Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2012

La NASA prise en flagrant délit de mensonge. Oubliez le réchauffement !

Article 3 : Et hop 4 jours après il faut oublier le réchauffement climatique car ils nous annoncent que nous rentrerions dans une nouvelle ère glacière !

Où est passé le CO2 qui provoquait le réchauffement dit planétaire ?

Ils se moquent de qui ?

Acte 1 : Mensonge 1
2011, année la plus chaude dans l'Arctique depuis 50 ans, selon un expert

Article 2 : Mensonge 2 et fabrication d'une fausse vidéo  par la NASA pour nous impressionner
La NASA retrace l'histoire du réchauffement climatique
entre les années 1880-2011


Et maintenant on fait quoi du CO2 et de la culpabilisation de l'homme qui serait soi-disant responsable du réchauffement planétaire ?


Vous remarquerez dans l'article ci-dessous qu'ils parlent du fait que les aurores boréales dues aux dernières explosions solaires et aux derniers orages magnétiques, ne se seraient pas produites aux endroits habituels.

Et alors ? Cela n'attire pas leur attention sur une possible inversion des pôles magnétiques terrestres en cours ?

Cela n'attire pas non plus leur attention sur le fait que le soleil et l'anneau d'Alcyone ou bande photonique que nous sommes en train de traverser en ce moment, sont les uniques causes du réchauffement planétaire qui est cosmique de toute façon, et que tous ces processus attestent que l'ensemble de notre système solaire est bien en train d'ascensionner vers le centre de la Galaxie pour se préparer à notre prochain saut quantique prévu pour le 21 décembre 2012 ?

Cela n'attire pas non plus leur attention sur le fait que les vibrations de l'anneau d'Alcyone ou bande photonique ou encore ceinture de photon, dégagent des vibrations tellement puissantes qu'elles transforment la matière en profondeur et qu'elles sont aussi la cause de la fonte des banquises. Ce dernière phénomène pouvant produire une inversion des pôles magnétiques terrestres dès que le niveau des mers et des océans s'élèvera ?

Ils le savent, sauf qu'il ne faut pas nous le dire pour nous permettre de nous préparer, mais il faut aussi selon eux que la population mondiale soit réduite des 2/3 avant le 21 décembre 2012. Plus qu'ils ont la peur que nous puissions nous retourner contre eux après nous avoir menti non seulement depuis des millénaires mais aussi sur les réelles causes du réchauffement cosmiques.



 Oubliez le réchauffement !

Voici l'article évoqué par Ultraman ce matin. Il semblerait que dans les médias de masse, on parle de plus en plus de l'imminence d'un retour à un mini-âge glaciaire, et surtout en prenant en compte le rôle joué par le soleil.
 
Oubliez le réchauffement climatique – c'est le cycle 25 dont il faut s'inquiéter (et si les scientifiques de la NASA ont raison, la Tamise sera à nouveau prise par les glaces)

L'office météorologique publie de nouveaux chiffres qui ne montrent aucun réchauffement depuis 15 ans


Par David Rose, Mail Online


29 janvier 2012


Le supposé 'consensus' sur un réchauffement climatique causé par l'homme se retrouve face à un défi gênant après la publication de nouvelles données de températures montrant que la planète ne s'est pas réchauffée pendant les 15 dernières années.


Les chiffres suggèrent qu'on pourrait même aller vers un mini-âge glaciaire qui rivaliserait avec la chute de température qui a duré 70 ans et avait permis au 17ème siècle des kermesses sur la Tamise gelée.


Basées sur des lectures de plus de 30.000 stations de mesure, les données ont été publiées sans fanfare par l'office météorologique et l'unité de recherche climatique de l'université d'East Anglia. Elles confirment que la tendance à une élévation des températures mondiales s'est terminée en 1997.

Une peinture de 1684 dépeint une des  kermesses les plus glacées sur la Tamise pendant le petit âge glaciaire




Pendant ce temps des scientifiques climatiques de premier plan ont déclaré dimanche au Mail qu'après avoir émis inhabituellement des niveaux élevés d'énergie au cours du 20ème siècle, le soleil se dirige aujourd'hui vers un 'grand minimum' de production, menaçant d'étés froids, d'hivers plus rudes et d'un raccourcissement de saison disponible pour les cultures.

