Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2011

Avaaz et la fable de la planète qui se meurt ! Sont-ils ignorants ou complices des banksters ?

 
Voilà ce que les ignorants diffusent comme pétition !
 
La soi-disant planète qui se meurt, bien sûr !
 
Ah oui, il faut la sauver la Terre, il paraît, quelle prétention ! Quand l'humanité doit se réveiller et ouvrir les yeux sur son évolution neurologique et spirituelle et sur le saut quantique que l'ensemble de notre système solaire s'apprête à faire lors de l'alignement galactique qui aura lieu le 21 décembre 2012 et qui se prépare depuis des décennies.
 
Merci de ne pas tomber dans ce piège grossier.
 
La planète ne se meurt pas et les animaux non plus !
 
Au contraire elle se régénère auprès de son double cristallin qui se trouve au centre de la Terre et dans le cosmos.
 
Et quant à vous tous, personne ne viendra vous sauver à part vous-mêmes, si vous ouvrez les yeux à temps sur ce que vous êtes vraiment.

Des Christs ou enfants de Dieux ou êtres de Lumière ou des poussières d'étoiles, venus vivre volontairement une expérience terrestre et toujours en pleine évolution neurologique et spirituelle.
 
Toutes les planètes sont des êtres vivants et elles ont un double cosmique dans les Univers gémellaires, qu'elles doivent intégrer,  tout comme nous tous, pour faire notre ascension vers une autre dimension quantique et spirituelle.
 
Nous sommes les témoins des changements cosmiques et les nouvelles graines et espèces arrivent quand d'autres disparaissent.
 
C'est le cycle normal de l'évolution des espèces.
Et nous devrions avoir peur et pleurer sans doute !
 
Les traités de l'ONU n'ont qu'un seul objectif : celui d'enrichir les banksters en utilisant la fable du réchauffement planétaire pour prendre de l'argent aux états, ruiner les peuples en prenant de l'argent aux états complices de tous ces mensonges du GIEC et autres et pour financer leurs guerres génocidaires.
 
Dites non aux GUERRES, AUX BANKSTERS ET AU NOUVEL ORDRE MONDIAL !
 
Il n'y a qu'UN seul ORDRE que nous RECONNAISSIONS, c'est CELUI du NOUVEL ORDRE COSMIQUE & UNIVERSEL !

Au lieu de signer cette pétition, SIGNEZ LE PACTE avec VOUS-MÊMES DE RECONNAISANCE DE CE QUE VOUS ETES VRAIMENT !
 
 

Bonjour

Assurez-vous que les alertes d'Avaaz atteignent votre boîte de réception en cliquant "Ajoutez à mes contacts" pour ajouter avaaz@avaaz.org à votre répertoire. Cliquez sur le bouton "Non-spam" si vous trouvez cet e-mail dans votre dossier Spam. Si vous souhaitez quitter la liste d'Avaaz, il vous suffit de cliquer ici pour vous désinscrire.



Chers amis,


Notre planète se meurt, les grandes compagnies pétrolières se sont mis de grandes nations dans la poche, bloquant toute chance d'un traité sur le climat. Il nous reste 2 jours avant la fin des négociations de l'ONU -- appelons l'UE, le Brésil et la Chine à nous conduire à un accord pour sauver la planète! Cliquez ici pour signer la pétition urgente:

Signez la pétition
Nos océans se meurent, notre atmosphère s'altère et nos forêts et prairies se désertifient peu à peu. Des poissons aux végétaux, des animaux aux humains, nous sommes en train de tuer la planète qui nous fait vivre, et de plus en plus vite. Cette destruction du monde naturel s'explique par une cause principale: le changement climatique. Et dans les 2 prochains jours, nous avons la possibilité de l'arrêter.

Le traité de l'ONU sur le changement climatique - notre meilleur espoir d'action - expire l'an prochain, mais une coalition de pays pollueurs cupides aux mains des lobbies pétroliers et emmenée par les États-Unis essaie de l'enterrer à tout jamais. C'est terriblement difficile à croire, mais ils sont en train de monnayer des profits à court terme contre la survie de notre environnement.

