Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

Un Ovni sur la base Air Force de Vandenberg

mars 21st, 2010 Posted in Mars 2010 |

L'enquêtrice Linda Moulton Howe avait reçu fin février un email d'un ancien employé de l'US Air Force : "Hello Linda, je lis EarthFiles et vous écoute sur C2C. Je peux vous parler d'un incident Ovni qui date de 1969, sur une grande base Air Force de Californie où j'effectuais mon service. - Steve"

Ovni en V

Un immense engin volant en forme de V au-dessus du Galaxy C-5

LMH vient de publier l'interview. "Steve" est né à San Diego, Californie. Il s'est engagé dans l'US Air Force en 1966. Après avoir reçu une formation de base dans les forces de sécurité, il fut d'abord assigné pendant 18 mois à Kunsan, en Corée, puis sur la base de Vandenberg de Juillet 1966 à juillet 1970.

"Steve m'a confié que depuis son observation, avec d'autres agents de sécurité de l'USAF, il n'avait raconté son expérience à personne, après qu'un colonel de l'AFOSI lui ait répété avec insistance : "Vous n'avez rien vu !"

Aujourd'hui, alors qu'il a 60 ans, le témoin estime que ses contemporains doivent connaître la vérité, et il a accepté de m'accorder une interview que j'ai enregistrée au téléphone "parce qu'il pense que tout le monde a le droit de savoir ce que le gouvernement aimerait nous cacher."


Steve - Ca s'est passé huit mois avant le terme de mon service, donc fin novembre ou en décembre 1969, vers 21h45. On nous avait ordonné par radio de renforcer la sécurité à l'arrivée d'un avion de transport Galaxy C-5 qui devait atterrir vers 21h. C'était considéré comme un vol prioritaire.

Nous l'avons vu se poser et il s'est immobilisé à l'endroit prévu. Nous nous sommes approchés et avons établi le contact avec les policiers navigants. Il y avait toujours quatre ou cinq officiers chargés de veiller sur les cargaisons.

Le Galaxy C-5 était un avion militaire récent, d'une taille impressionnante. Donc nous sommes montés à bord, et l'avons inspecté. On nous a montré son étonnante capacité, et ses instruments de pilotage.

Galaxy C-5
Le Galaxy C-5 de Lockheed est entré en service pour l'USAF à la fin de l'année 1969,
et il était utilisé pour des transports de fret très conséquents.

Steve - J'ai remarqué que le seul fret embarqué consistait en deux caisses en bois qui n'étaient pas très grandes, environ un mètre sur trois, et posées l'une sur l'autre. Il n'y avait rien d'autre dans la soute.

Puis nous sommes ressortis. Nous venions de retrouver le sol depuis une minute ou deux, et soudain nous avons remarqué un engin totalement silencieux qui tombait tout droit du ciel. Il devait se trouver à 500 mètres de nous, s'immobilisant à une altitude d'environ cent mètres.

LMH - Pouvez-vous décrire sa forme et sa couleur ?

Steve - Il n'était pas facile de se faire une idée de sa forme. Mais on distinguait nettement deux lumières rouges orangées qui brillaient de chaque côté, à quelques dizaines de mètres d'écart. Puis il est apparu comme un triangle la pointe en haut, en forme de V. Il semblait fait de métal argenté.

LMH - Le ciel était-il bien dégagé ?

Steve - Il était environ 21h45, une nuit sans nuages, mais très sombre, sans lune.

LMH - Ce sont ces deux lumières que vous avez vues en premier ?

Steve - Oui, elles étaient distantes, mais elles semblaient rattachées à un cadre qui s'est dressé verticalement dans le ciel. Il devait mesurer 800 à 900 pieds de long en hauteur, et 300 à 400 pieds de large.

LMH - A quelle distance se trouvait l'extrêmité la plus proche de vous ?

Steve - L'engin était à la verticale de la piste principale, pratiquement perpendiculaire, et depuis le parking où se trouvait le C-5, il devait y avoir 300 mètres.

LMH - Combien de personnes l'ont observé ?

Steve - Nous étions trois ou quatre, plus les quatre ou cinq policiers de sécurité qui étaient affectés au transport. Donc neuf en tout.

LMH - Et personne n'a remarqué le moindre bruit ?