La production solaire traverse des cycles de 11 ans, avec un nombre élevé de taches solaires au moment des pics.


Nous sommes maintenant à ce qui devrait être le pic du dénommé 'cycle 24' – qui a donné la semaine dernière une tempête solaire avec des aurores boréales plus au sud que d'habitude. Mais le nombre des taches solaires diminue de moitié par rapport à celles observées pendant le pics des cycles du 20ème siècle.


Les analyses des experts de la NASA et de l'université d'Arizona – dérivées de mesures du champ magnétique à plus de 220.000 km sous la surface du soleil – suggèrent que le cycle 25, dont le pic est attendu en 2022, sera encore beaucoup plus faible.


Selon l'article publié la semaine dernière par l'office météorologique, il y a 92% de chance qu'aussi bien le cycle 25 et ceux qui suivront les décennies suivantes seront aussi faibles, ou plus faibles que ceux de la période du ''Minimum de Dalton'' entre 1790 et 1830. A cette époque, nommée d'après le météorologue John Dalton, les températures moyennes d'Europe ont chuté de 2°C.


Il est cependant possible également que la nouvelle chute de l'énergie solaire puisse être aussi importante que le ''minimum de Maunder'' (d'après l'astronome Edward Maunder), entre 1645 et 1715 au moment le plus froid du 'petit âge glaciaire' quand on donnait des fêtes sur la Tamise gelée et que les canaux en Hollande avaient gelé.


Moyenne des températures mondiales entre 1997 et 2012

Cependant, dans son article, l'office météorologique a déclaré que les conséquences aujourd'hui seraient  négligeables – parce que l'impact du soleil sur le climat est largement inférieur à celui du dioxyde de carbone d'origine humaine. Bien que la production solaire est supposée décroître jusqu'en 2100, ''Cela ne causerait une réduction des températures mondiales que de 0,08°C.'' Peter Scott, l'un des auteurs, a dit :''nos découvertes suggèrent qu'une réduction de l'activité solaire à des niveaux inconnus depuis des centaines d'années serait insuffisante pour compenser l'influence dominante des gaz à effet de serre.''

Ces découvertes sont farouchement discutées par d'autres experts solaires.

''Les températures mondiales peuvent se retrouver plus froides qu'aujourd'hui pendant 50 ans ou plus'', a dit Henrik Svensmark, directeur du centre de recherche climatique à l'institut spatial du Danemark. '' Ce sera une longue bataille pour convaincre certains scientifiques en climat que le soleil est important. Il est possible que le soleil en fasse lui-même la démonstration sans l'aide de quiconque.''

Il a souligné que, en déclarant l'effet d'un minimum solaire faible, l'office météorologique se reposait sur les mêmes modèles informatiques infirmés par l'actuel pause du réchauffement climatique.




Les niveaux de CO2 ont continué à augmenté sans interruption et, en 2007, l'office météorologique a déclaré que le réchauffement climatique allait revenir en force. Il disait qu'entre 2004 et 2014 il y aurait un accroissement général de 0,3°C. En 2009 il a prédit qu'au moins trois années entre 2009 et 2014 battraient les précédents records de température de 1998.
 

Cycles d'activité solaire entre 1749 et 2040

Pour l'instant il n'y a aucun signe de l'imminence de tout cela. Mais hier un porte-paroles de l'office météorologique a insisté que ses modèles étaient toujours valables.

''Une projection à 10 ans reste une science d'avant-garde. La période annoncée pour la projection n'est pas encore terminée'', a-t-il dit.


Le Dr Nicola Scafetta, de l'université Duke en Californie du nord, est l'auteur de plusieurs articles qui discutent des modèles climatiques de l'office météorologique concernant un 'réchauffement constant depuis 2000 jusqu'à aujourd'hui'.


''Si les températures continuent de rester stationnaires ou repartent vers un nouveau refroidissement, la différence entre les modèles et les données enregistrées deviendra finalement si importante que la communauté scientifique tout entière remettra en question les théories actuelles'', a-t-il dit.