L'Union Europénne, le Brésil et la Chine hésitent, ils ne sont pas autant esclaves des compagnies pétrolières que ne le sont les États-Unis, mais il faut que les citoyens leur lancent un immense appel avant que ces pays décident de faire de réelles propositions financières et politiques pour sauver le traité de l'ONU. Le monde entier est réuni au sommet sur le climat dans les 2 prochains jours pour prendre LA grande décision. Envoyons à nos dirigeants un gigantesque appel pour s'opposer au lobby pétrolier et sauver la planète -- une équipe d'Avaaz remettra directement notre appel au sommet de l'ONU:

http://www.avaaz.org/fr/the_planet_is_dying_fr/?vl

La situation devient désespérée: partout sur la planète, les conditions climatiques extrêmes atteignent de nouveaux records, mettant des millions de personnes à la rue et sans nourriture ni toit. Nous nous approchons rapidement d'un point de non-retour pour stopper l'emballement du changement climatique, et nous n'avons que jusqu'à 2015 pour commencer à réduire drastiquement les émissions polluantes de CO2.

Mais malgré cette véritable urgence, le monde n'est pas parvenu à se mobiliser contre la mainmise de l'industrie des énergies fossiles sur la démocratie aux États-Unis. Non contents d'avoir torpillé les négociations de Copenhague et le Protocole de Kyoto, ils mettent à présent sur pied une coalition de fossoyeurs du climat pour enfoncer le dernier clou du cercueil des négociations internationales en Afrique du Sud.

L'Union Européenne, le Brésil et la Chine sont notre seul espoir de changement -- ils peuvent parvenir à un accord, mais ont besoin de le faire ensemble et c'est pour cela que nous avons un rôle à jouer. L'UE, fatiguée après s'être longtemps et ardemment battue pour le climat, a besoin du soutien des citoyens. La Chine a déjà accepté des engagements contraignants, est sensible à sa réputation internationale et pourrait aller encore plus loin avec une poussée d'encouragement de notre part. Quant au Brésil, il accueille le Sommet de la Terre l'an prochain et a donc grand intérêt à mettre le monde en ordre de marche vers un succès sur le climat. Lançons un gigantesque appel mondial pour réunir ces champions du climat et construire une "dream team" verte. Signez la pétition maintenant et diffusez cet e-mail:

http://www.avaaz.org/fr/the_planet_is_dying_fr/?vl

Nous ne pouvons pas accepter que des pays mettent un accent si déraisonnable sur les profits à court terme pour retarder et saborder toute action sur une crise climatique qui menace littéralement notre survie à tous. Heureusement, notre mouvement a le pouvoir d'intervenir dans ce processus et d'exiger un changement. Unissons-nous et poussons le plus grand nombre à se mobiliser avec nous pour un monde plus sûr et plus humain.

Avec espoir et détermination,

Luis, Emma, Ricken, Iain, Antonia, Morgan, Dalia, Pascal et toute l'équipe d'Avaaz

Plus d'informations:

A Durban, l'avenir du protocole de Kyoto en jeu (RFI)
http://www.rfi.fr/afrique/20111204-durban-est-partir-lund...

Conférence sur le climat: les États-Unis sous pression à Durban (AFP)
http://www.google.com/hostednews/afp/articl/ALeqM5j5zv1RX...

Réchauffement climatique : les Etats entrent en jeu à Durban (Les Echos)
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-envir...

La planète en route pour un réchauffement de 3,5°C, selon une nouvelle étude (NouvelObs)
http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20111206.AFP0895/l...

Climat - La Chine serait ouverte à un plafond de ses émissions (Le Devoir)
http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-en...

Kyoto/climat: le Canada ne re-signera pas (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/12/05/97001-201112...

Inquiétudes pour notre soleil : Des scientifiques stupéfaits se demandent si le soleil est mourant. Les ignora nts !

Voilà comment les scientifiques sans conscience font peur à l'humanité !

Ce n'est pas l'ignorance qui tue et qui est dangereuse parce que l'on peut toujours apprendre, c'est l'illusion de détenir toute la connaissance.

Est-ce que les énergies d'amour et celles de la Conscience Divine et Cosmique peuvent-elles être mises en équations mathématiques ?