Steve - Non, il était absolument silencieux ! Nous avons tous été surpris lorsque nous avons commencé à le voir, parce qu'il était descendu sans aucun bruit. Nous l'avions remarqué en le voyant descendre et se stabiliser à environ 150 mètres au-dessus du sol.

LMH - Qu'est-ce vous échangiez à ce moment-là ?

Steve - Rien. Nous étions stupéfaits. Je n'ai pas le souvenir d'avoir dit quelque chose en le regardant, ni que les autres aient parlé entre eux. Nous étions figés sur place, en train de voir une chose si peu familière que cela nous clouait sur place.

LMH - Que s'est-il passé ensuite ?

Steve - OK, l'énorme engin en forme de V était donc silencieux et stationnaire, et il a émis un rayon lumineux qui a éclairé le sommet du C-5. Il n'était pas dirigé vers nous. C'était comme un rayon laser, qui pointait directement vers la soute du C5.

Reconstitution
Steve a utilisé une photo d'un Galaxy C-5 pour représenter le rayon bleu-vert.

LMH - Quelle était la couleur et la largeur du rayon ?

Steve - Autant que je me souvienne il était vert-bleu et à peine plus large que l'avion, soit environ 8 mètres. Je parle seulement du fuselage, le rayon était dirigé vers la partie médiane du C-5.

LMH - C'est là que se trouvaient les conteneurs ?

Steve - Oui, à peu près dans cette zone.

LMH - Qu'est-il arrivé ensuite ?

Steve - L'émission du rayon a duré une dizaine de secondes, puis plus rien. Quelques secondes plus tard, l'Ovni est monté rapidement vers le ciel et il a disparu.

LMH - Est-ce que vous êtes aussitôt allés voir dans le C-5 si les caisses avaient été affectées ?

Steve - Non, mais les policiers d'accompagnement du C-5 y sont allés. Puis ils sont revenus, et nous ont dit qu'ils qu'ils allaient bientôt repartir, et que nous devrions partir également.

LMH - Savez-vous s'ils avaient essayé d'inspecter les conteneurs ? S'il y avait quoi que ce soit d'anormal à bord du C-5 ?

Steve - Non, Mais je me souviens d'un détail avant l'arrivée de l'Ovni. Nous parlions avec le groupe de sécurité de l'avion, et j'avais demandé au sergent : "Où allez-vous ensuite?" Il avait répondu : "Groom's Lake". C'est là que se trouve ce qu'on nomme aujourd'hui la Zone 51. A l'époque, ils disaient 'Groom's Lake'. J'avais demandé où ça se trouvait, et il m'avait dit "au Nevada".

LMH - Avez-vous eu l'occasion d'en apprendre davantage sur ce qu'il y avait dans les conteneurs ?

Steve - Non. Nous n'étions pas habilités à connaître cette information. Nous n'étions chargés que d'apporter un renfort de sécurité pendant que l'avion était au sol. Après quoi nous sommes retournés au poste, parce que notre service se terminait environ 40 minutes plus tard, et une autre équipe allait prendre la relève. Nous avons rapporté l'incident à notre supérieur, il nous a écoutés et a pris des notes.

Un Colonel de l'AFOSI menace Steve

Le lendemain, j'étais en service à partir de 16h, et jusqu'à minuit, mais affecté à l'un des postes de garde de la base de Vandenberg. Deux heures plus tard, un véhicule de fonctions s'est approché. Celui qui vint me trouver était habillé en civil; il a décliné son identité. C'était un Colonel de l'AFOSI ('Office of Special Investigations' de l'US Air Force).

Il m'a demandé si j'étais bien -------------. J'ai voulu savoir si c'était à propos de l'incident d'Ovni. Il a seulement répliqué : "Vous n'avez rien vu !" C'était tout. Mais il a répété, pour être sûr que j'avais bien compris : "Vous n'avez rien vu, n'est-ce pas ?!"

J'ai répondu : "Non, sir, je n'ai rien vu". Après cela il est parti.

Vandenberg map

LMH - Avez-vous évoqué l'incident avec vos collègues ?

Steve - Je n'ai jamais revu les deux autres types qui étaient avec moi ce soir là. Je ne me souviens pas que nous en ayons parlé. Je n'ai aucun souvenir de les avoir revus. J'ignore ce qu'ils sont devenus.