Il pense que comme le modèle de l'office météo attache une plus grande signification au CO2 qu'au soleil, il est tenu de conclure qu'il n'y aurait pas de refroidissement. ''la vraie question est de savoir si le modèle lui-même est précis'', a dit le Dr Scafetta. Par ailleurs, l'un des plus éminents experts en  climatologie, le Pr Judith Curry de l'institut de technologie de Géorgie, a déclaré penser que la prédiction confiante de l'office météo d'un impact négligeable était difficile à comprendre.

''Ce qu'il serait responsable de faire serait d'accepter le fait que les modèles peuvent avoir de sérieux défauts en parlant de l'influence du soleil'', a dit le Pr Curry. Quant à l'interruption du réchauffement, elle a dit que de nombreux scientifiques ''ne sont pas surpris.''
 
 

400 ans d'observation des taches solaires

Elle a fait remarquer qu'il devenait manifeste que des facteurs autres que le CO2 jouent un rôle important dans l'élévation ou la diminution de la chaleur, comme les cycles de 60 ans de température de l'eau du Pacifique et de l'Atlantique.

''Ils ont été insuffisamment appréciés en terme de climat mondial'', a-t-elle dit. Quand ces deux océans étaient froids dans le passé, comme entre 1940 et 1970, le climat s'est refroidi. Le cycle du Pacifique est repassé du chaud au froid en 2008 et l'Atlantique est supposé s'inverser aussi dans les prochaines années.


Pal Brekke, conseiller du centre spatial norvégien, a dit que des scientifiques ont trouvé difficile à accepter l'importance des cycles de l'eau, parce que le faire c'est admettre que ce sont les océans – et non le CO2 – qui ont été la cause du réchauffement climatique entre 1970 et 1997.


Même chose pour l'impact solaire – qui était très actif pour la plus grande partie du 20ème siècle.
''La nature est sur le point de réaliser une très intéressante expérience, d'ici 10 ou 15 ans nous pourrons beaucoup mieux déterminer si le réchauffement du siècle dernier était vraiment causé par le CO2 humain ou par des variations naturelles.''


Pendant ce temps, depuis la fin de l'année dernière, les températures mondiales ont chuté de plus d'un demi-degré par la ré-émergence de l'effet de refroidissement de 'La Nina' dans le Pacifique sud.


''Nous sommes bien dans la deuxième décennie de pause,'' a dit Benny Peiser, directeur de la fondation politique de réchauffement climatique. ''Si nous ne voyons pas de preuve évidente d'un réchauffement climatique d'ici 2015, il deviendra clair que les modèles sont ratés. Et s'ils le sont,  certains scientifiques pensent que ces implications pourraient être très sérieuses.''


SOURCE
Traduit par Hélios

Une vidéo de la NASA retrace l'histoire du réchauffement climatique

Acte 2 : Mensonge 2

La NASA n'hésite pas à nous monter une vidéo pour nous persuader que les températures seraient montées progressivement à partir des années 1980, avant que le planisphère ne devienne rouge dans les années 2000.

Regardez comment les journalistes nous présentent cela en utilisant des termes susceptibles de vous impressionner.

Deux articles pris le net pour vous rendre compte de la manipulation mentale dont nous sommes les victimes.

Attendons l'acte 3 pour voir que nous allons prendre la NASA en flagrant délit de mensonges et de fabrication de faux documents pour nous impressionner et nous culpabiliser en accusant l'homme d'être à l'origine du réchauffement planétaire à cause du CO2 que nous libérerions dans l'atmosphère.

 

Une vidéo de la NASA retrace l'histoire du réchauffement climatique

Le 30/01/2012 -

 La NASA a publié une vidéo l'histoire de l'évolution des températures depuis 1880 en 25 secondes.

Voici cette impressionnante vidéo. 

 

NASA | Temperature Data: 1880-2011
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EoOrtvYTKeE


La source est bien celle de la NASA : http://www.nasa.gov/topics/earth/features/2011-temps.html

Pour se rendre compte de l'évolution du réchauffement climatique depuis 1880 jusqu'à aujourd'hui, la NASA diffuse cette vidéo où l'on voit des tâches jaunes et rouges représentant la chaleur.