L'univers étant éternel et tout étant toujours en perpétuel mouvement et changement, ce qui est la définition même de la vie et de l'éternité, quand notre soleil explosera, il deviendra une super nova et il sera remplacé par une autre étoile ou un autre Soleil et ainsi de suite. Car toutes les planètes grandissent et deviendront un jour des étoiles ou des soleils. Ce sera le cas aussi, un jour, pour la Terre.

Antoine Lavoisier n'a-t'il pas prouvé que rien ne se perd, mais que tout se transforme ?

Pour ce qui concerne notre système solaire : c'est Jupiter qui est une planète chaude et gazeuse, dont les initiés savent qu'elle devait allumer ses feux ou spot red, dès 2007, pour devenir un second soleil pour la Terre. C'est ce que reprend en l'occurrence le Film 2010 dans lequel, Jupiter, se transformait en second soleil pour la Terre.

Le film « 2010″, Jupiter qui se transforme en deuxième soleil
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/12/deux-s...

Deux soleils pour la Terre avant 2012 ?
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/01/27/deux-soleils-pour-la-terre-avant-2012.html

JUPITER VA DEVENIR UN SECOND SOLEIL POUR NOTRE SYSTÈME SOLAIRE ET LA TERRE - LE 23 DÉCEMBRE 2007 À 11: 56 HRE, HEURE DU QUÉBEC JUPITER EST EN CONJONCTION AVEC LE SOLEIL
L' ALLUMAGE QUI SE PASSE SUR LE PLAN ÉTHÉRIQUE, QUI PRÉCÈDE TOUJOURS LE PLAN PHYSIQUE, ET À PRÉSENT ACHEVÉ ET NOUS N' ATTENDONS PLUS MAINTENANT QUE LA « DÉFLAGRATION » FINALE.
http://www.ascensionplanetaire.com/allumage%20de%20jupite...

LA NAISSANCE D' UN NOUVEAU SOLEIL JUPITER
http://www.ascensionplanetaire.com/christ%20micheal/cm030...

Jupiter deviendra donc le 5ème soleil et nous devons devenir la civilisation du 5ème règne ou du 5ème soleil, lors de notre ascension prochaine vers une nouvelle dimension. C'est ce que nous promet l'ère du Verseau ou de l'âge d'Or dans laquelle nous sommes entrés le 4 février 1962 vers 14 h. 

Quant à dire que les êtres humains pour survivre devraient quitter la terre pour aller dans l'espace et nous diriger vers d'autres étoiles.

Quelle ignorance ! Vers d'autres étoiles sûrement pour nous faire cramer !

Nous allons ascensionner tout naturellement lorsque la résonnance magnétique terrestre aura atteint le cycle de 13 Hz, (cycle ordinaire : 7, 8 Hz) soit le point zéro de la résonnance magnétique terrestre. Ce que nous ne sommes pas loin d'atteindre.

Est-il dès lors besoin de quitter la Terre pour aller dans l'espace et nous diriger vers d'autres étoiles ? Et avec quels moyens SVP, messieurs les scientifiques ?  


lundi 5 décembre 2011

Inquiétudes pour notre soleil

Des scientifiques stupéfaits se demandent si le soleil est mourant

Par Terrence Aym (journaliste), 2 décembre 2011

Des scientifiques choqués ont revérifié à la hâte leurs données et admis d'un air lugubre que c'était vrai : le coeur du soleil se contracte...le soleil est peut-être mourant.

Il y a quelque chose qui cloche avec le soleil

Les cosmologues et les astronomes déterminent l'âge de choses comme les planètes, les étoiles et les galaxies. Et ils utilisent cette donnée "la meilleure qu'ils aient" pour déterminer l'âge de notre soleil.

Ils ont déterminé durant le siècle dernier que le soleil est vieux de presque 5 milliards d'années. Tout le monde était heureux parce que selon les observations d'autres étoiles semblables au soleil, cela voulait dire que l'étoile de notre terre durerait au moins plusieurs autres milliards d'années.
Cette question réglée, les scientifiques ont bien mangé, bien dormi et ramassé de coquets honoraires avec leurs conférences.

Tout allait pour le mieux et l'univers était en harmonie.
Jusqu'à 2010.
Pendant l'année 2010 se passèrent trois évènements sans précédent.

