Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2013

Vatican : Le Temple Maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Église Catholique. Pour comprendre et ne pas suivre n'importe qui... (Partie 3 et fin)

Partie 1 ICI et 2 : ICI

Les conseils de la Résistance Catholique pour comprendre et ne pas suivre n'importe qui... un livre à lire en 3 Tomes de Mgr Delassus :

LA CONJURATION ANTICHRÉTIENNE - Le Temple Maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l'’Église Catholique, fin du chapitre LXIV et chapitre LXV.

Le Tome 1 à télécharger par ce lien :
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Delassus/ConjurationT1.pdf

Le Tome 2 à télécharger par ce lien :
http://www.liberius.net/livres/La_conjuration_antichretienne_%28tome_2%29_000000265.pdf

Le Tome 3 à télécharger par ce lien :
http://www.liberius.net/livres/La_conjuration_antichretie...

Ceci clôture les 3 articles sur le Vatican, le siège des Illuminati-reptiliens-sionistes afin de vous éclairer et de vous amener à réfléchir en conscience


Rappels  :
LA FRANC-MAÇONNERIE - Secte Juive - Sioniste

http://dissidenceresistance.files.wordpress.com/2011/12/l...

Le Talmud démasqué: Les enseignements rabbiniques secrets concernant les Chrétiens
http://www.codeig.net/Pranaitisfr.pdf

Pour comprendre et ne pas suivre n'importe qui...

— 9 mars 2013 —

Abbé Basilio Méramo

LA CONJURATION ANTICHRÉTIENNE,

le Temple Maçonnique voulant s'’élever sur les ruines de l’'Église Catholique
fin du chapitre LXIV et chapitre LXV.

Mgr Delassus nous dévoile tout le plan visant à édifier la République Universelle et une nouvelle religion humanitariste qui en serait le ciment. Essentiel pour comprendre les évènements que nous vivons.

Les Instructions secrètes données à la Haute Vente avaient dit : « Vous voulez établir le règne des élus (de Satan-Les reptiliens) sur le trône de la prostituée de Babylone (Rome) ; QUE LE CLERGÉ MARCHE SOUS VOTRE ÉTENDARD EN CROYANT TOUJOURS MARCHER SOUS LA BANNIÈRE DES CLEFS APOSTOLIQUES ».

~ ~ ~

Il est temps de rappeler ces passages de Mgr Delassus dans La conjuration antichrétienne, le Temple Maçonnique (secte juive-sioniste) voulant s'’élever sur les ruines de l’'Église Catholique, aux chapitres 64 & 65, que nous conseillons de relire entièrement.

Disponible aux Éditions Saint Remi :

(Dans une nouvelle édition, entièrement remise en page, regroupant en un seul volume les trois tomes initiaux.)

Mgr Marcel Lefebvre

— http://www.saint-remi.fr

Mgr de Castro Mayer en disait : « On reconnaît les prêtres qui l'ont lue et ceux qui ne l'ont pas lue. »

In Christo Rege

Résistance catholique

  1. Lire le texte…
  2. Télécharger le texte en PDF PDF

22/03/2013

Vatican : Un nouveau PDG à la tête d'une multinationale de la foi

Quand les multinationales de la foi et de l'évangélisation forcée se disputent leurs clients y compris en provoquant des génocides !
 
Notre article précédent ICI permettrait-il enfin aux crédules d'ouvrir les yeux ?
 
Tout ceci n'est qu'un marché très lucratif qui a pour but de tromper les crédules auprès desquels on agite la peur de la punition Divine pour leur prendre leur argent et se nourrir des énergies de leurs prières pour alimenter leur égrégore maléfique pour la retourner contre eux, et tout cela bien sûr au Nom de Dieu.
 
Le but principal de l'invention des religions a été celui non pas de diviser les chefs religieux mais de diviser les peuples afin d'orchestrer savamment les guerres de religions pour s'accaparer les pays, un à un, sous couvert de l'évangélisation, pour leur voler leurs richesses et y placer leurs pions dans l'objectif de créer au final l'Unique Religion Mondiale qui est la base même de l'idéologie religieuse de leur Nouvel Ordre Mondial.

 

 La division entre les sectes secrètes, les religieux et les religions n'aura été qu'une illusion de plus car l'Unique religion mondiale existe déjà depuis des millénaires, tant il est vrai que nous avons tous été contraints à croire aux mêmes prophètes hébreux et au monothéisme imposé par Abraham. Et que le siège du Gouvernement Mondial existe déjà avec l'ONU et ses organisations satellitaires qui imposent leur dictature auprès de 194/196 pays dans le monde.
 
Le Nouvel Ordre Mondial nous l'avons déjà puisqu'il nous faut obéir à l'ONU et à ses organisations criminelles satellitaires, dont l'OMS, l'OTAN, les Banques Mondiales, etc.... Il ne leur reste plus qu'à l'officialiser  !
 
