Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2015

Syrie: les USA refusent l'offre de coopération russe de secourir des pilotes

Message codé de la Russie aux USA :

1 – vous n’avez pas répondu à nos sommations d’interrompre vos actions militaires en Syrie,
2 - votre coalition qui agit en Syrie est illégale, car elle ne bénéficie d'aucun mandat de l’ONU,
3 - vous violez le ciel d’un pays souverain dont le président légitime ne vous a pas autorisé à violer son espace aérien, ni ne vous a demandé officiellement d’intervenir pour lui apporter une aide militaire,
4 – vous continuez à livrer de l’armement à vos mercenaires alors que nous détruisons leur armement, et pire vous continuez à tuer des innocents, tout en violant le droit international,
5 – attendez-vous donc à enregistrer quelques chutes opportunes et mystérieuses de vos avions de chasse.

A bon entendeur salut !

 

Syrie: les USA refusent l'offre de coopération russe de secourir des pilotes

19:38 18.10.2015 (mis à jour 19:47 18.10.2015)

 

Aviation russe en Syrie

 

Les Etats-Unis ont rejeté la proposition de la Russie de coopérer pour sauver les pilotes des avions abattus en Syrie, a déclaré le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov.

D'après le vice-ministre, les États-Unis "refusent catégoriquement le mot même de +coopération+, en se limitant à des contacts sur la question de la sécurité des vols dans le ciel syrien".

M. Antonov se demande: "Y-a-t-il un objectif plus humain que de réunir tous les efforts pour sauver un pilote (qui pourrait être abattu sur le territoire contrôlé par les rebelles)?" Qu'y aurait-il de mal à ce que les États-Unis et la Russie coopèrent au moins sur cette question?".

Et de répondre: "Malheureusement, on ne nous entend pas et notre coopération se limite à ce document sur la sécurité des vols dans le ciel syrien que nous élaborons avec les États-Unis". 

 Autrement dit, il s'agit d'une coordination des actions qui exclut la possibilité de collisions en vol et à fortiori des attaques mutuelles. Ce qui est d'ailleurs pertinent, car une accumulation mal contrôlée au-dessus les régions où se tiennent des actions militaires serait inacceptable.

Mais au-delà, une autre possibilité est très probable, il s'agit de celle un avion russe ou de la coalition serait abattu et qu'un pilote serait contraint de s'éjecter. La vie du pilote dépendra alors de la vitesse avec laquelle il sera évacué, car les rebelles de l'EI n'attendront pas. Il suffit de se rappeler comment ils ont brûlé vif un piloté des forces armées de la Jordanie.

Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Au total, l'aviation russe a réalisé près de 700 vols en Syrie en effectuant plus de 500 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr.

 

L'ambassadeur de France convoqué au ministère des Affaires étrangères russe

Mise à jour : Ce qui n'explique pas non plus ce que faisait ce chasseur F/A-18 suisse près de l'avion de la délégation parlementaire Russe.

La Suisse confirme que c’est un de ses chasseurs qui s’est approché de l’avion du Parlement russe Le ministère suisse de la Défense a confirmé que c'était bien son chasseur F/A-18 qui s'est approché ce lundi matin de l'avion transportant une délégation parlementaire russe, a fait savoir l'agence TASS.

--------------------------------------------------------------

Les provocations de la France à l’égard de la Russie, continuent !

On peut savoir ce que faisait cet avion militaire français à côté d’un avion civil qui se rendait en Suisse ?

L'ambassadeur de France convoqué au ministère des Affaires étrangères russe

 16:21 19.10.2015 (mis à jour 16:39 19.10.2015)

Jean-Maurice Ripert

L'ambassadeur de France en Russie a été convoqué par le ministère russe des Affaires étrangères, en raison d'une collision évitée de justesse entre un avion transportant un responsable du parlement russe et un avion militaire français.

L'ambassadeur de France en Russie Jean-Maurice Ripert a été convoqué par le ministère russe des Affaires étrangères, pour donner des explications en lien avec la collision évitée de justesse entre des avions russe et français ce matin.

Un avion militaire français a été impliqué ce matin dans un dangereux incident avec un avion russe transportant le speaker du parlement russe, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères lundi.

Ce dernier a annoncé avoir convoqué l'ambassadeur de France à Moscou pour protester sur cet incident, arguant que l'avion français se situait dans une zone très proche de l'avion transportant Sergueï Narichkine qui se rendait en Suisse.

Un membre de la délégation russe, le député Sergueï Gavrilov, a confirmé à Sputnik que l'avion français manœuvrait dangereusement près de l'avion russe alors que ce dernier s'approchait de Genève.