Trois évènements sans précédent

Le premier : une preuve a émergé comme quoi le centre du soleil se rétrécit une indication qu'il peut épuiser son hydrogène à un rythme plus rapide que ce qu'on pensait auparavant.

Malheureusement, faute d'hydrogène pour les réactions thermonucléaires du coeur, une étoile se rabat sur l'élément disponible suivant qu'elle possède pour brûler : l'hélium.
Une fois ce processus enclenché, une étoile de la taille de notre soleil commence à s'expanser et devient une géante rouge.

Non, il n'explosera pas comme une nova ou une supernova, il n'en a pas la masse. Il enflera simplement de plus en plus et vaporisera Mercure, Vénus, la Terre et Mars.

Deuxièmement, des astrophysiciens ont découvert qu'un genre inconnu de particule solaire modifiait la matière sur Terre. Quelle est cette étrange et nouvelle particule ? Quelles sont ses propriétés ? Pourquoi le soleil les projette-t-il tout d'un coup ?

Personne n'a de piste.

Et enfin, le soleil refroidit rapidement et s'affaiblit à un tel degré que si le processus se poursuit sans relâche, il ne fera plus écran à la Terre pour les rayons cosmiques mortels. La Terre est normalement protégée par la magnétosphère du soleil et comme vous l'avez probablement deviné, la magnétosphère rétrécit également.

Le modèle admis pour l'âge des étoiles remis en question

Le pire de tout, de récentes observations d'autres étoiles avec le télescope Hubble et les télescopes de plusieurs agences de l'espace européennes, ont confirmé que des étoiles comme notre soleil commencent soudain à manifester un comportement inexplicable et puis, sans avertissement, elles enflent rapidement et se transforment en géantes rouges en avalant les planètes d'à côté.
Et maintenant notre soleil agit étrangement de manière jamais vue avant.
Le soleil exhibe un comportement qui rend perplexe les scientifiques du monde entier.

Un terrible secret : le soleil se refroidit depuis 1979

Alors qu'on embobinait le monde avec l'absurdité du réchauffement climatique, le soleil commençait à refroidir. Il a continué son refroidissement pendant ces derniers 32 ans. Il est aujourd'hui sur le point de refroidir beaucoup plus vite car il se rapproche du minimum de Maunder.
Avec assurance les astronomes ont prédit en 2007 que le soleil commencerait à chauffer de plus en plus. Comme il a continué à refroidir, ils se sont rués sur leurs calculettes pour vérifier les piles.
Maintenant le soleil est entré dans son cycle de pic solaire, en causant des peurs de tempêtes solaires destructrices pour notre fragile technologie, alors que la production réelle peut être tracée sur un organigramme et plonge toujours vers le bas.

Jusqu'où la production pourrait-elle tomber ? Personne ne le sait. La dernière fois elle est tombée précipitamment à la fin d'une période interglaciaire et un âge glaciaire a saisi de l'hémisphère nord pendant 100.000 ans.

Mais ce pourrait être pire que ça. Si le soleil est vraiment en train de mourir, la glace va finalement envahir la plus grande partie de la planète. Sept milliards d'individus voudront aller vivre à l'équateur ou pas loin.

La découverte de la ''matière mutante''

Depuis des mois une frayeur croissante a conduit les chercheurs à se lamenter à propos des tempêtes solaires en approche. Certains avaient prédit des tsunamis solaires dévastateurs qui pourraient balayer notre technologie avancée, d'autres exprimaient d'affreux avertissements pour de violentes explosions à la surface du soleil qui pourraient atteindre la Terre, faire une brèche dans notre champ magnétique et exposer des milliards de gens à des rayons ultra-violets de forte intensité et à d'autres formes mortelles de radiations cancérigènes.

Maintenant la preuve est sortie que quelque chose de potentiellement plus dangereux se passe profondément caché au coeur de notre étoile donneuse de vie : des particules jamais vues auparavant"ou une mystérieuse force" sont expulsées du soleil et bombardent la Terre.
Quoi que ce soit, les preuves indiquent que cela affecte la matière et le rythme naturel établi de désintégration radioactive. Quelque chose que l'on pensait impossible jusqu'ici. Des physiciens disent que c'est étrange et inconnu.

