Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2012

Quand les pyramides se réveillent ! Les pyramides du monde entier envoient des rayons d'énergie vers un mystérieux nuage cosmique

Y'a-t-il de quoi s'affoler lorsque nous savons que pour faire le saut quantique, il faut traverser la bande photonique ou la ceinture de photons ou encore l'anneau de lumière d'Alcyone ?

Voir le précédent article ci-dessous pour relier les points. 

Que se passera-t-il le 3 décembre 2012 ? Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

 


Les pyramides du monde entier envoient des rayons d'énergie vers un mystérieux nuage cosmique …

 

VOICI UN ARTICLE QUE JE CONSIDÈRE INTÉRESSANT ET MÊME IMPORTANT… J’AI À FAIRE CIRCULER L’INFORMATION CAR CECI APPORTE DES RÉPONSES SUR DES FAITS QUI SE PRODUISENT SUR LA TOTALITÉ DE LA PLANÈTE À L’HEURE ACTUELLE… J’y vois que des choses positives, à nous de discerner et de prendre ce qui fait notre affaire, et ne pas paniquer pour des riens ! Nous sommes des millions à ressentir les transformations et à les vivre aussi, alors, préparons-nous que pour du beau, du bon et du bien. BONNE LECTURE !

Les Pyramides du monde envoient des rayons d’énergie vers un mystérieux nuage cosmique
Même si la NASA a occulté le fait, qu’un étrange nuage de photons enveloppe à présent le système, certains scientifiques ont permis à l’info de fuiter. Et maintenant, à mesure que ce gigantesque nuage s’approche, il affecte le soleil et les planètes de manière mesurable. D’une manière étrange, à mesure que cette énergie bizarre envahit notre espace, certaines des plus célèbres pyramides du monde sont en train de générer une énergie intense. Plusieurs incidents incroyables de rayons d’énergie visible fusant vers le ciel en direction de l’espace, là où se trouve ce nuage photonique étranger, ont été plus que documentés. En même temps, des gens partout dans le monde commencent à entendre et à enregistrer des sons effrayants, des bruits qui donnent à penser que la Terre elle-même est en train de geindre et de gémir. Tous les phénomènes, y compris des mesure jamais vues auparavant d’électrification gigantesque du soleil agité, semble être centrés sur ce nuage photonique mortel que certains ont appelé un fait cosmique à potentiel annonciateur de fin du monde.

 

 

Les pyramides émettent des rayons d’énergie à l’approche du nuage cosmique
D’anciennes pyramides se réveillent après des siècles, voire des millénaires de sommeil Certains touristes ont crié, d’autres se sont dépêchés de filmer cela avec leurs portables, lorsque la pyramide maya s’est mise à vibrer. Mais aucune secousse sismique n’a suivi, au lieu de cela, un brillant rayon de lumière a fusé vers le ciel, pendant que les spectateurs ébahis avaient le souffle coupé, se demandant ce que cela signifiait.

 

 

Rayon d’énergie Maya. L’image retravaillée à droite montre l’éclair qui n’était pas visible.
Mais la pyramide Maya de Kukulkan envoyant une pure colonne d’une incroyable énergie dans l’espace, n’était que la dernière en date à agir ainsi.

Voici la vidéo originale en espagnol et traduite en anglais qui explique la véracité de la photographie sur laquelle l’on peut voir le faisceau de lumière partant de la pyramide KuKulKan au mexique. Les Pyramides commencent à s’activer, et par la suite, ce sera au tour des crânes de parler et de nous retransmettre leurs informations avant…

Pyramids emmiting light - Vidéo
 


Voici la représentation artistique de ce qu’un témoin a vu près d’une pyramide de Bosnie.
En 2009 et 2010, la pyramide du soleil en Bosnie, a envoyé un rayon de la largeur d’un crayon d’énergie pure en direction de l’espace.  

 

Il y a peu de temps, les autorités Chinoises ont commencé à monitorer de près la pyramide de Xianyang à la recherche de signes d’activité. L’année dernière, une équipe de scientifiques a étudié la pyramide et croit qu’elle peut être d’origine extraterrestre. [ base alien trouvée près de la Pyramide Chinoise]

La pyramide Aztèque de la Lune envoie un vortex d’énergie depuis son sommet 

Cet étonnant incident fut suivi de l’émission d’un vortex d’énergie, vue par des témoins et filmée, surgissant du sommet de la fameuse pyramide aztèque de la Lune à Teotihuacan au Mexique.