Le fait que l'officier de l'AFOSI n'ait même pas cherché à savoir ce que j'avais vu montre qu'il savait déjà ce qui s'était passé. Il voulait seulement s'assurer que je n'en parlerai à personne.

LMH - La séparation des témoins est une procédure courante, afin qu'ils ne puissent comparer leurs appréciations.

Steve - Oui, c'est ce que j'ai pensé. On a du les affecter rapidement vers d'autres postes. Ou bien ils ont pu refuser de coopérer avec l'AFOSI. Pour ma part, j'étais très jeune à l'époque, et je n'allais pas m'amuser à contrarier un Colonel de l'OSI. On n'a pas souvent l'occasion de se trouver en face d'un Colonel, le plus souvent on peut avoir affaire à des capitaines ou des Majors..

LMH - C'était une manière efficace de vous intimider...

Steve - Oui, ça a d'ailleurs bien marché. Sous-entendu : "Vous n'avez rien vu, et s'il vous prenait l'envie d'en parler, ça risquerait de tourner mal."

LMH - Que pensez-vous de tout ça aujourd'hui ?

Steve - Je pense qu'il s'agissait d'un engin alien, venu d'un autre monde. Pour moi, il s'intéressait à la cargaison du C-5. Il me semble évident que ça devait leur appartenir. On ne peut savoir a quoi pouvait servir ce rayon pointé vers l'avion, s'il s'agissait d'activer ou de manipuler ce qui se trouvait dans les conteneurs.

LMH - Pourquoi selon vous les gouvernements maintiennent-ils cette politique du secret ?

Steve - Ils nous ont menti depuis si longtemps qu'il leur est pratiquement impossible de le reconnaître, après plus de 50 ans. Je pense que les gouvernements craignent de ne pouvoir contrôler les populations. Ils collaborent probablement avec les aliens, s'échangent de l'information, et ça les occupe suffisamment pour ne pas avoir en plus à traiter des requêtes de la population mondiale qui pourrait s'attendre à ce qu'on les protège des aliens. Ca serait trop demander qu'ils s'occupent de tout ça." - Source

http://www.ovnis-usa.com/2010/03/21/un-ovni-sur-la-base-d...


Petite banniere 400x50

 

14:20 Publié dans On nous cache tout, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

La vie possible sur d'autres planètes sans eau ??!

Enfin, ils commencent à se réveiller les scientifiques, en pensant que d'autres formes de vies sont possibles sur d'autres planètes !  L'homme n'est pas la référence unique dans l'univers et il faut cesser d'avoir la prétention de croire que tout cet Univers aurait été créé juste pour que l'homme vienne occuper la Terre ! Un peu d'humilité devant la création de ce magnifique Univers !

Sur Titan, la lune géante de Saturne, des scientifiques se demandent si une vie sans eau est possible...

 

Un article Astrobiology Magazine du 18 mars 2010:
http://www.astrobio.net/exclusive/3432/life-without-water


Sur Titan, la lune géante de Saturne, des scientifiques se demandent si une vie sans eau est possible...


Les nouvelles découvertes sont souvent un pied de nez aux vieilles théories et définitions...
Par définition, par exemple, une planète habitable est une planète qui, en dehors d'autres facteurs importants,abriteraient de l'eau sous forme liquide à sa surface.

Et puis il y a eu Titan, la super lune de Saturne, qui est à l'extrême limite de la zone habitable par rapport au soleil et où les températures atteignent des records (-179°C).

Dans cette atmosphère, l'eau n'existe que sous forme de glace et surtout, elle est plus solide que du granit.

 

http://www.youtube.com/watch?v=LZLsRSHganE

Huygens landing site revisited

 

La vie trouve toujours son chemin

Aujourd'hui, plusieurs scientifiques commencent à penser que la vie pourrait exister sur Titan.

Des extra-terrestres en quelque sorte ? Pourquoi pas...
Vous vous rappelez de cette phrase du Dr. Ian Malcolm (joué par Jeff Goldblum) dans Jurassic Park ? "La vie trouve toujours son chemin...".
C'est ce qui pourrait se passer sur Titan.

L'eau s'y trouve en effet sous forme solide mais le méthane et l'éthane sont quant à eux sous forme liquide.

