Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2011

La Californie se prépare à une tempête de proportion biblique!

Là aussi, il ne doit rien se passer !

 

17 janvier 2011

Daily Mail, Uk

Les scientifiques alertent en ce moment les Californiens à l'effet que le "Big One" [tremblement de terre gigantesque] tant attendu pourrait être la moindre de leurs préoccupations.

Une autre menace plus mortelle attendrait la Côte Ouest de l'Amérique, une tempête de proportion biblique ("Arkstorm").  Elle pourrait provoquer la mort et la destruction à une échelle jamais vue auparavant.  Des murs d'eau s'élevant à 10 pieds, des pluies se calculant en pieds et non pas en pouces, des maisons complètement inondées, 9 millions de personnes seraient touchées lors de cette méga-tempête.  Elle pourrait durer plus d'un mois [ce qui rappelle les inondations qui s'intensifient encore en Australie à l'heure actuelle].

Le dernier évènement semblable s'est passé en 1861-1862 et a rendu la vallée centrale de la Californie totalement dévastée.  La pluie a tombé pendant 45 jours, détruisant toute l'infrastructure de l'État et la plongeant dans la faillite.  Il semble qu'un évènement similaire coûterait en dommages au-delà de 300 milliards de dollars.

Le "Us Geological Survey" a maintenant commencé à planifier le retour de "l'Arkstorm", appellation inspirée du Déluge et l'Arche de Noé.    Ils ont recruté 17 chercheurs et des agences pour travailler avec les équipes de secours locales ainsi que des représentants du gouvernement californien afin d'assurer des mesures d'urgence. 

L'équipe affirme qu'un évènement de l'ampleur de celui de 1861 est inévitable.   La scientifique en chef du USGS, Lucy Jones, a déclaré que ce système météo va commencer dans les Tropiquues en raison des eaux qui forment une atmosphère d'humidité, qu'il va s'intensifier et gagner de plus en plus de vitesse en se déplaçant vers la Côte Ouest de l'Amérique. Ce système prendrait peu à peu la même force d'un ouragan et quelques semaines seront nécessaires à sa formation.

Les scientiques croient que cet évènement se produit une fois tous les 100 ou 200 ans, tout comme les grands tremblements de terre de San  Andreas.  La Californie est connue pour ses inondations et les tremblements de terre et l'histoire démontre qu'elle s'en est tout de même bien relevée.  Toutefois, l'avis des scientifiques est que ce ne sera pas nécessairement le cas pour les catastrophes à venir.

Le séisme le plus destructeur qui a frappé la Californie a été de 7,9 sur l'Échelle de Richter en 1906, où plus de 3000 personnes sont mortes.  Le tremblement de terre de 6,9 de 1989 a fait 63 morts et près de 4000 blessés, laissant plusieurs sans-abris.

Voici une vidéo qui présente l'évènement appréhendé par la communauté scientifique, le "Arkstorm": (anglais)

ARkStorm Movie

http://www.youtube.com/watch?v=8P-N-HA9iS8&feature=player_embedded

  

 http://www.dailymail.co.uk/news/article-1347725/Walls-water-10ft-high-month-long-megastorm--California-told-prepare-Biblical-ARkStorm.html

Référence sur le site du USGS:
http://urbanearth.gps.caltech.edu/winter-storm/

 

Cataclysmes : Hé, les enfants, dites à vos parents de se préparer à ce qui s'en vient !

Et comme il ne doit rien se passer, dans le cas où les parents ne comprendraient pas et seraient des ignares, on essaie de les convaincre à se préparer par le biais de leurs enfants !

Bon, est-ce que vous commencez  à comprendre ou voulez-vous que l'on vous fasse un dessin pour appeler immédiatement  les Hiérarchies Angéliques pour venir nous aider ?

 

 


26 janvier 2011

Si les parents ne comprennent pas le message, les enfants comprendront peut-être !

Sesame Street - Bug out bag - Preparing the nation for megaquake?

http://www.youtube.com/watch?v=s_ajF3r1jmY&feature=feedu

Sesame Workshop Develops Family Friendly Resources on Emergency Preparedness

  
 

La Colombie-Britannique, les services d'urgence et sa population, sont actuellement en pleine opération de p réparation en vue d'une catastrophe...