Le Dr. Dee J. Nelson et sa femme Geo, ont produit cette photographie Kirlian d’une pyramide d’énergie fonctionnant avec une bobine Tesla en 1979.
Des rayons énergétiques, des spirales très puissantes… qu’est-ce que cela signifie? Où est dirigée cette énergie et pourquoi? Qu’est-ce qui a active cette force mystérieuse de ces sentinelles de pierre, qui marquent d’une façon imperturbable le passage des siècles… jusqu’à ce que quelque chose ne vienne perturber leur sommeil ? Ce qui les a amenées à la vie est peut-être quelque chose de plus incroyable encore que les réactions des pyramides: c’est l’arrivée d’une force inconnue venue du vide intersidéral qui entoure à présent la majeure partie du système solaire.

La ceinture de photons mortelle (NDT: mortelle pour qui?)
La NASA et L’Agence Spatiale Européenne ont commencé à alerter le monde depuis deux ans, au sujet de catastrophes imminentes, qui pourraient avoir lieu en 2012 et 2013. Peu y ont prêté attention.
L’astrophysicien Dr. Alexei Dmitriev
A présent, l’éminent astrophysicien, Alexei Demetriev ["PLANETOPHYSICAL STATE OF THE EARTH AND LIFE"] affirme que ce qui se passé est pire, beaucoup pire, que les alertes lances par la NASA et l’Agence Spatiale Européenne. [Claim: NASA Hiding Approaching Doomsday Space Event] Notre système solaire tout entier est entré dans un nuage interstellaire immense et à potentiel  mortel. (NDT : Veuillez prendre ces menaces de mort avec circonspection, car ce n’est pas de cela qu’il s’agit.)
 

Les pyramides réagissent à ce nuage étranger inconnu
Le Dr. Demetriev a revélé que des données envoyées à la fois par Voyager 1 et Voyager 2 ont rapporté que le système solaire tout entier était en danger. Pire, Merav Opher, un chercheur héliophysien invité par la NASA de l’Université George Mason, affirme que ce nuage énergétique interstellaire est instable et turbulent.
 
Ce scientifique russe affirme par ailleurs, que ce nuage photonique d’énergie excite l’atmosphère des planètes et d’une manière particulière, notre soleil. À mesure que ce nuage d’énergie interstellaire continue à stimuler et à interagir avec le soleil, il incite le soleil à devenir plus actif, contribuant à le rendre instable et à émettre davantage de matière. Le flux magnétique, l’interaction avec la magnétosphère solaire et les champs géomagnétiques de la Terre peuvent causer des mutations du noyau, des champs de vortex anormaux, et des permutations magnétiques des pôles, créant des super-tempêtes, des variations brutales de temps, et, le plus surprenant de tout, des harmonies atmosphériques et souterraines capables d’être entendues tout autour de la planète.
Illustration de la manière dont les pyramides peuvent générer de l’énergie
Les pyramides, réservoirs naturels d’énergie terrestre et accumulateurs sophistiqués conçus pour se servir du champ de force magnétique de la planète libèrent et envoient une pure énergie vers le nuage qui dérive dans l’espace, qui est en train d’engluer notre système planétaire sans défense. (NDT : Ceux qui sont englués, sont les scientifiques qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se prépare !) Les harmonies prédites ont été entendues, enregistrées et très discutées depuis le printemps 2011. Il y a peu de temps, certaines vidéos sont apparues sur Youtube, en provenance de différent pays du globe, mis en ligne par des gens intrigués, parfois effrayés, qui voulaient savoir ce qu’étaient ces sons. [Skyquakes: Warnings From Earth's Destabilizing Core] Pendant que certains sont sans aucun doute des faux et des blagues, d’autres sont des sons enregistrés authentiques d’harmonies souterraines et atmosphériques.
 