Or ces dernières années, la NASA, grâce aux images de la mission Cassini-Huygens, a révélé que la surface de Titan était très semblable à celle de la Terre et que le cycle des liquides (méthane et éthane) était identifiable à notre cycle de l'eau...

Surface de Titan (lacs de méthane/éthane) - NASA

 


Jonathan Lunine, chercheur à l'université de Rome explique : "ce que Cassini a trouvé sur Titan, c'est un cycle méthane-éthane très proche du cycle de l'eau que nous pouvons observer sur Terre".

Cassini a révélé des rivières et des  lacs de méthane-éthane. Les lacs s'évaporent sous forme de nuages qui génèrent ensuite des précipitations d'hydrocarbones, qui reforment des rivières et des lacs.

C'est la seule planète dans notre système solaire, en dehors de la Terre, sur laquelle les liquides ont adopté un tel cycle.

En outre, les hydrocarbones peuvent prendre plusieurs formes. Ils peuvent s'assembler en structure exceptionnellement complexes.

Certaines d'entre elles, en se combinant les unes aux autres, forment les bases de ce que nous appelons "la vie".

_________

Jonathan Lunine sur wiki: http://en.wikipedia.org/wiki/Jonathan_Lunine

A la Jet Propulsion Laboratory:
http://www.lpl.arizona.edu/Support/faculty/faculty.php?no...
________

Une vie sous une autre forme


Une chose est certaine : si la vie existe sur Titan, elle n'existe pas sous la forme que nous connaissons.

Pas d'ADN par exemple, à cause du manque d'oxygène et du manque d'eau. La vie sur Titan devra trouver un autre moyen de transporter l'information...

En outre, l'énergie nécessaire pour construire des réactions biochimiques complexes est limitée.
Toutefois, Lunine reconnait que les scientifiques n'ont aujourd'hui pas assez d'expérience sur les réactions chimiques à très basses températures pour pouvoir en tirer des conclusions.

Les scientifiques considèrent que Titan est aujourd'hui notre meilleure chance de découvrir une vie extraterrestre
avec une structure chimique différente de la notre. Dans un article très récent du journal d'Astrobiology,

Robert Shapiro (professeur de chimie à New York University) et Dirk Shulze-Makuch (de l'université de Washington State) classent Titan comme la cible numéro 1 des explorations et recherches extraterrestres (bien devant Mars).

"C'est un sujet très sérieux qui doit focaliser toute notre attention".

Une nouvelle vie, sous une nouvelle forme...

_Source_

 


Petite banniere 400x50

 

13:56 Publié dans Découvertes Astronomie, Découvertes Scientifiques, Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

11/03/2010

Quand les ovnis atterriront

 

Ce film nous montre comment les gouvernements du monde entier ont pris des dispositions extrêmement précises en cas de contact avec une vie extraterrestre.

Entre science et fiction, découvrez les protocoles mis en place par les Etats-Unis dans le célèbre rapport JANAP-146, ou encore dans le chapitre 13 du règlement des pompiers américains intitulé : "Attaque ennemie et potentiel extraterrestre...

Si aucun gouvernement ne laisse entendre l'existence des OVNIS, alors pourquoi tout est prévu en cas d'invasion extraterrestre ?

En voir plus sur : http://www.vodeo.tv/19-37-5101-quand-les-ovnis-atterriron...

Quand les ovnis atterriront

http://www.dailymotion.com/video/x44pqj_quand-les-ovnis-a...

 

 

Phénomènes Inexpliqués : Ovnis contre Pouvoirs Publics
Quand les gouvernements enquêtent

Ce film fait le point sur des cas d'apparition d'objets non identifiés dans le ciel. Interviews et témoignages d'experts nous permettent de faire la part du vrai et du faux dans ces phénomènes inexpliqués.

Angleterre, 1980. Un soldat anglais pense avoir vu un vaisseau extraterrestre. Belgique, 1989. Un policier est le premier à observer ce qui reste encore aujourd'hui la plus grande apparition d'Ovnis. Etats-Unis, 1967. Un géologue est le témoin d'une apparition pour le moins surprenante...

Tous se sont tournés vers les autorités afin de comprendre ces phénomènes. Tous ont vu des agents du gouvernement enquêter, et tous ont été considérés comme des illuminés...

http://www.vodeo.tv/19-165-5576-phenomenes-inexpliques-ov...