 
NOUVEAU PDG À LA TÊTE D’UNE MULTINATIONALE DE LA FOI

 

 

ROBERT BIBEAU

La semaine dernière, une multinationale de la foi et du capital financier a choisi son nouveau PDG. Le directoire de l’Institut des œuvres religieuses (IOR) – nom de code pour identifier la banque du Vatican et ses 44 000 comptes secrets classés «toxiques» – était vacant depuis 9 mois suite au limogeage de son dernier directeur, remercié par l’ex-Pape Benoît XVI, en disgrâce pour incompétence. L’institution, épinglée sur la liste noire des paradis fiscaux mafieux, n’avait plus de tête pour gérer ses 6 milliards d’euros pas davantage traçables qu’un bifteck chevalin. La nomination du nouveau Directeur, monsieur Von Freyberg, un allemand de souche, marchand de canons de sa profession, devrait rassurer le nouveau locataire de la petite Cité vaticane multimilliardaire, fiduciaire des aumônes de millions de pauvres fidèles filoutés (1).


Pendant ce temps, les tractations au Sacré Collège emmuré dans la Chapelle Sixtine ont abouti à l’élection du 267e successeur de Pierre le pescadore (pêcheur & pécheur) et le cérémonial médiéval entourant la décision du Conseil d’administration a été l’objet d’une couverture médiatique sans précédent. Seuls les Jeux Olympiques et les sorties de Lady Gaga attirent davantage de curieux, de scribouilleurs et de vipères de la télé que ce sommet de plénipotentiaires septuagénaires.


Pendant ce raout les gardes suisses rocambolesques prenaient place sur le parvis munis de leurs hallebardes ubuesques. Ne manquaient que les zouaves pontificaux, ces descendants des «Contras avant l’heure», venus défendre la mainmise vaticane sur les terres italiennes que les chemises rouges de Garibaldi chassèrent du pays (2). Dans l’air évanescent devant le Vatican quelques réminiscences de la simonie des Borgia prolégomènes à ce consistoire sous scellé.

 

Si vous le voulez bien, laissons sous le boisseau ces allégations mal à propos, ces milliers de poursuites sans suites et ces dizaines de procès circonstanciés pour pédophilie avérée dont cette multinationale de la foi est aujourd’hui entachée (3).  Qu’elle entreprise saurait répondre à ses clients de tout un chacun de ses représentants ?


Début mars 2013, plus d’une centaine de vieillards crosse au poing, accoutrés d’un surplis couvrant leur soutane – espèce de robe au port masculin idoine –  coiffés de la calotte dissimulant la tonsure sous la barrette de sang pourpre, se sont cloîtrés pendant deux journées afin d’accoucher de la nouvelle papauté. Leur choix s’est porté sur un richissime prince de l’église des pauvres. L’élu, porté aux nues, tout de blanc vêtu parcourait peu avant les favelas éventrées et les taudis délabrés, juchés à flanc de colline, principautés miséreuses de la cocaïne, vitrines de la malnutrition et de l’insalubrité, baronnies des exécutions sommaires des sans-papiers et des «sans-terres» par les mercenaires des latifundiaires.


Dans ce cortège pontifical pas même une tunique féminine – pour donner bonne mine. Dans ce défilé d’un autre âge – triste à pleurer – lugubre et misogyne,  même les cerbères étaient des convers. Vous savez pourquoi les femmes sont chassées systématiquement de ces lieux de « sacrements » ? Parce que selon la mythologie religieuse archaïque la femme porte en elle les suites du « péché originel » dont la manifestation se révèle chaque mois par une souffrance sanglante. Et oui, ces seigneurs écarlates renient leur mère courageuse qui a accouché de ces impétrants.

Après deux jours enfumés la « Fumata bianca ! » s’éleva-t-elle une offrande destinée à tous les catéchumènes des terres de misère sud-américaines, balayant d’un revers de  main papale les espoirs des punaises de sacristie de tous les autres pays de l’eucharistie. Ne survécut à cette foire d’empoigne séquestrée que la liesse des riches blancs du sous-continent latino-américain, descendant des Conquistadores conquérants, longtemps chasse gardée de l’impérialisme étatsunien.


Les larbins à la plume futée rassemblés devant la loggia romaine oublièrent dans leur exaltation du papabile près de deux cent millions d’amérindiens, de noirs ex-africains, de mulâtres et de métis, les enfants d’Evo Morales et d’Hugo Chavez.