 
Le professeur Dr. Elchin Khalilov parle des harmoniques
Dans une récente interview avec le Magazine Geochange au sujet des étranges harmoniques terrestres, l’éminent scientifique, le professeur Dr. Elchin Khalilov, a fait cette analyse : « La cause possible de ces sons… peut se trouver dans le noyau de la Terre. Le fait est, que l’accélération de la derive du pôle magnétique de la Terre qui a plus que quintuplé entre 1998 et 2003 et se trouve au même niveau aujourd’hui, souligne l’intensification du processus énergétique du noyau terrestre, étant donné que ce sont les échanges dans le noyau interne et externe qui forment le champ magnétique de la Terre.
 
« Entre temps, comme nous l’avons déjà mentionné, le 15 novembre 2011, toutes les stations géophysiques ATROPATENA qui enregistrent les variations tridimensionnelles du champ gravitationnel de la Terre quasi en simultané ont enregistré une puissante impulsion gravitationnelle. Les stations se trouvent à Istanbul, Kiev, Bakou, Islamabad et Jakarta, le premier et dernier étant séparés d’environ 10.000 kms. Un tel phénomène n’est possible, que si la source de cette émanation est au niveau du noyau de la Terre. Cette gigantesque décharge d’énergie du noyau à la fin de l’année dernière était une sorte de signal de départ, indiquant la transition de l’énergie interne de la Terre vers une nouvelle phase active. » [Geochange Magazine] Et les harmoniques émanent du noyau de la Terre comme le suppose le bon professeur. Des sons similaires sont parfois entendus avant que ne frappent d’importants séismes. Cette fois-ci cependant, les sons ne présagent pas des séismes massifs, mais sont générés par le champ magnétique en torsion et les permutations rythmiques du noyau terrestre en rotation déformant des parties du manteau. Tout est en train de réagir à l’arrivée de cet immense nuage photonique qui a envahi notre région de notre galaxie de la Voie Lactée.

A quoi faut-il s’attendre?
 
Demetriev prévient qu’il faut se préparer au pire. “ Une catastrophe globale! Non pas dans des dizaines d’années d’ici, mais dans quelques années à peine.” Et, tandis que les lamentations de la Terre s’élèvent vers le ciel, les pyramides envoient des jets titanesques d’énergie dans l’espace lointain. ——————— Mais d’ici là,  nous pourrions très bien dire…  Il était une fois…
 

Que se passera-t-il le 3 décembre 2012 ? Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

Par ailleurs, toutes les pyramides du monde seraient en train de se réactiver.
Voir l'autre article ICI

lundi 22 octobre 2012

Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

 
 

J’ai découvert ce qu’il va se passer dans le ciel nocturne au-dessus de Gizeh, tout s’explique dans la façon dont les pyramide de Gizeh sont positionnées.

Vous croyez que quelque chose va arriver en 2012 ? ou non ? Ce n'est pas important ... Le fait est que l'alignement planétaire correspond à la disposition des  pyramides de Gizeh le 3/12/12, et cela arrivera seulement 18 jours avant le 21 décembre 2012. ... 6 + 6 + 6 = 18 ... Même les plus sceptiques doivent l’admettre.


Photo : Une heure avant le lever du soleil par rapport aux pyramides de Gizeh. Image générée par Starry Night Pro
 
En outre, il convient de noter que cette convergence planétaire ne se produit que tous les 2 737 années.

Après avoir regardé une vidéo sur le net en ce qui concerne les chambres intérieures de la grande pyramide et la façon dont elles semblent pointer vers d'autres étoiles dans le ciel nocturne ... j'ai décidé de voir à quoi ressemblera ce ciel nocturne le 3 décembre 2012 ...

Ce que j'ai découvert explique que les pyramides furent construites pour honorer (ou avertir) d’un temps spécifique marqué par la convergence planétaire ...


La position des planètes peut être utilisée comme une horloge idéale. Cette horloge peut marquer une date dans le temps (dans le passé et / ou dans le futur) qui peut être lue par des êtres intelligents qu’importe leur  langue....

Les images suivantes sont présentées ici pour confirmer le "match" entre les planètes et les pyramides qui utilisent une triangulation précise.  Night Sky à Gizeh, en Egypte le 3 Décembre 2012, heure locale ... une heure avant le lever du soleil. Image générée par Starry Night Pro.



 



L'image du ciel nocturne à Gizeh, en Egypte, le 3 Décembre 2012, heure locale ... une heure avant le lever du soleil. L’alignement est parfait ...