Encore une ! Comme vous l'avez compris, il ne doit rien se passer selon les officiels, d'ailleurs comme vous l'avez remarqué les officiels ne parlent pas des millions d'animaux morts dans le monde, mais tout le monde est sur les dents à se préparer !

 

26 janvier 2011


Aujourd'hui, en ce moment même, les autorités de la Colombie Britannique sont en pleine opération pour préparer les citoyens et les services d'urgence à un tremblement de terre probable et éventuel.

Toute la population est impliquée dans la plus importante mobilisation de l'histoire canadienne en vue de se préparer à une catastrophe.  Le programme "Shake out.  Don't freak out", mis en place par la Colombie Britannique, justifie cette opération par son territoire jugé à risque d'explosions de volcans et de tremblements de terre.

Source:
Site officiel de l'opération "Get ready to shakeout"!:
http://www.shakeoutbc.ca/
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index/p/2011/01/982563

La sécurité civile canadienne prépare aussi ses ressortissants, mais ils ne doit rien se passer non plus ! La preuve :
Votre famille  est-elle prête pour 78 h ?
http://www.getprepared.gc.ca/index-fra.aspx

Préparez un plan

http://www.getprepared.gc.ca/knw/plan/plan-fra.aspx


 


La FEMA semble définitivement en mode préparation pour le "Big One" de la Faille de New Madrid

Et encore un petit coup de préparation pour le "Big One" aux USA !
Mais ne vous inquiétez pas comme ils passent leur temps à nier les cataclysmes en cours et à venir, sûrement qu'ils vont aussi vous faire croire qu'ils se préparent pour rien, ah, oui, pardon, ce n'est pas pour rien : c'est pour repérer les survivants et les mettre dans leurs camps de concentration pour en faire les futurs esclaves pucés ! Mais ce sera sans doute  pour leur bien ! 

Alors c'est quoi qui doit exploser en premier : la faille de New Madrid ou le Yellowstone ?

 

 


*Image: Voici la charte officielle de la FEMA où on peut lire sa séquence d'opérations.  Avant le désastre, la FEMA est en mode préparation...

24 janvier 2011

* Conscience du peuple ne prédit aucun évènement de façon précise, et surtout aucune date.  Ce site ne fait que rapporter des faits, des évènements et des publications. Ce site ne peut donc pas être tenu responsable pour des informations rapportées qui s'avèrent inexactes dans le temps.

La FEMA (Agence de contrôle des urgences sur le territoire américain) est sans contredit en mode préparation en prévision d'un séisme le long de la Faille de New Madrid.  Des dizaines de millions de rations alimentaires ont été demandées à des fournisseurs, ainsi que des couvertures.  Il est évident que 140 millions de repas ne sont pas destinés à un exercice national ou à une simulation, mais bien à la mise en place de mesures d'urgence concrètes et peut-être même imminentes. 

À l'intérieur des appels d'offre, il est clairement identifié que ces mesures visent à supporter les efforts pour soutenir les survivants à un évènement catastrophique le long de la Faille de New Madrid.

Sur le site des appels d'offre, la FEMA, en date du 20 janvier 2011, dépose des demandes pour assurer le ravitaillement au niveau de nécessités d'urgence (eau, essence, etc.).  Elle est à la recherche de fournisseurs qui pourront assurer le ravitaillement de certains
types de fournitures dans un délais donné et ce, pour des opérations de sauvetage liées À UN ÉVÈNEMENT CATASTROPHIQUE. 

Est-ce que ces mesures sont prévues pour une date précise?  Cette information n'est pas disponible. Tout ce que nous pouvons en déduire, c'est que la FEMA appréhende très sérieusement un séisme majeur dans le secteur Centre-Est des États-Unis.  

La FEMA a fait la demande, en date du 21 janvier 2011, pour des Modems spécialisés qui devront permettre un haut taux de connections.  Cette fois-ci, on ne relie pas cette demande à un évènement quelconque.  En date du 10 janvier 2011, la FEMA dépose un appel d'offre pour des tentes qui devront loger les survivants à une catastrophe non-spécifiée.  Le 7 janvier 2011, on demande le ravitaillement en essence et en diésel pour les fins d'une mobilisation nationale suite à un désastre.  