« Certains spécialistes de l’histoire de l’Argentine estiment que ce Jorge Mario Bergoglio a eu une attitude contestable sous la dictature militaire argentine entre 1976 et 1983. Fortunato Mallimaci, ancien doyen de l’Université de Buenos Aires, explique que l’ex-cardinal a été très indulgent envers les militaires tortionnaires. Le directeur de l’Université, Christian Terass, interrogé par France Inter, va plus loin : il précise que le pape François Premier a dénoncé à la junte militaire nombre de prêtres progressistes »; ces prêtres, partisans de la théologie de la libération, que les amis militaires fascistes du souverain pontife ont occis. « Jorge Mario Bergoglio est considéré comme un conservateur dit-on en haut lieu ». « Mgr Bergoglio soutient une doctrine de la foi conservatrice, particulièrement en ce qui concerne l’avortement et l’euthanasie, le contrôle des naissances, l’homosexualité et l’ordination des femmes prêtres. » (4). Rien pour enflammer l’enthousiasme des damnés de la Terre-mère ni celui des ouvriers des mégalopoles sud-américaines.


Dès son intronisation, le nouveau président du conseil d’administration de la multinationale de la foi chrétienne a annoncé ses couleurs : « Donnant une première idée du ton qui sera le sien, le prédicateur a demandé aux fidèles d’entreprendre un chemin de fraternité, d’amour et d’évangélisation » (…) « le choix d’un pape d’abord concerné par la «nouvelle évangélisation» sur le continent qui compte 40 % de la clientèle catholique du monde entier mais où la position de l’Église Catholique est fortement contestée par… » des groupuscules évangélistes qui grugent les marchés de la première multinationale de l’évangélisation (5).


Ce qui signifie que ce Pape entend mener une guerre de marché et ravir des clients à ses concurrents évangélistes, orthodoxes et musulmans, et qui sait, peut-être, lancer une OPA-hostile* contre d’autres multinationales de l’évangélisation concurrentes. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour les annales de la paix mondiale.

(OPA) Offre publique d’achat. Elle est hostile quand l’entreprise qui en est l’objet s’y oppose.

28/02/2013

Rwanda : Un Génocide au Nom de Dieu. Ce film révèle la justification morale que l'Église a donnée à la mort de 800.000 Tutsis communistes !

Et ce n'était pas Benoît XVI qui était le Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi durant le règne de Jean-Paul II ?

N'ont-ils pas fait la même chose avec l'Amérique latine ?

Comment Ratzinger a anéanti l’église du peuple en Amérique latine
http://www.michelcollon.info/Comment-Ratzinger-a-aneanti-...

N'ont-ils pas fait la même avec les Indiens du Canada ?

 

Hidden from History: The Canadian Holocaust
Le travail du Révérend  
Kevin D. Annett 
A gauche du site vous avez des rubriques avec les actions qui ont été menées par le révérend et les menaces qu'il a reçues.


Kevin D. Annett ~ Recours collectif contre l'Eglise, l'Etat et Big Pharma est donné le feu vert

Endorsements of ITCCS and Kevin Annett by native eyewitnesses

 

Une bonne justification de la plainte déposée devant la CPI pour Crimes contre l'Humanité contre le Pape et l'église catholique.

Avez-vous vu ce reportage en France et en Europe ?

Et ce n'est pas fini, nous avons trouvé une autre plainte qui a été déposée auprès de la CPI contre Benoît XVI pour des crimes de pédophilie commis par l'église aux USA et dans plusieurs pays du monde. Nous développerons cette plainte dans un autre article plus complet qui y sera dédié.

Décidemment il y a beaucoup de canulars qui circulent sur le net, de plaintes déposées auprès de la CPI et ailleurs, contre le Pape et le Vatican !

Mais l'important c'est qu'il conserve le nom de "sa sainteté Benoît XVI, pape émérite".

Emérite de quoi, SVP ?

Etes-vous toujours aussi fiers d'être chrétiens ?
Heureusement que les Papes, Chefs politiques du Vatican appellent à la Paix !

 


Rwanda : Un Génocide au Nom de Dieu.
Ce film révèle la justification morale que l'Église
a donnée à la mort de 800.000 Tutsis.
http://www.youtube.com/watch?v=2K0AHc7Y3So

Publiée le 28 mars 2012

Un documentaire à couper le souffle.

Une enquête centrée autour de l'implication de l'idéologie chrétienne au Rwanda avant, pendant et après le génocide au Rwanda.

Reportage réalisé par le Suédois Peter & Maria cinéastes Rinaldo en collaboration avec les évêques dissidents, archevêques reliés au Vatican, l'Opus Dei et le démocrate-chrétien international. Ce film révèle la justification morale que l'Église a donnée à la mort de 800.000 Tutsis.

Le reportage au Nom de Dieu est d'abord paru en 2004 et a été montré à la télévision nationale au Rwanda, la Suède, la Finlande, le Danemark, l'Estonie, la Jordanie et le Japon.

Aucun pays catholique n'a  encore montré ce film, mais il a été démontré, discuté et écrit dans les universités et les médias dans ces pays et à travers le monde.

Au Rwanda un évêque a déclaré il y a quelque temps qu'avant le reportage au "Nom de Dieu" le peuple rwandais a été manipulé pour faire confiance aux prêtres.