Le 03/12/2012: Mercure, Vénus, Saturne et les pyramide de Gizeh seront réunies !

Source officielle: http://blog.world-mysteries.com/
Traduction Joseph Kirchner pour WikiStrike
 
http://lapressegalactique.blogspot.fr/2012/10/le-3-decemb...

30/11/2012

Mercure, une découverte qui met un terme à un doute avec notre planète !

La Terre aurait-elle changé son axe de rotation pour que nos banquises fondent ?

C'est ce que nous pourrions en déduire à la lecture de l'article ci-
dessous relatif aux pôles de la planète Mercure.

Mercure, une découverte qui met un terme à un doute avec notre planète !

 

Voici ce qui était lisible ce matin dans la presse.

Sur Mercure, la  glace y est abondante, malgré qu’elle soit la planète la plus proche du soleil, ont confirmé jeudi les dernières observations et mesures de la sonde américaine Messenger.

« Ces nouvelles données indiquent que la glace d’eau se trouvant dans les régions polaires de Mercure atteindrait plus de trois kilomètres d’épaisseur si elle était étendue sur une superficie de la taille de Washington DC, à savoir 117 km2″, explique David Lawrence, un des scientifiques de la mission Messenger au laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins à Laurel (Maryland, est). Il est le principal auteur de l’une des trois études sur cette découverte publiées jeudi dans la revue américaine Science.

Etant donné sa proximité du soleil, Mercure, où la température moyenne est de 169 degrés, paraît être le dernier endroit où trouver de la glace. Mais l’inclinaison de seulement un degré de son axe de rotation fait que des zones de la planète aux pôles, où les températures sont très froides, ne voient jamais le soleil, expliquent ces scientifiques.

L’hypothèse de la présence d’eau gelée sur Mercure a été avancée il y a plusieurs décennies et avait été confortée en 1991 avec la détection par le radio télescope Arecibo à Porto Rico de plaques aux pôles de la planète. Un grand nombre de ces plaques correspondaient à l’emplacement de vastes cratères d’impact cartographiés par la sonde américaine Mariner 10 dans les années 1970.

Donc :

A lire le passage concernant l’inclinaison, il n’y a plus de doute quant à  la fonte de nos glaces polaires,  cela confirmerait donc implicitement que l’axe de rotation de la Terre, aurait bien changé.

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/11/30/mercure-une-decouv...

Fin du monde : La NASA rassure et dément le risque d'une catastrophe cosmique

Après le Pape, c'est la NASA qui  dément l'échéance du 21/12/2012.

A notre avis, la NASA est intervenue pour démentir l'échéance heureuse du 21 décembre 2012 parce que les gens qui se préparent, n'achètent plus ou consomment moins et ils n'ont plus envie de travailler. Ce qui n'arrange pas leurs affaires commerciales et le fait que leurs mensonges et manipulations ne fonctionnent plus.

Du reste ceux qui le peuvent ont déjà retiré leur argent des banques et se sont mis à l'abri, comme les élites qui ont déjà démissionné en masse et qui se sont mises à l'abri.


Mais pour ce qui concerne la masse, il faut qu'elle continue à être ignorante et à travailler jusqu'au bout pour enrichir les bankters.

Les moutons doivent travailler jusqu'au bout pour être amenés à l'abattoir, aveugles et sourds.

De plus, croyez-vous sincèrement que si c'était vrai, la NASA et le Vatican viendraient vous le dire ?

Nos commentaires dans l'article ci-dessous :

Fin du monde : La NASA rassure et dément le risque d'une catastrophe cosmique

Publié le 29 novembre 2012 par Émeline Ferard

Fin du monde : la NASA a démenti toutes les rumeurs de catastrophes cosmiques et s'inquiète de la peur qu'elles suscitent à travers le monde

La NASA a démenti toutes les rumeurs de catastrophes cosmiques pouvant conduire à la fin de notre monde le 21 décembre prochain. Selon elle, aucune planète, ni astéroïde n'entrera en collision avec la Terre à cette date. Mais elle s'inquiète de la peur suscitée par ces rumeurs à travers le monde.