Une rencontre multi-sectorielle, concernant des mesures d'urgence, devait prendre place aujourd'hui même, mais il semble qu'elle a été annulée à la dernière minute, reportée au début février.

Sources:
https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&...

https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&...

https://www.fbo.gov/?s=opportunity&mode=form&id=1...

https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&id=4374cea42400b0c22edda058ed87ff8f&tab=core&_cvi...

https://www.fbo.gov/?s=opportunity&mode=form&id=e...

https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&id=d46f7a7a39cd6954a55195176a6c720c&tab=core&_cview=1

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index/p/2...

 

29/01/2011

Kenn THOMAS Les projets obscurs de la FEMA - USA (2)

Et surtout quand la FEMA vous proposera de vous sauver la vie ! FUYEZ !

Voir l'article précédent :

Les projets obscurs de la FEMA - USA
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/01/24/les-projets-obscurs-de-la-fema.html

Kenn THOMAS
L
es projets obscurs de la FEMA

 
 
 
 
 
 
 
 

Kenn ThomasSpécialiste en parapolitique, l’auteur conspirationniste américain Kenn Thomas analyse les faits importants de l’histoire à la lumière de l’actualité et des tendances à venir pour mieux les intégrer dans une approche globale de la Conspiration moderne. Questionné sur les camps de la FEMA, il explique la difficulté de passer outre la rumeur et la nécessité d’adopter une vision plus large des enjeux actuels. En soulignant le désintérêt et la déresponsabilisation des dirigeants en matière de protection civile, Kenn Thomas dénonce la passivité des citoyens et une orchestration des événements qui serait menée depuis longtemps  par les élites au pouvoir. Nul besoin de déclarer la loi martiale, les structures autoritaires et dirigistes sont déjà bien en place.
Kenn Thomas s’est intéressé à une grande variété de sujets controversés : enlèvements extraterrestres, sociétés secrètes ou encore l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy et les attaques du 11 septembre 2001. En 1992, il a  fondé le magazine Steamshovel Press dans lequel il développe ses théories parapolitiques.
Il travaille actuellement sur la second volume de "Secret and Suppressed" pour la maison d'édition Feral House qui incluera un chapitre sur les camps de concentration aux Etats-Unis.

Une entrevue avec Kenn THOMAS

Kali : Les camps d’internement de la FEMA ont fait l’objet de beaucoup d’écrits et de spéculation ces dernières années aux Etats-Unis. Des vidéos, des images et des descriptions détaillées de ces camps sont facilement disponibles sur Internet. Par contre, il est difficile de retrouver l’origine de ces descriptions. Ces camps existent-t-ils vraiment en fin de compte ? A quoi sont-ils destinés ? 

Kenn Thomas : En matière d’études parapolitiques, les activistes - appelons-les « conspirationnistes » - livrent  ces descriptions afin de souligner qu’il existe encore aux Etats-Unis des régions sinistrées qui souffrent d’une mauvaise gestion fédérale en matière d’urgences. Comme Randy Newman le chante : « libre de vivre en cage à l’Est de St. Louis et au Sud de Chicago », avec l’exemple le plus récent de la gestion post-Katrina à la Nouvelle-Orléans. Les descriptions détaillées auxquelles vous vous référez, telles les images vidéos et le reste, atteignent rarement un stade supérieur à la rumeur. Ceux qui nient les théories conspirationnistes considèrent ce genre d’affaire comme étant une négligence bénigne. Quant aux conspirationnistes, ils considèrent qu’il s’agit d’un effort délibéré voire planifié d’encercler les pauvres et les plus démunis pour ensuite les exécuter. Personnellement, je caractériserais cela de négligence malveillante. Lorsque George Bush a caressé l’ancien chef de la FEMA, Michael Brown, dans le sens du poil et lui a dit « Bon travail ! », il remuait en fait le couteau dans la plaie, et annonçait dans la foulée à quel point il n’en avait rien à faire d’assumer la responsabilité des suites de Katrina. Précédemment, Michael Brown avait travaillé dans la chirurgie cosmétique pour chevaux (NDLR : Avant de rejoindre la FEMA, M. Brown fut commissaire des Juges et Stewards pour l’Association Internationale des chevaux arabes, de 1989 à 2001). D’un autre côté, quelqu’un comme le Lieutenant General Russell Honore, qui mena les convois de secours à la Nouvelle-Orléans, n’est certainement pas quelqu’un que les gens s’attendent à voir effectuer une rafle de civils en vue de les exécuter. En fait, il était un vrai héros à la tête du déploiement  militaire le plus large dans le Sud des Etats-Unis depuis la Guerre Civile, et ce dans le but de secourir des gens. Mais que les camps dont vous parlez existent ou non, personne ne doute de l’existence de large lots de caravanes vides et inutilisées appartenant à la FEMA alors que, dans la pratique, des personnes déportées hors des sites sinistrés, théoriquement par la FEMA, restent sans abris. 