Maintenant, ils ne font confiance qu'à ce qu'ils ont lu dans la Bible eux-mêmes. Et c'est le meilleur résultat que le reportage pouvait obtenir!

Pensez par vous-même, question l'autorité. Vieille expression Tim Leary reste une exigence démocratique ...

GET YOUR BOX DVD AVEC AU NOM DE DIEU ET 3 AUTRES FILMS DOCUMENTAIRES DU GROUPE SUR LE GENOCIDE!

Voir comment la vie s'est déplacée pour Marianna et sa famille!
http://www.webbshop.documentarygroup.se


Directeur:
Peter & Maria Rinaldo

Scénaristes:
Peter & Maria Rinaldo

Etoiles:
Les survivants du génocide au Rwanda

Human Rights Film Festival 23-30 March 2006
http://www.ditshwanelo.org.bw/festival23.html

Religion og Folkedrab i Rwanda
http://www.folkedrab.dk/sw60353.asp

Rwanda's religious reflection
http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/3561365.stm

Pour en savoir plus :

 

 

27/02/2013

SCOOP ! L'affaire Ratzinger devant la CPI - Crimes contre l'humanité déposée par Maîtres Christian Seiler et Hetzel, le 14 février 2011

A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS, MERCI
Donnez votre avis en bas de page


Et celle-ci de plainte contre le Pape Benoît XV, rédigée par deux avocats et déposée devant la CPI, le 14 février 2011, c'est aussi un canular ? 
 
Et de deux !
 
Est-ce que la presse en parle ?
 
Vous êtes appelés à soutenir la plainte par les deux avocats !
 
On va voir si pour une fois au lieu de passer votre temps à signer des pétitions inutilement et à vous plaindre à longueur d'année d'être les victimes des élites, vous allez enfin asser à l'action.

Certains ont dénigré non seulement le travail extraordinaire effectué par le Révérend Kevin Annett au Canada pour que la justice soit enfin rendue à 50 000 enfants Indiens, enlevés à leurs parents, violés, stérilisés et torturés jusqu'à la mort, mais en plus nous avons été critiqués par des ignorants complices de ces crimes pour avoir soi-disant diffusé n'importe quoi parce que la déclaration publique n'était pas signée nominativement par des juges et qu'elle n'avait pas été rendue par un Tribunal soi-disant Légal !

C'est quoi la légalité et la légitimité du Gouvernement et des tribunaux d'exception qui nous sont imposés depuis la soi-disant révolution française, mais en réalité, un coup d'état réalisé contre le peuple français par la Franc-maçonnerie sioniste ?

C'est quoi la légalité et la légitimité du Gouvernement et des tribunaux d'exception qui travaillent contre l'intérêt du peuple, alors que nous sommes toujours en monarchie selon l'article 1er du Code Civil qui a été modifié, sans droit ni titre par Jacques Chirac en 2004, lorsque n'étant pas lignée royale, il n'avait aucune autorité légitime pour le modifier ?
 
C'est quoi la légalité et la légitimité pour un Gouvernement illégal ?

Celles de s'être octroyé sans droit ni titre, le permis de tuer des innocents en toute impunité et de nous imposer sa dictature ?
 
Et quand pour une fois il y en a quelques-uns de ceux qui nous imposent ces crimes et leur dictature qui doivent payer pour leurs crimes il faut aller chercher la petite bête au lieu d'aller à l'essentiel de ce qui est dénoncé et de toutes les horreurs qu'ils fabriquent et des atrocités qu'ils commettent, et qu'ils font subir à des innocents et pour lesquels nous ne nous mobilisons jamais.
 
En attendant ce n'est pas pour rien que le Pape a cherché par sa démission à obtenir son immunité en se planquant dans les murs du Vatican.

Nous avons ici une preuve de plus des raisons pour lesquelles Benoît XVI a démissionné !

Ainsi on peut toujours laisser se commettre des crimes sans avoir à les payer ?

La légitimité, c'est quoi ? De pouvoir tuer en toute impunité ?
 
La légitimité et la légalité, c'est que les peuples doivent reprendre leurs pouvoirs pour qu'ils jugent les élites pour tous les crimes commis et non de pas continuer à jouer les autruches et de se rendre les complices des crimes qui sont commis contre les nôtres, en ne faisant rien pour les défendre.

Le Pape aura sécurité, immunité en restant dans le Vatican en cas de poursuites pour crimes comme l'humanité

L'article original ici anglais. Reuteurs du 15 février 2013

Pope will have security, immunity by remaining in the Vatican

Le site des avocats :
http://www.affaire-ratzinger.com/

Le livre à télécharger ICI ou par ce lien :
http://www.affaire-ratzinger.com/le-livre/index.html


Une plainte en justice contre Joseph Ratzinger


La plainte a été déposée auprès de la Cour pénale internationale de La Haye. Elle a pour objet des crimes contre l’humanité.