A moins d'un mois du 21 décembre 2012, les sujets sur la fin du monde et l'apocalypse fleurissent sur le net et dans les journaux. D'où vient cette prédiction ? Qu'annonce t-elle réellement ? Quelle(s) catastrophe(s) pourrai(en)t conduire le monde à sa fin ? ou encore comment y survivre ? Les questions sont multiples et suscitent un vif intérêt. Face à une telle effervescence, la NASA a décidé de revenir sur les rumeurs pour discréditer les hypothèses : non, la Terre ne disparaitra pas le 21 décembre 2012 et certainement pas, à cause d'une autre planète ou d'une éruption solaire.(Commentaires LPM : personne n'a jamais dit que c'était la fin du monde et que la Terre allait disparaître.).

En effet, les rumeurs de fin du monde sont basées sur une mauvaise interprétation du calendrier maya. Le 21 décembre 2012, jour du solstice d'hiver, l'un des cycles du calendrier appelé "13e b'ak'tun" arrive à sa fin. Ainsi, certains en ont déduit que les Mayas prédisaient la fin du monde à cette même date. (Commentaires LPM : Nibirun d'après certaines sources ferait 4 fois la taille de Jupiter et 60 à 64 fois la taille de la Terre on voit mal comment elle pourrait percuter la planète ? Sauf à la bousculer par sa force électromagnétique pour l'obliger à changer d'axe et se mettre en alignement avec le centre de la galaxie. Nibiru ayant un cycle de 3600 ans, cela veut dire qu'elle est déjà passée plusieurs fois sans détruire la Terre).

Depuis, bon nombre de spécialistes ont largement démenti cette prédiction mais cela n'a pas empêcher les mythes de naitre et notamment ceux annonçant un évènement cosmique majeur qui provoquerait l'extinction de la vie sur Terre. Plusieurs hypothèses sont ainsi nées quant à l'origine de l'évènement. (Commentaires LPM : Nous avons répété mille fois que les Mayas n'ont jamais prédit la fin du monde, mais notre entrée dans un nouveau monde de lumière, ceux de la 4D et de la 5D).

Aucune planète ou astéroïde ne frappera la Terre

Parmi les plus connues, figure celle d'un impact entre la Terre et une planète errante appelée planète X ou Nibiru. Mais comme l'explique la NASA, si un tel corps devait frapper notre monde, cela fait bien longtemps que les scientifiques l'auraient repéré. "Si Nibiru ou la planète X étaient réelles et se dirigeaient vers une rencontre avec la Terre, les astronomes l'auraient traqué pendant au moins, toute la dernière décennie et elle serait visible aujourd'hui à l’œil nu. Manifestement, elle n'existe donc pas", indique l'agence.(Commentaires du LPM : Nous avons démontré dans l'article précédent que la planète Nibiru ou la planète X existait. Donc, la NASA ment ! Cette planète était connues par toutes les anciennes civilisations sous divers noms et la NASA ne la connaîtrait pas ? Et nous n'avons jamais dit que Nibiru percuterait la Terre).

De même, aucun astéroïde n'est sur le point de frapper la Terre, a expliqué Don Yeomans qui traque les objets à proximité de notre planète au Jet Propulsion Laboratory.

La seule approche d'astéroïde à prévoir devrait avoir lieu le 13 février 2013 et l'objet passera à quelque 28.000 kilomètres de la Terre. "L'astéroïde n'est pas sur le point de frapper la Terre. Aucun objet proche de la Terre, planétaire ou autre, ne menace de s'écraser sur notre planète le 21 décembre", a précisé Don Yeomans cité par LiveScience. Mais ceci n'est pas la seule hypothèse. Autre mythe évoqué et démenti : celui d'une éruption solaire dévastatrice. Selon Lika Guhathakurta, héliophysicien à la NASA, il est vrai que le Soleil se trouve actuellement dans une phase active de son cycle.

Il connait ainsi régulièrement des éruptions solaires ces derniers temps. Des phénomènes qui, lorsqu'ils sont importants, sont capables de perturber les systèmes électroniques et de navigation terrestres. Néanmoins, les satellites surveillent étroitement cette activité et les scientifiques n'ont aucun raison de s'attendre à une tempête solaire plus puissante que ce que la Terre a connu jusqu'ici. (Commentaires LPM : Mais bien sûr ! Ce n'est pas la NASA qui s'attend à des pics de tempêtes solaires entre 2012 et 2014 ? Et si les tempêtes solaires sont très puissantes, leurs satellites seront détruits dès le passage des radiations solaires. Que feront-ils sans leurs satellites ? ).

