Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2008

Surveillance : Le point sur les prochains "codes barres espions" | AgoraVox


L'étiquette RFID (ou tag) vient de l'anglais Radio Frequency Identification pour « identification par radio-fréquence ». Cette technologie devrait rapidement remplacer les codes barres auxquels nous sommes habitués, dans leur marquage des marchandises et produits de consommation, du fait de leurs nombreux avantages : lecture sans contact, omnidirectionnelle, au travers des emballages, à grande distance et avec une capacité à mettre à jour l'information embarquée dans l'étiquette. Elles permettent en fait d'assurer l'identification et la traçabilité des objets sur lesquels elles sont collées ou insérées. Tout ceci n'était évidemment pas possible avec les codes barres classiques. Demain, chaque produit manufacturé sera équipé d'une puce RFID.

17/11/2008

Ovnis et ET : Edgar Mitchell - La Révélation

Nous prépare-t-on au projet Blue Beam ?

A regarder en haute qualité

---------------------------------------------

« [...] la première chose qui me vint à l'esprit alors que je regardais la Terre depuis l'Espace fut son incroyable beauté. Les photos les plus spectaculaires sont très en-deçà de la réalité. C'était un spectacle majestueux que ce magnifique joyau bleu et blanc sur un ciel de velours noir. Quelle merveilleuse harmonie semblait s'inscrire dans le processus d'évolution qui sous-tend l'univers... »

« L'exploration du Système Solaire et plus tard de l'Univers, c'est aussi important et significatif que l'apparition de la première espèce animale marine sur Terre. Je pense qu'en ce sens nous devons assumer une certaine responsabilité, nous qui avons vécu cette expérience. Nous devons laisser à ceux qui nous suivent notre savoir, nos connaissances et notre sentiment. Ainsi l'histoire évaluera si notre action a été folle ou si, au contraire, elle était le commencement, pour l'histoire humaine, d'une nouvelle ère. »


Edgar Dean Mitchell

Réchauffement climatique : Fonte de la banquise et montée des océans

Arctique, un traité de protection ? Oui mais après la conférence climat de Copenhague

Arctique, un traité de protection ? Oui après la conférence climat de Copenhague

Arctique, un traité de protection ? Oui mais après la conférence climat de Copenhague. La température moyenne actuelle dans l'Arctique se situe 5°C au-dessus de la normale, un record, selon ce rapport publié en octobre 2008 par l'Agence américaine des océans et de l'atmosphère (NOAA) qui attribue ce phénomène à une forte diminution de la banquise sous l'effet du réchauffement.

Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, a annoncé à Monaco que la question d'un éventuel traité sur la protection de l'Arctique ne se posera qu'après la conférence des Nations Unies sur le climat prévue à Copenhague en décembre 2009, qui doit succéder à Kyoto. En effet, contrairement à l'Antarctique, l'Arctique n'est pas protégée par un traité international.

 

La conférence internationale « l'Arctique : un observatoire pour relever les défis des changements environnementaux », co-organisée par la présidence française de l'Union européenne et la Principauté de Monaco, s'est achevée.

La Conférence internationale « l'Arctique : un observatoire pour relever les défis des changements environnementaux »  a réuni les 9 et 10 novembre, des ministres et responsables politiques des pays européens, des pays du conseil Arctique et de pays qui mènent une recherche scientifique en Arctique, des experts scientifiques, des représentants des institutions européennes et des organisations internationales.

La suite ici : http://www.actualites-news-environnement.com/18733-arctiq...

 

Petite banniere 400x50

 

13:36 Publié dans Banquise/Arctique/Antarctique, Réchauffement cosmique | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

16/11/2008

Crash financier : Rupture du Système Monétaire Mondial d'ici l'été 2009

La réunion du G20 à Washington des 14/15 Novembre 2008, est en soi un indicateur historique, qui signale la fin du monopole occidental, avant tout anglo-saxon, sur la gouvernance économique et financière mondiale. Mais, pour LEAP/E2020, cette réunion a aussi clairement démontré que ces sommets sont condamnés à l'inefficacité face à la crise car ils se limitent à traiter les symptômes (dérives financières des banques et autres hedge funds, explosion des produits financiers dérivés, volatilité extrême des marchés financiers et des devises, ...) sans traiter la cause principale de la crise systémique globale actuelle, à savoir l'effondrement du système de Bretton Woods fondé sur le Dollar US comme pivot de l'édifice monétaire mondial. Sans remise à plat complète du système hérité de 1944 d'ici l'été 2009, la faillite du système actuel et des Etats-Unis qui en sont le coeur entraînera l'ensemble de la planète vers une instabilité économique, sociale, politique et stratégique sans précédent, marquée notamment par la rupture du système monétaire mondial à l'été 2009. Au vu du jargon et du calendrier technocratiques du communiqué de ce premier Sommet du G20, totalement déconnecté de la vitesse et de l'ampleur de la crise en cours (1), il est plus que probable qu'il faudra d"abord en passer par cette catastrophe pour que les problèmes de fond soient concrètement abordés et un début de réponse efficace à la crise enfin amorcé.

Quatre phénomènes fondamentaux jouent désormais à pleine puissance pour faire s'effondrer le système de Bretton Woods II (2) dans le courant de l'année 2009, à savoir :

1. Affaiblissement très rapide des acteurs centraux historiques : USA, UK
2. Trois visions d'avenir de la gouvernance globale vont diviser les principaux acteurs mondiaux (Etats-Unis, Eurozone, Chine, Japon, Russie, Brésil) d'ici le Printemps 2009
3. Accélération incontrôlée des processus (dé)stabilisateurs de la dernière décennie
4. Multiplication de chocs-retours d'une violence accrue.


La suite ici : http://www.leap2020.eu/GEAB-N-29-est-disponible!-Phase-IV...

L'argent source de conflits et le Projet Vénus

Voici une vidéo en 7 séquences établissant un bilan assez clair et pédagogique des réalités de notre monde  :

L'argent-dette, la domination d'une élite dirigeante liée au complexe militaro-financier, la mondialisation et l'asservissement des populations par le travail et l'usure.

Les 7 vidéos : L'argent source de conflits et le Projet Vénus

Vidéo 1/7