Y sont dénoncés trois crimes contre l'humanité, dont Mr Joseph Ratzinger, en tant qu’ancien cardinal et pape actuel, est soupçonné pénalement :

1. Le maintien et la direction, dans le monde entier, d’un régime totalitaire coercitif asservissant ses membres par des menaces anxiogènes pouvant porter atteinte à la santé ;

2. le maintien de l’interdiction meurtrière d’utiliser des préservatifs, même en cas de danger de contamination par le VIH/Sida, et

3. la mise en place et le maintien d’un système mondial de dissimulation des crimes sexuels commis par des prêtres catholiques et les soustrayant à la justice, système qui ouvre la voie à de nouveaux crimes

Si ces crimes mondiaux n’ont pas été dénoncés jusqu’alors, c’est pour la seule raison qu’ils ont été commis par une institution dont « les plus hauts dignitaires » semblent être au dessus de tout fait délictueux. La déférence portée traditionnellement aux « dignitaires de l'Eglise » obscurcit la conscience juridique.

Si un nouveau groupe religieux, par l’exercice d’une pression psychique massive sur ses membres, les obligeait à embrigader leurs nouveaux-nés dans le groupe pour qu’ils le financent par la suite et suivent toute leur vie ses directives, on le qualifierait de « secte ». Il se pourrait même que l’Etat dissolve cette organisation et condamne les « chefs de la secte » pour coercition et intimidation, d’autant plus si le groupe ne tolérait pas que ses membres le quittent et les en dissuadait en les menaçant des pires punitions, entraînant chez bon nombre d’entre eux des dommages psychiques considérables ainsi qu’une entrave au libre épanouissement.

Peut-il en être autrement dans un même cas de figure, où de plus une organisation se comporte de la sorte non pas seulement envers quelques individus mais dans le monde entier, tout simplement parce qu’elle se nomme « Eglise catholique romaine » et parle sans cesse de liberté de religion, tout en lançant des « chargés aux sectes » aux trousses de personnes dont la foi diverge de la sienne ? Il n'en est pas autrement, mais on s'y est accoutumé. Depuis le 01/07/2002, jour où le Statut de la Cour pénale internationale qui incrimine les « crimes contre l'humanité » est entré en vigueur, cette accoutumance n’est plus autorisée.

Si une secte coercitive, correspondant à la description que nous venons de faire, était largement répandue actuellement en Afrique et interdisait à ses membres l'utilisation de préservatifs, sous peine de lourdes punitions, on accuserait les dirigeants de la secte d'être responsables des cas de contamination par le VIH/sida et des décès qui en découleraient, et on ouvrirait une enquête pénale contre eux. Peut-il en être autrement uniquement parce que la secte coercitive se nomme « Eglise » et que son chef revendique l’infaillibilité de sa personne ?

Si, dans une secte coercitive répandue dans le monde entier, des centaines de milliers d'enfants avaient été victimes d'abus sexuels, que ces crimes avaient été dissimulés sur ordre du dirigeant de la secte et leurs auteurs protégés de poursuites judiciaires, cette organisation criminelle et son chef seraient poursuivis en justice. Peut-il en être autrement uniquement parce que la secte coercitive se nomme « Eglise » et que la loi du silence sur les crimes ne vient pas d’un chef de la mafia mais du pape ? Il n'en est pas autrement, on s’est simplement habitué depuis des siècles à un clergé pédophile et au pouvoir de son grand prêtre. Depuis que sont définis les éléments constitutifs du crime contre l'humanité, il n’est plus permis de fermer les yeux.

Contexte

Beaucoup de personnes ne vont pas en croire leurs yeux : « Poursuivre le pape en justice ? C’est une idée folle ! » Bon nombre encore se demanderont : « Pourquoi seulement maintenant ? » Les catholiques fidèles à l'Eglise en seront outrés, les esprits libres en éprouveront de la satisfaction. Qu’une plainte contre le pape déclenche des émotions tient à la personne même de l'accusé, considéré par les uns comme le représentant de Dieu et par les autres comme le prince des ténèbres. Dans la plainte imprimée dans cet ouvrage, qui a été adressée à la Cour pénale internationale à La Haye, il n'est ni l'un ni l'autre mais tout simplement « l'accusé, M. Joseph Ratzinger », à qui sont reprochés des crimes graves - contre les enfants victimes des crimes commis par son clergé, contre les africains tués par son interdiction mortelle du préservatif et contre les membres de l'Eglise asservis par sa domination sacerdotale totalitaire.

Je suis avocat et j'ai rédigé cette plainte avec mon collègue
Me Gert-Joachim Hetzel dans la conscience que le moment est venu de se libérer enfin de la soumission moyenâgeuse dont il est fait preuve envers les princes de l'Eglise et de les appeler, comme tout autre citoyen, à rendre des comptes lorsqu'ils commettent des crimes.