Un peu plus fantasques, d'autres mythes expliquent eux que le champ magnétique de la Terre pourrait soudainement s'inverser (Commentaires LPM : bien sûr, cela n'est jamais arrivé peut-être et nous avons des preuves régulièrement que les pôles magnétiques sont en train de s'inverser. Ils peuvent s'inverser si le niveau des mers et des océans monte plus vite que prévu ou à l'approche d'une planète dont l'électromagnétisme pourrait perturber le champ magnétique terrestre.).

ou encore que notre planète pourrait tomber dans le trou noir qui se trouve au centre de la Voie lactée. (Commentaires LPM : Ah ! Ah ! Ah ! Là c'est du délire complet).

Des rumeurs qui créent une peur préoccupante

Autant d'hypothèses démenties par la NASA qui finit de tordre le coup aux rumeurs en précisant qu'il est impossible que la rotation de la Terre s'inverse et qu'un éventuel alignement de planètes n'aurait qu'un impact négligeable sur la planète.(Commentaires LPM : Ah bon, le sens de rotation de la Terre ne s'est-il pas déjà inversé par le passé ? Les écrits dits sacrés ne parlent que de cela. Et une planète qui s'approcherait suffisamment proche de la Terre pour la perturber pourrait très bien provoquer un arrêt de la rotation de la Terre et sa reprise en sens inverse. Ce serait le meilleur moyen de purifier la Terre de toutes les pollutions chimiques, électriques, électromagnétiques et atomiques que les élites lui font subir).

 "Au final, les préoccupations au sujet du sort de la Terre feraient mieux d'être concentrées sur des problèmes à action lente comme le changement climatique plutôt que sur des catastrophes cosmiques", a commenté Andrew Fraknoi, un astronome du Foothill College en Californie. (Commentaires LPM : C'est bien notre avis que la NASA devrait cesser de nous polluer l'atmosphère avec l'envoi inutile de fusés et de satellites dans l'espace pour nous polluer notre espace à coup de milliards de dollars, sans que nous n'ayons rien appris de plus sur nos origines depuis leur supposée conquête de l'espace. De plus et alors qu'ils sont dotés d'appareils sophistiqués, ils ne sont capables de ne nous montrer que des photos d'artiste de l'espace au lieu de nous montrer de vraies photos ou vidéos. En prime, ils pensent nous passionner avec leurs recherches sur Mars, alors qu'Hilter était déjà allé sur Mars en 1945. Ils se moquent de qui ?).

Reste que les rumeurs de fin du monde préoccupent tout de même la NASA mais pour une raison bien différente : la crainte qu'elles font naitre à travers le monde. Comme l'explique David Morrison, astrobiologiste au Ames Research Center de la NASA, la science-fiction a malheureusement des conséquences dans la vie réelle. (Commentaires LPM : Sauf que si nous savions toute la vérité que la NASA et le Vatican nous cachents, il se pourrait que la science-fiction soit largement dépassée par le réél).

En effet, ce scientifique raconte recevoir de très nombreux mails et lettres de la part d'habitants inquiets : "certains disent qu'ils ne peuvent plus manger ou sont trop inquiets pour dormir", a t-il précisé.

"Alors que c'est une blague pour certaines personnes et un mystère pour d'autres, il existe un noyau de personnes qui sont réellement inquiets", a t-il ajouté, incitant ainsi à cesser d'alimenter les rumeurs de fin du monde. (Commentaires LPM : Ils seraient temps que les ignorants s'informent réellement sur ce qui se passe dans le cosmos et quelle est l'échéance heureuse qui nous attend, au lieu de pleurnicher sur leur propre nombril. Ils sauraient qu'ils ont moins faim et qu'ils n'arrivent pas à dormir à cause des nouvelles énergies qui nous sommes en train de traverser. En revanche d'ordinaire ils dorment tranquilles quand ils savent que leurs frères et soeurs dans le monde meurent de faim ou sous les bombes. Là ils s'inquiètent parce qu'ils ont le culot de penser que la Terre sera détruite).

http://www.maxisciences.com/fin-du-monde/fin-du-monde-la-nasa-rassure-et-dement-le-risque-d-039-une-catastrophe-cosmique_art27727.html

29/11/2012

Ce que disent certains codex Mayas

Ils y sont allés en simplifiant bien sûr, sans parler des calendriers Mayas.