Kali : Ces camps sont-ils les mêmes que ceux qui servirent à détenir les civils japonais et allemands durant la Seconde guerre mondiale ?

Kenn  Thomas : Non, Il s’agit d’une chose totalement différente. L’équivalent des anciens camps d’internement conçus pour les japonais consisterait en des camps conçus pour les personnes originaires du Moyen-Orient. Les camps japonais, par exemple, étaient localisés précisément en Arkansas, Californie, Utah et Wyoming et furent fermés par ordre présidentiel en décembre 1945. Ces lieux ne correspondent pas aux sites localisés dans les rumeurs portant sur les camps de la FEMA. 

Kali : La plupart de ces camps seraient vides ? Savez-vous si c’est le cas ? En serait-il fait un usage temporaire, « en attendant » ? 

Kenn Thomas : Vide, là est justement la question, de même que pour tous les convois vides de la FEMA. Ce pourrait être l’abondance d’une planification et, donc, des ressources perdues. Cela rejoint l’idée que la guerre d’Irak était totalement planifiée bien avant les attaques du 11 septembre 2001. Bien sûr que c’est vrai. A n’importe quel moment, ces laboratoires d’idées néo conservateurs ont des plans pour parer aux éventualités, et ce en ce qui concerne le monde entier. Cela ne serait donc pas étonnant si de grands camps vides étaient prêts au cas où une rafle de citoyen venait à survenir en cas d’une éventuelle déclaration de la loi martiale.

Kali : Phil Schneider a révélé l’existence de wagons de transport équipés de menottes et qui auraient été conçus dans le but de déporter des populations à l’intérieur des Etats-Unis. En avez-vous entendu parler ? Auriez-vous des éléments concrets vérifiant l’existence de ces convois ?

Kenn Thomas : Je n’ai rien à ajouter aux propos de Phil Schneider. Il est mort dans des circonstances étranges, après avoir effectué des recherches intéressantes sur les décès prématurés de nombreux éminents ufologues. J’ai réalisé une conférence par la suite à ce sujet dans le cadre de la conférence internationale sur les OVNIS à Laughlin. Dans le cas des camps japonais, lorsque les prisonniers ont été libérés, c’est en train que beaucoup ont fui les zones où ils avaient été détenus.

Kali : Y-a-t-il un lien entre la FEMA et les bases militaires souterraines rapportées par de nombreux ufologues tel que Richard Sauder ?

Kenn Thomas : La recherche de Sauder était basée sur des documents accessibles au public portant sur des aménagements souterrains officiels du gouvernement, ainsi que sur la technologie des tunnels. Les gens ont été très critiques par rapport à cette recherche, mais qui d’autre a pris le temps de rassembler toutes ces informations ? Et il s’agit d’informations solides, pas de rumeurs. Pour avoir un compte rendu réaliste des rumeurs circulant sur les bases militaires souterraines, je conseille le livre de Greg Bishops, « Le projet Beta », au sujet de Paul Bennewitz, qui était à l’origine des rapports sur les humains qui auraient travaillé aux côtés d’extra-terrestres dans les bases souterraines de Dulce au Nouveau Mexique dans les années 80. A l’heure actuelle, le travail de Greg Bishops est le plus complet sur le sujet. 

J’ai rencontré Richard Sauder à Roswell il y a quelques années de cela. C’est un chouette gars, très ouvert, bien que nous n’ayons pas les mêmes idées concernant les nuances dans nos approches de la conspiration du 11 septembre 2001.