Phénomènes Inexpliqués : Ovnis contre Pouvoirs Publics

http://www.youtube.com/watch?v=6yU6bZHl5SI

 

 


Phénomènes Inexpliqués : Ovnis contre Pouvoirs Publics
envoyé par vodeo.

Petite banniere 400x50

 

02:24 Publié dans Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

09/03/2010

La Terre, un zoo grandeur Nature ?

La Terre, un zoo grandeur Nature ? – 1ère partie

mars 2nd, 2010 Posted in Mars 2010

Quelle question ! Cette idée d’une faune ou flore terrestre – Humanité comprise bien entendu - sujette à l’observation pourrait paraître saugrenue de prime abord. 'Si l'Humanité était observée, ça se saurait… Et observée par qui, ou quoi ?'

Voici un extrait tiré du livre Sight Unseen (Atria Books, New York, 2004) de Budd Hopkins, ufologue américain, spécialiste notamment des phénomènes d’abduction :

Budd Hopkins

"En 1973, John A. Ball proposa "l'hypothèse du zoo" dans la revue Icarus, une revue internationale sur les études du système solaire. En tant que radio-astronome affecté au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, il avança très sérieusement l'idée que la Terre était un zoo et que des extraterrestres étaient chez nous, déjà occupés à nous observer.

Ball ajouta aussi : "Dans le zoo parfait - zone sauvage ou sanctuaire - la faune qui s'y trouve ne doit pas avoir de liens directs avec les gardiens du zoo, ni avoir conscience de leur existence".

Ball fut tourné en dérision par de nombreux scientifiques pour sa théorie, parce qu'elle impliquait l'existence d'extraterrestres vivant parmi nous. (Ball, J. A., The Zoo Hypothesis, Icarus, 1973)"

La suite : ICI

La Terre, un zoo grandeur Nature ? – 2ème partie

La suite : ICI

La Terre, un zoo grandeur Nature ? – 3ème partie

La suite : ICI

 



Petite banniere 400x50

 

23:10 Publié dans Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

Une rencontre discrète dans le Pacifique

décembre 19th, 2009 Posted in Décembre 2009

 

Serpo BD

Victor Martinez n'avait rien publié concernant l'affaire Serpo depuis l'été 2008. Il entretenait sa Liste de diffusion avec des communiqués enthousiastes sur les merveilles astronomiques, mais semblait déconnecté de sa Source d'information surnommée "Anonyme", depuis novembre 2005.

Serpo avait fini par lasser puisque rien dans cette longue histoire ne pu jamais pu être prouvé. En outre, Martinez a été plusieurs fois manipulé, victime à la fois de provocateurs issus du forum RU, et d'un prétendu "Gardien du seuil" qui lui communiqua de fausses images d'une planète aliène.

Le "Briefing de Ronald Regan" publié en octobre 2007 n'avait pas davantage fait progresser les recherches.

Aujourd'hui le Message #32 et ses annexes détaillées se contentent d'évoquer un évènement supposé récent mais tout aussi peu documenté :

Victor s'adresse à sa source : "Vous aviez annoncé que les Ebens reviendraient en novembre 2009 sur le NTS (Nevada Test Site). Est-ce qu'il s'est passé quelque chose le mois dernier ?"


Anonyme : "Oui, le 12 novembre 2009, les Ebens nous ont visité. Ce n'était pas sur le NTS, mais ils se sont posés sur une petite île méconnue de l'atoll Johnston, dans l'océan Pacifique, en territoire américain. Les Ebens y sont restés 12 heures, entre 6h et 18h - heure locale.


Atoll Johnston

La rencontre a précisément eu lieu sur l'île Akau, située au nord de l'atoll. Les Ebens se sont posés au nord-ouest de l'île. Il y avait 18 représentants officiels venus du monde entier, et ils ont rencontré les Ebens : 1 du Vatican, 2 des Nations-Unies, 9 des Etats-Unis, dont 1 envoyé de la Maison Blanche, 2 officiers des services de renseignement, 1 linguiste, et 5 militaires américains.

Il y avait aussi un chinois, un russe, et quatre invités non précisés. Au total, 18 personnalités étaient présentes.