De pire en pire

Et c'est là que l'histoire se complique. Se complique beaucoup.
Ces étranges particules qui semblent faire muter la matière et affecter le rythme de désintégration radioactive sont-elles en quelque sorte juste le présage de l'approche d'un âge glaciaire ? Ou est-ce quelque chose de plus sinistre ? Est-ce la confirmation de la mort du soleil ?
Selon la NASA, le soleil va commencer à refroidir dramatiquement après 2013. Puis pour les 30 à 50 ans suivants, les latitudes septentrionales vont sombrer dans un minimum de Maunder et se refroidir de plus en plus.

Mais, certains se demanderont, avec un coeur nucléaire qui se rétrécit et de bizarres particules qui sont éjectées de notre étoile, se pourrait-il que le soleil ait définitivement pris un coup de vieux ?

Le soleil : subit-il un étrange changement ?


''La pression moyenne du vent solaire est tombée de plus de 20% depuis le milieu des années 90...le changement de pression provient principalement des réductions de températures et de densité. Le vent solaire est 13% plus froid et 20% moins dense. Le vent solaire ne gonfle pas l'héliosphère autant qu'avant...Cela signifie une moindre barrière contre les rayons cosmiques. La sonde solaire Ulysse a aussi découvert que le champ magnétique solaire s'est affaibli de plus de 30% depuis le milieu des années 80.''

Les physiciens solaires de la NASA rapportent aussi que le dénommé ''grand tapis roulant solaire'' (great conveyor belt) a considérablement ralenti. ''Nous n'avons jamais vu de vitesse si peu élevée ; c'est tout en bas de l'organigramme. Cela a d'importantes répercussions sur la future activité solaire.''


Oui, et d'importantes répercussions sur terre aussi.
 
Qu'un âge glaciaire approche semble obligé. Combien de temps va-t-il durer, bien malin qui va le deviner.
Avec la nouvelle incertitude de théories scientifiques passées et un étrange comportement que personne ne peut expliquer, le soleil mourant attire l'attention sur l'avertissement en 2010 du célèbre physicien Stephen Hawking, que nous devons pour survivre quitter la terre, aller dans l'espace et nous diriger vers d'autres étoiles.

La géante rouge enflera et s'expansera et puis dévorera la Terre, augmentant de 30 fois sa température en convertissant son hélium.
Vers la fin le soleil mourant ballonné augmentera de mille fois sa brillance. Attirant l'attention du reste de la galaxie sur d'autres mondes qui se sont consumés dans un embrasement final.
Parmi ces mondes se trouvera la Terre.
Traduit par Hélios
 
Article orginal en anglais :

Shocked scientists hurriedly rechecked their data and gloomily admitted it's true: the sun's core is shrinking...the sun may be dying.

26/11/2011

Le niveau de la mer montera-t-il plus vite que prévu ?

Un article de mai 2011 mais qui est toujours plus que d'actualité puisque le niveau des mers et des océans continue de monter partout dans le monde et que les banquises continuent de fondre plus que jamais.

Nous vous rappelons que la montée des eaux est l'un des facteurs d'inversion des pôles magnétiques et géographiques terrestres.

Voir nos articles précédents sur le sujet :

Le réchauffement climatique et la montée des eaux
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/28/le-rechauffement-climatique-et-la-montee-des-eaux.html

L'inversion des pôles géomagnétiques entraînée par de brusques changements du niveau des mers
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/02/27/l-inversion-des-poles-geomagnetiques-entrainee-par-de-brusqu.html

Ne vous reposez donc pas pour vous préparer, et quitter au moins les bords de mer, sur les mensonges du GIEC et son Climagate qui annonce soi-disant la montée des mers en 2100, car :

1 - la montée des niveaux des mers, se fait progressivement,

2- ils ne viendront pas vous prévenir pour partir des zones dangereuses.

 

Le niveau de la mer montera-t-il plus vite que prévu ?

Le 4 mai 2011 à 17h40

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Le Giec a été trop prudent dans ses conclusions, affirme l’Amap, qui surveille le climat des régions arctiques. La fonte des glaces, banquise et inlandsis, est plus rapide que ce que l’on pensait et pourrait induire une montée du niveau des océans de 0,90 à 1,60 mètre en 2100.