Nous dédions cet ouvrage à tous ceux qui, sous le système inhumain de l'Eglise, ont enduré de graves souffrances psychiques, à tous ceux qui sont morts à cause de la « morale sexuelle » misanthropique des vieillards de Rome, et avant tout aux innombrables enfants victimes des crimes sexuels du clergé. Dans le cadre de notre activité d'avocats nous avons vu combien les victimes, même adultes, souffrent de ce qu’elles ont vécu enfant. C’est avant tout pour elles que nous avons déposé cette plainte. Elles ont bien souvent perdu toute foi en la justice, et aussi en Dieu. Notre souhait est qu’elles retrouvent si possible les deux.

Me Christian Sailer

Les thèmes de la plainte

 

L'entrée en vigueur du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, le 01/07/2002, a marqué un tournant dans la civilisation. Ce fut la fin du temps où les crimes de masse motivés par une politique ou une idéologie restaient impunis, parce qu'ils ne pouvaient pas être définis par les éléments délictueux constituant classiquement le meurtre, la séquestration et la coercition. La définition des " crimes contre l'humanité ", telle qu'elle existe dans le Statut de Rome, ne fait pas seulement état de la " commission multiple d'actes " et de la responsabilité pénale des meneurs, mais élargit aussi le spectre des droits protégés : Dans l'article 7, § 1k, sont aussi passibles de peine les " Autres actes inhumains … causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves … à la santé physique ou mentale ", à condition que ces atteintes soient d'une gravité analogue à celle par exemple du viol, de l'esclavage ou de la déportation. La violence psychologique, pouvant porter atteinte à la santé, en fait ainsi partie. Une grande partie de la violence traditionnelle de ce monde, qui était acceptée parce que " ça a toujours été comment ça " est, en vertu du Statut de Rome, désormais punie par la loi.

 

Cette plainte arrive à la conclusion que cette définition correspond au régime coercitif de l'Eglise catholique romaine, dirigée par l'accusé, ainsi qu'à la menace anxiogène des tourments éternels de l'enfer qu'elle véhicule. Ces menaces conduisent de nombreuses personnes dans une dépendance mentale maladive et les privent de leur propre conscience dans des domaines existentiels de la vie. Ce n'est que par l'intermédiaire de ce système coercitif que les deux autres crimes contre l'humanité, incriminés par cette plainte, ont pu être possibles. Une appréciation pénale de cet usage du pouvoir exerçant une pression psychologique extrême est d'autant plus appropriée que l'accusé tente de faire oublier le totalitarisme de son système en détournant l'attention par une éloge à tout va de la liberté de religion, que sa propre Eglise foule aux pieds, que ce soit par la manière dont elle traite ses propres membres que par son intolérance agressive envers des concurrents religieux, surtout s'il s'agit de minorités religieuses.

 


De plus, cette plainte arrive également à la conclusion que l'accusé est pénalement coresponsable de la mort de centaines de milliers, peut-être même de millions de personnes atteintes du sida car, malgré le développement de l'épidémie, il maintient l'interdiction de l'utilisation de moyens de protection contre la transmission du VIH prononcée par l'Eglise, et l'impose en se servant des menaces exprimées par son système coercitif.

 

Pour finir, la plainte arrive à la conclusion que l'accusé est pénalement responsable de l'augmentation continue des crimes sexuels commis par des prêtres catholiques au cours des dernières décennies. En public, l'accusé simule le dirigeant ecclésiastique pieux qui s'excuse auprès des victimes des criminels pédophiles de l'Eglise et veut empêcher que de telles choses se reproduisent à l'avenir. En réalité, il agit en implacable " parrain " d'un système de dissimulation généralisé en vigueur dans le monde entier, système qui favorise les criminels au détriment de leurs victimes et ouvre chaque jour la voie à de nouveaux crimes.

 
Soutenir la plainte : Précipitez-vous à signer pour soutenir la plainte déposée devant la CPI

Vous êtes pour cette plainte ? Prononcez-vous !
Vos données ne seront utilisées que pour soutenir la plainte déposée auprès de la Cour pénale internationale de La Haye

 

Informations d'actualité
Des humanistes internationaux réclament que le Vatican perde son statut d’observateur à l’ONU

L’Union Internationale Humaniste et Ethique (IHEU = International Humanist and Ethical Union) demande qu’on retire au Vatican son statut d’observateur à l’ONU. La raison avancée par le porte-parole de l’IHEU, Keith Porteous Wood, sont des « violations graves et à grande échelle » de la convention des droits de l'enfant de l’ONU.

Wood a exprimé cette requête lors d’un discours à la session plénière du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies. Il a cité l'avocat britannique et ancien juge de l’ONU Geoffrey Robertson, qui constata au sujet du Vatican un « besoin égoïste » de se protéger du scandale, qui a conduit à ce que des prêtres pédophiles soient couverts par l'Eglise. Le suivi des prêtres pédophiles par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, présidée pendant deux décennies par le pape actuel, fut très négligé. Wood mentionne deux lettres du Vatican, respectivement des années 1984 et 1997, dans lesquelles la CDF donne des instructions qui ont conduit à la dissimulation de tels cas.