Des cadeaux furent échangés. Les Ebens nous ont offert six objets qui nous aideront dans des applications technologiques. En retour, le Vatican a offert aux Ebens deux peintures religieuses du XIIème siècle.

La date d'une prochaine rencontre a été fixée au mois de Novembre 2012, en plus de celle déjà prévue de longue date, le jeudi 11 novembre 2010, sur le NTS."

Question de Victor : "Possédons-nous la technologie des téléporteurs que nous aurions pu obtenir par rétroconception ?"

Anonyme : "Les Ebens n'ont pas cette technologie. Ils maîtrisent le voyage spatial et peuvent s'affranchir de la barrière du temps. Je doute que nous-mêmes ayons des téléporteurs façon Star Trek."

Atoll Johnston

 

Question de Victor : "J'ai cru comprendre qu'un membre de votre groupe, le DIA-6, est titulaire d'un PhD en physique théorique... J'aimerais qu'il nous explique comment les Ebens peuvent parcourir des distances aussi considérables et surmonter le problème du Temps, parce qu'ils semblent capables de traverser notre galaxie."

Anonyme : "Les Ebens utilisent un système de "Grille Universelle". Leurs vaisseaux sont capables d'approcher la vitesse de la lumière. Ca permet à leurs engins de s'enclore dans une bulle où l'espace-temps est modifié. Cela fait que le point de Départ et le point d'Arrivée soient plus proches en temps réel. Ca revient à plier l'espace pour rapprocher ces deux points. C'est le résultat de 50.000 de nos années consacrées à la recherche.


Bien qu'ils nous aient confié les principes de base sur le système de propulsion de leurs engins, et autres dispositifs annexes, nous ne sommes toujours pas en mesure de comprendre comment ça fonctionne. Ils se servent de minerais que nous n'avons pas sur Terre [l'élément 115 de Bob Lazar?]. L'un de ces minerais, semblable à l'Uranium - mais pas aussi radioactif - est utilisé comme carburant pour leur système de propulsion. Ils ont également mis au point un Système de Déplacement de l'Espace, qui produit un Vide en amont de sorte que rien ne puisse entraver la poussée générée.


Atoll Johnston

Nous ne savons pas comment ils y parviennent. Ils utilisent une chambre à vide. Elle consiste en un mini-réacteur nucléaire qui éjecte une forme de matière dans l'espace, laquelle supprime les molécules; cela crée le vide dans une petite portion de l'espace.

Ils utilisent également l'anti-matière, de telle façon que leur système de propulsion produit des flux d'énergie devant le vaisseau et lui permet de se déplacer beaucoup plus aisément dans l'espace sans aucun friction atmosphérique. C'est tout ce qu'a pu dire notre physicien."

Dernière question de Victor : "Savez-vous si le 44ème Président des Etats-Unis, Barack H. Obama a reçu le briefing habituel sur le phénomène Ovni ?"

Anonyme : "Je ne sais pas si le Président Obama a été briefé sur le sujet des visites aliènes et nos contacts avec les différentes races aliènes.

Il m'est personnellement pénible de lire les histoires et les mensonges répandus par la communauté ufologique au sujet de nos amis (les Ebens). C'est principalement pourquoi nous ne pouvons l'aider davantage. Nous apprécions beaucoup vos emails. Nous les lisons avec beaucoup d'attention. Merci de votre aide précieuse. A suivre..." - Source

 

Il est facile de rejeter en vrac l'ensemble des échanges rapportés par Victor Martinez et de passer à autre chose. Mais dans le pire des cas - celui d'une opération concertée de désinformation - il reste intéressant de constater qu'un rédacteur s'applique depuis 4 ans à faire rebondir cette histoire.

Un tel montage bénéficie-t-il d'un financement, a-t-il été planifié dans un bureau du Pentagone ou d'une agence ?

Dans un message annexe, la source Anonyme règle son compte au contacté suisse Billy Meier, déclarant que plusieurs services se sont intéressés à ses témoignages, mais qu'aucun de ses documents n'a jamais semblé authentique.

Discréditer Meier, une nouvelle fois, était peut-être le seul but de cette communication à deux étages...

http://www.ovnis-usa.com/2009/12/19/une-rencontre-discret...


Petite banniere 400x50

 

22:56 Publié dans Ovnis et Extraterrestres | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!