À la manière du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) qui conseille les pays membres de l’ONU, l’Amap (Arctic Monitoring and Assessment Programme, programme de surveillance de l’Arctique) travaille pour les voisins de l’océan Arctique : Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Russie et Suède. L’organisme vient de réaliser un rapport, élaboré sur la base d’études de climatologues, qui sera remis cette semaine à Hillary Clinton lors d’une réunion des représentants de ces pays le 12 mai prochain.

Ce rapport est déjà disponible (Snow, Water, Ice and Permafrost in the Arctic (SWIPA) 2011 - Executive Summary, au format PDF et en anglais, voir d'autres liens au bas de cet article). Il aboutit à des conclusions assez alarmistes. Selon lui, il faut s’attendre à la fin du siècle à une hausse du niveau des océans comprise entre 90 centimètres et 1,60 mètre. L’estimation est nettement supérieure à celle du Giec publiée en 2007 et qui indiquait entre 20 et 60 centimètres en 2100. Rappelons que le réchauffement du climat induit une hausse du niveau des mers par deux mécanismes : l’augmentation de volume des eaux superficielles due à l’élévation de température de l’eau (sa densité diminue) et fonte des grands réservoirs d’eau douce actuels, en particulier les inlandsis du Groenland et de l’Antarctique. D’après l’Amap, la régression des glaciers du Groenland aurait été quatre fois plus forte entre 2004 et 2009 que lors de la période 1995-2000.

Marée haute en 2100

Toujours selon le rapport, le Giec aurait été trop prudent dans ses estimations. Actuellement, la régression estivale de la banquise arctique (de l’eau de mer, dont la fonte ne provoque pas d’élévation du niveau de la mer) bat régulièrement des records et il est probable que l’océan Arctique sera libre de glace en été dans trente ou quarante ans, affirme le rapport. L’évolution dans les régions arctiques, où le réchauffement est plus important qu’aux latitudes plus basses, est rapide, souligne le rapport, comme on le remarque sur l’inlandsis groenlandais. La réduction annuelle de la couverture glaciaire est passée de 50 gigatonnes entre 1995 et 2000 à plus de 200 gigatonnes entre 2004 et 2008.

Ce n’est pas la première étude qui conduit à une prévision de hausse du niveau de la mer plus élevée que les pronostics du Giec. En 2009, plusieurs articles prédisaient entre 0,75 et 1,90 mètre à la fin du siècle. Très récemment, James Hansen et Makiko Sato concluent à une hausse qui pourrait aller jusqu’à 5 mètres ! Les mécanismes à l’œuvre sont en effet complexes, avec de nombreuses rétroactions, positives et négatives. Par exemple, la fonte de la neige ou de la glace accélère le réchauffement du sol qu’elle recouvrait puisqu’elle fait disparaître cette couche qui réfléchissait la lumière solaire. Ce phénomène vaut également pour la banquise, qui, par son pouvoir réflecteur, réduit l’échauffement de l’eau sous-jacente. La diminution de surface de cette banquise conduit donc à une élévation de la température de l’eau, surtout en été, ce qui, finalement, aboutit à une hausse du niveau.

Les hausses annoncées par ce rapport auraient à l’évidence des conséquences très lourdes sur la vie des populations côtières actuelles. La conférence réunissant les pays concernés aura donc un bon sujet de discussion…

 

Les régions polaires, et en particulier l'Arctique, vivent un réchauffement plus rapide que les faibles latitudes. © Amap (image extraite du rapport)
Les régions polaires, et en particulier l'Arctique, vivent un réchauffement plus rapide que les faibles latitudes. © Amap (image extraite du rapport)

Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/le-niveau-de-la-mer-montera-t-il-plus-vite-que-prevu_29962/

Chaos sur la planète, La menace Solaire. Documentaire M6

Regardez en tout premier lieu ce reportage de M6, intitulé : Chaos sur la planète : La menace solaire, pour que vous soyez préparés à ce qui nous attend entre les années 2012/2013.

LA NASA PREVOIT UNE GRANDE DEVASTATION en 2013.

Ensuite vous regarderez la seconde vidéo pour vous rendre compte des mensonges qui sont véhiculés par certains scientifiques de la NASA sur 2012 et sur l'existence de NIBIRU.