Wood poursuit en ajoutant qu’en outre le Vatican avait manqué pendant 14 ans de produire un rapport sur les « carences de procédure » et que cela devait enfin avoir des conséquences.

Note : Les lettres citées par Wood et la dissimulation pratiquée par la CDF dirigée pendant de longues années par Joseph Ratzinger, font également partie de l'objet de la plainte [490 KB] déposée par Sailer et Hetzel, avocats, contre Ratzinger, devant la Cour pénale internationale de La Haye.

 
« Acte de repentance » avec chantage à la clé

Cela devait être un « acte de repentance », un « geste d'humilité attendu depuis si longtemps » (v. taz, 16/03/11). Mais les parrains des criminels pédophiles cléricaux, qui s'étaient rassemblés à Paderborn pour la Conférence épiscopale allemande, ont avant tout pensé à eux-mêmes, et non à leurs victimes. Mgr Zollitsch, le chef des évêques, tint un sermon onctueux sur la « miséricorde » et « le manque de miséricorde » ... « Nous avons nous-mêmes au cours des derniers mois développé de façon nouvelle la conscience que tout dépend de la miséricorde », dit-il. Mais dans le fond, il menace en disant que « l'avenir est fermé aux impitoyables. »

Il se moque ainsi des victimes d’assassinats spirituels commis par des ecclésiastiques, des victimes qui ne se satisfont pas de discours hypocrites mais réclament réparation auprès de l’Eglise. Ce ne sont pas les victimes qui se ferment leur propre avenir si elles ne parviennent pas à pardonner à leurs agresseurs, c’est l'Eglise qui a ruiné leur avenir parce qu'elle leur a refusé une véritable réparation et couvert pendant des décennies les criminels agissant dans ses rangs, ce qu’elle continue à faire. Tout d’abord il y a eu un décret papal ordonnant la dissimulation, protégeant ainsi de la police et des procureurs les criminels pédophiles cléricaux. Cette directive fut confirmée en 2001 par Joseph Ratzinger en tant que cardinal, et plus tard en tant que pape, il l’a maintenue. Une directive qui fait du pape et de ses évêques les parrains des criminels sexuels de l’Eglise. Pour ce qui est de leurs perspectives d'avenir, ils peuvent lire leur propre Bible : « Mais quiconque entraîne la chute d'un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu'on lui attache au cou une grosse meule et qu'on le précipite dans l'abîme de la mer. » (Mathieu 18:6)

 

 

26/02/2013

Génocide au CANADA : Coupables ! (démission du pape, suite) - La traduction du texte en Français

MERCI DE DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS

Voici la traduction en français de la lecture partielle du verdict mis en ligne sur le site du Tribunal International contre les crimes de l'église et des états.

Cet article fait suite au précédent : ICI

Nous devons saluer le courage, le travail admirable et acharné du Révérend Kevin Annett et de ses collaborateurs, dont vous trouverez certaines coordonnées et références ci-dessous :

Son compte Twitter : K Annett @4AllTheChildren
https://twitter.com/4AllTheChildren

Le site de : International Tribunal into Crimes of Church & State ITCCS www.itccs.org

D'autres sites : www.KevinAnnett.com / www.hiddenfromhistory.org / www.hiddennolonger.com

Son livre de 425 pages à télécharger par ce lien : ICI  

Ou par ce lien : http://www.whale.to/c/hidden_no_longer.html

Hidden No Longer: Genocide in Canada, Past and Present- by Kevin D. Annett, M.A., M.Div.

This book is dedicated to the more than 50,000 children who died in “Indian residential schools” operated jointly by the government of Canada and the Roman Catholic, Anglican and United Church of Canada – and to those who continue to suffer and die from the consequences of these crimes.

 


Traduction du texte en Français par BBB

lundi 25 février 2013

Coupables ! (démission du pape, suite)
 

COUPABLES !


Posté le 25 février 2013 par ITCCS

Verdict final rendu par le tribunal de jurisprudence de droit commun contre le Vatican et le Canada pour génocide

Le pape, la Reine et le premier ministre du Canada reconnus coupables de crimes contre l'humanité et condamnés à des peines de 25 ans de prison


Le tribunal leur ordonne de se remettre à la justice le 4 mars ou d'affronter une arrestation par les citoyens
 
Bruxelles :

Le pape Benoît fera 25 ans de prison pour son rôle dans des crimes contre l'humanité et la richesse et les biens du Vatican seront saisis, selon le verdict historique prononcé aujourd'hui par le Tribunal International de Droit Commun.