Ici, il est question de 3 codex.

Le Point.fr - Publié le 27/11/2012 à 16:25 - Modifié le 28/11/2012 à 11:34

Les fameux codex, qui prédiraient la fin du monde, sont publiés pour la première fois dans leur intégralité. Fascinant.

 

Extrait du codex de Madrid ("Les trois codex mayas", Éric Taladoire, Balland, 2012).

Extrait du codex de Madrid ("Les trois codex mayas", Éric Taladoire, Balland, 2012). © D.R.

Ici, un cerf traqué, ligoté, cuisiné. Là, une déesse à la poitrine avantageuse parée de ses plus précieux atours. Les énigmatiques Mayas n'ont cessé d'envoûter notre imaginaire collectif, certains disent même qu'ils nous auraient prédit une apocalypse imminente. Mais combien de ceux-là ont déjà vu à quoi ressemblaient leurs écrits ? Étonnamment modernes, les trois codex qui nous sont parvenus se lisent comme des bandes dessinées, d'une traite. Éric Taladoire, grand spécialiste des civilisations précolombiennes, a commenté la première publication des trois manuscrits dans leur intégralité (Les trois codex mayas, Balland, 2012). Pour Le Point.fr, il ouvre les portes d'un monde captivant.

 

 

Le Point.fr : On parle toujours "du" codex maya. Or, ici, il y en a trois. Quelle différence entre ces livres sacrés ?

Éric Taladoire : On ne connaît, jusqu'à présent, que trois codex, c'est-à-dire trois manuscrits pictographiques attribués aux Mayas et nommés en fonction de la ville où ils sont conservés : le codex de Dresde, celui de Madrid et celui de Paris. Ils auraient été rapportés du Mexique vers 1528 par le conquistador espagnol Hernán Cortés, sur les bateaux qui contenaient autant des livres que des hommes, des femmes, des animaux, de l'or et de l'argent, remis à la cour de Charles Quint à Anvers ou peut-être même au pape. Mais on ne commence à s'y intéresser sérieusement et à tenter de les déchiffrer qu'à partir de 1850 environ. Champollion vient de décrypter les hiéroglyphes et on prend conscience qu'il existe une écriture dans la zone maya comparable à celle de l'Égypte. Champollion a d'ailleurs été tenté à un moment de traverser l'Atlantique à la conquête du sens des glyphes mayas. Finalement, s'il ne le fit pas, il initia néanmoins une curiosité nouvelle pour ces écrits.

Il y en a donc peut-être encore beaucoup, disséminés dans la nature ?

Les lettres de Cortés évoquent en effet trois envois de livres. Il en a certainement rapporté une petite dizaine, peut-être davantage. Quand on voit dans quel contexte le codex de Paris a été retrouvé dans une corbeille à papier qu'on était sur le point de vider, il est aussi tout à fait possible que certains aient été détruits, jetés. Il existe bien aussi un quatrième codex, dit le "codex Grolier", mais celui-ci est encore très discuté aujourd'hui : d'une part, ses représentations sont très inhabituelles, et d'autre part, les circonstances de sa découverte restent auréolées de mystère.

Dans quel contexte ces manuscrits ont-ils été écrits ? À qui s'adressaient-ils ?

En l'occurrence, les trois qu'on a conservés sont plutôt des almanachs, des recueils divinatoires, des calendriers de fêtes, des chronologies. En cela, ils ne reflètent peut-être pas l'ensemble des manuscrits mayas qui auraient disparu. Les trois codex sont datés des XIIIe et XIVe siècles environ, ils sont l'oeuvre de scribes et de prêtres et s'adressent essentiellement aux religieux et aux devins. Il y est question de cycles, de calculs de temps, de prédictions. Mais on y enregistre également des événements de la vie quotidienne : on plantera à telle date, par exemple, en fonction des pluies. On ne peut certes pas affirmer qu'il existait d'autres codex au contenu différent, mais sur le haut plateau central, à côté des codex divinatoires, on a également retrouvé des cartes, des récits de conquêtes, des registres d'impôts, de comptabilité... Les Mayas détenaient-ils des écrits aussi diversifiés ? Pour l'instant, nul ne le sait.