Les tâches jaunes apparaissent vers les années 80 et deviennent rouges dans les années 2000, signifiant que les températures ont bel et bien évolué.

http://www.planet.fr/dossiers-de-la-redaction-une-video-n...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


REGARDEZ. La Nasa résume le réchauffement en 25 secondes

Le Point.fr - Publié le 27/01/2012 à 12:45 - Modifié le 27/01/2012 à 15:11

L'agence spatiale américaine veut alerter sur le changement climatique avec une vidéo spectaculaire.

REGARDEZ. La Nasa résume le réchauffement en 25 secondes

© Nasa Par

 

Le réchauffement climatique s'accélère et son évocation dans les médias devient presque habituelle. Pour frapper les esprits, la Nasa a réalisé une vidéo de 25 secondes illustrant l'évolution des températures depuis 1884. Sans surprise, la température grimpe à partir des années 1980, avant que le planisphère ne devienne rouge dans les années 2000.

Selon la Nasa, neuf des dix années les plus chaudes dans les annales météorologiques se sont produites depuis 2000, l'autre année étant 1998. La différence entre 2011 et l'année la plus chaude des annales (2010 à égalité avec 2005) est de seulement 0,12 degré.

Aujourd'hui, les températures sont maintenues à leur niveau élevé essentiellement à cause de l'accroissement des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, notamment le dioxyde de carbone (CO2), souligne la Nasa. Le taux de CO2 dans l'atmosphère était de 285 parties par million en volume (ppm) en 1880, passant à 315 ppm en 1960. Il dépasse aujourd'hui 390 ppm et continue à augmenter à un rythme accéléré.

James Hansen, directeur de l'Institut Goddard de la Nasa pour les études de l'espace (Giss), dit s'attendre à de nouveaux records de température dans les deux à trois prochaines années, citant le retour du courant chaud du Pacifique El Niño et un accroissement de l'activité solaire.

REGARDEZ la vidéo de la Nasa sur le réchauffement climatique :

NASA | Temperature Data: 1880-2011
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

 

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/regardez-la-nasa...

Petite banniere 400x50

 

03:30 | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

2011, année la plus chaude dans l'Arctique depuis 50 ans, selon un expert

Suivez bien tous les mensonges que l'on nous raconte sur les causes du réchauffement.

Ici, l'on donne l'affirmation que l'année 2011 était la plus chaude dans l'arctique depuis 50 ans.

Acte 1 :  mensonge 1.
Attendons le second mensonge de la NASA.

Dépêches Hier à 13h48

2011, année la plus chaude dans l'Arctique depuis 50 ans, selon un expert

 

L'année 2011 est la plus chaude enregistrée dans l'Arctique depuis 50 ans, a indiqué mardi le directeur adjoint de l'Institut russe de recherche scientifique pour l'Arctique et l'Antarctique, Alexandre Danilov, cité par l'agence Interfax. ( © AFP Martin Bureau)
  •  
    MOSCOU (AFP) - L'année 2011 est la plus chaude enregistrée dans l'Arctique depuis 50 ans, a indiqué mardi le directeur adjoint de l'Institut russe de recherche scientifique pour l'Arctique et l'Antarctique, Alexandre Danilov, cité par l'agence Interfax.

"2011 a été l'année la plus chaude dans l'Arctique depuis 50 ans. L'anomalie en terme de température est de 3 à 4°C", a indiqué le scientifique, sans cependant apporter de précisions.

"Il y a déjà des conséquences visibles de ces changements" en Arctique, a-t-il ajouté, précisant qu'en Antarctique, le réchauffement était en revanche nettement moins marqué.

En août 2011, les services météorologiques russes avaient déjà indiqué que la banquise dans l'Arctique était proche de son niveau minimum de 2007.

En 2011, la température moyenne annuelle de l'air près de la surface de l'océan Arctique était d'environ 1,5 degré Celsius plus élevée que durant la période de 1981 à 2010, selon un rapport publié en décembre par l'Agence nationale océanique et atmosphérique américaine (NOAA).

La Russie a fait du développement de l'Arctique une priorité stratégique, convoitant les larges ressources naturelles de la région et ambitionnant d'ouvrir une nouvelle voie commerciale dans l'Arctique, dont elle aurait le contrôle.

Grâce à la fonte des glaces et au réchauffement climatique, ce passage maritime du Nord permettrait de rejoindre plus rapidement et plus facilement l'Europe et l'Asie.