Le tribunal de Bruxelles par l'intermédiaire du jury citoyen a prononcé à l'unanimité un verdict de culpabilité et a ordonné dès le 4 mars l'arrestation par les citoyens de 30 prévenus par une ordonnance à leur encontre publiée aujourd'hui.

Lecture partielle du verdict,

''Nous Jury Citoyen déclarons que les prévenus de cette affaire sont reconnus coupables de deux inculpations, à savoir, ils sont coupables d'avoir commis ou été complices de crimes contre l'humanité et de faire partie de la conspiration criminelle en cours.''

Le Jury a décidé que chaque accusé recevra une sentence obligatoire de 25 ans de prison sans libération sur parole, et verra tous ses biens personnels saisis.

Le tribunal a continué en déclarant dans son ordonnance N° 200513 -001,

''Les prévenus ont ordre de se rendre volontairement aux gardiens et agents de la paix autorisés par ce tribunal, ayant été reconnus coupables.

'Les accusés ont sept jours à partir de la publication de ce commandement, jusqu'au 4 mars 2013, pour obtempérer.
Après le 4 mars 2013, un mandat d'arrestation sera émis contre ces prévenus.''

Les coupables sont Elizabeth Windsor, Reine d'Angleterre, Stephen Harper, Premier Ministre du Canada et les officiers en chef de l'Église Unifiée Catholique Anglicane du Canada. (Une copie intégrale du verdict, de l'ordonnance du tribunal et de la liste des accusés se trouve dans le lien youtube ci-joint.)

Le verdict de culpabilité a conclu,
après presque un mois de délibérations, avec plus de 30 Jurés Citoyens assermentés concernant les 150 pièces à conviction produites par le ministère public du tribunal.

Ces pièces ont détaillé la preuve irréfutable d'une énorme conspiration criminelle organisée par les institutions des coupables pour commettre et dissimuler un génocide sur des générations d'enfants dans les dénommés internats indiens dans tout le Canada.

Aucun des coupables n'a contesté l'injonction publique qui leur a été remise en septembre dernier ; ni nié les accusations portées contre eux, ou offert de contre-preuves au tribunal.

''Pour moi, leur silence en disait long. Pourquoi ne pas défendre sa réputation si on est innocent et qu'on est accusé de choses aussi horribles ?'' a commenté un des jurés d'Angleterre.

''Ces crimes visaient des enfants et faisaient partie d'un plan froid et calculé pour éliminer des indiens qui n'étaient pas chrétiens. Et il est clair que les accusés dissimulent toujours ces crimes. Nous avons donc senti que nous avions à faire plus que leur taper simplement sur les doigts. La terreur qui a régné par les églises soutenues par l'état qui se croient au-dessus de la loi doit se terminer, parce que des enfants en portent toujours les souffrances.''

Le jugement du tribunal déclare que la richesse et les biens des églises responsables du génocide canadien sont confisqués et placés sous propriété de droit public, en tant que réparations pour les familles de plus de 50.000 enfants qui sont morts dans les internats.

Pour appliquer sa sentence, le tribunal a chargé des citoyens du Canada, des États-Unis, d'Angleterre, d'Italie et d'une douzaine d'autres nations à agir comme son bras armé légal par des mandats et d'occuper pacifiquement et de saisir les propriétés de l'Église Unifiée Catholique Anglicane du Canada, qui sont les principaux agents dans la mort de ces enfants.

''Cette sentence donne un fondement et une légitimité légale aux occupations d'église qui ont déjà commencé par les victimes de torture autour du monde'' a commenté Kevin Annett, conseiller principal du Bureau du ministère public, qui a présenté l'affaire au monde. (voir ses articles des
6 novembre et 30 janvier sur son site www.itccs.org )

''Le verdict du tribunal est clairement que ces éléments criminels de l'église doivent être légalement et concrètement privés de statut et que les richesses volées soient rendues au peuple. La justice a enfin commencé à s'exercer. Les morts peuvent reposer plus en paix.''

Les officiers du tribunal délivrent l'ordonnance à tous les accusés cette semaine, y compris au premier ministre canadien, à la Reine d'Angleterre et à Joseph Ratzinger, le pape Benoît qui évite une arrestation au Vatican après avoir soudainement démissionné il y a deux semaines.

Les arrestations citoyennes de ces derniers et autres accusés commenceront le 4 mars s'ils ne se rendent pas eux-mêmes et ne rendent pas leurs biens, selon l'ordonnance du tribunal.

Ces actions seront filmées et postés ici la semaine prochaine, avec d'autres mises à jour du tribunal et de ses agents citoyens.

Regardez s'il vous plaît la vidéo youtube ci-jointe.

Publié par le Bureau Central,
Tribunal International contre les crimes de l'église et des états
25 février 2013
Bruxelles
 

Verdict and Sentence: Genocide in Canada
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 
Traduction de BistroBarBlog

Hidden No Longer: Genocide in Canada, Past and Present - by Kevin D. Annett, M.A., M.Div. by sovcomnet