Kali : Pensez-vous que l’exploitation de ces camps soit imminente ? Dans le contexte politique actuel, qu’est-ce qui pourrait mener le gouvernement à déclarer la loi martiale ?

Kenn Thomas : Je ne me souviens plus qui a dit « Pourquoi déclarer la loi martiale si vous ne devez pas le faire ? » mais je crois que cela répond bien à votre question. Une partie des Etats-Unis correspond assez bien à la description d’un état fasciste amical : des citoyens heureux, conducteurs de 4x4, qui soutiennent George Bush, des citoyens fast-food qui n’ont pas besoin d’avoir un tank dirigé sur eux pour obéir. Les personnes qui sont conscientes des théories parapolitiques n’ont pas besoin que la loi martiale soit déclarée pour savoir qu’ils sont déjà en guerre contre ce genre de chose. Nous sommes au milieu d’une année de campagne électorale, et cependant, certains envisagent déjà de voir différentes formes de manipulations, comme qu’une fraude au vote ou des assassinats potentiels. Dans un certain sens, les machines de vote Diebold, et la forme de contrôle qu’elles représentent, font déjà du pays un immense camp de la FEMA !

Kali : Ces 60 dernières années, de nombreuses lois d’exceptions ont été émises permettant à l’Etat de renforcer son contrôle en cas de loi martiale. Certains plans militaires, tel que le plan REX 84 conçu sous l’administration Reagan, annoncent l’avènement d’un Etat militaire, toujours en cas de loi martiale. À la lumière de ces éléments historiques, les attaques du 11 septembre 2001 peuvent-elles être considérées comme faisant partie d’un plan à long terme destiné à contrôler et dominer les citoyens ? Les attaques constituent-elles un événement majeur qui a ouvert la voie à l’asservissement des Etats-Unis, voire le reste du Monde ?

Kenn Thomas : On peut effectivement parler de long terme puisque cela fait 24 ans qu’à été conçu le plan REX 84 et que le grand asservissement s’est fait jour. Je voudrais juste me référer à ma réponse précédente en soulignant que certaines structures existent depuis longtemps et celles-ci permettent à de nombreuses choses épouvantables de se produire sans même avoir besoin de déclarer la loi martiale, comme vous le suggérez. Prenez par exemple le National Security Action Memorandum signé par Lyndon Johnson qui a contrecarré la version de John Fitzgerald Kennedy préparant le retrait des troupes américaines du Vietnam. Ce fut une mesure draconienne qui annonçait de longue date le plan REX 84. De nombreux citoyens américains ne sont pas au courant qu’une telle chose s’est produite, sont en déni, n’en ont rien à faire ou considèrent cela comme parfaitement acceptable, et ce malgré l’énorme tragédie de la guerre. Ils vivent dans une culture de consommation insouciante où de telles choses ne se voient pas accorder l’importance qu’elles méritent. Un coup d'état militaire ferait exploser la sphère qui exerce déjà actuellement un certain contrôle. 

Kali : On parle souvent d’une sphère d’influence qui gravite autour de George W. Bush, une sphère qui serait composée des théocrates ou de groupes religieux. Est-ce que ceux-ci sont en mesure d’influencer voire de créer un fausse guerre avec l’Iran qui, dans la foulée, créerait par exemple une agitation civile à l’intérieur des Etats-Unis ? Les théocrates sont-ils en mesure de créer un événement majeur aussi grave que Pearl Harbor, qui mènerait à la mise en place d’un état police théocrate ?

Kenn Thomas : Malheureusement, les théocraties sont partout sur le globe. Un certain pourcentage de la population étasunienne considère des théocrates américains tels que Pat Robertson ou le non regretté Jerry Falwell comme des charlatans ou des bouffons et reconnaît certains mensonges, comme les faits reprochés à l’Iran. Les attaques du 11 septembre 2001 ont provoqué une réaction brutale contre la religiosité aux Etats-Unis, ce qui a contribué à apporter une grande popularité aux écrivains athéistes tels que Richard Dawkins, Sam Harris et Christopher Hitchens, bien que ce fut également la conséquence d’un jihadisme radical soutenu par les théocraties d’Etat au Moyen-Orient. Je cite souvent William S. Burroughs lorsque je parle de religion dans les affaires publiques américaines « Ne vous fiez jamais à un salopard de religieux à qui Dieu explique comment faire pour vous baiser ». Les attaques du 11 septembre étaient essentiellement une conspiration conduite par les islamistes, mais n'avaient rien à voir avec l'influence moralisante des chrétiens ou des juifs. Le gouvernement américain a empêché les élites aux pouvoirs d’utiliser le 11 septembre pour étendre ses pouvoirs de façon excessive. Le chaos est survenu le jour où Dick Cheney a pensé, « hé, on peut travailler avec ça » et a ordonné à la défense aérienne de rester au sol pour permettre l’achèvement des attaques (NDLR : Un fonctionnaire du cabinet de l'administration Bush déclara à la Commission du 11/9 que Dick Cheney réitéra par trois fois un ordre de "stand-down" permettant au Pentagone d'être attaqué sans interférence des défenses aériennes US). C’est mon interprétation : à moitié perçu, à moitié créé. Un autre exemple est celui de la guerre Iran/Irak de 1980 à 1988. Celle-ci fut conduite par un pays soi-disant laïque et une marionnette américaine par procuration, l’irakien Saddam Hussein, contre la théocratie iranienne. Ni George Bush, ni Saddam Hussein ne semblent vraiment religieux. Ce sont juste des parades qu’ils doivent jouer, comme le ferait n’importe quel président. Un économiste conservateur que le premier Bush a certainement dû lire (et certainement pas le second) est Herman Kahn qui a dit : « l’hypocrisie est l’hommage que la vertu rend au vice ».

Kali : A quoi serviraient les camps de la FEMA dans ce scénario ?

Kenn Thomas : Ce type de scénario ressemble au credo ennuyeux des évangélistes lorsqu’ils proclament l’imminence de la fin du monde. Cela ne s’est pas passé et cela ne se passera pas. Les Etats-Unis auront toujours ces enclaves opprimées de pauvreté et d’ignorance et beaucoup, beaucoup de personnes se contenteront d’une autorité rigide, conformiste et seront heureuses au sein d’une culture militariste fondée sur l’engagement volontaire. Si le scénario des camps de concentration de la FEMA donne aux étudiants de la Conspiration le pouvoir de penser par eux-mêmes, tant mieux. Mais, beaucoup d’autres domaines de recherche existent et doivent être compris afin d’avoir une meilleure prise sur la situation parapolitique globale. Il ne suffit pas de bêler qu’ils vont venir nous enfermer et nous tirer dessus. 

Kali : Est-ce que la crise économique aux Etats-Unis est une manipulation ainsi que le premier signe de la mise en place d’un état d’urgence permettant au gouvernement de tout contrôler ?

Kenn Thomas : La crise économique a seulement commencé aujourd’hui. Les attentats du 11 septembre sont arrivés après une longue période de relative prospérité économique durant les années Clinton, bien qu’à l’époque, je connaissais autant de personnes qu’aujourd’hui vivant la crise économique quotidiennement. Par ailleurs, il est vrai que l’on pourrait effectivement penser que tout est orchestré. Les situationnistes soulèvent cet argument depuis le début des années 50, en fait, depuis la société du divertissement ! Et cela s’est réellement passé durant toute la période d’après-guerre, mais il est important d’analyser ce à quoi nous faisons face aujourd’hui, et pas uniquement se contenter d’imaginer que tout ça finira mal.

Kali

Le site web de Kenn Thomas, steamshovelpress.com, offre une sélection de DVDs reprenant ses apparitions à la télévision et ses conférences ainsi que son magazine Steamshovel Press. Son dernier livre, Conspiracy Files, est disponible aux éditions Murdoch Books. Il peut être contacté à l’adresse suivante : POB 210553, St. Louis, MO 63121 USA. Des exemplaires de la dernière parution de Steamshovel coûtent $10 pour les commandes outre-atlantique. Des copies en format PDF sont disponibles sur Internet pour $7.

 

Kali © Karmapolis - Janvier 2008

http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_kenn_thomas.h...