"Nous espérons une pleine compréhension du parlement français sur le fait qu'aujourd'hui, un avion français s'est comporté de manière très inamicale en empruntant le couloir aérien sur lequel volait l'avion de la délégation russe. Un avion militaire français a manoeuvré de manière dangereuse proche de l'avion de la compagnie russe. Je pense que sous Mitterrand, De Gaulle ou même Sarkozy, cela n'aurait pas été possible", a-t-il fustigé.

Le ministère des Affaires étrangères français a par la suite et selon différentes sources démenti cette information, en déclarant que l'avion en question n'était pas français mais suisse.

 

Autorités syriennes: en 15 jours, Moscou et Damas ont fait plus que Washington en 1 an

Bien évidemment, la Russie intervient pour rétablir la paix et la sécurité dans un pays souverain à la demande de son Président légitime, Bahar AL-Assad, dans le cadre du plus strict respect des lois internationales.

La coalition mafieuse internationale, viole le droit international, commet des crimes de guerre, et pire, elle s’est dévoilée pour persister à vouloir destituer un président légitime, et pour finir elle arme et finance les mercenaires de la CIA/Mossad dans l'objectif de fabriquer le soi-disant terrorisme international musulman.

Autorités syriennes: en 15 jours, Moscou et Damas ont fait plus que Washington en 1 an

 20:57 18.10.2015 (mis à jour 21:01 18.10.2015)

Les frappes aérienne russe en Syrie

Lors de sa rencontre avec la présidente de la chambre haute du parlement russe Valentina Matvienko, le président de l'Assemblée du peuple syrien, Mohamed Djihad Ellaham, a remercié l'aviation russe pour son action, en soulignant que ses performances en l'espace de deux semaines seulement dépassaient celles de la coalition US en 12 mois.

Il a également remercié le gouvernement russe de la part du président syrien Bachar el-Assad "pour la position fondamentale qui est conforme aux normes du droit international et de la Charte des Nations Unies".

 "Grâce à sa position de principe, la Russie a réhabilité les normes du droit international que les États-Unis avaient voulu traîner dans la boue", a souligné M. Ellaham.

D'après le politicien, la position russe met au grand jour la "position mensongère et sournoise" de Washington à l'international.

Il a promis de prendre toutes les mesures pour développer l'amitié russo-syrienne, qui contribue aux intérêts du monde entier, dont notamment la lutte contre le terrorisme, et qui répond aux normes du droit international.

Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Au total, l'aviation russe a réalisé près de 700 vols en Syrie en effectuant plus de 500 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr.

 

Kling Anne - Révolutionnaires juifs, Les principaux acteurs des révolutions bolchéviques en Europe (Fin XI Xe-1950)

Quand l’histoire se répète.

Pourquoi croyez-vous qu’Hollande, BHL et Fabius, ont participé tous ensemble à placer un sioniste à la tête de l’Ukraine avec le Porochenko ?

Un livre à télécharger.

Voir aussi :

Russie : Le rôle des juifs dans la révolution bolchévique

Noblesse russe en émigration, portraits et souvenirs

Anne de Kiev (vers 1025 - avant 1080) princesse de Russie et reine de France

 

Kling Anne - Révolutionnaires juifs Les principaux acteurs des révolutions bolchéviques en Europe (Fin XIXe... by Pouvoir Mondial

 

Auteur : Kling Anne
Ouvrage : Révolutionnaires juifs Les principaux acteurs des révolutions bolchéviques en Europe (Fin XIXe-1950)
Année : 2008

Lien de téléchargement : Kling_Anne_-_Revolutionnaires_juifs


Avant-propos. Dans sa saga relatant l'histoire commune des Juifs et des Russes pendant la période soviétique, intitulée Deux siècles ensemble (tome 2, 1917-1972), Alexandre Soljénitsyne écrit ceci : '' ... Plus tard, en 1939, embrassant du regard les destinées du judaïsme sous le noir nuage de l'ère nouvelle qui s'annonçait, le même Biekerman écrivait : "La grande différence entre les Juifs et le monde qui les entourait était qu'ils ne pouvaient être que l'enclume, et jamais le marteau.

" Je ne prétends pas creuser ici, dans cet ouvrage limité, les grandes destinées historiques, mais j'émets sur ce point une réserve catégorique: peut-être bien en fut-il ainsi depuis que le monde est monde, mais à partir de l'année 1918, en Russie, et pendant encore une quinzaine d'années, les Juifs qui ont adhéré à la révolution ont servi également de marteau - du moins une grande partie d'entre eux».

En d'autres termes, les révolutionnaires juifs jouèrent un rôle essentiel dans la révolution bolchevique, aussi bien dans sa gestation que dans la phase de consolidation qui suivit. ...dans la phase de consolidation qui suivit. ...

 

Une nouvelle intifada en Israël ? Et les Palestiniens, alors ?

Enfin quelques vérités dites sur ce que subissent les Palestiniens par Julien Salingue, Politologue.