 Comment se présentaient ces textes ? Dans quelle mesure étaient-ils diffusés ?

Ce sont des pages A4, parfois un peu plus grandes, collées ou cousues les unes aux autres, de façon à constituer une grande frise de plusieurs mètres de long, qu'on lit recto verso et dont le déroulement chronologique est tout à fait clair. Ils étaient généralement pliés en accordéon, parfois roulés, gardés dans des coffres, puis dépliés au gré des besoins des scribes ou des prêtres de la cité.

Est-on arrivé à bout du déchiffrement des codex ?

Même si les chercheurs et épigraphistes du XXe siècle ont beaucoup avancé, notamment en ce qui concerne les planches de calculs, il reste encore aujourd'hui une grande part de mystère, et sans doute du travail pour des dizaines d'années. Les techniques s'améliorent sans cesse, l'informatique nous permet des bonds en avant. Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue que chaque nouvelle découverte apporte des éléments nouveaux et peut potentiellement remettre en cause tout ce qui semblait établi.

Que penser des prédictions d'apocalypse que l'on attribue aux Mayas ?

Il n'y a aucune allusion à une quelconque fin du monde dans ces textes. En revanche, c'est bien à partir du codex de Dresde qu'on est parvenu à déchiffrer le calendrier maya. Une fois que le système a été identifié sur la base des feuilles de calculs du codex, on s'est aperçu qu'un cycle maya représentait à peu près 20 x 20 ans, soit 400 ans. À trois jours près, le 21 décembre 2012 correspondra donc à la fin d'un cycle. Mais, pas de panique, ce sera aussi le début d'un autre !

REGARDEZ : trois folios commentés par Éric Taladoire :

Codex de Dresde

S'il est compliqué de procéder à une étude détaillée de ces planches, puisqu'elles sont sujettes à de multiples interprétations, il est néanmoins possible de discerner des symboles très clairs. Vous avez ici un crocodile, dont on perçoit aisément les pattes, les crocs et les yeux terrifiants. Il figure en haut du folio. C'est donc un monstre céleste, qui correspond, on le voit, à la voûte céleste. Le monstre est peint en bleu et il crache de l'eau : est-ce l'annonce d'un déluge, d'une pluie diluvienne, de la destruction du monde ? Là, nous sommes dans l'interprétation. Au centre, on a une divinité aux pieds d'animaux, avec des griffes de jaguar ou de crocodile. Sur sa jupe, on peut voir des os croisés, symboles de mort. En bas, enfin, une divinité peinte en noir, menaçante et guerrière. Elle porte une lance et est coiffée d'un aigle. Nous sommes donc ici dans la représentation d'une fin du monde, d'un déluge destructeur, d'une guerre ou de morts.

Codex de Dresde

Ici, on a à la fois des glyphes (ces petits dessins cerclés de noir) que l'on peut lire de façon syllabique, accompagnés de leur préfixe à gauche et de leur suffixe à droite, des calculs (les points et les traits) et des représentations de divinités accompagnées de symboles. Le système de calcul est relativement simple. Le coquillage correspond à 0, un point à 1, deux points alignés à 2, trois points à 3, 4 points à 4, un trait à 5, un trait surmonté d'un point à 6, et ainsi de suite. À chaque fois qu'on ajoute cinq unités, on ajoute un trait. Ici, ce sont probablement des dates ou des périodes associées à telle ou telle divinité. On reconnaît bien, en bas à gauche, la déesse Ixchel, associée à la Lune, aux marées, aux inondations. On reconnaît bien sa poitrine avantageuse, ses bijoux. À côté, une divinité de mort, toujours avec les os dessinés sur sa jupe.

Codex de Madrid. Sur cette planche, toutes les étapes de la capture du cerf. Jusqu'à sa cuisson. Ces cerfs piégés se réfèrent évidemment à la chasse, certainement à des périodes de prospérité qui correspondent aux calculs et dates qui les accompagnent.

Propos recueillis par

http://www.lepoint.fr/societe/ce-que-disent-vraiment-les-...