© 2012 AFP

http://www.liberation.fr/depeches/01012385455-2011-annee-...

 

Petite banniere 400x50

 

03:11 | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Allemagne une faille de 2 km s'est formée sur une île

Lundi 30 janvier 2012


zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.jpg

Un site, très prisé des touristes allemands, a été fermé au public. En cause:une fissure de 2 kilomètres de long. Il pourrait s'agir d'un glissement de terrain colossal qui a déjà causé la mort d'une fillette de 10 ans.

 

Une fissure de 2 km de long s’est formée sur une petite île allemande de la mer Baltique, on ignore encore son origine. En attendant le verdict des géologues, cette zone très touristique a été fermée au public.

La fissure peut être observée à proximité de la côte Est de l’île et fait 10 centimètres de large. On peut même y glisser la main. La fissure atteint même à certains endroits plusieurs kilomètres de profondeur !

 

Risque d'aspiration

Depuis sa découverte, tous les chemins de cette zone très touristique sont fermés.

Frank Martitz, responsable de la réserve naturelle, apporte plus d'informations: "Nous avons fermé les chemins qui conduisent près des falaises. C’est tout le long que court la fissure et c’est à cet endroit que peuvent se produire d’autres glissements de terrain. Si quelqu’un se trouve à côté, il risque d’y être aspiré. C’est dangereux".

 

Une fillette de 10 ans portée disparue

Une extrême prudence est demandée aux visiteurs car début janvier, sur une île voisine, une famille a été emportée par un glissement de terrain. Une petite fille de 10 ans est toujours portée disparue. Les habitants de l’île, qui vivent du tourisme, attendent avec impatience le rapport des géologues.


Allemagne une faille de 2 km s'est formée sur une île

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-une-faille-de-2-km-s-est-formee-sur-une-ile-allemande-98260988.html

Petite banniere 400x50

 

02:30 Publié dans Catastrophes, Failles | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Santé : Le cri d'alarme d'une sage-femme dans une maternité de l'Ile de France où les bébés meurent fautes de moyens et de soins

Merci de largement diffuser cette pétition autour de vous.



Le rapport sur la mortalité maternelle indique une augmentation de 30 % de la mortalité maternelle en 5 ans en Ile de France (1,2) et cet excès n’est lié ni à l’âge ni à la nationalité des patientes, mais probablement à l’organisation des soins dans cette région (3).

Et à quoi vont servir les 7 milliards d'euros collectés sur l'augmentation de la TVA ?
Et la création d'une nouvelle banque de l'industrie ?
D'abord cette banque sera-t-elle privée ou publique et entre les mains de qui sera-t-elle laissée ? Les copains banquiers de Sarkozy?
Il n'y avait sans doute pas assez de banques en France pour accorder des prêts aux industriels, de l'armement sans doute, aux profits des barbares et des criminels qui organisent des génocides tous azimuts sur nos propres deniers, pour en créer une nouvelle ?


1 million d'euros par jour que les français auront déboursé pour payer un crime de guerre dont ils n'ont pas voulu en Lybie !


Et pendant ce temps, les français meurent de faim et de froid, et les soins ne sont pas assurés dans les hôpitaux par manque de personnel et de moyens pour soi-disant une meilleure gestion financière des structures de soins.

Il vaut mieux nous endetter pour payer les guerres, sauver les banques qui nous ruinent depuis des décennies, sauver l'Euro et l'Europe dont nous n'avons jamais voulu.

Lisez ce cri d'alarme lancé par une sage-femme d'une maternité de l'Ile-de-France où les bébés meurent par faute de soins et de moyens et signez la pétition.

La dépopulation de la planète s'applique à tous les niveaux y compris dès la naissance dans les maternités en passant par la vaccination criminelle.

Est-ce le seul cas en France qui prouve que le système de santé manque de moyens ?
A Cannes aussi, on laisse mourir les personnes âgées dans un hôpital flambant neuf mais qui manque de manière cruciale de personnel.

6 h d'attente aux urgences pour arriver à se faire soigner, est-ce que c'est normal aussi ?