Nous n'avons jamais dit pour notre part que l'année 2012 marquerait la fin du monde, mais que nous rentrerons dans une nouvelle ère d'évolution.

Est-ce que nous devons ressortir à ce scientifique les preuves que des astronomes officiels avaient déjà découvert Nibiru en 1981 ?

Nibiru ou la planète X, n'existe pas ?

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/11/13/nibiru...

Localisation de la planète X ou Nibiru

Rapport de 1988 par Robert Sutton Harrington de la NASA
nph-iarticle_query-Nasa 1988.pdf


Qui est Robert Sutton Harrington ?

 

 

 

Documentaire "Chaos sur la planète, La menace Solaire"


Chaos sur la planète, La menace Solaire par einstein-rosen-podolsky


2012 d'après la NASA

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bz89imr3U44



En image : la tempête sur Saturne n'en finit plus

Il faudrait demander au GIEC, si les hommes sont aussi responsables des tempêtes sur Saturne ? Ce qui prouve que le Soleil est en train d'agir sur toutes les planètes de notre système soaire et qu'il s'agit bien de changements cosmiques et non pas seulement planétaires.


En image : la tempête sur Saturne n'en finit plus

Le 21 novembre 2011 à 11h32

Par Jean-Baptiste Feldmann, Futura-Sciences

De mémoire d'astronome, on n'avait jamais connu de tempête aussi spectaculaire sur Saturne. Celle qui a débuté en décembre 2010 sévit toujours, sous les caméras de la sonde Cassini.

Il y aura bientôt un an que Christopher Go a découvert un panache blanc dans l'hémisphère nord de Saturne. Bien que de tels phénomènes atmosphériques ne soient pas exceptionnels sur les planètes gazeuses (en 2007 la sonde Cassini avait découvert une tempête électrostatique sur Saturne tandis qu'en 2010 Jupiter perdait sa bande équatoriale sud), l'astrophotographe philippin était loin de se douter qu'il venait d'assister à la plus importante tempête jamais observée sur la Planète aux anneaux.

Non, il ne s'agit pas de la palette d'un peintre s'essayant à des mélanges de couleurs, mais bien de la tempête observée sur Saturne par la sonde Cassini. 11 heures seulement entre les deux images suffisent à mettre en évidence des variations dans les panaches colorés.
Non, il ne s'agit pas de la palette d'un peintre s'essayant à des mélanges de couleurs, mais bien de la tempête observée sur Saturne par la sonde Cassini. Onze heures seulement entre les deux images suffisent à mettre en évidence des variations dans les panaches colorés. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Le record de durée (150 jours pour la tempête de 1903) a été pulvérisé depuis longtemps et personne ne sait ce qui arrêtera le phénomène. Les astronomes ont profité de l'opposition au cours du mois de mai dernier pour réaliser depuis la Terre de très nombreuses images.

Ce qui n'était au début qu'une formation cyclonique (constituée de remontées d'ammoniac) d'environ 10.000 kilomètres de diamètre s'est peu à peu étendu dans toute la bande tempérée nord, poussée par de puissants courants atmosphériques.

Huit mois de la vie d'une tempête sur Saturne.
Huit mois de la vie d'une tempête sur Saturne. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Féérie de formes et de couleurs

Si le spectacle dans nos télescopes est spectaculaire, il est sans commune mesure depuis la banlieue de Saturne où orbite la sonde Cassini depuis 2004. Cette dernière nous a envoyé un florilège d'images de cette tempête, toutes plus belles les unes que les autres, à découvrir sur le site de la mission. Pour Carolyn Porco, chef de l'équipe d'imagerie de la sonde Cassini, « c'est une grande chance d'être présent en orbite (avec Cassini) pour assister à ce phénomène extraordinaire. La tempête s'est propagée jusqu'à encercler complètement la planète dans une large bande kaléidoscopique où s'entrecroisent vagues, tourbillons et remous, créant une sublime extravagance visuelle ». En regardant les photographies, on comprend mieux cette envolée poétique de la scientifique.

Mosaïque en fausses couleurs réalisée à partir des images prises par la sonde Cassini. © Nasa/JPL-Caltech/<em>Space Science Institute</em>
Mosaïque en fausses couleurs réalisée à partir des images prises par la sonde Cassini. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute