectuer des frappes aériennes sur des positions de l'organisation terroriste Etat islamique en territoire irakien, a prévenu le nouveau chef d'état-major interarmes américain, le général Joseph Dunford.

Début octobre, le premier ministre irakien Haïdar al Abadi a déclaré qu'il verrait d'un bon œil des frappes aériennes russes contre le groupe djihadiste Etat islamique.

Un nouveau centre de coordination qui recueille, traite et échange des renseignements sur l'activité du groupe terroriste Etat islamique entre Irakiens, Syriens, Russes et Iraniens a également été mis en place à Bagdad, capitale irakienne.

Néanmoins, il semblerait que les Etats-Unis cherchent à sauvegarder leur hégémonie militaire dans la région irakienne et qu'ils aient maille à partir avec les Russes:

"J'ai déclaré que nous aurions du mal à vous accorder l'aide nécessaire si les Russes y participent également", a riposté le chef d'état-major interarmes américain au premier ministre irakien.

En outre, Joseph Dunford s'est empressé d'ajouter que les USA "ne pourront mener des opérations en Irak si les Russes y sont déployés en même temps". Le général a par ailleurs avoué que l'éventuel appel à l'aide de l'Irak à la Russie avait suscité "de l'angoisse" à Washington.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a auparavant déclaré que Moscou était au courant quant aux déclarations de Bagdad portant sur la participation des forces aériennes russes dans la lutte antiterroristes sur le sol irakien, mais la Russie n'avait reçu aucune demande officielle à ce sujet.

Depuis août 2014, les USA et leurs alliés effectuent des frappes aériennes sur des positions de l'EI en Irak, et depuis septembre 2014 ils bombardent les terroristes en Syrie.

La Russie mène, depuis le 30 septembre, une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

 

Taxes, impôts : les projets qui mijotent.

Allez on continue un peu avec les taxes, après le nouvel impôt européen qu'ils vont nous faire payer pour gérer la crise des migrants ?

 

Taxes, impôts : les projets qui mijotent…

Publié le par Olivier Demeulenaere

kak-impots-taxes-france.jpg

Souvenez-vous : Les sans-dents, « l’engagement de toute ma vie »OD

« EXPLOITES DE TOUS BORDS, PAUVRES, DÉMUNIS, SANS DENTS OUVREZ LES YEUX !

Quand l’État est ruiné, on crée de nouvelles taxes. C’est ce que nous ont appris nos livres d’histoire. Lorsque le trésor royal était vide notamment à cause de guerres ou de catastrophes climatiques, on inventait des impôts pour faire rentrer le pognon.. Et qui payait ces impôts ? La roture. Pas les nobles, les courtisans, ou l’Église. (Et quand je parle de cette dernière, je ne parle pas du curé de village, souvent aussi pauvre que ses ouailles. Là aussi, il y aurait beaucoup à raconter pour remettre les pendules à l’heure sur la misère de ces petits serviteurs de la chrétienté dont certains ne mouraient pas de faim uniquement parce qu’il étaient soutenus par leurs paroissiens, mais ce n’est pas le sujet.)

Cette remarque mériterait d’être affinée, mais en gros, elle dit la vérité. Vous ne manquerez sans doute pas de faire le lien avec notre présent. Sauf que nous sommes en République, et que nous avons mis des socialistes au pouvoir. Dans socialiste, il y a « social », ce beau mot qui a servi d’outil marketing pour tromper la confiance de toute une partie de la société pour lequel il avait un sens.

Nous revoilà près de deux siècles et demi après une révolution soit disant populaire et un Robespierre idolâtré,  avec une bande de rigolos qui s’en réclament, nantis, appartements de fonction, voitures avec chauffeur et ressources mensuelles avec lesquelles on nourrirait une dizaine de familles, qui décident que l’impôt doit être universel, ou que vous devez payer une redevance télé même si vous n’en possédez pas !

Et vous savez quoi ? 

MÊME PAS HONTE !

Vous êtes au RSA ? Impôt. Au minimum vieillesse ? Impôt. Vous crevez de faim ? Impôt.

ET SI CEUX QUI SONT IMPOSABLES A DES NIVEAUX  STRATOSPHÉRIQUES PAYAIENT D’ABORD CE QU’ILS DOIVENT POUR RENFLOUER LES CAISSES ???

et ils ont le culot d’appeler ça impôt « CITOYEN » ?
Sont-ils « citoyens », ceux-là ?

Ne voyez-vous donc pas que ces vampires professionnels que, pour beaucoup, nous entretenons grassement POUR NOUS DÉFENDRE à leur poste d’élus, se moquent de nous?

« Vox populi, vox Dei » La voix du peuple est la voix de Dieu. Mais pour eux, Dieu est mort, aphone et sourd. »

Galadriel, Les Brindherbes Engagés, le 19 octobre 2015

Le député PS Razzy Hammadi défend l’idée d’un impôt citoyen pour tous

La proposition risque d’agiter les débats sur le projet de loi de finances 2016. Membre de la commission des finances de l’Assemblée, Razzy Hammadi va déposer ce samedi un amendement proposant que tous les Français, quels que soient leurs revenus, soient assujettis à l’impôt. « L’objectif est que l’impôt sur le revenu devienne universel», explique le député socialiste de Seine-Saint-Denis.

 

Redevance TV : deux sénateurs veulent l’étendre aux foyers sans télé

Deux sénateurs – André Gattolin (EELV) et Jean-Pierre Leleux (« Les Républicains », ex-UMP) – ont remis le 29 septembre un rapport pour définir « un nouveau modèle de financement de l’audiovisuel public ». Mesures phares ? Une hausse « limitée et temporaire » de la redevance télé en 2016 et 2017 et son extension à tous les foyers d’ici au 1er janvier 2018, même ceux sans téléviseur.

 

Rappel :

Evasion fiscale : « Ces 600 milliards qui manquent à la France »

 

 

20/10/2015

Philippe Verdier sur la touche : la chasse aux « climatosceptiques » est ouverte

La chasse aux sorcières est ouverte par les adeptes de la nouvelle religion du Nouvel Ordre Mondial dont le principal credo est celui de réchauffement climatique et qui a pour mission d’enrichir les Banskters pour leur permettre de perpétuer leurs guerres génocidaires dans le monde, contre ceux qui dénoncent leurs escroqueries !

Philippe Verdier sur la touche : la chasse aux « climatosceptiques » est ouverte

« Il devient impossible dans notre pays d’exposer un avis ouvert sur cette question sans être insulté ou stigmatisé ».

Philippe Verdier, droit de réponse à Rue89, 14/10/2015

France - media

Suite à la parution de son livre, Climat investigation (Ring, 2015), le monsieur météo de France 2 a été la cible de vives critiques avant d’être mis en congé forcé par la chaîne publique.

C’est Arrêt sur images qui a ouvert le bal de la chasse aux sceptiques, dénonçant un « discours promotionnel confus… et un éditeur proche de l’extrême-droite ». Aussitôt, Rue89 est entré dans la danse, proposant carrément d’arrêter d’inviter les « climatosceptiques » dans les médias !

Considérant que « leurs arguments ont été démontés définitivement », le journaliste Thibaut Schepman juge qu’on se croirait « revenus 30 ans en arrière » avec le discours de ceux qu’il estime « ultra-minoritaires » dans la communauté scientifique. Pour lui, donner la parole à ces gens revient à permettre de « confronter ces thèses farfelues à des vérités scientifiques », mais surtout « contribue à donner l’illusion du doute, ce qui est exactement la stratégie des lobbies sceptiques ».

Pire : l’auteur reproche notamment à Marianne, au Figaro et à Valeurs Actuelles de simplement leur avoir donné la parole. En l’occurrence, il fait référence à Philippe Verdier, chef du service météo de France 2 qui assure actuellement la promotion de son dernier livre. Pour Thibaut Schepman, sans doute lui-même spécialiste du climat à ses heures perdues, Verdier « avance des arguments d’une nullité évidente ».

Et le journaliste de moquer « cet étrange complotiste, amateur de double discours et auteur d’un livre publié par une maison d’édition proche de l’extrême droite ». « À Rue89, nous avons décidé de ne pas contribuer à cette drôle de représentation », conclut-il.

Dans un droit de réponse publié sur le site des éditions Ring et sur Rue89, Philippe Verdier pointe une « accusation diffamatoire » et se défend d’être un « climatosceptique ». Simplement, celui-ci explique montrer aussi « les aspects positifs du réchauffement en France » car « notre pays fait partie des rares à pouvoir s’adapter rapidement aux risques du climat ».

« L’enquête Climat Investigation restaure au contraire les avis différents du discours officiel aux mains des États », clame-t-il avant de juger qu’« interdire les sceptiques de s’exprimer est une atteinte au débat et à la liberté. Beaucoup de scientifiques hors du GIEC ont de nombreuses découvertes et de révélations à nous apporter. »

« Je ne suis donc pas climatosceptique mais sceptique concernant les propos des protagonistes de la COP 21 qui s’expriment exagérément sur le climat », assure le monsieur météo de France 2. Selon lui, « il devient impossible dans notre pays d’exposer un avis ouvert sur cette question sans être insulté ou stigmatisé ».

Concernant sa maison d’éditions, Ring, accusée d’être « proche de l’extrême-droite », Verdier rappelle que « le directeur littéraire de Ring, Raphaël Sorin, ancien directeur littéraire de Flammarion et Fayard, est une figure de la gauche et éditeur historique de Michel Houellebecq, Charles Bukowski, Philippe K. Dick, et William Burroughs ».

« Mon confrère Louis Bodin fera prochainement paraître son livre chez Albin Michel, le même éditeur que Éric Zemmour ou Philippe de Villiers. Rue89 posera-t-elle la question de savoir si l’éditeur défend les mêmes idées sur la société française ? », interroge-t-il pertinemment. Et ce dernier de conclure son droit de réponse en prévenant que « si ce genre d’amalgames devait se répéter, mon éditeur et moi-même serions contraints d’engager des poursuites judiciaires contre cette volonté de nuire manifeste, dont certains journalistes ont fait profession ».

En attendant, son livre Climat investigation est en « rupture de stock », ce qui a, sans doute, le don d’agacer les « climatocertains ». Du côté de France 2 cependant, on ne prend pas cette affaire à la légère. Comme l’a annoncé puremedias.com, la chaîne a demandé à M. Verdier de retirer sur Twitter toute référence à son employeur. Sa biographie s’est ainsi transformée en :

«Compte perso. Météo à TV en France (je ne peux pas en dire davantage) et auteur de ‘Climat Investigation’ chez Ring. »

Aussi, ce dernier n’a pas assuré les derniers bulletins météo à l’antenne. Et pour cause : il a été mis en « congés forcés » jusqu’au 26 octobre. Pas sûr que les téléspectateurs pourront le retrouver un jour à l’écran, du moins pas sur le service public, où l’on rappelle que le directeur de cabinet de Delphine Ernotte n’est autre que Stéphane Sitbon-Gomez, ancien bras droit de Cécile Duflot à EELV

En attendant, cette triste histoire montre jusqu’où sont tombés la liberté d’expression et le respect de l’opinion adverse au pays de Voltaire.

OJIM |16 octobre 2015

Source: Ojim.fr