CANNES Hôpital, Urgence à l'envers. 6 h d'attente aux urgences par manque de personnel ! Décès en nombre !
http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/01/27/cannes-hopital-urgence-a-l-envers-6-h-d-attente-aux-urgences.html


--------------------------------------------------------------------------------

SANTÉ
Une Marianne en colère !
2049 signatures
 
Auteur :
Coq Catherine, catherine.coq@aliceadsl.fr


A l'attention de ministre de la santé et pouvoirs publics


Bonjour,

Je suis une femme.
Je m’appelle Marianne.
Je suis sage-femme.

L’habitude de la sage-femme est de ne pas se montrer : la sage-femme ne parle pas, ne revendique pas. Ce n’est pas dans sa nature. Elle est en vie au bord de la vie de l’Autre. Et sa place fondamentale est dans l’intimité silencieuse d’une naissance, dans la lumière à la fois magistrale et discrète d’une humanité en train de naître du devenir échappé de l’acte d’amour entre un homme et une femme ; dans la lumière à la fois magistrale et discrète où arrivera, arrive, est enfin arrivé un futur citoyen, acteur de la société de demain.

Alerte ! Alerte !
Samedi midi en plein Paris.
Paris – Paris
Nous sommes en 2012, en novembre – Plein Paris
Oui, plein Paris.
Alerte ! Alerte !
Pire… En fait, c’est bien pire que la mission humanitaire où la complexité du soin, le contexte toujours délicat voire apocalyptique peut rendre la qualité du soin approximative, tout à fait défectueuse parfois.
Oui… Pire que cela : Paris novembre 2012.

Au cœur de l’Europe.
Nous sommes en 2012, en novembre – Plein Paris
Oui, plein Paris.

Alerte ! Alerte !
Pour cause de déstructuration organisée du soin, augmentation effrénée de la rentabilité des structures de santé, accélération des cadences : soigner plus pour gagner moins :
Où suis-je ?- me dis-je- Où suis-je ?
Non, non, tu n’es pas sur une chaine de montage.
Non, tu ne rêves pas, tu cauchemardes. Et de jour en jour, ton cauchemar s’épaissit.
Tu parles… Tu parles ?... Où suis-je ?
Tu parles d’une Maternité, oui. D’une Maternité à Paris.
Paris novembre 2012.
Tu parles d’une Maternité où en plein Paris un enfant va mourir ce dimanche.

M’entendez-vous ?
Tu parles… Tu parles… Tu devrais te taire. Ta place de sage-femme n’est pas de parler mais de te taire. Tu devrais te taire. Une sage-femme doit se taire.
Et moi, à présent, je crie, je hurle à qui veut bien entendre :

Alerte ! Alerte !

Combien de bébés morts, et de décès maternels à Paris, en Ile de France, dans la France entière pour qu’enfin les pouvoirs publics, les autorités sanitaires repensent la pratique du soin quel qu’il soit, le protège au lieu de le démanteler, repensent la distribution des budgets publics et privés dans le domaine de la santé, combien de morts faudra-t-il pour que les bonnes décisions soient enfin prises ?

A quand un « Téléthon-Charité » pour protéger une naissance de qualité en France ?

Et que disent les rapports nationaux sur les indicateurs de santé ?

Le rapport sur la mortalité maternelle indique une augmentation de 30 % de la mortalité maternelle en 5 ans en Ile de France (1,2) et cet excès n’est lié ni à l’âge ni à la nationalité des patientes, mais probablement à l’organisation des soins dans cette région (3). Cette récente organisation est défendue pour une soi-disant meilleure gestion financière des structures de soins. Mais qui s’occupe de penser à maintenir une bonne qualité des soins pour tous en France ? Car un soin de bonne qualité ne coûte pas cher !

Je crie : je suis sage-femme, une invisible, et pourtant je vois… et j’observe et je suis une actrice forcée de situations indignes d’une démocratie.

Et mon silence muselé n’a que trop duré. Moi, Marianne, sage-femme invisible, je suis complice de situations kafkaïennes, je suis otage d’un processus qui m’échappe. Or ma déontologie professionnelle, à commencer par le Serment d’Hippocrate scandé à voix haute lors de la remise de mon diplôme, me demande de refuser.

Pour signer la pétition :

http://www.mesopinions.com/Une-Marianne-en-col%C3%A8re---...